Guerre Civile Galactique [-2 à +19]


La Guerre Civile Galactique était une période troublée qui secoua la galaxie pendant plus de vingt ans et vit la chute de l’Empire au profit de la Nouvelle République.

  Dans une galaxie riche d'une histoire longue de plusieurs dizaines de milliers d'années, la République Galactique se pose comme la championne incontestée de la stabilité et de la paix. Bien que durant ses vingt-cinq mille années d'existence la galaxie ait connu des périodes troublées comme la Grande Guerre de l'Hyperespace ou la Grande Guerre des Sith, force est de constater que la majeure partie de la galaxie connue bénéficia pendant ces nombreux siècles d'un calme relatif. Mais rien n'est éternel et même la toute-puissante République en vint un beau jour à disparaître pour laisser la place au premier Empire Galactique, suite à l'un des plus terribles conflits que la galaxie ait connu : la Guerre des Clones. Les troubles qui suivirent l'instauration de l'Empire furent à la mesure de l'exceptionnelle longévité de la République, et dévastèrent la galaxie toute entière au cours d'un conflit connu sous le nom de Guerre Civile Galactique.

  Note préliminaire sur la durée de la Guerre Civile Galactique (GCG) :
Les sources officielles ne s'accordent pas sur une stricte délimitation chronologique de la Guerre Civile. Deux sources encyclopédiques récentes, le New Essential Guide to the Force et la New Essential Chronology, divergent sur ce point. Selon le premier guide, la GCG aurait débuté en -2 avec la création de l'Alliance Rebelle, pour se terminer en +19 avec la signature du Traité de Paix entre la Nouvelle République et les Vestiges Impériaux. Le second guide indique cependant la date de -3 pour le début de la période, et semble considérer la bataille d'Endor (+4) comme l'un des derniers moments de la GCG, qui semblerait prendre fin avec la proclamation d'une Nouvelle République.
  
  Difficile donc de délimiter clairement la Guerre Civile Galactique. Si l'on s'en tient à une définition stricte, une guerre civile désigne des troubles ayant lieu au sein d'un gouvernement entre divers groupes armés, ou entre les forces gouvernementales et une force rebelle. Le cas des combats entre Empire Galactique et Alliance Rebelle ne pose donc pas de problème car cela colle parfaitement à la définition classique d'une guerre civile. En revanche, la proclamation de la Nouvelle République, si elle ne marque pas la fin des combats (loin de là !), change la donne - on assiste dès lors à une guerre entre deux Etats : l'Empire d'une part (confronté à ses propres mouvements séparatistes internes), et la Nouvelle République d'autre part (qui, si elle ne contrôle pas la capitale "historique" de Coruscant, dispose cependant de tous les attributs d'un État : forces militaires, territoire, diplomatie, gouvernement, etc.).
  
  La date de départ de la Guerre Civile Galactique est moins problématique puisque, même si l'Empire est confronté à une opposition dès sa création, cette opposition est fractionnée et composée de multiples mouvements n'ayant aucun rapport entre eux, et n'ayant qu'une importance relative. Il s'agit plutôt de divers mouvements insurrectionnels qui ne peuvent qualifier une Guerre Civile. Le point de départ le plus logique semble être celui adopté par plusieurs sources, à savoir le Traité Corellien (deux ans avant la Bataille de Yavin) qui regroupe sous une même bannière les trois principaux mouvements rebelles et instaure une Alliance pour la Restauration de la République, plus connue sous le nom d'Alliance Rebelle. Mise sur pied grâce aux efforts conjoints de Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis, l'Alliance marque donc le début d'un mouvement de grande envergure pour détruire l'Empire. La Guerre Civile Galactique commence alors…
  
  Cependant, les sources les plus récentes, l'Essential Atlas et l'Essential Guide to Warfare, définissent clairement la GCG comme se terminant lors du traité de paix conclu en +19 après la bataille de Yavin. Par conséquent, la présente fiche s'accordera à traiter la période allant de -2 (Traité Corellien) à +19 (Proclamation de la paix entre les Vestiges de l'Empire et la Nouvelle République). En revanche, elle ne traitera que de la Guerre Civile Galactique et ne s'étendra pas sur les évènements annexes tels que la Crise de la Flotte Noire.
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

La flotte impériale au sommet de sa puissance.
Illlustration de Tsuneo Sanda


I. Prémices de la Guerre Civile Galactique [-19 à -2] [haut]



A. La Chute de la République et la proclamation de l'Empire [-19] [haut]



  Lorsque, suite à la Guerre des Clones, le Chancelier Palpatine lance l'Ordre 66 afin de décimer les rangs des Jedi, et s'autoproclame Empereur, la situation est telle que les sénateurs - dont une bonne partie sont corrompus depuis longtemps - accueillent la nouvelle avec force applaudissements. Certains sénateurs comme Bail Organa d'Alderaan, Mon Mothma de Chandrila, ou Padmé Amidala de Naboo ne sont toutefois pas dupes, et comprennent que des heures sombres se préparent. Peu de temps auparavant, Bail Organa a mené en personne le premier acte de défiance en sauvant in extremis le Maître Jedi Yoda des griffes de son terrible adversaire Sith, le chancelier Palpatine n'étant autre que le Seigneur Dark Sidious…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le Chancelier Suprême Palpatine s'autoproclame Empereur


  Lorsque l'Empire est proclamé toutefois, personne n'est en mesure de s'opposer au nouveau dictateur galactique sous peine de connaître immédiatement un sort funeste. Des deux grandes armées galactiques qui se sont affrontées lors de la Guerre des Clones, l'une est désactivée - l'armée droïde séparatiste - et l'autre est aux mains du seigneur Sith - l'armée clone. Les quelques sénateurs trop imprudents pour masquer leur défiance sont alors exilés ou exécutés comme Fang Zar. Cependant, dans l'ombre, certains complotent déjà pour restaurer la République…

B. Les premiers mouvements de résistance [-19 à -2] [haut]



  Immédiatement après sa création, l'Empire doit faire face à de multiples mouvements d'opposition, dont la plupart prennent leur origine dans la Confédération des Systèmes Indépendants, comme sur Nouvelle Plympto où les Nosauriens continuent de s'opposer à l'Armée Clone Impériale. Ces groupuscules sont cependant si affaiblis par la chute de la Confédération des Systèmes Indépendants que toute résistance est bientôt annihilée par l'armée impériale, qui ne cesse de croître en nombre et en puissance.
  
  Contre toute attente, l'un des premiers actes réellement organisé de résistance à l'Empereur prend sa source directement dans les rangs impériaux, à l'instigation du Moff Trachta, qui fomente un complot contre les deux Seigneurs Sith. Grâce à de nombreux appuis, il organise une tentative d'assassinat simultanée contre l'Empereur dans son propre palais, et contre Dark Vador dans son destroyer stellaire. En ayant gravement sous-estimé la puissance de ses adversaires, le Moff Trachta commet une lourde erreur et le complot échoue lamentablement. Après l'exécution sommaire des mutins, l'Empereur et son bras droit peuvent donc continuer leur sinistre besogne…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le Moff Trachta et le reste des comploteurs

  
  C'est également à cette période que la plupart des Jedi ayant échappé à l'Ordre 66 connaissent une triste fin, en tombant sous la lame de Dark Vador ou des tristement célèbres Inquisiteurs Impériaux. Ce n'est qu'au bout de quelques années que la Purge Jedi prend fin, les rares survivants sombrant dans une totale clandestinité et laissant Palpatine s'occuper d'affaires plus pressantes.
  
  Au fil des années, alors que l'oppression impériale s'abat de plus en plus sur la galaxie, diverses cellules de résistance s'organisent et mènent des actions de sabotage plus ou moins violentes. Parmi les principaux groupes, on compte ceux formés par Bail Organa, Mon Mothma et Garm Bel Iblis, tous trois sénateurs. Pour autant, et malgré le courage et la détermination de leurs membres, aucun de ces mouvements ne semble en mesure de vaincre l'Empire, et c'est pourquoi les trois leaders s'acheminent vers un regroupement de leurs forces au sein d'un mouvement unique.
  

C. Les manipulations des Sith [haut]


  
  Mais pour réunir tous les opposants à l'Empire et surtout prouver à tous que leur lutte n'est pas sans espoir, les sénateurs auront besoin d'une aide inattendue en la personne d'un mystérieux combattant ayant pour pseudonyme Starkiller. Cet apprenti secret, agissant pour le compte de son maître Dark Vador, se fait dans un premier temps passer pour un farouche opposant aux Sith et n'hésite pas à semer derrière lui des cadavres de stormtroopers et même à saboter des installations impériales. Ces actions finissent de galvaniser certains sénateurs, dont Bail Organa, et une réunion est organisée sur Corellia pour sceller la formation d'une nouvelle alliance. Alors que les discussions ont à peine débuté, les lieux sont envahis par une cohorte de soldats impériaux menés par Vador. Le sinistre plan des Sith est alors révélé à tous, y compris à un Starkiller médusé : alors que l'apprenti pensait trahir les rebelles dans le cadre d'un vaste plan visant à renverser Palpatine et à faire de Vador le nouveau Seigneur des Sith, c'est en fait lui qui se retrouve trahi. Car c'est bel et bien l'Empereur Palpatine et Vador qui, tirant les ficelles depuis le début, ont manipulé Starkiller afin de dévoiler l'identité des plus farouches opposants à l'Empire. Tandis que l'ancien apprenti secret parvient à échapper à la lame de Vador, les sénateurs sont envoyés à bord de l'Étoile de la Mort en construction, afin d'être emprisonnés et interrogés.
  
  Fort heureusement pour eux, les sénateurs séditieux seront finalement sauvés par ce même Starkiller qui les avait trahis, le jeune homme donnant même sa vie pour permettre à Bail Organa et à ses compagnons de s'échapper. Après le sacrifice de Starkiller, les sénateurs peuvent terminer la réunion interrompue quelques temps plus tôt par Vador…

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Galen Marek se rebelle contre les Sith et combat l'Empire Galactique

  

II. Début de la Guerre Civile Galactique [-2 à 0] [haut]



A. Le Traité Corellien [-2] [haut]



  Grâce aux efforts et à l'espoir suscité par Starkiller, les opposants à l'Empire réunissent leur courage et parviennent à s'entendre sur la formation d'un mouvement unifié et armé. Par le Traité Corellien, signé deux années avant la bataille de Yavin par Mon Mothma, Bail Organa et Garm Bel Iblis, les rebelles s'engagent à lutter sans répit pour mettre fin à l'Empire et émettent une Déclaration Formelle de Rébellion. Ce mouvement prend le nom d'Alliance Pour la Restauration de la République, mais sera plus connu sous le nom plus simple d'Alliance Rebelle. Ainsi démarre réellement la Guerre Civile Galactique…

B. Premiers affrontements [-2 à 0] [haut]


  
  Grâce à un accord secret signé avec le gouvernement de Mon Calamari et à la libération de l'amiral Ackbar, alors prisonnier du Grand Moff Tarkin, l'Alliance parvient à constituer les bases d'une flotte de vaisseaux de guerre, tandis que la défection inespérée d'ingénieurs de la société Incom Corporation permet aux Rebelles de mettre la main sur les plans d'un tout nouveau chasseur multirôles - le T-65 X-wing, qui vient à point pour épauler les antiques bombardiers Y-wing et autres Chasseurs de Tête Z-95. Ainsi, à l'insu de l'Etat-Major impérial, l'Alliance Rebelle parvient-elle à mettre sur pied une flotte cohérente et efficace, mais dont la puissance de feu reste toutefois largement insuffisante pour lutter à armes égales contre la Marine Impériale lorsque celle-ci aligne une escadre complète. Borsk Fey'lya et une importante faction de Bothans rejoignent également à cette époque l'Alliance Rebelle et commencent à lui fournir d'importantes informations sur l'Empire - à peu près à la même époque où Garm Bel Iblis décide de quitter l'Alliance pour monter sa propre armée…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les Bothans épaulent l'Alliance Rebelle.

  
  L'Alliance tente de se rallier de nombreux mondes via l'Opération Domino, censée soulever les forces locales contre l'Empire. La tentative vire au massacre, avec quelques victoires parmi lesquelles la prise d'indépendance de Mon Calamari. Il apparaît indispensable à la Rébellion de se munir de sa propre force. Grâce notamment à la défection de nombreux officiers sympathisants qui avaient servi dans les rangs de l'Ancienne République ou même de l'Empire, comme le général Jan Dodonna ou le commando Kyle Katarn, l'Alliance parvient à former une armée de vétérans et à aligner progressivement de nombreux pilotes de chasse de grand talent, comme Garven Dreis, Jon Vander, Biggs Darklighter, et bien d'autres. Au cours d'escarmouches qui annoncent les futures batailles de grande ampleur, l'Alliance accomplit ses premiers exploits : la capture de la Frégate Priam ou encore la destruction d'un destroyer stellaire bien mal nommé, l'Invincible.
  
  L'Empire, de son côté, ne reste pas inactif. Entamé au début de l'Empire, un projet top-secret répondant au nom de code "Étoile de la Mort" est plusieurs fois ralenti par des sabotages, et même stoppé temporairement. Son instigateur n'est nul autre que le Grand Moff Tarkin, qui s'est attiré les faveurs de l'Empereur - et la haine du reste de la galaxie - par le fameux Massacre de Ghorman, et qui dirige désormais le chantier de la future station de combat impériale. Une station au potentiel prometteur, mais qui représente aussi un défi technique. Face à des difficultés pour finaliser le superlaser, l'arme centrale de la station, Tarkin décide d'installer non loin de Kessel, au milieu d'un dédale de trous noirs appelé la Mâchoire, un complexe scientifique ultra-secret dont le but n'est autre que de développer un prototype opérationnel de l'arme. Supervisé par son amante, l'amirale Daala, et placé sous la protection de quatre destroyers stellaires, le complexe accueille plusieurs scientifiques plus ou moins volontaires. Grâce aux travaux des scientifiques de la Mâchoire, le superlaser parvient à maturité et les travaux sur l'Étoile de la Mort peuvent alors reprendre de plus belle, en orbite de Despayre et ce après plusieurs déplacements.
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Un Stormtrooper en patrouille à bord de l'Étoile de la Mort

  
  Le projet Étoile de la Mort, de par son ampleur, n'est pas aussi discret que ses concepteurs le souhaiteraient, et l'Alliance a vent du projet. Après une première attaque désespérée en orbite de Despayre, et la perte de nombreux pilotes, l'Alliance n'a d'autre choix que de changer de stratégie. Grâce à Kyle Katarn et à Rianna Saren qui parviennent chacun de leur côté à récupérer une partie des schémas techniques de la station, une cellule rebelle installée sur Toprawa - là-même où certains travaux sur le superlaser furent menés - et commandée par Bria Tharen, parvient à s'emparer de la station-relais locale et à transmettre l'information à un appareil rebelle tout juste arrivé dans le système : le Tantive IV de la princesse Leia Organa. Pour Bria Tharen et son groupe, les dés sont toutefois jetés et les Impériaux éliminent toute trace de résistance rebelle sur Toprawa, mais l'Histoire est en marche…
  
  Une fois entrée en possession des plans, Leia Organa quitte le système précipitamment, poursuivie par le Devastator, le destroyer stellaire de Dark Vador. La corvette rebelle se dirige droit sur Tatooine, où la princesse alderaanienne espère rallier le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi
  

C. Un Nouvel Espoir [0] [haut]


  
  Hélas pour elle, la princesse Leia Organa est capturée par les Impériaux en orbite de Tatooine, sans parvenir à rencontrer Obi-Wan Kenobi. Elle parvient toutefois à transmettre les plans de l'Étoile de la Mort dans la mémoire interne d'un droïde, R2-D2, et à envoyer celui-ci en mission sur Tatooine. Le petit droïde astromécano, malgré plusieurs embûches, parvient à remplir sa mission au cours d'évènements qui précipitent le jeune Luke Skywalker, le fils caché de Vador, dans la Guerre Civile Galactique. Après être entré en possession des plans et fait la connaissance de Han Solo et Chewbacca, le Maître Jedi et son nouvel apprenti quittent Tatooine pour rejoindre Alderaan, où ils espèrent rencontrer Bail Organa.
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Luke Skywalker et Obi-Wan Kenobi tentent de quitter Tatooine

  
  Mais le petit groupe, à bord du Faucon Millenium, ignore que vient de se jouer la plus grande tragédie de toute la guerre civile galactique. Car pour démontrer la toute-puissance de l'Étoile de la Mort au reste de la galaxie, le Grand Moff Tarkin a ordonné la destruction totale d'Alderaan, connue pour ses "penchants rebelles" - sans pour autant parvenir à faire avouer à la princesse Leia où se trouve le quartier général de l'Alliance. Avec la vaporisation de la planète, ce sont plusieurs milliards d'êtres vivants qui disparaissent, ce qui restera dans les mémoires comme la plus grande félonie commise par l'Empire durant son existence…
  
  Condamnée à mort, Leia Organa est sauvée par Luke Skywalker et Han Solo, dont le vaisseau a été lui-même happé par les puissants rayons tracteurs de la station dès leur entrée dans le système d'Alderaan. Grâce au sacrifice d'Obi-Wan Kenobi, qui parvient à retenir Dark Vador le temps nécessaire pour que Luke puisse prendre la fuite, le Faucon Millenium parvient à rallier le quartier général de l'Alliance, sur Yavin IV. Malgré leur joie de s'être échappés, les Rebelles se doutent bien que l'Empire est sur leurs traces, et très bientôt leurs craintes se réalisent lorsque l'Étoile de la Mort pénètre dans le système de Yavin, prête à détruire tout ce qui se trouvera sur son passage…
    

III. Intensification des combats [0 à +3] [haut]



A. La bataille de Yavin [0] [haut]


  
  Après avoir analysé les plans de l'Étoile de la Mort, le général Jan Dodonna et ses proches conseillers parviennent à détecter une faille minuscule dans la cuirasse de la station : un conduit d'aération de deux mètres de large, laissé sans protection en dépit de l'intervention des architectes. Menant droit au réacteur central, le conduit pourrait théoriquement être utilisé par un pilote habile pour larguer deux torpilles à protons et entraîner une réaction en chaîne capable de détruire l'immense Étoile de la Mort.
  
  Lorsque la station impériale entre dans le système de Yavin et que ses détecteurs repèrent la base rebelle sur la quatrième lune de la géante gazeuse Yavin, l'Alliance envoie pour l'intercepter tout ce qu'elle a à disposition sur le moment, c'est-à-dire une force misérable de trente chasseurs et bombardiers. Misérable car, même en mettant de côté l'Étoile de la Mort elle-même, les forces impériales disposent d'environ trois mille chasseurs - du moins théoriquement. Car en réalité, le Grand Moff Tarkin est si confiant dans la supériorité de "sa" station qu'il n'envoie pour intercepter les chasseurs rebelles qu'une maigre poignée de chasseurs TIE. Sans doute pensait-il que l'Alliance ne comptait dans ses rangs aucun pilote de valeur, ce en quoi il commet une lourde erreur quand on sait que parmi les pilotes rebelles se trouvaient quelques figures bien connues comme Luke Skywalker, Biggs Darklighter, Wedge Antilles, pour ne citer qu'eux…

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les chasseurs de l'Alliance attaquent l'Étoile de la Mort

  
  Grâce à ses talents - et à la Force - Luke Skywalker parvient finalement à détruire l'Étoile de la Mort, poussé par l'esprit d'Obi-Wan Kenobi. L'Alliance perd ce jour-là plusieurs pilotes de talent comme Biggs ou Jek Porkins, mais gagne deux éléments de valeur : Han Solo et Chewbacca, revenus aider leur ami Luke. De leur côté, les Impériaux subissent de lourdes pertes en matériel et personnel. Seule une poignée de survivants parvient à quitter la station de combat avant son explosion. Au grand dam de l'Alliance, Dark Vador parvient à s'échapper à bord de son chasseur personnel et à rallier la planète Vaal, non sans avoir repéré que le pilote rebelle ayant tiré les torpilles était habité par la Force
  
  Malgré les excellents résultats de la bataille de Yavin, l'Alliance déplore de lourdes pertes bien loin de là, sur Ord Biniir, où l'Empire livre bataille et obtient une large victoire grâce à un certain Soontir Fel, bien que les conséquences stratégiques des évènements de Yavin soient largement supérieures à ceux d'Ord Biniir…
  

B. La réponse impériale - le blocus de Yavin IV [0 à 0.5] [haut]


  
  Après la destruction de l'Étoile de la Mort, le général Jan Dodonna ordonne l'évacuation de la base de Yavin IV, à un moment où tous les Rebelles présents imaginent que l'Empire ne pourra réagir autrement que par une violente contre-attaque. Mais contre toute attente, les forces impériales mobilisées sur place se contentent d'organiser le blocus du système et d'attendre. Les stratèges rebelles l'ignorent à ce moment, mais les forces impériales sont en réalité dans l'attente de l'arrivée d'un futur symbole fort de la Marine Impériale : le Super Destroyer Stellaire Executor, dont la construction dans les Chantiers Navals de Fondor est sur le point d'être terminée. Pour prouver au reste de la galaxie que seule la chance des Rebelles peut expliquer la perte de l'Étoile de la Mort, l'Executor aura pour "lourde" tâche de vaporiser la base de Yavin IV.
  
  En réalité, ce blocus est une hérésie stratégique : en donnant aux Rebelles le temps de s'organiser, au lieu de pilonner leur base depuis l'orbite, Vador entraîne le mécontentement de ses propres officiers, qui ne voient en l'Executor guère plus qu'un autre "jouet" inadapté que le Seigneur des Sith s'appropriera en tant voulu comme un caprice de plus. Ce mécontentement entraîne même une véritable mutinerie lorsque plusieurs officiers prennent contact avec l'Alliance et proposent de faire pénétrer un commando rebelle dans les Chantiers Navals de Fondor. Bravant le blocus, Luke Skywalker collabore avec l'amiral Amise Grif - qui est en réalité un agent de Dark Vador, ayant pour mission de démasquer les comploteurs et de capturer le héros rebelle ayant détruit l'Étoile de la Mort - car après avoir appris l'identité du jeune pilote, le Seigneur des Sith s'est mis en quête de son fils dont il ne connaissait pas l'existence.
  
  La mission sur Fondor est finalement un échec pour Vador : les comploteurs impériaux sont certes démasqués, mais Luke Skywalker parvient à s'échapper en possession de plusieurs plans techniques de l'Executor, qui permettent aux stratèges de l'Alliance de mettre à jour plusieurs failles dans le dispositif de sécurité de l'imposant vaisseau. Des failles qui seront très certainement utiles à l'Alliance sous peu…

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

L'armée impériale - ici des Scout Troopers - en action.

  
  Finalement, six mois après son instauration, le blocus de Yavin IV touche à sa fin lorsque l'Executor arrive dans le système. Malgré cela, l'opération est un échec lamentable pour les forces impériales, qui laissent passer entre les mailles de leur filet la grande majorité des soldats de l'Alliance. La base de Yavin IV est néanmoins la cible d'une attaque qui la détruit entièrement. Malgré une résistance héroïque, l'Alliance doit fuir et perd le général Jan Dodonna, qui avait insisté pour rester jusqu'à ce que ses hommes soient en sécurité, et qui est capturé par les forces impériales. Amené à bord du Lusankya, Dodonna ne sera libéré que de nombreuses années plus tard alors que tout le monde le croyait mort…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

La base de Yavin IV est attaquée par les forces impériales

  

C. Fuite et Consolidation [+0.5 à +3] [haut]


  
  Après l'abandon de la base de Yavin IV, le Haut Commandement de l'Alliance se met en quête d'un nouveau refuge, et sa flotte doit se séparer en de multiples groupes pour échapper à ses poursuivants.
    
  Le légendaire Garm Bel Iblis fait défection après une attaque controversée sur Milvayne. A peu près au même moment, l'Empire capture Jorin Sol qui lui permet de faire tomber l'Alliance dans un piège. Seule l'intervention des Mon Calamari permet de repousser les Impériaux, marquant l'entrée officielle de Dac dans la Rébellion. Toute leur flotte intègre le commandement attribué à l'Amiral Ackbar qui commence à unifier ses forces pour faire face aux innombrables destroyers de Palpatine.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

L'un des innombrables combats entre la Rébellion et l'Empire, vu par un pilote de chasseur TIE.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


  De son côté, Dark Vador ne reste pas inactif et constitue un Escadron de la Mort qui commence à terroriser la galaxie. Travaillant avec un certain Grand Amiral Thrawn, il anéantit les bases des contrebandiers, pirates et spatioports sympathisants afin de couper les supports. Avec cette pression permanente, l'Alliance subit de nombreuses pertes et défections.Finalement, l'Alliance décide de s'établir sur la planète Hoth, découverte par Luke lors de l'une de ses expéditions pendant le blocus de Yavin IV. Pensant que les Impériaux ne feront pas de recherches sur un monde aussi hostile et lointain, le Haut Commandement de l'Alliance décide de confier à Carlist Rieekan la lourde tâche d'y construire une base secrète : la Base Echo. Pendant quelques mois, les Rebelles peuvent ainsi se "reposer", si tant est qu'une planète aussi hostile que Hoth permette une telle chose…

IV. Retournement de situation [+3 à +4] [haut]



A. La bataille de Hoth [+3] [haut]


  
  En l'An 3, la Flotte Impériale demeure bredouille : la principale base rebelle est toujours hors d'atteinte et toute la puissance de l'Empire ne peut rien y changer, du moins pas dans l'immédiat. Aussi, pour étendre les recherches, Dark Vador ordonne-t-il le déploiement intensif de droïdes sonde Viper à partir notamment de son Escadron de la Mort. Grâce à leur nombre et à leurs capacités hyperspatiales, ces droïdes explorateurs se déploient un peu partout dans la galaxie à la recherche de la fameuse base rebelle. Une tâche apparemment colossale surtout si l'on imagine le nombre de planètes à explorer et les possibles erreurs. Pourtant, grâce à ces droïdes et en suivant son intuition, Vador parvient à découvrir la base de Hoth et sa flottille se présente très rapidement dans le système de Hoth. Après avoir sommairement exécuté l'amiral Ozzel pour incompétence, et nommé Firmus Piett à sa place, le seigneur des Sith ordonne au Général Veers de lancer l'assaut terrestre contre la Base Echo.
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les soldats rebelles s'enterrent dans leurs tranchées pour attendre l'arrivée des blindés impériaux

  
  Bien qu'ils aient repéré l'arrivée de la flotte impériale dans le système, les Rebelles ne peuvent qu'espérer ralentir la progression de leurs ennemis en levant un petit écran déflecteur et en obligeant les Impériaux à poser des forces terrestres à la surface au lieu de bombarder la base depuis l'espace. Tandis que les soldats de l'Alliance prennent leurs positions défensives autour de la base, les Transports Blindés Tout-Terrain impériaux lancent leur assaut, ravageant tout sur leur passage. Bien qu'ils soient mis en déroute, les soldats de l'Alliance parviennent à accorder un peu de temps aux hommes chargés d'évacuer la base à bord de Transports Gallofree, protégés par quelques chasseurs et par leur immense canon ionique planétaire KDY, acheté grâce au ralliement des hommes d'affaires de la planète Circapous, quelques mois plus tôt…
  
  Ainsi, même si la bataille de Hoth se conclut en une défaite logique pour les forces de l'Alliance, Dark Vador ressort une fois de plus bredouille de sa mission : aucun haut gradé de l'Alliance n'a été capturé, que ce soit Carlist Rieekan, Leia Organa, ni même Han Solo ou Luke Skywalker. Ce dernier est d'ailleurs parti en secret pour la planète Dagobah afin d'y terminer sa formation sous la houlette d'un certain Yoda, grâce à une apparition de son mentor Obi-Wan Kenobi. Alors que d'immenses forces sont en présence de part et d'autre, cette mission sur Dagobah décidera pour une bonne partie de l'issue de la Guerre Civile Galactique…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le spectre d'Obi-Wan apparaît sur Hoth et indique à Luke Skywalker qu'il doit se rendre sur Dagobah pour y terminer sa formation Jedi auprès de Yoda


B. Fuite & Regroupement [+3 à +4] [haut]


  
  Pour les Rebelles, la perte de la Base Echo est un important revers mais, grâce au sacrifice des soldats de l'Alliance, le pire a été évité et la chaîne de commandement reste intacte. La flotte de l'Alliance, qui se cachait ailleurs, n'a subi aucune perte, de sorte que le Haut Commandement peut envisager "sereinement" de continuer la lutte contre l'Empire. Celui-ci tente de distraire ses ennemis de son nouveau projet avec une autre superarme : un cuirassé stellaire baptisé le Tarkin utilisant la technologie du superlaser. Il n'a toutefois le temps de faire feu qu'une seule fois avant d'être détruit par une équipe de la princesse Leia. Un tir qui aura des conséquences plus tardives en permettant au Grand Amiral Martio Batch de s'emparer des cristaux de stygium d'Aeten II, indispensable à son projet de TIE fantôme.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le Tarkin, superarme à la vie très écourtée.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


V. La fin d'un Empire [+4] [haut]



A. La bataille d'Endor [+4] [haut]



  Ayant appris grâce à des espions bothans que l'Empereur lui-même doit se rendre sur le lieu de construction d'une seconde Étoile de la Mort, dans un système reculé de la Bordure Extérieure, Mon Mothma décide de réunir dans un ultime effort toutes les forces combattantes de l'Alliance afin de faire d'une pierre deux coups : car si la destruction de la station spatiale est en elle-même un objectif militaire d'importance vitale, le fait que l'Empereur soit pour une fois hors de la zone impériale pourrait permettre de détruire l'Empire et de restaurer la République.
  
  Aussi, malgré le risque, le Haut Commandement de l'Alliance décide-t-il de regrouper la Flotte Rebelle dans le système de Sullust en prélude à une attaque de grande envergure dans le système d'Endor. Mais pour que la flotte de l'amiral Ackbar puisse attaquer la station spatiale, un commando mené par Luke Skywalker, Han Solo et Leia Organa doit d'abord se rendre sur la lune forestière pour détruire un générateur de bouclier protégeant le site de construction.
  
  Alors que tout semble se dérouler normalement sur Endor comme dans l'espace, le commando tombe dans une embuscade tendue par un renfort inattendu de troupes impériales, tandis que dans l'espace le général Calrissian ordonne un repli en prenant conscience que les Impériaux les attendent avec toute une flotte. Car en réalité, l'Empereur Palpatine a subtilement tendu un piège à l'Alliance, afin que cette dernière regroupe ses forces et soit anéantie une fois pour toutes…
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

L'Empereur Palpatine tente de faire basculer Luke Skywalker du Côté Obscur, en lui annonçant que l'Alliance va tomber dans un piège

  
  Mais malgré ce plan diabolique, Palpatine est dépassé sur tous les fronts par les évènements :
• sur Endor, les Ewoks sauvent le commando rebelle et lui permettent de détruire le générateur de bouclier, permettant ainsi aux chasseurs de Calrissian de s'introduire au cœur de la Seconde Etoile pour finalement la détruire ;
• à bord de la station, l'Empereur ne parvient pas à faire passer Luke Skywalker du Côté Obscur ; finalement, alors qu'il tente de tuer le jeune homme, Vador retrouve le chemin du Côté Lumineux et parvient au cours d'un ultime effort à tuer Palpatine, au prix de sa propre vie… ;
• dans l'espace, la flotte de l'Amiral Ackbar se bat avec une telle détermination qu'elle parvient à repousser les Impériaux et à détruire le navire-amiral de la flotte, l'Executor. Après la mort de Palpatine, la confusion devient si intense que les Impériaux sont totalement mis en déroute. Seule l'intervention in extremis de Gilad Pellaeon, à bord du Chimaera, empêche les Rebelles de détruire ou capturer tous les destroyers stellaires présents.
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Père et fils s'affrontent au cours d'un duel épique.


  Finalement, au prix de lourdes pertes, l'Alliance sort gagnante sur tous les tableaux : la seconde Étoile de la Mort est détruite, mais surtout l'Empereur et son bras droit ont été tués, empêchant ainsi toute poursuite du régime des Sith, du moins dans l'immédiat. Privée d'ordres, les deux énormes flottes que Palpatine avait postées en attente pour anéantir Mon Calamari et Chandrila ne passent pas à l'action et retournent à leurs affectations, épargnant ces mondes majeurs. Pour autant, l'Empire n'est pas totalement vaincu et les troubles continuent pendant longtemps avant que le calme ne soit totalement rétabli.  

B. Dislocation de l'Empire [+4 à +4.5] [haut]



  Le trouble frappe immédiatement l'Empire, les forces défaites d'Endor sont divisées. L'Amiral Blitzer Harrsk profite de la confusion qui règne à la tête de la flotte pour partir avec une demi-douzaine de vaisseaux et se forger son propre domaine. Il est imité par l'Amiral Drommel qui se fait seigneur de guerre, tout comme Zsinj et Teradoc. Les autres survivants d'Endor, menés par Gilad Pellaeon, conservent leur allégeance à Coruscant où une lutte féroce pour le pouvoir a lieu. Sate Pestage prend le pouvoir, rapidement manipulé par Ysanne Isard, et contrarie le Grand Moff Ardus Kaine qui fonde l'Alignement de Pentastar.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le Reaper, symbole de l'Alignement de Pentastar, le territoire majeur issu de l'Empire.
Image extraite du livre The Essential Atlas.


  Le Grand Vizir et ses conseillers se réfugient dans le Noyau, laissant le champ libre à la Rébellion qui se réorganise en Alliance des Planètes Libres et envoie des milliers de délégués diplomatiques pour recruter de nombreux partisans. Corellia, Bothawui, Kashyyyk, Sullust, Elom, Duro et plusieurs autres planètes rejoignent officiellement le camp de Mon Mothma tandis que bien plus, tels que Fondor, optent pour la neutralité, ne combattant pas l'Alliance mais privant l'Empire de ressources. Parmi les nombreux mouvements de flottes, la disparition du Sabre Noir passe inaperçue alors que les Yevethas réduisent en esclavage les Impériaux et s'emparent d'une vaste force qui leur servira des années plus tard.

C. Trêve à Bakura et invasion nagai [+4] [haut]


  
  Alors que la flotte de l'Alliance panse ses plaies dans le système d'Endor tout en faisant face à quelques escarmouches de moindre importance, un droïde-sonde impérial en provenance du système de Bakura révèle un message de détresse alarmant : la planète impériale serait en effet attaquée par une mystérieuse armada jusqu'alors inconnue. Bien qu'il s'agisse en théorie d'un problème purement impérial, Mon Mothma décide d'utiliser l'incident pour envoyer un signal fort au reste de la galaxie : l'Empire ne pouvant assurer désormais la défense de ses citoyens, c'est tout naturellement l'Alliance Rebelle, future Nouvelle République, qui doit prendre en charge cette mission. Ainsi, une petite flottille est-elle envoyée sur place, composée notamment de Wedge Antilles et de Luke Skywalker.
  
  Au terme de combats intenses, la mission sur Bakura se solde par la défaite des envahisseurs, les Ssi-Ruuks, et la sécession de la planète Bakura qui proclame son indépendance vis-à-vis de l'Empire, sans pour autant entrer au sein de l'Alliance. Les liens tissés entre l'Alliance et Bakura s'avéreront toutefois puissants et fort utiles quelques années plus tard, durant la Première Insurrection Corellienne. Mais la victoire militaire fait surtout place à une victoire politique, la première vraiment importante de la période post-Endor, par laquelle la galaxie prend conscience de la déliquescence de l'Empire et la volonté de l'Alliance de protéger les peuples en danger, quand bien même ces peuples habiteraient les mondes les plus éloignés du Noyau
  
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les forces néo-républicaines ont fort à faire face aux Nagai et à Lumiya.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


  Pour Luke Skywalker, et la Nouvelle République toute entière, la mission sur Bakura s'avère également très importante pour la reformation d'un Nouvel Ordre Jedi : en rencontrant le jeune Dev Sibwarra, qui meurt hélas au cours des affrontements, Luke Skywalker prend conscience qu'il existe encore potentiellement un grand nombre de personnes sensibles à la Force dans la galaxie, et qu'il lui revient désormais de reformer l'Ordre Jedi décimé par Palpatine et par son père. Après tout, n'est-il pas le "premier des nouveaux Jedi" ?

Immédiatement après la victoire sur les Ssi-Ruuks, une nouvelle menace apparaît par le biais des Nagai. Menés par Lumiya, ils attaquent diverses planètes telles que Saijo, Endor ou Mandalore. Ils sont rapidement suivis par une force de Tofs, une espèce qui les dominait dans leur galaxie périphérique, lesquels sont repoussés par une union fortuite entre l'Alliance, les Nagai, les Mandaloriens et les Zeltrons. Cette campagne victorieuse donne une légitimité supplémentaire aux anciens Rebelles qui proclament alors la constitution de la Nouvelle République, un mois après la bataille d'Endor.

VI. Contre les seigneurs de guerre [+4 à +8] [haut]



A. L'avancée vers le Noyau [+4 à +6] [haut]



  Rapidement, la Nouvelle République met sur pied les Opérations Shadow afin d'accentuer les troubles internes de l'Empire tandis qu'Ackbar réorganise ses flottes pour mener efficacement le conflit. La Première Flotte de l'Amiral Firmus Nantz se base à Saijo d'où elle isole l'Autorité d'Eriadu, affronte les forces du Dominion de Prentioch et élimine le plus grand vaisseau de Delvardus. Il s'empare ensuite de la Station Bannistar et Glom Tho aux dépends du Moff Lankin, avant d'être rejoint par la Quatrième Flotte de l'Amiral Voon Massa à Druckenwell, une nouvelle victoire. La Troisième Flotte de l'Amiral Ackbar triomphe du Grand Amiral Peccati Syn à Kashyyyk, notamment grâce aux espions bothans.

  Il s'empare ensuite de Brentaal IV au cours d'une bataille majeure où l'as Soontir Fel est capturé avant de combattre un temps au sein de l'escadron Rogue. Cependant, la République ignore qu'Ysanne Isard a arrangé cette défaite impériale afin de décrédibiliser Sate Pestage et lui ôter le contrôle de l'Empire. Le Grand Vizir tente de négocier sa survie avec la Nouvelle République mais périt avant d'être secouru et l'Amiral Krennel s'empare de l'Hégémonie de Ciutric après l'avoir tué. Parallèlement, la Seconde Flotte de l'Amiral Hiram Drayson réussit à prendre Emmer avant de subir un très lourd revers dans le système d'Hast qui coûte une trentaine de vaisseaux capitaux à la Nouvelle République. L'année suivante, les forces de Massa parviennent à chasser l'Empire de Milagro au terme d'un long combat avant de prendre Spirana, toujours plus près du Noyau.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

La bataille de Brentaal IV, un affrontement symbolique de la Guerre Civile Galactique.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


  De son côté, Nantz pousse son avantage à Yag'Dhul, Thyferra et Mrlsst alors que Sien Sovv écrase Delvardus à Sullust. La Nouvelle République le repousse alors à Sanrafsix, où le héros impérial Shea Hublin perd la vie, puis toujours plus loin dans ses territoires jusqu'à Sluis Van. Dans le même secteur, un complot fomenté par des Grands Moffs échoue sur Bespin et affaiblit davantage l'Ordre des Prophètes du Côté Obscur ainsi que les concurrents d'Isard. Au nord de la galaxie, une partie de la Troisième Flotte libère une voie entre Togoria, dans la Bordure Extérieure, et Brentaal, dans le Noyau. Zsinj inflige une défaite au reste de la flotte qui rejoint les forces de Luke Skywalker, devenu général, et pour affronter Lord Shadowspawn.

  Bien que victorieux lors de l'affrontement final sur Mindor, grâce notamment à l'aide des Protecteurs Mandaloriens de Fenn Shysa, le jeune Jedi décide alors de quitter l'armée pour reformer l'Ordre Jedi, alors que la troisième année après la mort de l'Empereur voit la situation s'équilibrer. Nantz met un terme aux ambitions de Prentioch qu'il parvient à capturer sur Bomis Korri tandis que Massa périt sur Denon qui finit tout de même par être capturée. La Troisième Flotte triomphe de Zsinj sur Uviuy Exen et Drearia avant d'être stoppée sur Paqualis et brutalement repoussée sur Bilbringi. Néanmoins, en trois ans, la Nouvelle République est parvenue à cerner le Noyau et est prête à s'attaquer à la capitale galactique.

B. La Campagne de Coruscant et l'escadron Rogue [+6 et +7] [haut]



  Isard étant isolée, ses positions bien assurée dans les territoires extérieurs au Noyau, la Nouvelle République avance ses forces après une feinte à Talasea. Le célèbre escadron Rogue, tout juste reformé par Wedge Antilles, lui-même devenu un symbole de la guerre, est envoyé sur Borleias qui n'est capturée qu'à la seconde tentative. Les pilotes d'élite partent alors pour Coruscant où ils s'arrangent pour neutraliser les boucliers planétaires. La mission est un franc succès, en dépit de la capture de l'un des leurs qui réussit finalement à s'échapper du Lusankya.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les troupes de la Nouvelle République hissent leur drapeau sur un immeuble de Coruscant après la reprise de la capitale galactique.
Image extraite du livre The New Essential Chronology.


  Privée de sa capitale, Isard lâche le virus Krytos sur Coruscant, faisant de nombreuses victimes et épuisant les ressources de ses ennemis au bord de la banqueroute, puis reprend Thyferra d'où elle contrôle la production de bacta. Dirigeante élue de la planète, elle devient intouchable pour la Nouvelle République qui ne peut rien faire contre un dirigeant arrivé légalement au pouvoir. Les Rogues démissionnent donc pour mener leur guerre personnelle, qu'ils achèvent sur une brillante victoire en laissant Isard pour morte et en capturant le Lusankya. La production de bacta est alors rendue à Zaltin Bacta Corporation.

C. La traque de Zsinj [+7.5 à +8] [haut]



  Désormais, l'escadron Rogue est un symbole des Forces de Défense de la Nouvelle République, ce qui permet à Wedge Antilles de le laisser devenir une unité autonome et de se concentrer sur la création de l'escadron Spectre. A la fois pilotes et espions, les Spectres rejoignent la force attribuée au Général Han Solo pour affronter Zsinj dont la traque dure environ cinq mois. A eux deux, Antilles et Solo ont la partie rude face à l'ex-Grand Moff dont ils triomphent sur Ession et Jussafet IV, et dont ils déjouent plusieurs stratégies. Zsinj est toutefois loin d'être sans défense et parvient à s'emparer d'un cuirassé de classe Executor alors que des espions ayant subi un lavage de cerveau manquent d'assassiner quelques membres haut placé de la Nouvelle République.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

L'escadron Rogue, légende de la Nouvelle République. De gauche à droite : Wedge Antilles, Plour Ilo, Derek Klivian, Corran Horn et Tycho Celchu.
Image extraite du livre The Essential Atlas.


  Une alliance de circonstance avec l'Amiral Teren Rogriss leur permet de s'enfoncer dans les territoires du seigneur de guerre. Celui-ci manque même de se faire capturer à Vahaba et Selaggis où son cuirassé, le Poing d'Acier, échappe de peu à la destruction. Zsinj est finalement tué quelques semaines plus tard au cours d'un affrontement contre une flotte du Consortium de Hapès en orbite de Dathomir, lorsque le Faucon Millenium détruit le Poing d'Acier en réparation.

  Débarrassée du plus redoutable de ses ennemis, la Nouvelle République pousse un moment son avantage pour chasser Teradoc du Greater Maldrood et s'enfoncer davantage dans les territoires impériaux. Elle met également en œuvre un plan astucieux pour s'emparer de Kuat qui intégra enfin son gouvernement après deux tentatives infructueuses. Mon Mothma décide alors de relâcher l'effort de guerre au profit de la construction de la démocratie, laissant les seigneurs de guerre s'affronter entre eux ou se complaire dans leurs domaines, les menaces majeures ayant été éliminées.

VII. De la victoire à la défaite… ou presque [+9 à +11] [haut]



A. Le Treizième Grand Amiral [+9] [haut]



  Revenu des Régions Inconnues, le Grand Amiral Thrawn reprend le contrôle des forces impériales du nord de la galaxie et unifie, au moins militairement, les territoires des seigneurs de guerre de la Bordure Extérieure. Il fait du Chimaera son vaisseau amiral et du Capitaine Gilad Pellaeon son second et disciple, puis se lance dans un entraînement de sa flotte. Après quelques temps, il commence une vaste stratégie qui lui donne accès aux ressources technologiques du Mont Tantiss sur Wayland et aux pouvoirs de Joruus C'baoth. Avec une petite force, il manque de s'emparer de nombreux croiseurs mon calamari à Sluis Van et réussit à récupérer 178 croiseurs de la Flotte Katana.

  Sa capacité à prévoir les mouvements de ses adversaires et ses méthodes de désinformation lui permettent de prendre l'ascendant sur la Nouvelle République. Avec des accusations de trahison à l'encontre de l'Amiral Ackbar et malgré le retour de Bel Iblis en son sein, elle perd du terrain au point d'être assiégée aux portes même de Coruscant. Thrawn déploie en effet des astéroïdes sous manteau-bouclier, par conséquent invisibles, en orbite pour obliger ses ennemis à se cacher derrière leur bouclier planétaire, entamant leur confiance. La manœuvre pousse Ackbar et son état-major à attaquer Bilbringi pour y récupérer un appareil essentiel à la libération de Coruscant, avec une feinte sur Tangrene pour détourner l'attention du Grand Amiral.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Le Grand Amiral Thrawn à l'époque de sa campagne contre la Nouvelle République.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.
Image de thrawn (campagne)

  La stratégie est un échec et laisse la flotte républicaine en mauvaise posture face à une force supérieure en nombre. Mais une équipe menée par Luke Skywalker et Han Solo réussit à détruire le Mont Tantiss tandis que les noghris, parmi lesquels le garde du corps de Thrawn, se rebellent et l'un d'entre eux, Ruhk, assassine le Grand Amiral. L'Empire se retrouve sans chef, et Gilad Pellaeon ne peut pas maintenir l'union entre les seigneurs de guerre. La seule action impériale qui suit est menée par Isard, revenue d'entre les morts, qui tente de manipuler l'escadron Rogue pour récupérer le Lusankya. Elle échoue cependant : les prisonniers disparus du Lusankya sont retrouvés, parmi lesquels Jan Dodonna, l'Amiral Krennel perd la vie ce qui provoque la fin de l'Hégémonie de Ciutric et Isard elle-même est abattue par Iella Wessiri.

B. L'Empereur ressuscité [+10 à +11] [haut]



  L'année suivante, les rapports concernant la disparition de vaisseaux, ingénieurs et chefs militaires impériaux se multiplient. Dans l'ombre, Palpatine s'est secrètement réincarné dans un corps cloné et fédère les dernières forces de l'Empire. Il envoie ses forces contre la Nouvelle République sans prévenir alors que la Force de Défense poursuit les derniers partisans de Thrawn. Elle ne peut donc rien faire et perd rapidement le contrôle du Noyau. Kaikielius, Metellos, Alsakan et Coruscant tombent coup sur coup, chassent le gouvernement de la République sur Da Soocha V.

  C'est alors le début de la Mutinerie Impériale, au cours de laquelle les Moffs, le COMPORN, le BSI, les Inquisiteurs, le Conseil Régnant et les officiers supérieurs se battent sans merci en dévastant notamment Coruscant. Palpatine se révèle à ce moment-là, sans stopper les luttes intestines pour autant, recrutant Luke Skywalker qui compte le neutraliser en retournant ses méthodes contre lui, et envoie ses Dévastateurs de Mondes sur Mon Calamari. Ceux-ci sont désactivés par les Solo qui ramènent Luke du Côté Lumineux, peu avant de détruire le vaisseau amiral de l'Empereur qui semble être tué une seconde fois.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Les dévastateurs de monde causent des ravages sur Mon Calamari.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


  Il revient à lui dans un corps cloné en mauvais état alors que ses partisans, Sedriss en tête, entament l'Opération Main de l'Ombre qui dévaste de nombreux mondes et coûte la vie à Ardus Kaine. Pourtant, la riposte s'organise et une mission est menée par le Général Lando Calrissian pour infiltrer Byss tandis que Luke Skywalker réunit des utilisateurs de la Force qui formeront les bases d'un Nouvel Ordre Jedi. Palpatine dévoile alors sa nouvelle arme, le Canon Galactique, avec laquelle il anéantit Da Soocha et Nespis VIII en essayant de se débarrasser de la Nouvelle République.

  Il est finalement pris au piège sur Onderon où il est abattu par Han Solo, puis son esprit est capturé par Empatojayos Brand tandis qu'il tente de s'emparer du corps d'Anakin Solo. Ainsi retenu, le Seigneur Sith est enfin emporté dans la mort par l'ancien Jedi. L'Eclipse II est ensuite propulsée contre le Canon Galactique qui détruit Byss avant sa propre annihilation. Bien qu'ayant frôlé la défaite totale, la Nouvelle République ressort victorieuse de ce retour en force de l'Empire et peut retourner sur Coruscant pour se consacrer à la reconstruction.

VIII. L'essor du Nouvel Ordre Jedi [+11 à +12] [haut]



A. L'Empire Ecarlate [+11] [haut]



  Carnor Jax, un ancien garde royal responsable de la destruction des corps en réserve de Palpatine, fonde rapidement sur Birgis ce qu'il baptise l'Empire Ecarlate. Ce nouveau groupe représente la dernière forme correspondant vraiment à l'Empire Galactique et comprend des mondes tels que Celanon. Jax obtient également le soutien de la famille D'Asta, propriétaire d'une flotte immense. Son existence n'échappe pas à la Nouvelle République qui utilise le Lusankya pour chasser les Impériaux à l'ouest de la galaxie. L'affrontement qui a lieu à Phaeda tourne en la défaveur de Jax qui perd une partie de ses forces, peu après leur création.

  Parallèlement, l'ancien garde royal Kir Kanos cherche à se venger de Jax pour sa trahison et intervient dans les affaires de l'Empire Ecarlate. Il finit par affronter son ex-frère d'arme sur Yinchorr et ressort vainqueur de leur duel à mort. Un obscur agent profite alors de la situation pour affaiblir encore davantage les dernières enclaves impériales : Nom Anor. Il s'arrange pour amener Xandel Carivus à la tête de l'Empire Ecarlate où il ne reste pas longtemps, rapidement victime de la guerre privée de Kir Kanos. L'ultime poche résiduelle de l'Empire Galactique s'effondre à la suite de cet événement, laissant la Nouvelle République seule face à une myriade de seigneurs de guerre divisés plus guère dangereux.

B. Le Broyeur de Soleils [+11] [haut]



  A la même époque, une mésaventure de Han Solo et Chewbacca les conduit sur Kessel d'où ils parviennent à s'échapper grâce à un jeune homme étonnamment puissant dans la Force, Kyp Durron. Ensemble, ils découvrent le complexe de la Gueule où veille l'Amirale Daala depuis plus d'une décennie. Ils font notamment la connaissance de Qwi Xux, une scientifique aussi géniale que naïve qui a participé à l'élaboration de la plupart des superarmes de Palpatine. Le trio s'enfuit avec l'unique exemplaire du Broyeur de Soleils, un vaisseau aux capacités terrifiantes qui est dissimulée au cœur de la géante gazeuse Yavin alors que Kyp intègre l'Académie Jedi, récemment fondée par Luke Skywalker dans son œuvre visant à ressusciter les Jedi.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Kyp Durron et le Broyeur de Soleils, les ingrédients de la destruction de Carida.
Image extraite du livre Jedi VS Sith : The Essential Guide to the Force.


  Daala saisit l'occasion de quitter la Gueule et cause des ravages à travers la galaxie, dévastant les forces de Moruth Doole sur Kessel ou bombardant les cités de Mon Calamari. Elle perd cependant deux de ses quatre destroyers dans l'opération, tandis que Kyp succombe à l'influence néfaste d'Exar Kun et récupère le Broyeur de Soleils. Dès lors, les événements s'enchaînent. Une tentative d'empoisonnement par l'ambassadeur Furgan manque de coûter la vie à Mon Mothma qui doit la vie à Cilghal, une guérisseuse Jedi en puissance. Kyp détruit le troisième destroyer de Daala puis fait exploser l'étoile de Carida, anéantissant toute vie dans le système. Furgan parvient à y échapper mais meurt peu après en tentant d'enlever Anakin Solo sur Anoth.

  Kyp Durron parvient à échapper aux conséquences judiciaires de ses actes, couvert par Luke Skywalker qui a pourtant souffert de l'alliance du jeune homme avec Exar Kun, finalement détruit. Une confrontation finit par avoir lieu dans la Gueule où la Nouvelle République envoie une flotte afin de s'emparer du complexe. La bataille met en scène plusieurs superarmes mais finalement le prototype d'Etoile de la Mort, le dernier destroyer de classe Imperial de Daala, le complexe et le Broyeur de Soleils sont détruits. Kyp réussit à s'en sortir bien qu'il ait envoyé son vaisseau dans un trou noir et reprend ses études de Jedi alors que Leia Organa Solo est élue Chef d'Etat de la Nouvelle République après le retrait de Mon Mothma.

C. Superarmes et super destroyer [+12] [haut]



  Dans les mois qui suivent, Corran Horn met un terme aux agissements de Leonia Tavira, une Impériale devenue pirate. Sur Belsavis, Leia Solo déjoue un complot de Roganda Ismaren tandis que Luke Skywalker parvient à provoquer la destruction de l'Œil de Palpatine. Peu après, Durga Besadii finance la construction du Sabre Noir, basé sur la technologie du superlaser mais est finalement détruit en orbite de Hoth, tandis que le commando Kyle Katarn neutralise le Jedi Noir Desann et l'Amiral impérial Galak Fyyar.

  De son côté, Daala s'enfuit jusqu'au Noyau Profond et unifie les forces des douze seigneurs de guerre les plus puissants. Avec son efficacité coutumière, elle les réunit et, à l'exception de Gilad Pellaeon qui lui semble compétent, les gaze. L'ensemble des forces qu'elle obtient lui permet de planifier une vaste offensive contre la Nouvelle République qui est surprise par son assaut et perd à Khomm, Chardaan et Porus Vida.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Lors du Sommet de Tsoss, Daala gaze les seigneurs de guerre du Noyau Profond.
Image extraite du livre The Essential Reader Companion.


  Cependant, Daala est obnubilée par les Chevaliers Jedi et cherche à se venger d'eux. Elle envoie donc une vaste force les neutraliser sur Yavin IV mais celle-ci, menée par Pellaeon, découvre les capacités de résistance des Jedi. Ceux-ci s'unissent derrière Kyp Durron pour repousser l'assaut au sol puis partage leur énergie pour chasser les destroyers en orbite, au prix de la vie de Dorsk 81. Daala arrive à ce moment à bord de son nouveau cuirassé hérité du Général Delvardus, le Marteau du Chevalier, où elle doit faire face à Callista Masana qui provoque la destruction du vaisseau. L'Amirale impériale en réchappe de justesse et est secourue par Pellaeon à qui elle remet les rênes de l'Empire avant de disparaître.

IX. Nouvelle République contre Vestiges de l'Empire [+12 à +19] [haut]



A. La fin d'un Empire [+12 à +17] [haut]



  Fort de sa nouvelle autorité, Pellaeon récupère toutes les forces encore disponibles dans le Noyau Profond, parmi lesquelles le Megador et le Dominion, en cale sèche. Il se rend ensuite dans les territoires de l'ancien Alignement de Pentastar où il prend la tête du Conseil des Moffs et établit la capitale des Vestiges de l'Empire sur Sartinaynian. Il prépare ensuite un assaut sur Orinda dans l'espoir de marquer les esprits et d'obtenir un statu quo mais la Nouvelle République craint que la proposition ne cache un nouveau plan d'invasion. Wedge Antilles est envoyé au front avec le Lusankya et une force complémentaire.

  Les deux vétérans rivalisent pendant toute une année pour finalement se départager sur Orinda où le Lusankya échappe de peu à la destruction, contrairement à l'Endurance qui est détruit avec tous ses chasseurs. Dans le mois qui suit, la Nouvelle République triomphe du Moff Getelles dans le secteur Antéméridien, ironiquement avec l'aide de l'Amirale Daala, et les Moffs poussent leur héros à profiter de l'occasion pour reprendre l'initiative. L'offensive est un succès momentané qui vire à la débandade lorsque le Général Etahn A'baht force Pellaeon à sacrifier le Reaper pour stopper son avancée.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

La seconde bataille d'Orinda, un événement majeur de la fin de la Guerre Civile Galactique.
Image extraite du livre The Essential Guide to Warfare.


  L'Empire et la République s'affronte également sur Adumar, alors que les deux camps tentent de se renforcer de l'intérieur, renforçant leurs économies et leurs gouvernements tout en cherchant des partisans. Initialement une mission diplomatique, Adumar devient une bataille en règle remportée par Wedge Antilles et ses compagnons, également d'anciens membres de l'escadron Rogue. Trois ans plus tard, la Nouvelle République doit faire face aux Yevethas, de redoutables adversaires qui menacent la stabilité du gouvernement. Au cours de l'ultime bataille de la crise, les Impériaux capturés parviennent à fuir avec l'essentiel de l'ancienne flotte du Sabre Noir qu'ils apportent en partie à Gilad Pellaeon.

  Finalement, alors que la paix semble acquise, en dépit de la "nouvelle rébellion" de Brakiss et Kueller, la Nouvelle République décide d'autoriser d'anciens Impériaux à accéder à des postes soumis à élection, ravivant la peur des Moffs. Ils prennent contact avec Daala et obligent Pellaeon à repartir au front, lequel espère pouvoir négocier la paix avec quelques victoires. Malheureusement pour les Vestiges de l'Empire, l'offensive se heurte au Général Bel Iblis et à l'Amiral Ackbar qui écrasent les forces de Daala et repoussent Pellaeon jusqu'à Anx Minor. Il y perd une grande partie de sa flotte et ses derniers cuirassés en ressortent sévèrement endommagés.

  La Nouvelle République décide pourtant de ne pas pousser son avantage et envoie ses vaisseaux en maintenance alors que les Vestiges de l'Empire doivent panser leurs plaies dans un territoire ne comptant plus que huit secteurs. Cette décision place Coruscant dans une situation délicate lors de l'insurrection de Corellia, l'obligeant à demander assistance à Bakura le temps de réunir une force d'intervention suffisante.

C. La crise du document de Caamas et la paix [+19] [haut]



  L'année suivante, l'Amiral Pellaeon expérimente les dernières innovations technologiques des Vestiges de l'Empire et comprend que plus rien ne pourra lui redonner l'avantage contre la Nouvelle République. Il entreprend donc de convaincre les Moffs de la nécessité d'une paix et donne rendez-vous à Garm Bel Iblis pour en négocier les termes. Il est cependant trahi par le Moff Disra et sa cabale qui profitent de son absence pour gagner en prestige. Ceux-ci font croire au retour de Thrawn pour stimuler les Impériaux et décourager la Nouvelle République.

  Cette dernière est alors aux prises avec une crise majeure provoquée par la découverte d'une fraction du document de Caamas, prouvant l'implication des Bothans dans l'attaque de la planète par Palpatine. Des agents de l'Empire sont envoyés pour exacerber les tensions déjà existantes, amenant la République au bord de la guerre civile tout en l'empêchant de rediriger cette haine sur Bastion qui serait incapable de résister à une nouvelle campagne. Le faux Thrawn créé par Disra se fait progressivement connaître et ramène de plus en plus de système dans le giron impérial, apeurés par ses talents de stratèges.

Guerre Civile Galactique [-2 à +19]

Une poignée de mains hautement symbolique qui signe la fin de la guerre.
Image extraite du livre The Essential Atlas.


  Finalement, grâce à Ghent Zakarisz, Elegos A'Kla et Leia Organa Solo, l'Amiral Pellaeon est averti de la situation et de l'interception de son messager qu'il va donc délivrer avant de mettre un terme à la mascarade de Disra. Il dévoile le stratagème, calmant la peur des systèmes frontaliers, alors que Luke Skywalker et Mara Jade reviennent des Régions Inconnues avec un exemplaire complet du document de Caamas, mettant un terme aux combats qui ont éclaté au-dessus de Bothawui. Le calme ramené, le célèbre contrebandier Talon Karrde persuade les deux camps de devenir celui qui assurera le transfert transparent des informations entre les gouvernements, ce qui achève de les convaincre. Ainsi le Chef d'Etat de la Nouvelle République, Ponc Gavrisom, rencontre le Commandant Suprême des Vestiges de l'Empire, Gilad Pellaeon, pour ratifier un traité de paix à bord du Chimaera qui met enfin un terme à vingt-et-un ans de guerre civile galactique.


Actualités en relation

The Mandalorian : Des Stormtroopers aperçus sur le tournage !

Les petites fuites provenant du tournage de The Mandalorian, la première série live-action Star Wars, continuent d'affluer à un rythme à peu près régulier ; après la découverte d'un premier alien, c'est au tour...


La série live s'appelle The Mandalorian, le synopsis officiel dévoilé !

On attendait des nouvelles officielles de la série live-action Star Wars dont le tournage vient de commencer cette semaine ... et voilà que nos vœux sont enfin exaucés ! Jon Favreau, le scénariste et producteur de la s...


Série Live : Fuite de premières photos du tournage !

Bien que le tournage de l'Episode IX occupe une bonne partie de nos esprits, il ne faudrait pas pour autant négliger celui de la fameuse - et toujours anonyme - série live Star Wars produite et écrite par Jon Favreau...


Star Wars Resistance : Une vidéo officielle nous présente les différents héros!

Un premier trailer, un poster officiel : il n'y a pas de doute, Star Wars Resistance approche désormais à grands pas ! Disney et Lucasfilm en rajoutent aujourd'hui une couche en diffusant une vidéo de présentation des nouveaux personnages...


Des Mandaloriens et un budget à la Game of Thrones pour la série Star Wars

En cette période caniculaire à faire suer les Tuskens de Tatooine, voilà qu'il nous arrive quelques infos toutes fraîches concernant la série live-action Star Wars ! Tout d'abord, le New York Times a pu mettre la main...


Informations encyclopédiques
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]
Nom
Guerre Civile Galactique [-2 à +19]
Nom original
Galactic Civil War
Classe
Chronologie
Date
De -2 Av.BY à 19 Ap.BY
Lieu
Acteurs
Conséquences
Fin de l'Empire
Proclamation d'une Nouvelle République, qui devient le gouvernement majeur de la galaxie
Mort de millions de personnes
Destruction de plusieurs planètes

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
24/12/2008

Date de modification
08/02/2016

Nombre de lectures
60 442


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Guerre Civile Galactique [-2 à +19]" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Dark Horse
  • Lucasarts
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Crimson Empire
  • Crimson Empire II : Council of Blood
  • Dark Forces
  • Decipher - Customizable Card Game (CCG)
  • Empire 01 : Betrayal, Partie 1
  • Empire 02 : Betrayal, Partie 2
  • Empire 03 : Betrayal, Partie 3
  • Empire 04 : Betrayal, Partie 4
  • Empire 14 : The Savage Heart
  • Empire at War
  • Handbook 1 : X-wing Rogue Squadron
  • Handbook 2 : Crimson Empire
  • Handbook 3 : Dark Empire
  • Jedi Quest #1
  • Jedi Quest #2
  • Jedi Quest #3
  • Jedi Quest #4
  • L'Académie Jedi, Vol. 1 : La Quête des Jedi
  • L'Académie Jedi, Vol. 2 : Sombre Disciple
  • L'Académie Jedi, Vol. 3 : Les Champions de la Force
  • La Trilogie Han Solo, Vol. 1 : Le Coup du Paradis
  • La Trilogie Han Solo, Vol. 2 : Le Gambit du Hutt
  • La Trilogie Han Solo, Vol. 3 : L'Aube de la Rébellion
  • Les Enfants du Jedi
  • Les Ombres de l'Empire (roman)
  • Les Ombres de l’Empire Vol. 1
  • Les X-wings, Vol. 1 : L'Escadron Rogue
  • Les X-wings, Vol. 2 : Le Jeu de la Mort
  • Les X-wings, Vol. 3 : Un Piège nommé Krytos
  • Les X-wings, Vol. 4 : La Guerre du Bacta
  • Les X-wings, Vol. 5 : L'Escadron Spectre
  • Les X-wings, Vol. 6 : Le Poing d'Acier
  • Les X-wings, Vol. 7 : Aux commandes : Yan Solo !
  • Les X-wings, Vol. 8 : La vengeance d'Isard
  • Les X-wings, Vol. 9 : Les Chasseurs Stellaires d’Adumar
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir
  • Star Wars Episode V : L'Empire contre-attaque
  • Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi
  • Technical Journal (Volume 2) of the Imperial Forces
  • Technical Journal (Volume 3) of the Rebel Forces
  • The Essential Guide to Characters
  • The Essential Guide to Planets and Moons
  • The Essential Guide to the Force (Jedi VS.Sith)
  • The Force Unleashed (roman)
  • The New Essential Chronology
  • The New Essential Guide to Characters
  • The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • TIE Fighter
  • TIE Fighter : Defender of the Empire
  • Trêve à Bakura
  • WEG - Dark Force Rising Sourcebook
  • WEG - Death Star Technical Companion
  • WEG - Heir to the Empire Sourcebook
  • WEG - Imperial Sourcebook
  • WEG - Rebel Alliance Sourcebook
  • WEG - Shadows of the Empire Sourcebook
  • WEG - Star Wars Sourcebook
  • WEG - The Last Command Sourcebook
  • WEG - The Movie Trilogy Sourcebook
  • WEG - The Thrawn Trilogy Sourcebook
  • WEG - The Truce at Bakura Sourcebook
  • WOTC - Rebellion Era Sourcebook
  • WOTC - The Force Unleashed Campaign Guide
  • X-wing
  • X-wing : B-Wing
  • X-wing : Imperial Pursuit

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.