Bataille de Maridun [-22]


La bataille de Maridun mit en scène Anakin Skywalker et Aayla Secura, qui s'allièrent aux Lurmen pour combattre les Séparatistes.

  Alors que la Guerre des clones battait son plein, une lutte opposa, dans l'atmosphère de Quell, la Confédération des systèmes indépendants à la République cette fois menée par Aayla Secura. Au terme de longs combats, la Jedi faillit mourir, et il fallut l'intervention d'Anakin Skywalker et de son équipe pour sauver la Twi'lek. Cependant, Anakin fut blessé et leur frégate détériorée. Tous durent s'écraser en catastrophe sur Maridun.

Prélude [haut]



  Le groupe de Républicains, parmi lesquels Ahsoka Tano, cherchèrent de l'aide, car Skywalker était fort mal en point. Finalement, après quelques péripéties, les Jedi rencontrèrent les pacifiques Lurmen, qui acceptèrent, malgré l'entêtement de leur chef, Tee Watt Kaa, de soigner Anakin, blessé. Secura et les autres attendaient, paisiblement, l'arrivée de leurs alliés, discutant avec les villageois, se liant d'amitié avec certains et évoquant leur passé.

  Un soir, les Lurmen s'affairaient, transportant vivres et matériel. Le Commandant maréchal Bly sortit de l'une des habitations ovoïdes et aida deux autochtones à placer un tonneau sur un autre ; en échange, ils offrirent au soldat un fruit croquant qu'il s'empressa de dévorer. Les Républicains étaient calmes et attendaient, avec leurs hôtes, l'arrivée de leur flotte afin qu'ils pussent quitter cette planète.

  Mais ce ne fut pas tout à fait ce que vit le Capitaine Rex dans le ciel. Avec ses électrobinoculaires, il aperçut une barge de débarquement de la Fédération du commerce, près de se poser sur le monde où lui et ses camarades s'étaient écrasés.

  Rex, qui se reposait aux abords du village, informa Bly à l'aide des moyens de communications intégrés à son armure. Le Commandant espéra qu'il s'agissait de leurs alliés, mais il n'en était rien : c'était un vaisseau droïde. Il ordonna au Capitaine de revenir, puis gagna la tente où Anakin Skywalker, presque guéri de son accident dans le destroyer Venator au cours de la bataille de Quell, demeurait allongé, entouré d'Aayla Secura, d'Ahsoka Tano et de Wag Too, le médecin local qui lui avait sauvé la vie.  Il leur signifia que la Confédération était sur le point d'envahir Maridun.

Bataille de Maridun [-22]

Le vaisseau de la Confédération approche : les Républicains doivent se cacher.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Le guérisseur lurmen fut interloqué : leur planète était située dans un espace neutre. Anakin lui fit remarquer qu'il ne le resterait pas longtemps si les Séparatistes occupait ce territoire. Il souhaita se relever, mais ses blessures étaient profondes, et malgré les soins qui lui avaient été prodigués, il avait encore besoin de repos. Wag Too l'invita à ne pas bouger, car il était encore trop faible. En voyant la barge de débarquement atterrir non loin de leur village, les autochtones étaient terrifiés ; leurs yeux, déjà anormalement larges, s'écarquillèrent à la vue de l'énorme engin. Le doyen, Tee Watt Kaa, alla dans la tente des Jedi et les blâma : c'était du fait de leur présence que son village était menacé.

  Son fils, Wag Too, défendit les Républicains ; Ahsoka, ainsi qu'Aayla, d'ajouter que la Confédération ne savait même  pas qu'ils étaient ici. Secura estima qu'il fallait qu'elle et ses camarades - Jedi et clones - fussent cachés. Pour Tee Watt Kaa, leur seule présence était dangereuse pour son peuple ; ils devaient donc partir avant que l'ennemi tentât quelque chose. Tano protesta de nouveau : les Lurmen avaient besoin de leur aide, car ils ne pourraient pas se défendre seuls. Néanmoins, le doyen n'avait pas l'intention de combattre les envahisseurs ; il préfèrerait mourir que tuer autrui. La Togruta conclut qu'il était prêt à se rendre et voulut le convaincre que ce n'était pas la meilleure solution.

Bataille de Maridun [-22]

Lok Durd et ses troupes arrivent sur Maridun : Tee Watt Kaa les reçoit.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Mais, derrière elle, son maître lui somma de se taire ; si les Lurmen voulaient rester neutres dans cette guerre, on ne pouvait pas les forcer à combattre. Tee Watt Kaa conseilla aux Jedi de se cacher pendant qu'il irait s'entretenir avec les nouveaux "visiteurs". Un peu plus loin, la barge de débarquement s'ouvrit ; outre les innombrables droïdes de combat, quatre silhouettes se dessinaient : deux traditionnels super robots B2, un technicien aqualish et une personne obèse, richement vêtu, adoptant une démarche élégante : c'était le Général Lok Durd, un Neimoidien.

  Ce dernier sortit doucement de son vaisseau et rencontra le petit Tee Watt Kaa, nullement impressionné par la puissante artillerie qui lui faisait face. Au même moment, les Jedi, dans leur tente, se préparaient à se dissimuler dans les champs. Anakin fut soutenu par Bly et Rex ; Ahsoka prit son sac à dos ; Wag Too les emmena à l'écart. De son côté, Lok se présenta, le Lurmen aussi ; celui-ci désira parler, mais le Neimoidien lui coupa la parole, prétendant que cette planète était désormais sous la protection de l'Alliance séparatiste. Il félicita ironiquement l'autochtone et entreprit de visiter son nouveau territoire. Watt Kaa essaya de répondre, mais les membres de la Confédération n'en avaient que faire et ne l'écoutèrent pas.

Bataille de Maridun [-22]

Les droïdes envahissent le village lurmen.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)



Une nouvelle arme séparatiste [haut]



  Durd, accompagné de son armée, marcha dans les champs. Le doyen lurmen le suivit et assura que ses compagnons étaient des garants de la paix. Le rebutant Général le pria de le laisser explorer sa colonie. Il s'approcha du village des autochtones et jubila ; puis il invita ses droïdes à "saccager ce tas de fumier", à savoir les habitations des locaux. Ceux-ci étaient effrayés ; les femmes furent protégées par leurs maris ; les enfants paniquèrent. Les automates de la Fédération renversèrent tout sur leur passage et utilisèrent leurs fusils blaster E-5 non pour tuer les Lurmen, mais pour trouver la trace d'éventuels intrus.

  Derrière une habitation, Wag Too, avec Anakin et ses confrères, observaient la scène. Le premier se demande pourquoi les droïdes ravageaient leurs maisons ; lui et les siens étaient en effet absolument innocents. Ahsoka avait peut-être une réponse : ces automates étaient programmés pour la violence. La Togruta s'indigna : ne fallait-il aider les Lurmen ? Aayla l'en dissuada promptement, car si les Républicains fussent découverts, tous les autochtones seraient massacrés. Skywalker, porté par ses clones, pensa alors qu'il valait mieux, pour l'instant, qu'ils allassent se cacher dans les hautes herbes, ce qu'ils firent dans la seconde.

  L'armée droïde venait de finir de parcourir le village ; un B1 avança, devant Lok, qu'il n'y avait aucune trace de contrebande ou d'arme républicaines. Le Neimodien en fut satisfait ; il estima qu'il faudrait qu'il procédât de la même façon dans le futur pour chasser ses ennemis, cela dans l'intention de maintenir la sécurité. Tee Watt Kaa, qui n'avait pas voulu réagir face à la dégradation de son habitation et de celle de ses semblables, avec un ton moqueur, argua, devant le Séparatiste, que son peuple ne résisterait pas, même si, manifestement, il représentait une menace évidente pour la Confédération.

Bataille de Maridun [-22]

Wag Too et son père se querellent.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Durd s'en réjouit et partit avec ses droïdes. Wag Too s'en alla parler avec son père pour lui demander s'il n'était pas trop contrarié par les événements qu'il avait dû subir depuis quelques jours ; et le doyen se contenta d'un hochement de la tête. Le jeune guérisseur était heureux, car les Jedi allaient enfin s'échapper. Malgré ses dires, Tee Watt Kaa semblait condamner leur intrusion. Quant aux Séparatistes, il garantit qu'il était sûr que la paix serait respectée. Son fils protesta sous les yeux de tous les villageois : la paix avait peut-être été maintenue, mais à quel prix ? et pour combien de temps ? Ne se souciait-t-il absolument pas des Jedi ?

  Le vieux Lurmen affirma qu'il n'avait pas querelle avec eux. Toutefois, ils ne pouvaient les aider sans s'impliquer en même temps dans leur guerre. Après cette discussion animée, Wag Too sollicite Tub, l'éclaireur du village, pour qu'il allât vérifier si les Républicains avaient bien réussi à fuir la planète. Le Lurmen, suivi par son papillon voyageur, partit sur-le-champ. Jedi et clones se trouvaient actuellement dans les hautes herbes ; ils s'étaient arrêtés pour considérer au mieux la situation.

  Rex était déçu que le village lurmen ne voulût pas se battre et pensa qu'il s'agissait d'un manque de fierté de leur part. Ahsoka, qui mâchait un bâton blanc pour se sustenter, jugea plutôt que leur décision était une absence de courage. Aayla lui fit savoir qu'elle avait tort ; puis Anakin, doué d'un esprit plus pratique, supposa qu'ils avaient besoin d'un vaisseau et que, très certainement, le seul qui fût disponible appartenait aux Séparatistes. En effet, s'ils étaient venus grâce à une barge de débarquement, ils devaient avoir une navette. Entre-temps, un droïde-sonde de la Confédération, caché dans les herbes, écoutait leur conversation et l'enregistrait.

Bataille de Maridun [-22]

Bly (à droite) et Rex tirent sur le droïde-espion.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Rex, sans qu'il sût qu'il était épié, continua de parler : s'il fallait voler un vaisseau à des "tas de ferraille", il était dores et déjà prêt à les affronter. D'après Secura, il fallait d'abord trouver ce fameux appareil, si tant est qu'il existât. Soudain, après avoir avalé une bouchée de son goûter, Ahsoka discerna l'ombre du robot-espion. Celui-ci vola à l'écart pour s'enfuir ; Anakin, qui savait qu'il ne fallait pas le laisser aller transmettre les informations qu'il avait inscrites dans sa mémoire à ses alliés, hurla pour que ses soldats le détruisissent. Bly et Rex l'assaillirent, mais les décharges furent aisément évitées par le petit cyborg noir.

  Le Commandant, grâce à son gantelet, brouilla les communications et poursuivit le droïde-sonde. Rex, Ahsoka et Aayla en firent de même, mais cette dernière s'arrêta, car elle vit que son confrère Anakin ne pouvait pas bouger, étant donné qu'il souffrait toujours de ses blessures. Skywalker, brutalement, lui recommanda de poursuivre la chasse. Bientôt, cependant, les clones perdirent de vue leur cible dans les hautes herbes. Tano indiqua le chemin à prendre, tandis que, derrière, la Twi'lek choisit une autre voie. Ahsoka et ses hommes eurent beau se hâter, ils ne parvinrent pas à rattraper un robot décidément très rapide.

Bataille de Maridun [-22]

Le droïde-espion séparatiste est détruit par Aayla.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  La padawan alluma son sabre laser, mais l'espion accélérait et allait lui échapper. Secura, qui avait emprunté un raccourci dans le champ, le devança et trancha en deux le cyborg. Tano s'interrogea : où pouvait-il se rendre ? Aayla proposa de monter sur un arbre géant pour le découvrir. Ils grimpèrent rapidement ; Anakin les y rejoignit péniblement, oubliant ses plaies. Rex et Bly, avec les antennes intégrées à leurs casques, et Ahsoka, avec ses électrobinoculaires, avaient repéré la base des Séparatistes. La jeune Togruta tendit les jumelles à son maître ; il ne s'attendait pas à constater que, autour de la barge de débarquement, les droïdes avaient érigé des fortifications grouillant de véhicules armés.

  Au crépuscule, les Républicains étaient toujours sur l'arbre et surveillaient l'ennemi. Anakin aperçut enfin son but : une navette neimoidienne. Pour Bly, ce ne serait pas facile de pénétrer leur base. Les chars d'assaut blindés étaient déployés par les Séparatistes, ainsi que les dociles B1. Une arme était en train d'être montée sur un de ces tanks ; les opérations étaient supervisées par le technicien aqualish et le Général Lok Durd. Skywalker comprit que la Confédération disposait d'un nouveau "jouet". Rex et Bly descendirent de l'arbre pour voir l'artillerie adverse de plus près.

  Dans la base, l'Aqualish certifia que le défoliateur était prêt. Lok commença alors à discourir devant son armée droïde. C'était un grand jour, selon lui, pour la cause séparatiste, car, d'après un modèle qu'il avait lui-même élaboré, une nouvelle arme, apte à engendre des destructions catastrophiques, allait être essayée. Cette technologie détruirait la matière organique, mais pas les machines. Les B1, en entendant cela, exultèrent : enfin, ils seraient épargnés. Deux volontaires mécaniques furent désignés malgré eux pour s'assurer que tout fonctionnait ; ils devaient atteindre un point précis pour ce faire.

Bataille de Maridun [-22]

Lok est fier de présenter sa nouvelle arme au Comte Dooku.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Anakin, avec ses électrobinoculaires, comprit que Rex et Bly marchaient précisément dans la zone où l'arme serait essayée, et cela ne laissa pas de l'inquiéter. Lok, lui, discutait avec l'hologramme du Comte Dooku, pour lui annoncer qu'il s'était installé sur la planète où il pourrait évaluer la puissance de la technologie sophistiquée qu'il avait mise au point. Tyranus voulut voir l'essai et autorisa son laquais à ordonner la mise à feu. Le technicien aqualish donna ses instructions et, aussitôt, un obus perça les cieux, y traçant une sinistre courbe de fumée. Les clones encore au sol coururent pour se mettre à l'abri, tandis que les droïdes, utilisés comme cobayes, furent directement frappés par le projectile qui explosa devant eux.

  Un écran de feu se propagea ; sur leur arbre géant, les Jedi frémirent ; Rex sortit son blaster et utilisa le câble intégré pour s'accrocher à l'immense végétal. Il y parvint, mais ce ne fut pas le cas de Bly qui trébucha et, par suite, ne put se suspendre à la branche comme son compère. Heureusement, Secura le surveillait ; avec son sabre, elle trancha une liane qui pendit de sorte qu'elle attrapa le Commandant abandonné au sol, harcelé par la barrière de flammes qui s'approchait. Avec cette même liane, elle ramena Bly sur leur arbre et, par un saut gracieux, regagna son épaisse branche.

Bataille de Maridun [-22]

Les dégâts causés par l'arme séparatiste sont considérables.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Les Jedi et les clones, saufs, contemplèrent un spectacle de désolation. L'arme des Séparatistes avait tout détruit dans le périmètre ; les plaines vides d'habitants, naguère verdoyantes, n'étaient plus que des terres dévastées. Les deux volontaires B1, cependant, étaient intacts. Lok s'en vanta devant l'hologramme de Dooku, qui assistait à la scène à distance. Désormais, il fallait lancer l'obus sur des créatures vivantes. Durd acquiesça ; il avait choisi Maridun précisément parce qu'elle était peuplée. Ainsi, il pourrait à loisir commettre un génocide et exhiber la puissance de sa technologie à ses ennemis, ce qui enchanta le Sith. L'holo disparut, et le Neimoidien mobilisa ses troupes pour quitter la zone.

  Anakin, qui regardait ce qui se tramait à l'aide des jumelles, soupçonna les Séparatistes de vouloir se rendre dans le village des Lurmen. Aayla était affligée ; Skywalker, qui semblait presque entièrement guéri, décida que lui et son équipe devaient d'abord infiltrer la base de la Confédération, ensuite dérober la navette qui y était posée, et enfin venir en aide aux autochtones. Ahsoka lui rappela que le doyen Tee Watt Kaa avait bien spécifié qu'il n'avait pas besoin de leur aide. Le jeune homme allégua qu'il y avait une différence entre le fait d'entraîner un peuple dans une guerre, et celui de le laisser se faire exterminer. Tous partirent à ces mots en direction des installations ennemies.

  Tub, l'éclaireur, avait reçu pour tâche de suivre les Jedi ; il était donc resté sur un autre arbre géant, à proximité de celui des Républicains. Il avait assisté à la dévastation d'une partie des plaines et encouragea son papillon voyageur, étonnamment intelligent, à avertir Wag Too quant au retour des Séparatistes dans le village.

Bataille de Maridun [-22]

Les sentinelles droïdes surveillent leur base.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  La nuit, Jedi et clones, dissimulés dans les hautes herbes, s'approchèrent discrètement de la base séparatiste. Des projecteurs éclairaient les environs et pouvaient à tout moment déclencher l'alerte générale. Secura et Tano s'employèrent à éviter les faisceaux lumineux et à éviter le regard des sentinelles droïdes. Afin de détourner leur attention, Anakin utilisa la Force et déplaça une pierre au sol. Un B1 fut alerté ; il suivit le caillou mû par le jeune Jedi, lequel, discrètement, démembra le garde robotique sans que les collègues de ce dernier tinssent compte de sa disparition.

  Anakin détruisit un autre B1 ; Rex et Bly abattirent deux individus supplémentaires sans faire de bruit. Plus loin, Tano et Secura grimpa les murs de la base par de petits sauts agiles ; elles s'infiltrèrent vite à l'intérieur du bâtiment non couvert. Les deux femelles se séparèrent : alors que l'une désintégra, avec son sabre, les automates un par un, avec une agilité étonnante, l'autre, à savoir Ahsoka, après avoir tranché le "corps" de deux de ses opposants, ouvrit la porte principale de l'installation, permettant ainsi à Anakin, Bly et Rex d'entrer.  

Bataille de Maridun [-22]

Ahsoka, tout comme ses confrères, démembre toutes les sentinelles discrètement pour éviter une alerte générale.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Skywalker se mit à couvert derrière une caisse ; d'un geste de la main, il autorisa ses clones à avancer tout en se gardant d'appeler l'attention d'autres sentinelles. Le jeune homme, suivi par ses hommes, courut vers un poste de commandement, où trois droïdes, dont 4724, s'affairaient pour contrôler le périmètre et empêcher d'éventuels intrus de les surprendre. Mais il était déjà trop tard : Bly, puis Rex, et enfin Anakin, éliminèrent les quelques cyborgs. Au même moment, Aayla, avec la grâce caractéristique des femelles Twi'leks, continuait de parcourir la base, coupant tous les ennemis qui se mettaient sur son chemin.

  Dans le village lurmen, personne ne dormait. Wag Too, autour d'un feu, parla à son père : ainsi que lui avait indiqué son éclaireur, Tub, par l'intermédiaire du papillon voyageur, les Séparatistes marchaient vers leurs habitations à cet instant. Tee Watt Kaa était persuadé que, s'ils n'avaient pas attaqué les siens avant, il n'y avait aucune raison qu'ils le fissent plus tard. Le jeune médecin n'était pas de cet avis et doutait absolument quant aux intentions des envahisseurs, car ils étaient en guerre. Le doyen ne souhaita cependant pas bafouer les traditions de son peuple.

  Wag Too était scandalisé et blâma la passivité de son père : devaient-ils se laisser faire massacrer en vertu de leurs idéaux ? Même s'ils ne les combattaient pas, il fallait se défendre ! Selon le vieux Lurmen, se défendre participait d'un acte de guerre, et son peuple ne pouvait sacrifier ses croyances séculaires, transmises de génération en génération. Il n'admettait pas que l'on pût altérer la morale de la communauté et, pour cette raison, rien ne semblait le pouvoir le faire changer d'avis.

Bataille de Maridun [-22]

La navette neimodienne volée par les Jedi et les clones atterrit près du village lurmen.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Dans la base séparatiste, les Républicains s'étaient regroupés. Ils étaient sur le point de voler la navette neimoidienne, comme cela avait été prévu. Mais avant, Anakin décida de prendre le générateur de bouclier de la Confédération : il pourrait s'avérer utile pour protéger les autochtones. Pendant que les clones enclenchaient les dispositifs dans l'intention de ramasser les bornes dudit générateur, les Jedi investirent le cockpit de leur nouveau vaisseau et le firent décoller après que leurs soldats se furent acquittés de leur tâche. Au lever du jour, ils atterrirent au milieu du village des Lurmen.

  Ceux-ci, croyant qu'il s'agissait d'un appareil séparatiste, étaient méfiants, mais les Jedi qu'ils avaient aidés en sortirent. Aayla s'adressa à tous les habitants : les troupes de la Confédération allaient arriver d'un moment à l'autre. Tee Watt Kaa fut une fois de plus irrité : il avait bien dit aux Républicains de ne pas revenir sur son territoire. Anakin rétorqua : les Séparatistes, eux, n'auraient que faire des réserves des locaux et, par conséquent, ces derniers devaient être placés en sécurité au plus vite. Le doyen récalcitrant soutint qu'ils ne pouvaient abandonner leurs habitations, mais Ahsoka lui apprit que l'ennemi possédait une arme terrifiante qui détruirait tout le village, avec ses occupants. Était-ce bien là ce qu'ils désiraient ? Pour Tee Watt Kaa, si leur destin était de se faire massacrer dans cette guerre, il en serait ainsi, quand bien même son fils paraissait ne pas partager son point de vue.


Une bataille épique [haut]



  Plus tard, les Républicains avaient rassemblé les énormes fruits utilisés par les Lurmen pour dresser une barricade précaire. Rex, avec ses jumelles, distingua les troupes ennemies, à savoir des chars d'assaut blindés ; il le dit à Anakin. Celui-ci ordonna à Bly et à Ahsoka de se servir du générateur de bouclier qu'ils avaient volé ; ils appuyèrent immédiatement sur les quelques boutons situés sur les appareils prévus à cet effet. En approche du village, le Général Lok Durd se voulut ambitieux : quand le Comte Dooku comprendrait qu'il était un élément précieux dans la Confédération, il lui accorderait sans doute une promotion.

Bataille de Maridun [-22]

Contre l'avis du doyen lurmen, les Jedi dressent des barricades avec la Force.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Un droïde, muni de électrobinoculaires, observa leur cible : des barrières avaient été dressées aux abords du village. Durd s'en amusa, croyant qu'il serait très facile pour lui de les franchir. Néanmoins, quand il vit que des Jedi étaient présents, et étaient actuellement en train d'utiliser la Force pour renforcer les barricades avec d'autres fruits géants, il fut plus inquiet. Aayla et Ahsoka étaient parvenues à construire un obstacle suffisamment contraignant pour retarder l'armée ennemie. Tee Watt Kaa était furieux, car il n'avait jamais demandé aux Jedi d'aider les siens.

  Anakin estimait qu'il pouvait continuer de vivre avec ses croyances ; il fallait cependant laisser les Républicains vivre avec les leurs. Vexé, le doyen s'éloigna. Wag Too, lui, remercia les Jedi ; il ne pouvait pas les assister cependant. Il ajouta que son père était trop astreint aux traditions lurmen et que, même si plusieurs de ses semblables désapprouvaient le comportement du doyen, ils étaient assujettis à un code strict.

Bataille de Maridun [-22]

Le bouclier protège le village lurmen.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Lok enjoignit à ses troupes de s'arrêter et de se préparer à faire feu avec sa nouvelle arme. Rex les épiait ; Anakin préféra qu'ils attendissent sagement l'attaque. L'obus fut bientôt placé dans le canon, lequel fut dirigé par le technicien aqualish en direction du village. Sur ordre du Neimodien, le projectile fut lancé. Mais Skywalker avait tout prévu : alors que la fusée traversait le ciel en leur direction, il demanda à Bly d'allumer les deux générateurs de bouclier. Aussitôt, un dôme énergétique protégea la petite communauté d'autochtones et leurs alliés providentiels. L'arme s'écrasa non loin et engendra une vague de feu qui brûla herbes et arbres, mais ne pénétrèrent évidemment pas le bouclier.

  Les Lurmen étaient impressionnés ; le feu avait tout dévasté, sauf leur village. Anakin, satisfait, se prépara à faire face aux droïdes. Cette résistance piqua Durd, qui somma son bataillon de charger. Les B1 et les B1 avançaient dorénavant vers le village protégé. En les voyant, Skywalker comprit qu'ils allaient devoir les arrêter avant qu'ils pussent traverser le bouclier. Ils s'en allèrent donc pour les défier. Les Jedi allumèrent leurs sabres, et les clones, restés à couvert, assaillirent eux aussi leurs opposants.

Bataille de Maridun [-22]

Rex, Ahsoka, Anakin et Aayla combattent les droïdes ennemis.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Les tirs des automates étaient parés par les défenseurs de la paix ou, à défaut, étaient absorbés par le dôme protecteur du village. Chaque Jedi se consacra à une division du bataillon ; tous rivalisaient d'agilité et de bravoure, surtout Anakin qui passait outre ses blessures encore vives - il avait gardé des bandages sur le ventre et la tête. Ils n'eurent aucune difficulté à démembrer les innombrables robots, de quelques gestes habiles de l'épée ou par des sauts intelligemment exécutés. Certains Lurmen, dont Wag Too, montèrent sur les barricades de fruits pour constater l'avancée de la bataille et étaient pétrifiés.

  L'ennemi séparatiste ne fut bientôt plus. Un B1 affirma, devant Lok, que tous les droïdes avaient été détruits par les Jedi. Le Neimodien eut alors recours à ses deuxième et troisième escouades. Ahsoka se réjouit avant de se rétracter : c'était seulement la première vague de robots, ainsi que le lui fit remarquer son maître. Le combat reprit. Nombreux furent les automates qui ne résistèrent pas à la lame des Républicains, mais d'autres s'approchaient du village. Anakin ordonna donc à Ahsoka d'y retourner, pendant qu'il s'occuperait personnellement de la nouvelle arme.

Bataille de Maridun [-22]

Anakin détruit la nouvelle arme séparatiste.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  La Togruta s'exécuta ; Bly et Cody, qui éliminaient beaucoup de droïdes, furent forcés de battre en retraite et de se dissimuler derrière le bouclier. B1 et B2 avaient pénétré dans le dôme protecteur et furent arrêtés par les barricades. Il leur suffit cependant de tirer sur les fruits pour se frayer un chemin jusqu'au village. Un super droïde détruisit un premier générateur ; les Lurmen étaient désormais en danger. Wag Too pensa que lui et les siens devaient agir. Tano, elle, s'efforça à atteindre le lieu de vie des autochtones, non sans détériorer quelques-uns de ses opposants au passage.

  Le second générateur explosa rapidement du fait des tirs séparatistes, ce qui fit que le bouclier qui protégeait le village disparut. Les Lurmen, alors démunis, paniquèrent et coururent se cacher chez eux. Plus loin sur les plaines, Lok Durd en profita : un nouvel obus fut chargé dans son "jouet". Ahsoka et Aayla s'employaient à combattre les droïdes et ne pouvaient rien faire, mais Anakin ne céda pas. Seul, il se rua sur les chars du Neimodien, sabre laser allumé. Les tanks utilisèrent leurs canons pour éliminer le jeune homme, mais celui-ci les esquiva facilement par des mouvements justes.

Bataille de Maridun [-22]

Les droïdes entrent à l'intérieur du village lurmen.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Au sein même du village, les habitants se blottirent dans leurs abris précaires pour éviter les tirs ennemis. Les droïdes avaient en effet envahi leur lieu de vie. Wag Too, et plusieurs de ses partisans, entreprit de réagir pour aider les Républicains. Tee Watt Kaa les en interdit formellement. Néanmoins, le guérisseur était déterminé : c'était la seule chose qu'ils pussent faire. Too insista, et ce fut finalement lui qui fit taire son père ; pour la première fois, il osa lui désobéir manifestement. Le doyen regretta cette décision, mais il ne put empêcher son fils, ainsi que ses amis, de se précipiter vers l'agresseur.

  Aayla et Ahsoka peinèrent à repousser l'envahisseur, alors que les Lurmen, qui n'avaient aucune arme, enroulèrent des cordes autours des "jambes" des droïdes. À quelques mètres d'eux, Anakin trancha en deux une paire de super droïdes, puis enfonça son sabre dans la coque de la nouvelle arme de la Confédération, qui explosa très vite. Les obus furent abandonnés ; les derniers B1 furent désintégrés. Lok Durd, acculé, était terrifié ; il essaya de s'enfuir dans les champs. Anakin ne l'avait pourtant pas oublié : il le souleva à l'aide de la Force et le suspendit dans les airs. Avec cette défaite, le Neimodien savait qu'il ne pourrait pas obtenir la promotion qu'il désirait tant.

Bataille de Maridun [-22]

Les derniers droïdes sont éliminés par Ahsoka.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)


  Skywalker joignit Rex pour lui signifier que l'arme séparatiste avait été détruite. Wag Too et ses camarades, après avoir enroulé des cordes autour des jambes mécaniques des droïdes, lancèrent ces mêmes cordes dans le ciel et les fixèrent au sol avec une fourche, de telle façon que tous les habitants, unis par leur même rage de repousser l'agresseur, pussent tirer sur le lien. Ainsi, ils firent trébucher la dernière rangée de robots. Munie de son sabre, Ahsoka trancha leurs membres afin de s'assurer qu'ils fussent inopérants. La victoire était acquise. Les Lurmen exultèrent. Tous étaient heureux d'avoir su résister à l'oppresseur.

  Peu après, au coucher du soleil, Lok Durd et le technicien aqualish avaient été capturés et étaient emmenés par Rex et Bly à bord de la navette neimodienne volée par les Républicains. Anakin remercia Wag Too pour son aide, mais ce fut lui qui tint à remercier les Jedi. Sans leur protection, son village eût sûrement été complètement ravagé. Les autochtones, au même moment, s'efforçaient à ramasser les débris, c'est-à-dire les cadavres de droïdes.

  Tee Watt Kaa s'approcha du groupe : peut-être devraient-ils remercier les Jedi, mais il se demandait toujours à quoi cette guerre mènerait. Il ne put parler davantage : en levant les yeux, trois croiseurs de classe Venator apparurent dans le ciel dégagé de Maridun : il s'agissait de l'Amiral Yularen, qui avait retrouvé ses collègues. La bataille de Maridun était terminée.

Bataille de Maridun [-22]

Wag Too et ses amis lurmen sont heureux : ils ont résisté face à l'oppresseur.
(Star Wars: The Clone Wars: Defenders of Peace)



Actualités en relation

Star Wars VIII : Diffusion d'un nouveau clip centré sur Finn !

Vous reprendrez bien un nouveau clip pour les Derniers Jedi ? Pratiquement un mois après un premier clip centré sur Finn, le déserteur le plus recherché de la galaxie est une nouvelle fois à l'honneur dans le dernier spot TV...


Star Wars VIII : Le trailer et l'affiche chinoise dévoilés !

Si plus que 8 jours nous séparent de la sortie des Derniers Jedi en France - deux jours avant la sortie américaine - le public chinois, lui, doit encore patienter jusqu'au 5 janvier 2018 avant de pouvoir à son tour d...


Star Wars VIII : Un nouveau clip au montage dramatique dévoilé !

Bienvenue en décembre ! Douze jours nous séparent encore de la sortie des Derniers Jedi, c'est-à-dire encore une éternité. Cependant l'attente nous est aujourd'hui facilitée par Mark Hamill (Luke Skywalker) qui, de passage sur la...


Le kendô de maître Obi-Wan

On a tendance à parler beaucoup des romans de science-fiction qui parle de Star Wars, et pourtant, il y a de nombreux livres qui parle de notre saga, plus ou moins sérieusement, et avec des sujets divers et variés...


LEGO Star Wars : Présentation du Sandspeeder

Les visuels officiels du set 75204 - Sandspeeder ont été mis en ligne, et cela nous permet de vous le présenter, et d'en discuter un peu le contenu... Les données de la boîte nous orientent d'emblée...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Bataille de Maridun [-22]
Nom
Bataille de Maridun [-22]
Classe
Bataille célèbre
Date
-22
Lieu
Acteurs
Conséquences
Victoire des Républicains
Déroute de l'armée séparatiste
Capture du Général Lok Durd et de ses collaborateurs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
06/04/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
8 802


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - The Clone Wars Episode Guides
  • The Clone Wars S01E14 - Defenders of Peace

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.