Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]


La Seconde Guerre Civile Impériale opposa pendant 8 ans les fidèles exilés de Roan Fel aux forces impérialo-sith de Dark Krayt.

  Près d'un siècle après la Guerre des Yuuzhan Vong, la galaxie semblait en paix mais elle sombra de nouveau dans une succession de conflit. Le plus important sur le plan politique divisa le pouvoir de l'Empire lui-même pendant la Seconde Guerre Civile Impériale.

I. Piège Sith [haut]



  En l'an 130 après la Bataille de Yavin, l'Empereur Roan Fel avait tout gagné. L'Alliance Galactique venait de se rendre après sa défaite sur Caamas, à l'exception des forces de Gar Stazi qui était parti fonder sa rébellion. Les Jedi étaient prêts à accepter une solution diplomatique lors d'un sommet sur Ossus. Mais les Sith ne l'entendaient pas ainsi : ils transformèrent Ossus en un massacre en utilisant les forces impériales commandées par Rulf Yage.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Le coup d'Etat de Dark Krayt, point de départ de la guerre civile.


  Cet acte le rendit furieux mais il fut averti in extremis par Nyna Calixte, l'architecte de l'alliance avec les Sith, d'un coup d'État imminent. Elle eut, comme toujours ou presque, raison et Roan Fel parvint à s'enfuir tandis que Dark Krayt massacrait sa doublure pour s'emparer du trône impérial. Il y avait dès lors deux empereurs pour une galaxie.

II. Les sept premières années [haut]



  En tant qu'Empereur légitime, Roan Fel représentait la plus grande menace pour le gouvernement de Dark Krayt : les divisions de loyauté remettaient bien plus en cause son pouvoir que la guérilla de Gar Stazi. Fel se replia sur Bastion avec une partie de son armée demeurée loyale puis disparut. Pendant sept ans, il dirigea des actions contre les Sith impériaux depuis des bases indéterminées, bien que des soupçons très forts fussent portés sur l'aide fournie par les Chiss au descendant de Jagged Fel.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

La situation géopolitique à l'époque de la seconde guerre civile impériale.


  Militairement, l'Empire en exil et l'Empire Sith étaient quasiment identiques dans leur structure du fait de leur origine commune, au détail près que les forces de Coruscant étaient immensément supérieures à celle de Roan Fel. Du fait de sa position, ce dernier possédait néanmoins une armée bien plus cosmopolite et il utilisait largement ses Chevaliers impériaux pour mener les opérations les plus délicates. Il avait toutefois un handicap colossal : le temps. En effet, la particularité de ce conflit était le dilemme de loyauté qu'il posait aux participants. Fallait-il être fidèle à l'Empereur, Roan Fel, ou au trône et donc à Dark Krayt ? Pour bon nombre de vétérans, la préférence allait à Fel, mais les soldats et officiers les plus jeunes étaient formés à jurer fidélité au trône. Et plus le temps passait, plus cette conviction était répandue, diminuant les soutiens potentiels à l'Empereur légitime.

  Son objectif était de recruter discrètement des systèmes afin d'acquérir un soutien suffisant pour, un jour, balayer l'usurpateur, mais cela semblait prendre des lustres. De plus, malgré ses tentatives, Roan Fel était souvent la cible de tentatives d'assassinat et ses forces se retrouvèrent fréquemment prises dans des batailles de grande ampleur. Son manque de soutien logistique l'obligeait parfois à affronter les partisans de Gar Stazi pour les ressources matérielles lors d'actes de piraterie. Les Sith remplaçaient progressivement les services de renseignement impériaux par leurs propres réseaux, compliquant la tâche des espions de Fel. La princesse impériale Marasiah Fel était le principal émissaire de l'Empereur pour cette tâche, s'infiltrant notamment dans la Mission impériale. Il en fut ainsi pendant sept années difficiles pour l'Empire en exil.

III. Prise d'initiative [haut]



  Malgré tous ses efforts, Roan Fel n'avançait pas vers ses objectifs et les Sith ne parvenaient pas à l'atteindre pour l'éliminer définitivement. Aussi, sept ans après le coup d'État, l'Empereur légitime se rendit-il sur Bastion où il fut accueilli par Oron Jaeger, commandant de la célèbre 501ème Légion. Grâce à sa loyauté, l'ancienne capitale impériale devint le centre d'un territoire qui reprenait l'essentiel du domaine impérial à l'époque de la Seconde Guerre Civile Galactique. Conscient qu'il s'exposait en s'établissant durablement, Fel comptait devenir un adversaire pour les Sith à la hauteur de ses prétentions. Et il réussit en bonne partie.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

La reconquête de Bastion par l'Empereur légitime Fel III.


  Le monde stratégique de Borosk repassa sous son contrôle, ainsi que plusieurs flottes complètes. Avec des planètes reconnaissant officiellement son autorité, il devenait bien plus qu'un simple prétendant au trône impérial et devenait également un rival militaire. Il devenait impossible pour ses adversaires de l'attaquer directement au risque de trop fragiliser leurs défenses, quand bien même une telle attaque ne serait pas doublée de défections massives vers le camp de Bastion. Dark Krayt le prit alors au sérieux. Il envoya son agent Dark Talon traquer Marasiah Fel, alors sous couverture sur Socorro. Grâce à Conrad Rus, en charge de la Mission impérial et à qui Astraal Vao faisait confiance à tort, Dark Talon put retrouver la princesse. Elle anéantit la Mission, tua Elke Vetter, le Chevalier impérial chargé d'escorter et former Marasiah Fel, et la poursuivit jusqu'à Vendaxa.

  Conscient qu'il s'agissait d'un piège, Fel III interdit à ses hommes d'aller au secours de sa propre fille. Ils désobéirent et la ramenèrent en vie, grâce à l'intervention d'un contrebandier du nom de Cade Skywalker. Simultanément, Dark Krayt fit vérifier la loyauté de ses forces armées par ses Sith et envoya la 407ème affronter la 908ème Division, fidèle à Roan Fel, sur Borosk. Ce combat marqua un tournant dans la guerre civile. Pour la première fois, l'aspect fratricide devenait évident et son horreur était accentuée par l'inflexibilité des Sith qui refusaient les redditions des traîtres. La bataille fut un succès militaire pour Dark Krayt mais marqua psychologiquement les soldats.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

La bataille de Borosk, une mise à l'épreuve pour les loyautés.


  Dans ce contexte, l'Empire en exil tenta une première fois de trouver des alliés dans son combat et sollicita un entretien avec Gar Stazi. La rencontre eut lieu sur la station de la Roue. L'émissaire impérial, Mingo Bovark, tenta de prouver sa bonne fois en expliquant à quel point Fel aussi avait été manipulé pendant la Guerre Impérialo-Sith mais cela ne rassura pas l'amiral de l'Alliance Galactique. Les négociations tournèrent court quand Morrigan Corde intervint, discréditant l'Empire en exil en prenant le contrôle de leurs canons. Suite à cet incident, les hommes de Roan Fel furent exclus de la station de la Roue et durent partir après l'échec des négociations, Stazi ayant même tenté d'abattre Mingo Bovark.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Les négociations avec l'Alliance galactique sont un échec retentissant.


  Parallèlement, l'Empereur légitime eut à survivre à une nouvelle tentative d'assassinat au cœur des Jardins Pellaeon, ce qui coûta un seigneur Sith à Dark Krayt. Cet essai n'entama pas sa détermination et il multiplia les actions contre le pouvoir de Coruscant et ses symboles. Il envoya notamment des Chevaliers impériaux sur Dac pour y saboter l'Impérieux, premier d'une nouvelle classe de destroyer et futur fleuron de la flotte impérialo-Sith. Cependant, le vaisseau fut volé par Gar Stazi et les agents impériaux durent le prévenir pour éviter de faire exploser l'amiral duro lorsqu'il utiliserait ses armes.

IV. Alliances [haut]



  Le coup d'éclat de Gar Stazi accéléra le cours de la guerre. En représailles pour leur implication, Dark Krayt ordonna le massacre d'un dixième de la population mon calamari dans toute la galaxie. Fel "prêta" ses Chevaliers, notamment Treis Sinde, aux rangers de Dac pour protéger la population. En réalité, il souhaitait abandonner ce peuple historiquement opposé à l'Empire mais son vieil ami réussit à lui faire entendre raison pour un temps. Il reçut également une offre d'alliance de Stazi. La nouvelle de la prise de Bastion par l'Empereur avait convaincu le Duro de la pertinence d'un accord.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Face à la situation de Dac, Fel permet à ses Chevaliers impériaux d'agir avec les Rangers mon calamaris.


  Le conflit impérial se cristallisa également autour de Cade Skywalker, que le Chevalier Azlyn Rae parvint à retrouver et suivre jusqu'à la base secrète de Taivas. Roan Fel y envoya ses meilleurs atouts pour négocier avec les Jedi : sa fille et les deux Chevaliers impériaux Antares Draco et Ganner Krieg. Au nom de l'Empereur, le trio accepta ce que refusaient les Jedi : soutenir Skywalker dans sa volonté d'abattre Dark Krayt. Marasiah Fel continua les négociations tandis que les Chevaliers impériaux et Shado Vao accompagnaient l'équipage du Mynock.

  Le groupe rencontra Céleste Morne, en possession du talisman de Karness Muur que Roan Fel envisagea sérieusement d'utiliser contre les Sith. Il commençait à ne plus exclure de solutions pour l'emporter, provoquant une division au sein de ses propres Chevaliers lorsqu'il exigea de ses hommes qu'ils lui ramènent le talisman. En effet, Draco voulait obéir aveuglément dans l'espoir de gagner suffisamment de gloire pour pouvoir épouser Marasiah Fel tandis que Krieg et Rae défendaient la philosophie première des Chevaliers impériaux : servir l'Empereur en tant que manifestation du Côté Lumineux de la Force.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Au fil de la guerre civile, Roan Fel s'intéresse aux mesures extrêmes, telles que le talisman de Muur.


  La question fut réglée rapidement. Le groupe s'empara d'une base sur Had Abbadon et y attira Krayt dans un duel intense qui vit la mort de Céleste Morne, la disparition de Dark Krayt, la destruction du talisman de Muur et laissa Azlyn Rae dans un état critique. Le sort de l'usurpateur demeurait vague : Dark Wyyrlok prit le commandement de l'Empire Sith sans explication, confiant la régence à Morlish Veed, tandis que Skywalker le prétendait mort. L'incertitude plongea Roan Fel dans l'indécision et il cessa provisoirement de prendre des initiatives, préférant tester ses nouveaux alliés qui prenaient l'essentiel des risques contre ses ennemis.

  Le test eut lieu sur Ralltiir où une opération conjointe devait permettre la neutralisation de la troisième flotte de Coruscant et la capture de la moitié de ses vaisseaux. Mais Roan Fel envoya la deuxième flotte de Bastion et son commandant, Edouard Fenel. Ce fut une provocation continuelle : Fenel refusa d'engager ses chasseurs sous prétexte qu'ils pouvaient être confondus avec l'ennemi, exigea que la reddition se complète du meurtre des officiers supérieurs et essaya de tirer sur les capsules de sauvetage lorsque la situation se compliqua. En effet, la profonde fracture à l'origine de la guerre civile devint flagrante lorsque le commandant Vaclen Tor refusa les exigences de Fenel en arguant que la fidélité des soldats revenait au trône et non à l'individu qui y siégeait. Cela fit dégénérer la bataille au point que Stazi dut s'interposer entre les factions impériales et Roan Fel lui-même dut s'en mêler.

  À l'issue d'une conversation tendue, Gar Stazi l'obligea à le considérer comme un égal, bien que l'Empereur continue de mener sa propre guerre, sans grande considération pour son nouvel allié. La fin justifiait de plus en plus les moyens au sein de l'Empire en exil, qui n'avait pas hésité à tirer sur ses anciens alliés, alors que leurs adversaires hésitaient de plus en plus à suivre un régime cruel et autoritaire. Ce fut probablement dans ce contexte particulier que Roan Fel reprit le contrôle de Borosk.

  Il prévit pourtant une rencontre avec les Jedi pour unifier les grands ennemis des Sith. Le lieu choisi fut Agamar, un territoire sous son contrôle, dans la plus grande discrétion mais un traître sur Bastion en avertit Morlish Veed qui envoya Rulf Yage le capturer. Coruscant le voulait vivant, pour lui faire subir une exécution publique pour trahison. Les négociations se terminèrent sur un accord de coordination, en échange d'un abri sur Bastion pour les Jedi, lorsque Calixte les prévint du danger. L'attaque par les forces de Yage, de plus en plus écœuré par sa hiérarchie, coûta à l'Empire en exil les forces de Tohri Challon, sacrifiées pour permettre la fuite de Roan Fel, et de nombreux Chevaliers impériaux, tandis que Marasiah Fel fut capturée et emmenée sur Korriban.

V. Vers la Fédération Galactique [haut]



  Il en ressortit tout de même deux points positifs : Dark Maladi avait été capturée et livrée à Bastion, et les trois grands ennemis des Sith étaient enfin unis. La première action concertée eut lieu sur Dac, grâce à l'initiative d'Oron Jaeger qui s'arrangea pour être opérationnel dès la réception des ordres de son Empereur. Dark Wyyrlok avait ordonné à Vul Isen de stériliser la planète océanique, et l'Alliance galactique fit tout son possible pour sauver la population. Les Sith impériaux manquèrent de faire échouer cette entreprise mais Fel donna l'autorisation à Jaeger de participer, faisant gagner du temps aux vaisseaux d'évacuation en mettant les forces de Dark Stryfe en déroute.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

L'alliance entre les deux grands ennemis de Dark Krayt est efficace quand elle fonctionne.


  Tandis que d'autres mondes subissaient la sentence d'Isen, écœurant toujours plus Yage, Fel envoyait ses meilleurs Chevaliers pour libérer sa fille. En possession des plus grands secrets de l'Empire en exil, elle ne pouvait pas rester entre les griffes des Sith. L'opération fut presque un succès : Marasiah Fel fut sauvée mais Antares Draco fut capturé, brisé et rendu à l'Empire après avoir livré la localisation de Taivas. Et ce fut dans ce contexte que Dark Krayt fit son retour, à la tête d'une force militaire irrépressible.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Le retour de Dark Krayt est un désastre pour les partisans de Roan Fel, notamment sur Borosk.


  Les forces de Roan Fel furent ses cibles principales. L'Empereur en exil perdit rapidement plusieurs mondes, tels que Borosk ou Vinsoth, malgré l'aide de l'Alliance galactique. Il devenait désespéré, à la recherche de toutes les armes pour anéantir la menace Sith. Tous les espoirs furent placés dans une stratégie de Cade Skywalker pour écraser leur ennemi commun sur Taivas, mais cela s'avéra coûteux en vie et en vaisseaux pour un résultat extrêmement proche de l'échec. Les forces de Dark Krayt tuèrent sans distinction, poussant de nombreux officiers à rejoindre Roan Fel, Rulf Yage en tête.

  Ces renforts ne permirent pas de gagner sur Taivas mais laissèrent la possibilité de porter la guerre sur Coruscant, siège du pouvoir des Sith. Les forces de l'Empire en exil furent particulièrement investies dans ce combat, du fait de leur nombre et de la trahison dont venaient d'être victimes ses nouvelles recrues. Pourtant Fel doutait de la victoire et bascula pour de bon du Côté Obscur. Il décida d'utiliser les connaissances de Dark Maladi pour supprimer toute vie de Coruscant et ainsi balayer les Sith en dépit des efforts de ses Chevaliers impériaux et de sa fille pour le ramener à la raison.

Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]

Dans le désespoir, Oméga Rouge semble une bonne idée pour Roan Fel.


  La guerre civile impériale se termina brutalement, sur la mort de chacun des deux dirigeants : Cade Skywalker réussit à tuer Dark Krayt tandis qu'Antares Draco fut contraint d'abattre son Empereur pour l'empêcher de mener son plan dément à bien. Le Sith fut incinéré dans le soleil de Coruscant, un hommage fut rendu lors de la crémation de l'Empereur légitime dont les derniers actes demeurèrent sous silence. Après huit ans de guerre civile, l'Empire se réunifia enfin et intégra le nouveau triumvirat de la Fédération galactique.


Actualités en relation

Del Rey : Sortie d'Alphabet Squadron aux États-Unis

Annoncé depuis quelques mois, le nouveau roman Star Wars d'Alexander Freed (Battlefront: Twilight Company) sort aujourd'hui aux États-Unis. Alphabet Squadron, publié par Del Rey outre-Atlantique, nous plongera dans le quotidien d'un escadron de la Nouvelle R...


Galaxy's Edge : Le premier Star Wars Land Disney ouvre aujourd'hui !

a y est : quatre après l'annonce officielle du projet, le premier espace Galaxy's Edge ouvre aujourd'hui ses portes aux États-Unis ! Cette première zone Star Wars est désormais accessible au public dans le parc Disneyland...


Star Wars Armada : Des cartes custom HoloNet

Star Wars Armada est un jeu de figurines lancé par Fantasy Flight Games en 2014, et permettant de vous placer dans la peau d'un commandant de flotte. Axé notamment autour de figurines représentant des vaisseaux, et de cartes permettant...


Delcourt : Sortie de Icones 09 - Mace Windu

Seconde parution francophone du jour - avec l'adaptation comics de Solo - le Star Wars Icones 09 : Mace Windu de Delcourt fait aussi son entrée en librairie ! Le volume compile les récits suivants, traduits en français : Puzzle Peace, publi...


Riposte 3 Chute de l’Empire : Bilan sur la trilogie

Je vous propose dans ce qui suit un avis sur le dernier tome de la trilogie Riposte paru fin février en France chez Pocket, et sur la trilogie en général. Il n’y a pas de spoilers sur...


Informations encyclopédiques
Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]
Nom
Seconde Guerre Civile Impériale [+130 à +138]
Nom original
Second Imperial Civil War
Classe
Chronologie
Date
130 à 138 apr. BY
Lieu
Galaxie
Acteurs
Conséquences
Défaite des Impérialo-Sith
Fondation de la Fédération Galactique

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
30/04/2015

Date de modification
30/04/2015

Nombre de lectures
4 786


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.