Incident à Borleias [+6]


L’Incident à Borleias fut une simple escarmouche entre un vaisseau espion de Zsinj et une patrouille de la Nouvelle République.

  Environ deux années après la Bataille d'Endor, la Nouvelle République s'était engagée dans la Campagne de Coruscant, plus connue sous le nom d'Opération Route vers Coruscant. Pour se frayer un chemin vers le Noyau, les rebelles s'étaient emparés de Borleias, non sans difficultés puisque deux assauts consécutifs furent nécessaires pour mettre à mal les défenses impériales. Surnommée "Lune Noire", cette planète était l'un des points clés du Secteur Rachuk, principal tremplin vers la capitale galactique.

I. Causes de l'Incident [haut]



  Très vite, dès le premier mois qui succéda à la seconde bataille, la rumeur de la victoire s'était répandue comme une trainée de poudre à travers la galaxie. De nombreux vaisseaux firent alors un détour sur les lieux, principalement des diplomates désireux de vérifier la dernière conquête en date de la Nouvelle République et des représentants de gouvernement planétaires souhaitant démêler les faits de la propagande impériale pour la cas échant déposer une demande d'adhésion. Mais aussi parmi ces vaisseaux civils, des navires affrétés par les Seigneurs de Guerres, soucieux de glaner des informations d'ordre militaire. Devant l'afflux soudain dans le Système Pyria, la nécessité de mettre en place des patrouilles s'était alors révélée indispensable. Les effectifs de l'Escadron Rogue et des Champions furent d'ailleurs réquisitionnés à cet effet.

II. Déroulement de l'Incident [haut]



  Lorsque le Vengeance Derra IV, un transport armé Rendili de classe Étoile Naine, fit son entrée dans le système, la routine s'était déjà installée chez les pilotes. Corran Horn,  en poste ce jour-là, dirigea alors son Aile-X pour intercepter le nouveau venu. Ancien agent de la CorSec, la fameuse Sécurité Corellienne, il fut saisi d'un doute quant à la véritable raison de la présence de ce vaisseau. Pourtant, ce dernier semblait respecter la dénomination navale en vigueur ainsi que les limites de vitesse imposées aux cargos. Ses doutes se confirmèrent lorsque le premier code d'identification s'était révélé incorrect avant qu'un deuxième ne soit validé par les autorités portuaires. Une technique qu'il avait déjà vue à l'œuvre par le passé et qui le laissait penser que le transport stellaire était doté d'un transpondeur  de communication bricolé avec des puces susceptibles de délivrer des codes rebelles encore en vigueur. D'autant plus que les senseurs avaient repérés de nombreuses anomalies imputables aux diverses modifications du navire. Le lieutenant Horn prit alors la décision de pousser en avant ses investigations, informant la base pour qu'une navette d'assaut lui soit dépêchée dans les plus brefs délais. Il tira ensuite un coup de semonce et ordonna au navire de se mettre en panne et de se préparer à l'abordage.

  Loin de montrer des signes de panique, le capitaine fit mine d'obtempérer, commençant par réduire sa vitesse tout en virant légèrement de bord pour présenter le flanc de son vaisseau. La manœuvre n'était pas passée inaperçue puisqu'elle présentait aux chasseurs ses systèmes d'armes. C'est à ce moment que le navire montra sa véritable nature et déversa de son hangar une escouade de six Tie, deux Bombardiers et quatre Intercepteurs. Fort heureusement les pilotes néo-républicains avaient eu la sagesse d'armer préventivement leurs Torpilles à proton et ripostèrent derechef, leurs projectiles allant s'écraser contre la proue navire. Les boucliers cédèrent sous une grêle d'impacts et ce dernier répliqua de plus bel, déployant un tir de barrage pour éloigner ses adversaires. Mais les Ailes-X et les Ailes-Y furent empêtrées dans des combats au corps à corps qui les éloignèrent de leur cible principale. Cette diversion permit au navire de se désengager rapidement du combat et prendre la fuite, au prix de l'abandon ses propres chasseurs. Ceux-ci, préférant la mort plutôt que le déshonneur,  luttèrent jusqu'au dernier. Toutefois, les rebelles avaient réussi à capturer un Bombardier Tie après l'avoir immobilisé avec leurs canons à ion.

III. Conséquences de l'Incident [haut]



  L'interrogatoire du pilote impérial et l'examen de son appareil révélèrent que le Vengeance Derra IV avait été missionné par le Seigneur de Guerre Zsinj pour mener une reconnaissance de Borleias et, si l'occasion se présentait, de lancer une attaquer sur la base. Maintenant que le transport  s'était enfui, Zsinj devait très certainement être au fait des positions de la Nouvelle République dans le Noyau. Les investigations permirent cependant de remonter la trace jusqu'à un autre vaisseau, le Fierté de Contruum, et d'organiser une mission d'embuscade en orbite de Mrisst.


Actualités en relation

HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


Informations encyclopédiques
Incident à Borleias [+6]
Nom
Incident à Borleias [+6]
Nom original
Skirmich near Borleias
Classe
Chronologie
Date
An 6 Ap.BY
Lieu
Acteurs

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/07/2018

Date de modification
29/07/2018

Nombre de lectures
384


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les X-wings, Vol. 2 : Le Jeu de la Mort
  • The Essential Atlas

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.