Seconde Rébellion [+130 à +138]


La Seconde Rébellion opposa les vestiges de l’Alliance galactique au gouvernement de Dark Krayt jusqu’à la mort de ce dernier.

  Après plus de 90 ans d'existence, l'Alliance Galactique s'effondra face au Nouvel Empire Galactique. Pourtant, elle ne fut pas réduite à néant et survécut pour mener une véritable rébellion face au nouveau détenteur de Coruscant.

I. Les vestiges de l'Alliance Galactique [haut]



  Dirigés par Gar Stazi, ils se résumaient aux survivants de la flotte du Noyau qui avait participé à la Bataille de Caamas. Cette organisation était la plus importante en termes de taille et de puissance militaire, bien que de nombreux autres tenants de l'Alliance Galactique aient survécu à travers la galaxie. En tant que seule entité véritablement assimilée à l'ancien gouvernement, Gar Stazi fit tout son possible pour y faire perdurer les lois de l'Alliance et sa structure militaire. Toutefois, sans académie navale, la règle devint la promotion de terrain plutôt que la formation d'officiers supérieurs.

  En perdant son gouvernement, Gar Stazi perdit également l'ensemble des mondes susceptibles de lui apporter un soutien matériel et financier. Il dut se rabattre sur des chantiers navals clandestins, le moins possible grâce aux nombreux vaisseaux de support qui l'accompagnaient, et le soutien discret de quelques mondes tels que Dac ou Utapau. Toujours en mouvement, comme les anciens Rebelles, sa guérilla le rendait apte à frapper et s'enfuir très facilement, et très difficile à retrouver, y compris pour ses sympathisants. Pour cette raison, la plupart des autres factions de l'Alliance Galactique combattait de leur côté et le recrutement était extrêmement difficile.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Les commandos, piliers des vestiges de l'Alliance galactique.


  Les nouvelles recrues avaient généralement du mal à s'intégrer dans la flotte de Gar Stazi. Les plus désirés étaient les canonniers et les pilotes, à la formation compliquée en temps de paix et aux appareils précieux. Cette rébellion s'approvisionnait en attaquant les convois impériaux, en prenant soin d'éviter les Sith et les sympathisants de Roan Fel pour éviter de retourner l'opinion publique contre lui. Le temps jouait cependant contre lui : les pertes se multipliant, ses actions relevaient de moins en moins de la guérilla et de plus en plus de la guerre de course, diminuant son efficacité.

  Au-delà de ces difficultés, Gar Stazi possédait quelques atouts en tête desquels les commandos de l'Alliance galactique et les escouades d'assaut Venom, spécialisées dans l'abordage. Il pouvait également compter sur des escadrons redoutables tels que les escadrons Rogue, spécialisé dans le combat spatial, Fantôme, héritier en droite ligne des Spectres, Fireblue, dédié à l'abordage, ou Twisted Star, une unité de poursuite d'élite. Enfin, il bénéficiait d'un réseau de renseignement efficace grâce à une erreur de l'Empire après sa victoire sur Caamas : en assimilant la structure bureaucratique de l'Alliance Galactique, il avait permis aux contacts des rebelles de s'infiltrer dans l'Empire.

II. L'Empire de Dark Krayt [haut]



  L'ennemi des vestiges de l'Alliance galactique était relativement simple à identifier : l'Empire Sith de Dark Krayt. En tant que pouvoir central de la galaxie, il possédait des ressources militaires incroyablement plus importante que les nouveaux rebelles. Des milliers de systèmes stellaires pouvaient lui fournir des soldats, des vaisseaux, des armes et bien d'autres atouts. Militairement, le rapport de force était à peine moins déséquilibré qu'au temps de la première rébellion.

  Les Sith impériaux considéraient Gar Stazi et ses partisans essentiellement comme des pirates du fait de la multiplication de leurs raids sur les convois impérialo-Sith au fil des ans. Le pouvoir de Dark Krayt s'étendait sur l'ensemble de la galaxie, contraignant même les rares planètes à soutenir l'Alliance galactique à se faire discrètes. Cependant, le Sith unique ne semblait pas s'inquiéter outre mesure de Gar Stazi, relégué en menace secondaire par rapport à la guerre civile qui secouait son territoire.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

La troisième flotte de la Bordure extérieure, dédiée à Gar Stazi.


  Il n'était pas pour autant oublié : la troisième flotte de la Bordure Extérieure, menée par l'amiral kel'dor Sha Dun, lui était entièrement consacrée. Pendant sept ans, cette traque fut un échec, chaque piège étant déjoué par le Duro, ce qui poussa l'Empire Sith à changer de tactique. L'assassinat, l'anéantissement de ses alliés et l'affectation de Sith à cette mission devinrent de nouveaux outils pour mettre un terme à cette nuisance.

III. Chronologie [haut]



  La Bataille de Caamas, 130 ans après la Bataille de Yavin, fut l'acte fondateur de cette rébellion. Vaincue dans un combat qui l'avait laissé vulnérable, l'Alliance Galactique se rendit à l'Empire mais Gar Stazi refusa de se soumettre et quitta le champ de bataille avec sa flotte. Son groupe devint connu sous le nom des Vestiges de l'Alliance galactique et entama sa guérilla contre l'Empire, qui passa très rapidement sous le contrôle des Sith et plus exactement de Dark Krayt, divisant son propre camp.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Le point de départ : la fuite de Caamas.


  Les sept premières années ne furent pas particulièrement marquantes, ni grandement relayées par l'Histoire. Gar Stazi porta à bout de bras l'Alliance Galactique au point de l'incarner lui-même et se tailla une belle réputation de tacticien du fait de sa capacité à s'échapper systématiquement des pièges tendus par l'amiral Sha Dun. Étant de plus en plus à court de ravitaillement, en dépit du soutien de mondes tels qu'Utapau, il se rapprochait de plus en plus d'un pirate et collaborait fréquemment avec des contrebandiers, comme l'Alliance Rebelle en son temps.

  La donne commença à changer lors d'un sommet sur la station de la Roue avec Mingo Bovark, émissaire de l'Empereur Roan Fel. Le Duro était réticent à s'allier à un homme qui avait été trahi par ses subordonnés au point d'être victime d'un coup d'État, d'autant plus que cet homme était son rival pour les ressources matérielles. Morrigan Corde mit un terme à l'entretien, alors que la nouvelle de la prise de Bastion par les loyalistes éveillait l'intérêt de Stazi, en simulant une attaque de l'Empire de Fel. Le Duro s'en prit à Bovark avant de rompre les ponts avec les Impériaux et de reprendre sa lutte indépendante.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Rencontre entre Mingo Bovark et Gar Stazi.


  Sha Dun, de son côté, fut proprement exécuté par Dark Azard en raison de son échec à capturer le chef de l'Alliance Galactique. La tâche fut attribuée à l'Amiral Dru Valan, un homme qui méprisait les capacités de son ennemi sur le plan stratégique mais l'estimait sur le plan tactique. Valan fut relativement efficace à son nouveau poste. Il découvrit que l'Alliance Galactique comptait s'attaquer à l'Impérieux, premier destroyer avancé d'une nouvelle classe pratiquement achevé par les chantiers navals de Dac, avec l'aide de Gial Gahan.

  La proie était extrêmement tentante, trop même, et Gar Stazi le savait mais il avait besoin de cette opération pour gagner en légitimité. Ses agents prirent le contrôle du vaisseau avant de tomber dans un piège tendu par Valan, lequel s'enferma lui-même dans la propre stratégie du Duro. Il utilisa les défenses des chantiers navals pour bénéficier d'un tir de couverture. Le vaisseau-amiral de l'Alliance galactique, l'Indomptable, fut sévèrement touché et Gar Stazi envisagea de périr avec son navire mais il fut évacué de force par Jhoram Bey, le commandant de l'escadron Rogue. Son second, Jaius Yorub, se sacrifia pour détruire le tiers des chantiers navals alors que son camp partait avec l'Impérieux.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Prise de risque maximale pour l'Alliance en s'attaquant aux chantiers de Mon Calamari.


  Le désastre poussa Valan à se suicider. Ce fait d'armes enragea Dark Krayt qui décréta la mise à mort d'un dixième de la population mon calamari et l'internement des survivants. Un réseau clandestin vit le jour, l'Ackbar Trail, pour soutenir les Mon Calamari, qui apporta également de nombreuses ressources en matériel et en personnel à l'Alliance Galactique. Gar Stazi reçut des émissaires de l'Empire en exil pour le prévenir que l'Impérieux avait été piégé par leurs soins. Cette initiative rouvrit les négociations entre les opposants à Dark Krayt et l'Impérieux fut rebaptisé pour l'occasion l'Alliance.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

L'Alliance, ex-Impérieux, le symbole de la Rébellion menée par Gar Stazi.


  Cette nouvelle union ainsi que les actes cruels des Sith permirent aux "rebelles" de recevoir une grande quantité de renforts. Ils purent ainsi porter la guerre à Ralltiir dans le but de s'emparer des vaisseaux de la troisième flotte de Coruscant. Epaulés par la deuxième flotte de Bastion menée par Edouard Fenel, les appareils de l'Alliance galactique protégèrent pour la première fois leurs ennemis : les exigences de Fenel envers les vaincus étant inacceptables, Gar Stazi se plaça entre les deux forces impériales pour permettre aux soldats de Dark Krayt d'évacuer.

  Le Duro ne put renforcer sa flotte lors de ce combat pourtant dominé de bout en bout, mais il obtint un résultat tout aussi intéressant sur le long terme : Roan Fel fut contraint de le considérer comme un égal. Au fil des mois, il devint de plus en plus évident que l'objectif de l'Alliance Galactique ne pouvait plus être seulement de vaincre les Sith impériaux mais qu'il évoluait vers une défense des valeurs du gouvernement déchu. Encore une fois, Dac devint un enjeu et, après la mort apparente de Dark Krayt sur Had Abbadon, devint au centre des opérations de Gar Stazi.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Le seul résultat positif de l'attaque sur Ralttiir : l'équilibre restauré entre Stazi et Fel.


  Pour aider les Mon Calamari, il multiplia les alliances et les renforts, récupérant de nombreux transporteurs auprès d'Azzim Anjiliac Atirue sur Napdu et travaillant avec les Jedi. Ses efforts lui valurent une nouvelle fois d'être visé par les agents des Sith : alors qu'il tentait de sortir l'Alliance d'une embuscade, son navigateur, Tealart, lui tira dessus. Gar Stazi fut gravement touché et c'est à Jhoram Bey que revint la tâche de se débarrasser de la flotte de Krion Grail. L'officier impérial traqua l'Alliance galactique à travers plusieurs systèmes grâce à une méthode mystérieuse de traçage dans l'hyperespace.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

La tentative d'assassinat faillit mettre un terme à l'Alliance galactique.


  Ce fut Stazi qui comprit l'astuce et permit à Jhoram Bey de riposter pour mettre en déroute l'Empire Sith. Affaibli mais soigné par les Jedi, il obtint ensuite les aveux de Tealart, un Mon Calamari. Le Duro lui promit de faire protéger sa famille, bien qu'il doive l'exécuter pour l'exemple s'il ne voulait pas remettre en cause les règles qu'il tentait de maintenir dans sa faction depuis presque huit ans. Ce serment fut difficile à mettre en œuvre car Dark Wyyrlok, à la tête de l'Empire Sith depuis la mort présumée de Dark Krayt, ordonna à Vul Isen d'enclencher le protocole final sur Dac : l'utilisation d'un agent biologique pour tuer toute forme de vie.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

Après des échecs répétés, la flotte affectée à l'Alliance galactique se modernise.


  Sans appui de Bastion, Gar Stazi passa à l'action dès que l'escadron Rogue lui apprit la situation de la planète. Épaulés par de nombreux volontaires motivés par le sort de Dac, il sabota les défenses du monde océanique et anéantit la force laissée en faction par les Sith. En se mettant en danger et avec l'aide de dernière minute des vaisseaux de Roan Fel, l'Alliance Galactique réussit à mener une opération d'évacuation de vingt-deux heures qui sauva environ un cinquième de la population de la planète.

  Cet acte de bravoure coûta cher aux alliés de Gar Stazi. En représailles, Dark Azard ordonna le bombardement orbital de Napdu et Vul Isen utilisa de nouveau son agent biologique sur Da Soocha. Les Hutts entrèrent alors dans la partie : ils vendirent la position de l'Alliance Galactique sur Utapau pour simuler leur reddition et contactèrent Cade Skywalker pour qu'il tue Isen. Le capitaine du Mynock accepta et ses amis, Jariah Syn et Blue, profitèrent de l'occasion pour fournir des armes à Gar Stazi et le protéger d'une énième tentative d'assassinat.

Seconde Rébellion [+130 à +138]

L'équipe de Cade Skywalker permet aussi à l'Alliance de poursuivre son combat.


  Suite à cet événement et aux problèmes rencontrés en parallèle par Marasiah Fel et Antares Draco, l'Alliance Galactique cessa de mener son propre combat pour assister l'Ordre Jedi. De plus, Dark Krayt fit son grand retour, à la tête d'une flotte apparemment invincible. Gar Stazi envoya ses forces protéger les nombreuses planètes menacées, parmi lesquelles Falleen, avant de lutter sur Taivas pour permettre l'évacuation des Jedi. La défaite fut lourde mais les actes des soldats de Dark Krayt amenèrent de très nombreux renforts aux forces coalisées de l'Alliance Galactique et l'Empire en exil, lui permettant de finalement s'imposer sur Coruscant. Avec l'aide de Cade Skywalker.

IV. Conséquences [haut]



  Au terme d'une guerre de huit années qui avait vu la destruction de plusieurs mondes, la rébellion orchestrée par Gar Stazi finit par renverser le régime tyrannique des Sith. Cependant, la restauration visée de l'Alliance galactique ne fut pas véritablement atteinte. En effet, suite à la victoire finale, un triumvirat fut formé avec l'Ordre Jedi et l'Empire. Représentés par Gar Stazi, K'kruhk et Marasiah Fel, ils devinrent la base d'une Fédération Galactique.


Actualités en relation

Galaxy's Edge : Le premier Star Wars Land Disney ouvre aujourd'hui !

a y est : quatre après l'annonce officielle du projet, le premier espace Galaxy's Edge ouvre aujourd'hui ses portes aux États-Unis ! Cette première zone Star Wars est désormais accessible au public dans le parc Disneyland...


Delcourt : Sortie de Rebels Tome 11

Sortie aujourd'hui même de Rebels Tome 11, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 27/03/2019. Description officielle : Nous retrouvons nos héros membres de la Rébellion le temps de trois...


Delcourt : Sortie de Star Wars Icones 07 : Tag & Binks

Sortie aujourd'hui même de Star Wars Icones 07 : Tag & Binks, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 30/01/2019. Description officielle : Les officiers de la Rébellion Tag Greenley et Bink...


Delcourt : Sortie de Rebels Tome 10

Sortie aujourd'hui même de Rebels Tome 10, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 02/01/2019. Description officielle : Nous retrouvons nos héros membres de la Rébellion le temps de trois...


Del Rey : Sortie d'Alphabet Squadron aux États-Unis

Annoncé depuis quelques mois, le nouveau roman Star Wars d'Alexander Freed (Battlefront: Twilight Company) sort aujourd'hui aux États-Unis. Alphabet Squadron, publié par Del Rey outre-Atlantique, nous plongera dans le quotidien d'un escadron de la Nouvelle R...


Informations encyclopédiques
Seconde Rébellion [+130 à +138]
Nom
Seconde Rébellion [+130 à +138]
Nom original
Second Rebellion
Classe
Chronologie
Date
130 à 138 apr. BY
Lieu
Galaxie
Acteurs
Conséquences
Défaite des Impérialo-Sith
Génocide de Mon Calamari
Fondation de la Fédération Galactique

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/05/2015

Date de modification
22/01/2016

Nombre de lectures
3 599


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Legacy 08 : Allies
  • Legacy 20 : Indomitable, Partie 1
  • Legacy 21 : Indomitable, Partie 2
  • Legacy 28 : Vector, Partie 9
  • Legacy 29 : Vector, Partie 10
  • Legacy 30 : Vector, Partie 11
  • Legacy 31 : Vector, Partie 12
  • Legacy 36 : Renegade
  • Legacy 41 : Rogue's End
  • Legacy 42 : Divided Loyalties
  • Legacy 43 : Monster, Partie 1
  • Legacy 44 : Monster, Partie 2
  • Legacy 45 : Monster, Partie 3
  • Legacy 46 : Monster, Partie 4
  • Legacy 47 : The Fate of Dac
  • Legacy 48 : Extremes, Partie 1
  • Legacy 49 : Extremes, Partie 2
  • Legacy 50 : Extremes, Partie 3
  • Legacy Vol. 10 : Guerre Totale
  • The Essential Atlas
  • The Essential Guide to Warfare
  • WOTC - Legacy Era Campaign Guide (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.