Taxation des Voies Marchandes [-32]


Imposition des voies marchandes qui aboutit à l'abolition des zones de libre-échange

  Suite au Sommet d'Eriadu, et bien que ce dernier ne servit pas à grand chose en termes diplomatiques, le Chancelier Finis Valorum, subissant des pressions de toutes parts, que ce soit ses détracteurs ou ceux qui défendent le projet, décida de régler une fois pour toutes la question des taxes dans les régions reculées. La montée du terrorisme a, certes, déclenché un élan minime de sympathie envers la Fédération du Commerce puisqu'elle était la cible directe des attentats, mais la fin tragique des membres de son Directoire sur Eriadu a grandement renforcé la crainte d'une nouvelle ère de violence.
  En effet, le conflit sévissant entre les diverses organisations terroristes et commerciales, notamment entre le Front Nébula et la Fédération, a poussé les sénateurs à prendre une décision le plus rapidement possible. Ces évènements ont permis au projet de taxation de contourner la lourde machine bureaucratique, qui aurait considérablement affaiblie son contenu. Avec l'aide de son ami Palpatine, qui dut agir une fois encore discrètement sous peine de voir son monde subir des représailles, Valorum réussit à réunir un suffrage suffisant pour faire voter la taxation des voies marchandes des systèmes distants par le Sénat.

Causes de la taxation :

  A cette époque, les grandes corporations marchandes, puissantes tant sur le plan économique que militaire, disposaient d'un grand pouvoir d'influence dans la galaxie ainsi qu'au Sénat. En effet, les zones de libre-échange, basées dans les systèmes distants, étaient partagées entre ces géants capitalistes, qui y exerçaient leurs bons vouloirs. La Fédération du Commerce, probablement le cartel le plus important de l'époque, contrôlait alors la presque totalité des voies marchandes reliant ces systèmes au Noyau. Son hégémonisme a cependant créé un chaos qui l'obligea à demander soit une aide de la part de la République, soit une augmentation de ses effectifs armés pour se protéger adéquatement.

  Finis Valorum, toujours conseillé par le sénateur Palpatine, y vit une occasion inespérée pour la République d'intervenir afin que les transactions dans les systèmes distants redeviennent sûres. Il demanda tout d'abord que les mondes des systèmes distants, ceux représentés par la Fédération du Commerce, deviennent des États Membres de la République en mettant un terme à leur affiliation avec cet organisme et en élisant des représentants au Sénat pour être à nouveau entendus comme systèmes autonomes. Par la suite, les mondes appartenant aux zones de libre-échange, et qui décidèrent de rejoindre les rangs de la République, furent immédiatement soumis à la taxation. Au lieu de donner entièrement raison à la Fédération du Commerce, le Chancelier Valorum aida les systèmes distants à se défaire quelque peu de leurs liens vis-à-vis de ce cartel, pour qu'ils puissent commercer à nouveau sans être arnaqués, voir totalement lésés. Tout cela devait se faire dans l'optique de calmer les populations de ces régions, échauffées depuis trop longtemps par le despotisme de leurs tortionnaires.

  Cette taxation était une solution certes drastique à l'encontre des mégacorporations, mais qui offrait enfin la possibilité à la République d'exercer un pouvoir sénatorial sur le trafic de ces routes commerciales, et de contrôler un temps soit peu les affaires qui s'y déroulaient. D'autre part, cette méthode permettait également de tempérer et de limiter les actions de la Fédération du Commerce, dont certaines étaient plus que douteuses et scandaleuses, afin de réduire à long terme l'omnipotence de ce cartel commercial grâce aux lois du marché. Mais la taxation engendra un bon nombre de craintes au sein du Sénat : les délégués eurent peur que la Fédération n'abandonne certaines régions au profit d'affaires plus lucratives basées dans le Noyau, ce qui priverait de nombreux mondes de certaines denrées. Cependant, d'autres représentants pensaient que la Fédération cherchait à compenser les pertes causées par la taxation en augmentant le prix de leurs services, ce qui obligerait les planètes distantes à assumer le poids de cette taxation.

Mise en place de la taxation :

  Ainsi, toute transaction effectuée dans les systèmes distants appartenant à la République, était désormais soumise à la même taxation que celle qui était appliquée dans les Mondes du Noyau, les Colonies et la Bordure Intérieure. Un pourcentage des revenus provenant de cette taxation était ensuite alloué à l'aide et au développement des systèmes distants nécessiteux, le reste étant versé dans les caisses du gouvernement républicain. Ce rouage semblait très simple en apparence, mais il restait quelque peu compliqué dans nombre de ses détails. L'amendement à la proposition originale convenait de distribuer, d'une manière tout à fait équitable, les revenus de ce pourcentage aux systèmes distants pour l'aide sociale ou le développement technologique.

  Très tôt après le début de la mise en place de cette taxation, un grand nombre d'entreprises installées dans les systèmes distants récoltèrent les bénéfices de cette amendement sous la forme d'investissements injectés par diverses société de capitale-risques et consortiums commerciaux, établis principalement dans les Mondes du Noyau. Cette idée de redistribution des revenus était considérée comme un but fort louable, qui plairait énormément aux planètes reculées. Mais, pour calmer le jeu, le Sénat accéda à la  requête de la Fédération du Commerce en ce qui concerne sa demande de défenses additionnelles, le risque d'autre actes terroristes n'étant pas écarté. Celle-ci en profitera donc pour passer rapidement des commandes aux Ateliers Baktoïd et aux usines Haor Chall Ingénierie, se constituant une véritable armée droïde moderne. Quelques personnes eurent alors peur en ce qui concerne l'équilibre des forces dans la Bordure Extérieure, craignant qu'il ne soit en péril, et qu'un tel accord n'entraîne une escalade de la violence.

Conséquences de la taxation :

  Content de pouvoir se protéger efficacement, la Fédération du Commerce se sentit par contre largement trahie : elle devait en effet se défendre à ses propres frais et en même temps subir la taxation des voies marchandes. La mesure prise par le Sénat a non seulement abolie les zones de libre-échange, mais se révéla être une perte de bénéfices pour la Fédération, et surtout une perte de sa mainmise commerciale, notamment dans les systèmes distants. Cela était d'autant plus grave qu'un vent de mécontentement soufflait parmi les mégacorporations telles que le Techno-Syndicat, la Guilde du Commerce et les autres conglomérats de fret qui détenaient également des intérêts et des franchises d'opération dans les zones de libre-échange. Furieux, le vice-roi Nute Gunray, suivant les conseils du mystérieux Dark Sidious, entama un embargo commercial sur la petite planète Naboo, pour montrer son opposition à cette nouvelle taxe. Cette planète était une cible de choix, surtout quand on sait que le sénateur Palpatine, originaire de ce monde, était en grande partie responsable de cette taxation, et que le Sénat ne lèverait pas le petit doigt pour une histoire se déroulant si loin du Noyau.

  Néanmoins, une autre problème se profila à l'horizon suite à cette taxation. Le sénateur Orn Free Taa découvrit qu'une entreprise familiale du Chancelier, Valorum Expédition et Transports, établie sur Eriadu, avait reçu un investissement assez important lors d'un transfert douteux. Cet investissement, qui se dissimulait assez bien par la redistribution des taxes, se présentait sous la forme de liquidité en auronium, correspondant exactement à la même valeur que les Neimoidiens avaient déclaré avoir perdu lors de la destruction du cargo droïde Revenu en orbite de Dorvalla. Le Chancelier Valorum fut alors accusé de corruption, ainsi que d'enrichissement illicite, et certains le soupçonnèrent même d'avoir conclu un marché juteux avec la Fédération du Commerce. De ce fait, il perdit beaucoup de son influence sénatoriale, son idée de taxation fut remise en cause, et petit à petit, il tomba en disgrâce jusqu'à ce qu'il soit remplacé lorsque la reine Amidala demanda une motion de censure à son encontre.
  Dix ans plus tard, avec le début de la Guerre des Clones, la Confédération des Systèmes Indépendants bafouera toute taxation puisque les mégacorporations n'auront plus aucune raison valable de les payer. Ironie du sort, les impôts de l'Empire Galactique sur ces routes seront par la suite bien plus conséquents, et donc bien plus dur à supporter.


Actualités en relation

Disney+ : Une nouvelle édition des films de la saga disponible sur la plateforme

Cela commençait presque à faire longtemps ! La sortie de la plateforme Disney+ aux États-Unis, hier, a été l'occasion idéale pour Disney et Lucasfilm de proposer une toute nouvelle édition des différents films Star Wars de la saga...


Panini Comics : Sortie de Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith Tome 4

Vous étiez assez nombreux à l'attendre, donc le voilà enfin : le quatrième et dernier tome de la série Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith est enfin disponible chez Panini Comics ! Ce quatrième volume contient la traduction fran...


HoloNet : Publication d'un pack sur La Légende des Jedi

Après l'Ancienne République et un voyage dans la continuité Canon, nous voici repartis dans l'univers Légendes, et plus particulièrement dans La Légende des Jedi, avec notre tout premier pack de novembre ! Sur l'instigation...


Star Wars Roll Out : Finn et les droïdes périmés du Premier Ordre

Comme chaque vendredi, voilà qu'un nouvel épisode de Star Wars Roll Out débarque sur la toile pour enjoliver votre début de weekend ! Cette semaine, après de nombreuses mésaventures, Finn finit par s'allier aux droïdes...


Vader Immortal : Une date et des détails pour l'Episode III

Un mois après la sortie de l'Episode II, Lucasfilm et ILMxLAB (Trials on Tatooine, Secrets of the Empire) viennent d'annoncer la date de sortie de Vader Immortal : Episode III ! Le troisième et dernier opus de la trilogie...


Informations encyclopédiques
Taxation des Voies Marchandes [-32]
Nom
Taxation des Voies Marchandes [-32]
Classe
Evènement important
Date
-32
Lieu
Acteurs
Conséquences
Mécontentement des mégacorporations
Abolition des zones de libre-échange
Blocus de Naboo

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
7 436


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.