Bataille de Tralus [+40]


Bataille au cours de laquelle les séparatistes corelliens récupérèrent Tralus grâce à un plan mis au point par Wedge Antilles

  Ayant pris Tralus suite à l'échec d'une partie de la mission Roundabout, les forces de  l'Alliance Galactique savaient très bien que les Corelliens essaieraient à tout prix de reprendre la planète. C'est pourquoi plusieurs escadrons, dont l'Escadron Jedi Hardpoint dirigé à cette époque par Jaina Solo, restèrent stationnés sur la planète, à proximité de Rellidir, la capitale, protégés par deux boucliers énergétiques.

  De leur côté, les Corelliens avaient élaboré, grâce à l'ancien général de la Nouvelle République Wedge Antilles, originaire de Corellia, un plan très audacieux, censé épargner le plus possible la population civile de la ville. Ce plan était divisé en plusieurs parties. Tout d'abord, des bombardiers devaient attaquer les boucliers, puis s'éloigner du champ de bataille en entraînant à leur poursuite la majorité des chasseurs de leur adversaire. Cela permettrait à deux bombardiers YT-5100, ou Shriek, de pouvoir manœuvrer habilement, et de passer dans le hangar souterrain de la tour Terkury, située en bordure des boucliers, et ainsi de pénétrer à l'intérieur du dispositif de protection adverse. Là, ils pourraient larguer des droïdes cibles, qui guideraient alors tout les missiles lancés par les chasseurs corelliens, qui s'étaient joints à la bataille, vers les générateurs de boucliers adverses, en passant sous la tour Terkury. Les boucliers de l'Alliance Galactique seraient ainsi détruits, et les forces de l'Alliance, désorganisées et privées de leurs chasseurs qui se seraient dispersés à la poursuite de la première vague de bombardiers, seraient contraintes d'évacuer la planète.

  La réussite du plan reposant sur les capacités des deux pilotes devant passer sous la tour Terkury, Thrackan Sal-Solo, Ministre de la Guerre de Corellia, demanda à Antilles de choisir les deux meilleurs pilotes qu'il connaissait. Wedge prit donc le commandement d'un des Shriek, le second revenant à Han Solo, qui participa à l'opération sous un faux nom, lui et son cousin Thrackan se vouant une haine féroce et réciproque.

  Inquiète pour son époux, Leia Organa Solo se rendit sur le Dodonna, le vaisseau principal de la Seconde Flotte de l'Alliance Galactique, qui était en orbite autour de Tralus, et proposa ses services à l'amirale Duro Tarla Limpan, qui avait remplacée l'amiral Matric Klaukin. Elle lui offrit son aide comme agent de communication avec les chasseurs républicains lorsque la flotte corellienne entra dans le système planétaire et envoya sa première vague de chasseurs vers Tralus. L'amirale accepta, connaissant la réputation de l'ancienne dirigeante rebelle. En réalité, Leia espérait pouvoir aider Han en envoyant de fausses informations aux chasseurs de l'Alliance qui voudraient l'attaquer, même si cela signifiait de devoir trahir le gouvernement auquel elle avait juré fidélité.

  Sur Tralus, l'approche des vaisseaux ennemis provoqua la fermeture des boucliers au-dessus de Rellidir. L'escadron Hardpoint se retrouva alors bloqué sous ces derniers, malgré les demandes de Jaina Solo de les rouvrir pour permettre à ses chasseurs d'aller combattre les nouveaux-venus. Syal Antilles, la fille de Wedge, n'eut pas ce problème. Récemment mutée suite à un problème, elle était devenue pilote d'essai d'Aleph, des chasseurs lourds surnommés Twees à cause de leur ressemblance avec des têtes de Twi'lek. Avec son équipier, le Sullustain Zueb Zan, ils se joignirent à la bataille. Rapidement, Syal repéra les Shriek de son père et de Han et, ne se fiant pas aux instructions de son ordinateur de bord, les attaqua, aidée par des E-Wing.

  Les vaisseaux de l'escorte de Han et Wedge partirent combattre les E-Wing, mais le Twees de Syal et trois E-Wing continuèrent à poursuivre les deux Aleph. Han et Wedge se défendirent comme ils le purent, abattant chacun un E-Wing. Le troisième E-Wing, endommagé, quitta le combat. Alors que Han allait s'en prendre au Twees, il reçut un message de Leia, l'informant que c'était Syal qui commandait l'appareil. Ne voulant pas que Wedge n'abatte sa propre fille, Han le laissa passer devant, essayant de contenir les tirs de sa poursuivante tout en envoyant lui-même quelques tirs pour la décourager.

  Finalement, Han et Wedge parvinrent à atteindre la tour Terkury. Zueb, voyant les deux vaisseaux disparaître, pensa qu'ils avaient été détruits, mais Syal, se fiant à son instinct, continua la poursuite, et s'engagea dans le hangar de la tour. Sous les boucliers, Han et Wedge larguèrent leurs droïdes-cibles. Détectant l'approche des missiles sur ses radars, Syal comprit la situation, et voulut faire s'effondrer la tour afin de détruire le hangar, et ainsi empêcher le passage des missiles. Comprenant la manœuvre de la jeune fille, Han prit le risque de lui tirer dessus à bout portant. Gravement endommagé, le Twees manqua de s'écraser, mais Syal parvint à en reprendre le contrôle, juste à temps pour voir les missiles détruire les boucliers.

  Les forces corelliennes purent prendre rapidement l'avantage sur celles de l'Alliance Galactique. Jaina fit quitter la zone à l'escadron Hardpoint, escortant les navires d'évacuation. Zueb et Syal se posèrent à l'écart de la ville, réparèrent les moteurs de leur vaisseau et rejoignirent la flotte. Quand à Han et Wedge, ils purent être fiers de leur réussite. De son côté, après avoir quittée l'amirale Limpan pour retourner sur Corellia afin de continuer les négociations de paix, Leia ressentit le poids de sa trahison envers l'Alliance Galactique peser lourdement sur la conscience : la Jedi s'était en effet rendu compte qu'elle avait fait passer ses intérêts personnels avant ceux du gouvernement, et que ses actions avaient causé la mort de nombreux pilotes et soldats.


Actualités en relation

HoloNet : Le plein de fiches The Clone Wars, Les Derniers Jedi, et d'autres !

C'est aujourd'hui le dernier pack de fiches avant la pause estivale de l'encyclopédie HoloNet, qui sera heureuse de vous retrouver dès mi-août pour de nouveaux packs de fiches Canon, Legends, et la présentation...


Pocket : Critique de Thrawn - Alliances

Thrawn – Alliances, paru chez Pocket le 27 juin 2019 et écrit par Timothy Zahn (qu’on ne présente plus), est le deuxième tome de la trilogie consacrée au Chiss le plus célèbre de la galaxie, et...


HoloNet : Nouveau pack, nouveau rédacteur et plusieurs mises à jour !

Fidèle à sa dynamique des derniers mois, l’équipe des rédacteurs HoloNet vous propose cette semaine encore un nouveau pack sur le thème du Canon, fruit du labeur de 6 personnes qui ont travaillé comme si les fouets d...


Panini : Critique de Dark Vador, Seigneur Noir des Sith #3

Dark Vador, Le Seigneur Noir des Sith 3 – Mers de feu, est sorti le 5 juin 2019 chez Panini, et le résumé est disponible ici sur l’encyclopédie. Nous retrouvons au scénario Charles Soule et exceptionnellement Chuck Wendig...


Jedi Fallen Order : Le résumé des annonces de l'E3 et de l'EA Play

L'E3, c'est terminé ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le grand salon annuel du jeu vidéo - combiné à l'EA Play qui l'a immédiatement précédé - aura été l'occasion d...


Informations encyclopédiques
Bataille de Tralus [+40]
Nom
Bataille de Tralus [+40]
Classe
Bataille célèbre
Date
+40
Lieu
Acteurs
Alliance Galactique
Forces armées corelliennes
Conséquences
Reprise de Tralus par les Corelliens

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
18/01/2010

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
6 584


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.