Basic


Le basic était la langue et l'alphabet de référence utilisés dans les mondes civilisés de la Galaxie.

  Le Basic est la langue commune de la Galaxie. Tout comme Coruscant est le centre galactique de coordonnées 0,0,0 et que les crédits sont la monnaie standard, le Basic est la langue qui réunit les milliers de cultures dispersées à travers les dizaines de milliers de mondes composant les gouvernements galactiques successifs, de l'Ancienne République au Nouvel Empire Galactique. Le Basic est probablement aussi vieux que la République, il est apparu il y a plusieurs milliers d'années à une date indéterminée et a connu plusieurs formes avant de devenir le standard qu'il est.

  Le Basic est ainsi un mélange de langages d'Humains, de Duros et de Bothans, trois des espèces ayant le plus joué de rôles majeurs à travers la Galaxie. Les Humains par leur nombre et leur étendue ; les Duros du fait de leur nature d'explorateurs interstellaires ; les Bothans car ce sont des maîtres en communication et information. Bien que de nombreuses espèces soient parfaitement polyglottes et que l'on peut entendre parler des langues très différentes dans les lieux publics comme les cantinas, le Basic reste la langue commune utilisée par tous. Seul le Hutt peut éventuellement lui faire concurrence, cette langue étant surtout utilisée par le monde de la pègre, omniprésente à travers la Galaxie.

  Conjointement au Basic, l'Aurebesh, son alphabet, s'est développé et est devenu un standard galactique. On ignore cependant à partir de quoi il a été créé. Ainsi, on retrouve l'Aurebesh un peu partout, que ce soit dans les publicités affichées sur les immeubles de Coruscant ou les interfaces pilotes d'un chasseur stellaire, en passant par les commandes de l'Etoile de la Mort ou les hangars des navires de commerce. Tandis que le Basic ne peut être utilisé que par les créatures possédant les cordes vocales appropriées (par exemple les Wookies ne peuvent pas parler le Basic), l'Aurebesh peut être employé à l'écrit par toute créature capable de tenir de quoi écrire ou de taper sur un clavier.

  Le nom Aurebesh vient de la contraction des deux premières lettres : aurek et besh, sur le même principe que alpha et bêta qui donnent alphabet. Il n'y a pas de différence entre majuscules et minuscules dans l'écriture de cet alphabet. Il n'y a pas non plus d'accents.

  Voici la transposition de l'Aurebesh dans notre alphabet, avec le nom de chaque lettre :

Basic


  Si vous désirez utiliser l'Aurebesh, voici une version officielle de cette police retravaillée par mes soins pour l'Holonet afin de correspondre aux claviers européens (prise en compte des accents).
  Vous ne risquez rien à cliquer sur le lien suivant, le téléchargement est légal : Police Windows Aurebesh.
  Installez ce fichier dans "c:/windows/font/". Vous trouverez ensuite l'Aurebesh dans la liste des polices.


Actualités en relation

Galaxy's Edge : Coca Cola adaptera ses bouteilles façon Star Wars

La Star Wars Celebration n'est pas seulement l'occasion d'en apprendre davantage sur les films, les séries live-action ou d'animation Star Wars : c'est aussi le moment idéal pour Disney et Lucasfilm de venir faire...


Le joyeux Noël de Star Wars HoloNet

A l'heure où chacun d'entre vous se remet de son réveillon de roti de nerf ou de bantha en sauce - enfin, je crois, c'est quelle galaxie ici ? - il est plus que temps de découvrir que l...


Informations encyclopédiques
Basic
Nom
Basic
Autre(s) nom(s)
Basique
Classe
Langues - Dialectes
Constructeur
Inconnu
Type
Langue
Fonction
Communication orale et écrite
Affiliation
La plupart des peuples de la galaxie

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
11/04/2017

Nombre de lectures
60 893


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Basic" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Basic

Le Basic est le moyen de communication orale le plus répandu dans la galaxie. Son écriture est l'Aurebesh.

  

I. Présentation [haut]



On ne sait pas depuis combien de temps exactement existe le Basic. Il s'agit de la langue des Humains et s'avère être la plus répandue à travers la galaxie, devant le Huttese. Très nombreuses sont les espèces étant capables de parler ce langage, même en ayant la leur propre. C'est par exemple le cas des Twi'leks (dont moult représentants, allant de la Jedi Aayla Secura jusqu'à la pilote Hera Syndulla, parlaient un Basic irréprochable), des Seklaths ou encore des Togrutas. Certaines espèces avaient des accents plus ou moins prononcés lors de l'utilisation du Basic, comme les Neimoidiens.
La communauté mandalorienne, qui avait un langage propre, a finalement adopté le Basic comme moyen de communication premier, même entre ses membres. La langue mandalorienne n'est plus devenue qu'un exotisme traditionnel pour des situations solennelles.

  Les Hutts, quant à eux, ont les aptitudes physiques pour parler le Basic de manière claire et fluide, mais ils ont toujours refusé de s'abaisser à parler une autre langue que la leur.

  Certaines espèces parlent aussi un Basic modifié dans la grammaire et certains points de vocabulaire, qui reste toutefois compréhensible. L'exemple le plus frappant reste celui des Gungans qui conjuguent très peu les verbes et rajoutent -ssa ou -ssi en suffixe des pronoms personnels : Missa, Noussi etc.


  Mais nombreuses aussi sont les espèces incapables de le parler. Parmi elles, les Wookies sont aptes à le comprendre, mais leur physionomie buccale ne leur permet pas d'émettre les sons nécessaires au Basic. Bien qu'il ne s'agisse de grognements, leur langue, le Shyriiwook, peut elle aussi être apprise et comprise, même si aucune autre espèce que les Wookie n'ait été connue pour pouvoir le parler.

  Enfin, les autres espèces ne pouvaient pas non plus comprendre le Basic et avaient besoin d'interprètes pour pouvoir communiquer : c'était le cas des Talz, par exemple. Leur inaptitude à être compris et comprendre les autres, avec leur mode de vie rustique, leur valut d'être considérés comme des animaux par le polémarque Chi Cho de Pantora, durant la Guerre des Clones, alors que c'était un peuple avec des codes, une société propre et des outils.

  Le Basic possède sa propre écriture : l'Aurebesh.

II. L'Aurebesh [haut]



  L'Aurebesh comprend des lettres et des chiffres. Le nom provient de l'association de ses deux premières lettres : Aure(k) et Besh.

1) Les lettres [haut]


  L'Aurebesh est composé de 34 lettres individuelles, dont l'association forme des mots se lisant de gauche à droite qui permettent ainsi l'expression des idées. Il ne s'agit donc pas de symboles hiéroglyphiques ni d'une écriture phonétique. Ces lettres portent des noms :
Aurek = A
Besh = B
Cresh = C
Cherek = CH
Dorn = D
Esk = E
Enth = AE
Onith = EO
Forn = F
Grek = G
Herf = H
Isk = I
Jenth = J
Krill = K
Krenth = KH
Leth = L
Mern = M
Nern = N
Nen = NG
Osk = O
Orenth = OO
Peth = P
Qek = Q
Resh = R
Senth = S
Shen = SH
Trill = T
Thesh = TH
Usk = U
Vev = V
Wesk = W
Xesh = X
Yirt = Y
Zerek = Z

Basic

Les trente-quatre lettres de l'Aurebesh.


  Il semble ne pas y avoir de distinction entre majuscules et minuscules, car les lettres s'écrivent toujours de la même façon et à la même taille.

2) Les chiffres [haut]


  Le système numérique dans l'Aurebesh est un système décimal, comprenant dix chiffres de zéro à neuf. Dans les cas de grands nombres, le caractère le plus à gauche est la valeur la plus élevée, et on redescend la lecture jusqu'à la dernière unité, la plus à droite.

Basic

Les chiffres de 0 à 9 en Aurebesh.


3. Usages originaux de l'Aurebesh [haut]



  L'Aurebesh s'est démocratisé notamment au sein des systèmes de la République pour faciliter les communications entre les mondes, puis a perduré sous l'Empire Galactique et même sous le Premier Ordre.

  Les droïdes, et notamment ceux ne pouvant parler concrètement, ont connaissance de l'Aurebesh pour pouvoir communiquer avec des êtres vivants peu familiers avec les sons informatiques via un écran retranscrivant ce qu'ils veulent dire. De cette manière, R2-D2 a pu dire au jeune Anakin Skywalker de quitter la zone de combat du vaisseau-amiral de la Fédération du Commerce et retourner sur Naboo ; ou bien des années plus tard discuter un peu avec le fils d'Anakin, Luke Skywalker, qui était en vol à bord de son X-Wing en direction de Dagobah.

  Durant la Guerre des Clones, l'ARC Trooper Fives s'est fait tatouer le chiffre 5 en Aurebesh au-dessus de la tempe droite. Il avait aussi écrit, sur l'épaulière droite de son armure Phase I, la phrase "For Hevy", soit "Pour Hevy", en hommage à son camarade qui s'était sacrifié lors d'un assaut séparatiste sur la lune de Rishi. Le soldat Echo, qui était lui aussi à Rishi, avait également écrit cet hommage sur la cuisse gauche de son armure Phase I.
Le médecin de bataillon Kix s'est, quant à lui, fait tatouer la phrase "A good droid is a dead one" sur le côté gauche de son crâne, qui veut dire "Un bon droïde est un droïde mort.". Le commandant Ponds, lui aussi, n'avait non pas tatoué sur lui mais écrit au dos de son casque "some guys have all the luck", qui veut dire "la chance sourit à certains".

  Sur son uniforme, le pilote de la Résistance Poe Dameron a imprimé (à l'envers) la phrase "Pull to inflate".


En savoir plus

  L'Aurebesh apparaît pour la première fois au début de l'Épisode VI : Le Retour du Jedi, sur un ordinateur de la seconde Étoile de la Mort ; cependant, le texte n'a été qu'un mélange de caractères qui n'ont aucun sens. Il apparaît également dans d'innombrables œuvres sous diverses formes : hologrammes, écrans, tags, affiches et autres. Dans Un Nouvel Espoir, en 1977, l'Aurebesh n'avait pas encore été inventé ; de fait, lorsque Ben Kenobi allait désactiver le rayon tracteur de la première Étoile de la Mort, les textes sur le tableau de bord ont été écrits en alphabet. Ils n'ont été remplacés en Aurebesh qu'à partir de la réédition de la Trilogie Originale sur DVD, en 2004.
  Même si depuis 1983, l'Aurebesh est devenu officiel et utilisé en écriture, son usage oral n'est jamais fait ; les personnages, dans les cas de lettres seules pour des mots de passe ou des coordonnées, utilisent toujours l'alphabet latin, certainement pour le confort des spectateurs.

  Si dans le doublage français les accents sont peu utilisés, c'est beaucoup plus le cas dans les doublages anglais : ainsi, la plupart des Twi'leks parlent le Basic avec un accent français (ll semblerait que ce fut une demande spécifique de George Lucas pour concorder la beauté physique de cette espèce avec la beauté orale de l'accent), les officiers impériaux ont un accent anglais, les soldats clones un accent néo-zélandais (étant donné les origines de l'acteur de base : Temuera Morrisson), les Pantoriens ont un accent d'Afrique du Sud ou encore les Lurmens qui ont un accent écossais.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Basic
Nom
Basic
Classe
Langues - Dialectes
Constructeur
Type
Langage
Fonction
Communication écrite et orale
Affiliation
Toutes les espèces sauf
Hutts
Talz
Wookies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/12/2018

Date de modification
25/12/2018

Nombre de lectures
16


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Basic" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.