Mando’a


Le Mando'a est le langage utilisé par les Mandaloriens et par l'Armée Clone de la République

  Le Mando'a est la langue parlée par les Mandaloriens, un ancien peuple millénaire de guerriers qui était déjà presque totalement éteint lorsque la Guerre des Clones éclata. Alors que cette langue était vouée à la disparition, reléguée au plus profond de l'histoire de la galaxie avec l'apogée des Mandaloriens, elle refit surface grâce aux Clones de la République.
  Les Clones furent en effet fabriqués d'après le dernier Mandalorien existant, le chasseur de prime Jango Fett. Celui-ci transmis à ses clones un bon nombre de ses connaissances de Mandalorien, dont le langage.
L'héritage mandalorien de Jango était d'ailleurs si fort que les armures des clones étaient directement inspirées des armures mandaloriennes.

  Ainsi, certaines classes de clones apprirent le Mando'a et l'utilisaient parfois entre eux.
L'armée clone entière se réappropria également quelques chants de guerre dans cette langue comme Vode An ou Gra'tua Cuun, pour ne citer qu'eux. Les soldats clones de base ne connaissaient du Mando'a que ce qu'ils tiraient des chants de guerre. Les clones plus perfectionnés comme les commandos étaient capables de tenir une discussion en Mando'a.
  La langue mandalorienne connu ainsi un sursis, mais elle finit par disparaître pour de bon lorsque les Clones furent officiellement au service de l'Empire, le Basic étant la seule langue autorisée par Palpatine dans ses rangs. Boba Fett, le clone naturel et fils de Jango Fett, conserva l'héritage linguistique des mandaloriens.

Ce qui suit est divisé en dix sections :

I. Généralités
II. Verbes
III. Noms
IV. Pronoms
V. Adjectifs et adverbes
VI. Prononciations
VII. Termes et expressions
VIII. Nombres
IX. Chant de beuverie mandalorien
X. Dictionnaire Mando'a-Français


I. Généralités :

  Le Mando'a est une langue très simple et régulière. Il n'y a pas de cas particuliers, juste deux formes verbales, un système de préfixe strict et des règles simples pour la création d'adjectifs à partir de noms ou de verbes. L'orthographe et la ponctuation ont des formes optionnelles ce qui rend rares les erreurs grammaticales. Dans une phrase, les adjectifs sont toujours situés avant le nom qu'ils décrivent. Le sujet est toujours placé avant le verbe et le complément est placé après le verbe.
  Enfin, le Mando'a est avant tout une langue parlée plus qu'écrite. Les sonorités des mots et des phrases sont donc importantes. Il arrive souvent que des raccourcis phonétiques soient employés afin de rendre la prononciation plus facile ou la phrase plus élégante.


II. Verbes :

  Les infinitifs se terminent en -ir, -ar, -ur, -or ou -er. Enlever le "r" permet d'avoir la racine du mot en vue d'une conjugaison.

  Parfois une apostrophe sépare la voyelle finale, indiquant la légère pause glottale qui caractérise certains accents mandaloriens. L'apostrophe, qui est connue comme étant un betan (un soupir) en Mando'a, indique également les temps de respiration, la prononciation et les lettres ayant sauté.

  Le verbe cuyir (être) est souvent omis et indiqué par l'ordre des mots, comme dans : "ni (cuyi) verd" ("Je suis un guerrier").
  Pour dire "c'est bien", un Mandalorien dira juste le mot pour "bien", soit "jate", plutôt que la forme contractée "bic jate" ("ca (est) bien") ou la forme complète "bic cuyi jate".

  L'ajout du préfixe "tion" tourne l'affirmation en interrogation. Le préfixe "ke" ou "k'" indique un ordre. Utiliser "ke" avec l'infinitif est formel, mais dans la vie de tous les jours le verbe perd son "-r" final.

  Pour créer la forme négative d'un verbe ou même d'un nom, on ajoute le préfixe "n'", "nu", "nu'" ou même "ne" (tout dépend de la facilité de prononciation) devant la phrase toute entière ou la partie négative, en fonction du sens.
  La prononciation est toujours un facteur clé dans la détermination des lettres qui sautent à l'oral. Le préfixe négatif dénote souvent un nom négatif, comme "ne'briikase" (mécontent).

Un résumé des formes verbales, en utilisant "jurir" (porter) :
- Ni juri kad : Je porte un sabre.
- Nu'ni juri kad : Je ne porte pas de sabre.
- Ni ven juri kad : Je porterai un sabre.
- Ni ru juri kad : Je portais un sabre.
- Ke jurir kad : Porte ce sabre ! (formel)
- Ke'nu jurir kad : Pose ce sabre ! (littéralement : "Ne porte pas ce sabre !")


III. Noms :

  Il n'y a pas de genre. Le masculin et le féminin sont traités de la même façon. En fait le genre est sous-entendu, voire explicité, dans le contexte. Lorsqu'il y a besoin d'expliciter clairement le genre, on emploie les adjectifs "jagyc" (masculin) et "dalyc" (féminin).

  Il n'y a pas besoin d'accorder le verbe au sujet. Il n'existe qu'une seule forme verbale conjuguée employée partout.

  Un système de préfixes indique le temps. Dans le langage familier, les Mandaloriens utilisent seulement le présent, mais ils ont adopté les préfixes "ru" (passé) et "ven" (futur) pour communiquer avec les espèces ayant besoin de temps spécifiques. Il n'existe qu'une seule forme du passé et du futur.

  Il n'y a pas de forme passive. Tous les verbes sont actifs. Si besoin, le passif est formé en utilisant l'adjectif + le verbe "cuyir" (s'il est prononcé).

  L'article indéfini "eryn" (un, une) est presque toujours omis, sauf pour l'emphase, comme l'article défini "te" (le, la) ou le terme plus pompeux "haar" (le, la).

  Le pluriel est formé en ajoutant "-e". Le "e" est toujours prononcé "é".


IV. Pronoms :

  Comme pour les noms, les pronoms n'ont pas de genre.
- Moi, je : Ni.
- Toi, tu, vous (singulier et pluriel) : Gar.
- Il, elle, lui : Kaysh.
- Nous : Mhi.
- Ils, elles, eux : Val.

  Certains sont également possessifs, comme "gar" (ton, ta, tes, votre, vos), "kaysh" (son, sa, ses) et "val" (leurs).


V. Adjectifs et adverbes :

  Les adjectifs et les adverbes sont formés en ajoutant le suffixe "-la" ou "-yc" (prononcer ish), suivant ce qui rend la prononciation la plus facile. Il n'y a qu'une seule forme d'adjectif.
  Même chose pour les adverbes.

  Les comparatifs et les superlatifs tendent à être construits à partir des adjectifs avec "-shy'a" pour le comparatif et "-ne" pour le superlatif.


VI. Prononciations :

  Le Mando'a est prononcé un peu comme le Basic, à plusieurs exceptions près. Il n'y a pas de "f", de "x" et de "z". Toutefois, certaines régions prononcent le "p" presque comme un "ph" et le "s" comme un "z". Ces lettres ont été ajoutées dans l'alphabet écrit mandalorien afin de faciliter la traduction de mots étrangers.

  A quelques occasions la prononciation du "t" et du "d" sont échangées. "T" est la forme moderne, "d" est la forme archaïque. "V" et "w" sont parfois également interchangeables, tout comme "b" et "v" (encore une variation régionale). "J" est prononcé "dj", mais on le prononce parfois "y" dans certaines communautés.

  Le "h" dans un mot est généralement inspiré, sauf dans sa forme archaïque employée dans des chants et poèmes. "H" est toujours prononcé lorsqu'il apparaît au milieu d'un mot.

  La prononciation des consonnes finales varie suivant les chants. Elles deviennent souvent une syllabe supplémentaire. Par exemple, "tor" devient "to-ra" et "tang" devient "tan-ga" pour maintenir le rythme et la mesure.

  D'autres points importants :
- "-uy" se prononce "ou-i".
- "u" se prononce "ou".
- "cye" se prononce "shé".
- "-yc" se prononce "sh" après une voyelle.
- "c" se prononce "k" lorsqu'il vient avant un "a" au début d'un mot.
- "c" se prononce "s" lorsqu'il vient avant d'autres voyelles au début d'un mot ou au milieu d'un mot.
- "cy" se prononce "sh" ou "tch".


VII. Termes et expressions :

Voici une liste de noms, de termes, de dictons et d'expressions faisant partie de la culture mandalorienne :

Noms :
- Bas neral : Grain brut (non comestible tel quel) servant à nourrir les animaux et à faire de la bière.
- Bajur : L'éducation et l'enrichissement des enfants, un sens plus large que l'éducation à l'école. Il inclut la préparation à la vie et la survie.
- Behot : Plante utilisée dans des boissons, légèrement antiseptique et stimulante, à l'arôme de citron.
- Bes'bev : Instrument de musique à vent aussi utilisé comme arme (une flûte avec un bout pointu).
- Beskad : Sabre en fer Mandalorien légèrement incurvé et pointu.
- Beskar : Fer Mandalorien.
- Briikasak : Débarquement (événement social ou soirée).
- Buy'ce gal : Une pinte de bière de la capacité d'un casque.
- Dadita : Code Mandalorien, comme le Morse.
- Gaid : Plaque d'armure, assiette. Les armures étaient souvent utilisées pour réchauffer la nourriture au-dessus des feux de camp.
- Get'shuk : Jeu d'équipe similaire au Meshgeroya, car il y a des buts à chaque bout du terrain, sauf que les joueurs peuvent tenir la balle. Très ressemblant au rugby : brutal, rapide et douloureux.
- Haashun : Pain parchemin. Une fine feuille de pain séché pour la préserver, puis reconstituée en liquide. Ration militaire mandalorienne. Bien faite, elle est si fine qu'on peut lire à travers, d'où le nom littéral de "pain-voir".
- Kyr'bes : Crâne, en particulier celui du Mythosaur, qui forme le symbole Mandalorien.
- Mand'alor : Dirigeant unique.
- Manda'yaim : Mandalore ( la planète).
- Meshgeroya : Jeu de balle mandalorien (ressemblant au bolo-ball).
- Meshurok : Gemme.
- Mirjahaal : Paix de l'esprit. Terme général pour le bien-être mental, en particulier après un traumatisme ou  un deuil.
- Ne'tra gal : Bière brune. Douce, tout juste épicée, assimilable au stout de lait.
- Ori'ramikad : Super commando (désignation Mando'a des forces spéciales d'élite).
- Pirpaak : Bouillon, soupe. Littéralement : eau salée.
- Ramikad : Commando.
- Shig : Boisson. Une infusion de n'importe quoi étant disponible, mais la plupart du temps de behot.
- Shuk'orok : Crushgaunt, une arme Mandalorienne.
- Strill : Un prédateur carnivore à six pattes très intelligent capable de glisser et de voler.
- Tengaanar : Vitrine,  présentoir. Littéralement : "main ouverte".
- Tihaar : Boisson alcoolisée très forte, faite à base de fruits, comme de l'eau de vie.
- Uj'alayi : Gâteau Uj. Gâteau plat très dense et doux fait de noix écrasées, de sirop, de fruits séchés réduits en purée et d'épices.
- Uj'jayl : Sirop épais et odorant utilisé en cuisine.
- Veshok : Grand arbre à feuilles persistantes tel le chêne.

Termes :
- Aay'han : Parfait moment de joie et de recueillement, "se souvenir et célébrer".
- Cin vhetin : Un nouveau départ, ardoise effacée. Littéralement : champs blanc, neige vierge. Terme indiquant l'effacement du passé d'une personne lorsqu'elle devient Mandalorien, et qu'elle sera uniquement jugée pour ce qu'elle fera à partir de ce point.
- Dar'manda : Un état équivalent à ne pas être Mandalorien. Non pas être un étranger, mais avoir perdu son héritage, donc son identité et son âme. Etat redouté par les Mandaloriens les plus traditionalistes.
- Draluram : Vivant. Utilisé uniquement pour la nourriture, pour indiquer un fort goût bien distinct. Littéralement : "bouche brillante". L'un des quatre tenants essentiels de la cuisine mandalorienne.
- Gai bal manda : Cérémonie d'adoption. Littéralement : "Nom et âme".
- Hetikles : "nez en feu". Sensation de brûlure dans les sinus provoquée par des épices spécifiques. Les mandaloriens les adorent.
- Heturam : "bouche en feu". Une arrière-sensation de brûlure intense dans la bouche provoquée par des épices très spécifiques.
- Jatne manda : Bon état d'esprit. Un sens complexe de ne faire qu'un avec son clan et sa vie.
- Kyr ge'kaan : Findex. Fin d'exercice militaire.
- Manda : L'âme collective. Le fait d'être Mandalorien de pensée, de corps et d'esprit.
- Mandokar : Ce qui est juste. L'épitome de la vertu mandalorienne : un mélange d'agressivité, de ténacité, de loyauté et de soif de vivre.
- Mandokarla : Avoir ce qui est juste. Être dans l'état d'esprit de l'épitome de la vertu mandalorienne. Avoir des tripes et de l'esprit.
- Suum ca'nara : Etat de repos et de paix merveilleux.
- Yai'yai : "Richement nourrissant".  Description sobre d'une nourriture riche en calories, d'une grande importance pour les personnes dépendantes des rations de combat.

Dictons :
- "Aliit ori'shya tal'din." : "La Famille vaut plus que le Sang."
- "Burc'ya vaal burk'yc, burc'ya veman." : "Un ami durant le danger est un vrai ami."
- "Gal, ori'skraan, riduur, yaim' dab'ika." : "Bière, boustifaille, bonne compagnie et retour au camp.". Résumé d'une bonne soirée pour un Mando.
- "Gar taldin ni jaonyc; gar sa buir, ori'wadaas'la." : "On ne s'intéresse pas de celui qui était ton père, mais de celui que tu seras."  Littéralement : La lignée de sang n'est pas importante, mais en tant que père tu es la chose la plus importante. Dicton mandalorien décrivant l'importance du rôle d'un père, et le fait qu'un homme est plus jugé pour ça que par son héritage sanguin.
- "Haat, ijaa, haa'it." : "Vérité, honneur, vision.". Les mots dits pour sceller un pacte.
- "Haatyc or'arue jate'shya ori'sol aru'ike nuhaatyc". "Mieux vaut un gros ennemi que l'on peut voir que plusieurs petits que l'on ne peut pas."
- "Ib'tuur jatne tuur ash'ad kyr'amur." : "Aujourd'hui est un beau jour pour que quelqu'un d'autre meure."
- "Kaysh guur' skraan." : "Il aime sa nourriture.". Se dit de quelqu'un qui a un énorme appétit.
- "Kaysh meg miit'gaana, oyacyi." : "Celui qui écrit, passe à la postérité.".
- "Mando'ad draar digu." : "Un Mandalorien n'oublie jamais."
- "Munit tome'tayl, skotah iisa." : "Longue mémoire, courte amorce.". Se dit de l'état d'esprit typique des Mandaloriens.
- "Ni kyr'tayl gai sa'ad." : "Je considère ton nom comme celui de mon enfant.". Serment d'adoption.
- "Ni su'cuyi, gar kyr'adyc, ni partayli, gar darasuum." : "Je suis toujours vivant, mais tu es mort. Je me souviens de toi, ainsi tu es éternel.". Souvenir quotidien de ceux qui sont morts. Suivi de leurs noms.
- "Nu kyr'adyc, shi taab'echaaj'la." : "Pas mort, juste allé très loin." (Hommage à un camarade mort).
- "Resol'nare" : Les 6 Actions, les tenants de la vie d'un Mandalorien.

Expressions :
- "Ba'gedet'ye!" : "De rien !"
- "Bic ni skana'din" : "Ca me fiche les boules". Expression d'être en colère, repoussé ou "ça m'agace".
- "Briikase gote'tuur !" : "Joyeux anniversaire !"
- "Copaani mirshmure'cye, vod ?" : "Tu veux ma photo, mon pote ?"
- "Duraani, burc'ya ?" : "Tu te moques de moi, mon ami ?"
- "Elek." : "Oui.". Abrégé souvent en "‘Lek." pour "Ouais.".
- "Gaa'tayl ! ": "A l'aide !"
- "Gal'gala !" : "Laisse-moi t'offrir un verre !", "Trinquons !"
- "Gar serim." : "Oui, tu as raison.", "C'est ça."
- "Gar shuk meh kyrayc (meh gar kyrayc, shuk bah ni )." : "Tu ne sers à rien mort. (Tu ne me sers à rien mort)." Dis pour encourager quelqu'un à prendre du repos. Très rarement littéral.
- "Gev !" : "Arrête ça !"
- "Haar'chak !" : "Bon sang !"
- "Haili cetare !" : "Régale-toi !", "Mange !". Littéralement : "Remplis tes bottes !"
- "Haryc b'aalyc" : "Fatigué et sensible". C'est-à-dire saoul.
- "Hukaat'kama !" : "Couvre mes arrières !"
- "Jat'ca'nara." : "A temps.". Littéralement : "Bon temps."
- "Kandosii!" : "Joli !", "Bien joué !"
- "K'atini !" : "Serre les dents !", "Ce n'est que de la douleur !"
- "Kaysh mirsh solus." : "C'est un idiot.". Littéralement : "Sa tête est vide."
- "Kaysh mirsh'kyramud." : "Il m'ennuie profondément.". Littéralement : "C'est un tueur de cerveau."
- "Kaysh shu'shuk." : "C'est une catastrophe.". En parlant de quelqu'un.
- "Kaysh tayl'ud." : "Il se repose.", "Il fait un somme."
- "Ke narir haar'ke'gyce rol'eta resol !" : "Exécutez l'Ordre 66 !"
- "Ke serim !" : "En joue !"
- "Ke'sush !" : "Attention !"
- "Kih'parjai." : "Pas de soucis.", "Pas grave.". Littéralement : "Petite victoire."
- "K'olar !" : "Viens là !", "Viens ici tout de suite !"
- "Kote lo'shebs'ul narit." : "Tu peux garder ta gloire.". Dédaigneux et impoli.
- "K'oyacyi !" : "Bravo !"
- "K'uur !" : "Chut !"
- "Mar'e !" : "Enfin !". Expression de soulagement.
- "Me'bana ?" : "Qu'est-ce qui se passe ?", "Que s'est-il passé ?"
- "Me'copaani ?" : "Qu'est-ce que tu veux ?", "Qu'est-ce que tu aimerais ?"
- "Me'vaar ti gar ?" : "Quoi de neuf ?". Peut être aussi utilisé pour demander à un soldat un rapport de situation. Si un Mando pose cette question, il attendra une réponse. Pour répondre "Je vais bien, merci", il faut dire "Naas" (littéralement : "rien").
- "Me'ven?" : "Hein ?", "Quoi ?". Expression de surprise et de confusion.
- "Nar dralshy'a !» : "Fais plus d'efforts !", "Casse-toi la tête dessus !"
- "Nar'sheb." : Commentaire dédaigneux, du genre "Pitoyable." mais en pire.
- "Ne shab'rudu'ni…" : "Ne me cherche pas…". Avertissement très fort, susceptible d'entraîner la violence.
- "Ne'johaa !" : "La ferme !"
- "Ne'tra gal mesh'la, jat'isyc, bal, wayii, jahaal'got !" : "La bière noire a l'air bonne, a un bon goût, et - bon sang  !- fait du bien !»
- "N'epar nu pirur !" : "Ca peut attendre !". Littéralement : "Ça ne mangera et boira rien."
- "N'eparavu takisit." : "Excuse-moi.". Littéralement : "Je mange mes insultes."
- "Ni ceta." : "Désolé.". Littéralement : "Je m'incline.". S'excuser en rampant. Rare.
- "Ni copaani buy'ce gal." : "J'aimerais une pinte de bière."
- "Ni copaani buyc'ika cin papuur'gal." : "Je voudrais un verre de vin blanc s'il vous plaît."
- "Ni dinu." : "Je donne."
- "Ni hukaatii'ni shebs ti kama !" : "Je surveille mes arrières !"
- "Ni'duraa !" : "Tu me dégoutes !"
- "Nu draar !" : "Pas moyen !", "Jamais de la vie !". Emphase pour indiquer le refus strict et le doute. Littéralement : "Pas jamais" (les mandaloriens utilisent la double-négation pour l'emphase).
- "Olraom !" :  "Bienvenue !"
- "Ori'buyce, kih'kovid." : "Tout dans le casque, rien dans la tête." Expression se moquant d'une personne ayant trop d'autorité.
- "Ori'haat" : "C'est la vérité, juré craché."
- "Ori'vor'e !" : "Merci infiniment !"
- "Osi'kyr !" : Forte exclamation de surprise et de consternation.
- "Oya manda !" : Expression de solidarité de perpétuité Mandalorienne. Émotionnelle et autoritaire.
- "Oya !" : Expression positive et de triomphe.
- "Pare ! (Pare sol !)" : "Attends !"
- "Pirunir sur'haaise." : "Leur faire couler les yeux.". Argot signifiant tuer, battre, blesser.
- "Rangir !" : "Au diable cela !"
- "Ret' !" : "Bye !", "A plus !"
- "Ret'lini." : "Juste au cas où". Les Mandaloriens sont prudents et ont toujours un plan de secours.
- "Re'turcye mhi." : "Au revoir.". Littéralement : "Nous nous reverrons peut-être."
- "Slana'pir!" : "Fous le camp !", "Casse-toi !".
- "Sooran, shab !" : Expression triomphante dédaigneuse du genre : "Bouffe ça, ordure !".
- "Su cuy'gar." : "Salut.". Littéralement : "Tu es toujours en vie.". Parfois abrégé en "Su'cuy !".
- "Tayli'bac?" : "Pigé ?". Parfois agressif.
- "Tion'ad hukaat'kama ?" : "Qui surveille tes arrières ?"
- "Tion'cuy ?" : "Qui est-ce ?", "Qui va là ?"
- "Tion'solet ?" : "Combien ?"
- "Traat'aliit gar besbe'trayc" : "L'escouade est ton arme."
- "Udesii !" : "Du calme !"
- "Usen'ye !" : "Fous le camp !"
- "Vor entye." : "Merci.". Littéralement : "J'accepte ta dette."
- "Wayii !" : Expression de surprise, bonne ou mauvaise.
- "Wer'cuy." : "C'était il y a longtemps.". Utilisé comme "Ce n'est pas grave". Révérencieux.


VIII. Nombres :

1 : Solus
2 : T'ad
3 : Ehn
4 : Cuir
5 : Rayshe'a
6 : Resol
7 : E'tad
8 : Sh'ehn
9 : She'cu
10 : Ta'raysh
20 : Ad'eta
30 : Ehn'eta
40 : Cur'eta
50 : She'eta
60 : Rol'eta
70 : Tad'eta
80 : Shehn'eta
90 : Shek'eta
100 : Olan
500 : Reysh'olan
1000 : Ta'raysh'olan
5000 : She'eta'olan



IX. Chant de beuverie mandalorien :

  A titre d'exemple, voici un petit chant mandalorien chanté autour d'une bière. Il n'a pas la dimension épique d'un vrai chant de guerre, mais il vous donnera une idée de ce à quoi ressemble concrètement le Mando'a.

- Chant en Mando'a :

  Buy'ce gal, buy'ce tal
  Vebor'ad ures aliit
  Mhi draar baat'i meg'parjii'se
  Kote lo'shebs'ul narit

- Prononciation :
(les majuscules permettent de marquer l'intonation)

BOO-shé gal, BOO-shé tal
Ver-BOR-ade OU-rèse A-lite
Mi DRARé ba-TI mèg-PAR-dji-Sé
Ko-Té lo SHEBSSE-oul-NA-rite

- Traduction (non-littérale) :

Une pinte de bière, une pinte de sang
Achète les hommes sans nom
Qu'importe qui gagne la guerre
Ta réputation ne souffrira pas

Pour plus de chants, vous pouvez aller voir les fiches :
- Colère des Guerriers de l'Ombre
- Gra'tua Cuun
- Kar'ta Tor
- Vode An


X. Dictionnaire Mando'a - Français :

Dernière mise à jour : 03/11/07.

Voici un dictionnaire interactif Mando'a-Français que j'ai créé pour l'Holonet en me basant sur :
- le logiciel Freelang avec l'accord de son propriétaire (M. Beaumont) que nous remercions ;
- le lexique officiel Mando'a-Anglais créé par Karen Traviss (qui a écrit les livres sur Republic Commando et certaines histoires sur Boba Fett) que j'ai traduit.

Pour télécharger le dictionnaire, cliquez-droit sur le lien suivant et faites "Enregistrer sous" : Dictionnaire Mando'a - Français. Une fois le .rar téléchargé, vous devez extraire son contenu (avec Winrar) où bon vous semble. Puis double-cliquez sur "dict.exe" afin de lancer le dictionnaire. Pour savoir comment utiliser le dictionnaire, veuillez vous référer au site officiel du logiciel Freelang.

Les liens proposés dans cette fiche sont propres, vous ne risquez rien à cliquer dessus.

Le logiciel Freelang est la propriété de www.freelang.com
La liste Mando'a-Français est la propriété de www.starwars-holonet.com
Tous deux sont réservés à un usage strictement privé. Il vous est interdit de reprendre l'un ou l'autre sur votre site web ou de les diffuser.
En cas de non-respect de ce copyright, il y aura poursuite judiciaire de la part de Freelang et de l'Holonet.


Actualités en relation

The Old Republic : Perspectives pour la suite

L’année 2018 n’est pas terminée et, chez Bioware, ils sont prêts à nous le montrer avec les mises à jour de The Old Republic à venir. Axons cela en 3 points d’importances :   Le JCJ Le JCJ (joueur...


Solo : Chewbacca apprend à jouer au Dejarik dans un nouvel extrait !

La sortie de Solo : A Star Wars Story se rapproche au pas de course ! Pas de quoi déstabiliser Lucasfilm qui continue sa campagne promotionnelle à un rythme soutenu, avec la mise en ligne d'un extrait sur l'éveil de Chewbacca...


May the 4th : Les jeux vidéo Star Wars soldés

A l’occasion de la journée internationale de Star Wars, le 4 mai prochain, plusieurs plateformes de téléchargement proposent des soldes sur les jeux Star Wars de leur catalogue. Petit tour d’horizon de ces soldes. On commence...


Informations encyclopédiques
Mando’a
Nom
Mando'a
Classe
Langues - Dialectes
Constructeur
Type
Langage
Fonction
Communication
Affiliation
Mandaloriens
Armée Clone

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
93 867


Note de la fiche
8 membres ont noté la fiche "Mando’a" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Blog - Karen Traviss
  • Site officiel de Karen Traviss
  • Lucasarts - Republic Commando
  • Starwars.com - Databank
  • Republic Commando
  • Republic Commando Vol. 1 : Hard Contact
  • Republic Commando Vol. 2 : Triple Zero

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.