Adumar - Cartann


La plus grande nation d'Adumar et sa capitale

  Cartann était à la fois le nom de la plus grande puissance de la planète Adumar et celui de la capitale de celle-ci. Cette nation occupait à peu près la moitié de la planète et possédait un grand nombre de pays-satellites qui lui étaient plus ou moins assujettis. La ville proprement dite était située sur un immense continent couvrant un quart de la surface planétaire : dans sa zone tempérée, on pouvait observer des villes tentaculaires, cernées par des anneaux de verdure et de cultures, mais aussi des forêts, des lacs et des rivières. La monnaie utilisée était le perat, frappé à l'image du perator (dirigeant héréditaire) du moment.

  Chaque édifice était peint d'une couleur différente de celle de ses voisins, comme beaucoup de murs et de toitures, ce qui donnait à la cité un aspect chatoyant. Le rouille et le brun prédominaient, de même que le rouge et le noir. Chaque bâtiment possédait un balcon, souvent immense, celui d'un pilote étant conçu pour accueillir son vaisseau tout en restant très spacieux. Des câbles les reliaient, et permettaient de passer d'un bâtiment à l'autre, ces derniers étant souvent très hauts. L'architecture prévoyait toutefois le passage de vaisseaux à très basse altitude. Le sol était revêtu d'un matériau souple qui cédait légèrement sous le pied.

  Il existait sur cette planète un véritable culte des héros des nombreuses guerres qui ont lieu sur ce monde. Cette pratique était plus particulièrement répandue à Cartann. Ainsi, le perator Pekaelic Ke Teldan de Cartann, était très populaire grâce à ses nombreux exploits accomplis au cours de sa jeunesse. Les promotions des pilotes s'accompagnaient d'avancement social, de titres honorifiques, d'attribution de nouvelles propriétés. Les duels étaient également très populaires, et ceux que se livraient les pilotes dans les cieux se faisaient toujours avec des armes réelles. Dans la nation dominante, utiliser des armes inoffensives était considéré comme une déchéance.

  Les habitants de Cartann méprisaient les citoyens des autres nations, plus faibles, avec des armées moins nombreuses et moins bien équipées. Les pilotes utilisaient des vaisseaux avant tout atmosphériques, car ils n'eurent à livrer jusqu'à leur redécouverte par la Nouvelle République et l'Empire, que des combats sur leur planète. Le Glaive 32 était l'appareil le plus performant de ce monde, et faisait la fierté des armées de Cartann, une des rares nations assez riche pour en équiper ses armées. Il y existait même un ministère des Notifications, dont l'unique tâche est d'avertir les familles des pilotes morts au combat, à l'entraînement ou lors de duels. La forme était aussi importante dans ces messages, que le fond.

  En l'an 12 après Yavin, Pekaelic ke Teldan, prit, suite à une prise de contact avec la Nouvelle République et l'Empire, la décision d'unifier la planète sous sa bannière en forçant la main des autres nations, et demanda le soutien des quatre pilotes de l'Empire que celui-ci avait envoyés comme ambassadeurs pour négocier leur adhésion, ainsi que de l'Amiral Rogriss, et de son destroyer Impérial Agonizer. Certains pays s'y opposèrent, notamment Halbegardia, Yedagon et Thozzelling, et confièrent à Wedge Antilles, pour sa part ambassadeur de la Nouvelle République et chargé de veiller à ce que ce soit à son parti que se rallie Adumar, le soin de diriger leur armée, qu'il mena à la victoire. Ce fut la première fois depuis bien longtemps qu'en dépit de son écrasante supériorité militaire, Cartann essuya une défaite.

  Après la demande d'arrêt des hostilités de Pekaelic, la coalition des nations opposées à Cartann acceptèrent, sur les instances d'Antilles, l'abdication de celui-ci en faveur de son fils, Balass ke Teldan. Ce dernier exigea des adversaires de sa nation une trêve puis une union pour arriver progressivement à former un gouvernement planétaire, adhérant à la Nouvelle République. La proposition fut adoptée, car paraissait la plus prometteuse pour l'ensemble de la planète. Ainsi naquit le Conseil de l'Union Adumarienne, qui rassemblait pour la première fois l'ensemble des pays de ce monde et qui limitait ainsi le pouvoir écrasant de Cartann.




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Adumar - Cartann
Nom
Adumar - Cartann
Situation
Terrain
Ville
terrains variés
Habitants
Adumariens (humains)
Evènements
Guerre civile
bataille contre l'Empire

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 142


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les X-wings, Vol. 9 : Les Chasseurs Stellaires d’Adumar

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.