Dagobah - Grotte du Mal


Lieu obscur de Dagobah, où Luke affronta ses propres peurs

  Si le vénérable Yoda choisit de se cacher de l'Empereur Palpatine sur la lointaine et marécageuse Dagobah, c'était parce que certains évènements, et plus particulièrement ceux datant de l'époque de la Guerre des Clones, contribuèrent à dissimuler la présence du Maître Jedi dans la Force aux yeux de Palpatine et de ses sbires grâce à des effets pour le moins étranges. L'un de ces évènements contribua à créer, du moins à donner son essence mystique et maléfique à l'une des rares curiosités de la planète : la célèbre Grotte du Mal.

  Cette cavité, en apparence tout ce qu'il y a de plus banal, est en réalité le point focal d'une énergie obscure, un nexus comme on l'appelle, dont la puissance se diffuse aux alentours de la grotte et est encore plus accrue à l'intérieur de la caverne. Il n'est pas alors étonnant que Yoda ait choisi d'installer sa hutte non loin de l'entrée de ce réseau de grottes souterraines, car la présence si dense du Côté Obscur empêchait quiconque étant un adepte de la Force, même les Seigneurs Sith, de percevoir sa présence. Mais il n'en fut pas toujours ainsi, et la Grotte du Mal est en quelque sorte le dernier vestige témoignant de la violence de la Guerre des Clones.

  En effet, durant le conflit galactique, la planète Bpfassh fut le théâtre du soulèvement d'un nombre important de Jedi Noirs, qui dut être réprimé par Maître Yoda et d'autres Jedi ; on sait que les Jedi accomplirent avec brio leur mission, mais les détails concernant cette époque sont plutôt vagues, de nombreux documents ayant été endommagés ou détruits dans le chaos de cette guerre et durant la montée de l'Ordre Nouveau. Une chose est certaine, c'est qu'un Jedi Noir parvint à s'enfuir suffisamment loin pour atteindre Dagobah, et qu'il trouva la mort sur cette planète des mains de Yoda, et ce après un jour et demi d'un intense duel. Dès lors, la puissance obscure de ce Jedi Noir laissa une trace durable sur l'emplacement de sa sépulture, et donna ainsi naissance à la Grotte du Mal, dont la présence du Côté Obscur n'a jamais disparu depuis lors. Ainsi, le choix de Dagobah pour Yoda lors de son exil, outre le fait que ce monde comptait parmi les 37 mondes manquants dans les Archives Jedi, fut surtout guidé par l'expérience passée du Jedi avec le Jedi Noir et la création de ce nexus obscur.

  Mais bien plus qu'un moyen de se protéger de l'Empereur et de Vador, Yoda vit en cet endroit, à l'époque de la Bataille de Hoth, une aide précieuse pour tester le jeune Luke Skywalker, venu sur Dagobah pour recevoir l'enseignement du Maître Jedi. En effet, à cause de la présence intense du Côté Obscur dans cette grotte, il semblait que les peurs et les faiblesses les plus profondes d'un individu étaient exacerbées au point de créer des illusions réalistes et, surtout, palpables ; et l'effet était encore plus décuplé lorsque la personne en question qui se rendait dans la Grotte du Mal était un Jedi. Ainsi, on peut dire que quiconque s'aventurait dans ce sanctuaire maléfique devait affronter, au sens propre comme au figuré, ses peurs les plus secrètes ; lorsque Luke entra dans la Grotte, l'énergie obscure extirpa la nature de l'héritage du jeune homme : elle comprit que la bataille que Skywalker menait contre l'Empire était liée à son parcours pour devenir un Jedi à part entière, et c'est pour cela que l'illusion qui se présenta aux yeux de Luke prit la consistance du seigneur Vador, ennemi de l'Alliance Rebelle et du jeune homme car ayant tué son père… du moins, le pensait Luke à cette époque.

Dagobah - Grotte du Mal


  À cet instant, Skywalker ne put contenir sa peur et son profond ressentiment, voire même sa haine, et défia l'apparition de Vador dans un duel au sabre laser. Dans les confins de la Grotte du Mal, sombre et suintante d'humidité, les deux combattants échangèrent quelques coups de lames avant que Luke n'utilise son sabre laser pour décapiter son adversaire, dont la tête roula jusqu'aux pieds du jeune apprenti Jedi. Le verdict qui résulta de ce test tomba alors tel un couperet et fut, au grand désarroi de Yoda, sans appel : le casque du seigneur Vador disparut pour ne plus laisser place qu'au propre visage de Luke. Horrifié par cette découverte, Luke comprit qu'il avait échoué à l'épreuve de son Maître en cédant à la peur et à la haine, et que c'était une part de lui-même qu'il avait détruite au lieu de son adversaire. Si l'on considère la scène d'un point de vue ultérieur, certains penseraient que cette épreuve pourrait être perçue comme une révélation des origines de Luke, bien que le jeune homme ne réalisa pas sur le moment que la découverte de son visage sous le masque impliquait une révélation bien plus terrifiante que celle de l'échec à ce test : il ne savait pas à quel point cette épreuve était lourde de significations jusqu'à ce qu'il apprenne la vérité sur son père.

  Même après la mort de Yoda, et combinée avec l'atmosphère dérangeante de la planète, la puissance émanant de la Grotte du Mal continue de dérouter et d'affecter le visiteur au caractère le plus trempé. Ainsi, environ 13 ans après la Bataille de Yavin, Luke se rendit une nouvelle fois sur Dagobah en compagnie de Callista afin de tenter de renouer le lien de la jeune femme avec le Côté Lumineux de la Force ; mais les deux compagnons furent attaqués par de sinistres habitants du marais et Callista, avec la Grotte du Mal toute proche, trouva que le Côté Obscur venait à elle avec une facilité alarmante. Ainsi, cela montre bien que même un Maître Jedi qui a réussi à neutraliser l'Œil de Palpatine pendant près de trois décennies n'était pas à l'abri de l'influence néfaste de la Grotte du Mal.


Actualités en relation

HoloNet : Quelques promotions et du changement en interne !

Comme les plus anciens d'entre vous le savent, l'équipe du site, quoique relativement stable depuis plusieurs années, n'est pas / n'a jamais été / ne sera jamais irrémédiablement figée. Le récent départ d...


Star Wars 9 : Fuite de quelques concept-arts

Cela faisait très longtemps : voilà (enfin?) une nouvelle fuite concernant l'Episode IX ! Comme d'habitude en ce qui concerne les fuites de qualité, c'est à nouveau le site américain Makingstarwars qui a mis en ligne ces croustillants nouveaux...


Panini Comics : Sortie de Star Wars #4

Sortie aujourd'hui même de Star Wars #4, une parution de Panini Comics ! Il s'agit du quatrième numéro du troisième volume du magazine Star Wars de Panini Comics. On y retrouvera les traduction française des...


Rumeur sur une sortie de l'ensemble de la saga Star Wars en Blu-Ray/4k

Voilà une rumeur qui nous change un peu des interminables mystères concernant la production des nouveaux films Star Wars : il se pourrait que l'ensemble de la saga fasse prochainement l'objet d'une nouvelle édition ! En effet, d'apr...


Star Wars 9 : Mark Hamill semble confirmer un détail du scénario

Quelques semaines après la parution des photos exclusives de l'Episode IX par Vanity Fair, l'acteur Mark Hamill (Luke Skywalker) a eu l'occasion de préciser un petit détail concernant sa participation à L'Ascension de Skywalker. En...


Informations encyclopédiques
Dagobah - Grotte du Mal
Nom
Dagobah - Grotte du Mal
Situation
Terrain
Caverne
Habitants
Evènements
Affrontement entre Luke et l'illusion de Vador

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
28 378


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Dagobah - Grotte du Mal" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.