Naboo - Maison des Naberrie


Demeure familiale de Padmé Amidala, sur la planète Naboo

  Les parents de Padmé et de sa sœur aînée Sola, Ruwee et Jobal, consacrèrent les premières années de leur mariage à fonder un petit village niché au creux d'une région montagneuse de Naboo. Avec sa large carrure, Ruwee était un bâtisseur né qui joua un rôle essentiel dans l'édification de cette communauté, mais il remarqua, et ce en dépit de l'amour qu'il portait pour ce coin de paradis et des liens tissés avec les autres habitants du village, que ce cadre de vie manquait d'infrastructures qui auraient permis à Padmé et Sola de bénéficier d'une bonne éducation.
  C'est pourquoi le couple et ses deux filles quittèrent, non sans regret, les zones montagnardes et partirent pour Theed, la capitale planétaire, où ils finirent par trouver une ravissante demeure suffisamment proche, mais pas trop, du centre-ville et où le potentiel intellectuel des jeunes filles fut pleinement développé; d'ailleurs, Ruwee réussit très vite à trouver un poste de conférencier à l'université locale.

  La maison que choisirent les Naberrie était robuste, ce qui fit que Ruwee l'apprécia quasi immédiatement, mais était néanmoins dotée d'une touche d'élégance sans pour autant être prétentieuse, du moins pas selon les standards esthétiques de Naboo. Cette maison était un véritable témoin de l'histoire de la ville car vieille de plusieurs siècles, ayant abrité en son sein plusieurs générations de familles avant d'accueillir les Naberrie. Construite en pierres dans le plus pur style naboo, la maison était surmontée d'un dôme à son sommet comme tout édifice de la capitale, ce qui représentait l'harmonie tout en reflétant les valeurs de générosité et d'ouverture des Naboos.
  Autre avantage, même si Jobal et Ruwee ne le surent que quand leur fille aînée se maria et quitta la maison, la demeure familiale était tout proche de celle de Sola et de son mari, ce qui permettait à la jeune femme de rendre souvent visite à ses parents, et à ces derniers de profiter des leurs petits-enfants. Cette proximité permettait de compenser quelque peu les absences de Padmé lorsqu'elle était reine puis sénatrice.

  Lorsque l'on partait du centre de Theed, on entrait dans un labyrinthe de rues et de petites cours, zones privées délimitées et protégées de la circulation urbaine par des murs élevés. Il y avait peu de circulation dans la partie de la ville où se situait la maison, c'est pourquoi, lorsque Padmé et son protecteur Jedi Anakin Skywalker se rendirent chez les parents de cette dernière, ils purent marcher au milieu des rues sans risquer de se faire renverser par un landspeeder; à vrai dire, la densité de circulation extrêmement basse à Theed reflétait bien le mode de vie vers lequel tendaient les Naboos, basés sur la paix et la sérénité, ce qui entrait en contraste avec le trafic surchargé de Coruscant. Ainsi, on peut considérer que le trajet qui allait du Palais Royal jusqu'à la maison des Naberrie était une juste allégorie de ce que ressentaient Padmé et Anakin : ils purent laisser la politique et leurs soucis personnels loin derrière eux pour goûter au calme du confort familial.

  L'entrée principale de la maison donnait sur la rue via un escalier en pierre discret. Pourtant, lorsque l'on approchait de la résidence, on n'avait pas le sentiment de se trouver dans une rue mais dans une cour privée, l'illusion étant créée grâce à deux arches enjambant la rue pour fermer complètement la zone, donnant ainsi l'impression que cette portion de rue faisait partie du domaine privé; et l'effet était encore accentué par la quasi-absence de passages de véhicules. Ceci vient expliquer pourquoi les deux voyageurs et leur droïde R2-D2 furent accueillis par les filles de Sola, cette dernière ne craignant absolument pas que ses enfants soient victimes d'un quelconque préjudice. Néanmoins, les deux enfants avaient reçu la consigne de ne pas s'aventurer au-delà des arches, l'une d'elle donnant sur une large avenue qui, même si elle était peu fréquentée, restait un grand axe.

Naboo - Maison des Naberrie


  La maison est une représentation parfaite de l'évolution de la civilisation naboo sur la planète : alors que leur société se développait et se sophistiquait, les Naboos s'efforcèrent de ne pas compromettre la beauté de la planète et de l'architecture de leurs villes, contrairement à Coruscant, et c'est grâce à ce principe de vie, devenu une véritable philosophie, que des bâtiments modernes tels que le hangar royal et le générateur d'énergie de Theed purent être construits tout en se fondant dans le décor urbain. Ainsi, la maison était moderne, mais gardait sa touche d'ancienneté grâce à des technologies savamment camouflées. Propre et bien rangée, la maison faisait la fierté de Jobal et cette dernière, avec l'aide de son mari, fit en sorte que le mobilier moderne ne cache pas les murs de pierre, et mirent d'ailleurs la roche taillée en valeur en faisant ressortir sa couleur crème grâce à des meubles aux tons plus foncés comme le gris ou le marron. Évidemment, afin de tirer pleinement profit de la lumière naturelle fournie par les vastes fenêtres de la maison, tous les accessoires décoratifs outres que les meubles furent sélectionnés en fonction de leur reflet, ce qui permettait, même dans les pièces moins éclairées telles que la cuisine de bénéficier d'un éclairage conséquent.

  Une fois le hall à portemanteau franchi, on débouchait directement dans la salle à manger, la longue pièce s'étirant jusqu'à la cuisine et offrant par ses baies vitrées une vue magnifique sur le jardin.
  Le mobilier principal de cette pièce  consistait en quelques commodes et en une table élégante, suffisamment grande pour huit convives et dont la surface était en bois sombre cerclée d'une bordure métallique grise, tout comme le reste des meubles placés le long des murs. Comme dans la plupart des maisons familiales, la salle à manger était une pièce centrale où l'on se réunissait pour discuter autour d'un repas et où les relations entre les membres de la famille et les invités se nouaient. Ce fut lors d'un de ces repas, quand Padmé dut revenir brusquement de Coruscant car étant menacée de tentatives d'assassinat, que sa mère Jobal lui fit part de ses inquiétudes, et que Ruwee reprocha gentiment à sa femme de dévoiler trop ouvertement ce que tout le monde pensait à propos de Padmé.

Naboo - Maison des Naberrie


  Une fois le repas terminé, le patriarche des Naberrie emmena Anakin dans le jardin afin de digérer la montagne de nourriture qu'avait préparée Jobal, et Ruwee en profita pour mieux connaître le jeune homme, n'étant pas dupe des réels sentiments du Jedi et de l'alchimie qu'il y avait entre lui et Padmé, et parler des dangers encourus par sa fille cadette. La conversation fut détendue et il y eut presque une affinité immédiate entre le père de Padmé et son protecteur : ils n'eurent presque pas besoin de mots pour se comprendre et signifier à quel point chacun d'eux tenait à la jeune sénatrice. D'une certaine façon, en étant accepté par Ruwee pour l'accompagner dans sa promenade, le jeune Skywalker avait acquis son estime, de même que celle de tous les Naberrie, comme s'il venait de se découvrir une nouvelle famille.

  Ce grand jardin dans lequel les deux hommes flânèrent était commun à plusieurs résidences adjacentes à celle des Naberrie, et il n'était pas rare que la famille et leurs voisins se retrouvent dans cette espace de verdure pour organiser de petites sauteries. Cette oasis de couleur et de fragrances naturelles contrastait avec la dureté des pierres dont les bâtiments de Theed étaient constitués, et permettait à Ruwee de se détendre en se remémorant la vie rurale qu'il avait quittée 20 ans avant la Bataille de Géonosis et en pratiquant le jardinage; voilà pourquoi l'herbe et les haies de ce jardin étaient toujours bien entretenues, grâce à la main verte du vieil homme. Sa femme, quant à elle, prenait essentiellement soin des parterres de fleurs et même si ce lieu jouxtait leur maison, les Naberrie avait l'impression de se couper de l'univers tumultueux où leur fille Padmé risquait sa vie pour une République moribonde.

  Laissant les hommes à leurs occupations, Jobal, Sola et Padmé se retirèrent dans la cuisine. Cette pièce moins claire que la salle à manger était néanmoins dotée de tout le confort moderne, et possédait un point de vue idéal sur le jardin tout comme la salle à manger. Jobal participa personnellement à l'aménagement de cette pièce en disposant le mobilier de façon à bénéficier d'une vue plongeante sur le jardin lorsqu'elle cuisinait ou débarrassait la vaisselle; ainsi, elle pouvait s'affairer aux tâches domestiques tout en se détendant en laissant son esprit vagabonder à travers les feuilles des arbres environnants, et en profitait pour surveiller son mari ainsi que ses petites-filles lorsqu'elles jouaient dans cette cour intérieure verte. Pour une fois, Padmé se consacra à des tâches étrangères à sa fonction de sénatrice et tenta de calmer les angoisses de sa mère tout en dissimulant ses véritables sentiments envers Anakin.

Naboo - Maison des Naberrie


  Si la maison appartenait à la famille entière, il est un endroit faisant office de jardin secret pour Padmé : sa chambre. À l'instar du reste de la maison, cette pièce était impeccable, à la différence près que les murs de pierre étaient recouverts d'une fine couche de crépi lissé au ton jaune ocre. Plus qu'un simple endroit où elle vivait, cette chambre était la sienne et c'est dans cet endroit que Padmé avait grandi et revenait toujours chaque fois qu'elle avait un moment de répit. Si Padmé changea de nombreuses fois de fonctions au cours de sa vie, passant du statut de membre du Mouvement d'Aide aux Réfugiés à celui de sénateur en passant par celui d'Apprentie de la Législature et de reine, la jeune femme arrivait à trouver du temps pour revenir auprès des siens et goûter au calme de ses appartements.

  D'ailleurs, de toutes ces étapes qui ont jalonné sa vie, il en reste une trace visible sous forme d'hologrammes accrochés aux murs de la chambre de la jeune femme. Une observation plus subtile peut montrer comment, au fur et à mesure que Padmé franchissait des étapes charnières, elle avait appris à cacher progressivement sa vraie personnalité derrière une façade de formalité et se titres; seul Anakin parvint à percer cette carapace et fut l'une des rares personnes à avoir obtenu l'aveu de la tristesse de Padmé qui n'avait pas réussi à sauver des réfugiés lorsqu'elle était encore une enfant. Mais même dans le foyer familial, Padmé n'échappait pas à ses fonctions, car un écran de communication faisant face à son lit lui permettait de contacter des officiels à travers toute la galaxie. La taille de l'écran, occupant la quasi-totalité d'un mur de la pièce, montrait bien que, même dans ce lieu où elle pouvait être elle-même, Padmé ne manquait pas à ses devoirs envers le reste de l'univers.

Naboo - Maison des Naberrie



Actualités en relation

HoloNet : Publication d'un pack sur La Légende des Jedi

Après l'Ancienne République et un voyage dans la continuité Canon, nous voici repartis dans l'univers Légendes, et plus particulièrement dans La Légende des Jedi, avec notre tout premier pack de novembre ! Sur l'instigation...


Battlefront II: Le bilan sur le jeu deux ans après sa sortie

Sorti le 17 novembre 2017, le jeu Star Wars Battlefront II fête aujourd'hui ses deux ans ! À l'occasion de ce cet anniversaire, Star Wars Holonet vous propose donc un petit bilan sur l'évolution du jeu depuis sa sortie...


HoloNet : Des créatures Star Wars à l'honneur du nouveau pack de fiches

Et voilà, une nouvelle semaine est passée, les publications du week-end sont arrivées. Après avoir volé avec l'escadron Rogue, explorons d'autres pans de l'univers Legends. Cette fois-ci, l'équipe (Boba Heet, Islerding Minor...


Disney+ : Une nouvelle édition des films de la saga disponible sur la plateforme

Cela commençait presque à faire longtemps ! La sortie de la plateforme Disney+ aux États-Unis, hier, a été l'occasion idéale pour Disney et Lucasfilm de proposer une toute nouvelle édition des différents films Star Wars de la saga...


Panini Comics : Sortie de Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith Tome 4

Vous étiez assez nombreux à l'attendre, donc le voilà enfin : le quatrième et dernier tome de la série Dark Vador - Le Seigneur Noir des Sith est enfin disponible chez Panini Comics ! Ce quatrième volume contient la traduction fran...


Informations encyclopédiques
Naboo - Maison des Naberrie
Nom
Naboo - Maison des Naberrie
Situation
Terrain
Bâtiments, jardin
Habitants
Famille Naberrie
Evènements
Retrouvailles familiales
Présentation d'Anakin Skywalker aux Naberrie

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
10 816


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.