Mytus VII - Bagne des Etoiles


Centre pénitenciaire du Secteur Corporatif, détruit par Han Solo

  Quelques années après la naissance de l'Empire et sa propre apparition, l'Autorité du Secteur Corporatif envisagea de faire du bénéfice sur un créneau un peu particulier : l'emprisonnement des individus condamnés par le système judiciaire. L'Empire avait en effet fait la preuve qu'il pouvait contrôler efficacement sa population carcérale et par le biais des travaux forcés dégager des sommes d'argent conséquentes mais une analyse plus poussée montrait clairement qu'en fin de compte, le système impérial était bien trop onéreux.

  A l'initiative de Mirkovig Hirken, VicePrex de la Division Sécurité, des experts furent rassemblés dans un groupe de travail aux objectifs bien définis : concevoir une installation pénitentiaire modèle, un concept aussi fiable qu'attractif qui pourrait rapporter beaucoup d'argent. A l'encontre de la philosophie courante dans ce domaine, les membres du groupe de travail partirent d'un postulat qui semblait pourtant très osé au départ. Selon eux, réduire les coûts de fonctionnement d'une installation pénitentiaire ne pouvait se faire qu'en augmentant ses coûts de construction et de réalisation : gardes et systèmes de sécurité n'étaient que des palliatifs pour remédier à des erreurs de conception ou à des dépenses trop contrôlées. Plutôt que de dépenser des sommes folles pour assurer le fonctionnement d'un centre pénitentiaire, il était plus judicieux de déployer des efforts très importants dans sa construction.

  Le principe de base était le suivant : le centre de détention devait être conçu comme une forteresse pour empêcher tout élément extérieur même bien équipé ou puissamment armé de parvenir à faire évader les captifs. Ceux-ci étaient quant à eux "hébergés" dans des caissons de stase afin qu'ils ne puissent créer ni liens, ni réseaux et donc soient incapables de se rebeller ou de planifier leur évasion. Évidemment, cela rendait les prisonniers inutilisables comme main d'œuvre mais le groupe de travail avait conclu après diverses études que seuls des petits délinquants pouvaient servir de main d'œuvre productive, les criminels endurcis et les rebelles coutaient quant à eux bien trop cher à surveiller. Il suffisait donc de fournir aux délinquants les plus minables des occupations productives dans des centres adaptés pendant que les individus les plus dangereux seraient tout simplement stockés en stase durant toute la durée de leur peine. Bien que les caissons de stase soient bien plus onéreux que la congélation carbonique, ils s'avéraient également beaucoup plus fiables à tous points de vue. De plus, il ne serait pas nécessaire de dépenser de l'argent pour le confort des captifs, l'espace pourrait être utilisé de manière optimale et la garnison chargé de surveiller le complexe pourrait travailler dans des conditions moins stressantes tout en nécessitant moins de personnel. A terme (après une dizaine d'années de fonctionnement), un complexe de ce genre s'avérerait moins onéreux qu'une installation plus classique.

  C'est sous le nom de code Stars' End que le premier centre de détention expérimental répondant aux spécifications du groupe de travail fut réalisé. Il fut décidé de l'installer sur la planète Mytus VII, un monde désolé à l'écart des routes les plus fréquentées du Secteur Corporatif. En plus de servir de site test, Stars'End (couramment appelé "le Bagne des Etoiles") permettrait également de "traiter" les mécontents et criminels déjà sous le contrôle de la Division Sécurité. Le VicePrex Hirken n'hésita d'ailleurs pas à faire emprisonner dans son complexe un certain nombre de gens qui avaient eu le malheur de lui déplaire. Le VicePrex voyait dans Stars'End son joyau personnel. Il fit interner ses premiers captifs alors que le complexe n'était pas encore terminé et s'y installa même avec son épouse. L'OMM lui permettait de continuait à diriger la Division Sécurité depuis Mytus VII ou il vivait dans des conditions très confortables malgré les apparences.

Mytus VII - Bagne des Etoiles


  Stars'End était défendu par un périmètre de six batteries de turbolasers Taim & Bak QuasarFire ainsi qu'un canon ionique Défenseur Planétaire v-180 des Chantiers Navals Kuat. Son spatioport de surface pouvait accueillir des navires de trois cents mètres de long et un grand nombre de chasseurs, navettes et vedettes de patrouille. Un monorail souterrain reliait directement les hangars enterrés du port et permettait de transférer les captifs jusqu'au complexe lui-même. Une partie des installations souterraines abritait la garnison et le personnel technique et administratif tandis que les installations de surface étaient dévolues au stockage, à la logistique et à la détente. Il n'était pas rare qu'une ou deux corvettes de Classe Maraudeur stationnent à Stars' End entre deux patrouilles.
  
  Le coeur de Stars'End était constitué par la Tour Centrale, une construction de 40 étages entièrement recouverte d'un Alliage à Liaisons Moléculaires révolutionnaire qui a lui seul coutait plus cher que l'ensemble du pénitencier. Cet alliage était capable d'encaisser sans broncher des tirs de turbolaser orbitaux qui auraient incinéré une structure conventionnelle. Des boucliers déflecteurs aussi puissants que ceux d'une base militaire renforçaient la protection du site et des champs d'amortissement stabilisaient la structure et la rendaient insensible aux chocs les plus colossaux.

  Sous la Tour Centrale se trouvaient les générateurs surpuissants qui alimentaient tout le complexe tandis que les premiers niveaux de surface étaient dévolus aux installations administratives et de surveillance. Depuis ces locaux, on pouvait surveiller la totalité des 24.000 prisonniers alignés dans leurs caissons aux étages supérieurs. Vers le haut de la tour, une clinique et des salles d'interrogatoire accueillaient les prisonniers que l'on sortait de stase quand le besoin s'en faisait sentir, leur séjour à Stars' End étant pour l'essentiel réduit à de longues périodes de sommeil artificiel entrecoupées de séquences avec les spécialistes en interrogatoires de l'Autorité. Des champs déflecteurs spéciaux pouvaient amortir les chocs et impacts résultants d'un éventuel assaut extérieur, ce qui prévenait efficacement tout réveil accidentel des captifs. Enfin, le VicePrex Hirken avait fait aménager le sommet de la Tour Centrale de manière à y installer ses luxueux quartiers qui incluaient même une arène, Hirken étant féru de combats entre droïdes gladiateurs.

  Malheureusement, les hommes d'Hirken capturèrent plusieurs individus dont les parents et amis ne souhaitaient pas se résoudre à les laisser pourrir à Stars'End. Quelques mois après sa mise en service et deux ans environ avant la Bataille de Yavin, Stars' End eut ainsi pour hôtes un Trianii du nom de Keeheen et un Wookie nommé Chewbacca. Han Solo et Atuarre, la compagne de Keeheen, se firent passer pour des membres d'une guilde d'amuseurs requis par le VicePrex Hirken pour divertir son entourage. Aidés par le dissident Rekkon ainsi que les droïdes Bollux et Max Bleu, ils parvinrent à pénétrer dans Stars' End et à libérer les prisonniers. L'opération connut quelques complications qui finirent par causer l'explosion du complexe, explosion qui propulsa la Tour Centrale vers l'espace. Solo et ses compagnons parvinrent à prendre la tangente avec la plupart des prisonniers mais la mort de Mirkovig Hirken et le fiasco de Stars' End sonnèrent le glas du concept si ardemment soutenu par feu le VicePrex de la Division Sécurité.


Actualités en relation

Pocket : Sortie de Episode VIII : Les Derniers Jedi

Sortie aujourd'hui même de Episode VIII : Les Derniers Jedi, une parution de la rubrique Roman. La date prévue est donc le 25/04/2019. Le descriptif officiel ne nous a pas encore été communiqué, ou n'a pas...


Star Wars 9 : Résumé du panel de la Celebration

Le très attendu panel de la Star Wars Celebration concernant l'Episode IX est donc enfin derrière nous ! Si vous avez sans doute tous déjà vu le titre du film et revu la première bande-annonce, le...


Riposte 3 Chute de l’Empire : Bilan sur la trilogie

Je vous propose dans ce qui suit un avis sur le dernier tome de la trilogie Riposte paru fin février en France chez Pocket, et sur la trilogie en général. Il n’y a pas de spoilers sur...


Panini Comics : Couverture de l'adaptation des Derniers Jedi

L'année 2019 débutera en France par la sortie de l'adaptation de Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi, sorti en salle en Décembre 2017, chez Panini Comics. L'occasion de nous remettre dans le bain de...


Le tout premier Battlefront est désormais disponible sur Steam et GOG

Après avoir réactivé les serveurs multijoueurs d'Empire at War, en septembre 2017, puis de Battlefront II, en octobre 2017, c'est désormais au tour du tout premier Star Wars : Battlefront de faire l'objet des grâces...


Informations encyclopédiques
Mytus VII - Bagne des Etoiles
Nom
Mytus VII - Bagne des Etoiles
Situation
Terrain
Bâtiments
Habitants
Prisonniers
Personnel de surveillance
Evènements

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
9 074


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les Aventures de Yan Solo, Vol. 1 : Yan Solo au Bagne des Etoiles
  • WEG - Han Solo and the Corporate Sector Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.