Arakyd Industries


Célèbre constructeur de droïdes et de missiles très puissants

  Petite entreprise si on la compare aux mastodontes que sont Sienar ou BlasTech, Arakyd Industries n'en est pas moins une société connue sur la scène galactique. Malheureusement, pas uniquement pour de bonnes raisons. Sous l'Ancienne République, Arakyd a longtemps végété à l'ombre de ses consœurs de taille galactique et n'a guère fait parler d'elle. Quand Palpatine accéda au pouvoir en tant qu'Empereur, les dirigeants d'Arakyd prirent une excellente décision en apportant leur soutien au tout nouveau régime.

  Ils s'attirèrent ainsi la bienveillance des Impériaux, qui s'intéressèrent alors à ses productions. Arakyd en tira une grande prospérité, obtenant une bonne part des premiers contrats impériaux en matière d'armement. Les liens étroits d'Arakyd avec les dirigeants impériaux lui valurent d'être considérée dans certains cercles comme une entreprise scélérate, au même titre que Sienar. Si le chiffre d'affaires de l'entreprise n'en souffrit pas, sa notoriété fut entachée. Après la Bataille d'Endor, Arakyd choisit d'abandonner l'Empire et de se rallier à l'Alliance Rebelle. Mais cette dernière ne put s'empêcher de regarder l'entreprise avec méfiance, du fait de ses liens privilégiés avec le régime honni et de certaines de ses réalisations.

  Arakyd Industries produit essentiellement des droïdes. Un de ses produits phares est le droïde sonde Vipère, vendu dès l'Ancienne République. De multiples variantes, reconnaissables le plus souvent de par leur forme sphérique caractéristique, en furent produits, de la simple sonde d'exploration au monstrueux chasseur assassin, la terrifiante série CA. Un des plus gros contrats de l'entreprise consista ainsi en plusieurs milliers de droïdes sondes vendus à la Flotte Impériale dans sa quête des installations rebelles après la Bataille de Yavin. Arakyd a aussi fait une incursion apparente dans les droïdes protocolaires avec le très peu réussi RA-7, qui en réalité remplissait parfaitement les exigences du Bureau de la Sécurité Impériale. Mais sa mise sur le marché s'avéra ruineuse en terme d'image et de profit. Dans cette même veine sinistre, Arakyd Industries a aussi produit des droïdes exécuteurs.

  Enfin, l'entreprise est aussi présente dans le secteur de l'armement. On lui doit notamment des systèmes d'armement automatiques droïdes à cerveau amélioré et toute une gamme de projectiles pour chasseurs, torpilles ou missiles d'assaut. Mais sa meilleure réalisation est le Arakyd ST-2, un des rares missiles à pouvoir être vendu de manière tout à fait légale. Cette caractéristique, ajoutée au prix somme toute modique du système, en a fait une des meilleures ventes de l'entreprise et lui a permis de redorer son image dans une certaine frange de la société galactique : les missiles Arakyd ST-2 sont très populaires chez les contrebandiers et les commerçants. Ils ont aussi permis la destruction de la seconde Etoile de la Mort.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 407


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dossiers Officiels Atlas

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.