Grande Armée de la République


La Grande Armée de la République est l'une des plus grande armée jamais levée par l’Ancienne République.

  
I. Historique
II. Création
III. Entraînement
IV. Équipement
V. Véhicules
VI. Organisation
VII. Spécialisations
VIII. La Guerre des Clones
IX. L'Ordre 66
X. Après la guerre



L'Armée clone, aussi appelée Grande Armée de la République, fut la plus grande force militaire jamais créée dans la Galaxie, mis à part bien entendu celle de l'Empire Galactique dont elle fut le fondement. Composée de 3 millions de clones d'un même homme, le Mandalorien Jango Fett, cette armée mena une lutte sanglante sur tous les fronts possibles et imaginables contre un ennemi supérieur en nombre et ignorant la peur : les armées droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants. Ce conflit, appelé Guerre des Clones à cause de l'armée clone, dura 3 ans. Les conséquences et l'héritage de cette guerre furent énormes et marquèrent toute l'histoire de la galaxie pendant des siècles.

Grande Armée de la République



I. Historique


  Aux alentours de -32 avant la Bataille de Yavin, les Jedi étaient les garants de l'ordre et de la paix dans toute l'Ancienne République. Bien que la corruption du Sénat n'étaient pas totalement invisible à leurs yeux, ils ignoraient que dans l'ombre se dessinaient les plans machiavéliques des Sith, avides de prendre le contrôle de la galaxie. Seul un Jedi parvint à sentir que des temps sombres arrivaient. Il s'appelait Sifo-Dyas et était un grand ami du Jedi Dooku avant que celui-ci ne quitte l'Ordre. Sifo-Dyas fit part de ses craintes au Conseil Jedi mais, devant le scepticisme de ses confrères, il décida d'agir en secret pour protéger la République de cette menace inconnue qu'il sentait.

  Sans que l'on sache comment, Sifo-Dyas eut connaissance d'une espèce isolée passée maître dans l'art du clonage. Une armée de clones vieillis artificiellement était l'idéal, car Sifo-Dyas ignorait à quel moment la République serait réellement en danger et ne voulait pas attendre. Le Jedi se rendit donc sur Kamino, planète-mère des cloneurs Kaminoans, et parvint à convaincre le Premier Ministre Lama Su du bien-fondé d'une telle armée destinée à la République. Il lui assura que l'armée serait payée et que la réputation des Kaminoans devant une telle réussite serait assurée. Voyant également là le plus grand défi de leur espèce depuis leur survie face à la montée des eaux de leur planète natale, la transformant en planète-océan, les Kaminoans acceptèrent.

  Le plan de Sifo-Dyas pouvait commencer. Mais il lui fallait un excellent modèle pour servir de base aux clones de l'armée. De plus, ne pouvant posséder l'importante somme d'argent que devaient lui avoir demandé les cloneurs pour créer autant de clones, il est fort probable que le Maître Jedi parla de son projet au Chancelier Palpatine pour obtenir son appui financier et que c'est par son biais que celui-ci eut connaissance de ce projet ultra-secret et décida de l'utiliser pour servir ses propres projets. Une fois informé de la création de la Grande Armée, Dark Sidious demanda à Dooku, qui avait quitté l'Ordre Jedi et l'avait rejoint sans que personne ne le sache, de poursuivre la création et de remplacer Sifo-Dyas. Dooku tua son ami et prit immédiatement le relai.

  Au départ, Dooku eut l'idée de se servir d'un être sensible à la Force comme modèle pour les clones. Mais Dark Sidious sentit que cette idée pourrait leur retomber dessus. En effet, le Sith prévoyait de créer un conflit de grande ampleur opposant la République et un adversaire omniprésent. Avec un tel climat de peur et de méfiance, il lui serait très facile de prendre le contrôle de la République de l'intérieur, sous son alias de Palpatine, le gentil sénateur de Naboo. Mais pour que l'Armée clone puisse aussi servir les Sith sans les surpasser, il fallait qu'ils ne soient pas des surhommes doués de la Force. Dooku dut alors chercher un autre modèle.

  Le Jedi Noir se souvint alors avoir rencontré par le passé des farouches guerriers membres d'une société militaire terrible, qui se faisaient appeler Mandaloriens. Il les avait en effet affrontés avec vingt autres Jedi durant la bataille de Galidraan, qui vit la mort de tous les Mandaloriens à l'exception d'un nommé Jango Fett. Dooku découvrit par la suite que le Conseil avait été manipulé par le gouvernement de Galidraan pour tuer les Mandaloriens qu'il ne voulait pas payer pour un travail. Dooku se mit à enquêter et suivit de lui loin la vie de Jango Fett, qui lui était apparu comme un vrai guerrier. Donc lorsqu'il fallut choisir un modèle, Dooku pensa à Fett. Mais il fallait d'abord tester si le Mandalorien, devenu chasseur de prime, était toujours aussi bon.

  Dooku fit placer une prime de 5 millions de crédits sur la tête de son ancienne apprentie, Komari Vosa, alors leader du Bando Gora, une organisation criminelle si puissante que même Sidious craignait qu'elle soit une menace pour lui. Celui qui remporterait la prime serait le modèle pour les clones ; ce faisant, Dooku faisait d'une pierre deux coups. A sa grande satisfaction, Jango Fett fut vainqueur. Il parvint à tuer Vosa avant les autres chasseurs de prime tout en survivant au Bando Gora. Alors que Jango réclama sa prime, Dooku lui fit une autre proposition : s'il acceptait d'être le modèle pour une armée de clone, alors il lui offrirait des montagnes de richesses.

  Dooku et Jango se rencontrèrent face à face afin de discuter des termes. Jango cependant n'avait pas confiance en Dooku à cause de son passé de Jedi et de ce qu'il avait fait sur Galidraan. Il empoisonna le Jedi Noir, le forçant à écouter son histoire. Faisant semblant d'être infecté, Dooku joua le jeu. Finalement, ils se gagnèrent mutuellement le respect et Jango Fett accepta d'être le modèle des clones, mais à une condition : le premier clone serait pour lui et devrait être un pur clone de lui-même sans aucune altération. Dooku accepta et conduisit Jango sur Kamino. Les Kaminoans connaissaient alors le Jedi Noir sous le nom de Dark Tyranus et étaient persuadés qu'il était mandaté par le Conseil Jedi et en particulier Sifo-Dyas.

  Tandis que Fett et les Kaminoans donnaient naissance aux premiers clones, Dooku rendit visite aux leaders de la Fédération du Commerce, une puissante organisation commerciale, et les convainquit de continuer à faire sécession avec la République par la force en utilisant des armées entières de droïdes de combat. En effet, agissant sous les ordres de Sidious, Dooku avait déjà instillé le doute et des idées d'indépendance à la Fédération. Un premier essai d'indépendance avait déjà eu lieu en -32 sur Naboo, qui fut envahie par les armées droïdes, puis repoussées grâce à la Grande Armée Gungan et les Naboos. Malgré cette défaite, Dooku put se servir de la Fédération pour créer la Confédération des Systèmes Indépendants, permettant au plan de Dark Sidious de se mettre en route : deux armées étaient en cours de création, afin de pouvoir s'affronter dix ans plus tard dans le conflit du nom de Guerre des Clones.


II. Création


1. La technique

  Les Kaminoans étaient d'excellents cloneurs, mais c'est la première fois qu'ils prenaient part à un projet d'une telle envergure. Ils convertirent plusieurs de leurs villes sur pilotis en centres de production et d'entraînement de soldats, et construisirent de nombreuses autres stations pour les mêmes raisons, certaines submergées. Obsédés par la perfection, les Kaminoans mirent au point des techniques de stérilisation absolue afin d'avoir des locaux d'une propreté parfaite, dans le but d'avoir des clones tout aussi parfaits.

  Parallèlement, ils rassemblèrent une équipe composée des meilleurs scientifiques Kaminoans de tout Kamino. Ko Sai était la meilleure généticienne de sa génération, elle hérita du projet et travailla dur pour cloner Jango Fett. Une autre généticienne était Sayn Ta. Taun We était l'assistante ministérielle de Lama Su. Elle fut responsable d'assurer toute la coordination du projet et le confort de Jango Fett. Orun Wa était le généticien en chef. Perfectionniste, il supervisait le travail de Ko Sai et n'hésitait pas à détruire tout clone qui ne lui convenait pas.

  Quelques cellules de Jango Fett suffirent pour débuter la première étape du clonage. Elles furent analysées, comparées aux schémas type de la morphologie humaine puis manipulées par un groupe le scientifiques assidus qui en dégagea une première ébauche, vide de toute imperfection corporelle. Les muscles furent génétiquement améliorés pour un entraînement plus difficile et manipulés pour qu'ils soient plus puissants. Le cœur amélioré pour subir des efforts importants, les os plus robustes pour un meilleur squelette, taillé pour le combat.

  Les scientifiques s'attaquèrent ensuite au cerveau du soldat clone. Celui-ci devait être de taille normale mais beaucoup plus performant. Les connexions neuronales furent améliorées pour une capacité d'apprentissage plus grande. Les clones subirent également un vieillissement accéléré. Cela permettait en une dizaine d'année d'avoir des soldats prêts à se battre, alors qu'en temps normal il faudrait le double.

  La gestation des embryons se faisait dans des cuves individuelles remplies d'un liquide riche en nutriments et en oxygène. Plusieurs cuves tenaient sur une seule et même machine capable de tourner sur elle-même et d'agiter les cuves individuellement. Cela était important, car sans mouvement le développement du fœtus ne pouvait pas être complet. C'est ainsi que, en l'espace de quelques mois, on passait d'un embryon de quelques millimètres à un bébé de plusieurs centimètres, qui vieillissait plus vite. C'est alors que pouvait commencer l'entraînement (voir plus bas).

Grande Armée de la République


  Grâce à leur maîtrise en cette science, le premier clone authentique non-altéré fut un succès et Jango Fett put le garder comme convenu. Lui donnant le nom de Boba, il en fit son fils et son seul héritier. Plus le temps passait, plus Jango commençait à apprécier l'idée d'une Armée de clones de lui-même, même si ces derniers devaient servir les Jedi, qu'il haïssait. Il voyait là une excellente occasion de faire revivre les Mandaloriens, qui avaient alors quasiment disparu de la galaxie. Pour ce faire, et afin de dispenser aux clones le meilleur enseignement possible, Jango Fett recruta en secret 75 anciens Mandaloriens et 25 guerriers d'élite pour en faire des instructeurs et leur donna le nom de Cuy'val Dar, "ceux qui n'existent plus".

2. Les premiers clones

  Jango Fett n'aimait pas les Kaminoans et le ressentiment était réciproque. Ces derniers n'appréciaient pas le comportement du chasseur de prime et craignaient alors que ses clones soient aussi indisciplinés que lui, ce qui serait une catastrophe pour une armée. Ils modifièrent alors le génome de Jango pour faire des clones plus obéissants. Sur les 12 premiers embryons développés, seuls 6 survécurent. Leur donnant le nom de «Nulls" ["Invalides"], les Kaminoans décidèrent de s'en débarrasser, car, malgré leur apprentissage flash et leur développement accéléré (seulement quelques mois pour ressembler à des enfants d'une dizaine d'années), ils ressemblaient beaucoup trop à Jango. Apprenant le sort de ces Nulls, Jango alla directement voir Orun Wa afin d'empêcher leur destruction. Accompagné de son vieil ami mandalorien Kal Skirata, Jango dut menacer de mort le Kaminoan pour qu'il épargne les six clones. Il fut décidé que ces clones seraient instruits par Skirata lui-même afin de devenir les meilleurs des meilleurs, des commandos de reconnaissance avancée dédiés à toutes les plus difficiles opérations noires qui soient. L'histoire donna raison à Jango, ces six Nulls devinrent des clones de renom parmi les Forces Spéciales.

3. Deuxième tentative

  Ko Sai continua son travail, tentant de ne pas commettre la même erreur une seconde fois.  Elle créa une autre fournée de clones, au nombre de 100, et lui fit suivre l'entraînement flash de base. Ces clones se révélèrent être d'excellents soldats, mais ils étaient encore trop têtus au goût des cloneurs. Jango dut alors intervenir une deuxième fois pour éviter leur destruction. Cette fois, ces 100 clones deviendraient des Forces d'Élite entraînés par lui-même, de vrais mandaloriens au service de la Grande Armée. Ces soldats furent appelés ARC [Advanced Recon Commando, soit "Commando de Reconnaissance Avancée"] et disposèrent tout au long de la guerre du meilleur équipement et des missions les plus difficiles.

Grande Armée de la République


4. La production du clone idéal

  Désormais confiants avec le clonage humain, les Kaminoans parvinrent enfin à créer le clone idéal : obéissant, capable d'improviser, loyal et prêt à mourir au combat. Ces clones n'avaient pas de personnalité, ne pouvaient pas se rebeller et n'avaient aucune individualité, ils appartenaient à un tout. Ce qui les différenciait des droïdes était leur capacité à créer des solutions, chose vitale sur un champ de bataille. C'est pourquoi les clones ont toujours été supérieurs aux droïdes. Satisfaits, les Kaminoans lancèrent la production de masse, commençant avec environ  800 000 unités, auxquelles vinrent s'ajouter avec le temps plus de 2 millions d'autres sur une durée de trois ans.

5. Les forces spéciales

   Mais ils se rendirent compte que malgré ça, il fallait des clones plus indépendants, mais moins que les ARC, afin de mener à bien toutes les opérations spéciales (les ARC n'étant clairement pas assez nombreux pour tout gérer à eux-seuls). Il fut alors décidé que des clones Commandos seraient créés par groupes de 4, comme les Aiwha de Kamino, et élevés ensemble en escouade afin de mener leurs missions de la même manière. Leur entraînement de forces spéciales fut prodigué par les Cuy'val Dar et ils disposèrent d'un équipement spécial jusqu'à la fin de la guerre.

Grande Armée de la République


6. Les matricules

  Afin de pouvoir identifier les clones, et de faire en sorte qu'ils pouvaient s'identifier entre eux, les Kaminoans donnèrent un matricule à chacun d'eux, en réalité plus un numéro de série. Les matricules étaient construits comme suit :
Typ du clone-Numéro de couveuse/Numéro de cuve

  Le type du clone pouvait être :
- N pour Nulls (les 6 premiers clones)
- A pour Alpha (les 100 soldats ARC)
- RC pour Republic Commando [Commando de la République]
- CT pour Clone Trooper [Soldat clone]
- CC pour Clone Commander [Commandant clone]

  Le numéro de couveuse indiquait uniquement dans quelle machine à plusieurs cuves le clone avait été fabriqué. Assez curieusement, certaines couveuses donnèrent naissance à plus de clones de renom que d'autres, sans que l'on puisse expliquer pourquoi. Peut-être une coïncidence ou un heureux hasard lors du processus de développement.
  Le numéro de cuve indiquait simplement le numéro de la cuve dans lequel le clone s'est développé dans les premiers mois de sa vie. Associé avec le numéro de couveuse, ce numéro était unique et permettait donc l'identification immédiate et sans erreur du clone.

  Par abus d'utilisation, certains numéros étaient abrégés. C'était d'autant plus le cas lorsqu'il s'agissait des Commandos clones, car aucune escouade ne portait le même nom. Le 1138 de l'escouade Delta ne pouvait pas être le 1138 de l'escouade Bidule. Même chose avec les Commandants, aucun n'avait le même numéro de cuve, facilitant les choses. A noter que le matricule des Commandants était à la base un CT- qui a ensuite été converti en CC- pour indiquer le rang.

Exemples :
N-11 (Ordo)
A-17 (Alpha)
RC-1138 (Boss)
CT-1127/549 (Sicko)
CC-5052 (Bly)

  Par la suite, les clones se donnèrent eux-mêmes des pseudonymes sans que les Kaminoans s'en aperçoivent, le plus souvent inspirés du dernier numéro de leur matricule. Lorsque les Kaminoans le réalisèrent, il était trop tard ; alors les cloneurs ne firent rien contre. De manière générale, les clones d'infanterie étaient assez réticents à faire connaître leur pseudonyme à des non-clones, tandis que les Commandants préféraient au contraire qu'on les appelle par leur pseudonyme. Tout était une question de personnalité (voir plus bas).


III. Entraînement


1. Entraînement flash

  Une fois que le développement des bébés clones était complet et que leur cerveau devenait réceptif, les Kaminoans utilisaient toute une série d'instruments à base de lumière agissant sur la rétine capables d'imprimer dans le cerveau des clones toutes les bases théoriques du combat et de la guerre. Il s'agissait de l'entraînement flash, qui était exactement le même pour tous les clones, quels qu'ils soient. Une fois que les bébés étaient des enfants capables de marcher et de raisonner, l'entraînement devenait plus complexe et ils étaient placés dans un environnement communautaire afin d'assurer leur stabilité émotionnelle.

2. Les premières années

  On façonnait leur esprit aux techniques militaires, à l'obéissance, à la discipline. On leur inculquait des valeurs comme le courage, le sacrifice de soi-même. Un programme d'enseignement intensif leur était dispensé par l'intermédiaire de casques et de simulations de combats sur des écrans. Ces casques augmentaient leurs facultés mémorielles en modulant leurs fréquences cérébrales. Deux micros étaient disposés de part en part du casque pour que la voix ne soit pas partiellement transmise. Des écouteurs placés sur les bords du casque étouffaient les bruits extérieurs, assurant un environnement sonore isolé afin d'améliorer l'apprentissage. Des récepteurs de signal transmettaient les communications entre soldats mais aussi entre les formateurs et les soldats. Ces casques étaient codés à l'aide de couleurs qui traduisaient une numérotation. C'était la seule marque distinctive qui était autorisée aux soldats clones. Il existait deux types de casques : l'un blanc avec des bandes mauves et l'autre mauve avec des bandes blanches. L'un était un casque de type "Impair" l'autre de type "Pair". Chaque soldat pair était entouré des deux soldats impairs, c'était la seule différence visible par des yeux humains. Parallèlement, les clones suivaient un entraînement physique intense à base de parcours, d'exercices physiques, de simulations et de séances de tir. Toutes les performances de chaque clone étaient analysées en détail par les Kaminoans et surveillées par des droïdes de sécurité.

Grande Armée de la République


  Soucieux d'uniformité, les Kaminoans s'efforcèrent de contrôler chaque aspect de l'existence des clones, mais de subtiles déviations interviennent toujours dans le développement biochimique d'un être vivant. Ko Sai inspectait régulièrement chaque clone à tous les stades de leur croissance afin de repérer ceux qui s'étaient éloignés de la norme afin de le reconditionner (au mieux) ou de le détruire (au pire).  Elle n'hésitait pas également à détruire tout clone présentant un taux de réussite au tir inférieur aux standards définis, ou une vision "imparfaite" (moins de 20/20), voire un "déséquilibre mental" (un peu trop d'indépendance). On estime que pour 200 clones fabriqués, 7 étaient détruits ou reconditionnés.

3. L'âge adulte

  A l'âge physique de 10 ans, les clones étaient mûrs pour combattre. La rigueur et la discipline mises en place jusqu'à présent étaient renforcées, afin de préserver la stabilité des clones dans un environnement aussi stressant. Les entraînements étaient plus difficiles, parfois à balles réelles, ce qui causait la mort de nombreux clones à chaque séance. C'est à partir de ce moment également qu'ils commencèrent à porter l'armure, afin d'y être très vite habitués. Beaucoup de monde serait devenu fou à être enfermé dans une armure plusieurs jours d'affilée, mais pas les clones, qui la considéraient comme une seconde peau, se sentant même nu sans elle.

Grande Armée de la République


  Arrivés à ce stade, certains clones suivaient une voie différente des autres. La Grande Armée avait en effet besoin de plusieurs spécialisations pour être polyvalente et efficace. En fonction des résultats de chaque clone, un entraînement particulier leur était dispensé. C'est ainsi que des clones devinrent pilotes de vaisseaux et véhicules, tireurs d'élite, experts en démolition, médecins, radios, plongeurs, etc.
  De leur côté, les commandos suivaient un entraînement de Forces Spéciales, destiné à les rendre capables d'effectuer des missions variées en environnement hostile de manière discrète. Reconnaissance, sabotage, destruction, assassinat, libération d'otage, extraction de VIP, etc.
  Enfin, comme il fallait respecter une certaine hiérarchie dans l'organisation de la Grande Armée, il fallait des chefs pour chaque division. Les Jedi n'étant pas assez nombreux pour cela, les clones les plus méritants reçurent une formation d'officier, les rendant capables de diriger plusieurs hommes sur le champ de bataille. On leur inculquait également l'obéissance totale aux Jedi.

  Au fil de l'avancée de la Guerre des Clones, de nouvelles spécialisations virent le jour. Les nouveaux clones y furent entraînés et certains déjà vétérans y furent formés. C'est de cette manière que les Commandants furent mis en place : les meilleurs clones suivirent un entraînement dispensé par les soldats ARC afin de faire d'eux des meneurs d'hommes hors-pair capables de se débrouiller sur le champ de bataille sans le Commandement de la République ou les Jedi.

4. La personnalité

  C'est à partir de ce moment que certains clones de base se mirent à développer une personnalité. Sans jamais devenir plus indépendants ou désobéissants, ces clones acquirent au fil du contact avec le monde extérieur une individualité, le "facteur H" comme l'appelaient les Kaminoans. Ce développement inattendu eut surtout lieu chez les officiers de haut rang, comme les Commandants, et très tôt chez les Commandos. Au départ les Kaminoans voulurent reconditionner ces clones, mais ils se rendirent compte que les clones disposant d'une personnalité étaient plus efficaces au combat, aussi les laissèrent-ils faire. En plus d'une personnalité, ces clones se donnèrent des noms et en donnèrent à leurs hommes. Le plus souvent ces noms étaient tirés de leur héritage mandalorien (Darman, Atin…) ou du dernier numéro de leur matricule (Sev, Fi…), mais d'autres pouvaient hériter de leur nom suite à une anecdote (Nitro…), à leurs talents personnels (Hacker…), ou à leur rang (Boss, Sarge…). Quelques-uns portaient des noms réels (Cody, Bly…).  Les Commandants et les Commandos allèrent jusqu'à modifier la couleur de leurs armures, afin qu'elles reflètent leur personnalité ainsi que la spécialisation de leur groupe.

5. L'héritage Mandalorien

  Etant donné que Jango Fett eut une énorme influence sur les soldats ARC, et que ces derniers eurent ensuite une forte influence sur les Commandants, eux-mêmes influençant grandement leurs troupes, il est raisonnable d'affirmer que l'héritage mandalorien espéré par Jango au début du projet porta ses fruits. Pour commencer, tous les Commandos (Nulls, Alphas et réguliers) parlaient couramment le Mando'a, la langue mandalorienne, grâce aux Cuy'val Dar. Ils l'utilisaient souvent entre eux à la place du Basic, mais jamais avec des étrangers. Cela faisait bien longtemps que cette langue n'avait pas été parlée par autant de personnes, quand bien même elles étaient toutes le clone d'un même homme.

  Ensuite il y eut les traditions. Elles passèrent plus facilement que le langage jusqu'aux soldats de base, supposés moins individualistes et plus ouvert à la notion de frères d'armes. Il y eut les chants : la Colère des Guerriers de l'Ombre, Gra'tua Cuun, Ka'rta Tor, Vode An ; mais aussi les danses traditionnelles comme le Dha Werda Verda.
  Enfin d'autres éléments de la culture mandalorienne passèrent aux clones, comme la gastronomie avec les gateaux d'Uj, les vêtements avec le Kama ou les distinctions avec les Yeux de Jaig. De manière plus personnelle, Jango transféra à la plupart de ses clones son propre accent de Concord Dawn.

Grande Armée de la République



IV. Équipement


1. L'armure

  Avoir des soldats est une chose, avoir des soldats bien équipés en est une autre. Afin que l'Armée clone soit la meilleure possible, les Kaminoans passèrent de nombreux contrats avec des compagnies d'armement. Lorsqu'ils n'avaient pas le choix, les Kaminoans développaient eux-mêmes du matériel de guerre. Ce fut notamment le cas de l'armure.

  Grandement inspirée par les armures mandaloriennes, dont celle de Jango Fett, l'armure du soldat clone était constituée de 20 pièces différentes pour un poids allant de 20 à 40 kilos suivant la variante de l'armure. Les différents éléments étaient attachés aux autres grâce à des systèmes de fixation magnatomiques. Il était ainsi rare qu'un morceau d'armure s'arrache involontairement. Il est à noter que les clones ayant tous la même taille (1m83), il n'y eut qu'une seule taille d'armure créée.

  L'ensemble de l'armure était peu confortable pour les clones. Les Kaminoans n'étant pas familiers avec le confort humain, ils avaient laissé de côté cet aspect. Il était ainsi difficile pour un clone de s'asseoir, chose très gênante notamment lors du pilotage de véhicule. Cependant, l'entraînement spartiate des clones fit que ces derniers se plaignaient rarement de leur armure. Cela n'empêcha cependant pas les Kaminoans de l'améliorer plus tard.
Voir la fiche sur l'Armure Phase-I.

Grande Armée de la République


  L'armure était aussi dotée de petits modules extérieurs comme par exemple la ceinture utilitaire, qui contenait du matériel de premier secours, des chargeurs de munitions, des grenades thermiques, un grappin, des rations de survie et bon nombre d'autres éléments. Cette ceinture était un atout précieux pour le clone et permettait d'éviter à ce dernier de porter un sac à dos, ce qui facilitait ses mouvements. Les semelles de l'armure étaient d'ailleurs antidérapantes.

  Le casque était la partie la plus importante. La visière fournissait en effet toutes les informations dont le clone avait besoin pour s'y retrouver sur le champ de bataille et mener ses missions à bien. Les casques les plus perfectionnés, comme ceux des Commandos, étaient de véritables bijoux technologiques très chers.

Grande Armée de la République


  Au fil du temps, l'armure évolua. Elle connut une deuxième version vers le premier tiers de la guerre probablement. Les Kaminoans avaient utilisé les innombrables données en conditions réelles (Géonosis principalement) pour améliorer à la fois la protection de l'armure et ses systèmes internes. Les deux versions de l'armure connurent chacune plusieurs variantes, destinées à accompagner les clones les portant du mieux possible dans leurs affectations respectives. C'est ainsi que des modèles spéciaux furent conçus pour les commandos (Armure Katarn), les pilotes, les plongeurs, les éclaireurs, etc.
Voir la fiche sur l'Armure Phase-II.  

  C'est aussi à ce stade que les clones les plus gradés se mirent à les peindre, suivant ainsi leurs confrères commandos. Si de base l'armure était blanche, c'est uniquement parce que les Kaminoans ne voyaient pas les couleurs, juste l'ultra-violet. Lorsqu'un étranger ne voyait que du blanc dans leurs cités, les Kaminoans voyaient des fresques décorant tous les murs. Il allait donc naturellement de même pour les armures, et il n'est pas idiot de supposer que les armures blanches des clones possédaient des motifs ultra-violets uniquement visibles par les Kaminoans, bien qu'on n'en ait jamais eu la preuve.

Grande Armée de la République


2. L'armement

  En ce qui concerne l'offensif, à savoir les armements personnels, les clones n'étaient pas en reste. Grâce à notamment à BlasTech et Merr-Sonn, ils eurent accès à une large gamme d'équipements pour combattre. Bien entendu, chaque clone fantassin n'avait droit qu'à son matériel de dotation, seuls les clones plus spécialisés avaient droit à des armements plus perfectionnés.

Fusil DC-15a
Grande Armée de la République

L'arme de base de tous les clones d'infanterie. Cartouches à plasma, 500 coups, portée de 10 kilomètres maximum. Le fusil idéal pour les clones souhaitant tuer à distance leurs ennemis.

Fusil DC-15s
Grande Armée de la République

Version carabine du Fusil DC-15a, le DC-15s était l'arme secondaire des fantassins. Très efficace à courte portée mais peu puissante, elle permettait aux clones d'affronter un ennemi trop rapproché.

Pistolet DC-15s
Grande Armée de la République

Pistolet de base de tous les soldats, porté dans un étui à la ceinture ou la jambe. Cette arme équipa tous les clones, même les plus spécialisés, à cause de son efficacité et de son faible encombrement.

Pistolet DC-17
Grande Armée de la République

Pistolet utilisé principalement par les commandants clones et certains soldats ARC.

Blaster DC-17m
Grande Armée de la République

L'équivalent du Fusil DC-15 pour les commandos. La particularité de cette arme était ses attachements, permettant de la transformer en lance-grenade ou en fusil de précision.

Blaster DC-19
Grande Armée de la République

Conçue spécialement pour les Shadow Troopers, cette arme était la seule à être équipée d'un silencieux et d'un trait de tir invisible. Idéale pour les assassinats.

Blaster Westar M5
Grande Armée de la République

Fusil de base des soldats ARC, le M5 était supérieur au DC-15 à tous les points de vue. Il disposait également d'un attachement pour roquettes, le transformant en mini-PLX.

Lance-Missile portable PLX
Grande Armée de la République

Très utile contre les véhicules, cette arme était surtout utilisée par les clones spécialisés en destruction et les soldats ARC.

Fusil à Concussion LJ-50
Grande Armée de la République

Redoutable arme très efficace contre les droïdes, elle n'en était pas moins très lourde et avait peu de munitions. Les commandos l'utilisaient ponctuellement pour affronter des cibles droïdes importantes.

Canon blaster rotatif Z-6
Grande Armée de la République

Uniquement utilisée par certains soldats ARC, cette arme permettait de transformer un clone en tourelle mobile possédant une cadence de tir et une puissance de feu dévastatrices.

Reciprocating Quad Blaster
Grande Armée de la République

Arme dévastatrice à quatre canons, elle demandait un entraînement et une armure spéciaux pour être maniée par un soldat ARC. Elle était principalement utilisée contre les véhicules terrestres comme aériens.

  Les clones utilisaient également tout un assortiment d'explosifs. Les clones de base avaient droit à des détonateurs thermiques, tandis que les forces spéciales avaient le choix entre :
- des détonateurs à charge électro-statique, très utiles contre les droïdes ;
- des détonateurs flashs, surtout utiles contre les espèces sensibles à la lumière ;
- des mines de proximité, pour couvrir ses arrières ;
- des explosifs de petits à moyen calibres, afin de faire sauter tout obstacle et créer des pièges.

  De manière générale, les clones utilisaient toute arme pouvant les aider à vaincre l'adversaire dans le cas où ils auraient perdu les leurs. Cela était en particulier applicable aux commandos, qui ne rechignaient pas à utiliser des armes "exotiques". Il est arrivé une fois qu'un commando se serve du sabre-laser de son Jedi pour se défendre.  En des cas exceptionnels, on vit même certains clones se battre à main nue contre des droïdes.


V. Les véhicules


  Assez tôt, les cloneurs passèrent d'importantes commandes de véhicules aux Ingénieries Lourdes Rothana, une filiale de Kuat. Rothana fut chargé de concevoir et produire les véhicules et vaisseaux de base de l'Armée clone, ceux qui seraient utilisés dès qu'il serait venu le temps pour elle d'être déployée dans la galaxie. Rothana eut la tâche facilitée par le fait que des milliers de clones étaient prêts à tester ses véhicules en entraînement à n'importe quel moment. Sans toutefois savoir l'origine et le but des clones, Rothana parvint ainsi à développer des véhicules parfaitement adaptés à ces derniers. Après le déclenchement de la Guerre des Clones, le succès des ingénieries de Rothana fut tel que Kuat se rappropria leur travail et développa à leur place l'équipement motorisé, dont la plupart des véhicules qui furent utilisés à la fin de la guerre.

  Parmi les véhicules terrestres, on notait :

L'Artillerie

L'Artillerie Lourde AutoPropulsée-Turbolaser (ALAP-T)
Grande Armée de la République

Puissante arme de siège, elle était capable de pilonner les positions ennemies avec une redoutable précision, opérant des ravages à chaque point d'impact et affaiblissant grandement les boucliers.

La Nacelle d'Attaque Tout-Terrain (NA-TT)
Grande Armée de la République

Engin bipède, la NA-TT était avant toute chose une pièce d'artillerie mobile capable de se déplacer avec facilité, permettant ainsi un bombardement de soutien continu des lignes ennemies, quelles que fussent leur évolution.

Le Transport Expérimental Tout-Terrain (TX-TT)
Grande Armée de la République

Arrivé tard dans la Guerre, le TX-TT était un engin coûteux qui devait servir d'escorte aux immenses TB-TT. Il fut progressivement remplacé par le TR-TT, plus abordable.

Le Trident (TA-TI)
Grande Armée de la République

Transport léger doté d'une grande puissance de feu et d'un système de répulseurs unique, le Trident était utile pour transporter des troupes rapidement, quel que soit le terrain, tout en étant une sérieuse menace pour les ennemis à proximité.


Les Blindés

Le Juggernaut HAVw
Grande Armée de la République

Véritable mastodonte inspirant la peur à tout ennemi organique, le Juggernaut était un camion de 10 roues capable de progresser à grande vitesse sur n'importe quel terrain tout en disposant d'une puissance de feu assurant sa protection. Il pouvait transporter des dizaines de clones en sécurité.

Le Renfort Tactique Tout-Terrain (RT-TT)
Grande Armée de la République

Véhicule le plus utilisé par l'armée clone, ce monstre à six pattes permettait de soutenir l'infanterie sur le champ de bataille tout en offrant une puissance de tir non-négligeable faisant également de lui un véhicule offensif. Les Canonnières TLO/BA furent spécialement conçues pour débarquer ces engins directement sur le terrain.

Le Transport Blindé Tout-Terrain (TB-TT)
Grande Armée de la République

Précurseur de l'engin du même nom utilisé par l'Empire, le TB-TT était un géant quadrupède destiné à transporter des troupes sur le champ de bataille tout en bénéficiant d'intéressantes solutions de tir du fait de sa haute taille.

Le Transport Ouvert Tout-Terrain (TO-TT)
Grande Armée de la République

Véhicule inspiré du RT-TT, le TO-TT était le véhicule de transport terrestre de base de l'armée clone. Moins blindé et moins défendu que les autres, ce véhicule était surtout utile pour transporter les troupes en-dehors des zones de combat.


La Cavalerie Lourde

Le Char d'Assaut TX-130
Grande Armée de la République

Véhicule léger placé sur répulseur, le TX-130 avait pour rôle de contrer les chars d'assaut blindés droides grâce à son épais blindage et son armement offensif à ne pas prendre à la légère, surtout lorsqu'on était un droïde de combat.

Le Speeder des Marais
Grande Armée de la République

Petit véhicule terrestre très rapide placé sur répulseur, le Speeder des Marais avait avant tout un rôle d'éclaireur sur les mondes à environnement difficile. Cependant, il était capable d'actions offensives grâce à son armement lourd.

Le Transport Personnel Tout-Terrain (TP-TT)
Grande Armée de la République

Prototype de bipède à une place, le TP-TT avait comme objectif de transformer un simple soldat en véritable machine de guerre. Plus efficace qu'un exosquelette, le TP-TT fut cependant progressivement abandonné au profit du TR-TT.


Les Véhicules de Reconnaissance

La Motojet 74-Z
Grande Armée de la République

Arrivé tardivement dans l'Armée clone, probablement comme remplacement des CRAM, la 74-Z était un véhicule de reconnaissance très appréciable grâce à sa vitesse (500km/h) et sa grande maniabilité.

La Motojet CRAM
Grande Armée de la République

Motojet de prédilection de l'Armée clone, la CRAM fut utilisée sur la grande majorité des fronts. Son usage était si apprécié que des tactiques de combat en CRAM furent développés et une division entière s'y spécialisa.

La Motojet Lancier 105-K
Grande Armée de la République

Véhicule atypique, la Lancier avait un rôle offensif plus que de reconnaissance. Les clones, équipés d'une lance énergétique, pouvaient faucher des rangs entiers d'ennemis à pied. Sa seule défense était sa rapidité.

Le Transport de Reconnaissance Tout-Terrain (TR-TT)
Grande Armée de la République

Avec un point de vue placé en hauteur, des jambes évitant les obstacles et des blasters montés à l'avant, le TR-TT (arrivé assez tard durant la Guerre) permettait aux éclaireurs d'assurer des missions de reconnaissance offensive avec efficacité.

Swoop CK-6
Grande Armée de la République

Véhicule utilisé par les Républicains dans les environnements neigeux. Rapide et maniable, il servit notamment sur Orto Plutonia.

  En ce qui concernait les engins aériens, on avait :

Les Vaisseaux de Soutien

La Canonnière d'Assaut TEHA-221
Grande Armée de la République

La TEHA était un véhicule atmosphérique capable de voler à n'importe quelle altitude, et dédié à la surveillance des zones conquises, aux patrouilles de recherche et à la reconnaissance.

La Canonnière d'Assaut TIO/BA
Grande Armée de la République

Véhicule de transport aérien de base des clones, aucune bataille ne se déroula sans lui. Le nombre de Canonnières utilisées par les clones était impressionnant, tant cet appareil était d'une utilité et d'une efficacité sans pareilles.

La Canonnière d'Assaut TLO/BA
Grande Armée de la République

Même principe que la TIO/BA, sauf que la TLO/BA avait pour rôle d'acheminer les véhicules comme les RT-TT sur le terrain. Où il y avait des RT-TT, il y avait forcément des TLO.

Le Transport de Troupes CR20
Grande Armée de la République

Le CR20 était un transporteur de troupes très utile lorsqu'il fallait envoyer d'importantes forces de clones d'un monde à l'autre alors que des Acclamator n'étaient pas nécessaires ou disponibles.

Le Transport de Troupes CR25
Grande Armée de la République

Même principe que le CR20, sauf que le CR25 était dédié aux forces spéciales, leur permettant de s'infiltrer dans les zones de combat ou de s'approcher de vaisseaux ennemis sans être repérées.


Les Vaisseaux de Combat légers et les chasseurs

L'ARC-170
Grande Armée de la République

Chasseur-bombardier multi-usage, l'ARC-170 fut la réponse agressive aux armées grandissantes de chasseurs spatiaux de la Confédération des Systèmes Indépendants.

Le Chasseur Alpha-3 V-Wing
Grande Armée de la République

Vaisseau de chasse ultra-rapide, le Alpha-3 vint remplacer les V-19 Torrent, permettant aux clones de garder la supériorité dans les combats spatiaux agressifs.

Le V-19 Torrent
Grande Armée de la République

Le V-19 Torrent fut le premier chasseur utilisé par les clones, et fut ainsi pendant longtemps leur véhicule spatial de prédilection, chaque Acclamator en transportant plusieurs escadrons complets.

La navette d'attaque de classe Nu
Grande Armée de la République

Vaisseau armé principalement destiné à soutenir les canonnières TIO/BA.

Le Y-wing BTL-B
Grande Armée de la République

Bombardier dont le prototype fut utilisé au début de la Guerre des Clones, avant de servir l'Alliance Rebelle des années plus tard.


Les Vaisseaux de Combat lourds

Le Destroyer Stellaire Acclamator
Grande Armée de la République

L'Acclamator fut le premier vaisseau de combat lourd de la Grande Armée. Jusqu'à tard dans la Guerre des Clones, l'Acclamator fut utilisé en masse par les troupes clones comme transporteur et machine de guerre.

Le Destroyer Stellaire Acclamator II
Grande Armée de la République

Variante de l'Acclamator, l'Acclamator II était destiné aux bombardements orbitaux et non au transport de troupes.

Le Destroyer Stellaire Venator
Grande Armée de la République

Le Venator était une alternative à l'Acclamator, tout en offrant à l'Armée clone un vaisseau capital lourdement blindé et extrêmement bien défendu.


VI. Organisation

  
  Parce que gérer une armée de plusieurs millions d'hommes (sans compter le personnel non-cloné, autant si ce n'est plus nombreux) était une tâche extrêmement complexe et difficile, le Commandement de la République mit en place le système ORBAT : ORders of BATtle [Ordres de Bataille] en partant de la hiérarchie déjà mise en place par les Kaminoans et les instructeurs des soldats clones. Cette hiérarchie des divisions ne bougea pas avec l'avancement de la Guerre, mais les clones officiers passèrent souvent d'un échelon à l'autre en fonction de leurs affectations et de leurs promotions.

  A ce sujet, les rangs des clones se distinguaient de deux manières. Au début de la guerre, par la couleur de leur armure :
- Jaune : Commandant.
- Rouge : Capitaine.
- Bleu : Lieutenant.
- Vert : Sergent.
- Blanc (aucune couleur) : Soldat de base.

Grande Armée de la République


  Après la mise en place du nouvel entraînement de Commandant par les soldats ARC, les Commandants étaient identifiables par le fait qu'ils portaient des attributs d'armure différents des autres clones. La plupart du temps il s'agissait de l'épaulette de commandement (Deviss) ou du Kama traditionnel mandalorien (Bly), tous deux des héritages des soldats ARC. Pour d'autres, c'étaient des attachements comme des macrobinoculaires (Cody) ou un casque différent (Bacara). Enfin, certains ne portaient aucune distinction, se contentant d'être reconnus (Appo).

  Première chose à noter : même si les Jedi venaient en renfort diriger les différentes divisions de la Grande Armée, c'était le Chancelier Suprême la plus haute autorité de la Grande Armée. Etant le chef et le plus grand représentant de la République, il était aussi le chef des armées. C'est pourquoi les clones obéissaient toujours à Palpatine en priorité, quoi qu'il puisse arriver.

  Deuxième chose à noter : un officier pouvait prendre le contrôle de n'importe quelle division située en-dessous de lui dans l'échelle. C'est-à-dire qu'un Commandant clone pouvait diriger une Escouade s'il le souhaitait. C'était très fréquent dans l'Armée clone, et les Jedi faisaient souvent de même.

  Troisième chose à noter : le numéro précédant le nom du corps n'était pas une indication du nombre de corps, bien au contraire. Il s'agissait juste de l'identifiant numérique unique ORBAT utilisé à des fins logistiques. Ainsi il n'y avait pas un minimum de 501 légions comme "501ème Légion" pourrait le faire penser, mais seulement 320 comme indiqué ci-dessous. Il est cependant vrai que la dénomination "ème" pouvait induire en erreur, il s'agissait en réalité d'un abus de langage volontaire qui permettait de rendre le nom des corps plus "humain".

  L'organisation de la Grande Armée était la suivante (entre parenthèse le nombre d'éléments de cette division) :

La Grande Armée (1)
Composée de 10 Armées de Systèmes, soit 3 millions de soldats, dirigée par le Chancelier Suprême Palpatine (Commandant en chef).
Les Armées de Systèmes (10)
Composées de 2 Armées Sectorielles, soit 294 912 soldats, dirigées par un Grand Général Jedi (normalement un membre du Conseil Jedi).
Les Armées de Secteurs (20)
Composées de 4 Corps, soit 147 456 soldats, dirigées par un Général Jedi Senior.
Les Corps (80)
Composés de 4 Légions, soit 36 864 soldats, dirigés par un Commandant clone Maréchal et un Général Jedi.
Les Légions (320)
Composées de 4 Régiments, soit 9 216 soldats, dirigées par un Commandant clone Senior et un Général Jedi.
Les Régiments (1 280)
Composés de 4 bataillons, soit 2 304 soldats, dirigés par un Commandant clone et un Commandant Padawan.
Les Bataillons (5 120)
Composées de 4 compagnies, soit 576 soldats, dirigés par un Major clone.
Les Compagnies (20 480)
Composées de 4 pelotons, soit 144 soldats, dirigées par un Capitaine clone.
Les Pelotons (81 920)
Composés de 4 escouades, soit 36 soldats, dirigés par un Lieutenant clone.
Les Escouades (327 680)
Composées de 9 soldats, dirigées par un Sergent clone.

  Il existait une hiérarchie complètement à part pour les Forces Spéciales, gérée et administrée par la Brigade des Opérations Spéciales. Comme les Commandos travaillaient peu, voire pas du tout, avec les autres types de clone, le fait d'avoir deux hiérarchies distinctes n'a jamais gêné la Grande Armée. La Brigade des Opérations Spéciales organisait ses Commandos comme suit (entre parenthèse le nombre d'éléments de cette division) :

La Brigade des Opérations Spéciales (1)
Composée de 10 groupes, soit 5 000 soldats, dirigée par le Général Jedi Senior Arligan Zey.
Les Groupes (10)
Composés de 5 compagnies, soit 500 soldats, dirigés par le Général Jedi Bardan Jusik.
Les Compagnies (50)
Composées de 5 troupes, soit 100 soldats, dirigées par un Capitaine clone.
Les Troupes (250)
Composées de 5 escouades, soit 20 soldats, dirigées par un Lieutenant clone.
Les Escouades (1 250)
Composées de 4 soldats, dirigées par un Sergent clone (l'un des 4 clones de l'escouade).

  Il est impossible de lister l'ensemble des divisions de la Grande Armée, mais on peut faire une liste de celles qui, pour une raison ou une autre, se sont illustrées durant la Guerre. Vous trouverez après la liste suivante un diagramme explicatif montrant les relations entre ces divisions.

1ère Armée de Système
La 1ère Armée de Système était menée par Mace Windu, et était composée de divisions comme la 2ème Armée de Secteur et le 327ème Corps Stellaire.

3ème Armée de Système
La 3ème Armée de Système fut la plus célèbre. Menée par le légendaire Obi-Wan Kenobi, elle était composée de divisions comme le 7ème Corps Céleste, le 212ème Bataillon d'Attaque et la 2ème Compagnie Aéroportée.

2ème Armée de Secteur
Dirigée par Ry-Gaul, la 2ème Armée de Secteur faisait partie de la 1ère Armée de Système et comportait le 327ème Corps Stellaire.

4ème Armée de Secteur
Dirigée par Ki-Adi-Mundi, la 4ème Armée de Secteur portait le nom d'Armée de Secteur de la Bordure Extérieure à cause de ses très nombreuses affectations dans cette région. Elle comportait notamment le 21ème Corps Nova.

7ème Corps Céleste
Cette division était dédiée au combat aérien, c'est pourquoi elle était majoritairement composée de soldats d'Infanterie aéroportée et de Jet Troopers. Le 7ème était dirigé par le Commandant clone Maréchal Cody, faisait partie de la 3ème Armée de Secteur et comportait notamment le 212ème Bataillon d'Attaque et la 2ème Compagnie Aéroportée.

9ème Corps d'Assaut
Cette division était entièrement dédiée au combat d'infanterie. Le 9ème était dirigé par le Commandant clone Maréchal Gree et Luminara Unduli. Il comportait notamment la 41ème Légion d'Elite.

21ème Corps Nova
Cette division était dédiée au combat en conditions difficiles, et plus connue sous le nom de Marines Galactiques. Le 21ème était dirigé par le Commandant clone Maréchal Bacara et exceptionnellement par Ki-Adi-Mundi, qui avait co-créé la division. Le 21ème faisait partie de la 4ème Armée de Secteur.

91ème Corps de Reconnaissance
Cette division était dédiée au combat en motojet CRAM. Le 91ème était dirigé par le Commandant clone Maréchal Neyo et Oppo Rancisis, avec ponctuellement Stass Allie.

327ème Corps Stellaire
Cette division était dédiée au combat d'infanterie. Véritable vétéran de la Guerre des Clones, le 327ème était dirigé par le Commandant clone Maréchal Bly et Aayla Secura. Le 327ème faisait partie de la 2ème Armée de secteur.

41ème Légion d'Elite
La 41ème était spécialisée en reconnaissance et était rattachée au 9ème Corps d'Assaut.

182ème Légion
La 182ème Légion était spécialisée en combat d'infanterie. Elle fut anéantie sur Félucia peu avant la fin de la guerre.

501ème Légion
La 501ème Légion était d'abord spécialisée en combat d'infanterie puis devint l'armée personnelle de Dark Vador. Elle resta active bien plus de 100 ans après sa création et servit de nombreux gouvernements.

212ème Bataillon d'Attaque
Rattaché à la 3ème Armée de Système, le 212ème était une division d'infanterie que le Commandant clone Maréchal Cody aimait mener lui-même au combat.

442ème Bataillon de Siège
Le 442ème était spécialisé dans le siège des fortifications ennemies et avait pour ce faire à sa disposition de nombreux véhicules lourds et légers.

2ème Compagnie Aéroportée
Rattachée au 212ème Bataillon d'Attaque, la 2ème était une division d'infanterie aéroportée spécialisée en assauts aériens et largages depuis haute altitude.

Compagnie Improcco
Dirigée par le Commandant Gett et Etain Tur-Mukan, la Compagnie Improcco était une division d'infanterie.

127ème Escadrille de Combat
Dirigée par le Commandant Jag et Plo Koon, cette division était dédiée au combat spatial et à l'utilisation de tous les véhicules aériens et spatiaux.

32ème Aile de Combat
Dirigée par le Commandant Salvo, cette division était dédiée au combat aérien et probablement aux bombardements orbitaux.

22ème Division
Dirigée par le Commandant Salvo, on ignore au juste la nature de cette division, mais on peut supposer qu'il s'agissait d'une division d'infanterie de la taille d'une compagnie ou d'un bataillon.

Escouade 7
Très polyvalente, cette Escouade pouvait se battre sur tous les terrains et effectuer des missions très différentes, allant de la mission commando à la bataille spatiale. Elle fut souvent menée par Obi-Wan Kenobi.



Cliquez sur l'image pour l'agrandir.



Et pour les Forces Spéciales :

Equipe Ion
Composée de Climber, Trace, Ras et un clone inconnu. Cette escouade fut la seule à délibérément refuser d'obéir à l'Ordre 66. Deux membres furent tués par Dark Vador, les deux autres fuirent et ne furent jamais retrouvés.

Escouade Aiwha
Composée de Sarge, Zag, Tyto et Di'kut. Cette escouade obéit à l'Ordre 66 sur Garqi, tuant le Jedi Traavis.

Escouade Delta
Composée de Boss, Sev, Hacker et Nitro. Cette escouade expérimentée et sans peur accomplit bien des missions au cours de la Guerre des Clones, dont la préparation à la Bataille de Kashyyyk. Elle y perdit Sev.

Escouade H.O.P.E.
Sous le nom de High Orbit Precision Entry [Entrée Précise depuis Orbite Haute], cette escouade était spécialisée en insertion par saut orbital. Durant une mission sur Yorn Skot, tous les membres sauf le chef d'escouade périrent.

Escouade Lambda
Composée de Neuf, DD, 0-4 et Sev. Tous sauf Neuf, le chef d'escouade, périrent sur Géonosis. Neuf fut réaffecté à l'Escouade Oméga.

Escouade Omega
Composée de Neuf, Atin, Darman et Fi. Cette escouade recomposée particulière fut ce qui se rapprochait le plus de mandaloriens, grâce à leur instructeur Kal Skirata.

Escouade Prudii
Composée de Atin et de trois autres clones, ces derniers périrent sur Géonosis. Atin fut réaffecté à l'Escouade Oméga.

Escouade Teroch
Composée de Fi et de trois autres clones, ces derniers périrent  sur Géonosis. Fi fut réaffecté à l'Escouade Oméga.

Escouade Thêta
Composée de Darman, Taler, Vin et Jay. Tous sauf Darman périrent sur Géonosis. Darman fut réaffecté à l'Escouade Oméga.


VII. Spécialisations


  Alors qu'au départ la plupart des divisions étaient toutes identiques dans un même échelon, il y eut très vite le besoin de créer des divisions entièrement spécialisées afin de pouvoir combattre sur tous les fronts. Avec la création de ces corps spécialisés eut lieu la spécialisation des clones eux-mêmes, grâce à un entraînement additionnel sur Kamino la plupart du temps. En principe, l'armure portée par ces clones spécialisés était modifiée pour rester en accord avec leur spécialisation.
(Nous ne parlerons pas des forces spéciales ici, déjà bien décrites plus haut)
Cliquez sur le nom pour accéder à la fiche correspondante.


Fantassin

Grande Armée de la République

Le soldat de base, l'épine dorsale de l'Armée clone. Entraîné pour se battre et mourir pour sa mission, le Fantassin n'était pas spécialisé de base, mais pouvait le devenir au fil de la guerre par état de fait ou en suivant un entraînement particulier.

Conseiller
Grande Armée de la République

Associé à une escouade de Commandos, le Conseiller assurait la liaison entre l'escouade et le Commandement de la République, afin de veiller que les clones menaient leur mission à bien tout en restant dans les intérêts de la République.

Commandant
Grande Armée de la République

Les plus hauts gradés de l'Armée clone, les Commandants avaient reçu un entraînement très spécial, d'abord flash sur Kamino puis par les soldats ARC plus tard, afin de devenir de vrais meneurs d'hommes capables de gagner une bataille sans le soutien des Jedi et de la République.

Nageur de Combat
Grande Armée de la République

Spécialisés en combat sous-marin, ces clones avaient probablement les conditions de combat les plus difficiles, l'eau n'étant pas l'élément naturel des humains. Ils furent surtout utiles sur Mon Calamari.

Lancier
Grande Armée de la République

Première spécialisation mécanisée rapide, les Lanciers étaient capables d'affronter l'infanterie ennemie en frappant vite et bien grâce à leurs lances et leurs motojets. Ils furent surtout utiles sur Muunilinst.

Jet Trooper
Grande Armée de la République

Equipés d'un jetpack dorsal, les Jet Troopers pouvaient lancer des assauts aériens et affronter les ennemis dans des champs de bataille essentiellement en trois dimensions.  Par la suite, le Jet Pack ne devint pas l'apanage d'une spécialité mais de situations, équipant les clones en ayant besoin.

Infanterie Aéroportée
Grande Armée de la République

Entraînés pour les sauts depuis haute altitude, l'Infanterie Aéroportée avec la dangereuse mission de s'infiltrer depuis les airs derrière les lignes ennemies afin de percer la ligne de front. Equipés de répulseurs, leur entrée pouvait être discrète.

Pilote
Grande Armée de la République

Les premiers pilotes clones étaient entraînés à piloter les dizaines de véhicules composant l'Armée clone. La plupart d'entre eux ne pilotèrent qu'un seul type de véhicule tout le long de la guerre, principalement les Canonnières.

Pilote de Chasse
Grande Armée de la République

Les premiers pilotes de chasse vécurent leurs batailles à bord de Chasseurs V-19 Torrent, avant que celui-ci ne soit progressivement remplacé par les ARC-170 et les V-Wing.

Pilote de TR-TT
Grande Armée de la République

Lorsque les TR-TT entrèrent en jeu, des clones furent spécialement entraînés pour manipuler et conduire ces engins vitaux sur le champ de bataille. Comme pour les autres pilotes, il était rare que ces clones survivent à la destruction de leur véhicule.

Ingénieur
Grande Armée de la République

Peut-être l'unité la moins combattive, mais pas la plus inutile. Les ingénieurs étaient utiles partout sur le champ de bataille pour réparer  les véhicules et systèmes alliés, tout comme désactiver les véhicules, pièges et systèmes ennemis.

Eclaireur
Grande Armée de la République

Entraînés pour se déplacer silencieusement à pied ou en véhicule léger, les éclaireurs avaient pour tâche de partir en reconnaissance près des lignes ennemies ou des régions inconnues afin de récolter de précieuses informations sur ces dernières en vue de la victoire.

Lance-flamme
Grande Armée de la République

Essentiellement une unité d'infanterie, ces soldats pouvaient utiliser un lance-flamme à grande portée capable de réduire en cendre même des droïdes de combat. Le feu étant à la fois un allié et un ennemi, cette spécialisation était assez dangereuse.

Soldat Lourd
Grande Armée de la République

Entraînés pour manipuler les armements les plus massifs, les soldats lourds étaient un peu l'équivalent des soldats ARC pour l'infanterie de base, dans l'idée qu'ils étaient les seuls à avoir accès à de l'équipement coûteux et dévastateur.

Marine Galactique
Grande Armée de la République

Les clones d'élite les plus craints de la galaxie, les Marines étaient entraînés pour se battre dans les pires conditions possibles, que ce soit en atmosphère dangereuse comme en gravité zéro.

Shadow Trooper
Grande Armée de la République

Entraînés par les Services Secrets, ces clones opéraient seuls ou à deux afin d'accomplir des missions d'habitude réservées à des agents secrets et des espions, grâce à une armure entièrement modulable et facile à déguiser.

Assassin
Grande Armée de la République

Entraînés en secret sans que les Jedi le sachent, ces clones étaient spécialisés dans le combat au corps à corps contre des individus sensibles à la Force. Ils furent surtout utilisés à la fin de la Guerre pour la Purge Jedi.

Soldat de Choc
Grande Armée de la République

Entraînés sur Coruscant, ces clones avaient pour rôle de jouer la police auprès des civils sur les mondes de la République. L'un des groupes de soldat de choc devint même le précurseur de ce qui fut appelé par la suite la Garde de Coruscant.

Soldat démineur
Grande Armée de la République

Ces soldats sont spécialisés dans le désamorçage des bombes et la maîtrise de l'équipement militaire.

Forces de l'ordre
Grande Armée de la République

Membres de la garde de Coruscant chargés de maintenir l'ordre sur le monde-capitale au début de la Guerre des Clones.


  Comme dans toute armée et dans tout conflit, certains clones se distinguèrent plus que d'autres, que ce soit par leurs talents, leurs affectations ou leurs histoires personnelles. Pour voir une liste de clones connus, cliquez ici.


VIII. La Guerre des Clones


  En -22, soit dix ans après l'initiation du projet Grande Armée, plus de 800 000 clones étaient prêts à se battre, avec plus d'un million d'autres à divers stades de développement. Même si relativement incomplète en terme d'effectifs, l'Armée clone était prête à l'emploi. Mais la République ne l'était pas. Bien entendu, à part Palpatine, Dooku et Jango Fett, personne n'avait connaissance de l'existence d'une telle armée. Palpatine, même au rang de Chancelier Suprême, ne pouvait pas sortir l'Armée de sa poche, ce qui aurait suscité la suspicion des Jedi et détruit sa couverture de gentil politicien désintéressé. Il fallait donc que la Grande Armée soit découverte.

  Palpatine lança plusieurs motions du Sénat visant à la création d'une armée pour la République. Cette motion fut très controversée, avec des sénateurs comme Padmé Amidala de Naboo absolument contre une telle entreprise. Le but de Palpatine était double : rendre l'armée légitime lorsqu'elle serait découverte, et permettre cette même découverte de façon détournée. Palpatine, par le biais de Dooku, demanda à Jango Fett de tenter d'assassiner Padmé Amidala, se débarrassant ainsi d'un puissant adversaire politique et obligeant Jango à laisser des traces menant tout droit à Kamino, où il résidait alors.

  Jango Fett passa le relai à son amie Zam Wesell, qui alla s'occuper de l'assassinat. Comme plusieurs tentatives avaient déjà eu lieu (de la part de Jango peut-être), les Jedi Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi furent chargés par Palpatine de protéger la sénatrice durant son séjour sur Coruscant. Un soir, Zam fit pénétrer dans la chambre de Padmé deux kouhuns très venimeux. Les sentant à travers la force, les deux Jedi arrivèrent à temps pour s'en débarrasser, puis ils se lancèrent à la poursuite de Zam.

  Après une course-poursuite épique entre les immeubles de Coruscant, ils finirent par la rattraper dans un Bar nommé le Sauvage. Ils tentèrent de la faire parler afin de connaître le nom du commanditaire, mais elle n'eut pas le temps de répondre car Jango la tua d'un dard bien placé. Ne pouvant poursuivre le mandalorien, Obi-Wan dut se résoudre à suivre la seule piste qu'il avait : le dard. C'est ainsi que Palpatine réussit une nouvelle étape de son plan, même si Padmé resta en vie.

  Obi-Wan mena son enquête et finit par découvrir que le dard venait d'un monde nommé Kamino. Plus étrange, la planète avait été effacée des archives Jedi. Ignorant que cela était l'action de Dooku avant son départ, Obi-Wan partit seul dans l'espace à l'endroit supposé où se trouvait cette planète. Lorsqu'il y arriva, il fut très surpris d'être cordialement accueilli par les Kaminoans, qui affirmaient attendre son arrivée. Durant son entretien avec Lama Su, Obi-Wan découvrit que le Jedi Sifo-Dyas avait passé une commande aux cloneurs, et informa le Kaminoan de sa mort. Puis le Ministre fit visiter les installations à Obi-Wan qui fut ainsi le premier Jedi à poser ses yeux sur l'Armée clone. Impressionné par une telle entreprise, et inquiet qu'elle ait pu être faite dans le dos du Conseil Jedi, Obi-Wan décida de poursuivre son enquête plus loin. Il parvint à rencontrer Jango Fett dans ses appartements, qui bien entendu nia avoir été sur Coruscant récemment. Convaincu que quelque chose de très louche se tramait, Obi-Wan prévint le Conseil Jedi de sa découverte.

Grande Armée de la République


  Jango Fett comprit que la République n'allait pas tarder à mettre la main sur son armée, aussi il décida de fuir Kamino pour rejoindre Tyranus, alias Dooku. Obi-Wan en profita pour le pourchasser, mais le chasseur de prime ne se laissa pas faire. C'est vraiment de justesse qu'Obi-Wan put survivre à leur affrontement qui les avait menés jusqu'à l'orbite d'une planète à anneaux du nom de Géonosis. En toute discrétion, Obi-Wan se posa sur la planète et découvrit qu'elle hébergeait des armées droïdes innombrables. Juste après avoir prévenu le Conseil de cette nouvelle découverte, il fut capturé par Dooku et retenu prisonnier. Là, le Sith révéla qu'il était à la tête de la Confédération des Systèmes Indépendants et lui proposa de le rejoindre, mais en vain.

  Pendant ce temps, Anakin Skywalker et Padmé Amidala étaient sur Tatooine, pour des raisons personnelles à Anakin. Ils captèrent le message d'Obi-Wan et décidèrent d'aller l'aider. Mais il ne leur fallut pas longtemps pour être capturés à leur tour. Le lendemain, les deux Jedi et la Sénatrice furent menés dans une arène d'exécution où ils devaient périr victimes de terribles créatures. Et c'est ce qui serait arrivé si le Conseil Jedi n'avait pas pris très au sérieux les découvertes d'Obi-Wan. En l'absence de Padmé au Sénat, c'est son assistant Jar-Jar Binks qui permit à Palpatine d'obtenir les pleins pouvoirs et ainsi d'officialiser la création d'une armée de la République, ce qui permit aux Jedi d'utiliser cette dernière pour la première fois en toute légitimité.

Grande Armée de la République


  Les 800 000 clones prêts quittèrent Kamino en urgence et se dirigèrent vers Géonosis à toute vitesse. C'est en orbite qu'eurent lieu les premiers combats de la Guerre des Clones, les chasseurs clones devant sécuriser le passage des Acclamator transporteurs de troupes. Une fois les défenses orbitales passées, c'est un flot continu de clones qui vint s'abattre sur Géonosis, se heurtant violemment à une armée droïde immensément supérieure en nombre. Un commando Jedi partit à la rescousse des trois prisonniers. Durant l'escarmouche qui s'ensuivit dans l'arène, Mace Windu décapita Jango Fett, éliminant ainsi le seul témoin connu du plan machiavélique des Sith, Dooku mis à part. Ce dernier parvint à fuir, très vite poursuivi par Obi-Wan et Anakin. Ils réussirent à le rattraper dans un hangar juste avant qu'il ne monte dans son vaisseau personnel mais furent battus, Anakin perdant son bras au passage. Seul le Grand Maître Yoda parvint à tenir tête à Dooku, mais il ne put prendre le dessus à cause de la fourberie du Comte, qui envoya des blocs sur les deux Jedi inconscients. Pour les sauver, Yoda fut obligé de laisser Dooku filer.

  Tandis que les Jedi affrontaient le Sith, la guerre faisait rage sur tout Géonosis. La Confédération des Systèmes Indépendants tentait de fuir la planète avant qu'il soit trop tard. Certains de leurs vaisseaux y parvinrent, les autres furent soient détruits par les troupes clones, soit désactivés grâce à l'Escouade Delta qui parvint à récupérer les codes de lancement. Etant la première bataille à grande échelle des clones, les pertes furent énormes dans leur camp. Plus d'une centaine de Jedi périt également face à l'ennemi. Malgré cela, la République fut victorieuse. Désormais, la guerre contre les Séparatistes était officielle. La Guerre des Clones avait commencé, un conflit qui durerait trois ans et se déroulerait sur des centaines de planètes.

Grande Armée de la République


  La Guerre des Clones, bien qu'elle fut d'ampleur galactique, ne se combattit pas partout tout le temps. Les armées antagonistes étaient assez limitées, bien que les Séparatistes aient des milliards de droïdes à opposer aux millions de clones, aussi les conflits furent-ils localisés. Les armées étaient divisées entre plusieurs mondes stratégiques, soit pour les attaquer, soit pour les défendre. Une fois que l'un des camps était victorieux, d'autres mondes étaient le siège de combats. Et ainsi de suite pendant trois ans, les mondes tombaient et étaient repris les uns après les autres, plusieurs fois de suite pour certains. Certains sièges durèrent des mois, tandis que d'autres batailles furent jouées en quelques heures. Les pertes clones étaient de plus en plus importantes, d'abord à cause de la violence des batailles, et ensuite parce qu'ils n'hésitaient pas à se sacrifier. Les Jedi étaient choqués par un tel comportement au début, mais ils finirent par l'accepter et ne firent bientôt (pour la plupart) plus grand cas moral de la mort de leurs soldats.

  Les clones seuls étaient la force offensive et défensive principale de la République, mais il ne faut pas oublier que sur les milliers de mondes la composant, la plupart disposaient de leurs propres armées. C'est pourquoi certaines batailles de la Guerre des Clones ne virent pas un seul clone, mais furent importantes pour l'effort de guerre de la République. On pense que pour les 3 millions de clones, dix à ving fois plus de personnel non-cloné participait à la guerre du côté de la République. Les clones étaient envoyés comme forces de combat, ne se concentrant pas sur la logistique et peu sur les mondes conquis, cette tâche étant dédiée à une milice non-clonée, souvent composée de locaux.

Grande Armée de la République


  Chaque camp développa des armes de destruction massive, mais ce fut bien plus l'apanage de la CSI. A plusieurs reprises elle tenta d'éliminer les clones grâce à un virus génétique attaquant leur génome commun. D'abord ce fut sur Kamino, par l'intermédiaire d'une traîtresse Kaminoan. Ensuite ce fut sur Qiilura, où un laboratoire de recherche avait été implanté. Toutes ces tentatives furent un échec. D'autres virus furent alors mis au point, dont l'un fut testé à grande échelle sur Ohma-D'un, une lune de Naboo. La population Gungan fut éliminée par le virus mais Obi-Wan Kenobi parvint à empêcher l'épidémie de se propager jusqu' à Naboo elle-même. Plus tard, il aida à trouver un vaccin contre ce virus.

  Dooku lui-même cherchait des armes puissantes. Il mit au point une grande opération visant à récupérer la Faucheuse Noire, une arme Sith antique capable de tuer tous les êtres vivants dans un vaste rayon. Il fut heureusement mis en échec par Anakin Skywalker, aidé du fantôme d'Ulic Qel-Droma. La course à l'armement ne s'arrêta pas là, puisque des dizaines de véhicules et vaisseaux furent conçus, testés puis utilisés par chacune des armées, rendant la guerre toujours plus dévastatrice et sanglante.

  Le nombre d'anecdotes de la Guerre des Clones est incommensurable. Chaque individu l'ayant vécu avait sa propre histoire à raconter et ses visions sur ce qu'il s'était passé. Côté clone, les soldats eurent aussi leur lot d'aventures. Les clones les plus indépendants, comme les Commandos et les ARC, furent ceux qui connurent le plus une vie proche de celle d'un soldat normal et non d'une chair à canon. Certains fuirent même l'Armée, comme l'ARC Spar qui devint le nouveau chef des Mandaloriens, le Mandalore. D'autres eurent des contacts très rapprochés avec des femelles, comme le Commando Darman qui conçut sans le savoir un fils avec la Jedi Etain Tur-Mukan. Quelques clones furent abandonnés et livrés à eux-mêmes, jusqu'à ce qu'ils parviennent à s'en tirer de justesse, comme Mort, ou qu'on les retrouve bien des années plus tard, comme Able, découvert par Luke Skywalker sur un monde abandonné en plein durant la Guerre Civile Galactique 20 ans plus tard.

  Au fil des combats, clones et Jedi apprirent à s'apprécier. De leur côté, les clones admiraient ces guerriers seulement armés d'une arme de contact et de leur courage, capables de venir à bout d'un bataillon entier de droïdes à eux-seuls. Quant aux Jedi, ils respectaient les clones pour leur loyauté et leur sens du sacrifice. Certaines amitiés naquirent entre des clones et des Jedi, en particulier entre des clones plus indépendants comme les Commandants et les Commandos. Ainsi, Obi-Wan Kenobi et le Commandant Cody s'appréciaient mutuellement. Cependant, ce n'était pas toujours vrai. Certains Commandants comme Bacara se fichaient pas mal des Jedi. Il faisait équipe avec Ki-Adi-Mundi plus par obligation et parce qu'ensemble ils étaient une paire gagnante, que parce qu'il l'appréciait.
  Quoi qu'il en soit, toute amitié quelle qu'elle fut (ou presque) ne compta plus lorsque vint l'heure de l'Ordre 66.


IX. L'Ordre 66


  Une fois que le climat de peur et de guerre fut à son apogée, Palpatine décida qu'il était temps que la guerre s'arrête et qu'il prenne pleinement le pouvoir. Pour ce faire, il déclencha les dernières étapes de son plan.

  Tout d'abord, il ordonna à Dooku de donner l'ordre d'enlever le Chancelier, lui-même, lors d'une attaque de Coruscant. Les habitants de la ville-planète avaient toujours vu la guerre de loin et se pensaient intouchables. Avec une telle attaque, à la fois sur terre et en orbite, la terreur pouvait s'instiller en chacun d'eux, et en particulier en les membres du Sénat, ceux-là mêmes qui avaient la possibilité de s'opposer ou non à Palpatine. Le Sith fut enlevé par par le Général Grievous, leader des armées droïdes, et ramené à bord de son vaisseau en orbite. Grâce à Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, il put être délivré. Durant le sauvetage, Palpatine donna l'ordre à Anakin de tuer Dooku. En effet, celui-ci ne lui était plus utile, la guerre approchant de son terme, et un tel acte rapprochait Anakin du Côté Obscur, faisant de lui l'apprenti idéal du Seigneur Sith (chose qu'il avait prévue depuis bien des années, surveillant chaque étape de la vie du jeune Jedi et devenant son confident et conseiller).

  Grâce à cette manœuvre, il parvint à rallier plus de sénateurs à sa cause et de s'approprier un peu plus de pouvoir. Il avait déjà eu à utiliser différentes manœuvres politiques peu éthiques afin de prolonger son mandat et grappiller quelques miettes de pouvoir à la moindre occasion. Mais cette fois, avec lui comme victime et survivant, il s'assurait d'avoir la compassion et donc la voix de la quasi-totalité des sénateurs.

  Avec cet échec des Séparatistes et la mort de Dooku, Grievous était désormais tout seul pour gérer les armées de la Confédération. Il prit alors directement ses ordres auprès de Dark Sidious (sans savoir qu'il s'agissait de Palpatine) et, conformément à ses instructions, il alla se cacher sur Utapau avec tous les dirigeants des différentes compagnies commerciales et industrielles constituant la CSI. Puis Palpatine, de manière extrêmement discrète, laissa filtrer des informations sur la cachette de Grievous. Il ne fallut pas longtemps pour que le Commandement de la République soupçonne Utapau au point de demander au Chancelier d'y envoyer des troupes. Ce qui fut fait avec Obi-Wan Kenobi et le 7ème Corps Stellaire.

Grande Armée de la République


  Le Jedi se rendit sur Utapau afin de mener son enquête. Grâce à la discrétion des locaux, il découvrit que les rumeurs étaient fondées. Il prévint ses troupes et alla directement s'opposer à Grievous sans attendre. En très peu de temps, la République envahit Utapau, avec les locaux en profitant pour se retourner contre les armées droïdes. Comprenant qu'il avait perdu, Grievous tenta de fuir de la planète, mais il fut poursuivi et rattrapé par Obi-Wan avant d'atteindre son vaisseau. Au terme d'un long duel, le Jedi parvint à tuer le cyborg, mettant un terme à la guerre et vengeant la mort de centaines de Jedi. Le conseil séparatiste lui, avait déjà fui sur Mustafar, où leur maître Dark Sidious leur avait demandé d'attendre.

  En parallèle allait se dérouler un événement qui, combiné à la mort de Grievous, allait précipiter la chute de la République et des Jedi. Anakin Skywalker découvrit que Palpatine était le Seigneur Sith que les Jedi recherchaient et prévint le Conseil. Mace Windu, accompagné de quelques autres Jedi, alla alors arrêter le Chancelier. Mais le Sith les prit par surprise et parvint à les tuer, avant de s'en prendre à Mace Windu. Ce dernier réussit à tenir le Sith en respect, ce qui aurait pu mettre un terme à la guerre, mais le Sith manipula Anakin, qui était venu sur le lieu de l'affrontement sans y être autorisé. Le jeune Jedi bascula du Côté Obscur en tuant Windu et libérant son nouveau maître. Palpatine apprit alors que Grievous avait été tué. Tout était prêt.

  Palpatine ouvrit une communication sécurisée avec tous les Commandants clones. Il leur ordonna d'exécuter l'Ordre 66, un ordre comme bien d'autres qui avait été appris à tous les clones, sauf que celui-ci leur indiquait que les Jedi étaient devenus des traîtres et qu'ils devaient être éliminés. Sur des centaines de monde, les troupes clones se retournèrent sans hésiter contre leur Général Jedi, les exécutant sans pitié. Certains Jedi parvinrent à s'en sortir, par chance ou grâce à leurs talents, mais la Purge Jedi avait commencé. Pendant ce temps, Dark Vador accompagné de la 501ème Légion massacrait tous les occupants du Temple Jedi. Désormais, Palpatine n'avait plus aucun ennemi.

Grande Armée de la République


  Se servant de l'attaque des Jedi contre lui, Palpatine réussit à faire croire au Sénat que les Jedi avaient réellement trahi la République. Il se proclama alors Empereur du tout premier Empire Galactique sous les applaudissements des politiciens. Il envoya ensuite Dark Vador éliminer les restes des séparatistes sur Mustafar et désactiver les armées droïdes. Les clones capturèrent au nom de l'Empire les mondes qu'ils contrôlaient et débuta alors un règne de terreur qui dura des décennies.

  On peut se demander pourquoi les clones obéirent à un ordre aussi radical alors qu'ils avaient passé des années à se battre aux côtés des Jedi. Mais il suffit de se rappeler la nature profonde des clones pour comprendre : Fantassins comme Commandants, ils étaient avant tout créés pour obéir au Chancelier Suprême Palpatine et la désobéissance ne faisait pas partie de leur entraînement. Certains clones regrettèrent sur le moment la perte de si puissants alliés, mais il était leur devoir d'obéir aux ordres, quels qu'ils fussent.
  Il y eut cependant le cas d'une escouade de Commandos clones qui désobéit à l'Ordre 66 : l'Equipe Ion. Magnifique démonstration de ce que des clones assez indépendants pouvaient faire, les clones de Ion payèrent cependant le prix fort pour leur insubordination. Mais ils permirent aux Jedi qu'ils protégeaient de survivre, du moins pour un temps.


X. Après la guerre


  Tous les clones passèrent sous la bannière de l'Empire. Les mondes sur lesquels ils se trouvaient furent asservis et ils se dépêchèrent de récupérer ceux anciennement possédés par les séparatistes. Les clones de la 501ème division aidèrent personnellement Dark Vador à pourchasser les Jedi survivants, tandis que d'autres comme le Commandant Keller mirent un point d'honneur à ce que cette tâche soit exécutée. Les soldats ARC quittèrent pour la plupart le service actif, allant chercher l'aventure ailleurs dans la galaxie. Certains restèrent et continuèrent à jouer les instructeurs. Les productions de Kamino furent arrêtées et les usines à clones fermées, malgré la réticence des Kaminoans (qui tentèrent à un moment de se rebeller à l'aide de nouveaux clones, mais furent vite matés).

  Comme les clones avaient une durée de vie limitée et courte, l'Empire commença à remplacer les clones par du personnel non-cloné, de préférence humain. Les clones désaffectés se virent offrir une retraite dans des pensions pour vétérans, lorsqu'ils n'étaient pas tout simplement éliminés comme du bétail. Quoi qu'il en soit, il ne fallut que quelques années pour que l'armée de l'Empire Galactique soit purgée de tout clone de Jango Fett. D'autres clones prirent le relai, basé sur des Stormtroopers humains de talent. La plupart des gens n'entendirent plus parler des clones. Cependant, d'innombrables reliques sur les anciens champs de bataille terrestres et spatiaux perdurèrent pendant des décennies, alimentant principalement les groupes de pirates en équipement militaire (comme Tyber Zann) et les aventuriers en artefacts de valeur (comme l'armure de Mort).

Grande Armée de la République

Des Stormtroopers impériaux, héritiers inconscients de l'Armée clone.



Actualités en relation

Nouveau groupe de fiches : Les Hutts de The Old Republic

On pourrait croire que c’est l’année du Hutt sur l’HoloNet, avec la publication aujourd’hui d’un second groupe de fiches dédiées à cette espèce singulière de l’univers Star Wars. Rappelez-vous, d...


Marvel Comics : Petit point sur les comics à sortir cet été, du moins aux Etats-Unis

C'est par l'intermédiaire du site officiel de Star Wars que nous avons appris l'existence de deux nouveaux comics à sortir cet été, courant Août précisément et encore plus précisément aux Etats-Unis. D...


L'encyclopédie célèbre le Star Wars Day !

En cette journée spéciale du calendrier Star Wars, l’encyclopédie de Star Wars HoloNet a décidé de vous présenter un petit assortiment de fiches diverses et variées, histoire de célébrer l’univers Star...


[MAJ 4] Star Wars VIII : Le méga-vaisseau amiral de Snoke dévoilé !

Mise à jour 4 Un nouvel aperçu du Supremacy s'est retrouvé en ligne. On peut cette fois l'observer d'un peu plus loin et davantage apprécier la répartition des moteurs tout le long de la poupe...


Nouveau groupe de fiche : Les Derniers Jedi

Alors que le Force Friday II est dans la tête de tout le monde, avec des joies et des déceptions, c'est aussi pour demain la rentrée d'un bon grand nombre d'entre vous, et d'entre...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Grande Armée de la République
Nom
Grande Armée de la République
Type
Organisation militaire
Origines
Fonctions
Guerre galactique

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
466 869


Note de la fiche
11 membres ont noté la fiche "Grande Armée de la République" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Lucasarts - Republic Commando
  • Starwars.com - Databank
  • Attack of the Clones : The Visual Dictionary
  • Battlefront
  • Battlefront II
  • Clone Wars Vol. 01 : La Défense de Kamino
  • Clone Wars Vol. 02 : Victoires et Sacrifices
  • Clone Wars Vol. 03 : Dernier Combat sur Jabiim
  • Clone Wars Vol. 04 : Lumières et Ténèbres
  • Clone Wars Vol. 05 : Les Meilleures Lames
  • Clone Wars Vol. 06 : Démonstration de Force
  • Clone Wars Vol. 07 : Les Cuirassés de Rendili
  • Clone Wars Vol. 08 : Obsession
  • Clone Wars Vol. 09 : Le Siège de Saleucami
  • Clone Wars Vol. 10 : Epilogue
  • Dark Lord : l'ascension de Dark Vador
  • Dessin Animé : Clone Wars
  • Empire at War : Forces of Corruption
  • General Grievous (comic)
  • Incredible Cross-Sections : Attack of the Clones
  • Incredible Cross-Sections : Revenge of the Sith
  • Insider #084 (Guide to the Grand Army of the Republic...)
  • Insider #087 (Order 66 : Destroy All Jedi...)
  • Jango Fett : Open Seasons
  • Jedi : Aayla Secura
  • Jedi : Dooku
  • Jedi : Mace Windu
  • Jedi : Shaak Ti
  • Jedi : Yoda
  • Le Labyrinthe du mal
  • Les Hauts-Lieux de l’Action
  • Obsession 1
  • Obsession 2
  • Obsession 3
  • Obsession 4
  • Obsession 5
  • Purge
  • Republic Commando
  • Republic Commando Vol. 1 : Hard Contact
  • Republic Commando Vol. 2 : Triple Zero
  • Revenge of the Sith
  • Revenge of the Sith : The Visual Dictionary
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • Star Wars Galaxies : Rage of the Wookiees
  • Starwars.com
  • Starwars.com - The Clone Wars Episode Guides
  • The Clone Wars (jeu vidéo)
  • The Clone Wars : The Official Episode Guide - Season 1
  • The Clone Wars Character Encyclopedia
  • WOTC - Coruscant and the Core Worlds
  • WOTC - Geonosis and the Outer Rim Worlds
  • WOTC - Trading Card Game

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.