Soldat Clone : Commando


Les commandos clones sont les forces spéciales de la Grande Armée de la République, fonctionnant en escouade de 4 et chargés des missions les plus périlleuses.

  Plusieurs décennies avant la Bataille de Yavin, le Seigneur Sith Dark Sidious mit en place un projet colossal visant à faire de lui le maître incontesté de la Galaxie. Pour ce faire, il monta en position au sein du Sénat Galactique de l'Ancienne République sous les traits du gentil sénateur Palpatine et établit dans l'ombre une guerre d'ampleur galactique sous son nom sith. Cette guerre devait lui permettre de prendre les pleins pouvoirs au Sénat après son élection au titre de Chancelier Suprême et lui permettre au terme du conflit de se proclamer Empereur.

  Pour mettre en place sa guerre, il envoya le Jedi Noir Dooku sur Kamino afin qu'il commande aux Maîtres Cloneurs une armée de clones humains destinée à servir la République. Après cela, Dooku créa un mouvement séparatiste utilisant une armée droïde et l'opposition entre les deux armées put se faire. Ce fut le début du conflit connu sous le nom de Guerre des Clones.


I. Histoire

  Ignorants des réels enjeux et ne travaillant que pour l'argent et par fierté scientifique, les Kaminoans créèrent la plus grande armée clone de tous les temps. Tous les clones étaient basés sur le modèle du Mandalorien et Chasseur de Primes Jango Fett, recruté par Dooku. Au début du projet, les premiers clones de Jango étaient trop ressemblants à leur modèle d'origine. Ils possédaient une indépendance trop prononcée et étaient difficiles à contrôler. Les cloneurs modifièrent alors le patrimoine génétique de Fett afin de créer des clones plus dociles, possédant une indépendance limitée et étant très obéissants. L'opération fut un succès, cependant il manquait quelque chose pour que l'armée soit complète.

  Ce quelque chose était un type de clone plus indépendant et plus doué que les fantassins de base, mais plus obéissant que les premiers clones, connus par la suite sous le nom de Soldats ARC. Les Kaminoans parvinrent à créer cet équilibre, ce qui donna naissance aux Commandos. Ceux-ci furent dédiés aux opérations spéciales, des opérations demandant d'être plus polyvalent et imaginatif qu'un soldat de base et moins sacrifiable (mais toujours plus qu'un ARC).

  Jango Fett vit immédiatement le potentiel des Commandos. Il recruta 75 mandaloriens afin de les former, leur transmettant ainsi son héritage mandalorien. Ces mandaloriens prirent le nom de Cuy'val Dar et passèrent des années à entraîner les Commandos sur Kamino, laissant derrière eux leur vie et leur passé. Parmi ces Cuy'val Dar on peut citer Kal Skirata, un vieil homme alcoolique mais attaché à ses clones qui a entraîné une partie de l'Escouade Omega, et Walon Vau, un homme violent ne faisant aucun cadeau à ses soldats, qui a entraîné l'Escouade Delta.

  Lorsque les Clones destinés à être Commandos avaient fini leur formation flash de base et étaient considérés comme viables, ils étaient assemblés par 4 en ce qui était appelé un "groupe". Les 4 Commandos formaient ainsi un groupe compact, où chaque membre était le doigt d'une main. Cette organisation par 4 était calquée sur celle des Aiwha, des prédateurs de Kamino chassant par 4 et étant redoutablement efficaces.

  On estime à environ 5000 le nombre de Commandos Clones actifs durant la Guerre des Clones. La Brigade des Opérations Spéciales organisait ses Commandos comme suit :
- La Brigade des Opérations Spéciales (1) , composée de 10 groupes, soit 5 000 soldats, dirigée par le Général Jedi Senior Arligan Zey.
- Les Groupes (10), composés de 5 compagnies, soit 500 soldats, dirigés par le Général Jedi Bardan Jusik.
- Les Compagnies (50), composées de 5 troupes, soit 100 soldats, dirigées par un Capitaine clone.
- Les Troupes (250), composées de 5 escouades, soit 20 soldats, dirigées par un Lieutenant clone.
- Les Escouades (1 250), composées de 4 soldats, dirigées par un Sergent clone (l'un des 4 clones de l'escouade).


II. Entraînement et développement.

  Les clones étaient élevés ensemble, ils partageaient chaque moment de leur vie. Ils se battaient ensemble, ils s'entraînaient ensemble, ils apprenaient ensemble… Tout cela permit aux membres d'une même escouade de tisser des liens étroits et solides entre eux, plus que n'importe quel fantassin avec un autre. Les commandos clones n'étaient pas que clones de sang, ils étaient surtout frères d'arme et d'honneur. Ils ne pouvaient pas imaginer se battre sans leurs frères, bien que leur formation leur ait appris à survivre s'ils étaient isolés.

  Chose intéressante, alors que tous les clones devaient en théorie posséder les mêmes compétences physiques et mentales, le fait d'avoir doté les commandos de plus de liberté d'action et de réflexion fit naître en eux quelque chose de tout à fait imprévu : une personnalité. Ce phénomène fut appelé "Facteur H", H voulant dire "Humain". Il se manifestait en général 6 mois après le début des entraînement du groupe.
Le Facteur H fut accentué par le fait d'avoir réuni les clones en groupes de 4. En effet, chaque clone prenait du coup une place précise dans le groupe, comme le chef, le chef en second, le plaisantin qui détendait l'atmosphère…
  Chose encore plus amusante, les clones prirent pour la plupart les caractéristiques de leurs entraîneurs. Façon de parler, attitudes, opinions… Certains clones, comme Boss, héritèrent même de l'accent de Jango Fett, originaire de Concord Dawn.

  De là découla une chose encore moins prévue par les Kaminoans : l'obtention de surnoms. Les clones étaient en effet tous désignés à la base par leur matricule, à savoir leur numéro de cuve. Mais le fait d'avoir dégagé une personnalité propre et de travailler avec des mandaloriens fit d'eux des individus à part entière. D'où l'obtention d'un nom en général choisis par les entraîneurs suite à un événement en particulier, le comportement général du clone ou son matricule. Certains de ces noms étaient donnés en Mando'a, le langage des Mandaloriens.

  Cependant les Kaminoans virent d'un mauvais œil cette émergence du Facteur H et son rapide développement, car ils souhaitaient avant tout que tous les clones soient parfaitement identiques les uns des autres. Ils voulurent au départ reconditionner les clones (ce qui impliquait la destruction de la plupart d'entre eux), mais Jango Fett parvint à les convaincre de les laisser tels quels. "La somme des éléments rend l'ensemble plus fort". Jango Fett savait par expérience quelque chose que les scientifiques n'auraient jamais pu comprendre : les meilleurs soldats sont des frères, pas des clones.
Par la suite les Kaminoans constatèrent que les clones possédant une personnalité obtenaient de meilleurs résultats à l'entraînement.

  Les clones exprimèrent au fil du temps des préférences. Techniquement, aucun clone ne surpassait un autre, mais quand on aime faire son travail, on le fait mieux. Ainsi chaque groupe de clone possédait plusieurs experts : explosifs, technologie, premiers secours, armement… Il s'avéra également que le clone qui était naturellement considéré par les autres comme le chef était meilleur stratège et savait coordonner ses hommes efficacement. Ces clones reçurent alors officiellement le rang de Sergent et le contrôle de leur groupe.

  Lorsqu'un groupe de clones était prometteur (donc s'il s'adaptait au groupe et survivait aux premiers entraînements) il recevait sa désignation officielle. Le "groupe" était alors renommé "escouade", un terme militaire plus approprié. L'escouade recevait ensuite un nom. Ce nom de code permettait de reconnaître l'escouade d'une autre. Les noms choisis étaient variés : alphabet radio (Delta, Omega…), créatures (Aiwha, Triton…), couleurs (White, Blue…), noms en mando'a (Teroch, Prudii…), etc.

Soldat Clone : Commando


  L'entraînement des Commandos Clones était plus dur et plus sévère que celui des fantassins. De plus ils devaient connaître un bien plus grand nombre de techniques. Les Cuy'val Dar leur apprirent comment tuer, survivre, tendre des embuscades, ne pas se faire repérer, infiltrer des structures physiques et virtuelles (réseaux…), détruire des cibles, atteindre des objectifs avec le maximum d'efficacité, manier toutes sortes d'armes et de véhicules, protéger des civils, se méfier d'eux, ainsi que toutes les techniques de bases nécessaires à un bon soldat d'opérations spéciales. En faire la liste ici reviendrait à écrire l'équivalent d'un manuel très épais, chose que les clones avaient d'ailleurs en leur possession.
  Il arrivait souvent que les clones appliquent ce qu'ils avaient appris en vrai contre des cibles vivantes. Certains clones mourraient à l'entraînement. Le clone Atin perdit ainsi sa première escouade durant un exercice.

  En cas de décès d'un membre de l'escouade, celui-ci était remplacé par un autre commando. Les liens avec le "nouveau" n'étaient pas aussi forts qu'avec le défunt, mais les clones étaient suffisamment intelligents et dévoués pour que cela ne compromette pas leur entraînement et leur mission.
  Certaines escouades, comme l'escouade Omega, étaient composées uniquement de clones ayant été les seuls survivants de leur escouade suite à la Bataille de Géonosis. Dans ce cas, les liens étaient un peu plus forts s'ils avaient partagé le même entraîneur.

  Une dernière chose importante à savoir, d'ailleurs assez paradoxale : bien que la perte d'un membre d'escouade était la pire chose que les commandos pouvaient craindre, ils n'avaient cependant pas peur de donner la leur pour sauver leurs frères d'escouade ou les intérêts de la République.


III. Equipement.

  Etant des soldats supérieurs, les commandos avaient également un équipement supérieur à celui des fantassins de base. Il était également plus complet, afin qu'ils puissent effectuer leurs missions de la meilleure façon possible.

  L'armure portée par les Commandos était très différente de l'armure Phase-I portée par les fantassins. Elle était renforcée, bourrée de technologies de pointe et valait une vraie fortune.
Voir la fiche sur l'Armure Katarn.

Soldat Clone : Commando


  Chose intéressante, alors que l'armure était grise pour tous, Jango Fett insista auprès des Kaminoans pour que les commandos puissent décorer leur armure s'ils le souhaitaient, afin de se reconnaître sur le terrain et de développer leur fierté de guerriers. Les Mandaloriens avaient en effet pour tradition de personnaliser entièrement leur armure de cette manière, et Jango voulait que les Commandos héritent d'un maximum de la culture mandalorienne.
Jango proposa d'essayer cela sur une escouade et d'analyser ses performances. Ce fut l'Escouade Delta qui fut choisie, ce qui fit d'elle le premier groupe de clone à avoir une armure colorée lors de la Bataille de Géonosis (couleurs de rangs non comprises).
Les résultats furent positifs, les couleurs jouant sur le moral de l'équipe. Par la suite, les autres escouades de commandos purent peindre leur armure suivant leur volonté.
Certaines escouades étaient cependant moins exubérantes que l'Escouade Delta, comme l'Escouade Omega qui préféra adopter un coloris noir mat intégral, renforçant leur furtivité.

  Niveau armement, les commandos étaient équipés d'un fusil blaster DC-17m. Cet arme très spéciale, réservée aux seuls commandos, était modulable : le fusil simple possédait des attachements pouvant le transformer en fusil de sniper ou lance-roquette.
  A cela il faut ajouter le pistolet blaster DC-15s. Petite, rapide, cette arme de poing possédait une batterie capable de s'auto-recharger, permettant ainsi aux commandos de ne jamais être complètement à cours de puissance de feu.
  Pour compléter le tout, les commandos possédaient un grand nombre d'explosifs. Des grenades thermiques, des grenades soniques, des grenades flash, des grenades à charge électrostatique… Les clones emportaient également des mines et des charges explosives faibles et moyennes. Avec ces dernières, ils pouvaient créer ce qu'ils appelaient des "dispositifs explosifs improvisés".
  De la même manière, les commandos n'hésitaient pas à improviser des armes et à utiliser celles laissées par l'ennemi ou récupérées lors de précédentes missions.

  Les clones emportaient avec eux un matériel assez varié. Des dispositifs de rappel, pour descendre une paroi avec un cordage, des pelles pliables, des Observateurs, du matériel de survie comme des cubes de nourriture, du matériel de premier secours, du matériel hygiénique, un dispositif de purification de l'eau, un projecteur holographique portable… La liste est longue. Leur sac à dos était également doté de lanières permettant de transporter sur leur dos un blessé.
  Il était rare que les commandos manquent de matériel lorsqu'ils étaient en mission. Au pire, ils étaient tout à fait capables d'improviser avec ce qu'ils trouvaient sur le terrain.


IV. Sur le terrain.

  Lorsqu'une escouade était sélectionnée pour une mission, on lui assignait un Conseiller Clone. Ce dernier fournissait à l'escouade les ordres et les informations sur le terrain. Les Conseillers étaient tout ce qui reliait vraiment le Commandement de la République à l'escouade. Il arrivait cependant que pour une raison ou une autre, des escouades doivent effectuer leur mission sans superviseur. Certains Conseillers suivaient la même escouade dans plusieurs missions différentes.

  L'infiltration sur le terrain se faisait généralement à bord d'une Canonnière de la République. Les clones pouvaient être insérés tous les 4 ou bien chacun à bord d'une canonnière différente (afin de ne pas perdre toute l'équipe en une fois en cas d'explosion de l'engin). En général, ces Canonnières avaient comme point d'attache un Transport CR-25, à bord duquel se trouvait le Conseiller clone. Le CR-25 avait quant à lui comme point d'attache un vaisseau de classe Acclamator. Le CR-25 et/ou l'Acclamator restait en orbite autour de la planète où s'effectuait la mission afin de maintenir le contact avec l'équipe au sol.

Dans certains cas, les clones utilisaient d'autres systèmes de transport.
  Pour s'infiltrer à bord du vaisseau fantôme le Prosecutor, l'Escouade Delta utilisa un auxiliaire dorsal lui permettant de se mouvoir dans l'espace. Ainsi elle pu rentrer dans le vaisseau en passant par les baies à torpille.
  L'Escouade Omega, devant effectuer une entrée discrète sur la planète Qiilura, utilisa une vieille moissonneuse. Celle-ci était d'ailleurs en si mauvais état qu'un choc avec un oiseau la fit s'écraser. Pas très discret, mais au moins l'insertion pu être faite.
  L'Escouade HOPE était spécialisée dans l'insertion par pods de largage spéciaux largués depuis un Acclamator en orbite.

  L'exfiltration était souvent bien moins facile. Dans le meilleur des cas, une canonnière venait chercher les clones à un point de rendez-vous fixé. Mais lorsque aucune exfiltration n'était possible, les clones devaient improviser. Par exemple le commando clone Thêta-288 (Zag), seul survivant de la Troupe chargée d'escorter le Sénateur Oviedo Lorca, dut utiliser un CR-25 pour ramener le sénateur traître sur Coruscant.

  Sur le terrain, les membres de l'escouade étaient en contact radio permanent. Ils pouvaient ainsi savoir ce que les autres faisaient et où ils étaient. Parfois, des conditions spéciales, comme un brouillage ou le risque d'interception, empêchaient les clones de communiquer entre eux sur de longues distances (quelques centaines de mètres comme plusieurs kilomètres). Dans ces cas-là, ils étaient également isolés du Commandement. Cependant, ils possédaient une liaison radio à courte portée (une dizaine de mètres) leur permettant de passer outre tout problème et de rester en contact les uns avec les autres s'ils étaient suffisamment proches.

Soldat Clone : Commando


  En cas de séparation, les clones avaient plusieurs points de rendez-vous déterminés à l'avance. Ils devaient donc avancer jusqu'à ces points afin de se retrouver en vue de poursuivre la mission. Certaines missions ne pouvant pas souffrir de délai, il pouvait arriver que l'attente à ces points soit courte. Malgré cela, les commandos tenaient suffisamment les uns aux autres pour laisser aux retardataires des messages cryptés sur le lieu de rendez-vous ou pour les informer directement par radio qu'ils devaient progresser sans attendre.

  Lorsque la mission était terminée, ou que l'ordre de repli avait été lancé par le Commandement ou le chef d'escouade, alors l'équipe au complet était évacuée. Mais la guerre étant ce qu'elle est, l'exfiltration peut être si précaire que des soldats devaient être laissés derrière. C'est ainsi que l'Escouade Delta perdit l'un de ses membres sur Kashyyyk, l'ordre de repli ayant empêché l'escouade d'aller au secours de leur frère, ce qui provoqua d'ailleurs une certaine colère chez eux.
  En cas de décès d'un ou plusieurs membres d'escouade, il était toujours dur aux survivants de quitter le lieu de combat. Le commando Darman fut le dernier clone à quitter Géonosis, car ayant attendu ses frères dont il avait été séparé dans l'espoir qu'ils aient survécu (ce qui ne fut pas le cas).


V. Escouades célèbres.

  Parmi les 1250 escouades de Commando clones, seules certaines s'élevèrent au-dessus des autres. Parmi les escouades les plus réputées, nous avons :

- L'Escouade Delta. Cette escouade s'est en premier lieu illustrée sur Géonosis, où elle accomplit toutes ses missions avec succès sans perdre de membre, chose dont peu d'escouades ayant été sur Géonosis pouvaient se vanter. L'Escouade Delta fut responsable notamment de la capture des codes de lancement de la flotte de la CSI sur Géonosis, de la récupération du Prosecutor, détourné par la CSI et des Trandoshans, ainsi que de la délivrance de Tarfful sur Kahsyyyk et de l'obtention d'informations vitales ayant conduit à la Bataille de Kahsyyyk. Durant toute la guerre, elle effectua à plusieurs reprises des missions conjointes avec l'Escouade Omega.
Ses membres étaient Boss (chef), Hacker (second en chef et expert en technologie), Nitro (expert en démolition) et Sev (expert en tuerie, en particulier au sniper).

Soldat Clone : Commando


- L'Escouade Omega. Moins renommée que l'Escouade Delta, l'Escouade Omega n'en resta pas moins l'une des plus actives et efficaces de la Grande Armée. Elle s'illustra notamment sur Qiilura où elle empêcha la fabrication par la CSI d'un nanovirus tuant les soldats clones. Elle avait quelques liens avec l'Escouade Delta.
Ses membres étaient Neuf (chef), Darman (expert en démolition), Fi (expert en soins médicaux) et Atin (expert en armement).

D'autres escouades, moins connues :

- L'Escouade White. Elle fut presque totalement annihilée sur Ord Mantell par des Trandoshans. Ces derniers avaient dérobé un paquet appartenant à Palpatine et l'escouade White fut envoyée avec l'escouade Blue pour le récupérer. Seul le chef d'escouade survécut et put finir la mission.

- L'Escouade Blue. Elle périt au combat sur Ord Mantell, en tentant de récupérer un paquet de Palpatine dérobé par des Trandoshans.

- L'Escouade Aiwha. L'une des escouades a avoir exécuté l'Ordre 66. Elle était à l'origine responsable de la récupération de réfugiés survivants sur Garqi. A la fin de sa mission, l'Ordre 66 fut donné et ils tuèrent le Jedi Tra'avis.
Ses membres étaient Sarge, Zag, Tyto et Di'kut.

- L'Escouade HOPE. HOPE étant l'acronyme de "High Orbit Precision Enter" ("Entrée précise depuis orbite haute"). Il s'agissait d'une escouade spécialisée dans l'entrée depuis haute orbite à bord de pods de largage spéciaux lâchés par leur Acclamator. Seul un membre survécut à leur mission sur Yorn Skot.

- L'Equipe Ion. L'une des escouades ayant refusé d'obéir à l'Ordre 66. Deux de ses membres furent décimés par Dark Vador et les deux autres prirent la fuite sans jamais être retrouvés. Ses membres étaient Climber, Trace, Ras et on ignore le nom du quatrième.

- L'Escouade Thêta. Première escouade de Darman de l'Escouade Omega. Ses membres étaient Darman, Taler, Vin et Jay.

- L'Escouade Lambda. Première escouade de Neuf de l'Escouade Omega.

- L'Escouade Teroch. Première escouade de Fi de l'Escouade Omega.

- L'Escouade Prudii. Deuxième escouade d'Atin de l'Escouade Omega.


VI. Missions.

  En 3 ans de conflit, les 1250 escouades accomplirent un nombre de missions incalculable. Cependant, on peut en citer quelques-unes, bien que toutes n'aient pas eu autant d'importance que les autres.
(La datation marche comme suit : "Année:Mois" après la Bataille de Géonosis).

- Bataille de Géonosis (0:0).
  De nombreuses escouades de commandos furent déployées sur Géonosis. Certaines comme l'Escouade Delta purent parfaitement accomplir leur mission. D'autres eurent moins de chance et y trouvèrent la mort. Nombreux furent les commandos ayant perdu toute leur escouade. La faute en incombait au Commandement de la République : la Bataille de Géonosis était une opération pour l'infanterie, pas pour les forces spéciales.

- Mission sur Qiilura (0:3).
  L'Escouade Omega fut envoyée pour enquêter sur la présence d'un laboratoire de génétique de la CSI sur la planète agricole de Qiilura, où un Jedi et sa Padawan avaient disparu. L'Escouade Omega parvint avec succès à éliminer une sérieuse menace virale mortelle pour les clones de la république.

- Mission sur Ord Mantell (0:6).
  Deux escouades, White et Blue, furent envoyées sur Ord Mantell afin de récupérer un paquet spécial appartenant à Palpatine qui avait été dérobé par des Trandoshans à la solde de la CSI. Les deux escouades furent anéanties sauf le chef de l'escouade White, qui élimina les ennemis et acheva la mission en ramenant le paquet sur Coruscant.

- Prise d'otage à Coruscant (0:?).
  L'Escouade Omega fut appelée en renfort lorsque des terroristes Korunnai prirent des civils en otage dans un spatioport de Coruscant. Avec l'aide du Cuy'val Dar Kal Skirata, les otages furent tous libérés et les terroristes tués.

- Mission sur Fest (0:?).
  L'Escouade Omega utilisa ses nouvelles armures noires pour la première fois sur ce monde enneigé afin de détruire une usine de phrik séparatiste.

- Mission sur le Prosecutor (0:10).
  L'Escouade Delta fut envoyée près de l'Amas de Chaykin pour enquêter sur la brusque réapparition d'un Acclamator, le Prosecutor, qui avait disparu deux semaines plus tôt.
Le vaisseau se révéla avoir été détourné par des mercenaires trandoshans qui voulaient le revendre à la CSI. L'Escouade Delta élimina la double-menace et récupéra le vaisseau.

- Mission à l'Intersection Corello-Perlemienne (0:10).
  L'Escouade Omega fut chargée d'intercepter un transporteur dirigé par des terroristes. La mission se déroula mal. Les clones et trois prisonniers furent finalement sauvés par l'Escouade Delta, de retour de sa mission sur le Prosecutor.

- Mission sur Coruscant (0:11).
  L'Escouade Omega et l'Escouade Delta furent sollicitées par le Cuy'val Dar Kal Skirata pour démanteler un réseau terroriste de la CSI qui frappait alors Coruscant. Après une longue investigation et un final explosif, les clones parvinrent à mettre à bas toute l'organisation terroriste.

- Incident sur Asturias (1:0).
  Alors qu'ils escortaient le sénateur Lorca Oviedo, les transports CR-25 contenant plusieurs escouades de commandos furent abattus et s'écrasèrent sur Asturias. Les survivants se mirent en quête du vaisseau d'Oviedo et découvrirent qu'il comptait trahir la République. Au prix de tous les clones sauf un, Thêta-288, Oviedo fut fait prisonnier et ramené sur Coruscant.

- Mission sur Yorn Skot (2:?).
  L'Escouade HOPE fut envoyée sur Yorn Skot pour aider le Jedi Treetower à délivrer des Ugnaughts. La mission fut une réussite mais trois des membres trouvèrent la mort en affrontant des droïdes.

- Mission sur Kashyyyk (3:0).
  L'Escouade Delta avait été envoyée sur Kahsyyyk afin d'enquêter sur la présence de Trandoshans possédant des droïdes. Au fil de la mission ils mirent à jour une invasion de la CSI, libérèrent Tarfful, firent sauter le pont de Kachirho, détruisirent un croiseur de la CSI et permirent à la République d'accumuler suffisamment de renseignements pour initier la Bataille de Kashyyyk. Le commando Sev fut porté disparu à la fin de la mission.

- Bataille de Garqi (3:0).
  Après une rude bataille entre la République et la CSI, l'Escouade Aiwha était chargée de ramener tous les civils survivants à un camp de réfugiés. Alors qu'elle venait de ramener un petit garçon, les commandos reçurent l'Ordre 66 et abattirent le Jedi Tra'avis.

- Bataille de Murkahna (3:0).
  Le Jedi Roan Shryne et l'équipe Ion y combattaient la CSI lorsque l'Ordre 66 fut lancé. L'équipe Ion refusa l'ordre et laissa les Jedi s'enfuir. Pour les punir, Dark Vador vint en personne sur Murkhana et en tua deux. Il n'eut pas le temps de tuer les deux autres car ils parvinrent à fuir et ne furent pas retrouvés.


VII. Après la Guerre.

  La Guerre des Clones prit fin 3 ans après qu'elle ait commencé. Un conflit court, mais qui eut une ampleur sans précédent. Le nombre de victimes fut très lourd, en particulier chez les clones, chez qui la notion de sacrifice était présente et qui n'avaient pas peur de mourir pour effectuer leur devoir. On ignore combien de commandos étaient en vie lorsque la guerre prit fin.

  Ce que l'on sait, c'est que l'Ordre 66 prononcé par Palpatine et censé faire des Jedi des ennemis de la République, fut vécu différemment d'une escouade à l'autre. L'Ordre 66, appris par tous les clones lors de leur enseignement flash, avait pour but l'élimination pure et simple et sans condition de tous les Jedi de la Galaxie. Lorsque Palpatine le lança, tous les clones de base obéirent et tuèrent les Jedi qu'ils avaient à portée, même si c'étaient des amis. Les clones étaient en effet extrêmement obéissants, il ne leur serait pas venu à l'esprit de refuser un ordre, surtout émanant du Chancelier Suprême lui-même.

  Cependant, les commandos clones faisaient preuve d'une indépendance et d'une liberté de décision inégalée dans la Grande Armée. De ce fait, lorsque l'Ordre 66 leur parvint, certains d'entre eux y réfléchirent et refusèrent de l'appliquer, par loyauté envers les Jedi pour lesquels ils avaient un immense respect. De manière générale, ce sont les clones ayant les personnalités les moins prononcées et étant les plus éloignés des Jedi qui obéirent à l'ordre.

  C'est ainsi que des escouades comme l'Equipe Ion aidèrent les Jedi à échapper aux troupes clones. Mais cette rébellion fut de courte durée car le bras droit de l'Empereur Palpatine, Dark Vador, se chargea d'éliminer ces premiers opposants au Nouvel Ordre.
On ignore si des équipes intimement liées aux Jedi comme l'Escouade Omega ont obéi à l'Ordre 66.

  Une fois les Jedi exterminés et l'Empire consolidé, l'Armée Clone se vit petit à petit retirée du service et remplacée par du personnel non-cloné. Il en fut tout naturellement de même pour les commandos clones. On ignore comment ils finirent leur vie. On peut supposer sans trop s'avancer qu'elle prit fin paisiblement dans un centre pour vétéran, ce qui dut alors être un cauchemar, tout commando préférant mourir glorieusement sur un champ de bataille plutôt qu'assis sur une chaise.



Actualités en relation

Battlefront II : La Guerre des Clones sera à l'honneur cet automne

Alors que le jeu Star Wars de Respwan Entertainment vient enfin de se trouver un titre et une date, DICE et Electronic Arts ont aussi profité de leur événement EA Play en amont de l'E3 afin de nous donner...


Solo : L'avis (sans spoilers) d'Exar Kun

Comme certains de mes collègues d'autres sites internet Star Wars francophones, j'ai eu le plaisir et la chance d'être invité par Disney à assister à la projection de Solo : A Star War Story au Festival de Cannes le 15...


Holonet : L'encyclopédie se complète sur Les Derniers Jedi

Qui a dit que le dimanche c'était jour de repos ? Parce que sur l'Holonet je vous assure qu'il n'y a jamais de répit pour les rédacteurs encyclo qui s'acharnent à vous fournir des fiches de...


Delcourt : Sortie de Clone Wars T9

Sortie aujourd'hui même de Clone Wars T9, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 24/01/2018. Description officielle : Face à la montée des forces séparatistes, les Jedi sont obligés de...


Panini Comics : Sortie de Mace Windu

Sortie aujourd'hui même de Mace Windu, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 20/06/2018. Description officielle : Mace Windu dirige un groupe de Jedi dans lequel on retrouve Kit Fisto pour une...


Informations encyclopédiques
Soldat Clone : Commando
Nom
Soldat Clone : Commando
Type
Organisation militaire
Origines
Fonctions
Opérations spéciales (infiltration, sabotage…)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
25/05/2015

Nombre de lectures
161 426


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Soldat Clone : Commando" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Blog - Karen Traviss
  • Blog - Ryan Kaufman
  • Starwars.com - Forums
  • Site officiel de Karen Traviss
  • Lucasarts - Republic Commando
  • Starwars.com - Databank
  • Clone Wars Adventures - Volume 03
  • Clone Wars Adventures - Volume 04
  • Clone Wars Adventures - Volume 06
  • Insider #081 (Omega Squad : Targets...)
  • Insider #084 (Guide to the Grand Army of the Republic...)
  • Insider #087 (Order 66 : Destroy All Jedi...)
  • Republic Commando
  • Republic Commando Vol. 1 : Hard Contact
  • Republic Commando Vol. 2 : Triple Zero
  • Tales 22

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.