Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN)


Le Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN) est mouvement de soutien au régime impérial.

  Le COMPORN ou Comité pour la Préservation de l'Ordre Nouveau a vu le jour dans la Cité Impériale quelques mois à peine après que Palpatine ait accédé au pouvoir. Au départ, il s'agissait d'un groupement associatif des plus classiques, ouvert aux jeunes idéalistes qui voyaient dans l'Ordre Nouveau la possibilité d'être délivrés du chaos qui avait caractérisé les derniers jours de l'Ancienne République. L'un des conseillers de l'Empereur - un certain Crueya Vandron - réalisa vite tout le parti que l'on pouvait tirer en utilisant un tel mouvement populaire à des fins politiques. Le COMPORN fut donc ouvertement encouragé par les autorités. Il perçut des fonds secrets, ce qui lui conféra l'apparence d'une organisation spontanée au développement phénoménal.

  Si Crueya Vandron donna au COMPORN les moyens de se développer, c'est l'Empereur Palpatine en personne qui prit en main cette organisation. Il employa pour cela des méthodes insidieuses et, plutôt que de recourir à la violence ou à la menace pour éliminer ses adversaires au sein du comité, il exerça des pressions bienveillantes et déterminées jusqu'à ce que toute opposition soit résorbée. Ceux qui tentèrent de résister aux changements ne surent jamais que ceux-ci avaient été ordonnés par l'Empereur. La plupart auraient même été incapables d'expliquer en quoi l'organisation était devenue différente de l'idée qu'ils s'en faisaient au départ.

  Des membres-clés du groupement furent nommés à la Commission Sélective, la section du COMPORN chargée de superviser le reste de l'organisation en accord avec l'Empereur. Les changements devinrent alors plus radicaux. Le génie de Palpatine s'était à nouveau manifesté : il avait une fois de plus amené ses ennemis à choisir, sans le savoir, les options qu'il voulait leur voir prendre. Le COMPORN n'avait désormais plus rien d'un inoffensif mouvement associatif. Il était devenu un puissant outil politique et s'employait activement à soumettre l'existence de l'habitant galactique moyen aux principes édictés par l'Ordre Nouveau. En recrutant massivement de jeunes adhérents, le COMPORN espérait qu'il pourrait amener les citoyens à se vouer totalement à l'Empire en leur présentant l'Ancienne République comme une relique appartenant à un passé révolu.

  
La Commission Sélective

  La Commission Sélective était l'organe dirigeant du COMPORN. Le nombre de ses membres était variable. Selon les statuts de l'organisation, il était possible d'accéder à cette commission à titre honoraire ou en y étant élu... mais ce point du règlement fut rarement respecté. Au temps de sa grandeur, la Commission Sélective comptait jusqu'à 25 000 membres. Mais lorsque l'Empereur s'est abattu sur le COMPORN, ses effectifs ont considérablement diminué. Durant la durée du règne de l'Empereur Palpatine, personne ne savait exactement combien de membres comptait la Commission Sélective. Les militants de base du COMPORN pensaient qu'elle regroupait en son sein au moins 15 000 personnes. Mais certains cadres de l'organisation estimaient pour leur part que ce nombre était sans doute cent fois moins important. Quoi qu'il en soit, la Commission s'est toujours refusée à apporter toute précision sur ce point.

Le GroupSA

  GroupSA est la contraction de Groupe des Sub-Adultes. C'était la section la plus importante du COMPORN. Ses effectifs dépassaient le nombre de deux trillions de membres au moment de l'avènement de l'Empire. Le quartier général du GroupSA ressemblait beaucoup à ce qu'était le COMPORN au départ : un groupement enthousiaste, profondément convaincu que l'Ordre Nouveau était le meilleur régime politique que puisse connaître la galaxie. Les autres sections du COMPORN recrutaient souvent leurs membres au sein du GroupSA, mais la plupart des contacts avec ces sections étaient soigneusement filtrés par le département des Affaires Internes du BSI (Bureau de la Sécurité Impériale). Ils veillaient notamment à ce que les membres du GroupSA ignorent tout des aspects les plus sombres de l'Empire. Les cadres du quartier général du GroupSA avaient pour mission de coordonner les communications entre les échelons hiérarchiques inférieurs. Ils s'acquittaient généralement assez mal de cette tâche. Les traditionnels problèmes de communication qui en découlaient étaient présentés aux nouveaux adhérents comme faisant partie du "folklore" du GroupSA.

GSA Education
  
  En fournissant de bonnes structures d'enseignement aux milliards de jeunes êtres qui avaient pâti de l'éclatement de l'Ancienne République, le département GSA Education a permis au COMPORN de bénéficier d'une réputation flatteuse dans des milliers de systèmes. Ce département n'avait été que peu affecté par les changements imposés au reste de l'organisation et il continua à jouir d'une grande popularité sur pratiquement toutes les planètes dont s'occupait le GroupSA. Le personnel de ce département faisait preuve d'un aussi grand dévouement que celui du quartier général du GroupSA, tout en étant bien mieux organisé que lui. Chacun de ses membres avait confiance dans l'avenir de l'Ordre Nouveau et se consacrait corps et âme à l'éducation des élèves qui lui étaient confiés afin d'en faire de meilleurs citoyens galactiques. De nombreux enseignants furent cependant surpris de constater que leur sacerdoce leur valurent quelques conflits avec le BSI.

GSA Récréation

  Ce département fut créé afin de procurer de saines activités aux adhérents de l'organisation. Ainsi le Wegsphère, un sport de compétition toujours prisé dans des milliers de systèmes, était alors une totale réussite dans ce domaine. Le personnel de GSA Récréation bénéficiait d'une relative autonomie et ne tenait pratiquement jamais compte des suggestions émises par le quartier général du GroupSA. Certaines sections du département Récréation accueillaient des jeunes gens qui désiraient un jour faire partie de la CompForce. Ceux-ci étaient soumis à un entraînement physique intensif et pratiquaient des jeux de guerre afin d'acquérir quelques rudiments de formation militaire. On prétend que certains d'entre eux se livraient occasionnellement à des exercices grandeur nature avec tirs réels.

Endoctrinement

  Certains membres du GroupSA ne se conformaient pas toujours aux idéaux prônés par l'Ordre Nouveau. S'ils ne parvenaient pas à s'amender par eux-mêmes, ils finissaient toujours par être confiés au département Endoctrinement afin d'apprendre à devenir de bons citoyens et de fervents défenseurs de l'Empire. Les pourcentages de réussite proclamés dans ce domaine étaient près de 5 fois supérieurs à la réalité. Le département Endoctrinement avait cependant la réputation de ne jamais libérer un fauteur de troubles avant qu'il ne fut fanatiquement dévoué à l'Ordre Nouveau. Cette réputation n'était pas usurpée.

Recrutement
  
  Ce département fut progressivement soustrait à l'autorité du quartier général du GroupSA avec la bénédiction du Bureau de la Sécurité Impériale. Il débordait toujours d'activité. Ce dynamisme apparent eut souvent pour effet d'inciter des parents à inscrire leurs rejetons au GroupSA. Le département Recrutement avait pour objectif de faire passer les effectifs du GroupSA au-delà de la barre des 10 trillions.

La Coalition pour le Progrès

  La Coalition pour le Progrès était l'autorité centrale qui coordonnait les rapports des Moniteurs de Secteurs. Au départ, cette section manquait de personnel et n'avait qu'une faible influence sur le développement culturel de l'Empire, mais elle devint ensuite une énorme administration. Progrès se montrait d'une étonnante efficacité pour tout ce qui concernait la collecte et l'analyse des informations que lui communiquaient les Moniteurs de Secteurs. Les différentes victoires de l'Alliance Rebelle eurent pour conséquence de lier plus étroitement Progrès avec le BSI. Le département s'occupait de réunir des renseignements de base pour leur compte. Des millions de rapports furent ainsi épluchés minutieusement par ses soins afin de tenter de découvrir des indices révélateurs d'activités subversives. Tout détail suspect était d'abord analysé par Progrès avant d'être signalé au BSI.

Moniteurs de Secteurs
  
  Un Moniteur de Secteur regroupait un ensemble d'antennes locales qui étaient en théorie censées établir des rapports sur les développements culturels favorables à l'accomplissement de l'Ordre Nouveau dans un secteur donné. Un Moniteur de Secteur devait lui-même procéder à un triage préliminaire des renseignements qu'il collectait afin de veiller à bien les communiquer aux départements adéquats. Si Progrès estimait que certaines informations étaient dangereuses, le département se chargeait alors de les encoder avant d'indiquer aux autres membres du COMPORN quelles procédures de sécurité ils devaient observer avec le Moniteur de Secteur concerné.

Art
  
  Parmi tous ceux qui composaient Progrès, le département Art était certainement celui que les citoyens de l'Empire méprisaient le plus. Il était en effet chargé d'établir des rapports sur les courants artistiques des divers secteurs de l'Empire. Ce département tentait d'appliquer les préceptes de l'Ordre Nouveau à toutes les formes d'art que l'on peut trouver dans la galaxie : la sculpture sur sable de Tatooine, les transromans de Cadomai, les particidrames de Besn, les holosculptures dynamiques d'Ediorung... Toutes étaient jugées selon les mêmes critères rigides. Aux yeux des milliers de races évoluées qui ont développé une culture au cours des millénaires passés, les membres du département Art n'avaient pas plus le droit de juger une création artistique que des indigènes sans éducation. Lorsque le département avait une critique particulièrement acerbe à formuler à l'encontre d'une œuvre, il installait à côté de celle-ci un panneau holographique qui rappelle en permanence son point de vue "officiel". Comme ces panneaux étaient d'un rouge flamboyant, le terme écarlate était couramment employé pour désigner toutes les critiques défavorables. "Faire dans l'écarlate" était une garantie de succès sur quantité de mondes opposés à l'Empire.


Science
  
  Le département Science était à l'origine une section à part entière, mais il fut placé sous l'autorité de Progrès à la suite d'une restructuration politique. Ce département ne devait pas seulement juger de l'opportunité idéologique des recherches scientifiques entreprises par tous les savants de l'Empire, il devait également coordonner activement ces travaux afin qu'ils s'inscrivent dans le programme de progrès scientifique conçu par l'Ordre Nouveau. La plupart de ses membres étaient des scientifiques aux convictions idéalistes qui se refusaient à céder aux pressions du COMPORN qui aurait voulu les voir se consacrer exclusivement à des projets pouvant avoir des applications sur le plan militaire. Bien que le BSI tenait sous étroite surveillance le département Science, le COMPORN prenait rarement des mesures à l'encontre de ses savants qui continuaient à mener comme ils l'entendaient des recherches dans leurs domaines de prédilection.

Commerce

  A l'origine, le département Commerce avait pour but de permettre au COMPORN de travailler avec de grandes sociétés commerciales à la mise au point de plans de développement économique applicables aux divers mondes de l'Empire. Inefficace et constamment mis sous pression par les puissants Fédération du Commerce et Clan Bancaire, cette mission fut rapidement abandonnée au profit d'accords avec ces grandes organisations commerciales qui, du coup, purent prospérer en étant relativement épargnés par les contrôles de l'Empire. Le département veillait par contre tout particulièrement à ce que certaines découvertes technologiques impériales ne puissent plus tomber entre les mains de l'Alliance par le biais d'un espionnage industriel massif.

Education
  
  Le département Education reçut comme mission d'uniformiser l'enseignement prodigué dans l'Empire, de manière à mettre l'accent sur les valeurs prônées par l'Ordre Nouveau. A la différence du département Education du GroupSA, celui-ci ne dispensait aucun enseignement. Il se contentait d'établir des rapports indiquant comment devrait être réformé le système éducatif de certains mondes afin de mieux se conformer aux diktats de l'Ordre Nouveau. Ses activités lui valurent d'être un sujet de dérision dans la plupart des secteurs de l'Empire. La Commission Sélective affectait souvent à ce département des individus connus pour leur incompétence, mais qu'il était néanmoins politiquement opportun de conserver au sein du COMPORN.

Justice

  Les conflits internes du Sénat de l'Ancienne République laissèrent des traces profondes sur le plan institutionnel, et l'Empire était confronté à toutes sortes de problèmes législatifs : lois rétroactives, inégalitaires ou contradictoires. Le département Justice s'était vu confier la tâche de rédiger un code juridique applicable à l'Empire tout entier. Les membres de ce département devaient non seulement veiller à la bonne application des textes qu'ils élaboraient, mais aussi expliquer aux systèmes concernés les théories qui avaient présidé à leur élaboration. Leurs efforts et leur dévouement irréprochable ont permis d'améliorer considérablement le fonctionnement des institutions judiciaires impériales.

La Coalition pour l'Amélioration

  Après n'avoir été longtemps qu'un sous-bureau du département Commerce, la Coalition pour l'Amélioration devint une section à part entière sous les "suggestions" de l'Empereur. Elle recevait des copies de tous les rapports rédigés par Progrès par l'intermédiaire du BSI afin de repérer les systèmes qui s'écartaient des idéaux de l'Empire et se chargeait de mettre au point des "solutions" à long terme.

Développement Sectoriel

  Les ressources dont disposaient chaque agence du Développement Sectoriel variaient en fonction de leur importance stratégique. Elle comprenait deux bureaux : le Bureau de Modification et le Bureau de Reconception.

  Modification : ce bureau avait pour mission de modifier insidieusement les sociétés et leurs institutions de façon à renforcer leur loyauté envers l'Ordre Nouveau : soutien discret de la carrière de politiciens favorables aux vues de l'Empereur, créations de conflits mineurs dont les interactions pouvaient donner des résultats politiques, etc.

  Reconception : lorsque le Bureau Modification n'arrivait pas à "sauver" un gouvernement sous sa forme actuelle et que la planète concernée présentait un intérêt stratégique majeur pour l'Empire, le Bureau Reconception collaborait avec l'Armée Impériale afin de conseiller les officiers sur les cibles à atteindre.

La CompForce

  La CompForce était la branche militaire du COMPORN. Elle fut créée afin de procurer à l'Empereur une importante force armée dont la loyauté soit comparable à celle des troupes de choc. Exclusivement composée de volontaires du GroupSA triés sur le volet, ils étaient affectés au département Assaut ou Observation suivant leurs compétences.

  Observation : les soldats de l'Armée régulière éprouvaient une profonde aversion pour les unités de ce département. Les hommes qui les composaient étaient tous des membres du GroupSA choisis pour leur fanatisme. Ils avaient pour mission de s'assurer que tous les officiers ou hommes de troupe agissaient bien dans l'intérêt de l'Ordre Nouveau.

  Assaut : aucune autre unité militaire ne connut un taux de pertes aussi élevé en cours d'entraînement ; le GroupSA représentait un tel réservoir de volontaires que ce département se permettait des méthodes d'une extraordinaire dureté. 88% des recrues n'arrivaient pas au terme de leur formation, ce qui permettait au département Assaut d'obtenir des troupes d'une grande cohésion, capables de se battre même après avoir subi des pertes importantes.

Le Bureau de la Sécurité Impériale

  Pour plus d'informations concernant le BSI, cliquez ici.


Actualités en relation

LEGO Star Wars : Un point sur les nouveautés prévues pour 2018

Depuis quelques jours, de nombreuses rumeurs et annonces officieuses circulent sur les futurs sets LEGO Star Wars disponibles au premier trimestre 2018. Nous en faisons le point aujourd’hui. Concernant tout d'abord les sets en lien avec Les Derniers Jedi...


LEGO Star Wars : Les visuels officiels des nouveautés 2017

Quelques sites de revendeurs agréés LEGO européens ont commencé à mettre en ligne les visuels officiels des nouveautés LEGO Star Wars, annoncés pour décembre prochain. Nous vous en parlions il y a quelques semaines, voici les sets...


Star Wars VIII : Benicio del Toro se montre dans un nouveau clip !

Et de trois ! Après un premier bref clip de la journée avec BB-8, puis un spot plus complet avec un Luke très dramatique, voilà qu'un troisième clip pour les Derniers Jedi vient d'arriver en...


Star Wars X-Wing : Les nouveautés de l'Episode VIII

Star Wars : X-Wing, le jeu de table à base de figurines de vaisseaux de la saga annonce la vague 13, en lien avec l'Episode VIII : Les Derniers Jedi. Et si l'actualité date un peu, la sortie de l'Episode...


Star Wars VIII : Deux nouveaux posters pour le Côté Obscur et Lumineux

Alors que l'on vient de découvrir tout récemment l'affiche japonaise des Derniers Jedi, voilà que deux nouveaux posters viennent de faire leur apparition. Les deux posters en question (oui, ils sont en tchèque) sont thématiques...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN)
Nom
Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN)
Type
Organisation gouvernementale
Origines
Fonctions
Soutien de l'Empire

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 146


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau (COMPORN)" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • WEG - Imperial Sourcebook
  • WEG - Star Wars Sourcebook
  • WEG - The Roleplaying Game
  • WOTC - Rebellion Era Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.