Corporation Technique Républicaine


La Corporation Technique Républicaine est un consortium affilié à la Nouvelle République et spécialisé dans la conception de vaisseaux spatiaux.

  Fondée une année à peine après la bataille d'Endor et dans le sillage de la fondation de la Nouvelle République, la Corporation Technique Républicaine fut créée grâce au financement des principaux supporters du nouveau régime. Pensée pour contrecarrer l'influence des grands constructeurs spatiaux encore largement sous contrôle impérial - on pensera notamment aux Chantiers Navals de Kuat - mais aussi pour pourvoir aux besoins militaires immédiats d'une république encore trop faible pour mettre à bas la puissance impériale, la Corporation Technique Républicaine fut rapidement mise à contribution.

  D'abord sollicitée pour fabriquer les vaisseaux-boucliers conçus par Lando Calrissian pour sa nouvelle cité nomade et minière sur Nkllon dans le système Athega, la Corporation Technique Républicaine fut également chargée de mettre en œuvre le premier programme aérospatial d'envergure de la Nouvelle République peu après la capture de Coruscant, le programme Defender, projet qui devait consister dans le développement d'une force compacte, capable, en adéquation avec la doctrine militaire de la Nouvelle République et à même de remplacer les vaisseaux hétéroclites hérités de l'Alliance Rebelle :
• Le destroyer stellaire de classe Nebula : inspiré des plans du destroyer stellaire de classe République, il fut formellement renommé destroyer stellaire de classe Defender ;
• Le chasseur Defender : en réalité une version améliorée d'un modèle existant de la Corporation Incom, l'intercepteur ATL ;
• Le transport d'assaut Defender : vaisseau capable d'emporter à son bord trois escadrilles.

  Néanmoins, les contre-offensives impériales surprises menées par le Grand Amiral Thrawn puis par l'Empereur forcèrent la Corporation Technique Républicaine à mettre temporairement son projet en veille - seuls les chasseurs Defender sortirent des chaînes de production et furent mis à contribution - et la compagnie dut attendre le passage de la tempête et de ses contrecoups pour remettre en marche sereinement ses bureaux d'études et de développement. Dans le même temps, les forces militaires de la Nouvelle République qui avaient depuis gagné en maturité et davantage encore théorisé leur doctrine, confièrent au consortium le développement d'un nouveau programme, celui des Nouvelles Classes ; en réalité une reprise du programme Defender élargi au développement de vaisseaux spécialisés de léger et moyen tonnage articulés autour des destroyer et porte-vaisseaux Defender et du transport naval de classe Endurance, ce programme contribua largement à la visibilité de la marque :
• La canonnière de classe Warrior
• Le croiseur lourd de classe Majestic
• Le ravitailleur de classe Hajen
• Le transport naval de classe Endurance
• Le vaisseau d'escorte léger de classe Sacheen
• Le vaisseau de patrouille de classe Agave
• Le vaisseau de reconnaissance de classe Ferret
• Le vaisseau de reconnaissance de classe Prowler

  Si les vaisseaux du programme des Nouvelles Classes se comportèrent très bien au cours des conflits de faible intensité - on pensera à la guerre contre les Yevethas -, ils montrèrent très largement leurs limites durant les derniers engagements contre les Vestiges de l'Empire où ces derniers utilisèrent habilement les derniers grands cuirassés stellaires à leur disposition. Ainsi, si les forces de la Nouvelle République furent forcées de revoir leur pensée stratégique après ces évènements, on ignore comment les résultats de ces réflexions se traduisirent pour la Corporation Technique Républicaine.

  Enfin, outre le fait qu'elle était également impliquée dans la conception et la fabrication d'airspeeders, on notera surtout que la Corporation Technique Républicaine fabriqua sous franchise les vaisseaux suivants :
• Les LAF-250 et HLAF-500 pour le compte de la Corporation Technique Corellienne,
• Le cargo de combat de classe Solo conçu par la Guilde des Métallurgistes de Vandelhelm et fabriqué conjointement avec SoroSuub et les chantiers navals de Fondor.



Actualités en relation

HoloNet : 23 nouvelles fiches sur les X-Wings

Le mois de Juillet touche déjà à sa fin. On ne pouvait pas le laisser partir sans vous sortir un petit pack de fiche, proposé par Morgoth sur le thème des X-Wings ! 23 nouvelles fiches viennent donc compléter...


Solo : Une nouvelle vidéo sur la photographie, les costumes et les aliens !

Si tous les projecteurs sont aujourd'hui tournés sur l'avant-première de Solo : A Star Wars Story au Festival de Cannes, la campagne promotionnelle du film, elle, continue sur les internets. Le quotidien américain USA Today, partenaire...


Holonet : L'encyclopédie se complète sur Les Derniers Jedi

Qui a dit que le dimanche c'était jour de repos ? Parce que sur l'Holonet je vous assure qu'il n'y a jamais de répit pour les rédacteurs encyclo qui s'acharnent à vous fournir des fiches de...


Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
12/02/2015

Date de modification
15/02/2015

Nombre de lectures
5 077


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Wizards of the Coast
  • The Complete Star Wars Encyclopedia
  • The Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • The Essential Guide to Warfare
  • The New Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • WEG - Cracken's Threat Dossier
  • WEG - Heir to the Empire Sourcebook
  • WEG - The DarkStryder Campaign

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.