Corporation Czerka


La Corporation Czerka était une entreprise amorale très répandue et très influente durant l’ère des Chevaliers de l’Ancienne République.

  Dans le demi-siècle qui suivit la Grande Guerre des Sith, la Corporation Czerka fut l'entreprise la plus connue et la plus influente dans la galaxie. Son siège se trouvait sur Coruscant et elle était très répandue sur les mondes affiliés ou non à la République, ce qui faisait qu'on pouvait trouver un bureau sur une planète mineure de la Bordure Extérieure. Mais pour arriver à ses fins, la Czerka ne reculait devant rien et elle fut sans doute la plus amorale de toutes les sociétés galactiques. Ses dirigeants étaient égoïstes, imbus de leur personne, consommés par leur propre succès et ne pensaient qu'à un seul mot : crédits.

   I - Histoire

  La date de la création de la Corporation Czerka est inconnue, mais on pense que l'entreprise fut fondée peu après l'an -3 996. Elle participa à l'effort de reconstruction peu après la guerre contre Exar Kun et elle fut récompensée par la République qui lui offrit certains domaines dans la galaxie. Le président le plus célèbre (et peut-être même le créateur) de cette entreprise fut sans doute Pollard Seario.
Très rapidement, la Czerka s'étendit dans de nombreux systèmes de la galaxie, faisant de l'ombre, entre autres, à Aratech Industries. Là où elle pouvait faire du profit, la Corporation se dépêchait d'installer une base afin de pouvoir amasser un maximum de crédits.

  L'extension de la Corporation Czerka dans toute la galaxie fut très importante. Des bureaux de vente, des avant-postes de recherches, des équipements de fabrication, et des services de logistique furent installés et proposés sur la plupart des mondes appartenant à la République. Certains mondes n'étaient d'ailleurs pas déclarés, afin que la Czerka puisse les exploiter à sa guise sans être dérangée par un contrôle de la République qui aurait mis fin à ses activités.

  Malgré la sinistre réputation de la compagnie, les clients achetaient chez eux, avec toutefois une certaine répugnance. Il faut savoir que, la plupart du temps, seule la Czerka était présente sur la planète et qu'elle ne reculait devant rien pour empêcher un quelconque concurrent de s'installer sur une planète sur laquelle elle était déjà présente. Elle utilisait pour cela différentes méthodes dites de "persuasion" comme l'extorsion et les pots-de-vin, voire même l'assassinat. De plus, la Corporation n'hésitait pas à recourir à l'esclavage, au pillage des planètes et même au génocide de peuples indigènes pour maintenir son emprise et, pour cela, elle employait des mercenaires. Dans les colonies de la Bordure Extérieure, tout le monde savait que la Czerka n'hésitait pas à faire monter les prix sur les produits de première nécessité comme l'eau, la nourriture et les médicaments, laissant dans leur misère ceux qui n'avaient pas les moyens de payer.

  Durant la Guerre Civile des Jedi qui opposa la République et les Jedi aux Sith de Dark Revan, Pollard Seario et la Czerka jouèrent double-jeu : tout en se montrant neutre voire pro-républicain selon les moments, elle signait des accords dans le plus grand secret avec l'Empire Sith, des accords très lucratifs à n'en pas douter. Un avant-poste fut installé dans la seule ville de la planète Korriban, Dreashdae, une installation qui en disait long sur la politique de la compagnie durant la Guerre Civile.

  Une fois que son maître Dark Revan fut tué, le nouveau Seigneur Noir Dark Malak renforça ses liens avec la Czerka et lui accorda un droit exclusif pour qu'elle fasse du commerce dans tous les territoires dominés par les Sith. Ces derniers étaient en effet impliqués dans une guerre contre la République qui leur coûtait cher en équipements.  Les occasions de faire de gros profits pour une société sans morale comme la Czerka ne manquaient pas et Pollard Seario profita de l'occasion pour étendre sa mainmise sur le commerce galactique. Pour soutenir l'effort de guerre, la Czerka produisit plusieurs droïdes pour les Sith dont les célèbres droïdes d'assaut Mark I et Mark IV. Sûrement grâce aux actions qui furent menées lors de la bataille de Czerka 431 (un centre de recherche de la compagnie), l'alliance qui était secrète entre les Sith et la Czerka fut révélée au grand jour.

  Les nombreux massacres des Sith ne changèrent pas la politique de l'entreprise. D'ailleurs, suite au bombardement de Taris qui fit des millions de victimes, elle chercha à cacher les informations à ses employés, afin que ceux-ci ne soient pas tentés de démissionner. Après la défaite des Sith lors de la Bataille de la Forge Stellaire, bataille qui conclut la guerre, contre toute attente, la Czerka ne fut pas poursuivie à cause de son alliance avec les Impériaux Sith ennemis de la République. Mieux encore, elle participa à l'effort de reconstruction des mondes républicains qui avaient souffert de la guerre, ce qui fit qu'on la retrouva lors du Projet de Restauration de la planète Télos IV. En concurrence directe avec les Ithoriens de Chodo Habat, la Czerka tenta par tous les moyens de les écarter. Heureusement, les différentes tentatives d'intimidation échouèrent grâce à l'Exilée qui aida les Ithoriens, et la Czerka dut abandonner ses opérations sur Télos IV.

  Quelques années ( peut-être même quelques siècles ) plus tard, il semble que la Corporation Czerka eut changé de nom pour Czerka Arms, une entreprise essentiellement tournée vers l'armement. Elle changea ainsi de symbole et peut-être, espérons-le, de politique.


  II - Opérations

  1 - Kashyyyk

  Comme la Czerka avait participé à l'effort de reconstruction suite à la Grande Guerre des Sith, le Sénat lui offrit un domaine qui contenait Kashyyyk. En effet, cette planète avait été découverte par la corporation et il était donc tout à fait normal qu'elle appartienne à celle-ci. G5-623 ou Edean, tels étaient les noms que donnaient la Czerka (ou plutôt ses actionnaires) à la planète natale des Wookies. Il est vrai que Edean était plus agréable à l'oreille que Kashyyyk, vu que la langue dominante, le Shyriiwook, était assez rude à prononcer. Pour palier le problème du langage avec les autochtones, la compagnie avait à sa disposition et pour les clients des droïdes traducteurs. Il y avait de nombreux avant-postes sur Edean qui géraient la planète et l'un d'entre eux était sous la responsabilité de l'Ithorien Janos Wertka.

  Très rapidement, la Czerka commença à aménager un peu le territoire, élevant diverses passerelles pour pouvoir circuler plus facilement. Ils foulèrent de leur pied le sol d'Edean, un lieu appelé les Terres Sombres que les Wookies vénéraient. Ce fut d'ailleurs à cet endroit qu'elle aida, en l'an -3.961, le futur Dark Revan à dissimuler ou du moins à interdire l'accès à une zone dans laquelle se trouvait une carte stellaire rakata. Il s'agissait sans doute là du premier contrat passé entre les Sith et la compagnie.

  Sur ce monde, la Czerka s'occupait de bio-acquisition, un domaine très lucratif. Qu'est-ce que la bio-acquisition ? Un autre mot pour nommer l'innommable : l'esclavage, et les victimes étaient bien sûr les Wookies. Quand la Czerka avait débarqué sur Edean, elle avait déclaré que le monde ne possédait pas d'espèces intelligentes et elle ignora donc les Wookies. Avec leur incroyable force physique, ils faisaient une parfaite main-d'œuvre pour travailler sur des chantiers. G5-623 ne faisait pas partie de la République et les citoyens de la planète n'avaient aucun droit, ce qui fit que la corporation pouvait faire ce qu'elle voulait.

Corporation Czerka

La bio-acquisition, un autre mot pour nommer l'innommable.


  Pour obtenir de la "marchandise", la Czerka rusa en passant des accords avec les chefs wookies. En échange d'armes, ces derniers leur donnaient des Wookies en bonne santé. L'accord était très profitable à la compagnie qui veillait à ce que leur chef soit acquis à leur cause afin d'éviter toute tension et toute violence. Les principaux acheteurs étaient bien sûr les ennemis de toujours du peuple de Kashyyyk, les Trandoshans. Le gouvernement de Trandosha avait spécialement négocié un contrat pour obtenir des esclaves wookies.

  La Corporation déconseillait aux visiteurs de trop s'éloigner de la zone d'atterrissage principale. La planète était restée très sauvage et la compagnie n'envoyait pas de patrouilles à la recherche des touristes égarés. Il est vrai que certains Wookies menaient une résistance farouche contre ces envahisseurs étrangers qui pillaient leur peuple et leur monde. En plus de la traite des Wookies, certaines personnes de la Czerka comme le lieutenant Dern n'hésitaient pas à massacrer des bêtes comme les inoffensifs tachs juste pour le commerce.

  En l'an -3.956, cela faisait quelques années que les différents contrats étaient signés avec le chef wookie Chuundar. Ce dernier, après avoir écarté son frère Zaalbar qui avait découvert sa trahison, avait manœuvré avec la Czerka  pour prendre la place de son père Freyyr à la tête des Wookies. Chuundar vendit ainsi son peuple pour rester au pouvoir. Pourtant, une personne arriva sur la planète, comme un cheveu dans la soupe et ce cheveu, c'était Revan. Pas le Seigneur Noir, mais le Jedi qui marchait sur le chemin de la rédemption.

  Il aida la résistance wookiee en retrouvant Freyyr, exilé dans les Terres Sombres et celui-ci combattit aux côtés de son second fils Zaalbar, alors ami de Revan, pour faire tomber Chuundar. La mort de ce dernier entraina un vent de rébellion incroyable chez les Wookies qui parvinrent à repousser enfin les esclavagistes de la Czerka. La Corporation perdit beaucoup d'argent lors de cette indépendance

  2 - Tatooine

  La raison pour laquelle la Czerka s'installa sur Tatooine fut un minerai présent sur la planète dans le sol sableux. Une étude géologique fut menée et les résultats obtenus furent extrêmement prometteurs. Ainsi, la Czerka s'appropria Tatooine et prit pour capitale une des rares villes de la planète, Anachore.

  En plus du minerai, la Czerka misa sur les services destinés aux clients et visiteurs : cela allait de la chasse à la course de fonceurs. Pour sortir d'Anachore, un permis de chasse était nécessaire. Ces derniers garantissaient à la compagnie que personne ne pouvait sortir sans son autorisation et, de cette manière, elle savait qui était où. Les personnes qui sortaient d'Anachore se devaient de rester dans les zones balisées afin de ne pas se perdre dans le désert. La Czerka interdit l'exploration de peur de retombées juridiques, ne désirant pas être tenue pour responsable au cas où quelqu'un périrait dans les dunes.

  Pour extraire le minerai, la corporation construisit d'énormes chars des sables, les M-ETT. Plusieurs personnes étaient nécessaires pour les faire manœuvrer dans les dunes. La plupart des chars partaient à l'aube, afin d'éviter les gros prédateurs comme les wraids et les dragons krayt. Les dangers étaient nombreux dans le désert et, en plus de ces créatures, les chars essuyaient souvent des attaques violentes d'Hommes des Sables.

  Pour d'obscures raisons que l'entreprise ignorait, le peuple d'une enclave de Tuskens avait déclaré la guerre à la Corporation Czerka et jurait de les faire partir de Tatooine. Les raids sur les chars et dans les entrepôts se multiplièrent, les Hommes des Sables faisant quelques fois des prisonniers. Face à cela, la Czerka lança un programme de recherche, une initiative tout à fait louable. Cependant, ces recherches devinrent trop coûteuses et elle jugea bon de faire signer à tous ses employés travaillant sur Tatooine un contrat dégageant la compagnie de toute responsabilité dans ce cas de figure. Après tout, toutes les sociétés fonctionnaient ainsi dans cette branche.

  Mais le problème posé par les Hommes des Sables empira, aussi la compagnie décida-t-elle de mettre à prix la tête des Tuskens, espérant qu'un mercenaire puisse régler ce problème. Cette mise à prix de tout un peuple n'était pas du goût de Dayso Cooh qui était persuadé qu'une solution pacifique existait. Hélas, l'officier du protocole présent dans les locaux de la corporation lui déclara qu'il n'avait qu'à aller se plaindre à la représentation de la Czerka sur Coruscant, représentation qui n'était ouverte qu'aux heures de bureau.

Corporation Czerka

Les attaques des Hommes des Sables n'étaient que la partie émergée de l'iceberg...


  Un autre problème beaucoup plus grave concernait le minerai : il ne pouvait être usiné correctement. Les mines n'étaient pas rentables et il y en avait moins que les études réalisés ne le laissaient supposer. Personne ne savait pourquoi le minerai était de si piètre qualité. Il y avait sur Tatooine d'étranges fluctuations énergétiques qui défiaient l'entendement. En revanche, leur effet était immédiat : le minerai en provenance de cette planète ne servait à rien car il se dégradait trop rapidement avant qu'il puisse être exploité. La Corporation Czerka perdait de l'argent et cela commençait à se savoir et donc à faire fuir les acheteurs ; c'est pourquoi elle tenta d'étouffer l'affaire et répondait toujours de s'adresser au représentant de la compagnie sur Coruscant quand on lui posait des questions sur le sujet.

  La Czerka commença alors à envisager de quitter Tatooine ; certes un départ serait coûteux mais moins que le fait de s'entêter. L'équipement lourd allait devoir être abandonné, laisser à la merci des Jawas à cause du coût de l'opération. Peut-être que ces petites créatures trouveraient une utilité à ces chars des sables et ce ne serait certainement pas la première fois. Les Jawas récupéraient sans cesse la technologie d'autrefois et il paraît évident qu'Anachore avait été colonisée et abandonnée à plusieurs reprises. Il s'écoulait environ un siècle entre chaque nouvelle tentative, le temps que les raisons de l'échec précédent aient été oubliées. La Corporation Czerka était tombée dans un bourbier financier et c'en était à se demander si les informations sur le minerai n'avaient pas été sciemment transmises par une compagnie rivale.

En clair, un grand nombre de problèmes pour la Czerka sur Tatooine. Toutefois, celui posé par les Hommes des Sables fut réglé quand le Chevalier Jedi Revan, toujours sur le chemin de la rédemption, débarqua sur la planète à la recherche d'une carte stellaire rakata. Apparemment, il sembla que la résolution du conflit entre la Czerka et les Tuskens fut une des étapes du jeune homme pour qu'il puisse accéder à son but. On se doute que cela se fit de manière pacifique, Revan dégainant son sabre laser beaucoup moins facilement et avec moins d'agressivité que par le passé.

  On pense judicieusement que, peu de temps après le passage du Jedi, la Czerka se retira de Tatooine.

  3 - Dreshdae

  L'avant-poste de la Czerka montrait deux choses de la Corporation Czerka : en premier lieu, elle démontrait sa volonté de maintenir des opérations sur n'importe quelle planète, aussi éloignée et impopulaire soit elle et en second lieu, elle était la preuve de l'alliance entre l'Empire Sith de Dark Malak et la compagnie. Ici, elle faisait un peu d'exploitation, s'occupait des transports locaux et pourvoyait aux besoins des Sith. C'étaient principalement des marchandises qui transitaient par l'astroport, mais beaucoup de visiteurs affluaient pour apprendre la culture sith.

  Un bureau ayant le rôle de Q.G. administratif se trouvait à Dreshdae. Quelques services étaient offerts comme le commerce d'armes. Si un visiteur désirait avoir de plus amples informations sur Korriban, un représentant de la Czerka était disponible et répondait à chacune des questions. Ici, on expliquait la présence de la compagnie sur un monde appartenant aux Sith par le fait que la Czerka devait perdurer sans se soucier de qui était au pouvoir.

Corporation Czerka

Le bureau de la Corporation Czerka sur Korriban.


  Évidemment, les principaux clients furent les apprentis sith de l'académie qui se trouvait non loin de la ville. Après que le Jedi Revan eut éliminé le directeur de l'académie Uthar Wynn ainsi que plus tard le Seigneur Noir Dark Malak, les Sith survivants se déchirèrent pour obtenir la place du chef laissée vacante. De violents combats éclatèrent au sein de l'académie et à Dreshdae et on comprend que, devant ce dangereux climat qui faisaient certainement fuir les clients, la Czerka eut retiré ses billes de Korriban.

  4 - Czerka 431

  Les évènements qui se déroulèrent sur le site de recherche 431 sont voilés d'un certain mystère. Se situant durant la Guerre Civile des Jedi, les faits indiquent que la Czerka fit des études assez poussées sur les capacités du droïde de guerre Juggernaut, un modèle de droïde de combat que la République utilisait. Évidemment, le but de ses recherches était de servir les Sith dans leur lutte contre les Jedi. Des recherches qui mirent certainement du temps à aboutir, ce qui poussa les Sith à vouloir prendre les choses en main en obtenant le contrôle total du site. Une décision que la Czerka approuva afin de ne pas froisser leur principal client.

  Cependant, une des scientifiques du nom de Joni Ree n'était pas de cet avis. Elle ne portait pas dans son cœur les Sith et décida d'informer les services secrets de la République sur les activités de la Czerka et de leurs intentions de donner le site aux Sith. Cela donna lieu à une course-poursuite entre Ree qui cherchait à s'enfuir avec le droïde Juggernaut qui servait pour les tests et les Impériaux lancés à ses trousses. Une bataille eut lieu entre les forces républicaines qui se trouvaient là "par hasard" et les forces sith. Heureusement, il semblerait que la scientifique parvint à s'échapper grâce à l'intervention d'un groupe de la République. Nul doute que cette fuite en engendra une plus importante sur les activités de la Czerka : elle travaillait pour l'ennemi, les Sith.

  5 - Telos IV

  Comment la Czerka fit-elle fait pour se retrouver dans le projet de restauration de Telos IV, alors qu'elle avait été l'alliée des Sith durant la Guerre Civile des Jedi, ces mêmes Sith qui avaient ravagé la planète ? On se doute que des pots-de-vin furent distribués pour éviter toutes poursuites judiciaires de la République et que la corporation graissa la patte des dirigeants du projet pour qu'il la laisse s'installer. L'intérêt de la corporation était les quelques ressources qui étaient restés intactes après le bombardement de la planète ordonné par Dark Malak et Saul Karath. Ainsi, la compagnie, sous un masque de bonnes intentions, se moquait éperdument de sauver Télos IV et, pour pouvoir piller les restes de Télos, obtint certaines zones de restauration. Le centre de commandement se situait dans la Station Citadelle, en orbite autour de la planète et il était dirigé par Jana Lorso. Évidemment, cela n'était pas du tout du goût de l'Ithorien pacifique Chodo Habat, le chef du projet de restauration de Télos IV.

Corporation Czerka

Le bureau de Jana Lorso, représentante de la Czerka sur la Station Citadelle.


  Au sein de la Station Citadelle, les activités de la Czerka étaient pour le moins illégales. Outre le recours fréquent à la corruption, elle n'hésita pas avoir faire de la contrebande pour faire venir, entre autres, des armes ce qui était interdit. Une union entre la Czerka et l'Échange fut contractée. Le chef local du Syndicat du Crime, Loppak Slusk et ses sbires empêchaient les Ithoriens de travailler convenablement en volant leur matériel par exemple. Jana engagea aussi de nombreux mercenaires dont elle envoya une partie dans les zones de restauration de la planète pour garder les bases qui s'y trouvaient. On ignore encore quels furent ces rapports avec deux bandits recherchés par les Forces de Sécurité Télosiennes, des criminels qu'elle aida d'ailleurs à fuir la station. Des affaires qui devaient rapporter beaucoup d'argent à la compagnie (et à sa représentante). Cependant, quelques personnes n'étaient pas d'accord avec la politique menée par Lorso, comme Corrun Falt.

  La Czerka aura probablement réussi à faire plier les Ithoriens par l'usure, si l'Exilée n'était pas arrivée à la Station Citadelle peu après la catastrophe de Péragus II. La Czerka tenta tout d'abord de l'engager afin qu'elle puisse précipiter la chute de Chodo Habat et de ses alliés. Malheureusement, la Jedi refusa et préféra aider les Ithoriens. Jana Lorso vit alors tout ce qu'elle avait construit disparaître. Son alliance avec l'Échange vola en éclats quand la jeune femme alla voir Slusk. De plus, la corporation ne sait comment, les fichiers qui contenaient  les preuves de corruptions de la Czerka et qui était à l'abri dans les locaux de la corporation disparurent et se retrouvèrent aux mains de Chodo Habat. Lorso envoya sans plus attendre ses mercenaires pour éliminer une fois pour toutes les Ithoriens, mais l'Exilée et ses alliés intervinrent pour repousser l'assaut et vaincre leurs ennemis. Finalement, les preuves de corruption et les témoignages sur l'action des mercenaires de la Czerka permirent de faire traduire devant le Conseil Télosien Jana Lorso qui fut démise de ses fonctions au sein de la compagnie. Elle fut remplacée par Corrun Falt et ce dernier dirigea les opérations jusqu'à ce que le Conseil dirigeant décide d'exclure la corporation du Projet de Restauration.


  IV - Personnel

  Les employés de Czerka étaient aussi opportunistes et bureaucratiques que la compagnie qu'ils servaient.

a. Associé de la Czerka

  Ceux qu'on appelait associés de la Czerka formaient le cœur de la gestion et de la main-d'œuvre au plus bas niveau de la compagnie. Il s'agissait la plupart du temps de personnes ambitieuses qui ne reculaient devant rien pour réussir leur carrière. Le recrutement était très difficile et le moindre faux-pas d'un jeune pouvait avoir de terribles conséquences sur ses premières années au sein de l'entreprise. Dans le meilleur des cas, ces recrues arrivaient à des postes où il fallait s'occuper du service à la clientèle. Cependant, les associés employaient souvent la bureaucratie ou d'autres moyens peu avouables afin de faire disparaître les problèmes qu'ils auraient pu rencontrer. Ce qui prouvaient que les associés de la Czerka étaient des personnes qui ne reculaient devant rien pour atteindre leurs objectifs et être bien vues par leurs supérieurs.

b. Scientifique de la Czerka

Les scientifiques de la Czerka formaient le noyau dur des efforts de la compagnie pour développer de nouveaux concepts et produits qui allaient être mis sur le marché galactique. Talentueux, compétents et pratiques, ils travaillaient dans les différents bureaux de la galaxie de la compagnie où ils étudiaient la biologie locale et les formations géologiques afin de trouver de nouveaux composés, éléments ou forment de vie que la société allait pouvoir exploiter. En voyant la manière dont le peuple Wookiee fut traité, on peut se demander combien d'espèces jugées "non-intelligentes" se sont vus réduire en esclavage et exploités. Ils étaient donc en général amoraux, plus intéressés par leur réputation et leurs accomplissements que par les nombreuses transgressions à l'éthique scientifique qu'ils commettaient.

c. Agent de la Czerka

  Les agents de la Czerka étaient des employés qui s'occupaient des intérêts de la compagnie. Ils pouvaient remplir plusieurs tâches, allant de la sécurité à l'administration, en passant par la fraude et l'exploration. Ils étaient directement liés aux différents aspects de la gestion et de la production de l'entreprise. Certains agents avaient même un rôle d'espion : observer les moindres faits et gestes du personnel au sein de leur propre compagnie et évidemment ceux des concurrents étaient monnaies courantes chez la Czerka qui veillait à ce que ces missions restent top secrètes. Ainsi, la corporation pouvait saboter des projets de ses adversaires pour garder le monopole sur un marché par exemple. Les agents se trouvaient dans la plupart des avant-postes de la compagnie, qu'ils soient dans les bureaux et autres magasins. La Corporation Czerka était tellement importante que, sur quelques mondes, les dirigeants de ces avant-postes faisaient office de gouvernement. Un moyen subtil pour la compagnie de s'approprier des mondes et y faire ce qu'elle voulait.

Corporation Czerka

Deux des tenues des employés de la Czerka : celle du simple employé (à gauche) et celle de l'agent (à droite).



  IV - Production  

  Les productions de la Corporation Czerka furent assez variées durant la période des Chevaliers de l'Ancienne République. On pouvait y trouver divers choses comme des droïdes et des véhicules. Parmi les plus célèbres, on peut citer :
-Droïde protocolaire de série GE3,
-Droïde assassin HK-24,
-Droïde d'assaut Sith Mark I,
-Droïde d'assaut Mark II (probablement),
-Droïde d'assaut Sith Mark IV,
  pour les droïdes et un véhicule, le M-ETT.

  Le plus célèbre droïde que la compagnie inventa fut le droïde protocolaire de série GE-3, une solide machine qui était capable de remplir plusieurs rôles comme celui d'assistant ou de secrétaire, ce qui expliquait le fait qu'on le retrouvait, lui et sa structure squelettique, un peu partout dans la galaxie.

  Évidemment, la Czerka produisit des plusieurs droïdes de combat et fut l'instigatrice des séries de droïdes assassins HK. Malheureusement, malgré les nombreuses innovations qu'il offrait, le HK-24 ne rencontra pas un véritable succès auprès de la population car la plupart des gens dans la galaxie n'avaient pas vraiment besoin d'un droïde assassin et seuls quelques richissimes clients, comme le Seigneur Adasca, en achetèrent par centaines. Toutefois la création du droïde permit l'invention par Dark Revan d'HK-47 et des HK-50 qui furent d'excellentes machines de combats et d'assassinat.

  Ce savoir sur les machines de guerre, la Czerka le mit à profit pour inventer les droïdes d'assaut sith. On sait que quatre modèles furent créés et que deux d'entre eux sortirent du lot, ces deux mêmes qu'on retrouvait lors des terribles affrontements de la Guerre Civile des Jedi. L'Empire Sith en employa un très grand nombre dans son infanterie et la Czerka fournit ses machines aux Sith, tout comme à la République qui, elle, les utilisait plutôt dans un rôle de patrouille.

Corporation Czerka

Le droïde d'assaut sith Mark IV et le droïde protocolaire GE3, deux créations de la Corporation Czerka.


  Comme on peut le penser, la recherche n'était pas du tout négligée par la compagnie et il lui arrivait de travailler sur des droïdes déjà existants afin, certainement, de pouvoir orienter leurs investigations sur la création d'un nouveau modèle. Ainsi, sur le fameux site 431, on sait que la Czerka étudia les capacités du droïde Juggernaut en poussant ses capacités au maximum dans le but de voir ce qu'elle pouvait tirer comme avantage.

  Parmi les véhicules notables construits par la Czerka, on peut citer le METT ( Multi-Environnement Tracked Transport ou Transport Chenillé multi-environnement en français dans le texte) qui était en quelque sorte l'ancêtre du modèle de char des sables qu'utilisait les Jawas.

  En plus des droïdes et des véhicules, l'entreprise diversifia ses productions en créant de très nombreux produits de grandes qualités comme les gantelets défensifs ou les ceintures utilitaires, des produits qui avaient l'avantage de n'être pas trop chers. Ses ingénieurs conçurent aussi un émetteur sonique pour repousser les prédateurs lors de missions dans des zones dangereuses.

Corporation Czerka

Le symbole de la Corporation Czerka.

Informations encyclopédiques
Corporation Czerka
Nom
Corporation Czerka
Type
Organisation commerciale
Production de droïdes
Production d'Armes
Production de Véhicules & Vaisseaux
Production de Technologies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/03/2009

Date de modification
21/01/2015

Nombre de lectures
19 649


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Wizards of the Coast
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)
  • WOTC - Knights of the Old Republic Campaign Guide

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.