Jedi Noirs


Les Jedi Noirs étaint des utilisateurs du Côté Obscur à l'origine des Seigneurs Sith.

  Connu dans toute la galaxie, le terme de "Jedi Noir" ou "Jedi Sombre" ("Dark Jedi" en VO) semble pourtant souvent mal employé et il n'est pas rare que l'on y associe des personnes ou des évènements qui n'ont pourtant rien à voir. Ceci peut peut-être s'expliquer par le fait que les Jedi Noirs ne forment pas un groupe cohérent et organisé, et que cette appellation sert bien souvent de fourre-tout. Pour définir ce que sont les Jedi Noirs, le plus simple est peut-être de commencer par dire ce qu'ils ne sont pas.

  Comme on peut s'en douter, les Jedi Noirs ne sont pas des Jedi, même si bon nombre d'entre eux ont débuté leur vie au sein de ce vénérable Ordre et y ont appris à manier la Force, pour finalement se détourner de la voie des Jedi et suivre un chemin bien différent. Alors que les Jedi, qui utilisent le Côté Lumineux de la Force, forment une organisation structurée et répondant aux ordres d'un Conseil composé de membres considérés comme "sages", les Jedi Sombres utilisent le Côté Obscur et agissent le plus souvent selon leurs propres objectifs et ambitions, sans se soucier de l'intérêt général.
  
  En raison de leur utilisation du Côté Obscur de la Force, les Jedi Noirs sont bien souvent confondus avec les Sith, mais ces deux groupes de personnes forment en réalité deux entités distinctes. Les Sith - entendons par là les Seigneurs Sith et leurs apprentis - sont des utilisateurs du Côté Obscur faisant partie intégrante d'un Ordre Sith, dont l'organisation fut assez différente selon les époques, mais dont les membres partagent quelques points communs, dont le plus important est d'utiliser et de se réclamer de l'héritage des premiers Seigneurs Sith. Malgré les millénaires qui les séparent, les Seigneurs des Sith Marka Ragnos et Dark Sidious partagent ainsi un même enseignement, une même culture pourrait-on dire, et une utilisation sensiblement similaire de la Force. Bien évidemment, ces deux personnages, pour ne citer qu'eux, possèdent également leurs propres particularités, qui s'expliquent en grande partie par le fossé historique qui les sépare.

  Les Jedi Noirs, eux, ne s'appuient sur aucune culture spécifique ni aucun enseignement de la Force qui leur soit propre. Ils ne possèdent aucune ligne directrice à travers les âges, leurs motivations et leur mode de pensée sont propres à chaque individu ou presque, et il n'existe aucune "lignée" de Jedi Noir comme on peut en trouver chez les Sith ou les Jedi.
  
  
  I. Naissance des Jedi Noirs
  
  Comme on l'a vu, la plupart des Jedi Noirs sont issus des rangs de l'Ordre Jedi, duquel ils se sont séparé un jour ou l'autre au cours de leur vie, dans des conditions et pour des raisons propres à chacun. Il en va ainsi des premiers Jedi Noirs qui, en -24.500, s'opposèrent aux loyalistes de l'Ordre Jedi lors du Premier Grand Schisme. Ce conflit, cette guerre interne, fut mené du côté des Jedi Noirs par un ex-Jedi du nom de Xendor, et provoqua le premier grand trouble de ce vénérable ordre de serviteurs de la République et de la Force.
  
  Un deuxième clash se produisit en -7.000 avec les mêmes conséquences. Mais bien que les Jedi Noirs furent à cette occasion défaits par leurs adversaires, leur influence néfaste sur la galaxie ne cessa pas pour autant, puisqu'à la faveur de leur exil ils rencontrèrent l'ancienne espèce des Sith, dont ils devinrent facilement les maîtres et grâce à laquelle ils donnèrent naissance à l'Ordre Sith. En mélangeant ces deux cultures, les Exilés - ou plutôt leurs héritiers - formèrent ce qui allait rester dans les millénaires à venir une menace constante contre la paix et la stabilité de la galaxie.
  
  Le troisième Grand Schisme de -4.250 qui se conclut par le Cataclysme de Vultar, divisa une fois de plus l'Ordre Jedi, qui perdit à cette occasion bon nombre de ses membres devenus des Jedi Noirs. Une fois encore, ces derniers furent défaits.
  
  Ces trois grands schismes constituent les seuls évènements historiques réunissant un grand nombre de Jedi Noirs unis sous une seule et même bannière. Si l'on met de côté ce conflit, il ne subsiste pas réellement d'"Histoire" des Jedi Noirs, mais "des histoires" de Jedi Noirs. C'est la raison pour laquelle il semble préférable de citer ici quelques éléments de biographie des principaux Jedi Noirs de l'Histoire Galactique, classées par période.
  
  
  II. L'Ancienne République
  
    a. Allya : surtout connue dans l'histoire pour avoir donné naissance suite à son exil aux Sorcières de Dathomir, Allya fut autrefois une Jedi qui succomba au Côté Obscur et devint par conséquent une Jedi Noire. Isolée face à l'Ordre Jedi, elle fut exilée sur Dathomir et mit à profit sa puissance face aux natifs de cette planète primitive - eux-même réceptifs à la Force mais sans contrôle sur celle-ci. Devenue chef des habitants de Dathomir, elle transmit son savoir qui survécut plus ou moins bien aux générations qui lui succédèrent, puisque les sorcières de Dathomir se scindèrent en plusieurs groupes, certains utilisant le Côté Lumineux et d'autres le Côté Obscur.
    
    b. Aurra Sing : ayant suivi comme bien d'autres Jedi Noirs un enseignement au sein de l'Ordre Jedi, Aurra Sing aurait pu devenir une digne représentante de cette organisation si son vaisseau n'avait pas été attaqué par des pirates alors qu'elle était encore adolescente. Séparée de tout contact avec les maîtres Jedi, elle grandit avec un pouvoir qu'elle ne contrôlait pas encore assez bien pour qu'il ne la consume pas tôt ou tard, et Aurra Sing en vint à utiliser le Côté Obscur à ses propres fins.
    Devenue une célèbre chasseuse de primes, légèrement sadique sur les bords, et détestant les Jedi au point d'en assassiner le plus possible - pour de l'argent ou pour le plaisir - Aurra Sing fut pendant des années une douloureuse épine dans le pied de l'Ordre Jedi, et il fallut attendre bien longtemps avant que la jeune Twi'lek Aayla Secura ne parvienne à la vaincre en combat singulier et à la livrer enfin aux autorités ...
  
  
  III. La Guerre des Clones
  
  Bien qu'elle n'ait duré que très peu de temps, la Guerre des Clones fut une période plutôt prolifique pour les Jedi Noirs car les Séparatistes, et notamment Dark Sidious et Dark Tyranus, utilisèrent toutes les ressources à leur disposition pour lutter contre la République et les Jedi. A côté des troupes de droïdes de combat, des assassins anzatis ou encore des Morgukai, les Seigneurs Sith firent donc appel à un certain nombre de Jedi Noirs au profil fort différent les uns des autres, mais qui connurent tous à un moment ou à un autre de la guerre un sort peu enviable...
  
    a. Sora Bulq : ce Weequay, par ailleurs Maître Jedi, débuta la Guerre des Clones du côté de la République et participa notamment à la Bataille de Géonosis. Peu après, à la faveur d'un combat perdu contre Dark Tyranus, il fut influencé par son adversaire et se laissa convaincre de changer de camp. Ce retournement de situation se fit tout d'abord discrètement, Sora Bulq essayant de rallier à lui un certain nombre de Jedi plutôt réservés sur la participation de l'Ordre à la Guerre des Clones. Fort heureusement pour la République, ces plans furent mis à jour par Mace Windu, qui démasqua le Weequay et empêcha ainsi un mini-schisme au sein de l'Ordre.
    
    Par la suite, Sora Bulq participa ouvertement au conflit aux côtés de Dark Tyranus, devenant l'un de ses bras droits. Sa maîtrise du Côté Obscur et du Vaapad firent merveille au sein de la Confédération des Systèmes Indépendants, allant même jusqu'à provoquer la mort du Maître Jedi Oppo Rancisis. Ses agissements prirent toutefois fin grâce à l'intervention de Quinlan Vos, qui parvint à vaincre le Weequay en combat singulier...
    
    b. Asajj Ventress : née sur Rattatak, cette jeune femme devenue très tôt orpheline suivit les enseignements Jedi sur son monde natal, mais se retrouva très rapidement dans la spirale infernale des guerres civiles qui ravageaient sa planète. Ayant tour à tour perdu ses parents puis son maître, elle développa une grande puissance dans la Force, qui aboutit finalement à son imprégnation dans le Côté Obscur faute d'un encadrement suffisant.
    Repérée par Dark Tyranus sur sa planète, elle fut recrutée par le Sith et suivit ses enseignements - l'apprenti de Dark Sidious se "contenta" cependant de faire d'elle une combattante plus puissante et d'accroître sa maîtrise du Côté Obscur, sans lui accorder un quelconque enseignement sith à proprement parler. Grâce à ses deux sabres-laser rouges, Ventress tua un grand nombre de Jedi et devint très rapidement l'une des pires ennemies de l'Ordre Jedi, qu'elle tenait pour responsable de la mort de son premier maître - alors qu'il n'en était rien...
    
    c. Quinlan Vos : fidèle aux principes des Jedi, Quinlan Vos tenta d'infiltrer la Confédération des Systèmes Indépendants pour démasquer les Sith et mettre fin à la guerre. Se faisant passer pour un Jedi renégat auprès du Comte Dooku, il ne dupa cependant pas le Seigneur Sith et tomba dans un piège subtil visant à le faire basculer pour de bon du Côté Obscur, en lui révélant que les meurtres de ses parents avaient été commandité par Tinte Vos. Ces manœuvres fonctionnèrent assez bien pour que Quinlan Vos rejoigne les rangs de la CSI, mais son apprentie Aayla Secura parvint à le ramener du Côté Lumineux. Après avoir tué en combat singulier le traître Sora Bulq, Vos devint général dans la Grande Armée de la République et survécut même à l'Ordre 66.
    
  
  IV. La Guerre Civile Galactique
  
  Tout comme ce fut le cas durant la Guerre des Clones, la Guerre Civile Galactique fut l'occasion pour l'Empereur Palpatine - alias Dark Sidious - de mettre à profit toutes les armes possibles et imaginables pour maintenir son emprise sur une galaxie au bord de la révolte. C'est ainsi qu'avec son apprenti Dark Vador il mit sur pied un certain nombre d'organisations plus ou moins secrètes, composées en partie ou en totalité de personnes réceptives à la Force, et n'obéissant qu'à lui. Étant donné qu'aucun de ces agents ne fut un apprenti Sith - et encore moins un Seigneur Sith - on peut considérer par extension que presque toutes les personnes réceptives à la Force qui servirent Palpatine répondaient aux critères d'un Jedi Noir - exception faites de ceux qui n'utilisèrent que rarement ou jamais le Côté Obscur.
  
    a. Mara Jade : Main de l'Empereur, Mara Jade ne fut jamais, du temps de Palpatine, une grande utilisatrice du Côté Obscur et ne peut donc pas vraiment être considérée comme une Jedi Noire à part entière. Son utilisation de la Force était à cette époque plutôt limitée et ne révéla que bien après la mort de l'Empereur, lorsqu'elle décida de rejoindre le Nouvel Ordre Jedi de Luke Skywalker. Elle était en revanche une excellente combattante et possédait une certaine maîtrise du sabre-laser, mais ses talents s'expliquaient tout autant par son entraînement militaire que par la Force.
    
  
  V. La Nouvelle République
  
  Après la mort de l'Empereur Palpatine, et la fragmentation progressive de l'Empire, il ne subsistait aucun leader suffisamment puissant et charismatique pour rassembler les Jedi Noirs sous une même bannière, ce qui explique qu'on ne retrouve après la bataille d'Endor aucun exemple similaire à ce qui se produisit durant la Guerre des Clones ou sous l'ère impériale. Les quelques exemples de Jedi Noirs à cette époque sont donc des cas isolés totalement sans rapport les uns avec les autres.
  
    a. Jerec : ce puissant Jedi Noir, qui fut autrefois un serviteur de l'Empereur et avant cela un maître Jedi, dirigea pendant quelques temps une équipe de Jedi Noirs qui aurait pu causer d'immenses dommages à la Nouvelle République sans l'intervention de Kyle Katarn, qui devint lui-même par la suite un vénérable Maître Jedi aux côtés de Luke Skywalker. Très puissant dans la Force, Jerec et ses serviteurs utilisaient le Côté Obscur et étaient tous de bons combattants au sabre-laser. Ils furent cependant tous défaits l'un après l'autre par Kyle Katarn avant de pouvoir mener à bien leurs plans - trouver et exploiter la puissance de la Vallée des Jedi, sur Ruusan.
  
    b. Joruus C'baoth : rare exemple de Jedi Noir clone, Joruus C'baoth resta pendant de nombreuses années sur la planète Wayland avant d'être "découvert" par le Grand Amiral Thrawn, qui décida de l'inclure dans ses plans de destruction de la Nouvelle République. Attiré par l'idée de former - ou plutôt "remodeler" - les enfants de Leia Organa Solo, C'baoth aida le Chiss dans plusieurs missions d'importance, mais sa folie empêcha les plans de Thrawn de se dérouler au mieux. Confronté par Luke Skywalker et Mara Jade sur Wayland, le Jedi Noir se révéla être un adversaire d'une redoutable puissance, mais l'ex-Main de l'Empereur parvint cependant à prendre le dessus sur le vieil homme et à mettre fin à ses agissements.
  
  VI. L'Alliance Galactique
  
  A partir de l'invasion de la galaxie par les Yuuzhan Vong, les Jedi Noirs se firent plus que discrets et les rapports indiquant des agissements d'utilisateurs du Côté Obscur sont plus que parcellaires. Les Jedi furent donc très surpris de rencontrer deux Jedi Noirs lors d'une mission sur Myrkr - durant laquelle Anakin Solo fut tué - en l'occurrence Lomi Plo et Welk.
  
  Les deux Jedi Noirs furent sauvés d'une mort certaine par les Jedi envoyés sur Myrkr, mais leur reconnaissance fut de courte durée car ils trahirent leurs sauveurs et s'emparèrent d'un vaisseau en emportant avec eux un Jedi blessé : Raynar Thul. Les deux fuyards parvinrent à quitter le système de Myrkr mais leur vaisseau subit à cette occasion d'importantes avaries, si bien qu'on les considéra dès ce moment comme morts...

  Il s'avéra que cette hypothèse était infondée peu après la fin de la guerre contre les Vong, lors de la Crise des Killiks, puisque les deux Jedi Noirs avaient survécu et avaient pris la tête de l'espèce insectoïde des Killiks. Comme on pourrait s'y attendre, Welk et Lomi Plo furent pour le moins inamicaux, puisqu'en plus de déclencher une guerre contre les Chiss ils tentèrent de tuer ou convertir tous les Jedi qu'ils croisèrent. Après avoir rallié à leur cause Alema Rar - qui devint donc à son tour une Jedi Noire - les Killiks furent cependant défaits et ramenés à de meilleurs sentiments, tandis que Welk et Lomi Plo furent tués.

Les informations suivantes se basent sur des sources inédites en France (Spoiler)


  Durant la Seconde Insurrection Corellienne, Alema Rar devait faire une découverte sur Lomi Plo et Welk : ceux-ci n'étaient pas des Jedi Noirs mais des membres du Nouvel Ordre Sith qui prospérait en secret sur Korriban. Cette information demeura un secret pour les Jedi qui continuèrent à les considérer tous deux comme des Jedi Noirs.

Fin de la section Spoiler



Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi

Sortie aujourd'hui même de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 13/06/2018. Description officielle : Luke Skywalker est le héros de la Rébellion depuis...


Respawn Entertainment dévoile Jedi : Fallen Order !

C'est à l'occasion de l'EA Play, en amont de l'E3, que Electronic Arts vient enfin d'apporter quelques détails sur le jeu Star Wars développé par Respawn Entertainment (Titantfall, Titanfall 2), à commencer par son nom : Jedi...


Battlefront II : Du contenu Solo et Retour du Jedi en approche

Quasiment six mois jour pour jour après sa sortie perturbée, Star Wars Battlefront II va bientôt recevoir du nouveau contenu en rapport avec Solo : A Star Wars Story, le nouveau spin-off de la saga. Surfant ainsi sur...


Concours HoloNet : Gagnez la novélisation des Derniers Jedi

Pour la troisième année consécutive Star Wars Holonet s'associe à Outre Fleuve afin de vous faire gagner un exemplaire de la novélisation grand format de Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi. Disponible depuis aujourd'hui dans...


Holonet : L'encyclopédie se complète sur Les Derniers Jedi

Qui a dit que le dimanche c'était jour de repos ? Parce que sur l'Holonet je vous assure qu'il n'y a jamais de répit pour les rédacteurs encyclo qui s'acharnent à vous fournir des fiches de...


Informations encyclopédiques
Jedi Noirs
Nom
Jedi Noirs
Type
Organisation religieuse ou philosophique
Origines
Fonctions
Utilisateurs du Côté Obscur
Servir les Sith
Éliminer les Jedi

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
05/11/2015

Nombre de lectures
107 443


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Jedi Noirs" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Blog - Abel G. Peña
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Dessin Animé : Clone Wars
  • Hyperspace - Evil Never Dies : The Sith Dynasties
  • Jedi Knight : Dark Forces II
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 1 : L'Héritier de l'Empire
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 2 : La Bataille des Jedi
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 3 : L'Ultime Commandement
  • Nid Obscur Vol. 1 : Le Roi des Affiliés
  • Nid Obscur Vol. 2 : La Reine Invisible
  • Nid Obscur Vol. 3 : La Guerre de l'Essaim
  • The New Essential Chronology
  • The New Essential Guide to Characters
  • WOTC - The Dark Side Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.