Escouade Delta


L'Escouade Delta était un groupe de commando clones aux états de service impressionnants pendant la Guerre des clones.

  De toutes les escouades de commandos créées pour la Grande Armée de la République, bien peu furent celles à avoir traversé la Guerre des Clones intactes. Rares aussi furent celles ayant acquis une certaine notoriété. L'Escouade Delta faisait partie de celles qui étaient considérées comme l'élite des commandos. Ses membres étaient respectés des autres clones et le Commandement de la République pouvait être sûr qu'une mission serait un succès si les clones de l'escouade Delta étaient envoyés.


I. Entraînement

  L'histoire de l'Escouade Delta commença comme celle de tous les clones de Jango Fett fabriqués sur Kamino. Ses membres furent élevés dans des cylindres de clonage en même temps que plusieurs centaines de milliers d'autres clones. Une fois leur incubation terminée, les clones suivirent un apprentissage flash, qui, combiné à leur croissance accélérée, leur permettait de posséder toute la théorie nécessaire pour devenir de bons soldats.

  La constitution de forces spéciales était nécessaire pour avoir une armée complète. De plus, Jango Fett souhaitait personnellement avoir des clones plus proches de lui que les fantassins de base (et moins indépendants que les soldats ARC). C'est comme ça que naquit le projet commando. Des clones ayant fini leur apprentissage flash furent intégrés en groupe de quatre membres, comme les dangereux Aiwha peuplant les océans de la planète. Ensemble, ils se développèrent et apprirent à devenir des commandos efficaces.

  Le groupe de l'escouade Delta était composé des clones RC-1138, RC-1140, RC-1207 et RC-1262. Grâce à ces matricules, on peut voir qu'en plus d'être frères de groupe, les deltas étaient frères de cuve. 1138 et 1140 devaient être côte à côte tandis que 1207 et 1262 devaient être peu éloignés. Quoiqu'il en soit, ces quatre clones réussirent leur entraînement flash et survécurent aux tests drastiques des Kaminoans.

  On leur assigna l'instructeur Cuy'val Dar nommé Walon Vau. Cet ancien Mandalorien était un homme violent qui ne portait pas les clones dans son cœur. Il n'hésitait pas à les malmener et à se battre contre eux. Walon pensait qu'il n'y avait que comme ça que les clones deviendraient des soldats agressifs et efficaces. Pour lui, les clones n'étaient rien d'autre que des machines à tuer tout juste plus intéressantes que des droïdes.

  Malgré cela, le facteur H se développa chez les membres de l'Escouade Delta, comme chez quasiment tous les commandos (mais pas chez les fantassins). Ce facteur H, H pour Humain, était l'apparition d'une personnalité chez le clone, chose initialement impossible. Les raisons de son émergence étaient multiples, le fait de vivre à quatre et d'avoir un instructeur particulier étant les plus importantes. C'est ainsi que les membres de l'Escouade Delta se retrouvèrent avec une individualité propre.

  Parallèlement avec le Facteur H, le groupe trouva une organisation hiérarchique naturelle et des spécialités pour ses membres. C'est ainsi que RC-1138 devint le chef du groupe. Ses talents stratégiques et sa combativité faisaient qu'il surclassait ses frères, lui attirant leur respect. De là découla son pseudonyme de "Boss" [Chef en anglais]. Au cours de ses entraînements, Walon Vau remarqua les qualités du clone et ses talents de leader. Suite à un exercice de combat où Boss brisa le bras de Vau, ce dernier décida d'en faire le chef officiel du groupe (promotion au grade de sergent), devenu alors une escouade répondant au nom de Delta.

Escouade Delta

RC-1138, RC-1207 et RC-1140 en pleine action.


  RC-1140 resta très proche de Boss. Très sérieux, il était le plus fidèle et loyal membre d'escouade que Boss pouvait avoir. Dénué d'humour et plaçant son escouade au-dessus de tout, RC-1140 devint naturellement le bras droit de Boss, puis officiellement le second en commande. Parallèlement, il développa un don pour les systèmes électroniques et les technologies, faisant de lui un hacker doué, à tel point que Walon Vau dut faire enlever la console de réseau située dans la chambre de l'escouade afin qu'il ne pirate pas tout Kamino.
  Bien que théoriquement il ne surpassait pas ses camarades à ces tâches, le fait qu'il aime sincèrement pirater faisait de lui l'expert en la matière. Il gagna de ce fait le pseudonyme de "Hacker" ["Fixer" en version originale, soit "bricoleur"].

  Les deux autres clones mirent plus de temps à développer une personnalité. Peut-être fût-ce pour cette raison qu'ils développèrent des personnalités hautes en couleur et opposées.
  RC-1207 était quelqu'un de très taciturne. Lorsque Walon Vau lui mit un fusil de sniper entre les mains, le clone se révéla être une prodigieuse machine à tuer. Qui plus est, il montrait un plaisir malsain à effectuer ses tâches. Craignant d'avoir formé un psychopathe, Walon Vau demanda aux Kaminoans d'effectuer une vérification de son ADN  à la recherche de troubles mentaux. Il semblerait cependant que tout allait bien puisque "Sev", nommé ainsi à cause du dernier chiffre de son matricule ["Seven" en version originale, soit "sept"], resta dans l'escouade.

  Tandis que Sev devenait l'expert en armement et assassinat, RC-1262 se tourna vers les explosifs. Comme tout expert, il adorait sa spécialité. Un jour, il provoqua une explosion qui les laissèrent lui et Vau sans sourcils pendant plusieurs jours. De là, il gagna son pseudonyme de "Nitro" [Scorch en version originale, soit "brûlure"]. Nitro avait une autre particularité, peu commune chez les clones : il possédait un humour noir et un cynisme sans limites. Au début, son humour spécial exaspéra ses frères et son instructeur. Mais ce dernier décida de laisser faire, car les clones avaient bien besoin d'un peu de légèreté afin de garder la tête sur les épaules. Les autres clones, en particulier Hacker, n'hésitaient cependant pas à lui demander de se taire lorsqu'il plaisantait pendant les missions.

Escouade Delta

Les Deltas vus par Boss.


  Les relations entre les clones étaient excellentes. Boss pouvait toujours compter sur Hacker, admirait les talents de Sev et appréciait l'humour de Nitro. Hacker respectait Boss et aimait l'aider à s'occuper des deux autres. Sev et Nitro avaient pour habitude de se lancer des vannes l'un et l'autre, mais ils étaient aussi proches que Boss et Hacker pouvaient l'être. Comme l'avait dit Jango Fett : "La somme des parties est plus forte que le tout". Les quatre commandos formaient l'identité d'un seul organisme. Ils étaient frères de groupe, de sang, d'arme et d'honneur. Les meilleurs soldats qui pouvaient être, du point de vu de Jango.

  Pour s'appeler, les clones utilisaient de façon variable leur pseudonyme ou leur matricule. Dans le cas du matricule, c'était toujours les deux derniers chiffres, dis à part ou réunis en nombre. Hacker pouvait ainsi se faire appeler "Quatre-Zéro" ou "Quarante". Boss étant le chef d'escouade, il avait droit à plus de noms, tous basés sur son rang de chef d'escouade. A cela s'ajoutaient les surnoms amicaux que tout soldat peut donner à un frère d'arme dans le feu de l'action.

  C'est ainsi que l'Escouade Delta paracheva son entraînement, devenant l'une des plus prometteuses escouades existantes. Jango Fett déclara à ce sujet qu'il appréciait tellement leur efficacité, leur agressivité et leurs talents qu'il pouvait presque les considérer comme ses propres fils. Boss hérita d'ailleurs du fort accent de Jango Fett, originaire de Concord Dawn. A tout cela, il faut ajouter le fait que les Cuy'val Dar mettaient un point d'honneur à transmettre aux commandos leur héritage mandalorien. Les clones savaient ainsi parler couramment le Mando'a et connaissaient quelques chants de guerre réactualisés pour l'occasion, notamment Vode An (Tous frères).

  Jango Fett décida de pousser cet héritage jusqu'à la personnalisation de l'armure Katarn. Les Mandaloriens utilisaient en effet des couleurs différentes pour décorer leur armure, ce qui leur permettait notamment de se reconnaître sur le terrain. Les clones possédaient tous une armure blanche et les commandos une armure grise. Les Kaminoans, déjà peu satisfaits de l'émergence du facteur H et ne pouvant pas voir les couleurs, rechignèrent à ce que les clones puissent peindre leur armure. Jango Fett passa alors un marché : une escouade était choisie pour peindre son armure et, si elle obtenait un meilleur taux de réussite que les autres alors, on officialisait la personnalisation. Les Kaminoans acceptèrent et l'Escouade Delta fut choisie pour ce test.

  Boss décora son armure sobrement avec le blanc et l'orange de la République. Son épaulière droite était complètement orange, une chose qu'on retrouva par la suite sur les clones gradés comme les Commandants puis sur les Stormtroopers officiers. Sur sa poitrine, il dessina quatre ronds, représentant son rang de sergent et de chef d'escouade.
  Hacker opta pour du vert. Il choisit à peu près le même motif que Boss, sauf qu'il ne mit que deux points, afin de rendre claire sa position de chef en second.
  Nitro joua avec du jaune et du noir, obtenant un motif assez spécial. Ces deux couleurs associées étaient en effet utilisées pour signaler le danger et les risques d'explosion.
  Sev choisit également une couleur et un motif correspondant à ses préférences. Il peignit son armure en rouge, comme si elle était recouverte d'éclats de sang. Sur le casque, il dessina une empreinte de main sanguinolente. Des rumeurs qu'on ne pu jamais vérifier circulèrent comme quoi le rouge utilisé n'était pas de la peinture mais vraiment du sang…
  C'est ainsi que l'Escouade Delta fut la toute première escouade de commandos (et les tous premiers clones) à porter des couleurs personnalisées. Le test eut lieu lors de leur première mission et s'avéra concluant, ce qui permit officiellement la coloration d'armure par les commandos.

Escouade Delta

Les quatre armures peintes.



II. Missions.

- Mission sur Géonosis.

  Leur première mission sur le terrain fut, comme pour tous les clones actifs en -22, Géonosis. La planète rouge rocheuse fut le théâtre du premier combat opposant la toute nouvelle armée de la République aux forces droïdes de la Confédération des Systèmes Indépendants. 200 000 clones furent déployés contre plus d'un million de droïdes de combat. Cette bataille était avant tout une mission d'infanterie, mais des escouades de commandos furent quand même déployées. Bon nombre de commandos perdirent leur escouade et bon nombre d'escouades perdirent un ou deux membres. Mais l'escouade Delta revint saine et sauve de l'enfer géonosien.

  Leur mission était d'éliminer un lieutenant géonosien nommé Sun Fac. Les Deltas le traquèrent à travers les couloirs et les salles que renfermait l'arène de Géonosis (qu'un contingent Jedi avait récemment attaqué). Ils parvinrent de justesse à le rattraper alors qu'il s'enfuyait à bord d'un chasseur. Sev utilisa sa dextérité au sniper pour détruire son vaisseau.

  Juste après, l'escouade fut réquisitionnée pour achever la tâche d'une autre escouade, qui avait trouvé la mort en tentant de l'accomplir. Il s'agissait de mettre hors service une fonderie droïde située dans les entrailles de la planète. Les clones traversèrent des endroits bien étranges remplis de géonosiens et de droïdes et parvinrent à faire sauter l'usine grâce à l'aide de leur Conseiller Clone.

  S'en étant très bien sorti jusqu'ici, et ayant réussi où d'autres avaient échoué, l'escouade fut à nouveau utilisée pour une mission spéciale. Les armées séparatistes étaient en train de prendre la fuite à bord de gigantesques vaisseaux Sphères. Le seul moyen d'arrêter la flotte était de trouver les codes de lancement, situés eux-mêmes à bord d'une des sphères. L'escouade Delta se fraya alors un chemin dans les canyons de Géonosis jusqu'à une sphère qui n'avait pas décollé. Une fois à bord, ils sabotèrent ses composants et se précipitèrent vers le pont afin de récupérer les codes avant la destruction du vaisseau. Une fois en possession des codes, ils furent extraits de l'engin par une canonnière juste à temps et le code servit à stopper la fuite de la flotte.

  L'Escouade Delta avait réussit tous ses assignements sur Géonosis. L'efficacité avec laquelle elle avait achevé ses objectifs lui valut d'être reconnue par le Commandement de la République. Elle était désormais officiellement l'une des meilleures escouades qui soit (peut-être la meilleure). C'est en grande partie grâce au rôle qu'elle avait joué sur Géonosis que l'Escouade Delta se vit assigner des missions de plus en plus dangereuses à travers la Galaxie au cours des trois années qui suivirent.

Escouade Delta



- Mission à bord du Prosecutor.

  Un an plus tard, l'Escouade Delta fut utilisée pour enquêter sur la disparition d'un vaisseau Acclamator de la République nommé le Prosecutor. Ce vaisseau avait en effet été la maison des quatre clones pendant des mois. De plus, la réapparition soudaine du Prosecutor après deux semaines de disparition ne laissait présager rien de bon. L'Escouade Delta était la mieux placée pour opérer.

  Ils s'insérèrent à bord depuis un Transport CR25 en passant par les baies de torpilles. Une fois à bord, il ne leur fallut pas longtemps pour se rendre compte que la situation était plus grave que ce qu'il n'y paraissait. Des esclavagistes Trandoshans équipés de droïdes récupérateurs étaient responsables du détournement. Pris par surprise, Sev et Nitro furent capturés. Boss et Hacker les délivrèrent et l'escouade se rendit sur le pont du vaisseau afin de contacter leur Conseiller.

  Leur mission, maintenant que la menace avait été identifiée, était de stopper l'invasion trandoshan et de récupérer le vaisseau. Les clones durent pour cela affronter les forces ennemies restantes qui convergeaient dans un des hangars et détruire le vaisseau de transport des lézards. C'est à ce moment qu'un Vaisseau de Contrôle de la CSI sorti d'hyperespace et se mit à aborder le Prosecutor. Les clones durent utiliser toutes leurs ressources pour repousser les droïdes des différents hangars de l'Acclamator et sceller ces derniers.

  Constatant que le Prosecutor était désormais inabordable, le vaisseau de la CSI décida de le détruire. Les Deltas n'avaient aucune puissance de feu à lui retourner, ils durent alors réparer une batterie de turbolasers tout en affrontant les dernières forces droïdes se trouvant à bord. Alors que la situation était désespérée et que les clones se pensaient condamnés, un autre Acclamator, l'Arrestor, vint à leur rescousse et ensemble ils détruisirent le vaisseau ennemi.

  Le Prosecutor fut récupéré (dans un état pitoyable) et l'Escouade put être extraite. Les renseignements qu'ils avaient obtenus étaient très importants : ils avaient en effet ramené des tonnes de données sur les Trandoshans, qui furent par la suite transmises aux Wookies. Ils avaient également mis à jour une alliance déroutante entre séparatistes et trandoshans.

Escouade Delta

Les Deltas en plein combat à bord du Prosecutor.



- Mission au Temple Eedit.

  Vers -21, l'Escouade Delta fut déployée sur Devaron, où elle fut chargée d'explorer le Temple Eedit afin d'y trouver d'éventuels survivants républicains. Mais les soldats clones menés par le Commandant Trauma avaient tous été tués par un mystérieux agresseur, dont la République apprendrait bientôt l'identité, Savage Opress. Les commandos constatèrent ensuite que Halsey et son padawan, Knox, avaient été sauvagement assassinés.

  L'escouade Delta n'eut pas à intervenir, étant donné que les lieux étaient déserts après le passage d'Opress. À bord d'une navette de classe Nu, les commandos revinrent sur Coruscant sous un temps pluvieux pour faire leur rapport auprès d'Obi-Wan Kenobi et des Jedi, ce qui leur permit plus tard d'identifier l'agresseur. Les clones leur remirent également les dépouilles de Halsey et de Knox.

Escouade Delta

Les Deltas reviennent de Devaron avec les corps de Jedi.



- Mission sur Coruscant.

  A peine leur mission à bord du Prosecutor terminée, Delta fut appelée en renfort par l'escouade Oméga qui était piégée à bord d'un vaisseau durant sa mission d'abordage. Delta fit la course avec un vaisseau séparatiste pour sauver Oméga et parvint à leur sauver la mise de justesse. Les renseignements récupérés par Oméga menèrent à une mission spéciale sur Coruscant visant à éliminer un réseau terroriste qui y sévissait alors.

  Le Cuy'val Dar Kal Skirata avait chargé Oméga et Delta de trouver le réseau terroriste afin de le démanteler. Ils furent aidés par la Jedi Etain Tur-Mukan, qui était proche des Oméga, et par leur propre instructeur Walon Vau. La mission fut souvent tendue car les clones d'Oméga, en particulier Atin, n'appréciaient pas Vau et se sentaient en compétition avec les Delta.

  Malgré quelques petits échanges verbaux peu amicaux, les deux escouades parvinrent à faire équipe efficacement et à remplir leur mission. Cette expérience les rapprocha quelque peu, en particulier Sev et Fi, mais les Delta se souciaient peu des états d'âme de l'escouade Oméga, en grande partie dus par leur entraînement par Skirata, bien plus humain que Vau. Les Delta ne comprirent jamais non plus pourquoi Atin haïssait Vau, même si les actes cruels de ce dernier envers le clone ne faisaient l'état d'aucun soupçon.


- Mission sur Kashyyyk.

  Très peu de temps avant la fin de la Guerre des Clones en -19, les Deltas eurent à nouveau à faire aux séparatistes et aux trandoshans réunis. Ils avaient été envoyés en mission sur Kashyyyk suite à un appel à l'aide des Wookies, dont le chef Tarfful avait été capturé. La mission était donc, bien entendu, de délivrer ce dernier.

  Les Deltas s'infiltrèrent dans ce qui sembla être un camp d'esclavagistes. Ils libérèrent des Wookies et finirent par mettre la main sur Tarfful. Cependant, ils étaient tombés au cours de la mission sur quelqu'un de très important : le Général Grievous en personne. La présence du chef des armées séparatistes était une information de premier ordre. Et elle ne laissait présager rien de bon pour la planète.

  C'est pourquoi, après avoir libéré Tarfful, les clones reçurent l'ordre d'enquêter plus en profondeur dans le campement. Ils découvrirent que les Trandoshans utilisaient à nouveau des troupes droïdes et qu'ils avaient prit pied de façon importante sur le sol de Kashyyyk. Cela laissait penser qu'une invasion de grande envergure était en cours. Il ne fallut d'ailleurs pas longtemps pour que les séparatistes assiègent Kachirho, le fief de Tarrful.

  L'Escouade Delta étant la seule force républicaine sur la planète, elle fut envoyée prêter main forte à la résistance Wookie. Kachirho était envahie de trandoshans et de droïdes. Afin de ralentir considérablement l'avancée des ennemis dans la ville, les Deltas firent sauter le pont de Kachirho, isolant ainsi la citadelle du reste de la ville. Puis ils allèrent aider Tarfful, pris au piège par des forces séparatistes.

  Une fois Tarfful à nouveau sauvé et la résistance Wookie réorganisée, les Deltas eurent pour mission de repousser les forces restantes et de détruire le vaisseau d'abordage utilisé par la CSI. Non sans mal, ils se frayèrent un chemin vers le sommet de l'arbre et cumulèrent la puissance de feu de quatre tourelles wookies pour infliger de sérieux dégâts au vaisseau ennemi. Un raid de la république vint ensuite l'achever.

  La mission étant finie, l'escouade reçut l'ordre de quitter la planète. Mais à ce moment, Sev envoya un signal de détresse avant que le contact avec lui ne soit perdu. Les trois Deltas se mirent en route vers sa dernière position connue afin de le sauver, mais ils reçurent l'ordre strict de rentrer. Bien qu'en colère et inquiets, les clones obéirent et regagnèrent la canonnière.

  Il leur en coûtait beaucoup de laisser Sev derrière eux. Nitro se montra même véhément à ce sujet. Mais les clones avaient été fabriqués pour obéir, ils durent donc se résoudre à abandonner leur frère. Maître Yoda s'entretint avec eux par holo-communication afin de les réconforter quelque peu : tout le travail qu'ils avaient accompli sur Kashyyyk avait été vital pour la République. Grâce aux clones, le Commandement avait pu prévoir une attaque de grande envergure sur la planète aux arbres géants et ainsi préparer une solide défense. Ce fut le début de la Bataille de Kashyyyk, l'un des derniers conflits de la Guerre des Clones.

Escouade Delta


  On ignore ce qu'il advint de l'Escouade Delta après cela. De toute évidence, une nouvelle mission leur avait été assignée, bien que ce soit anormal pour une escouade composée de seulement trois membres. On ne sait cependant pas quelle était cette mission ni ce qui était arrivé à Sev. Il est également impossible de savoir comment l'Escouade Delta réagit à l'Ordre 66 et ce qu'il advint d'elle après la Guerre des Clones.
Informations encyclopédiques
Escouade Delta
Nom
Escouade Delta
Type
Organisation militaire
Origines
Fonctions
Opérations spéciales

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
62 257


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Escouade Delta" 4.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Lucasarts - Republic Commando
  • Republic Commando
  • The Clone Wars S03E14 - Witches of the Mist

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.