Garde du Sénat


La Garde du Sénat est un corps armé prestigieux de la République Galactique chargée de la sécurité au sein du Séant, de ses sénateurs et du Chancelier Suprême.

  Souvent considérés comme faisant partie des "meubles", les Gardes du Sénat de la République (aussi appelée Gardes Bleus et dans une moindre mesure Gardes Républicains) étaient bien plus que cela : en plus de leur rôle cérémonial, ils formaient une vraie force de sécurité d'élite et leur mission première était de protéger les membres du Sénat Galactique. Ils existaient depuis les premiers jours de la République et, postés autour et à l'intérieur du bâtiment ainsi que dans les transports sénatoriaux, ils étaient la preuve de l'autorité et de la sécurité au sein de cet organisme qu'était le Sénat. Ils surveillaient aussi les alentours afin de détecter toute activité suspecte et, quand les circonstances l'exigeaient, ils savaient faire preuve de leurs talents de combattants.


  I - Recrutement

  La formation se faisait à l'Académie des Gardes située sur Coruscant. Le recrutement était réalisé par l'Organisation de Sécurité de la République (OSR), un groupe chargé de protéger le parlement, du bâtiment au Chancelier Suprême. La sélection se faisait parmi des candidats venus de toute la galaxie et, de façon controversée, une préférence fut faite aux humains d'une taille supérieure à 1m80 originaires des Mondes du Noyau. Les exigences pour faire partie de ce corps prestigieux étaient nombreuses, à commencer par un état de service impeccable dans le domaine de la sécurité.

  Les candidats devaient également maîtriser plusieurs formes de combat. Cependant, le maniement des armes ne suffisait pas, leur usage n'étant pas toujours la meilleure façon de régler une situation complexe dans la rotonde du Sénat ou au cœur de la foule dans les corridors et les places publiques. C'est pour cette raison que les postulants devaient savoir faire preuve de diplomatie : garder son calme face à une foule de manifestants en colère ou tenter de raisonner un sénateur saoul étaient des occasions qui ne requéraient pas l'usage de leur fusil blaster de cérémonie, tout comme quand il fallait désarmer un agresseur pour pouvoir ensuite l'interroger. A cet effet, tous les Gardes Bleus devaient maîtriser l'Hijkata, un art martial qui était enseigné à l'académie.

  Les gardes formaient la dernière barrière de défense des sénateurs et officiels de l'hémicycle de Coruscant contre toute attaque extérieure et, à cause de cela, la sélection était très soigneuse. Il leur fallait un grand dévouement pour servir volontairement de bouclier humain car bon nombre de parlementaires ne méritaient pas qu'on se donne cette peine.


  II - Équipement

  L'uniforme des Gardes du Sénat changea au cours des siècles. Toutefois, deux éléments restèrent : la couleur bleue qui était du même ton que le vêtement que portait le premier Chancelier Suprême et un casque qui rappelait celui des Centurions Notron. Dans les derniers jours de la République, tous arboraient en public une toge et un casque d'un bleu vif qui symbolisait l'autorité suprême, la sagesse et l'équité du Sénat.

  Leurs casques étaient décorés d'une haute crête ostentatoire à but cérémonielle, tout comme leurs manteaux très épais. Sous ces derniers, les Gardes du Sénat portaient toujours le tout dernier modèle d'armure ajustée sur mesure, cela afin bien évidemment de les protéger mais aussi et surtout pour se placer entre les tirs d'un assassin et sa cible.

  Le fusil blaster de cérémonie ne servait pas qu'à l'apparat. Très précise et moderne, elle pouvait viser un tueur au milieu d'une foule de passants et avait une portée considérable. Les Gardes Bleus pouvaient aussi échanger cette arme contre une pique de force, ce qui était pratique pour appréhender les terroristes.

Garde du Sénat

Un Garde du Sénat
Image tirée des Dossiers Officiels Atlas



  III - Au service de la République et du Sénat

1. Organisation

  La Garde Sénatoriale était considérée comme un organisme militaire et, de ce fait, elle employait des grades militaires. Ceux qui sortaient diplômés de l'Académie recevaient le grade de soldat. Ils étaient cantonnés à monter la garde dans le quartier général des Gardes du Sénat, où ils supervisaient le traitement des prisonniers et des suspects. Les caporaux, eux, étaient chargés du travail au niveau de la rue et étaient affectés à un groupe de gardes qui protégeait soit un sénateur éminent, soit un petit groupe de sénateurs moins notables, soit encore des personnes très importantes pour le gouvernement.

  Les sergents supervisaient la sécurité au sein de la Grande Rotonde et les affectations des gardes à l'intérieur. Les lieutenants menaient un groupe de deux à quatre gardes et les commandants dirigeaient des groupes plus importants, de six à dix gardes. La personne qui gérait tout le personnel des Gardes Sénatoriaux au Sénat portait le grade de Sergent d'Armes et il se trouvait très près du Chancelier Suprême à chacune de ses apparitions. Le chef de toute la Garde Sénatoriale était appelé Capitaine de la Garde. Pendant la crise séparatiste, ce rôle fut tenu par Jesra Loture. Le Capitaine de la Garde répondait aux ordres d'un comité spécial du Sénat chargé de la supervision des affaires de la Garde, ainsi qu'à tous les chefs du Département Judiciaire de la République.

  A noter qu'il existait également les commandos sénatoriaux qui étaient les membres d'élite des Gardes Républicains qui étaient déjà considérés comme une élite. Ils étaient chargés de missions spéciales comme le transport de prisonnier sous haute-sécurité ou d'autres missions à haut-risques. Portant une armure sur mesure sur le terrain, les Commandos du Sénat faisaient souvent face aux tueurs et aux chasseurs de primes les plus meurtriers de la galaxie.

2. Missions

  Au départ, les Gardes du Sénat étaient de simples gardes du corps mais ils évoluèrent en une force de police importante. Elle commença à attirer les meilleurs officiers qui quittèrent les forces de police de Coruscant et les académies d'entraînements, ce qui conduisit à une hostilité ouverte entre les Gardes Sénatoriaux et la police de Galactic City. La situation empira d'avantage lorsque la Garde du Sénat étendit, en vertu de sa juridiction, son pouvoir à l'ensemble du district autour du Sénat de Coruscant. En effet, pour protéger efficacement les milliers de sénateurs qui vivaient et travaillaient dans le quartier (sans parler du Chancelier Suprême), les gardes du Sénat avaient besoin de couvrir une zone beaucoup plus large que la Grande Rotonde.

  Le devoir le plus célèbre de la Garde Sénatoriale était d'assurer la sécurité à l'intérieur de la Chambre du Sénat. Cette tradition était considérée comme terriblement ennuyeuse par la plupart des membres de la Garde, tout simplement parce que la sécurité était déjà très élevée à cet endroit et qu'aucun danger ne pouvait éclater dans ces murs. Silencieux et impassibles, ils patrouillaient dans les couloirs et les salles de réunion du Sénat. Ces patrouilles étaient toujours faites de façon à ce que les personnes qui travaillaient dans le bâtiment ne soient jamais à plus de dix mètres de l'un d'eux, une chose qui les rendaient fiers. Ils pouvaient arrêter, interroger et détenir quiconque s'ils estimaient que la sécurité était en jeu et cela comprenait (en théorie) les parlementaires, leur personnel et le Chancelier Suprême, même si ce cas de figure se produisait rarement. Parfois, une mission d'infiltration était nécessaire pour collecter divers renseignements afin d'éviter un attentat. Ils surveillaient les manifestations et décidaient s'ils devaient ou non placer le sénateur à leur charge dans un refuge. Ils leur arrivaient parfois de poser pour les touristes qui prenaient des holoimages.

  Ils accompagnaient les délégués dans leurs missions pour le compte de la République que ce soit sur Coruscant ou sur d'autres mondes. Cette escorte n'avait rien de cérémonielle car les gardes étaient toujours sur le qui-vive, guettant tout ce qui pouvait constituer une menace pour les personnes qu'ils étaient chargés de protéger. Les délégués se montraient souvent peu reconnaissants envers eux, mais quand un danger se présentait, ils comprenaient toujours à quel point ces gardes étaient capables.

  La Garde du Sénat fut inévitablement influencée par les politiciens qu'elle protégeait. Tout comme le Sénat, la Garde était devenue de plus en plus un système basé sur la filiation et, ainsi, des fils et des filles d'officiers bénéficièrent de positions privilégiées au sein de l'académie des Gardes basée sur Coruscant. La corruption commença à infecter les rangs, lorsque les sénateurs aisés se mirent à payer des Gardes Républicains pour qu'ils surveillent les alentours pendant qu'eux effectuaient des affaires louches. Dans le même temps, les membres fidèles de ce que représentait la Garde Sénatoriale se battirent pour arrêter leurs camarades corrompus grâce à un département des affaires internes très puissant.

  Les Gardes Sénatoriaux remplissaient également un rôle de police et appartenait, tout comme les Jedi, au Département Judiciaire de la République. Mais beaucoup se méfiaient de l'Ordre, à l'image de Sagoro Autem, et ils préféraient traiter une affaire dans les faits et les preuves médico-légales plutôt que d'avoir recours à ce pouvoir mystique qu'était la Force. Ainsi, une enquête au Sénat était particulièrement minutieuse, approfondie et généralement fructueuse. On peut noter que les Gardes avaient un laboratoire d'analyse moderne entièrement équipée pour mener leurs enquêtes.

Garde du Sénat

Deux Gardes Sénatoriaux mettent en état d'arrestation un suspect.
Image tirée du site internet Holonet News


  Souvent, une mission de la Garde du Sénat est réactionnelle, c'est à dire qu'il s'agissait d'une réponse à un danger immédiat qui était suivie d'une enquête longue et méticuleuse pour mettre tous les responsables d'un crime ou d'un attentat en prison. Les tentatives d'assassinat étaient monnaie courante de même que les tentatives de corruption de sénateurs. C'est pourquoi les Gardes Bleus rendaient souvent compte de toutes les transactions suspectes à leurs officiers supérieurs, au risque de leur propre vie.

3. Protection du Chancelier

  Les méthodes des Gardes étaient à la fois efficaces et discrètes et, au cours d'une tentative d'assassinat sur le Chancelier Suprême Finis Valorum, ils prouvèrent une fois de plus l'étendue de leurs capacités. Le Chancelier désirait faire passer une loi sur la taxation des routes commerciales de la Bordure Extérieure. Peu après une session tendue au Sénat, Valorum devait prendre une navette sur la plate-forme nord et une foule compacte s'était rassemblée, espérant lui parler ne serait-ce qu'un instant.

  A la sortie de Valorum et de son assistante du bureau du Chancelier, deux gardes les suivirent et ils furent rejoints par quatre hommes supplémentaires qui se placèrent à l'avant et à l'arrière du dirigeant de la République. Deux gardes de plus les devancèrent dans les couloirs du Sénat et deux autres surveillèrent les arrières du Chancelier et de l'assistante quand ceux-ci entrèrent dans le couloir qui devait les mener à la Plaza Nord et à l'avenue des Fondateurs du Noyau. La foule était très démonstrative, aussi le chef des gardes prit-il la décision de conduire Valorum directement à son vaisseau. Ils ne devaient s'arrêter sous aucun prétexte, mais les assassins cachés dans la foule massée sur le Plaza Nord du Sénat n'étaient pas de cet avis.

  Les Gardes Sénatoriaux ne se laissèrent pas déborder par ces tueurs embusqués qui appartenaient au Front Nebula. La foule fut prise de panique et le chaos s'installa, dû à la dispersion soudaine et forcée des manifestants en colère. Les gardes en tenues bleues encerclèrent le Chancelier dès le premier signe de trouble, leurs fusils blasters pointés sur la foule hurlante. Pendant ce temps, leurs collègues et des Jedi, Qui-Gon Jinn et Adi Gallia qui étaient venus rencontrer le Chancelier, se chargèrent de poursuivre les assassins : six étaient présents sur la place elle-même et d'autres terroristes se trouvaient dans un taxi aérien volé.

  Une fois l'escarmouche terminée, les gardes comptèrent leurs morts : trois d'entre eux avaient laissé leur vie dans cette attaque et, en dépit de leurs efforts, le Chancelier avait été blessé. Mais le dévouement de ces hommes en service avait garanti sa survie.


  IV - Le déclin

  Au cours des derniers jours de la République, les Gardes du Sénat subirent de fortes pressions. L'institution historique fut souvent considérée comme corrompue (un reproche qu'on faisait également au Sénat) et elle fut attaquée à de nombreuses reprises. Les manifestations quotidiennes se firent de plus en plus violentes et les forces de sécurité, jadis si respectées, devinrent la cible d'insultes.

  Face à cette montée de la violence, le nombre de Gardes Sénatoriaux  augmenta. Au même moment, l'OSR se retrouva sous le coup d'une enquête. En temps que nouveau Chancelier Suprême, Palpatine fit mener une enquête qui provoqua des changements radicaux chez les membres de l'OSR. Le futur empereur avait agi ainsi sur les conseils du Comité Loyaliste et d'Armand Isard qui était le directeur du bureau sénatorial des renseignements. Entretemps, les Gardes du Sénat perdirent leur casque habituel au profit d'un nouveau sans crête avec une visière noire.

Garde du Sénat

Le dernier uniforme des Gardes du Sénat
Image tirée du site starwars.com


  Le coup fatal que reçut le corps armé prestigieux qu'était la Garde Sénatoriale fut porté lors de la nomination de la Garde Royale. Cette dernière composée d'hommes portant une armure intégrale rouge ne répondait qu'à Palpatine et elle se chargea de la protection du Chancelier Suprême en place. Les jours des Gardes du Sénat étaient comptés, tout comme ceux de la République qui disparut en l'an -19 avec l'instauration de l'Empire Galactique.

  Quand Palpatine s'autoproclama Empereur, la sécurité dans la capitale releva de deux divisions: la Garde Royale Impériale qui se consacrait à la protection du despote, et la Garde de Coruscant chargée, quand à elle, de mener des enquêtes et des opérations militaro-policières. Les anciens membres de la Garde Sénatoriale furent éparpillés dans ces deux divisions.



Actualités en relation

Un panel dédié aux dix ans de The Clone Wars à la Comic Con de San Diego

Cela fait cet été dix ans que The Clone Wars est sorti ! Pour célébrer l'occasion, Lucasfilm a annoncé qu'un panel dédié à l'anniversaire de la série se tiendra pendant la San Diego Comic Con, le...


Episode IX : Rumeur sur le retour d'Ewan McGregor dans le rôle d'Obi-Wan

Et encore une rumeur sur le retour d'un personnage iconique de la saga pour l'Episode IX ! Une semaine après une rumeur sur le retour potentiel de Billy Dee Williams dans le rôle de Lando, et deux mois...


Solo : Les scénaristes parlent du gros caméo du film

Cela fait plusieurs jours maintenant que Solo : A Star Wars Story est sorti en France et dans le monde : il est donc temps pour l'équipe du film d'assurer le service après-vente en se livrant à une nouvelle vague...


Panini comics : Review de Phasma

Haaaaa Phasma... Après avoir été jetée dans un compacteur à ordures, que va t'il advenir de toi ? Comment vas-tu revenir dans Les Derniers Jedi, comment vas-tu réussir à te faire pardonner pour avoir permis à la résistance...


Solo : Le caméo de fin expliqué

Le nouveau spin-off de la saga Star Wars, Solo : A Star Wars Story vient tout juste de sortir en France, six mois à peine après la sortie des Derniers Jedi. Parmi les différentes questions que se posera le spectateur...


Informations encyclopédiques
Garde du Sénat
Nom
Garde du Sénat
Type
Organisation militaire
Origines
Fonctions
Protéger le Sénat et le Chancelier Suprême

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/02/2010

Date de modification
18/03/2017

Nombre de lectures
24 668


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Garde du Sénat" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • HoloNet News
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Dossiers Officiels Atlas
  • Episode I : The Visual Dictionary
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • Vent de trahison
  • WOTC - Galaxy at War (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.