Consortium de Hapès


Gouvernement indépendant et riche situé dans l'Amas de Hapes

  Le Consortium de Hapès est un gouvernement indépendant situé dans l'Amas de Hapès, l'une des zones les plus secrètes et les plus riches de la galaxie, entourée d'une zone d'anomalies stellaires connue sous le nom de Brumes Transitoires. Le Consortium de Hapès fut bâti de toutes pièces par les Pillards Lorell, un célèbre groupe de pirates de l'espace qui œuvrait dans le secteur, environ 4150 ans avant le début de la Guerre Civile Galactique. Les pirates, qui avaient depuis longtemps pris pour habitude d'attaquer colonies et vaisseaux civils, capturèrent nombre de personnes durant leurs raids, au premier rang desquelles les plus jolies femmes qu'ils pouvaient trouver. Ils fondèrent les premières colonies du Consortium et posèrent les bases d'un puissant Empire dont ils ne restèrent cependant les dirigeants que pendant quelques années.

  En effet, moins d'un siècle après l'établissement de leur base principale dans le secteur d'Hapès, vers -4050, les pirates Lorell s'attirèrent les foudres de la République Galactique après avoir mené une campagne de trop dans l'espace républicain. Le Sénat décida alors d'envoyer une flotte militaire accompagnée de nombreux Jedi, qui parvint au cours d'une courte guerre à détruire le gang. La plupart des hommes, qui constituaient le gros des pirates Lorell, furent tués, et ceux qui restèrent furent écartés promptement du pouvoir par les femmes, qui devinrent les nouvelles dirigeantes. Elles créèrent un nouveau titre, celui de reine-mère, et établirent la capitale sur la planète Hapès.

  Aujourd'hui le Consortium d'Hapès contient 63 systèmes stellaires, dont au moins une planète est habitée, et qui sont tous représentés sur Hapès pour faire entendre leur voix. Selon les estimations - certes fragmentaires - qui ont pu être faites sur le Consortium, il semblerait qu'au moins 119 monde soient peuplées, mais ce chiffre reste approximatif en raison de la difficulté d'obtenir des informations fiables dans ce secteur de la Galaxie. Le gouvernement est dirigé depuis la planète-capitale, Hapès.


I. Population :

  Les Hapiens sont des proche-Humains dont la particularité la plus remarquable est d'être d'une grande beauté. Selon les standards galactiques, les Hapiens et les Hapiennes sont considérés par beaucoup comme les êtres les plus gracieux et les plus beaux que l'on puisse rencontrer. Les anomalies physiques et les handicaps sont extrêmement rares chez eux, et leur patrimoine génétique est quasiment "pur", les Hapiens n'ayant eu quasiment aucun contact avec les autres espèces pendant toute leur histoire.

  La raison de cette perfection physique reste à ce jour inconnue, bien qu'on soupçonne que ce trait particulier soit du à la beauté des jeunes femmes capturées et sélectionnées par les pirates Lorell pour leur servir de compagnes. Au fil du temps ces femmes auraient ainsi contribué à former une lignée génétique quasi-parfaite sur tous les points. Aucune étude scientifique n'est toutefois venue étayer cette théorie, qui reste pour beaucoup la seule explication valable, mais certains avancent l'existence d'une stricte sélection des naissances, les nouveaux-nés affligés de tares quelconques ayant été éliminés à la naissance depuis des millénaires, ce qui a finalement abouti à une "épuration génétique".

  A cette perfection physique viennent bien souvent s'ajouter une vive intelligence et des capacités intellectuelles supérieures. En raison de leur grande richesse, la plupart des Hapiens sont capables de s'offrir les meilleurs enseignements qu'il est possible de dispenser, ainsi que tout l'équipement moderne nécessaire à l'apprentissage des techniques les plus complexes. On considère en général que la plupart des Hapiens possèdent une intelligence supérieure à la moyenne galactique, et leur technologie dépasse celle des autres espèces sur bien des points.

  Les Hapiens ne possèdent qu'un trait physique diminué par rapport aux autres espèces : ils sont totalement aveugles dans le noir, bien plus que les Humains, dont la vision est certes réduite en conditions nocturnes mais qui sont capables de s'adapter un peu. La raison de cette mauvaise vision nocturne est simple : le monde natal des Hapiens, Hapès, est entourée par un nombre important de lunes, sept au total, et qui reflètent une intense lumière à la surface en provenance de leur soleil. Hapès est donc baignée en permanence dans une forte lumière, et les Hapiens ont progressivement perdu toute aptitude à distinguer quoi que ce soit quand ils se trouvent dans l'obscurité. Malgré leur intelligence, peu d'habitants du Consortium parlent le Basic. La langue officielle du Consortium est en effet le hapien, un dérivé du basic parlé autrefois et qui a depuis assez peu évolué. Les Hapiens qui parlent le basic sont en général ceux qui peuvent être amenés à côtoyer de manière exceptionnelle des êtres habitant le reste de la galaxie, tels que des officiels du gouvernement ou des marchands.


II. Structure gouvernementale :

  Le Consortium est gouverné par une Reine-Mère disposant de tous les pouvoirs. Il s'agit d'un pouvoir totalitaire héréditaire, transmissible uniquement aux descendantes féminines, les hommes étant écartés du pouvoir en toutes circonstances. Pour l'assister, la Reine-Mère délègue ses pouvoirs sur les planètes les plus éloignées à des gouverneurs régionaux, tous issus de la Noblesse hapienne. Les colonies sont donc autant de Duchés, Comtés ou Baronnies, dont la taille, la puissance et l'influence peuvent grandement varier selon le rang du Seigneur et le développement des planètes concernées. Ces nobles ne font toutefois partie que de l'appareil exécutif du Consortium, le pouvoir législatif résidant dans les seules mains de la Reine-Mère.

  Comme dans toute cour où les pouvoirs sont immenses, le Gouvernement central de Hapès est souvent le lieu d'intrigues et de complots. Il n'est pas rare qu'une prétendante au trône fasse (ou tente de faire) exécuter la Reine-Mère en place, mais ces mesures radicales sont très risquées, les complots étant en général punis de mort. La Reine-mère possède la plupart du temps à ses côtés un mari, qui ne dispose d'autre pouvoir que celui que sa femme veut bien lui déléguer. Il lui est ainsi possible de commander une planète, voire un système ou une flotte de combat, mais toujours sous la supervision et l'autorité de la Reine-Mère.


III. Culture et société :

  Par bien des aspects la culture hapienne est engluée dans des contradictions. Alors que ses scientifiques comptent parmi les plus intelligents à des années-lumières à la ronde, que ses planètes baignent dans l'opulence et le modernisme, le Consortium est fermement enraciné dans les traditions et l'étiquette liée à la Noblesse et la Royauté, et la Reine-Mère est considérée par la majorité du peuple comme rien moins qu'une divinité dont les décisions les plus excentriques ont force obligatoire. La plupart des nobles qui forment la Cour - pour la plupart des femmes - ne pensent qu'à intriguer et à comploter pour acquérir toujours davantage de pouvoir. Ces manigances restent cependant toujours collées de près aux traditions et paraissent peu en rapport avec la technologie affichée dans tout le Consortium.

  La société hapienne est très compartimentée et sa structure clairement établie. Une petite classe de nobles, dont le nombre est très réduit au regard du reste de la population, contrôle l'essentiel des richesses et des moyens de production. C'est elle qui gère le pouvoir politique, militaire et économique du Consortium. De l'autre côté, la masse populaire et une vaste classe de bourgeois, qui forment la grande majorité de la population hapienne, travaillent pour les intérêts de la noblesse mais ne sont en général pas très riches. Les échanges entre les classes sont rares, et la Noblesse tend à être très soucieuse de l'intégrité de ses rangs. Elle accepte donc rarement les personnes issues des classes les plus basses qui ont réussi à se hisser à un haut niveau à la force de leur travail.

  Les Hapiens sont dans la grande majorité des isolationnistes et de farouches défenseurs de leur mode de vie, bien supérieur selon eux à celui des autres espèces. Leur culture est - toujours selon eux - également sans comparaison avec les autres, y compris celle de l'Empire Galactique ou de la Nouvelle République. Dans une large mesure les Hapiens partagent la plupart des opinions des Impériaux : leur sentiment de supériorité fait qu'ils méprisent les autres espèces et spécialements les non-humains, qui ne sont pour eux que des créatures primitives et répugnantes. De fait, au cours de la Guerre Civile Galactique, et après quelques accrochages avec les forces impériales, les Hapiens signèrent avec l'Empereur Palpatine un pacte de non-agression, et observèrent pendant toute la durée du conflit une stricte neutralité. Ce n'est que plusieurs années après l'établissement de la Nouvelle République que le Consortium sortit un peu de son isolement par l'intermédiaire du Prince Isolder.


IV. Forces militaires et technologie :

  Les Hapiens ont depuis toujours possédé une armée importante et équipée de vaisseaux et de véhicules très performants, grâce notamment à des compagnies comme Olanji/Charubah. La flotte hapienne est chargée de garder les frontières du Consortium contre toute intrusion. Les forces militaires hapiennes incluent des troupes terrestres, navales, aériennes et spatiales. Les soldats hapiens bénéficient d'un excellent entraînement, sont très disciplinés et très motivés. Ils peuvent soutenir sans problème la comparaison avec les meilleures troupes de la galaxie, que ce soit celles de l'Empire ou de la Nouvelle République.

  La flotte de combat hapienne est elle aussi considérée comme l'une des plus importantes de la galaxie. Les vaisseaux construits par le Consortium sont puissants et très résistants. Leur seule vue a depuis toujours inspiré la crainte dans les rangs des pirates ou des contrebandiers qui osaient circuler à l'intérieur des frontières hapiennes. Cependant, et malgré leur technologie avancée, les Hapiens ont toujours eu un retard majeur dans un domaine : les turbolaser. Ces armes très puissantes nécessitent un système de refroidissement complexe pour ne pas saturer, et les Hapiens n'ont jamais été en mesure de développer un système équivalent à ceux de l'Empire ou de la Nouvelle République. Disposant d'un taux de recharge trois fois inférieur à ces derniers, les Hapiens ont du s'adapter à ces contraintes, et ont développé par exemple le célèbre Dragon Hapien, dont le concept repose sur un disque rotatif permettant de faire tourner rapidement les batteries offensives, afin de leur permettre de refroidir entre deux salves. Ces vaisseaux ont prouvé leur efficacité face aux bâtiments les plus modernes de l'arsenal impérial quand le régime de Palpatine s'est effondré suite à la bataille d'Endor.

  Les Hapiens ont copié nombre de technologies sur leurs "voisins", parfois par mimétisme, mais le plus souvent par le biais de l'espionnage militaire et industriel sur les plus importantes compagnies de la galaxie comme les Chantiers Navals Kuat par exemple. Certains modèles de vaisseaux les plus récents, comme le Croiseur de classe Nova, ont bénéficié de cet apport illégal et sont aussi modernes que les derniers concepts des grandes compagnies galactiques. Les quelques informations glanées par les Services de Renseignements de la Nouvelle République montreraient même que ce vaisseau a bénéficié de la technologie des écrans déflecteurs redondants conçue par les ingénieurs Mon Calamari pour leurs célèbres Croiseurs MC80 et suivants. Selon toute hypothèse les espions hapiens ont infiltré les chantiers navals mon calamariens et ont pu voler un certain nombre de secrets militaires, mais aucune preuve sérieuse n'a pu à ce jour être établie pour corroborer ces affirmations.

  Les Hapiens ont néanmoins développé quelques technologies qui leur sont propres, et notamment les mines à impulsion de masse. Ces mines spatiales, correctement disposées à des point-clés, produisent des masses hyperspatiales qui simulent la présence de corps solide, ce qui gêne considérablement et même neutralise les hyperpropulseurs d'un vaisseau se trouvant en hyperespace. Dans les zones couvertes par les mines à impulsion de masse, tout voyage hyperspatial est donc impossible, un peu à l'image de l'effet produit par le croiseur interdicteur Im-418 de la Marine Impériale.

  En plus de ceux deux modèles de vaisseaux lourds, la Marine Hapienne possède ses propres modèles de chasseurs stellaires. A ce jour seuls deux types de chasseurs ont pu être identifiés, mais il est fort probable que les Hapiens possèdent d'autres modèles plus rares ou plus expérimentaux. La majorité de la chasse hapienne se compose de Chasseurs Miy'til, qui sont des petits appareils monoplaces très rapides et bien armés, et dont chaque vaisseau lourd contient au moins un escadron. Les Hapiens possèdent aussi des bombardiers lourds, les chasseurs Hetrinar, dont presque aucune caractéristique n'a pu filtrer à l'extérieur du Consortium. On suppose néanmoins que l'Hetrinar possède sensiblement les mêmes qualités et défaut que les bombardiers lourds en service dans la flotte de la Nouvelle République ou de l'Empire.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Consortium de Hapès
Nom
Consortium de Hapès
Type
Organisation gouvernementale
Origines
Fonctions
Gouvernement
Production de Véhicules & Vaisseaux

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
34 366


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dossiers Officiels Atlas
  • Le Mariage de la Princesse Leia
  • The Essential Guide to Planets and Moons
  • The Essential Guide to Vehicles and Vessels
  • WOTC - Starships of the Galaxy

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.