Jensaarai


Les Jensaarai étaient les membres d'un culte sith initié par le Jedi Noir Nikkos Tyris et mêlant enseignements Sith et Jedi.

  L'Ordre Jedi et l'Ordre Sith forment les deux principales traditions d'utilisateurs de la Force, néanmoins il en exista d'autres au cours de l'histoire galactique. Certaines eurent une existence très brève ou furent détruites ou bien absorbées par les Sith durant la Grande Purge Jedi. Celles qui perdurèrent le purent généralement parce qu'elles n'eurent de contact ni avec les Jedi, ni avec les Sith. Soit parce que ceux-ci choisirent de les laisser dans l'isolement de leur planète, comme ce fut le cas pour les Sorcières de Dathomir ou parce qu'ils ignorèrent leur existence. Ce fut le cas pour les Jensaarai.

I.- Origines.

  Durant la Guerre des Clones, le Chevalier Jedi Anzati Nikkos Tyris quitta l'Ordre Jedi en prétendant avoir trouvé la Saarai ou Vrai Voie en sith. Il attira avec lui de nombreux Jedi, y compris les Maraudeurs Bpfasshi et trouva des individus sensibles à la Force qu'il pourrait former. Nikkos et ses acolytes prétendaient avoir trouvé des informations sur les techniques sith grâce aux artefacts d'un antiquaire, informations qui leur avaient permis de découvrir que les Jedi auraient détourné et même perverti les enseignements sith. Mais en réalité, Nikkos Tyris était un Jedi Noir, que Dooku avait amené au Côté Obscur en utilisant sa fascination concernant l'histoire de Volfe Karkko, un autre Jedi Noir anzati, et ses écrits qui citaient d'anciens ouvrages sith…

  Tyris et ses compagnons fondèrent un petit centre d'entraînement destinée à être une enclave sith dès qu'ils auraient trouvé comment corrompre leurs élèves. La localisation exacte de cette enclave est sujette à controverse. On estime généralement qu'elle se trouvait sur Suarbi 7/5, la lune où elle est située aujourd'hui mais il semble que les élèves de Tyris ne s'y installèrent qu'après la mort de celui-ci. Malgré ces incertitudes sur la localisation de l'enclave, on sait que celle-ci finit par attirer l'attention de l'Ordre Jedi qui envoya sur place une équipe de Jedi expérimentés pour remédier à la situation. Le chef de l'équipe était un général Jedi, un célèbre héros de guerre qui avait recruté les deux autres membres de cette mission, le Chevalier Jedi Caamasi Ylenic It'kla et le Maître Jedi corellien Nejaa Halcyon. Le général, que le caamasi surnommait Vent du Désert, tenta de convaincre les Jedi Noirs d'abandonner leurs pratiques douteuses et de retourner avec eux au Temple Jedi mais devant leur entêtement, les Jedi durent affronter leurs anciens camarades au cours de duels à un contre un. Ylenic It'kla et Vent du Désert remportèrent leur combat mais Nikkos Tyris était un meilleur bretteur que son adversaire, Nejaa Halcyon et il lui infligea une blessure mortelle. Ayant eu la fugitive vision que Tyris allait tuer ses camarades, Halcyon recourut alors à un pouvoir Jedi rare propre à sa lignée pour les sauver : il utilisa l'énergie du sabre-laser que Tyris enfonçait dans sa poitrine pour projeter le Jedi Noir contre le dôme. L'énergie du Côté Obscur se libéra alors du corps de l'Anzati et, combinée à celle émise par l'adversaire de Vent du Désert, souffla le dôme. Les deux Jedi survivants quittèrent la planète en emportant avec eux les effets personnels d'Halcyon dont le corps s'était évaporé dans la Force sans se douter que des disciples de Tyris avaient survécus…

II.- Fondation et Histoire des Jensaarai.

  En effet, lors du combat entre leurs Maîtres et les Jedi, les autres habitants de l'enclave se trouvaient dans le dôme qui fut détruit lors du dernier acte de bravoure de Nejaa Halcyon. Plusieurs personnes, dont les élèves les plus avancés furent tués et il ne resta que l'épouse d'une des victimes de l'effondrement du dôme et une poignée d'apprentis. La jeune femme, qui était alors enceinte, était également l'élève la plus avancée du petit groupe de survivants. Craignant le retour des Jedi dont leurs Maîtres leur avaient dépeint sous un jour très sombre, vision confirmé à leur yeux par la destruction de leur enclave, le petit groupe quitta la planète et partit le plus loin possible d'eux.

  La chef du petit groupe pensait qu'il était de son devoir de réaliser les idéaux de son maître ou du moins ce qu'elle avait perçut comme tels. Elle décida de poursuivre la "vérité" de Tyris en cherchant des textes sith mais sa quête fut vaine jusqu'au jour où elle se rendit sur l'une des lunes d'une géante gazeuse : Suarbi 7/5 que les colons qui la peuplait surnommaient Susevfi. Là, elle trouva le journal d'un Jedi déchu, Larad Noon qui avait tenté de créer une philosophie mêlant les enseignements sith et Jedi. Elle se servit de ces écrits pour compléter l'enseignement de Nikkos Tyris et créa une tradition de Force qui mélangeait de manière unique les enseignements Sith et Jedi. Le groupe se baptisa les Jensaarai ou Adeptes de la Vraie Voie et leur chef devint la première Saarai-kaar.

Jensaarai

La Saarai-kaar
Image extraite de l'article I, Jensaarai paru dans le Polyhedron 157 (canonicité contestable)


  Le petit groupe vécut dans l'isolement et les apprentis suivirent les enseignements de la Saarai-kaar. Par la suite, les Jensaarai recrutèrent de nouveaux apprentis, probablement parmi les enfants sensibles à la Force de Susevfi et du système de Suarbi. Le mariage n'étant pas interdit au sein des Jensaarai, les enfants de ceux-ci rejoignirent sans doute leurs rangs. A part la Saarai-kaar qui occupait une place à part à leur tête, les Jensaarai étaient divisés en deux groupes : les Apprentis et les Défenseurs. Les Jensaarai, qui se considéraient comme les seuls véritables Jedi, suivaient un enseignement Jedi de base qui comprenait l'entraînement au sabre-laser. Si la fabrication de sa propre arme était une étape essentielle dans la formation d'un apprenti, ce n'était néanmoins pas celle qui était la plus importante aux yeux des Jensaarai. En effet, pour un Jensaarai, le couronnement de sa carrière était le moment où il fabriquait son armure. Celle-ci n'était au départ qu'un simple plastron qu'ils recouvraient de cortosis et qui leur offrait une certaine protection contre toutes sortes d'armes. Ils les frappaient à leur armes en choisissant l'animal qui selon eux correspondaient le mieux à leur personnalité. Ils avaient une préférence pour les créatures timides ou solitaires mais qui pouvaient faire preuve de violence et se montrer impitoyables quand cela s'avérait nécessaire. Ces armures en cortosis, qui faisaient la particularité des Jensaarai, étaient directement inspirées des écrits de Larad Noon qui durant son exil volontaire sur Susevfi s'était fabriqué une telle armure pour se protéger des Jedi qui, le pensait-il, le pourchassaient. Bien que leur philosophie les fassent évoluer sur la dangereuse ligne séparant la lumière des ténèbres, très peu de Jensaarai succombèrent au Côté Obscur au cours de leur histoire car la discipline et la conscience que ses actes ont des répercutions étaient deux aspects importants de l'entraînement Jensaarai.

  Lorsque le fils de la Saarai-kaar atteignit l'âge adulte, il quitta Susevfi et contre l'avis de sa mère, proposa ses services à Dark Vador pour l'aider dans l'extermination des Jedi. Mais Vador le tua et envoya des chasseurs de Jedi pour retrouver les autres membres du culte sith. Les chasseurs arpentèrent Susevfi sans les détecter et finirent par repartir bredouilles. Cette nouvelle épreuve renforça la solidarité du petit groupe ainsi que sa volonté de rester discrets. Quand la Rébellion débuta, les Jensaarai ne rejoignirent par ses rangs car elle glorifiait les Jedi qui pour eux étaient aussi mauvais que les Sith.

  Puis un jour, Léonia Tavira passa dans le système Suarbi où se trouvait Susevfi et prit le contrôle de la lune après en avoir tué le gouverneur impérial. La Saarai-kaar contact alors Tavira qui gagna la confiance de celle-ci pour mieux la trahir et les Jensaarai durent se mettre à son service sous peine de voir leur peuple massacré. Quelques temps plus tard, Mirax Terrik Horn se lança à la poursuite de Scélérats (An 11), des pirates à la solde de Tavira. Sentant ses intentions, les Jensaarai la capturèrent sur Nal Hutta et la ramenèrent sur Susevfi. Léonia Tavira voulut exécuter la jeune femme mais la Saarai-kaar obtint que celle-ci soit enfermée dans le palais de l'ancien gouverneur et la plongea dans une transe d'hibernation Jedi.

  En effet, outre le fait que les Jensaarai n'étaient pas des assassins, Mirax Terrik était un otage de choix parce qu'elle était l'épouse de Corran Horn, le petit-fils de Nejaa Halcyon et le dernier membre de sa lignée. La Saarai-kaar était intimement convaincue qu'un Halcyon serait sa perte ou son destin. Alors que leur leader restait sur Susevfi pour prendre soin de Mirax et attendre l'arrivée d'Halcyon, un groupe de Jensaarai accompagnaient Léonia Tavira et lui servaient de conseillers de l'ombre, lui permettant de se mettre hors de portée de la Nouvelle République et de l'Empire. Cherchant sa femme, Corran Horn infiltra les Scélérats sur Courkrus tout en jouant les fantômes Jedi pour les effrayer et les pousser à déserter. Il finit par attirer l'attention des Jensaarai et parvint à en capturer cinq avec l'aide de Luke Skywalker et d'un ysalamiri. L'ancien policier parvint à leur soutirer des informations et se rendit sur Susevfi avec Skywalker, Ooryl Grygg et Elegos A'kla.

  Après avoir délivré sa femme, Horn affronta la Saarai-kaar et l'emporta en superposant son image avec celle de Nikkos Tyris dont le style au sabre-laser se rapprochait de celui de la Saarai-kaar. Après avoir vécu si longtemps dans la crainte des Jedi et en particulier des Halcyon, les Jensaarai se montrèrent très méfiants envers eux.  Leur chef éprouva une grande confusion lorsque les Jedi leur laissèrent leurs armures et leurs sabres-laser et les réunit avec ceux d'entre eux qui avaient été capturés sur Courkrus. Les malentendus et les mensonges qui séparaient les Jensaarai des Jedi s'apaisèrent lorsque Elegos A'kla montra aux Jensaarai et aux Jedi le memni que son oncle, le Chevalier Jedi Ylenic It'kla lui avait transmis du jour où Nikkos Tyris et Nejaa Halcyon s'étaient affrontés et avaient péri.

Jensaarai

Un Jensaarai (à gauche) et un Jedi classique (à droite)
Image extraite de l'article I, Jensaarai paru dans le Polyhedron 157 (canonicité contestable)


  En écoutant les Jensaarai, Luke Skywalker comprit que bien qu'ils s'appuyaient sur des enseignements sith, les Jensaarai n'étaient pas maléfiques et que leur solidarité ainsi que leur dévotion pour le peuple de Susevfi les avaient protégés du Côté Obscur. Néanmoins, ils n'étaient pas des Jedi à part entière car ils ne vouaient à protéger qu'une petite partie de la galaxie et non tous les êtres vivants. Le Maître Jedi proposa alors aux Jensaarai de compléter leur formation dans son Académie sur Yavin IV. La Saarai-kaar accepta de considérer cette proposition et finit sans doute par l'accepter car plusieurs Jensaarai rejoignirent les rangs du Nouvel Ordre Jedi.

  Les Jensaarai continuèrent néanmoins à exister en tant que tradition d'utilisateurs de la Force et survécurent à l'extermination des Jedi et des individus sensibles à la Force qui fut menées durant la Guerre contre les Yuuzhan Vong par les envahisseurs extra-galactiques. Durant la période qui sépara la fin de la Guerre contre les Yuuzhan Vong (29) de l'appel de Raynar Thul (35), Jacen Solo explora la Force en étudiant auprès des traditions de Force autres que le Nouvel Ordre Jedi. Il passa quelques temps chez les Jensaarai mais comme tous les autres groupes auprès desquels il étudia, ceux-ci finirent par lui dire qu'il écoutait leurs enseignements mais qu'il n'apprenait rien. Néanmoins, il leur conserva sa confiance : en effet, durant la Seconde Insurrection Corellienne (An 40), Jacen Solo envisagea de confier sa fille Allana, que la position d'héritière du Consortium de Hapès mettait en grand danger, aux Jensaarai ou aux Fallanassi. Il y renonça très vite en se souvenant que les précautions qu'avaient prit ses parents durant son enfance avaient toujours finies par se révéler inutiles…


En savoir plus

  Dans le roman La Force Unifiée, les Jensaarai sont appelés de manière erronée les Jensaari, que ce soit dans la version originale ou dans sa traduction française.

  Dans la New Essential Chronology (25/10/2005), l'enclave sith de Nikkos Tyris est située sur Susevfi mais dans l'Insider 88, à l'article Evil Never Dies (22/06/2006), il est indiqué que la Saarai-kaar ne vint sur Susevfi qu'après la mort de Nikkos Tyris.
  Il est possible que l'enclave se soit trouvée sur Bpfassh. En effet, Tyris entretenait des liens avec les Maraudeurs Bpfasshi. L'Ordre Jedi avait une enclave sur Bpfassh qui se retrouva en territoire séparatiste pendant la Guerre des Clones. Ses membres basculèrent du Côté Obscur et l'enclave fut "nettoyée" par Yoda environ trois mois avant la mort de Tyris.
Informations encyclopédiques
Jensaarai
Nom
Jensaarai
Type
Organisation religieuse ou philosophique
Origines
Fonctions
Protéger les habitants de Susevfi
Servir la Force

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
29/12/2015

Nombre de lectures
30 993


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Hyperspace - Evil Never Dies : The Sith Dynasties
  • Legacy of the Force 03 : Tempest
  • Moi, Jedi
  • Nid Obscur Vol. 1 : Le Roi des Affiliés
  • The New Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.