Krath


Le Krath est une société secrète réunissant au départ des jeunes gens riches et corrompus du Système de l’Impératrice Téta qui s’emparèrent du pouvoir dans ce système et qui s’allièrent aux Sith durant la Grande Guerre Sith

  I.- Histoire des Krath.

  En -4.000, Satal et Aleema Keto, héritiers du Système de l'Impératrice Téta fondèrent le Krath, une société secrète regroupant leurs amis, qui étaient aussi riches, gâtés et amoraux qu'eux. Le groupe, qui tenait son nom d'un sorcier maléfique de contes pour enfants, éprouvait une intense fascination pour les artefacts datant de l'époque de la Grande Guerre de l'Hyperespace, en particulier pour ceux ayant appartenus aux Sith. Ils utilisèrent les artefacts sith qu'ils purent se procurer pour apprendre par eux-mêmes un peu de sorcellerie sith.

  En -3.998, les deux cousins se rendirent au Musée Galactique de Coruscant où ils volèrent un livre de magie sith mais se révélèrent incapables de lire la langue dans laquelle il était rédigé. En apprenant le soulèvement d'adeptes sith sur Ondéron, ils décidèrent de se rendre sur place dans l'espoir de trouver quelqu'un qui pourrait les aider à traduire l'ouvrage. Une fois sur la planète, ils utilisèrent leurs pouvoirs naissants du Côté Obscur pour trouver un Naddiste qui accepta de les conduire à son chef, le roi Ommin. Intéressé par l'ouvrage sith, Ommin offrit à Satal une amulette sith qui permettait à son porteur de lire l'ancienne langue des sith en échange de la possibilité d'en faire une copie. Le vieux souverain leur montra ensuite son plus précieux trophée, le Maître Jedi Arca Jeth qu'il espérait transformer en Jedi Noir.

Krath

Satal et Aleema Keto, co-fondateurs du Krath
Image extraite de l'Essential Guide to the Force


  Mais un groupe de jeunes Chevaliers Jedi ne tarda pas à faire irruption dans le quartier-général naddiste pour libérer Arca. Les deux cousins parvinrent à s'éclipser sans être vu et s'enfuirent dans les profondeurs des souterrains dans lesquels se trouvait la base naddiste. Ils aboutirent dans une salle où ils se retrouvèrent face à l'esprit de Freedon Nadd qui se tenait près du corps du scribe d'Ommin, Novar. L'ancien Jedi Noir leur annonça qu'ils représentaient pour lui l'avenir de sa cause et qu'ils permettraient l'avènement d'un nouvel âge d'or des Sith. Il leur demanda d'emporter avec eux  le livre et l'amulette, puis leur offrit deux épées Sith avant de leur indiquer un chemin sûr pour quitter les souterrains. Pendant que les deux cousins regagnaient la surface d'Ondéron, l'esprit de Freedon Nadd concentra l'attention des Jedi en se manifestant auprès d'eux, puis retira le pouvoir du Côté Obscur qu'il avait octroyé à Ommin, ce dernier ne lui étant plus utile.

  Devenus les disciples de Freedon Nadd, les deux cousins quittèrent discrètement Ondéron avec leurs précieux artefacts. Au cours de l'année suivante, les Krath accrurent de manière significative leurs pouvoirs grâce au livre de sorts et aux enseignements de l'esprit de Freedon Nadd. Durant cette période, ils mirent également au point un plan pour s'emparer du pouvoir dans leur système natal et obtinrent secrètement l'appui de l'armée. Finalement, le Krath passa à l'action lors de la visite annuelle de Lord et Lady Keto (respectivement le père de Satal et la mère d'Aleema) d'une installation minière de la Guilde de Carbonite. Les deux jeunes gens et leurs amis effrayèrent les personnes présentes en utilisant la sorcellerie sith, puis les plongèrent dans de la carbonite en fusion. Satal et Aleema se proclamèrent alors les nouveaux Lord et Lady Keto.

Krath

Les Krath célèbrent leur victoire près la réussite de leur putsch
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  Grâce au soutien de l'armée, les Krath soumirent rapidement la plupart des mondes du  Système de l'Impératrice Téta ainsi que les installations de la Guilde de Carbonite et éliminèrent ceux qui refusaient de se soumettre à eux comme le Ministre Halkans . Seuls Kirrek et Koros Major, la capitale de l'empire (connue également sous le nom de Téta Impériale ou de Cinnagar) refusèrent de reconnaître l'autorité du Krath, mais ce dernier brisa la résistance de Kirrek en bombardant plusieurs de ses villes et il ne resta bientôt plus que Koros Major pour défier les adeptes du Côté Obscur. Les Krath se réjouirent de cette opportunité de déchaîner leur cruauté et de tester leurs sortilèges. Ils envoyèrent d'abord des vaisseaux de troupes sur la planète pour affronter les guerriers locaux, chaque camp utilisant des armes archaïques datant des Guerres d' Unification. Puis, depuis, une base orbitale, Aleema Keto utilisa ses puissantes illusions sith pour permettre aux guerriers krath de prendre l'avantage sur leurs adversaires.

  Alors que la bataille faisait rage sur Koros Major, une flotte conjointe de la République et des Jedi sortit de l'hyperespace près de la planète. En effet, ils avaient eu vent de rumeurs inquiétantes sur l'utilisation du Côté Obscur dans le Système de l'Impératrice Téta alors qu'ils pensaient en avoir fini avec les adeptes sith depuis la résolution du Soulèvement Naddiste sur Ondéron. Les Krath ne furent pas le moins du monde intimidés lorsqu'on leur transmit l'ordre de cessez-le-feu du Capitaine Vanicus et lancèrent sur les nouveaux arrivants des illusions particulièrement puissantes par le biais d'Aleema. Mais à bord du vaisseau républicain Reliance, Nomi Sunrider perçut que les créatures qui menaçaient la flotte n'étaient que des illusions et la flotte républicaine se rassembla alors pour concentrer ses tirs sur la position des Krath.

Krath

La Bataille de Koros Major
Image extraite de The New Essential Chronology


  Constatant que leurs adversaires ne se laissaient pas berner par les illusions de sa cousine, Satal mit au point un nouveau plan. Aleema créa alors de nouvelles illusions pour simuler l'attaque d'une importante flotte de chasseurs Chaos. Encore une fois, Nomi sentit que le Côté Obscur était à l'œuvre et prévint la flotte républicaine qu'il s'agissait d'une nouvelle illusion avant de lancer une puissante attaque mentale contre la sorcière krath, qui s'évanouie. Mais quand les illusions se dissipèrent, la flotte  réalisa trop tard que de véritables chasseurs se dissimulaient dans la fausse flotte et ne pu lever ses boucliers à temps. En effet, les pilotes des chasseurs Chaos, qui étaient sous l'influence des puissants pouvoirs hypnotiques de Satal Keto, percutèrent les vaisseaux républicains au cours d'attaques suicides. Fortement endommagés, ces derniers durent battre en retraite et laisser le champ libre aux Krath qui soumirent Koros Major.

  Peu après, Satal décida de lancer une attaque préventive contre les Jedi qui devaient se réunir en masse au cours de la Grande Convocation Jedi de Deneba pour décider de la manière dont ils devaient réagir face à la menace représentée par les Krath. Pour mener à bien cette attaque, il choisit d'avoir recours aux droïdes de guerre krath. Certains furent camouflés en droïdes de service et introduits dans l'assemblée Jedi, tandis que le gros des troupes débarqua dans des capsules de sauvetage larguées depuis l'espace proche de la planète. De nombreux Jedi furent tués au cours de la Bataille de Deneba, même si les utilisateurs du Côté Lumineux finirent par l'emporter.

Krath

Ulic Qel-Droma décide de sauver Aleema au lieu de laisser les rebelles la tuer
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  Ulic Qel-Droma, qui avait été nommé Veilleur du système de l'Impératrice Téta et dont le Maître, Arca Jeth, avait été tué en le sauvant sur Deneba, décida d'infiltrer les Krath pour les détruire de l'intérieur. Sous le déguisement d'un Jedi déchu, le jeune homme se rendit sur Cinnagar mais contrairement à ce qu'il avait escompté, son arrivée ne passa pas inaperçue aux yeux des Krath. Satal comprit immédiatement qu'il s'agissait d'un espion Jedi et voulut l'éliminer au plus vite mais sa cousine le convainquit d'attendre : elle jugeait en effet Ulic intéressant et pensait que celui-ci pourrait leur être utile. Aleema mit alors sur pied une fausse tentative d'assassinat à son encontre au cours d'une exécution publique et poussa Ulic à se manifester pour la sauver, puis le drogua. Alors que Satal demandait à sa cousine ce qu'elle souhaitait faire du Jedi, l'esprit de Freedon Nadd apparut brusquement pour les avertir qu'ils ne devaient pas se méfier d'Ulic Qel-Droma mais d'Exar Kun, qui, tout comme eux, désirait revendiquer l'héritage des Sith. Ce fut leur dernier contact avec l'esprit qui fut consumé par les puissants pouvoirs récemment acquis par Exar Kun.

Krath

L'avertissement de Freedon Nadd
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  Toujours soupçonneux à l'égard d'Ulic, Satal tortura celui-ci pour qu'il lui avoue qu'il était un espion Jedi mais Ulic s'en tint à sa version. Pressé par Aleema qui avait des projets pour le pseudo Jedi déchu, Satal finit par accepter de le libérer après lui avoir injecté un mystérieux poison sith tout en l'avertissant que celui-ci ne le tuerait pas… Plusieurs mois s'écoulèrent au cours desquels Ulic entreprit de gagner la confiance des Krath et obtint d'être nommé général des forces armées krath après leur avoir conseillé de moderniser leur armement. Durant cette période, il devint également favori de la belle Aleema Keto, ce qui continua à exacerber la jalousie du cousin de celle-ci. Quand Nomi Sunrider fut capturée dans la cité fortifiée de Ciinnagar alors qu'elle recherchait Ulic, Satal Keto décida de tester ce dernier en lui demandant ce qu'ils devaient faire de l'espionne Jedi. Etant parvenu à un point critique de son plan pour infiltrer et détruire le Krath, Ulic choisit de préserver sa couverture et ordonna avec nonchalance l'exécution de Nomi.

  Pensant avoir perdu définitivement Ulic, la Jedi utilisa sa maîtrise de la méditation de combat pour s'échapper des donjons de Cinnagar et rejoignit ses camarades Cay Qel-Droma et Tott Doneeta à bord du Nébulon Ranger. De son côté, Ulic Qel-Droma tenta de faire parvenir en secret à la jeune femme un message dans lequel il lui expliquait ses plans mais celui-ci fut malheureusement intercepté par Satal Keto qui chargea son fidèle serviteur Norgor de tuer l'espion. Celui-ci frappa alors qu'Ulic venait de succomber aux charmes d'Aleema, mais échoua dans sa tentative. Lorsqu'Aleema reconnu la patte de son cousin dans cette tentative d'assassinat et déclara que Satal avait fait preuve du même manque de finesse en attaquant les Jedi sur Deneba, Ulic décida de venger sur-le-champ la mort de son Maître. Il affronta Satal Keto au cours d'un violent duel où il se laissa submerger par sa colère. Il élimina son adversaire, mais celui-ci mourut le sourire aux lèvres car la colère d'Ulic venait d'activer le poison sith qu'il lui avait injecté et qui allait altérer son jugement pour l'amener du Côté Obscur de la Force...

   Les trois Jedi, qui avaient assistés à la scène, demandèrent à Ulic de rentrer avec eux, mais l'esprit obscurcit par le poison, celui-ci qui sentait également qu'il avait du mal à se contrôler, leur demanda de partir sans lui. Par la suite, il remplaça Satal Keto aux côtés d'Aleema et se proclama le nouveau leader des Krath. La jeune femme lui offrit par la suite l'amulette sith qui avait appartenu à Satal, espérant que l'artefact renforcerait l'emprise du Côté Obscur sur son amant. Mais les amis d'Ulic n'avaient pas abandonné l'idée de le sauver et montèrent une nouvelle opération de sauvetage pour l'arracher à la présence corruptrice des Krath. Corrompu par le poison sith, Ulic répondit à l'attaque Jedi contre Cinnagar avec toute la puissance militaire dont disposaient les Krath. Un groupe de Jedi parvint néanmoins à atteindre la salle du trône où se trouvaient Ulic et Aleema Keto. Nomi Sunrider repoussa facilement les sortilèges de la sorcière krath qui chercha alors la protection d'Ulic. Toujours sous l'influence du poison sith, Ulic refusa d'écouter son frère et Nomi, persuadé qu'il avait encore un travail important à effectuer dans le Système de l'Impératrice Téta. Son frère et plusieurs de ses camarades tentèrent de l'emmener de force, mais Nomi, se souvenant des conseils que leur avaient donnés les Maîtres Jedi avant leur départ, leur demanda de le lâcher car il devait les suivre de son propre chef. Bien que tristes de devoir laisser Ulic derrière eux, ils finirent par se ranger à son opinion et repartirent sans Ulic.

  Après leur départ, Ulic dit à Aleema qu'elle savait désormais qu'il était venu pour les détruire mais celle-ci lui répondit qu'elle l'avait toujours su et qu'il était un adversaire de valeur. Elle ajouta que soit il détruirait les Krath, soit il céderait au Côté Obscur et les rejoindrait, comme l'avait déclaré Cay.  Alors que les deux jeunes gens cédaient à leur désir sombre, un nouvel intrus pénétra dans la salle du trône : il s'agissait d'Exar Kun, venu éliminer ses rivaux. Exar Kun repoussa sans mal les sortilèges d'Aleema qui s'évanouit quand il lui renvoya son attaque et engagea un duel contre Ulic. Alors que leur violent affrontement les avaient conduit à l'extérieur du palais, les amulettes qu'ils portaient tous deux entrèrent en résonnance et firent apparaître le spectre de Marka Ragnos, le Seigneur Sombre des Sith qui avait précédé Naga Sadow. Celui-ci leur dit qu'ils devaient cesser de se battre l'un contre l'autre et qu'ils étaient les élus qui restaureraient l'Age d'Or des Sith, puis il fit d'Exar Kun le nouveau Seigneur Sombre et d'Ulic Qel-Droma son apprenti. Les deux hommes s'associèrent alors et se jurèrent de détruire la République pour restaurer la gloire des Sith d'antan…

Krath

Le retour des Sith
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  Les deux nouveaux Seigneurs Sith se répartirent les tâches afin de consolider leurs forces : tandis qu'Exar Kun partait de son côté pour convertir des Jedi naïfs au Côté Obscur et fondait sa Confrérie Sith, Ulic gérait l'aspect militaire de leurs projets de conquête en préparant l'armée krath, dont l'armement était obsolète, à une guerre contre la République. Six mois plus tard, la Croisade Sainte Krath se heurta aux velléités d'expansion dans le Système de l'Impératrice Téta des Croisés Mandaloriens. Sur Kuar, Ulic Qel-Droma affronta en combat singulier leur leader, Mandalore l'Indomptable et le vainquit. Plutôt que de tuer son adversaire, Ulic obtint que le Mandalore et ses hommes se mettent à son service. Avec ces puissants guerriers à ses côtés, Ulic était désormais prêt à lancer l'offensive des Sith et commença par attaquer des avant-postes et des chantiers navals isolés de la République comme Foerost. Grâce aux redoutables droïdes de guerre Basilisk des Mandaloriens et aux puissantes illusions d'Aleema, les forces d'Ulic effectuèrent des attaques éclairs qui prirent la République au dépourvu d'autant plus que celle-ci ignorait qui l'attaquait.

  Lors de la Campagne de la Faucheuse Noire, Ulic utilisa cette super-arme élaborée par Exar Kun pour drainer l'énergie vitale de plusieurs centaines de soldats républicains sur Raxus Prime. L'émergence d'un culte sith dans le Secteur de Tapani, l'Ordre de Mecrosa, détourna l'attention de la République qui se concentra sur le Sud du Noyau. Les Krath en profitèrent pour conclure un pacte de non-agression avec les Hutts. Les forces navales de la République stationnées dans l'Amas de Tion répliquèrent en attaquant le chantier naval hutt de Ko Vari, annihilant les vaisseaux de guerre krath qui étaient en orbite et transformant la planète en une coquille vide, sa population ayant été décimée par l'attaque...

  Grisé par ses succès, Ulic Qel-Droma décida qu'il était temps d'attaquer Coruscant malgré les réticences d'Exar Kun. Les forces krath et mandaloriennes avancèrent rapidement dans la ville-capitale, mais quand elle vit plusieurs Jedi converger vers la position de son amant, Aleema décida de trahir Ulic et ordonna à leurs troupes de battre en retraite. Elle escomptait en effet remplacer Ulic à la tête de l'armée krath et faire de Mandalore l'Indomptable, à qui elle avait raconté qu'Ulic était mort pour lui faire quitter Coruscant, son nouveau chef de guerre. Mais au sein même des Krath, certains demeurèrent loyaux envers Ulic après sa capture par les Jedi et Aleema dut réprimer ces velléités d'opposition par la force. De son côté Mandalore l'Indomptable, qui avait apprit la capture de son maître, commençait à nourrir des soupçons contre la jeune femme qui se renforcèrent quand Aleema refusa de mettre en place une mission de secours pour délivrer Ulic Qel-Droma.

Krath

La trahison d'Aleema
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.5 : La Guerre des Sith


  Pendant que ses hommes attaquaient Kemplex IX comme l'avait ordonné Aleema Keto, Mandalore l'Indomptable se rendit sut Yavin IV pour demander l'aide d'Exar Kun qui accepta de l'accompagner sur Coruscant pour délivrer son apprenti. Ils firent irruption durant le procès du Sith qu'ils libérèrent, défiant le Sénat et l'Ordre Jedi. Lorsqu'elle retrouva Ulic quelques temps plus tard, Aleema joua les amoureuse transie mais conscient de sa trahison, Ulic l'envoya en mission avec Crado, qu'Exar Kun voulait punir pour son incompétence, une mission qui s'avéra être sans retour… En effet, Aleema utilisa une arme antique sith pour détruire le système de Cron et créer une supernova qui détruisit leurs ennemis et dévasta Ossus, mais qui annihila également le vaisseau où se trouvaient Aleema et Crado. Les deux Seigneurs Sith se rendirent ensuite sur Ossus avec seulement quelques Massassi pour piller la Grande Bibliothèque Jedi. Là, Ulic affronta son frère Cay et le tua en proie à la colère. Alors qu'il réalisait qu'il s'était fourvoyé, Nomi Sunrider utilisa contre lui une puissante technique Jedi qui le rendit aveugle à la Force. Libéré du Côté Obscur, Ulic aida les Jedi à mettre fin à la Guerre des Sith en leur révélant où se trouvait Exar Kun.

  L'enveloppe charnelle d'Exar Kun fut détruite durant l'assaut des Jedi contre Yavin IV tandis que les Mandaloriens furent repoussés alors qu'ils tentaient d'attaquer Ondéron. Ce qui restait des forces krath fut détruit ou s'éparpilla dans la Bordure Extérieure, principalement dans les régions autour de Korriban Certains Karth furent absorbés par d'anciennes communautés sith tandis que d'autres continuèrent leurs pratiques par eux-mêmes en ayant peu d'influence sur l'extérieur. Les Krath en question continuèrent à étudier les profondeurs du Côté Obscur mais sans pouvoir bénéficier des anciens enseignements sith ou accéder à la technologie qu'ils avaient du laisser derrière eux, dans le Système de l'Impératrice Téta. Durant les décennies qui suivirent, les Jedi et la République se heurtèrent à l'occasion à ces poches isolées.

  Plusieurs millénaires plus tard, Sebban Keto, qui appartenait à la même famille qui avait vu naître Satal et Aleema Keto, décida de faire revivre le Krath et parvint à corrompre un petit nombre de nobles de Téta. Il tenta également de promouvoir un culte krath dans un Monde du Noyau isolé mais il semble qu'il n'eut guère de succès et que ce nouveau Krath ne représenta jamais une menace pour la Nouvelle République qui vivait alors ses premières années.

II.- Caractéristiques.

  1°) Structure

  On sait très peu de choses sur l'organisation interne des Krath ainsi que sur leur hiérarchie. Satal et Aleema Keto, qui fondèrent ce qui n'était au départ qu'une société secrète, étaient les leaders du groupe. Il est possible que d'autres Krath aient eu des postes importants au sein de la hiérarchie du groupe, en particulier après leur coup d'Etat qui inaugura la Croisade Sainte Krath, mais il n'y a aucune information à ce sujet.

  Le pouvoir des deux cousins ne fut jamais remis en question par leurs camarades durant les quelques années au cours desquelles ils dirigèrent ensemble le Krath, certainement parce qu'ils étaient les plus puissants et les plus cruels d'entre eux. Il semble que Satal, qui avait le soutien et le contrôle de l'armée, avait un peu plus d'influence que sa cousine. L'intérêt que celle-ci portait à Ulic Qel-Droma pu être partiellement motivé par le désir de se débarrasser de son cousin pour le remplacer par un individu qu'elle estimait pouvoir plus facilement manipuler. Mais lorsqu'Ulic s'allia avec Exar Kun et devint un Seigneur Sith, devenant par là même beaucoup plus puissant qu'elle, Aleema décida de s'en débarrasser et le trahit durant la Bataille de Coruscant en escomptant que les Jedi se chargeraient de lui… Néanmoins, Ulic avait désormais de nombreux fidèles parmi les Krath, sans compter Mandalore l'indomptable qui lui était totalement dévoué et elle ne parvint pas à s'imposer sans heurts durant la courte période que dura la captivité de l'ex-Jedi.

Krath

Une Sorcière de Mort Krath affronte un officier républicain
Image extraite du Knights of the Old Republic Campaign Guide


  Les premiers individus qui rejoignirent le Krath étaient des jeunes gens nobles et corrompus comme Satal et Aleema Keto et qui possédaient un potentiel pour la Force. Ce groupe, ainsi que sans doute d'autres personnes qui rejoignirent le Krath par la suite, constituaient un groupe de sorciers à la puissance variable. Parmi ces utilisateurs de Force se trouvaient les Sorcières de Mort Krath, la plus puissante étant Aleema, qui étaient capables de lancer de redoutables sortilèges.

  Néanmoins, les Krath ne comptaient pas que des utilisateurs de Force dans leurs rangs. Durant l'année qui précéda leur prise de pouvoir dans le Système de l'Impératrice Téta, les Krath obtinrent le soutien de l'armée tétienne qui devint l'armée krath. Les guerriers de ce système étaient de farouches combattants qui utilisaient les mêmes armes et techniques de combats qu'à l'époque de l'Impératrice Téta. Outre les fantassins, le Krath avaient dans ses rangs des pilotes de chasseurs Chaos CX-133 qui jouèrent un rôle décisif contre le République durant la Bataille de Koros Major. L'efficacité des soldats et pilotes krath fut accrue par les pouvoirs du Côté Obscur de leurs chefs qui pouvaient paralyser leurs ennemis par de puissantes illusions ou hypnotiser leurs hommes pour qu'ils effectuent des attaques suicides. Cependant, tous les soldats krath n'étaient pas organiques : en effet, les Krath utilisèrent durant certains affrontements, comme l'attaque des Jedi présents lors de Grande Convocation Jedi de Deneba, des droïdes de guerre krath. Durant la Croisade krath, ces soldats de métal démontrèrent qu'ils étaient capables de faire preuve d'autant de sauvagerie que leurs maîtres sur les champs de bataille.

Krath

Un guerrier krath et un droïde de guerre krath
Image extraite du Knights of the Old Republic Campaign Guide


  2°) Pouvoirs

  Contrairement à d'autres adeptes du Côté Obscur, les Krath n'avaient reçu aucune formation formelle que ce soit de la part des Jedi ou des Sith et ils apprirent à maîtriser des techniques de Force et la sorcellerie sith "sur le tas", par le biais d'artefacts et par les contributions occasionnelles de puissants esprits sith. Ne se fixant aucune limite, les Krath effectuèrent des recherches dans toutes les directions possibles pour accroître leurs pouvoirs, expérimentant techniques, sorts et poisons.

  Les Krath avaient en effet une habilité naturelle pour utiliser des artefacts du Côté Obscur, comme des talismans sith ou des armes alchimiques. Grâce à leurs expérimentations, ils furent capables de manipuler la Force ou de la canaliser pour utiliser certaines techniques. Une de leurs techniques les plus spectaculaires était celle qui leur permettait de créer des illusions de grande ampleur comme pour simuler l'arrivée d'une importante flotte ou au contraire dissimuler des vaisseaux de guerre sous une apparence anodine.

Krath

Aleema Keto projette une puissante illusion pour faire croire à la flotte républicaine qu'elle est attaquée par des créatures mythique
Image extraite de la bande dessinée La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith


  3°) Équipement

  A l'époque des Chevaliers de l'Ancienne République, les Krath fabriquèrent et utilisèrent des armures et des armes spécifiques que l'on pouvait encore trouver chez certains négociants de la galaxie à l'époque de la à l'époque de la Guerre Civile des Jedi et de la Guerre Civile des Sith :

- Armure lourde Krath
- Combinaison de guerre sacrée Krath
- Epée de guerre Krath
- Epée de mort Krath
- Couteau sanglant Krath
- Double-lame Krath

  4°) Vaisseaux

  Au cours de leur Croisade Sainte et de la Grande Guerre des Sith, les Krath se servirent de plusieurs types de vaisseaux ou de chasseurs pour semer la terreur :

- Vaisseau d'assaut Tetan
- Station orbitale de commandement Krath
- Chasseur Chaos CX-133
- Vaisseau d'attaque de classe Supremacy.
Informations encyclopédiques
Krath
Nom
Krath
Type
Organisation religieuse ou philosophique
Origines
Fonctions
Etudier des artefacts de l'époque de la Grande Guerre de l'Hyperespace
Restaurer l'Age d'Or des Sith
Production de droïdes
Production d'Armes
Production de Technologies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
19/04/2010

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
15 530


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)
  • Knights of the Old Republic II : The Sith Lords
  • La Légende des Jedi Vol.3 : Le Sacre de Freedon Nadd
  • La Légende des Jedi Vol.4 : Les Seigneurs des Sith
  • La Légende des Jedi Vol.5 : La Guerre des Sith
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 09 : Etoile après Etoile
  • The Essential Atlas
  • The Essential Chronology
  • The Essential Guide to the Force (Jedi VS.Sith)
  • The New Essential Chronology
  • WOTC - KOTOR Campaign Guide (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.