Renseignements Impériaux


Les services secrets du régime de l'Empereur Palpatine

  La bureaucratie de l'Ancienne République avait produit quatre agences gouvernementales chargées de recueillir et d'analyser les renseignements de manière plus ou moins officielle :
  - l'Organisation de la Sécurité Républicaine
  - le Bureau de Renseignement Sénatorial
  - le Consortium Technologique Interstellaire
  - le Bureau des Acquisitions Spéciales de la Bibliothèque de la République

  Outre les rivalités traditionnelles entre services, les dirigeants de ces quatre agences découvrirent dans les dernières années de la République que de nombreux sénateurs et plusieurs factions corporatistes ou privées utilisaient la corruption et la désinformation afin de faire faire leur sale travail par leurs subordonnés, le plus souvent à l'insu des intéressés. Cela impliquait d'ailleurs un certain nombre d'opérations résolument hostiles menées contre les autres agences de renseignements sous des prétextes pour le moins fallacieux.

Alors que le Chancelier Suprême Palpatine affrontait les séparatistes peu de temps avant la Guerre des Clones, les directeurs de ces quatre agences décidèrent de se rencontrer en secret. Ils étaient las de la rivalité et de la corruption. Il leur fallait unir leurs ressources et leurs informations sous peine de ne jamais parvenir à jouer leur rôle alors que la crise menaçait.

  Un comité secret de coordination vit le jour et c'est ainsi que naquit l'Ubiqtorat. Lorsque Palpatine proclama l'Empire et qu'il fit le ménage dans la bureaucratie corrompue, les membres de l'Ubiqtorat se rendirent auprès de lui et révélèrent leur existence. Les quatre agences originelles furent donc officiellement démantelées et, sous la tutelle de l'Ubiqtorat, les Renseignements Impériaux virent le jour.

  L'Ubiqtorat : à la tête de l'Ubiqtorat, le Directeur des Renseignements est le maître officiel de cet organisme tentaculaire et ne rend compte qu'à l'Empereur ou à certains de ses conseillers triés sur le volet. Il est le plus souvent le seul membre de l'Ubiqtorat dont l'identité soit connue, les autres demeurant dans l'anonymat. On pense que certains d'entre eux sont sans doute les directeurs de plusieurs branches des Renseignements mais dans l'absolu, n'importe qui pourrait siéger au sein de l'Ubiqtorat.

  Pour communiquer avec le reste de l'organisation des Renseignements Impériaux, le comité directeur utilise des droïdes piégés, des courriers fanatisés ou des communications HoloNet haute sécurité. L'Ubiqtorat compte sans doute peu de membres en dehors de son comité directeur et la plupart d'entre eux n'ont certainement qu'un rôle purement administratif. Ils veillent à ce que les informations essentielles parviennent à leurs dirigeants et que les ordres de ceux-ci soient correctement transmis aux autres branches des R.I. Comme pour le comité directeur, les fonctionnaires de l'Ubiqtorat agissent certainement soit sous une couverture officielle dans une autre branche des Renseignements, soit dans le plus complet anonymat et sans lien apparent avec "la communauté du renseignement".
  En clair et en résumé : l'existence de l'Ubiqtorat est connue mais on ne sait quasiment rien de son personnel, de ses dirigeants et de leurs installations.

  En dessous de l'Ubiqtorat, la structure des R.I s'étend au niveau sectoriel et est rattachée au Moff local. Dans la mesure des moyens disponibles, toute ou partie des branches suivantes sont en place au niveau sectoriel :

  Le Bureau de l'Organisation Interne (OrgInt) : la mission de cette branche des Renseignements et de protéger l'ensemble de l'agence contre toute menace interne ou externe. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'a pas pour habitude d'organiser les purges et chasses aux sorcières chères aux agents du BSI et l'OrgInt jouit d'un certain prestige au sein des Renseignements. Ses représentants s'avèrent presque toujours courtois et extrêmement compétents. Le sous-département de la Sécurité Interne (SecInt) veille à la protection physique des bâtiments et du personnel des Renseignements tandis que le Contre-espionnage Interne (ConInt) surveille les activités du personnel et des agents.  

  Le Bureau des Analyses : il centralise, classe et étudie les masses d'informations colossales qui lui parviennent par les canaux officiels et officieux. Il observe les comportements sociaux, les changements économiques, les avancées technologiques, etc. Il possède des subdivisions vouées à la surveillance des média, au décryptage, aux interrogatoires et même au contrôle des fréquences et émissions parasites afin de s'assurer qu'aucun message secret n'est transmis par ce biais.

  Le Bureau des Opérations : c'est en son sein que l'on trouve la presque totalité des agents de terrain des Renseignements Impériaux. Les branches Surveillance, Contre-espionnage et Service Diplomatique permettent d'obtenir les informations et éventuellement de procéder à des arrestations ou des éliminations. Les agents ennemis capturés sont souvent confiés au service Interrogation du Bureau des Analyses afin d'être reprogrammés ou "retournés".
  Enfin, le Bureau des Opérations dispose aussi de deux sous-sections dont on parle peu en raison de leurs missions particulièrement sinistres : Assassinats (dont les agents surentraînés font la fierté des Renseignements) et Déstabilisation (qui va de la désinformation jusqu'au terrorisme de masse pour mettre à genoux les gouvernements que l'Empire souhaite soumettre sans faire appel à ses forces armées).

  Le Bureau des Renseignements : tire partie des informations collectées par le Bureau des Analyses et élabore à partir des données fournées des rapports et des suggestions qui aideront l'Ubiqtorat à définir objectifs et missions des différentes composantes de l'agence.

  Le Secteur Plexus : sa mission est d'assurer la sécurité des communications au sein des Renseignements Impériaux. Il surveille les canaux de l'HoloNet attribués aux Renseignements Impériaux ainsi que les grilles de communication locales afin d'empêcher qu'on espionne les communications secrètes ou qu'on les intercepte. En plus de l'HoloNet Impérial, le Secteur Plexus dispose de son propre réseau de communication qui fonctionne par le biais de vaisseaux-droïdes camouflés et capables de s'autodétruire. Ces petits appareils d'environ neuf mètres de long sont très rapides et font d'incessants aller-retour entre deux systèmes précis. Ils émergent de l'hyperespace, reçoivent les communications attendues, transmettent en retour les données qu'ils transportent et repartent aussitôt vers le système d'où ils viennent tandis qu'un autre vaisseau-droïde assure la transmission jusqu'au système suivant. De cette manière, le Secteur Plexus dispose dans certaines régions de l'empire d'un vaste réseau de vaisseaux-courriers aux trajets parfaitement rodés ce qui minimise considérablement le temps nécessaire pour passer d'un système à l'autre ainsi que les risques d'accident de navigation.

  Cellules de Système : lorsque c'est nécessaire, les responsables locaux des Renseignements peuvent assembler des équipes réduites (de 5 à 20 personnes le plus souvent) chargées de missions à long terme et composées d'agents de plusieurs branches distinctes. La Cellule de Système est alors implantée sur site, dispose d'un petit transceveur hyperspatial pour communiquer avec un agent de liaison et doit ensuite se débrouiller par ses propres moyens. Il existe plusieurs millions de cellules de système actives et la plupart ignorent totalement que d'autres cellules aux objectifs identiques aux leurs opèrent parfois à quelques kilomètres de leur planque. Occasionnellement, les responsables de l'opération peuvent décider de faire opérer de manière conjointe plusieurs cellules de systèmes qui ignoraient leur existence respective ou même en sacrifier une à l'insu des autres afin de leur "montrer la voie".

  Cellules de Crise : il ne s'agit pas de cellules de terrain mais bien de "bureaux temporaires" assemblés à la demande pour gérer une situation grave et inattendue. Les cellules de crise sont le plus souvent composées de membres du Bureau des Renseignements et d'un ou deux représentants d'autres départements selon les besoins. Ces cellules bénéficient d'un accès direct temporaire à l'Ubiqtorat et dans les cas les plus critiques, elles peuvent même avoir pour rôle de conseiller un Grand Moff ou l'Empereur lui-même. Une fois la crise résolue, la cellule est démantelée et ses membres retournent à leurs activités normales. Si un "suivi" est nécessaire, les branches adéquates des Renseignements se voient confier les missions correspondantes et une ou plusieurs cellules de système sont éventuellement créées.  

  Rectification : Rectification n'est pas un service et n'apparaît dans aucun organigramme officiel. Lorsque l'Ubiqtorat estime qu'il a besoin de s'impliquer directement dans une affaire, il mandate un ou plusieurs agents de Rectification. Les agents de ce type sont l'élite de l'élite, ce que l'Empire a de mieux à sa disposition. Certains n'ont aucune existence légale, d'autres agissent au sein de l'Empire sous couverture mais tous sont aussi dévoués que compétents. En aucun cas un agent de Rectification n'agit en tant que tel. La plupart sont soit infiltrés dans une cellule active, soit font cavaliers seuls. Lorsque l'Ubiqtorat estime que les choses s'enveniment trop ou qu'il est nécessaire de veiller à certains détails sans que le reste des Renseignements Impériaux soit au courant, il fait appel à Rectification et explique ce qu'il attend de ses agents. Généralement, les choses se déroulent alors conformément aux attentes de l'Ubiqtorat et le reste de la galaxie continue à ignorer la vérité.


Actualités en relation

Solo : Un extrait de 45 secondes avec Han et Chewie !

Décidément, ce Star Wars Day est très chargé en matériel promotionnel pour Solo : A Star Wars Story ! Après un premier spot TV sur Han et Lando, un teaser VR, l'affiche chinoise et des posters divers...


Solo : Empire dévoile une magnifique couverture pour son numéro spécial

Comme à son habitude, le magazine britannique Empire va consacrer un numéro spécial au sujet du prochain Star Wars, en l'occurence Solo : A Star Wars Story, quelques semaines avant la sortie du film en salle. En attendant la sortie...


Informations encyclopédiques
Renseignements Impériaux
Nom
Renseignements Impériaux
Type
Organisation gouvernementale
Origines
Fonctions
Espionnage, renseignement

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 179


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Renseignements Impériaux" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • WEG - Imperial Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.