Sorciers de Rhand


Les Sorciers de Rhand constituaient une société isolée dans la Nébuleuse Perann, dans les Régions Inconnues, qui puisait ses pouvoirs dans une force liée à la mort et la destruction.

  Il était bien connu que d'innombrables dangers guettaient dans les Régions Inconnues mais, fort heureusement pour la Galaxie, certains d'entre eux demeuraient confinés dans leurs territoires. C'était le cas des Sorciers de Rhand qui avaient choisi d'eux-mêmes de s'isoler, épargnant à tous leur potentiel de destruction.

I. Généralités :

  Les Sorciers de Rhand résidaient au fin fond des Régions Inconnues, dans un secteur connu sous le nom de Nébuleuse Perann (Perann Nebula en VO), elle-même ceinturée d'une douzaine de mondes qui formaient la Retraite Nihil (Nihil Retreat en VO). Ces planètes étaient essentiellement peuplées d'acolytes, des individus aux ordres des véritables Sorciers qui vivaient sur Rhand elle-même, au cœur de la nébuleuse. L'accès y était remarquablement difficile, les voyageurs devant triompher des pièges de l'espace autant que des défenses des Rhandites.

  Bien que tous unis par un même but, les Sorciers de Rhand ne constituaient pas un peuple à part entière, notamment parce qu'il semblerait qu'ils réunissent des individus issus de diverses espèces. Cependant, ils partageaient une caractéristique commune qui perturbait profondément quiconque les croisait : ils semblaient tous dans un état de décomposition plus ou moins avancé sous leurs tenues noires, à l'image de leur monde en ruine. En outre, si la plupart marchait à peu près normalement, certains flottaient littéralement au-dessus du sol. Cet état était apparemment une conséquence de leur philosophie.

II. Philosophie :

  En tant que Sorciers, il fallait une source à leur pouvoir et celle-ci se basait sur un réalisme des plus sombres, le fait que toute chose, qu'elle soit un être vivant, une œuvre ou une civilisation, soit vouée à la destruction et la mort. Ils appelèrent ce pouvoir le Dark, que les scientifiques définirent comme une vision de l'entropie.

  Pour les Sorciers de Rhand, la vie n'était donc qu'un état transitoire vers la mort et ils considéraient donc comme des simples d'esprits les individus qui œuvraient à établir des gouvernements qui leur survivraient. Ils se moquaient également du concept de la Force, une énergie liée à la vie et donc illusoire. En effet, le Dark dans lequel ils puisaient n'était pas créé par les êtres vivants, bien que leurs enseignements eut une certaine attraction sur les utilisateurs du Côté Obscur en particulier.

  Ils se servaient par conséquent de leurs pouvoirs pour comprendre les voies de la destruction et y évoluer, les sélectionner afin d'orienter les évènements selon leur volonté ou conduire leurs ennemis au désastre. Toutefois, ils ne perdaient pas de vue qu'ils n'étaient eux-mêmes que des véhicules pour le Dark et, sachant qu'ils ne pouvaient éviter la mort, s'en servaient également pour déterminer comment disparaître. Certains Sorciers pensaient même pouvoir lier leur conscience au Dark après leur décès pour continuer d'exister jusqu'à la fin de l'univers lui-même.

Sorciers de Rhand


III. Armes et pouvoirs :

  Bien que reculés et isolés, les Sorciers de Rhand étaient tout sauf inoffensifs, d'autant plus qu'ils pouvaient user de leurs pouvoirs à travers de grandes distances, en particulier à cause de leur principal don, la Vision Sombre (Darksight en VO). Directement, cette capacité ne semblait présenter que peu de danger, mais ses applications étaient redoutables : en effet, à travers elle les Sorciers étaient capables de discerner dans l'avenir les différentes voies qui conduisaient à la destruction pour les choisir et obtenir le résultat désiré. En général, ce résultat s'apparentait à une forme d'anéantissement.

  Dans l'éventualité d'un combat ou d'un danger immédiat, les Sorciers de Rhand pouvaient compter sur un pouvoir redoutable : la Cisaille Obscure (Darkshear en VO). Celui-ci pouvait se résumer par une libération brutale et concentrée du Dark pour accélérer l'entropie. Ainsi, leur cible vieillissait de plusieurs décennies en un instant. Des machines pouvaient donc se retrouver à cours d'énergie, une armure pouvait rouiller et s'effriter, un être vivant pouvait soudain prendre une trentaine d'années et souffrir de défaillances d'organes liées à l'âge.

  En cas de conflit à plus grande échelle, ils pouvaient s'appuyer sur une variante de la Vision Sombre. Elle consistait en une sorte de méditation de combat qui permettait au Sorcier de ressentir la proximité de chaque soldat d'une armée avec la mort. Il pouvait alors agir sur l'esprit des individus pour les amener à prendre les mauvaises décisions et ainsi précipiter leur trépas.

  Cependant, les Sorciers de Rhand possédaient un moyen plus pratique pour combattre des armées : ils pouvaient diriger des bataillons entiers par une simple pensée. En effet, ils pouvaient contrôler les esprits grâce à la pierre-fumée de Nihil (Nihil smokestone en VO) qu'ils implantaient sur leurs esclaves. Muni d'une couronne conçue dans la même matière, un Sorcier pouvait alors commander à ses marionnettes, baptisées Pawns.

IV. Histoire :

  Les origines des Sorciers de Rhand sont incertaines mais les investigations menées par le chroniqueur Succate suggéraient qu'ils provenaient de trois écoles de pensée différentes. La première était celle du Glas de Muspilli, un culte disparu qui souhaitait invoquer des dieux dévastateurs. La seconde était celle des Exilés de Kanzer, des fanatiques adeptes de l'esclavage par des moyens mentaux. La troisième provenait d'une branche des Guerriers de l'Ombre Taung qui avait fui dans les Régions Inconnues pour rechercher la méditation.

  Des millénaires plus tard, le résultat de la fusion de ces trois groupes aboutit à la Retraite Nihil et pénétra même dans la Nébuleuse Perann pour trouver Rhand. La planète en ruine donna dès lors son nom à cet ordre qui établit des avant-postes sur les douze mondes alentours, lesquels furent peuplés par des acolytes, des êtres qui n'étaient pas encore parvenus à pénétrer les arcanes du Dark.

  Peu avant la Bataille de Yavin, les rangs des Sorciers de Rhand s'enrichirent de Lord Cronal, Main de l'Empereur et Directeur de l'Intelligence Impériale. Fort de ces enseignements, il résolut d'envoyer toute vie rejoindre le Dark et se rebaptisa Blackhole. Néanmoins, il se forma auprès d'autres organisations sombres, accumulant des savoirs Sith sur Korriban ou apprenant avec les Prophètes du Côté Obscur sur Dromund Kaas. Un an après la Bataille d'Endor, il tenta d'appliquer son savoir en envoyant Lord Shadowspawn, un Pawn selon toute vraisemblance, attaquer la Bordure Interne. Il échoua lors de la Bataille de Mindor où il tenta de contrôler Luke Skywalker qui le vainquit. Le seul Sorcier de Rhand à s'être manifesté dans l'Espace Connu ne réapparut que quelques temps plus tard avec des pouvoirs nettement diminués.
Informations encyclopédiques
Sorciers de Rhand
Nom
Sorciers de Rhand
Type
Organisation religieuse ou philosophique
Origines
Production de Technologies

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
27/10/2011

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 888


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Sorciers de Rhand" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.