Almec


Almec était le Premier Ministre de Mandalore dans le gouvernement de la Duchesse Satine : il trahit cette dernière en rejoignant le Death Watch et Dark Maul.

Continuité : Canon


  Almec était le Premier Ministre de Mandalore dans le gouvernement de la Duchesse Satine Kryze durant la Guerre des Clones. Grand homme élancé aux cheveux blancs, il était discret et servait également de conseiller à Satine.

  Alors que le Death Watch se renforçait après plus d'un an de conflit ravageur, et s'alliait secrètement aux Séparatistes pour faire tomber le gouvernement jugé trop laxiste de l'actuelle Duchesse, les rumeurs de changement d'allégeance de Mandalore parvinrent jusqu'au Sénat de Coruscant. Almec reçut l'émissaire de la République, le Maître Jedi Obi-Wan Kenobi, venu clarifier la situation auprès de la Duchesse. Almec tint un discours diplomatique au Maître Jedi, lui assurant que les rumeurs étaient infondées et que Satine Kryze n'avait à cœur que la paix, et représentait des centaines de mondes neutres dans ce conflit galactique. Le Premier Ministre fut toutefois sincèrement choqué quand Obi-Wan Kenobi lui montra un hologramme d'un soldat Mandalorien attaquant un convoi de la République. Almec précisa tout de suite que la culture de son peuple avait changé et que les citoyens de Mandalore ne devaient pas être comparés avec le tristement célèbre chasseur de primes Jango Fett, qui portait une armure mandalorienne.

Almec

Almec apprenant d'Obi-Wan Kenobi l'implication d'un Mandalorien dans une attaque récente


  La Duchesse nia toute montée en puissance du Death Watch, et un attentat contre sa personne dans les rues de Sundari prouva qu'elle avait tort. Alors qu'elle et Obi-Wan mirent au jour la trahison de Pre Vizsla, gouverneur de Concordia, qui avait pris la tête du Death Watch et rallié les Séparatistes, Almec resta sur Mandalore pendant que la Duchesse se rendit au Sénat pour plaider sa cause. Le Premier Ministre apprit par ses espions que Pre Vizsla réunissait ses troupes sur Concordia pour renverser le gouvernement : si jamais la République intervenait militairement sur Mandalore, les citoyens les plus nostalgiques de la culture guerrière des Mandaloriens se rallieraient au Death Watch. Il fallait donc absolument que Satine Kryze convainque les sénateurs de ne pas envoyer de troupes sur Mandalore : Almec envoya tout son soutient à la Duchesse, qui réussit.

  Des mois plus tard, alors que le conflit s'enlisait et ne semblait pas sur le point de se résoudre, le Premier Ministre commença à devenir las du pacifisme et de la naïveté de la Duchesse. Il complota alors en secret pour créer un marché noir alors que le peuple devait lui-même se serrer la ceinture, conséquence de la neutralité de Mandalore. Almec s'enrichit beaucoup mais fut démasqué par quatre étudiants, Korkie, Lagos, Amis et Soniee, qui avaient tout juste commencé à suivre un cours sur la corruption dispensé par Ahsoka Tano. N'étant pas dupe, le Premier Ministre savait qu'il devait passer à la vitesse supérieure avant qu'il ne soit arrêté. Il captura alors la Duchesse et piégea Ahsoka Tano ainsi que les quatre étudiants qui pensaient pouvoir le tromper. Néanmoins, Almec fut trop confiant : alors qu'il torturait Satine pour la forcer à signer un document qui légitimerait son intronisation, lui et ses gardes furent neutralisés par la Padawan Togruta. Le Premier Ministre fut destitué et placé aux arrêts pour haute trahison.

Almec

Almec, torturant la Duchesse devant Ahsoka et les quatre étudiants.


  En -19, le calme apparent qui entourait Mandalore vola en éclats lorsque le Collectif de l'Ombre de Dark Maul et Savage Opress, allié au Death Watch de Pre Vizsla, prit le pouvoir sur Mandalore et écarta la Duchesse Satine du pouvoir. Almec ne manqua pas d'apprécier l'ironie de la situation maintenant que celle qui l'avait mis en prison se trouvait dans la cellule voisine à la sienne. Il ne tarda pas à être libéré par les deux Frères de la Nuit qui souhaitaient qu'il devienne l'image de Mandalore pour le public, pendant qu'eux régnaient en secret et bâtissaient un empire criminel au nez et à la barbe de la République. Almec accepta évidemment et accompagna les deux Zabraks à la salle du trône où Maul défia et tua Pre Vizsla en combat singulier. Bo-Katan Kryze et ses fidèles guerriers s'échappèrent aussitôt, refusant de prêter allégeance aux Sith.

  Une fois le calme rétabli, Almec reprit sa fonction de Premier Ministre et donna un discours galvanisant au peuple dans lequel il promit de faire de son mieux malgré son passé politique tumultueux. Il mentit en déclarant que Satine avait assassiné Pre Vizsla et qu'elle avait été placée en détention pour cela. Almec ne servait désormais qu'un seul maître, Maul, et il se fichait que cela trahisse ses convictions en tant que Mandalorien.
  Dans les jours qui suivirent, Almec assura sa fonction sans faire de vagues et transmit à Maul plusieurs rapports sur les troubles causés par les Nite Owls de Bo-Katan Kryze. Un jour, cette dernière tenta de faire évader sa sœur avec l'aide de Korkie et ses amis , mais la duchesse Satine fut rattrapée et de nouveau conduite en prison. Almec ignorait que son maître avait laissé la duchesse s'échapper à dessein afin qu'elle contacte Obi-Wan Kenobi. Le Maître Jedi arriva peu de temps après sur Mandalore en pleine guerre civile et se fit capturer. Le Premier Ministre assista ensuite, sans broncher, à l'exécution brutale de la duchesse Satine avant que Kenobi ne soit reconduit en prison.

  Le soir même, Almec se retrouva livré à lui-même : en effet, il ignorait que Dark Sidious était venu en personne sur Mandalore et avait capturé Maul après avoir tué Savage Opress. Le Premier Ministre se retrouvait désormais seul, avec une guerre civile sur les bras, opposant le Collectif de l'Ombre aux Mandaloriens fidèles à Bo-Katan Kryze. Quand il apprit que Maul était détenu sur Stygeon Prime, il envoya quelques guerriers Mandaloriens le libérer, dont Gar Saxon et Rook Kast. L'armée séparatiste traqua Maul sur Zanbar, Ord Mantell et Dathomir, poussant le Syndicat des Pykes et le Soleil Noir à abandonner le Collectif de l'Ombre.

Almec

Almec, de nouveau Premier Ministre, donnant un discours au peuple après le coup d'état


  Maul reprit toutefois contact avec Almec : il avait survécu grâce à Gar Saxon et Rook Kast qui lui avaient fait évacuer Dathomir après la mort de Mère Talzin. Le Ministre était trop effrayé par le Zabrak pour tenter quoi que ce soit contre lui, surtout que les Mandaloriens du Collectif étaient fidèles d'abord au Frère de la Nuit, et ensuite à Almec. Maul avait un nouveau plan pour exercer sa vengeance contre Obi-Wan Kenobi : l'attirer sur Mandalore. Pour cela, Almec devait se préparer à une attaque d'envergure de la République. Le Zabrak se fit remarquer à dessein par les Nite Owls qui avertirent Bo-Katan Kryze que le Zabrak avait regagné Sundari.

  Peu de temps après, la République lança son invasion avec le soutien des Mandaloriens de Bo-Katan. Almec revêtit son armure et ordonna à Gar Saxon d'avertir les syndicats que la bataille était imminente. Les canonnières clones et chasseurs Kom'rk parvinrent bientôt jusqu'aux portes de Sundari où les hommes de Saxon eurent le plus grand mal à contenir les envahisseurs. Le Ministre lui ordonna alors de suivre le plan et d'attirer le Jedi dans les souterrains où Maul attendait : malheureusement, il ne s'agissait pas du bon Jedi, mais bien d'Ahsoka Tano.
  Soudain, la salle du trône où Almec se trouvait fut attaquée par Bo-Katan et ses guerriers. Ses Mandaloriens furent rapidement défaits par ceux de Bo-Katan Kryze qui engagea un combat au corps à corps contre lui. Almec se défendit honorablement mais encaissa davantage de coups qu'il n'en donna, finissant à terre et vaincu. Il révéla alors à Bo-Katan qu'Ahsoka Tano était tombée dans un piège, et le Ministre fut ravi de constater que Bo-Katan ne pouvait pas joindre la Jedi.

Almec

Almec dans son armure, apprenant qu'Ahsoka Tano a enfin atteint les souterrains


  Tandis que les combats se poursuivaient dans Sundari, Almec fut conduit en prison. Peu de temps après son arrestation, Ahsoka, Bo-Katan et le capitaine Rex lui rendirent visite pour en apprendre davantage sur les plans de Maul qui demeuraient complètement obscurs. Le Premier Ministre confirma à la Togruta qu'il n'avait jamais entendu parler de Dark Sidious et précisa que Maul avait en réalité cherché à attirer un deuxième Jedi sur Mandalore, pas seulement Kenobi. Almec reçut toutefois deux tirs de blaster en pleine poitrine avant d'achever sa révélation : Gar Saxon était venu s'assurer qu'il ne trahirait pas le Collectif de l'Ombre.
  Alors que Bo-Katan s'élançait à la poursuite de l'assassin, Ahsoka demeura auprès d'Almec. Dans un dernier soupir, le Premier Ministre articula "Skywalker", le nom du second Jedi que Maul voulait amener sur Mandalore.

Informations encyclopédiques
Almec
Nom
Almec
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-19
Lieu de décès
Taille
1,89 m
Fonctions
Premier Ministre de Mandalore
Affiliation
Interprété par
Julian Holloway

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/10/2019

Date de modification
30/04/2020

Nombre de lectures
19 764


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.