Nom Anor


Nom Anor était un Exécuteur yuuzhan vong qui fut l’un des grands cerveaux de l’invasion de la galaxie et devint le plus célèbre des espions extragalactiques.

  Lorsqu'ils déferlèrent sur la galaxie, les Yuuzhan Vong étaient un véritable mystère pour leurs adversaires. Avec des méthodes de contre-espionnage redoutablement efficace, bien peu d'informations purent être tirées sur leur peuple mais quelques individus accédèrent quand même à une certaine notoriété. Shimrra et Tsavong Lah furent connus du fait de leur position dans leur société, mais le plus célèbre était sans conteste Nom Anor, honni par la presque totalité des camps en présence.

I. Un Yuuzhan Vong atypique [haut]



"C'est l'individu le plus étrange qu'il m'ait été donné de rencontrer."
Mara Jade Skywalker, à propos de Nom Anor.

  Né au sein du clan Anor, une faction mineure de la société yuuzhan vong, il semble qu'il parvint plus haut dans l'empire que n'importe quel membre de sa famille avant lui. Pourtant, ce n'étaient pas ses atouts physiques qui lui promettaient un brillant avenir. En effet, il n'était pas particulièrement grand pour un Yuuzhan Vong, avec une taille suffisante pour se déguiser facilement en Humain. Nom Anor ne brillait pas non plus par sa force, normale pour un membre de son espèce bien que plus importante que celle d'un Humain, ni par ses compétences martiales, peu développées. Il fut même souvent considéré comme faible et lâche quoiqu'arrogant, les pires caractéristiques pour un Yuuzhan Vong.

  En réalité, ce qui fit son succès était son esprit. Très intelligent, il était capable d'un sens de l'analyse très supérieur à la moyenne de ses congénères. Il mit souvent cette particularité à profit lors de ses expériences de modelage, un hobby pour lui mais une hérésie pour son peuple : seuls les Modeleurs avaient le droit de mener de telles activités, or Nom Anor n'était qu'un Intendant. Il parvint pourtant à de belles réussites, notamment en créant les spores coomb, le bo'tous ou en décryptant seul le contenu d'un qahsa, allant à l'encontre de tous les protocoles et de toutes les règles de la société yuuzhan vong. Il réussit pourtant à faire entrer ces travaux dans le champ de ses responsabilités officielles !

Nom Anor

Nom Anor pendant la Guerre Civile Galactique.
Image extraite de L'Empire Ecarlate, tome 2.


  Il présentait également une grande capacité à comprendre et manipuler les foules, ce qui était d'ailleurs le talent qu'il préférait exploiter. Ce don lui permit d'infiltrer efficacement les gouvernements mais l'amena aussi à comprendre à quel point la doctrine religieuse des Yuuzhan Vong servait à contrôler leur société plutôt qu'à réellement les guider sur une quelconque voie divine. Fait rare pour un Yuuzhan Vong, il était totalement athée… et supportait mal les fanatiques qui l'entouraient à cause de leurs réactions extrêmes et illogiques. Il n'hésitait toutefois pas à se servir du vocable religieux pour endoctriner les foules, bien au contraire : il adorait déclencher le fanatisme et le chaos. Et s'il méprisait les peuples de la galaxie pour leur recours à la technologie, il ne craignait pas pour autant s'en servir et ne les considérait pas comme des hérétiques à purifier à tout prix.

  Il était donc clairement conscient de sa place dans la société yuuzhan vong : près de la base. En effet, à l'époque de son arrivée dans la galaxie, il n'avait que le statut d'Exécuteur, le plus bas grade de la caste des Intendants, encore que cela le place au-dessus des guerriers et modeleurs normaux. Pourtant, probablement pour montrer son ambition dévorante, il honora sa promotion avec un sacrifice impressionnant : il se creva l'œil gauche avec un tison avant de le remplacer par un plaeryin bol, une amélioration théoriquement réservée aux Yuuzhan Vong de haut rang. Ce fut l'unique sacrifice de chair qu'il réalisa, se contentant d'honorer les traditions de son peuple par des tatouages ou scarifications plus classiques pour toute autre occasion. Son ambition fut son moteur toute sa vie durant, le poussant à utiliser ses congénères comme des pions au besoin, ce qui attira sur lui le mépris de nombreux guerriers.

II. L'agent du chaos (+6 à +25) [haut]



"Je t'admire. Sincèrement. Tu l'as déjà rencontré une première fois et tu as accepté de recommencer. Tu es bien plus courageuse que moi."
Leia Organa Solo à Mara Jade Skywalker, à propos de leur rencontre avec Nom Anor.

  La date de naissance de Nom Anor demeure aujourd'hui encore inconnue - aux alentours de la fin de l'Ancienne République probablement - mais il est certain qu'il fut l'un des premiers Yuuzhan Vong à débarquer dans la galaxie pour préparer l'invasion. Il commença son travail de recueil d'information et de sape du pouvoir politique près de vingt ans avant le début du conflit, en l'an 6 après la Bataille de Yavin. Promu Exécuteur pour l'occasion, il put observer les forces et les faiblesses de l'Empire et de la Nouvelle République pour soutenir les forces d'attaque de son expertise. Nom Anor ne mit pas longtemps à comprendre que l'Etat impérial archi-militarisé représentait la plus grande menace pour la future invasion, aussi se consacra-t-il à un travail de sape du régime alors en pleine déliquescence.

Nom Anor

L'assassinat d'un dirigeant impérial n'est que le premier fait d'arme connu de Nom Anor.
Image extraite de la bande dessinée L'Empire Ecarlate tome 2.


  Malgré sa longue infiltration dans la galaxie, qui lui permit de prendre ses distances avec le Panthéon de son peuple et d'apprendre à parler couramment le Basic - au point de prononcer correctement le mot Jedi - il se passa de longues années avant que ses actions lui soient attribuées. Ses plus anciens faits d'armes connus eurent lieu dans l'année qui suivit la Campagne de l'Empereur ressuscité. Il s'infiltra sur Ord Cantrell, siège du Conseil Intérimaire qui dirigeait ce qu'il subsistait de l'Empire. Là, Nom Anor tenta d'approcher Carnor Jax mais celui-ci périt trop rapidement. A la place, il orchestra l'assassinat de Burr Nolyds, chef de ce Conseil. Cette manœuvre permit à sa marionnette, le bureaucrate incompétent Xandel Carivus d'hériter de la charge, ses compères le considérant comme un individu facile à manipuler et une perte acceptable si un meurtre de dirigeant devait se reproduire.

  Il ne se manifestait qu'auprès de son "protégé", de façon occasionnelle, pour lui procurer des conseils apparemment avisés de la part des "personnes qu'il représentait". L'espion extragalactique intimidait et impressionnait le nouveau chef de l'Empire qui s'en remettait totalement à cet étrange personnage de l'ombre. Au sens propre : Nom Anor portait systématiquement une armure noire brillante et une cape à capuchon dissimulant son visage, une tenue qu'il conserverait jusqu'au début de l'invasion. Pendant ce temps, les meurtres d'Impériaux haut placés continuèrent, le Yuuzhan Vong semant des indices accusant Kir Kanos. Il collabora également avec le Hutt Grappa pour semer d'autres troubles.

Nom Anor

Avec Carivus à sa tête, l'Empire se disloque encore davantage.
Image extraite de la bande dessinée L'Empire Ecarlate tome 2.


  Il eut à juguler les crises d'autorité de Carivus mais il le terrifiait tant que l'homme se calmait rapidement, allant jusqu'à appeler l'Exécuteur "Maître". L'Impérial paniqua littéralement quand il crut que les assassinats n'étaient plus du fait de Nom Anor mais celui-ci le frappa pour avoir osé le toucher au lieu de le rassurer. Progressivement, il emmena le chef du Conseil Intérimaire à sa perte, quoiqu'avec un contrôle de plus en plus ténu sur ses actes. Carivus s'autoproclama Empereur, prenant le contrôle d'un Empire agonisant et multipliant les décisions catastrophiques en se mettant les Whiphids ou la Famille D'Asta à dos. Ce gros Humain se permit même d'ignorer les menaces de l'Exécuteur !

  Lorsque Carivus réalisa que ses ordres avaient mis l'Empire dans une telle situation que l'Amiral Gilad Pellaeon ne pouvait plus le défendre correctement, il supplia Nom Anor de venir à son secours. Mais l'Exécuteur se contenta de lui dire que ses plans ne le concernaient plus et qu'il s'agissait donc de leur dernière entrevue. Il s'éclipsa aussi mystérieusement que d'habitude en laissant l'Empereur fantoche affronter Kir Kanos. La mort de Carivus déstabilisa encore davantage l'Empire, jusqu'à ce que l'Amirale Daala réunifie les territoires impériaux et les confie à Pellaeon. Cependant, Nom Anor ne s'intéressa plus aux forces impériales, excepté en une occasion qui lui permit de priver Ennix Devian d'une ressource militaire précieuse. A ce détail près, il abandonna l'Empire, en raison de la force de caractère de leur nouveau dirigeant ou de leur faiblesse désormais manifeste peut-être, et il se concentra sur la menace majeure pour les Yuuzhan Vong : la Nouvelle République.

Nom Anor

Nom Anor abandonne Xandel Carivus et l'Empire à leur triste sort.
Image extraite de la bande dessinée L'Empire Ecarlate tome 2.


  Il passa inaperçu pendant plusieurs années, se contentant certainement d'espionner et récolter des informations tandis que les crises continuaient de secouer la galaxie. L'Exécuteur fit sa première véritable apparition publique à l'occasion d'un sommet diplomatique sur Monor II, sous son véritable nom quoique toujours déguisé. Il profita de l'événement pour répandre des spores coomb de son invention dans les masques respiratoires des invités, contaminant ainsi une centaine de diplomates et Mara Jade Skywalker. La Maître Jedi remarqua d'ailleurs à cette occasion l'étrange rapport de Nom Anor avec la Force, mais la maladie provoquée par le Yuuzhan Vong monopolisa l'essentiel de son énergie.

  Il fut intrigué par le fait qu'elle survive aussi longtemps mais en profita pour l'étudier et cerner les capacités de résistance des Jedi. Parallèlement il s'arrangea pour perturber le fonctionnement du Conseil des Moffs. Un an avant le début de la guerre programmée, sous l'identité d'Udelen, il engagea le Mandalorien Goran Beviin pour supprimer Tholote B'Leph sur Ter Abbes, profitant de l'occasion pour analyser cette nation atypique. Il se rendit sur Rhommamool, monde soumis à sa voisine Osarian, où il devint un meneur charismatique. Manipulant les foules, il proféra de nombreux discours véhéments à l'encontre des Jedi - sans révéler la véritable raison de sa haine des adeptes du Côté Lumineux -, des droïdes et de la décadence de la galaxie. Ses partisans, les Chevaliers Pourpres de la Vie, commencèrent à terroriser la population en ravageant systématiquement toute forme de technologie.

  Huit semaines avant le début planifié de l'invasion, "Udelen" rencontra Boba Fett en personne et comprit avec cette entrevue que Mandalore serait l'un des mondes les plus difficiles à mater. Sur Rhommamool, son influence grandissante agita de plus en plus les Osariens, inquiets pour leur sécurité, ce qui motiva l'envoi de Leia Organa Solo pour négocier un retour au calme avec lui. Il interrompit à peine sa révolution sur Rhommamool pour rabrouer l'ex-Chef d'Etat. Il avait autre chose à penser : vingt-cinq ans après la Bataille de Yavin, les préparatifs touchaient à leur terme. Son analyse géopolitique avait permis de déterminer le corridor d'invasion, le Vecteur Prime, le long de la frontière des Vestiges de l'Empire, pour une progression rapide avec une résistance minimale. Avec les troubles qu'il provoquait dans la région, les défenses seraient encore moins disponibles pour permettre un regroupement avant un assaut brutal.

  Il coordonna le sabotage des moyens de détection de l'invasion sur Belkadan en commandant à Yomin Carr et répondait lui-même devant le Préfet Da'Gara, chef de la Garde Prétorienne Vong, ce qui faisait de lui l'agent infiltré le plus important pour l'effort de guerre. Grâce à son costume évoquant l'uniforme de Dark Vador, l'Exécuteur fit forte impression sur Leia Solo mais s'en moquait, l'invasion le préoccupait davantage. Et elle commença très mal : le yammosk qu'il avait lui-même fourni à Da'Gara était défectueux et échoua à triompher des forces assemblées par les Solo et les Skywalker. Cet échec ternit gravement la réputation de Nom Anor malgré la réussite de ses manœuvres pour bloquer les Forces de Défense de la Nouvelle République dans le Noyau et ainsi limiter la résistance dans les premières phases - critiques - de l'invasion.

Nom Anor

Les premières étapes de l'invasion (flèches jaunes) suivent les recommandations de Nom Anor.
Image extraite du guide The Essential Atlas.


  Après cette défaite, il disparut quelques temps, non sans avoir déclenché une guerre meurtrière entre Rhommamool et Osarian et détruit le cuirassé Médiateur. Il passa alors pour un martyr. La seconde vague d'invasion, menée par Shedao Shai, n'eut pas recours à ses services car le Suprême Commandeur le considérait comme un traître pour avoir encouragé la Garde Prétorienne, une faction des Intendants, plutôt que les Guerriers. Dans ce laps de temps, "Udelen" présenta une flotte extragalactique à Fett et ses Supercommandos mandaloriens, révélant alors sa véritable identité et ses objectifs. Nom Anor leur laissa le choix : les combattre ou les aider à espionner et saboter, avec l'assurance que Mandalore serait épargnée.

  Etonnamment, Fett accepta, à condition d'utiliser son propre matériel et pas une biotechnologie étrange. Cependant, il comptait se servir de ce travail pour le compte de la Nouvelle République, sans que celle-ci soit au courant. Leurs actes de guerre, volontairement limités, firent croire à Nom Anor que leur réputation était imméritée, bien qu'il les supervisa jusqu'à ce que leur trahison devienne manifeste et que Mandalore devienne le théâtre d'une bataille sauvage. Pendant ce temps, Shai périt au cours d'un duel sur Ithor, sans empêcher la planète d'être détruite et l'opinion publique rejeta la faute sur Corran Horn. L'Exécuteur profita de ce fort sentiment anti-Jedi pour fonder les Brigades de la Paix, une organisation de collaborateurs qui devinrent rapidement haïs par la galaxie pour leur lâcheté et méprisés par les Yuuzhan Vong pour leur opportunisme.

  En parallèle, il tenta de gagner les faveurs du nouvel architecte de l'invasion : le Maître de Guerre Tsavong Lah. Connaissant sa haine des Jedi, l'Exécuteur collabora avec le Prêtre Harrar pour élaborer un plan visant à tuer cette faction. Ils envoyèrent Elan, une fausse transfuge, pour les infecter avec le bo'tous inventé par le modeleur amateur. A cette occasion, il fit connaissance avec Vergere, qu'il prenait alors pour un simple animal de compagnie. Il l'ignora donc pour se concentrer sur son plan. Il espérait supprimer la menace représentée par les Jedi et attiser la peur et la défiance à leur égard en démontrant leur vulnérabilité face aux Yuuzhan Vong. Il se basa sur sa connaissance des Jedi et des Services Secrets de la Nouvelle République pour arriver à ses fins, ce qu'il faillit faire. Mais ce fut un nouvel échec criant : à cause notamment des Brigades de la Paix, Elan mourut sans faire de victimes et Vergere disparut en donnant à Mara Skywalker le moyen de guérir des spores coomb.

  Pour se racheter, il endossa l'identité de Pedric Cuf pour interagir avec les habitants de la galaxie. Sous ce nom, il entra en contact avec les Hutts, en particulier Borga Besadii Diori, porte-parole des siens à cette époque. Les Hutts désiraient obtenir un accord pour échapper aux combats, accord que négocia Nom Anor en compagnie de Malik Carr. Ils mirent au point un traité de non-agression, un succès pour l'Exécuteur qui eut du mal à rejeter la faute sur ses partenaires pour éviter que le Préfet Drathul le sanctionne pour son échec avec Elan.

  Sur le front diplomatique, il négocia pour que les Hutts laissent les Yuuzhan Vong utiliser certains de leurs mondes comme plantations, ce que Borga accepta en échange d'une immunité pour l'Espace Hutt et certaines planètes telles que Rodia ou Tatooine. En gage de bonne foi, ils dévoilèrent aux seigneurs du crime les mondes à éviter prochainement, ce dont ils se servirent pour avertir la Nouvelle République des cibles des extragalactiques. Nom Anor perça rapidement ce double jeu à jour et s'en servit pour distiller de fausses informations.

  Il se trouvait alors dans une position délicate, sujet au courroux du Suprême Commandeur Nas Choka et à sa redoutable intelligence. Lorsque la question des Hutts arriva, Choka le mit en garde contre l'ambition, lui recommandant de prier Yun-Shuno. Nom Anor réussit progressivement à le convaincre de son bon fond mais sa tentative de persuader la Nouvelle République qu'ils visaient Corellia tourna court : la véritable attaque, sur Fondor, fut un désastre. L'Exécuteur parvint à échapper à une sanction sévère pour le résultat de ses manœuvres, contrairement aux Hutts qui eurent à lutter pour leurs vies face à Nas Choka, probablement grâce à sa toute dernière recrue en tant que Pedric Cuf : la Sénatrice de Kuat, Viqi Shesh.

III. L'ennemi des Jedi (+26 à +27) [haut]



"Mais je n'ai pas survécu jusque-là en sous-estimant les Jedi, particulièrement ceux de la famille Solo."
Nom Anor à Vergere, lors de leur projet concernant Jacen Solo.

  Finalement, Tsavong Lah arriva dans la galaxie et reprit l'invasion en main, avec Duro pour objectif. Deux mois après Fondor, Nom Anor fut mis à contribution en infiltrant la planète sous les traits du scientifique duro Dassid Cree'Ar. Se déguiser en une espèce non-humaine était un défi mais il y parvint facilement. Il tenait le compte des réfugiés - autant de sacrifices potentiels - tout en élaborant les naotebe ailés, des créatures capables de détruire les dômes protégeant les populations de l'atmosphère polluée. Il surveillait également les mouvements de Jedi : Leia, Jacen et Jaina Solo se trouvaient aussi sur Duro.

  Malgré ses précautions, il éveilla les soupçons à force de tenter d'éviter les Jedi, les absences récurrentes de Cree'Ar ne passant pas inaperçues. Il échappa de peu à la capture lorsqu'il fut confronté à Mara Skywalker, qui avait fait le rapprochement entre ses discours et ceux du Nom Anor de Rhommamool. En revanche, il livra Leia Solo à Tsavong Lah, lequel ne put profiter de ce cadeau à cause de Jacen Solo, qui n'empêcha pas pour autant la chute de la planète.

  A la suite de ces évènements, le Maître de Guerre décréta une trêve dans les combats, dont l'Exécuteur profita pour s'infiltrer sur Yag'Dhul, réussissant avec son déguisement un véritable exploit en se faisant passer pour un Givin. L'invasion du système reposa presque entièrement sur lui, avec un sabotage des défenses locales notamment mais il dut faire face à la défiance croissante des guerriers à son encontre, en particulier de Qurang Lah, le commandant du détachement. Au détour de la bataille qui fit rage pour la station, Nom Anor se retrouva face à Corran Horn, Tahiri Veila et Anakin Solo. Le Jedi corellien le défia en duel, que l'Exécuteur refusa au contraire d'un des guerriers, Shok Choka. Le Yuuzhan Vong fut rapidement terrassé par Anakin et Nom Anor prit la fuite, non sans abattre les témoins de sa peur au moyen d'un blaster.

  Il fut secouru par les siens, prétendant être l'unique survivant de son groupe, puis insista pour poursuivre l'attaque mais un assaut de la Nouvelle République sur une ressource stratégique obligea la flotte à quitter les lieux. Cette offensive ayant coûté un vaisseau-monde aux extragalactiques, le blâme retomba sur Nom Anor pour ne pas avoir pu prévenir un tel désastre avec ses agents de renseignement. Ces échecs successifs minèrent l'estime de Tsavong Lah en ses capacités, qui commença à lui préférer Vergere en tant que conseiller, spécialiste de la psychologie de ses ennemis.

  Furieux et jaloux, Nom Anor reçut d'autres missions plus diplomatiques, du fait de sa notoriété - négative - au sein des Jedi. Il se rendit donc sur Bilbringi pour rencontrer Leia et Han Solo et les convaincre de dévoiler les coordonnées de la base secrète des Jedi en échange de quoi le Maître de Guerre épargnerait des réfugiés. Malgré sa menace, appuyée par la destruction concrète d'un vaisseau, il manqua de se faire expulser dans le vide spatial par le capitaine du Faucon Millenium et dut mentir pour cacher sa peur et la fermeté de ses interlocuteurs lors de son rapport. Ces voyages diplomatiques continuèrent néanmoins, Tsavong Lah l'envoyant sur Coruscant pour répondre à une demande du Chef d'État Borsk Fey'lya.

Nom Anor

Portrait de l'exécuteur le plus tristement célèbre de la galaxie.
Image extraite du guide The Essential Reader's Companion.


  Celui-ci voulait échanger au sujet de la prise d'otage mentionnée sur Bilbringi, et profita de leur rencontre au Sénat pour entamer l'assurance du Yuuzhan Vong en le tournant en ridicule, renforçant sa position et le soutien de la Nouvelle République envers les Jedi. Nom Anor manifesta à l'occasion toute l'arrogance des extragalactiques, guère aidé par Viqi Shesh qui devenait presque une rivale plutôt qu'une alliée. A son insu, la Sénatrice convainquit Tsavong Lah d'organiser une tentative d'assassinat sur Fey'lya, tandis qu'il était informé d'une capture de très grande valeur avec une livraison de dix-sept Jedi par un traître.

  Exigeant d'en obtenir davantage au cours d'une autre session au Sénat, il reçut pour toute réponse la révélation de la tentative d'assassinat. Alors qu'il allait être capturé, Nom Anor brisa un implant situé dans son auriculaire gauche, libérant un gaz paralysant qui lui permit de s'enfuir et de rejoindre Tsavong Lah avec une information d'une grande valeur qui allait dès lors obséder les Yuuzhan Vong : Jacen et Jaina Solo était des jumeaux et par conséquent, un sacrifice de choix. Cependant, sa fuite de Coruscant donna à Vergere une audace supplémentaire qui augmenta la rivalité entre les deux conseillers du Maître de Guerre. Pour y remédier, ce dernier les envoya tous deux sur Myrkr à bord de la Ksstarr, une frégate.

  En orbite de la planète se trouvait le Baanu Rass, vaisseau-monde du Domaine Lah et centre d'élevage des voxyns où une équipe de Jedi allait tenter d'éliminer cette menace. Nom Anor hérita de la charge de les tuer, à l'exception des jumeaux qu'il devait capturer. Cette mission s'avéra bien plus compliquée que prévu, coûtant la plupart des guerriers venus avec lui. Il parvint à provoquer la mort de plusieurs de ses ennemis, les traquant sans relâche à travers tout le vaisseau, la chasse culminant avec le décès d'Anakin Solo. A partir de cet instant, Vergere le quitta momentanément pour s'allier avec Jacen Solo. Tandis que sa sœur récupérait le corps de son plus jeune frère et fuyait à bord de la Ksstarr, le jeune homme détruisit le voxyn original au péril de sa vie. L'Exécuteur tenta de sauver des échantillons de tissus mais Jacen les anéantit également, manquant de peu de le tuer.

  La débâcle était proche, ce qui poussa Harrar, arrivé dans le système à ce moment, à s'interroger sur l'impact de la vie dans cette galaxie sur ses compétences, mais Nom Anor put capturer Jacen. Il s'associa avec la Fosh dans un projet ambitieux autant que dangereux : convertir le Jedi à la foi des Yuuzhan Vong. Aussi manipulateur qu'il fût, l'Exécuteur était régulièrement dépassé par les manœuvres de son alliée qui lui donna des sueurs froides, notamment lorsque l'ainé des Solo sabota le tizo'pil Yun'tchilat en dépit de ses précautions, tuant tous les dhuryams à l'exception d'un seul. En conséquence, le vaisseau les abritant se disloqua en entrant dans l'atmosphère de Coruscant, permettant à des milliers d'esclaves de se cacher sur la nouvelle capitale des Yuuzhan Vong.

  Dans les semaines qui suivirent, il laissa Vergere accompagner Jacen sur la planète - qu'il continua d'appeler Coruscant contrairement à ses congénères. Il n'intervint qu'à quelques reprises au cours desquelles il manqua de se faire tuer par les pouvoirs du Jedi, pour le capturer ou obtenir la collaboration du responsable de la transformation de la planète, le Maître Modeleur Ch'Gang Hool. Finalement, le jeune homme se rendit et manifesta une sincérité inébranlable dans sa conversion à la Vraie Voie en tant qu'incarnation de Yun-Yammka. Méfiant, Nom Anor le garda à l'œil mais fut bien obligé de le croire quand il ramena un captif d'une mission : son camarade Ganner Rhysode.

  De la même manière et en dépit du mépris qu'il ressentait pour l'Humain terrorisé, l'Exécuteur permit à Jacen de l'emmener au Puits du Cerveau-Monde pour y effectuer une répétition du sacrifice qu'il serait amené à réaliser lorsque Jaina aurait été capturée. Comme tous ses compatriotes, il fut dupé et commença à paniquer lorsque le jeune Solo s'enferma dans le Puits avec l'intention manifeste de tuer le dhuryam tandis que Ganner Rhysode menait un combat dantesque pour lui offrir le temps nécessaire à son projet. Vergere le convainquit alors d'embarquer dans le vaisseau qu'il avait fait pousser expressément sous le Puits pour fuir, mais il tomba encore dans un piège. La Fosh l'attacha et quitta Coruscant avec son disciple, le laissant à la merci de la fureur de Tsavong Lah.

IV. Yu'shaa, le temps de la disgrâce (+28) [haut]



"Oui, j'ai raison ! Nous nous battons sur de nombreux fronts. Notre nombre augmente tous les jours. Shimrra sait que nous existons. Bientôt, il acceptera l'inévitable."
Nom Anor en tant que Yu'shaa.

  Heureusement pour lui, il n'eut pas à le payer de sa vie et intégra les rangs de l'élite, la cour personnelle du Seigneur Suprême Shimrra qui vint prendre possession officiellement de Coruscant. Bien que simple Exécuteur, c'est-à-dire inférieur à un consul ou un préfet, ses services lui valurent d'être proche du Haut Préfet Yoog Skell, le plus haut gradé de sa caste et un individu qu'il appréciait dans une certaine mesure. Face au Seigneur Suprême, Nom Anor fit figure d'expert concernant les politiciens de la Nouvelle République, se voyant confier la charge d'organiser l'assassinat de Cal Omas, et réussit à esquiver les conséquences de ses échecs passés.

  Peu après l'arrivée de Shimrra, l'Exécuteur découvrit par hasard, en suivant Onimi, l'existence du projet Huitième Cortex qui, comme il le comprit en se faisant passer pour un intendant nommé Hooley Krekk, n'était qu'une tentative désespérée pour fournir aux guerriers les moyens de compenser les innovations de la Nouvelle République. Muni de cette information, il résolut de trouver toutes les informations susceptibles de faire pencher la balance des combats en faveur des Yuuzhan Vong. Son travail lui permit de réunir les données provenant de sources diverses sur Mon Calamari et d'identifier une opportunité d'abattre le gouvernement fragile de Cal Omas avec une frappe déterminante. Cependant, Shimrra lia son sort à celui de Tsavong Lah, leur signifiant clairement qu'un nouvel échec serait équivalent à une sentence de mort.

  Il comprit trop tard qu'il avait été joué par les services de renseignement de la Nouvelle République qui l'avaient piégé, précipitant l'armada dans une embuscade qui coûta des milliers de guerriers aux Yuuzhan Vong et sa vie au Maître de Guerre. Accusé de trahison par Yoog Skell, il tua son supérieur d'un coup de bâton amphi et s'enfuit dans les niveaux inférieurs de Coruscant, n'emportant avec lui qu'un grimage Ooglith et un villip dont le double appartenait à Phaa Anor. Après plusieurs mois d'errance, il finit par rejoindre un groupe d'Honteux qui vivaient clandestinement, à l'écart du joug du Seigneur Suprême. Il s'attacha l'estime de la chef de la communauté, Niiriit Esh ainsi que l'inimité de Kunra, un ancien guerrier. Il leur fit profiter de sa connaissance des "infidèles" pour faciliter les excursions de ravitaillement qu'il réalisait avec Vuurok I'pan, s'investissant suffisamment pour être finalement accepté.

  A terme, les Honteux lui confièrent le récit des aventures d'Anakin Solo sur Yavin IV, qui aurait apporté la rédemption à Vua Rapuung, un récit qui était le fondement même de leur culte. En effet, comme de nombreux autres disgraciés, la communauté ne vénérait plus le panthéon des Yuuzhan Vong mais les Jedi, formant les semences d'un mouvement hérétique. L'histoire intrigua Nom Anor qui, sous le pseudonyme d'Amorrn, chercha à en savoir d'avantage, ce qui lui permit de faire la connaissance de Shoon-mi Esh, le frère de Niiriit. Peu après, une patrouille découvrit la cachette du groupe, massacrant tous les Honteux. Alertés à temps et suffisamment motivés pour fuir, seuls l'ancien Exécuteur et Kunra survécurent, ce dernier se faisant sauver la vie par son ancien rival.

  Ensemble, ils allèrent rencontrer Shoon-mi qui leur assura ne pas les avoir trahis. Satisfait, Nom Anor décida de se servir de l'hérésie pour retrouver son ancien statut et endossa l'identité de Yu'shaa, le Prophète. Avec Shoon-mi comme assistant et Kunra comme garde du corps, spécialisés respectivement dans les questions spirituelles et les méthodes d'infiltration, il entreprit de réunir tous les Honteux sous sa bannière, unissant les différentes légendes sur les Jedi en une foi cohérente et puissante. Se servant du talent dont il avait fait montre sur Rhommamool des années auparavant, le Prophète répandit sa parole, bougeant sans cesse et gagnant toujours plus de fidèles fanatiques.

Nom Anor

Nom Anor, sous les traits du Prophète, œuvre dans l'ombre sur Coruscant.
Image extraite de la New Essential Chronology


  Bien qu'il eût à échapper à quelques tentatives d'assassinat, il parvint pendant un temps à infiltrer la cour de Shimrra grâce la conversion de la prêtresse Ngaaluh, bien qu'il faillit la tuer avec son plaeryin bol et dut recourir à l'antidote implanté dans une de ses mains. Accumulant les succès, Nom Anor finit par commettre des erreurs. Connaissant la volonté du Seigneur Suprême de purger sa civilisation des hérétiques, il infiltra les rangs de plusieurs de ses anciens rivaux, produisant des preuves un peu trop solides. En outre, Shoon-mi céda à la frustration de voir des fidèles sacrifiés et tenta d'endosser le rôle de Yu'shaa, mais Kunra intervint, sauvant la vie de l'ancien exécuteur. Peu après, il perdit également Ngaaluh, dont les mensonges avaient été percés à jour par Shimrra.

  A partir de cet instant, les choses devinrent plus complexes pour Yu'shaa qui vit son influence stagner, gênée par les purges de l'élite et son manque d'informateurs à la cour. En désespoir de cause, l'expert en manipulation des foules qu'il était mit au point une prophétie annonçant la venue de la planète de la rédemption dans les cieux de Yuuzhan'tar en se fondant sur des fragments épars d'informations provenant du palais de Shimrra. Peu après, il fut contacté clandestinement par Nen Yim, Maîtresse Modeleuse à la tête du projet Huitième Cortex, qui lui demanda de l'emmener sur Zonama Sekot. Voyant là une opportunité, il accepta et sollicita l'aide des Jedi en envoyant un message à l'Alliance Galactique sur Mon Calamari.

  A son grand déplaisir, deux d'entre eux vinrent à sa rencontre : Corran Horn, dont les instincts d'enquêteur n'étaient jamais au repos, et Tahiri Veila, qui remarqua immédiatement que le Prophète était affublé d'un masque, l'obligeant à inventer une excuse. Ils furent tout de même obligés de se faire confiance et quittèrent la planète à bord d'un vaisseau sekotan, non sans avoir emmené avec eux Nen Yim et Harrar, invité de dernière minute. Chacun poursuivant ses propres buts, le voyage vers Zonama Sekot ne fut pas de tout repos, en particulier l'atterrissage final.

  Dès leur arrivée, tous furent sous le charme de la planète vivante, excepté Nom Anor qui demeura sceptique comme toujours. Il continua de jouer le rôle du Prophète, servant d'assistant à Nen Yim dans ses expériences, ce qui lui permit d'avoir accès au qahsa de la modeleuse ainsi qu'aux protocoles qu'elle avait développés pour détruire Zonama Sekot. Après avoir découvert les hyperpropulseurs géants, il utilisa le villip qui le liait à Phaa Anor, lui demandant de contacter Shimrra pour lui en sachant que le fait de connaître l'existence de la planète vivante signerait son arrêt de mort. L'ancien Exécuteur put toutefois promettre au Seigneur Suprême de détruire cette menace contre son pouvoir.

  Peu après, Horn et Harrar partis, il s'attaqua à une Nen Yim affaibli par sa dernière expérience et les révélations découvertes sur le lien entre ce monde et les Yuuzhan Vong. Elle survécut à une première attaque au plaeryin bol mais il la tua rapidement, sans l'écouter ni prêter attention aux blessures qu'elle lui infligea. Il se servit ensuite de ses protocoles pour saboter les hyperpropulseurs puis s'enfuit pour rejoindre le vaisseau de Ushk Choka, venu le secourir. Il dut néanmoins faire face à une certaine résistance en combattant Harrar qu'il précipita dans un ravin et en fuyant les Jedi lancés à ses trousses. Encore une fois, il survécut et put regagner la cour de Shimrra.

V. Du triomphe au désastre (+29) [haut]



"Mon athéisme m'empêche de m'intégrer à la société Yuuzhan Vong. Mon mépris total pour la Force m'empêcherait tout autant de m'intégrer à une espèce qui la respecte. Je suis un étranger pour les deux camps, pour les deux univers. Même Yu'shaa, le chef des Humiliés, n'était qu'un simple rôle de composition, pour moi, un autre mensonge…"
Nom Anor à Jacen Solo, après la mort d'Onimi.

  Le Seigneur Suprême le remercia en lui attribuant le statut de Préfet de Yuuzhan'tar, symbolisé par un habit vert, et s'entretint plusieurs avec lui personnellement, appréciant son esprit méfiant et incrédule. Au détour de ces conversations, il apparut clairement à Nom Anor que le chef des Yuuzhan Vong perdait l'esprit et qu'il risquait de tout perdre alors que le nouveau Haut Préfet, Drathul, le tenait pour responsable des troubles liés aux hérétiques. Il tenta d'apaiser ces troubles en reprenant l'identité de Yu'shaa mais son apparition galvanisa les Honteux désormais menés par Kunra, le seul hérétique à connaître son véritable nom.

Nom Anor

Nom Anor en grande tenue, dans les derniers temps de la guerre.
Image issue de la couverture japonaise du roman Le Nouvel Ordre Jedi : La Force Unifiée.


  Sa terreur augmenta grandement lorsque Zonama Sekot apparut dans le ciel de Yuuzhan'tar, détruisant une grande partie du travail des Yuuzhan Vong. Les Honteux profitèrent de l'occasion pour se révolter, espérant renverser Shimrra et obtenir la rédemption. Celui-ci confia une force guerrière à son nouveau Préfet pour mater cette rébellion mais Nom Anor finit par comprendre qu'il ne se trouvait pas dans le meilleur camp et prit les armes, devenant une dernière fois le Prophète. Sans être combattant de nature, il fit des ravages en menant ses fidèles et se battit au côté des troupes de l'Alliance Galactique lorsqu'elles tentèrent de reconquérir leur capitale.

  Au détour des combats, il fut identifié et traqué par Mara Jade Skywalker à qui il ne put échapper et, s'il parvint à la convaincre de lui laisser la vie sauve, il reçut une sévère correction par la Jedi. Vaincu, il se rallia à sa cause et mena ses troupes de fidèles jusqu'au Puits du Cerveau-Monde où les derniers membres de l'élite s'apprêtaient à sacrifier Han et Leia Solo au dhuryam. Ce dernier, grâce à l'influence de Jacen Solo, se rendit tandis que la Maîtresse Modeleuse Qela Kwaad et le Grand Prêtre Jakan étaient faits prisonniers. Nom Anor se chargea lui-même du sort de Drathul, étranglant son ancien supérieur. Le calme à peu près revenu, le faux Prophète expliqua à ses nouveaux alliés le plan de Shimrra visant à détruire Zonama Sekot avec un vaisseau infecté par Alpha Rouge.

  L'improbable groupe se rendit alors dans la forteresse du Seigneur Suprême où ils découvrirent un Luke Skywalker très affaibli devant le cadavre de Shimrra dont l'appareil personnel décolla avec à son bord les jumeaux Solo. Nom Anor fut donc contraint par Han à le suivre pour les récupérer. A sa grande stupeur, le véritable chef des Yuuzhan Vong, Onimi, fut vaincu et littéralement détruit par Jacen Solo, emmenant avec lui le vaisseau dans la mort. Devant la nécessité de fuir, le Yuuzhan Vong sut que la seule survie possible résidait dans un yorik trema, équivalent de nacelle de sauvetage.

  Il tenta de s'en emparer pour lui-même mais fut percé à jour par Jacen, ce qui le poussa à un ultime acte de trahison. Il utilisa son plaeryin bol sur Han, encore une fois sans succès du fait de l'intervention du jeune Jedi, puis essaya d'activer son gaz paralysant qui avait fait ses preuves au Sénat, mais se fit trancher la main par le sabre laser de Leia Solo. Il se vit pourtant proposer de partir avec eux, pour survivre, mais il refusa, arguant qu'il n'avait pas sa place dans le nouvel ordre qui émergerait de cette guerre. Se sentant plus proche d'Onimi, Nom Anor les aida à s'échapper à bord du yorik trema et demeura à bord du vaisseau moribond destiné au Seigneur Suprême. Son existence s'acheva peut après, lorsque l'appareil vivant se disloqua sous les yeux de Nas Choka, prouvant à tous la défaite des Yuuzhan Vong.


Actualités en relation

Spin-off Han Solo : Le nom du personnage d'Emilia Clarke dévoilé ?

Interviewé de toute part suite à sa nomination à un Emmy Award pour son rôle dans la série criminelle The Night Of, Michael K. Williams est revenu, dans un article de Vanity Fair, sur sa participation au casting du spin-off...


Star Wars VIII : Une énième fuite dévoile le nom d’une nouvelle planète !

Moins de quatre semaines nous séparent de la rentrée et de l’arrivée de la première vague de produits dérivés des Derniers Jedi ; la masse infinie des centaines de modèles de jouets prévus...


Lucasfilm : De nouveaux noms de domaine, de nouveaux projets ?

C'est par l'intermédiaire du site StarWarsPost que nous apprenons que Lucasfilm a acheté plusieurs noms de domaine ne faisant pas forcement références à des projets connus. Ainsi, si on retrouve le nom de starwarsjedichallenges.com (Star Wars...


Star Wars VIII : Fuite de nombreuses photos promotionnelles !

A cinq mois de la sortie de l'Episode VIII, une nouvelle fuite concernant le film vient ponctuer un été déjà chargé en la matière. La fuite du jour provient d'un internaute apparemment très généreux...


LEGO Star Wars : Animation créative dans les Toys'R'Us

A l'occasion de la sortie des Derniers Jedi mercredi 13 décembre, l'enseigne de jouets Toys'R'Us organise une animation dans la plupart de ses magasins en France. En effet, de 15h00 à 18h00, vous pourrez participer à un atelier...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Nom Anor
Nom
Nom Anor
Autre(s) nom(s)
Udelen, Pedric Cuf, Dassid Cree'Ar, Hooley Krekk, Amornn, Yu'shaa
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
29 ap. BY
Lieu de décès
Coruscant, Coffre de Shimrra
Taille
1,77 m
Fonctions
Exécuteur
Modeleur amateur
Espion
Agitateur politique
Emissaire diplomatique
Fondateur de la Brigade de la Paix
Prophète de l'Hérésie Jedi
Préfet de Yuuzhan'tar
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
05/12/2015

Nombre de lectures
124 306


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Nom Anor" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Boba Fett : A Practical Man
  • Crimson Empire II : Council of Blood
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 01 : Vecteur Prime
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 03 : La Marée des Ténèbres II : Naufrage
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 04 : Les Agents du Chaos I : La Colère d’un Héros
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 05 : Les Agents du Chaos II : L'Eclipse des Jedi
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 06 : Point d'équilibre
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 08 : L'Aurore de la Victoire II : Renaissance
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 09 : Etoile après Etoile
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 10 : Sombre Voyage
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 13 : Le Traître
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 14 : La Voie Du Destin
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 15 : L'Hérétique de la Force I : Les Vestiges de l'Empire
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 16 : L'Hérétique de la Force II : Les Réfugiés
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 17 : L'Hérétique de la Force III : Réunion
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 18 : L'Ultime Prophétie
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 19 : La Force Unifiée
  • Star Wars Gamer 05
  • Starwars.com
  • The Complete Star Wars Encyclopedia
  • The Essential Atlas
  • The Essential Reader's Companion
  • The New Essential Chronology
  • The New Essential Guide to Characters

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.