Myri Antilles


Myri Antilles était la plus jeune fille de Wedge et Iella Antilles et celle qui avait hérité des talents d’espionne de sa mère.

  Difficile de marcher dans l'ombre de ses parents, un défi pourtant lancé à un grand nombre d'enfants des héros de la Guerre Civile Galactique. Cependant, l'une des filles de Wedge Antilles, leader historique de l'escadron Rogue et fondateur de l'escadron Spectre, et de Iella Wessiri, enquêtrice d'élite de la CorSec et espionne de haut niveau, brilla à faire son chemin dans l'ombre.

I. Enfance. [haut]



« J'aurais dû me méfier. Elle pèse aussi lourd qu'un wampa.
- Même pas vrai ! »

Han Solo et Myri Antilles, peu avant leur départ pour l'abri de la Gueule.

  Myri Antilles vint au monde quelques années avant le début de la Guerre des Yuuzhan Vong, vraisemblablement à l'époque de la Première Insurrection Corellienne, et fut prénommée d'après l'une des plus fidèles amies de son père, Mirax Terrik Horn. Elle grandit sur Coruscant où elle profitait de ses parents, bien que Wedge ait quitté sa retraite pour mener la Troisième Flotte des Forces de Défense. Lorsque la capitale galactique sombra, elle fut coincée sur Coruscant avec sa grande sœur Syal et sa mère, et fut évacuée par l'escadron Spectre qui les amena sur Borleias, récemment conquise par son père.

  Un peu plus d'un mois plus tard, Myri et sa sœur quittèrent la planète à bord du Faucon Millenium, piloté par Han et Leia, deux proches de la famille Antilles très appréciés par les jeunes filles. Elle fut mise à l'abri dans le complexe réaménagé de la Gueule avec les jeunes Jedi, parmi lesquels les enfants de Corran Horn, un autre ami de son père, et y demeura tout le reste du conflit.

II. Vie corellienne. [haut]



« Myri ! Je croyais que tu étais censée rester à l'abri à la maison.
- Il y a eu un changement de plan. Tu es en colère ? Troublé,
ingrat ? »
Wedge et Myri, échappant à des tueurs sur Corellia.

  Après la guerre, Wedge et Iella ayant pris leur retraite, les Antilles reprirent leur vie et s'installèrent sur Corellia. Myri suivit une formation d'agent des services secrets et resta avec ses parents tandis que sa sœur quittait le foyer familial pour vivre une carrière militaire. Elle obtint son diplôme au tout début de la Seconde Insurrection Corellienne et se vit rapidement offrir un emploi par les Renseignements de Corellia et de l'Alliance Galactique. Elle refusa mais se fit de précieux contacts avec les recruteurs.

  Peu après, déguisée avec une coiffure fantaisiste, elle aida son père à échapper à une tentative d'assassinat alors qu'il démissionnait de son poste à la tête des forces armées corelliennes. Avec Corran Horn et sa mère, ils réussirent à se mettre à l'abri jusqu'à ce qu'une opération de Han, Leia, et Lando Calrissian, les obligea à sortir de leur retraite. Myri embarqua à bord du Pulsar Skate où elle géra les communications et plaisanta avec Lando le temps de leur fuite jusqu'à l'Aventurier Errant.

III. Enquêtrice fortunée. [haut]



« A l'école, on nous a appris le principe suivant : suivez l'argent. Suivez l'amant. Suivez les ressources. Le problème est parfois d'identifier les ressources. »
Myri, expliquant son raisonnement sur les Solo et Skywalker.

  Elle y commença une vie sous couverture, changeant chaque jour de couleur de cheveux qu'elle semblait aimer hauts en couleur. Le destroyer-casino reçut la permission d'exercer dans le système corellien où Myri et sa mère travaillèrent comme croupière. Douée d'un rare talent, la jeune fille se fit énormément d'argent avec les pourboires, suffisamment pour hésiter sur la profession à adopter après le conflit, tout en réunissant des informations.

  Lors des réunions d'analyse, elle comprit que l'un des objectifs des récents évènements avait été de neutraliser la famille des Solo et des Skywalker. Peu après, le blocus de Corellia fut brisé et l'Aventurier dut quitter le système avec les Antilles à son bord. Alors que son père partait sur Endor pour aider les Jedi, Myri resta à bord du destroyer où elle commença à accumuler une véritable fortune.
Les informations suivantes se basent sur des sources inédites en France (Spoiler)

IV. Espionne d'élite. [haut]



  Dans les années qui suivirent, elle entra dans la branche Renseignements de la Sécurité de l'Alliance Galactique, sous les ordres du Commandant Bilpin. Trois ans après la fin de la guerre civile, elle fut envoyée à bord de la Galactic Princess sous la couverture d'une joueuse en mal de chance. Équipée de cristaux d'enregistrement expérimentaux implantés sur son visage, elle prit place à bord du cargo du Capitaine Oobolo, un Gran qui trempait dans des financements et espionnages industriels illégaux dont le transporteur léger renfermait une cargaison de banthas qui embaumaient l'atmosphère de sa salle de jeu. Pendant deux jours, Myri dut user de son talent au pazaak et autres jeux d'argent pour perdre raisonnablement et asseoir sa couverture, renforcée par un maquillage extravagant.

Myri Antilles

Myri Antilles, sous couverture.
Source : Insider 135 (Roll of the Dice)


  Cependant, ses cristaux s'avérèrent inconfortables et inutiles, ces deux jours ne lui ayant pas permis de trouver sa cible. Elle la découvrit à une table de sabacc : il s'agissait d'un Besalisk qu'elle identifia rapidement comme un tueur professionnel et qui remporta étrangement le pot avec la combinaison de cartes la plus rare du jeu. Le chanceux, nommé Hamajum, s'entretint ensuite avec Oobolo à qui il remit des informations en échange de cette rémunération. Myri eut seulement le temps d'assister à la transaction avant d'être rejointe par son père, également déguisé, qui lui signala que sa mission était terminée car les cristaux avaient été détectés.

  Il ne se passa que trente-quatre minutes avant que des droïdes de sécurité fassent leur apparition dans la salle, les forçant à fuir jusqu'à une nacelle de survie. Ils se firent intercepter par les droïdes dans la soute aux banthas. Myri eut alors l'idée de libérer les animaux et de les exciter, ce qui provoqua la diversion dont elle avait besoin pour s'échapper et rejoindre une nacelle. Wedge parvint à en emprunter une autre mais reçut des dommages, poussant sa fille à aller le secourir tandis qu'un croiseur de l'Alliance Galactique distrayait Oobolo en affrontant le cargo modifié.

  La jeune femme parvint à s'arrimer à la capsule de son père puis à le ramener à bord du croiseur où il la félicita pour son travail avant qu'une petite foule vienne l'applaudir. La surprise de Myri atteignit son comble lorsque Garik « Face » Loran fit son apparition pour faire le point sur la mission. L'ancien acteur fit d'ailleurs bien davantage que la féliciter : il lui offrit une place au sein de l'escadron Spectre, une unité d'infiltration d'élite fondée par Wedge lui-même.

V. Spectre Trois. [haut]



  Alors que Face avait été poussé à la retraite à l'issue de la Seconde Guerre Civile Galactique, comme de très nombreux officiers qui avaient été en position de stopper Jacen Solo avant qu'il ne devienne Sith, et son escadron dissout, il fut contacté par le Général Borath Maddeus. Le chef de la Sécurité de l'Alliance Galactique lui demanda de ressusciter l'unité afin de confondre le Général Stavin Thaal, son homologue au sein des forces armées, suspecté de jouer double jeu au profit du Moff Lecersen, un homme qui souhaitait faire passer l'Alliance Galactique sous son contrôle et celui de l'Empire.

  Pour mener à bien cette mission, Myri rejoignit les rangs des nouveaux Spectres. L'équipe regroupait huit personnes : le responsable officieux, Face et sept Spectres. Le leader était Bhindi Drayson, la Clawdite Turman Durra avait le numéro Deux, Myri répondait au nom de code Trois tandis que Quatre était l'Humain et mécanicien de génie Trey Courser, son amie d'enfance Jesmin Tainer était Cinq, le Six revenait au bioingénieur Viull « Scut » Gorsat et Voort saBinring, vétéran de l'escadron, héritait du Sept. La jeune femme se chargea d'accueillir le Gamorréen et vieil ami de son père. Des tensions firent rapidement surface quand, après un bref échange de feu imprévu, Scut fut blessé et dévoila son secret : il était un Yuuzhan Vong, ce qui perturba Voort, marqué par la guerre contre ce peuple.

  Néanmoins, le groupe put rapidement se mettre au travail pour déterminer la culpabilité de Thaal, mettant au point une mission d'espionnage dans ses locaux de Vandor 3 où se cachaient son armée privée, les Pop-Dogs, vestiges de son histoire personnelle pendant la Guerre des Yuuzhan Vong. Sur place, Myri et ses collègues eurent la surprise de découvrir d'autres Spectres : le vétéran expert en guerre psychologique Sharr Latt, le tireur d'élite Wran Narcassan, le médecin dévaronien Drikall Bessarah, le hacker Thaymes Fodrick et la Wookiee Huhunna.

  L'escadron au grand complet dut fuir sous un feu nourri qui coûta la vie à Bhindi et conduisit Voort à prendre les commandes, non sans un accrochage avec Scut qui n'appréciait pas son attitude qu'il jugeait négative. Il mit néanmoins un plan en plusieurs actes au point. Une partie des Spectres créa un appât sur Kuratooine pour Thaal, s'en échappant avant les combats, tandis que d'autre enlevaient sa maîtresse et que Voort et Myri semaient le chaos à bord de leurs chasseurs.

  Au terme d'une série de diversions et d'impostures, les Spectres arrêtèrent Thaal et obtinrent des preuves de sa complicité avec Maddeus, que Face mit également aux arrêts. Avec deux des plus gradés de l'Alliance Galactique démasqués en une seule mission, l'ancien acteur et chef de l'unité décida de conserver l'escadron opérationnel. Et dont Myri continua très certainement à faire partie.
Fin de la section Spoiler




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Myri Antilles
Nom
Myri Antilles
Espèce
Date de naissance
An 18
Fonctions
Espionne
Spectre Trois
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
11/10/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
79 325


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Myri Antilles" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • L'Héritage de la Force, Vol. 1 : Trahison
  • L'Héritage de la Force, Vol. 4 : Exil
  • L'Héritage de la Force, Vol. 7 : Fureur
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 03 : La Marée des Ténèbres II : Naufrage
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 11 : Derrière les Lignes Ennemies I : Le Rêve Rebelle
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 12 : Derrière les Lignes Ennemies II : La Résistance Rebelle
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 19 : La Force Unifiée
  • Nouvelle République Vol. 2 : Union
  • Roll of the Dice (dans Insider #135)
  • X-Wing Vol. 10 : Mercy Kill

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.