Beldorion


Le seul exemple de Hutt Jedi connu à ce jour

  D'allure fine et élancée, si l'on se base sur les standards hutts bien évidemment, Beldorion, chose rare chez son peuple, était sensible à la Force et fut même entraîné par l'Ordre Jedi du temps de l'Ancienne République. Toutefois, le Jedi, malgré son entraînement, avait, comme beaucoup de membres de son espèce, développé un ego quelque peu surdimensionné et se plaisait à se faire appeler Beldorion le Splendide ou encore Beldorion aux Yeux de Rubis en référence justement à ses yeux. Toutefois, le personnage n'était, de toute évidence, jamais parvenu à devenir un Jedi accompli car malgré sa sensibilité dans la Force, il n'avait, au fond, que peu de contrôle sur elle.

  Quoiqu'il en soit, il semble que le nom de Beldorion ait tout de même fini par s'inscrire dans le folklore des légendes Jedi : plusieurs siècles avant la Grande Purge entreprise par l'Empereur Palpatine, Beldorion, accompagné d'une autre disciple de la Force, Taselda, se rendit sur la lointaine Nam Chorios, soit disant pour accomplir une mission de routine que leur avait confiée leurs maîtres. La légende prétend - et elle est paradoxalement bien plus crédible - que les deux apprentis auraient en réalité entrepris de se rendre sur ce monde reculé dans le seul et unique but de combler leurs lacunes respectives, sachant Nam Chorios fortement imprégnée par la Force. On sait peu de choses sur leurs activités à cette époque et leurs dires, très contradictoires, sont fortement sujets à caution. Une chose est certaine néanmoins : les deux Jedi oublièrent rapidement les préceptes qu'on leur avait inculqués et se livrèrent à une guerre de longue haleine pour le contrôle de la planète. Si Beldorion prétendait que Taselda jalousait le respect que lui portait les natifs, la clé du conflit résidait en fait dans la détention d'une arme, symbole de l'Ordre Jedi, un sabre laser.

  Bien que l'on ignore l'identité de son véritable détenteur, toujours est-il que Beldorion et Taselda s'en disputèrent la propriété, chacun accusant l'autre d'être incapable de se fabriquer le sien. Finalement, ce fut Beldorion qui eut le dernier mot et ce malgré les multiples tentatives de sa rivale pour mettre la main sur ce sabre laser dont la lame étincelait tel un violet délavé. Depuis sa luxueuse demeure à Hweg Shul, Beldorion régna sur la planète pendant plusieurs décennies, rendant la justice selon son bon vouloir. Se complaisant dans la luxure, le despote raffolait en outre des plats que son cuisinier, un Kubaz du nom de Zubindi Ebsuk lui préparait : ce dernier, disait le Hutt, était capable de lui préparer des festins avec trois fois rien. Toujours est-il que le cuisinier commit un jour la grave erreur d'élever un droch, l'insecte local, et ce en le privant totalement de la lumière du jour.

Beldorion


  Cette petite expérience finit en effet par mal tourner car il semble que le droch, devenant toujours plus intelligent, ait évolué jusqu'à adopter une forme humanoïde, voire quasi humaine. Rapidement, l'individu baptisé Dzym élimina le cuisinier puis prit le contrôle de Beldorion aussi bien mentalement que physiquement. Les autochtones avaient pour habitude de dire que les drochs ont une fâcheuse tendance à pomper l'énergie de leurs victimes. C'était on ne peut plus vrai : pendant plusieurs dizaines années, les deux individus se nourrirent en quelque sorte mutuellement. Tandis que Dzym absorbait progressivement l'énergie vitale de Beldorion et lui ôtait toute volonté propre, le Hutt bénéficiait en contrepartie de l'énergie du droch, ce qui lui permit de se maintenir en vie durant toutes ces années. De plus, d'après les dires de Callista, Dzym ne serait pas non plus étranger aux différends de Beldorion et Taselda. Ce ne fut que quelques années avant la chute de l'Ancienne République qu'un vieux rival politique de Palpatine, Seti Ashgad, fut à son tour exilé sur Nam Chorios. Rapidement, ce politicien très charismatique se substitua à Beldorion à la tête du pouvoir, mais comme le Jedi, il tomba à son tour dans les griffes de Dzym.

  Encore bien des années plus tard, environ huit mois après la défaite de l'amirale Daala à Yavin IV, Leia Organa Solo, alors en mission diplomatique dans le Secteur Méridien fut capturée par Dzym et sa clique. Réduit depuis des lustres à se prélasser dans la villégiature d'Ashgad située en plein cœur du désert, Beldorion eut l'occasion de rencontrer la captive qui put affronter les yeux quasi hypnotiques du Hutt. Le Jedi déchu cherchait sans doute inconsciemment à l'intimider ou pourquoi pas à l'assujettir, histoire de se rassurer sur sa propre maîtrise de la Force. Mais alors que Dzym complotait avec un certain succès pour étendre la Semence de Mort - les drochs - à tout le secteur et accessoirement à toute la galaxie en manipulant tour à tour Ashgad, les dirigeants locaux de Loronar et le Moff Getelles, Beldorion, reclus dans sa villa, fut, lui, bien incapable de prendre l'ascendant sur la Jedi. Ainsi, tandis qu'en orbite, Dzym, Ashgad et la flotte de Getelles étaient défaits, Leia, libérée par Callista, se livra à une ultime confrontation avec Beldorion : malgré une étonnante vivacité, le Hutt ne put rien faire et, au bout d'une brève passe d'armes, fut terrassé pour de bon.
Informations encyclopédiques
Beldorion
Nom
Beldorion
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Chevalier Jedi
Armes
Vaisseau
-
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
103 021


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Beldorion" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • La Planète du Crépuscule
  • The Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.