Empatojayos Brand


Empatojayos Brand était un Chevalier Jedi qui survécut à la Purge Jedi et qui trouva la mort à la fin de la Campagne de l’Empereur Ressuscité

  Avant de devenir l'être mi-homme mi-machine qui sacrifia sa vie pour contrer l'Empereur ressuscité, Empatojayos Brand fut un jeune Jedi vaniteux et sûr de lui. Il fut le dernier Padawan de Yaddle, un des membres du Conseil Jedi et passa avec succès les épreuves qui firent de lui un Chevalier Jedi après la Bataille de Naboo (-32). Durant la crise séparatiste, Brand et deux autres Chevaliers Jedi, Bultar Swan et Chellemi Chuovvick, furent envoyés dans le Secteur Sepan où ils négocièrent durant un mois pour mettre fin à la vieille guerre civile qui opposait les mondes de Dimok et Ripoblus ainsi que pour empêcher le Secteur tout entier de faire sécession. Les négociations furent apparemment un succès mais les combats reprirent dès que les Jedi furent rentrés sur Coruscant

  Lorsque la Guerre des Clones éclata, Empatojayos Brand répondit présent comme la plupart des Jedi. Neuf mois après la Bataille de Géonosis, le Chevalier Jedi et les troupes clones qu'il commandait furent chargés de déloger des Séparatistes qui s'étaient retranchés dans les Terres d'Agao de Bassadro, une planète volcanique minière. Au bout de douze jours de combats, Brand ordonna le lancement de missiles à concussion depuis les montagnes qui surplombaient la zone où se trouvait l'ennemi, missiles qui propulsèrent dans les airs des millions de débris de verre qui déchiquetèrent les troupes séparatistes… ainsi qu'un village où vivait quatre cents mineurs neutres. Le réseau d'informations pirate (et aucunement objectif) que venait de mettre en place les Séparatistes, le CIS Shadowfeed, baptisa cette action le Massacre de Bassadro et en fit un de leurs arguments de propagande contre la République tandis que le réseau officiel ne mentionnait même pas ce dommage collatéral.

  On ignore le rôle que joua Empatojayos Brand durant le reste de la Guerre des Clones mais il fut apparemment l'un des survivants de l'Ordre 66. Au début de l'Empire, il fut pris en chasse par Dark Vador qui détruisit son vaisseau. Bien que grièvement blessé, il survécu grâce à sa combinaison pressurisée et dériva dans l'espace. Il fut récupéré par les Ganathiens, un peuple isolé du reste de la galaxie qui vivait de l'autre côté d'un nuage gazeux proche de Nal Hutta. Combinant leurs connaissances archaïques avec celles de Brand, ils lui créèrent un corps sphérique qui le permettait de flotter par la répulsion et intégrèrent un sabre-laser dans un de ses bras artificiels. Bien qu'il soit désormais plus une machine qu'un homme, Empatojayos Brand se sentait toujours un Jedi au plus profond de lui. Pour aider le peuple qui l'avait sauvé et qui manquait cruellement d'un chef pour les guider, Brand devint leur roi et régna avec sagesse sur son peuple d'adoption, faisant de son mieux pour perpétuer l'idéal de justice qui avait été celui des Jedi…

Empatojayos Brand


  Durant la Campagne de l'Empereur Ressuscité (An 10), le Faucon Millénium parvint à échapper à Boba Fett en traversant le nuage gazeux. Le vaisseau et ses passagers furent alors capturés par les Ganathiens qui les conduisirent à leur souverain. Lors de leur rencontre, Empatojayos Brand identifia immédiatement Vima-Da-Boda et Leia Organa Solo comme des Jedi. Après avoir appris ce qui s'était passé dans la galaxie connue depuis qu'il l'avait quittée et également désireux de participer à la reconstruction de l'Ordre Jedi, il fit réparer le Faucon en ajoutant quelques améliorations de son cru et décida de repartir avec ses passagers. Sur Nouvelle Alderaan, Brand et les Jedi ayant la formation la plus avancée entreprirent de transmettre leur savoirs à Leia Organa Solo ainsi qu'à Jem et Rayf Ysanna. Mais les Impériaux parvinrent à les localiser et une nuit, plusieurs membres de l'Elite du Côté Obscur s'introduisirent dans leur campement pour tenter d'assassiner Luke Skywalker et enlever les enfants de sa sœur.

  Après leur échec, les Impériaux attaquèrent la planète à grand renforts de TB-TT mais les Jedi et tous ceux qui se trouvaient sur la planète furent évacués grâce à l'arrivée de Lando Calrissian. Celui-ci les conduisit ensuite sur Nespis VIII, où ils retrouvèrent les dirigeants de la Nouvelle République qui avaient réussi à évacuer leur base de Pinnacle avant l'attaque de l'Empereur. Peu après l'arrivée des Jedi et de leurs compagnons, Anakin Solo vint au monde. Après que les Impériaux aient détruit Nespis, les Jedi décidèrent de se rendre sur Ossus pendant que Han Solo mettrait sa femme et ses trois enfants en sécurité, aussi loin de l'Empereur que possible. Mais à leur arrivée sur Ossus, Luke Skywalker, Kam Solusar, Empatojayos Brand et Rayf Ysanna découvrirent que trois chefs Ysanna venaient d'être capturés par l'Empire et se décidèrent de les suivre sur Vjun pour les libérer.

  Là, les Jedi affrontèrent plusieurs membres de l'Elite du Côté Obscur dont la plupart trouvèrent la mort à l'exception de Xecr Nist qui fut capturé. Malheureusement, les Jedi ne purent libérer les prisonniers, que les adeptes du Côté Obscur avaient plongés dans la carbonite sans panneau de contrôle. Luke Skywalker décida alors de partir à la poursuite de l'Empereur et de mettre fin à son règne de terreur. En apprenant que Palpatine avait suivi les Solo jusqu'à Onderon, les Jedi y virent une occasion idéale pour le capturer. Les Jedi arrivèrent alors que l'Empereur ressuscité tentait de s'emparer du petit Anakin Solo, dont il voulait faire le réceptacle de son âme sombre. Empatojayos Brand fut le premier sur les lieux et fut grièvement blessé par un éclair de Force de l'Empereur, qui avait reconnu en lui un des survivants de la Purge Jedi. Au cours du combat qui opposa le clone de l'Empereur à ses ennemis, Han Solo l'atteignit d'une décharge de blaster, provoquant la mort du clone qui tenta alors de s'infiltrer dans le corps du nouveau-né. Mais Brand, qui avait repris le contrôle de ses prothéto-propulseurs, s'élança vers l'enfant et s'interposa entre lui et l'esprit maléfique, emprisonnant l'esprit de l'Empereur dans son propre corps. Empatojayos Brand s'éteignit peu après, s'évanouissant dans la Force et entraînant l'esprit de l'Empereur avec lui dans la mort, mettant ainsi fin à la menace que représentait celui-ci…

Empatojayos Brand



Actualités en relation

Star Wars 9 : Un Hobbit rejoint le casting !

Et oui, vous avez bien lu, un Hobbit va rejoindre le casting de l'Episode IX ! Dominic Monaghan, qui depuis longtemps fait parler de lui et de son envie de tourner dans un prochain Star Wars (on vous en parlait d...


Holonet : 16 nouvelles fiches rejoignent l'encyclopédie

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas sur Star Wars HoloNet. Pour les plus attentifs, des fiches au sujet de Solo arrivent actuellement aléatoirement, et pour les autres nous publions ce week-end un nouveau pack totalement in...


Informations encyclopédiques
Empatojayos Brand
Nom
Empatojayos Brand
Espèce
Fonctions
Chevalier Jedi
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
95 687


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Empatojayos Brand" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • HoloNet News
  • Handbook 3 : Dark Empire
  • Insider #065 (Map of the Galaxy...)
  • Insider #066 (Who's Who : Imperial Grand Admirals...)
  • L'Empire des Ténèbres Vol. 2 : Le Destin de la Galaxie
  • L'Empire des Ténèbres Vol. 3 : La Fin de l’Empire
  • The New Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.