Brejik


Ancien membre des Beks Cachés qui devint chef des Vulkars Noirs et qui fut à l'origine de la guerre des gangs sur Taris.

  Brejik était le chef des Vulkars Noirs, certainement le gang de fonceurs le plus dangereux qu'il y ait eu au sein de la Ville Basse de Taris. Homme fier et avide de pouvoir, il désirait contrôler toute la Ville Basse et avoir la main sur toutes les activités de cette zone de la planète. Mais Brejik ne fut pas toujours un Vulkar puisqu'à l'origine il appartenait au gang des Beks Cachés.

  Ce gang était dirigé d'une main de maître par Gadon Thek. Ce dernier avait une grande confiance en Brejik et il fit de lui son second au sein des Beks. Il faut dire que le jeune Brejik savait tirer profit de bon nombre de situations, un peu comme Marn Hierogryph, un Snivvien qui faisait souvent affaire avec le gang et que le jeune homme connaissait. Loin de l'image de Gadon qui avait un code d'honneur, Brejik ne reculait devant rien pour gagner des crédits, preuve en est quand il kidnappa les enfants de la commissaire de Taris, Noana Sowrs.

  Alors qu'il allait faire une demande de rançon, des émeutes sur Taris éclatèrent. La population n'avait plus confiance aux Jedi qui avaient laissé s'échapper par deux fois Zayne Carrick, l'assassin de toute une promotion de Padawans. Brejik fut alors dans l'incapacité de demander une rançon et il impliqua alors un autre membre de Beks, Griff Vao. Ce dernier devait juste s'occuper des enfants et leur amener de la nourriture dans leur cachette. Sachant que les enfants de la commissaire venait d'être enlevés, Gadon convoqua tous ses Beks et leur déclara que cette histoire risquait de mal finir et de faire couler le business du racket : c'est pour cela qu'il était entièrement contre ce kidnapping et il précisa que si un membre du gang était responsable, il serait tout simplement viré.

  Quelques jours après cela, les Mandaloriens commandés par Cassus Fett attaquèrent Taris, semant encore plus de pagaille sur la planète. Gadon tenta alors de créer une alliance avec la résistance que dirigeait la commissaire. Ce fut à ce moment que Marn Hierogryph refit son apparition après sa fuite avec le Padawan fugitif. Il avait pour mission de retrouver le sénateur de Taris, Haydel Goravvus. Cela n'allait pas être facile mais il devait être avec la commissaire, aussi Gryph proposa-t-il à Gadon un marché. La commissaire Noana Swors ne pourrait jamais faire alliance avec eux et il fallait un petit coup de pouce et ce dernier allait être Zayne Carrick, le tueur de Padawans. Gryph fit venir Zayne sur Taris grâce Dob Moomo, un des frères Moomo. Un beau jour, un Mandalorien en armure rouge débarqua et, avec un sabre laser à lame jaune, il détruisit un droïde Mark II qui montait la garde. Attiré par le raffut, Brejik et ses hommes arrivèrent et pointèrent leur blaster sur le nouvel arrivé. Gadon fit ensuite son apparition avec Gryph à ses côtés : il s'agissait bel et bien de Zayne Carrick. Brejik vit en lui un bon paquet de crédits, mais Gryph le lui déconseilla : qui allait lui donner la prime ?

Brejik


  Mais les Mandaloriens s'approchaient, aussi fallut-il vite retourner à la base. Là, tous purent souffler un coup et se reposer un peu. Brejik annonça à Gadon que la nourriture était prête et demanda à Gadon s'il fallait enchaîner le Jedi, ce que le chef des Beks refusa. De toute façon, il ne pouvait pas s'échapper, la seule sortie passait par la salle où ils étaient tous rassemblés. Brejik commença alors à manger sa ration. Griff Vao allait certainement amener de la nourriture aux petits captifs, aussi décida-t-il de voir si tout allait bien là-bas. Sa surprise fut grande quand il vit Zayne, Gryph et la sœur de Vao, Mission, en train d'observer Griff vider des assiettes dans une cuve. De peur de voir son secret révélé, il se jeta sur les trois fouineurs, vibrolame au poing, n'écoutant pas son complice lui conjurer de ne pas faire ça.

Brejik

Brejik défend violemment son secret.


  Le Jedi évita le premier coup que le Bek porta et alors qu'il allait en portait un autre, Mission lui mordit le genou gauche, le faisant lâcher son arme. Tant pis pour Gadon, Brejik dégaine son blaster lourd prêt à faire feu sur le Jedi. Mais c'était sans compter Del Moomo qui arriva derrière lui, le saisit par les épaules pour le taper contre la cuve. L'Ithorien considérait Zayne comme une prime potentielle ; Brejik essaya bien de négocier, mais c'était un Moomo et un Moomo ne partageait pas. Mission monta tout en haut de la cuve, l'ouvrit et découvrit les enfants Nahk et Tallie Sowrs que Brejik cachait depuis quelques semaines. Gadon n'allait pas être content.

  Et Gadon ne fut pas content du tout. Brejik et Griff affrontèrent alors la colère de Gadon en public. Même si les enfants de la commissaire avaient été kidnappés avant le début des émeutes, et donc avant que Gadon ne menace toute personne impliquée d'être exclu du gang, le chef des Beks ne trouva aucune excuse aux deux accusés. Brejik lui assura qu'il n'avait pas eu l'intention de leur faire du mal et qu'il comptait juste faire du "bénef", comme Thek le lui avait enseigné. Seulement, ce dernier n'était pas du tout d'accord avec ce procédé de kidnapping d'enfants.Toutefois, le fait de retrouver les enfants de la commissaire offrait enfin aux Beks une opportunité de rejoindre la résistance tarisienne dirigée par ladite commissaire. Le groupe monta alors des fonceurs et se dirigèrent à toute allure vers une usine, où se trouvait justement la résistance. L'accueil fut un peu musclé, surtout qu'un des Maîtres Jedi à la poursuite de Zayne, Raana Tey, était présente et menaça la vie du Padawan fugitif. Brejik, Gadon et le reste du gang dégainèrent leur blaster pour défendre leur allié Jedi.

  Mais tous avaient un ennemi commun : les Néo-Croisés Mandaloriens et les armes furent rangées. Un plan fut vite établi qui visait à détruire la Tour Jedi, où se trouvait le centre de commandement ennemi et Cassus Fett qui dirigeait l'invasion. Une mission de reconnaissance y fut envoyé afin de savoir si Fett était bien présent. Hélas, le chef Mandalorien avait prévu le coup et attaqua la base de la résistance. Brejik vida bon nombre de chargeur de blaster pour repousser les assauts des "têtes de seau", mais la résistance fut repoussée dans les bas-fonds où vivaient les rakghouls. Taris tomba donc aux mains des Mandaloriens, mais ce n'était que partie remise puisque la République aidée par les géniales stratégies du Revanchiste parvint à reconquérir la planète et les activités des gangs redevinrent normales jusqu'à ce qu'un évènement imprévu change beaucoup de choses au sein de la Ville Basse.

  Gadon Thek eut un accident de fonceur. L'hypothèse que Brejik y soit pour quelque chose n'est pas à exclure, vu qu'il espérait obtenir la place tant convoitée de chef du gang. Brejik espéra que Gadon allait démissionner, mais ce fut l'inverse qui se produisit : grâce à des implants oculaires, Thek voyait toujours et il jugea que Brejik n'était pas encore prêt à diriger le gang. Brejik prit cela très mal, son rêve de devenir chef des gangs de la Ville Basse s'éloignait et, de plus, il considéra comme une humiliation le fait qu'un infirme pouvait faire mieux que lui. De rage, il claqua la porte du gang et rejoignit leurs ennemis jurés : les Vulkars Noirs. Brejik ne fut pas le seul à partir, plusieurs membres le rejoignant dans son changement de camp. Ensemble, ils prirent rapidement le contrôle du gang et Brejik, devenu chef des Vulkars, prit pour second Arche Kandon. Désirant la guerre dans la Ville Basse pour tout contrôler, il lança son gang dans une guerre impitoyable contre les Beks.

  Brejik avait ainsi des rêves de grandeur, à un point qu'il commença à défier le Seigneur du Crime de Taris, Davik Kang. Preuve en est quand ses Vulkars parvinrent les premiers à atteindre les capsules de sauvetage de la République qui s'étaient écrasées lors de la bataille, en l'an -3.956. Il faut rappeler que beaucoup de mondes les cherchait, à commencer par les Sith, qui avait pris la planète et décrété le blocus. A l'intérieur d'une capsule, les hommes de Brejik découvrirent une jeune femme, Bastila Shan, et après un rude combat, ils parvinrent à la capturer. On pense judicieusement que Brejik sut immédiatement qu'il était en présence d'une Jedi, en retrouvant un sabre laser dans la capsule de Bastila. Il aurait pu l'offrir aux Sith moyennant une prime, vu que leur chef, Dark Malak était à sa recherche. Peut-être serait-il récompensé, mais on peut imaginer qu'il savait comment les Sith remerciaient leurs alliés, surtout ceux qui leur posaient des problèmes comme les Vulkars. On pense alors qu'il concocta un plan : faisant passer Bastila Shan pour un officier de la République, il décida de la mettre en jeu lors de la Grande Course de Taris, le grand rendez-vous annuel de fonceurs : le gagnant repartirait ce prix. Il espérait de cette manière que certains petits gangs le reconnaîtrait comme chef afin de renforcer son emprise sur la Ville Basse. Afin certainement de dissimuler son identité, Brejik cacha Bastila dans un endroit que peu de personne connaissait, préférant l'éloigner de ses hommes certainement pour qu'ils ne soient pas tentés d'aller la vendre sur le marché aux esclaves ou pire, aux Impériaux Sith.

  Entretemps, les Vulkars parvinrent à voler un prototype d'accélérateur pour fonceur que les Beks avaient mis au point en vu de la course. Brejik chargea Arche d'y veiller personnellement dans le garage situé aux sous-sols de leur base. Hélas, quelques jours après le vol, le chef des Vulkars apprit que le prototype avait été volé : les Beks s'étaient sûrement infiltrés dans leur QG pour reprendre leur bien. Cela risquait de compromettre un peu les chances des Vulkars de gagner la course, mais qu'importait, Brejik comptait dans ses rangs d'excellents pilotes, le meilleur étant Redros.

  Le jour de la Grande Course arriva et Brejik fit entraver Bastila avec un collier de disruption neuronale pour la maintenir groggy et il l'enferma dans une cage située dans le couloir où les pilotes s'enregistraient. Redros tint le meilleur temps pendant un bon moment, rendant Brejik heureux. Hélas, cette joie fut écourtée par l'arrivée du pilote Bek qui battit à deux reprises le chrono du champion des Vulkars, après que celui-ci ait fait un peu de résistance. Finalement, le pilote Bek gagna et Brejik comprit alors que le fonceur du gang rival avait été dopé avec le prototype de fonceur. Criant à la triche, il fit part de la duperie lors de la remise du prix et refusa tout simplement de donner Bastila au pilote vainqueur. Beaucoup de personnes, dont le gérant de la course et le pilote, ne furent pas d'accord avec sa décision : la victoire était tout à fait régulière et les Vulkars devaient honorer ce à quoi ils s'étaient engagés, comme le voulait la tradition. Brejik lui rétorqua qu'il s'asseyait dessus et qu'il faisait ce qu'il voulait avec cette femme qu'il avait d'ailleurs l'intention de vendre sur le marché des esclaves.

Brejik

Brejik refuse de donner Bastila au pilote gagnant Bek.


  Ce fut à ce moment que Bastila se réveilla et sortit de sa prison, après avoir assommé son garde et ramassé son arme. Stupéfait par les pouvoirs de la jeune femme et constatant que les choses commençaient à mal tourner quand elle lui promit qu'il allait payer, Brejik ordonna à ses hommes d'attaquer Bastila et le pilote du fonceur Bek. S'ensuivit alors ce à quoi on s'attendait : une bagarre avec des morts en conclusion. Les morts furent celles de Brejik et de ses Vulkars, tués par Bastila et Revan, car c'était bien lui le pilote de fonceur. Il avait décidé de travailler pour les Beks afin d'arracher le jeune femme des griffes de ses geôliers. La mort de Brejik scella donc la rencontre de deux personnes dont le destin étaient de sauver ensemble la galaxie des Sith.
Informations encyclopédiques
Brejik
Nom
Brejik
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Chef de gang
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/04/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
55 216


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 4 : L'Invasion de Taris
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.