Star Wars - BOINC - calcul partagé

Zayne Carrick


Zayne Carrick était le Padawan de Lucien Draay. Il fut faussement accusé des meurtres de ses camarades et fit tout pour rétablir son honneur, puis partit à l'aventure pour aider ceux qui en avaient besoin.

  I.- Padawan

  Né en -3.982, Zayne Carrick était le troisième enfant d'Arvan et Reiva Carrick, un modeste banquier et une jardinière. Il passa les premières années de son existence sur le monde frontalier de Phaeda avec ses parents et ses quatre sœurs, jusqu'à ce que son potentiel pour la Force, bien que marginal, soit remarqué par un Chevalier Jedi de passage sur la planète. Peu après son cinquième anniversaire, sa mère l'accompagna à l'Enclave Jedi de Dantooine où il fut testé plus intensément et où il démontra une grande facilité à nouer des liens d'amitié. Reiva Carrick fut réticente à l'idée de confier son seul fils aux Jedi, craignant en particulier le retour des Jedi Noirs qui avaient semé la terreur plusieurs décennies auparavant et s'en ouvrit au Maître Jedi Vandar Tokare. Celui-ci lui assura que les Sith avaient disparu depuis la fin de la guerre et que l'Ordre Jedi restait vigilant concernant leur éventuel retour.

Carrick, Zayne

Peu après son arrivée sur Dantooine, le jeune Zayne Carrick ne tarde pas à se lier d'amitié avec Shad Jelavan, Kamlin, Gham et Oojoh
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Rassurée, sa mère le laissa sur Dantooine pour qu'il y soit formé aux arts Jedi sous la tutelle de Maître Vandar. En raison de sa connexion "particulière" avec la Force, Zayne éprouva plus de difficultés que ses camarades au cours de sa formation et ses amis (Shad Jelavan, Kamlin, Gharn et Oojoh) lui promirent de l'aider à s'améliorer. Par la suite, les cinq novices furent attribués aux Maîtres Jedi qui venaient de se voir confier l'avant-poste de Taris, un monde n'appartenant pas à la République. Zayne, qui avait pourtant besoin de plus d'attention que n'importe quel Padawan, fut totalement négligé par son Maître, Lucien Draay, qui ne cachait pas qu'il le considérait comme un incapable. Cette situation, ainsi que le mépris des autres Maîtres à son égard, sapèrent sans doute le peu de confiance qu'avait Zayne au sujet de son avenir au sein de l'Ordre Jedi…

  Ayant passé son adolescence sur Taris, la patrie des fonceurs, Zayne devint un amateur de ce genre de véhicule qu'il pilotait volontiers. Durant ces cinq années sur Taris, il développa également un gros faible pour Shel, la sœur de Shad. Ses sentiments pour la jeune fille l'empêchèrent d'être abattu par le fait qu'il était de plus en plus évident qu'il n'avait que très peu de chances de réussir les Épreuves Jedi. Le jeune garçon avait en effet le secret espoir que s'il échouait aux Épreuves, il pourrait rester sur Taris et faire sa vie avec Shel… Dans le cadre de leur formation, les cinq Padawans devaient aider la police locale et Zayne fut chargé d'arrêter un escroc du nom de Marn "Gryph" Hierogryph. A plusieurs reprises, il fut à deux doigts de le capturer mais le criminel réussissait toujours à lui échapper.

  Vers -3.964, il attira Gryph dans la Ville Haute en se faisant passer pour un trafiquant alien et l'attrapa mais alors qu'il y cherchait ses menottes, sa proie déclencha la mécanochaise qu'il avait utilisée pour son déguisement. L'engin partit à toute vitesse et tomba, l'entraînant avec elle dans une longue chute. Zayne utilisa alors son sabre-laser pour dégager sa robe de Jedi du véhicule. Par chance, il fut plaqué en vol et atterrit avec son sauveur sur le toit d'un bâtiment. Le jeune homme en question, Squint, lui apprit qu'il avait été envoyé à sa recherche par Lucien et qu'il faisait partie d'un groupe de Jedi de passage sur Taris. Ils espéraient en effet recruter d'autres Jedi avant de se rejoindre le front mandalorien. Zayne lui dit qu'il avait peu de chances d'y parvenir sur Taris : son Maître estimait en effet que la guerre contre les Mandaloriens ne concernait pas les Jedi. Quant aux autres Maîtres de Taris, ils étaient persuadés que le rôle des Jedi était de demeurer vigilants à un éventuel retour des Sith. Squint trouva ces préoccupations absurdes : les Sith avaient disparu depuis trente ans tandis que les Mandaloriens représentaient une menace actuelle.

Carrick, Zayne

Zayne fait la connaissance de Squint
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Une fois arrivé à destination, Squint découvrit que ses compagnons étaient sur le départ et regretta de ne pas avoir le temps de présenter Zayne à son "Maître". Malgré la brièveté de leur rencontre et le fait que Zayne lui ait avoué n'avoir guère d'espoir de réussir les Épreuves, son nouvel ami lui dit qu'il avait le sentiment que Zayne jouerait un plus grand rôle qu'il ne se l'imaginait et lui conseilla de se tenir prêt à aller là où son voyage le mènerait. Avant de monter dans sa navette, Squint ajouta qu'il fallait parfois pénétrer au cœur des ténèbres pour sauver la galaxie…

  Une semaine plus tard, les cinq Padawans durent relever le défi qui déciderait de leur avenir. Pour cela, ils se rendirent dans la ceinture d'astéroïdes du système de Taris au cœur de laquelle se trouvait la lune Rogue dont le sens de rotation était contraire à celle des astéroïdes. Vêtus de combinaisons spatiales dont les casques étaient opaques, les Padawans devaient sauter du vaisseau, traverser le champ d'astéroïdes et une fois sur la lune, rejoindre la position où les attendaient leurs Maîtres, tout cela en se fiant uniquement à la Force. La perspective de l'épreuve stressa Zayne, mais le moment venu il sauta dans le vide de l'espace avec ses camarades. Une nouvelle fois, Zayne finit l'épreuve bon dernier… Après le défi, Lucien annonça aux cinq Padawans qu'ils participeraient deux jours plus tard à un banquet, puis à une cérémonie plus privée au Temple au cours de laquelle les Maîtres annonceraient lesquels d'entre eux seraient élevés au rang de Chevalier.

Carrick, Zayne

Zayne et Shel
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Le jour en question, Zayne passa la journée à rechercher Gryph et finit par trouver l'entrepôt où celui-ci stockait les cargaisons qu'il volait avec l'aide d'une équipe de droïdes dockers. En attendant que leur criminel revienne à l'entrepôt, le jeune Humain entreprit de détruire les droïdes. Lorsque Gryph arriva avec deux clients, Zayne l'attendait de pied ferme mais sa proie parvint à s'enfuir après avoir activé un système de protection de l'entrepôt qui déversa un liquide nauséabond sur le jeune Jedi. Décidé à ne pas en rester là, Zayne se lança à sa poursuite alors qu'il escaladait l'échelle d'un immeuble. Au cours de la poursuite, il tenta d'utiliser la persuasion Jedi sur Gryph pour le capturer mais échoua et perdit l'équilibre à cause de ses doigts rendus glissants par le liquide. Au lieu de faire une longue et mortelle chute vers le sol, Zayne ricocha sur plusieurs véhicules avant de traverser une vitre et d'atterrir dans un bâtiment. A sa grande surprise, il se retrouva face aux sabres-laser des cinq Maîtres Jedi de Taris. Il venait en effet de faire une entrée remarquée au banquet donné en l'honneur des Padawans qui seraient bientôt adoubés. Pendant que les Maîtres se désintéressaient de lui pour porter un toast, ses camarades l'aidèrent à se relever en le taquinant sur son don pour attirer l'attention de leurs professeurs. Le jeune homme fut embarrassé lorsqu'il s'aperçut que Shel Jelavan était également présente et qu'elle l'avait vu se ridiculiser…

  Avant de quitter le restaurant avec les autres Maîtres, Lucien donna l'ordre à son Padawan de dédommager le directeur de l'établissement pour les dégâts et le repas, ce qui représentait toutes ses économies. Ses amis prirent alors pitié de lui et lui donnèrent l'argent qu'ils avaient sur eux pour l'aider, malgré ses protestations. L'évaluation des dégâts prit plus longtemps que prévu et Zayne commençait à perdre patience, craignant surtout d'arriver en retard à la cérémonie alors que son Maître lui avait expressément demandé d'arriver à l'heure avant de partir. Mais alors qu'il s'apprêtait à remettre au directeur tout l'argent qu'il avait sur lui, Zayne aperçut Gryph juste en bas dans la rue. Impulsivement, le Padawan sauta par la fenêtre qu'il avait brisée un peu plus tôt et maîtrisa Gryph. Celui-ci créa une petite émeute pour se libérer mais cette fois, Zayne le rattrapa et le captura. Pressé par le temps, il décida de retourner au Temple et de laisser Gryph menotté dans le side-car de son speeder pendant qu'il se rendrait à la cérémonie. Mais une fois sur place, Zayne découvrit ses camarades morts aux pieds de leurs Maîtres et comprenant qu'il était le prochain, fit demi-tour et s'enfuit.

Carrick, Zayne

Vision d'horreur
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Il parvint à quitter la Tour Jedi et à rejoindre son speeder, où se trouvait toujours Gryph qui ne comprit pas ce qui se passait. Les Maîtres avaient bloqué les portes du hangar, mais grâce à ses talents de pilote, Zayne prit le chemin inverse à celui qu'il avait utilisé pour fuir la Tour et sortit par l'une des vitres de celle-ci. Après un accident de fonceur et une évasion par un conduit à ordures, les deux fugitifs échappèrent à leurs poursuivants. Gryph exigea alors des explications et Zayne lui apprit que les Maîtres Jedi avaient assassiné les autres Padawans et en avaient à présent après eux. Le criminel se demanda un instant si Zayne ne lui racontait pas des histoires et s'il n'avait pas en fait tué ses camarades, mais celui-ci lui rétorqua que contrairement à ses amis, il n'était pas très doué comme Jedi et lui rappela le nombre de fois qu'il lui avait essayé de le capturer. Utilisant le sabre-laser de Zayne, Gryph détruisit alors un droïde de surveillance que le jeune Padawan n'avait pas remarqué et lui expliqua que sa présence ne voulait dire qu'une chose : ils n'étaient plus seulement recherchés par les Jedi mais également par l'autorité civile de Taris.

  Peu après, les deux compagnons d'infortune découvrirent qu'ils étaient effectivement recherchés : l'un pour les meurtres de ses camarades, l'autre pour complicité. Sous l'impulsion de Gryph, ils trouvèrent refuge dans une cantina de la Ville Basse fréquentée par des Kedorzhans. En effet, ces derniers avaient une vision réduite après une journée de labeur dans les mines, ce qui mettait provisoirement les deux fugitifs à l'abri d'une éventuelle identification. Zayne s'interrogea alors sur les circonstances qui avaient conduit les Maîtres Jedi de Taris à planifier les meurtres de leurs Padawans, lui y compris, et à bafouer ainsi un des engagements fondamentaux de l'Ordre Jedi. Lorsque Gryph suggéra que Lucien pouvait être un Sith, Zayne balaya cette hypothèse mais réalisa que le massacre avait certainement un lien avec la haine que manifestaient les Maîtres de Taris à l'égard des Sith, une haine incompatible avec les fondements de l'Ordre. Le Padawan décida de découvrir les raisons qui les avaient conduits à en venir à de telles extrémités et pensa qu'il trouverait des réponses à ses questions en se rendant dans les différents lieux où ils avaient suivis leur formation. Car seule la vérité leur permettrait de prouver leur innocence…
  Les plans de Zayne correspondants à ceux de Gryph, celui-ci accepta de l'aider à partir de Taris. Il le guida à travers la Ville Basse jusqu'à la Jonction où il pensait trouver quelqu'un qui les aiderait à quitter la planète. Avant d'arriver au but, le Snivvien conseilla à son compagnon de couper sa tresse de Padawan qui ne le rendait que trop reconnaissable pour toute personne intéressée par la prime sur leurs têtes. Cette suggestion choqua le jeune homme qui nourrissait l'espoir de redevenir un Padawan une fois la vérité rétablie, mais il finit par se ranger aux arguments de Gryph et coupa ce symbole de son appartenance à l'Ordre Jedi.

Carrick, Zayne

Rencontre explosive
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Alors qu'ils approchaient du but, un piège tomba sur eux, puis une jeune femme s'attaqua violemment à Zayne et lui paralysa le bras quand il tenta de se défendre. Il s'agissait de Jarael qui leur déclara qu'ils n'étaient pas les bienvenus ici, le meurtre des Padawans ayant eu de sévères conséquences économiques sur la Ville Basse. Malgré l'hostilité de la jeune femme, Zayne et Gryph réussirent à voir Campeur, le vieil arkanien à demi-sénile sur lequel veillait Jarael et qui, selon Gryph, pouvait leur permettre de quitter Taris. Zayne mit rapidement en doute la santé mentale de Campeur, s'attirant la colère de Jarael avec qui il eut des mots. Leur dispute tourna court quand surgirent les forces de police du Procureur Sowrs accompagnées des Maîtres Jedi. Les deux jeunes gens se précipitèrent alors à l'intérieur du Dernier Recours qui, à la grande surprise de Gryph et de Zayne, se révéla être un vaisseau. Campeur parvint à le faire décoller et à quitter l'atmosphère de Taris, mais le vaisseau tomba bientôt en panne.

  Campeur réussit néanmoins à relancer les moteurs et à cacher le vaisseau dans le champ d'astéroïdes près de Taris avant d'avoir un malaise. Pendant que Jarael le conduisait dans sa cabine, Zayne sortit le vaisseau du champ d'astéroïdes afin de pouvoir utiliser le système de communication du vaisseau pour contacter Vandar Tokare sur Dantooine et l'avertir de la situation. Malheureusement, les Maîtres Jedi de Taris avaient déjà répandu leurs mensonges et le Maître Jedi n'adhéra pas à la version de Zayne. Il suggéra que Zayne avait pu oublier les crimes qu'il avait commis sous l'influence du Côté Obscur sans s'en apercevoir et lui demanda de retourner sur Taris pour qu'il y soit examiné par un des Jedi Consulaires stationnés sur place. Soudain, Jarael mit fin à la conversation en assommant le Padawan fugitif avec son électrostaff et ramena le Dernier Recours dans le champ d'astéroïdes pour empêcher qu'ils soient repérés par leurs poursuivants. Sa conversation avec Maître Vandar avait semé le trouble dans l'esprit de Zayne qui se demanda s'il avait pu tuer ses amis et l'oublier, mais elle lui avait également permis de réaliser un point important : sur les cinq Maîtres Jedi actuellement stationnés sur Taris, quatre étaient des Jedi Consulaires, ce qui était tout à fait inhabituel. Zayne décida alors de se rendre sur la lune Rogue pour trouver des réponses à ses questions…

Carrick, Zayne

Zayne contacte son ancien professeur pour lui apprendre ce qui s'est passé sur Taris
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Alors qu'il explorait la lune avec Jarael, Zayne se remémora sa dernière visite sur l'astre et réalisa que quelqu'un ou plutôt quelque chose pouvait avoir vu quelque chose sur la lune : LB, le droïde de maintenance qui avait accompagné les Jedi sur la lune et qui serait tombé d'une falaise selon les Maîtres. Ils se mirent alors en quête du droïde et retrouvèrent ses restes. Alors que Zayne utilisait la Force pour les ramener avec lui sur le Dernier Recours, Lucien Draay et plusieurs policiers de Taris se dressèrent sur leur chemin. Avant qu'ils aient pu les capturer, Gryph détruisit le vaisseau de leurs poursuivants et récupéra les deux jeunes gens ainsi que les restes du droïde. Une fois à bord, Zayne refusa que Gryph élimine son Maître et se contenta de lui demander de les ramener à l'abri dans la ceinture d'astéroïdes.

  Zayne confia ensuite LB aux bons soins de Campeur qui non seulement le répara mais l'améliora en le dotant d'un vocabulateur et d'un projecteur holographique. En accédant à la mémoire du droïde, Zayne découvrit que les Maîtres Jedi avaient décidé de tuer leurs Padawans suite à une vision leur montrant la destruction de l'Ordre Jedi par un individu en combinaison rouge, comme celles que les jeunes gens portaient alors. Malheureusement, le traumatisme de LB de s'être "suicidé" à cause de son Maître conduisit le droïde à purger sa mémoire, privant Zayne d'une preuve flagrante de son innocence. Néanmoins, LB avait permis au Padawan d'apprendre ce qu'il désirait savoir… Ce répit fut de courte durée car le Dernier Recours fut bientôt capturé par l'Oroko dont l'équipage était composé de criminels qui travaillaient parfois comme chasseurs de primes. Gryph obtint que lui et les Arkaniens soient libérés mais le Capitaine de l'Oroko, Valius Ying, se montra intraitable concernant Zayne dont la tête avait été mise à prix pour une somme considérable.

  Le premier réflexe de Zayne fut de fuir plutôt que d'être livré à une mort certaine et de disparaître totalement, mais après une discussion après Jarael au cours de laquelle il comprit combien il avait bouleversé les vies de la jeune femme et de Campeur, il décida de se sacrifier pour sauver ses nouveaux amis. Le lendemain, Valius Ying le ramena au Temple Jedi où il se retrouva face aux Maîtres Jedi. Là, Lucien lui raconta ce qui les avaient conduits à assassiner ses camarades avant son arrivée, puis avec ses complices, tenta de justifier ce crime en évoquant la mission de leur organisation, le Covenant Jedi. Après avoir froidement tué Ying, Lucien lui apprit qu'ils savaient que ses compagnons du Dernier Recours étaient vivants et qu'ils allaient les éliminer pour ne laisser aucun témoin gênant… Alors que Lucien s'apprêtait à l'abattre, Zayne émit une dernière volonté : que les Jedi viennent en aide au frère et à la sœur de son meilleur ami, Shad, qui étaient désormais sans ressources.

  Soudain une explosion secoua la tour et un individu en combinaison rouge fit une entrée fracassante, menaçant les Maîtres Jedi de son sabre-laser à lame jaune. Cette apparition perturba grandement les quatre Jedi Consulaires qui crurent avoir affaire au Sith de leur vision, mais lorsqu'elle retira son casque, Zayne reconnut Jarael. Avant que les Maîtres aient pu réagir, Zayne utilisa la Force pour les désarmer et jeter leurs sabres-laser du haut de la tour, avant de s'enfuir avec Jarael et de rejoindre le Dernier Recours. Fatigué qu'on pense qu'il allait échouer dans tout ce qu'il entreprenait, Zayne décida de s'accorder plus de crédit, comme l'avait fait Gryph et Campeur, puis accepta la proposition de Gryph de devenir le second membre de son organisation. Par la suite, il envoya depuis une zone proche du front mandalorien un message holographique aux Maîtres de Taris dans lequel il les avertit de son intention de faire justice et leur "prédit" qu'il retrouverait chacun d'entre eux et que seul celui qui passerait aux aveux, vivrait.

Carrick, Zayne

La "prédiction" de Zayne Carrick
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


II.- Fugitif.

  Pour échapper à leurs poursuivants, les passagers du Dernier Recours s'étaient en effet rapprochés de la ligne de front car le chaos qui y régnait en raison des combats entre la République et les envahisseurs les mettaient paradoxalement à l'abri de la justice républicaine. Dans le but de se procurer des vivres et du matériel, le petit groupe décida de piller un camp de mineurs sur Vanquo après en avoir fait partir les occupants en simulant une attaque des Mandaloriens. La ruse réussit en partie grâce à Jarael, qui pour la seconde fois en un mois, joua le rôle d'une Jedi à l'aide du sabre-laser de Zayne et d'un déguisement, mais le stratagème se retourna contre ses concepteurs lorsque les Mandaloriens attaquèrent réellement leur position et enlevèrent Jarael qu'ils prenaient pour une Jedi. Dépassé par le nombre et sans armes, Zayne jugea plus prudent que ses camarades et lui retournent à leur vaisseau et s'en aillent, malgré les protestations de Campeur qui voulait se porter au secours de la jeune femme. Mais alors qu'ils avaient presque atteint le Dernier Recours, celui-ci commença à décoller sans eux, piloté par un guerrier Mandalorien. Heureusement, Zayne et ses camarades parvinrent à monter à bord avant que la passerelle n'ait été complètement remontée et à capturer leur voleur.

  Ce dernier était un Mandalorien déserteur du nom de Rohlan Dyre qui leur apprit que Jarael faisait certainement route vers la Station Flashpoint où étaient conduits tous les Jedi capturés par son peuple et leur proposa son aide pour la libérer en échange de sa propre libération. Durant le récit de Rohlan, Zayne fut horrifié d'apprendre que son évasion de Taris avait accéléré l'invasion mandalorienne mais ses préoccupations passèrent au second plan lorsqu'une idée qui leur permettrait de libérer Jarael et les autres Jedi germa dans son esprit. Avec la complicité de Rohlan, Zayne s'introduisit dans la station en jouant les prisonniers Jedi, puis une fois seuls avec Démagol, le médecin qui conduisait des expériences sur les captifs, ils le neutralisèrent afin que Zayne puisse revêtir son armure et se faire passer pour le scientifique. Sous prétexte de faire visiter l'installation à Rohlan, le faux Démagol disposa des charges de mines à des endroits stratégiques, puis signala discrètement à Gryph, qui se cachait dans le Dernier Recours avec Campeur, qu'il pouvait passer à l'action.

Carrick, Zayne

Une nouvelle mission réussie pour le Dr. Carrick
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Grâce aux mines, l'escroc simula une attaque de la République contre Flashpoint. Pensant être en position de faiblesse, les Mandaloriens évacuèrent la Station tandis que "Démagol" et Rohlan Dyre restaient en arrière pour récupérer les données récoltées par le scientifique. Une fois les Mandaloriens partis, Zayne libéra les prisonniers dont faisaient parties Jarael et Squint, et leur fournit suffisamment de combinaisons pour que tous puissent rejoindre leurs vaisseaux sans danger. Zayne et Jarael firent alors leurs adieux à Rohlan et à Squint, après que le jeune homme ait demandé au Jedi de se souvenir de ce qu'il avait fait ce jour-là si on lui parlait de lui sur Coruscant… L'équipage du Dernier Recours quitta ensuite Flashpoint avec la ferme intention de ne pas croiser de Mandaloriens avant un moment, sans se douter que Rohlan s'était glissé dans leur vaisseau juste avant leur départ…

  Après l'épisode de Flashpoint, Jarael et Campeur décidèrent de partir de leur côté, en grande partie à cause de la santé de Campeur qui n'avait fait que de se dégrader depuis leur départ de Taris. Gryph passa alors un accord avec les deux Arkaniens : ils récupéraient l'argent qui se trouvait sur son compte sur Télérath, compte qui avait été gelé suite à l'histoire de Taris et ils partageraient l'argent. Campeur et Jarael pourraient redémarrer une nouvelle vie tandis que Gryph utiliserait sa part pour financer son prochain gros coup avec Zayne. Campeur se présenta à un représentant de la banque comme le Baron Hyro Margryph dont le compte avait été bloqué à cause de la ressemblance de son nom avec celui d'un criminel en fuite nommé Marn Hierogryph… Jarael et Campeur firent illusion et tout se déroula à merveille jusqu'à ce que deux Ithoriens se jettent soudain sur leur banquier pour le kidnapper. Zayne se lança alors aux trousses des frères Moomo, que Gryph venait de lui dépeindre comme les deux plus stupides chasseurs de primes de la galaxie et les rattrapa. Il fut tellement surpris en découvrant que le banquier n'était autre que son père, Arvan Carrick, qu'il ne vit pas venir l'attaque du second des frères Moomo et qu'il les perdit leur trace.

Carrick, Zayne

Retrouvailles inattendues
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Quand Jarael et Gryph le rejoignirent, il leur apprit que le banquier était également son père qui avait été visiblement muté sur Télérath. Quand il ajouta qu'il se demandait qui voudrait enlever son père, Jarael lui répondit que c'était certainement les Maîtres de Taris, pour l'atteindre à travers lui. Zayne refusa de croire que ses Maîtres soient tombés si bas pour les capturer jusqu'à ce que Gryph lui rappelle qu'ils n'avaient pas vraiment agi en Jedi lorsqu'ils avaient assassiné leur Padawans. Le seul point positif était qu'ils avaient découvert le piège avant qu'il ne se referme sur eux, ce qui leur permettait de passer à l'action… Gryph entra ensuite en contact avec Dob Moomo et lui proposa d'échanger Zayne contre son père, ce qui permit à Zayne de le suivre lorsqu'il retourna à son vaisseau, le Moomo Williwaw. Quand il se glissa à bord, il surprit une conversation holographique entre Dob Moomo et son commanditaire qui n'était autre que Raana Tey, l'un des Maîtres Jedi en poste sur Taris. Le jeune homme apprit ainsi que le Covenant avait fait muter son père sur Télérath pour mieux pouvoir le surveiller et que les Moomo avaient compromis leur plan en kidnappant Arvan qu'ils devaient seulement surveiller au cas où Zayne tenterait d'entrer en contact avec lui. Après s'être concertée avec ses camarades, Raana Tey rejoindrait les Moomo pour régler la question, ou plutôt pour éliminer Arvan Carrick qui désormais en savait trop…

  Zayne libéra ensuite son père et lui posa quelques questions sur son transfert. Son père lui apprit que la banque appartenait à un Consortium dont faisait partie, entre autres, le Trust Draay, qui appartenait à la famille de son ancien Maître. Quand il demanda à son père pourquoi il ne lui demandait pas s'il avait commis les crimes dont on l'accusait, Arvan lui répondit que sa mère et lui savaient qu'il était incapable d'une telle chose ou que s'il l'avait fait, ce ne pouvait être que pour de très bonnes raisons. Zayne utilisa ensuite la Force pour provoquer une dispute entre Dob et Del Moomo et en profita pour s'éclipser avec son père. Une fois à l'abri dans le Dernier Recours, Arvan Carrick débloqua le compte de Gryph. Après avoir obtenu que Gryph le paie, Zayne demanda à son père de transférer l'argent sur Taris, sur le compte des Jelavan qui en avaient besoin plus que jamais face à l'avancée mandalorienne. Puis, il convainquit son père de se mettre, avec le reste de leur famille, sous la protection de Maître Vandar, le seul Jedi auquel Zayne pensait, à juste titre, pouvoir faire confiance. Les Carrick, à l'exception de Zayne, s'installèrent peu après sur Dantooine où Arvan donna de précieuses informations sur le Covenant et le Trust Draay à Vandar Tokare.

Carrick, Zayne

Père et fils
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Zayne et ses compagnons restèrent quelques temps sur Ralltiir, où l'on ne se posait jamais de questions sur l'origine des crédits des gens qui s'y rendaient… Une fois sur place, Gryph monta une nouvelle arnaque en présentant une invention de Campeur comme une œuvre d'art d'un sculpteur tarisien. Quand leurs interlocuteurs demandèrent à ce que l'œuvre soit authentifiée par un expert, Gryph convainquit Zayne d'utiliser la persuasion Jedi sur eux. La technique ne fonctionna que sur un seul des marchands d'art mais cela suffit à convaincre le second, Obohn, qu'il s'agissait véritablement d'une œuvre d'Ineas Tikartine. Néanmoins, Obohn avait des doutes sur les deux "représentants" de l'artiste et décida de contacter son beau-frère, qui était le procureur de Ralltiir. Alors que Gryph tentait de l'en empêcher, Campeur fit soudain irruption dans la galerie et s'emporta contre l'escroc. Zayne réalisa alors que, contrairement à ce que lui avait dit son employeur, Campeur n'avait pas accepté de les laisser emporter sa création et qu'il l'avait donc volée lorsqu'il l'avait pris pour Gryph dans l'atelier du vieil Arkanien. Gryph prit Campeur en aparté et réussit à le persuader que les deux marchands d'art représentaient une grosse compagnie intéressée par ses inventions et qu'ils allaient la lui acheter. Après que Campeur soit parti, Obohn leur proposa le double de ce qu'ils demandaient pour la sculpture, persuadé que Campeur était en réalité Tikartine et que les deux acolytes lui avaient volé une de ses œuvres, ce qui la rendait inestimable à ses yeux et à ceux de ses clients. Cette logique, de la part d'un homme qui était prêt à les livrer à la police quand il pensait qu'ils ne connaissaient pas l'artiste, sidéra l'ex-Padawan.

  Avant que les deux Arkaniens ne quittent Raaltir de leur côté, Zayne découvrit l'utilité des gantelets que lui avait offert Campeur lors d'un duel d'entraînement contre Jarael. Campeur les avait en effet fabriqués dans un alliage de tydirium et de phrikite qui les rendaient capables de contrer une attaque au sabre-laser. Après leur départ, Zayne rejoignit Gryph qui était censé leur acheter un nouveau vaisseau et apprit qu'ils devaient le réceptionner à minuit. Le jeune homme trouva cette heure de rendez-vous assez louche et Gryph lui apprit qu'il avait en réalité engagé quelqu'un pour voler un vaisseau. Mais lorsqu'il arriva avec le vaisseau, le voleur, Slyssk, les informa qu'il voulait plus d'argent que prévu. Gryph demanda alors à Zayne d'utiliser un de ses talents Jedi pour lui permettre de "sauver" le Trandoshan et de lui réclamer une dette de vie. L'escroc pensait juste pouvoir obtenir une ristourne sur le montant de la livraison du vaisseau mais le système de dette de vie se révéla plus contraignant qu'il ne se l'était imaginé et son destin était désormais lié à celui de Slyssk qui lui apprit qu'il le suivrait partout désormais.

  Peu après, Zayne, Gryph et Slyssk durent partir en catastrophe lorsque les propriétaires légitimes du vaisseau voulurent le récupérer par la force. Une fois dans l'espace, le vaisseau volé se retrouva face à une importante flotte républicaine commandée par le Vice-Amiral Saul Karath qui leur donna l'ordre de rejoindre la flotte. Zayne et ses acolytes découvrirent alors que leur vaisseau, le Petit Bivoli avait été transformé en cantine et ils n'eurent pas d'autre choix que de suivre la flotte qui prit la direction du front mandalorien. Etonnamment, Slyssk se révéla être un excellent cuisinier et la cantine eut un réel succès auprès des troupes, générant d'importants bénéfices à la grande joie de Gryph. Durant leur séjour sur Serroco où l'armée républicaine avait installé un campement, Zayne fit la connaissance d'un pilote du nom de Carth Onasi qui lui apprit que l'affrontement avec les Mandaloriens était imminent. Après le service du soir, Zayne alla trouver Gryph et lui suggéra de quitter Serroco avant l'arrivée des Mandaloriens mais celui-ci ne partageait pas ses inquiétudes et pensait même augmenter le rendement de la cantine pour se faire encore plus d'argent. Contrairement à Zayne, prouver leur innocence dans le meurtre des Padawans de Taris était loin d'être une priorité pour lui, désormais. Déçu, Zayne sortit sous prétexte de prendre l'air.

Carrick, Zayne

Zayne fait la connaissance de Carth Onasi
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 3 : Au cœur de la peur


  Alors qu'il se demandait ce qu'il faisait là, il eut soudain une vision terriblement réaliste d'une attaque surprise des Mandaloriens contre la planète. Il prévint aussitôt Gryph qui accueillit sa prédiction avec scepticisme, d'autant plus que celles des Maîtres des Taris, qui faisaient partie de l'élite de l'Ordre, contrairement à Zayne, ne s'étaient pas révélées d'une grande fiabilité. L'ex-Padawan lui répondit que les Maîtres provoquaient leurs visions pour essayer de voir l'avenir tandis que la vision était venue à lui sans qu'il l'ait souhaité, ce qui pour lui signifiait qu'elle ne devait pas être ignorée. Après avoir mis en garde son acolyte, Zayne décida d'aller trouver le Vice-Amiral Karath pour l'informer de ce qui allait se passer. Il se glissa discrètement dans le vaisseau de Carth Onasi afin que celui-ci le conduise à bord du Courageux, le vaisseau-étendard de Karath. Quand Carth découvrit sa présence à bord du Deadweight, le jeune homme lui apprit qu'il avait eu une vision dans laquelle les Mandaloriens rasaient tous les campements de la planète et qu'il devait en avertir l'Amiral. Carth ne le prit pas au sérieux quand il lui déclara être un Jedi jusqu'à ce que Zayne utilise la télékinésie pour prouver son appartenance à l'Ordre. Avant d'atteindre le Courageux, Zayne contacta Gryph pour l'enjoindre une dernière fois de quitter la planète, car il avait l'impression qu'il ne pourrait plus le contacter avant longtemps…

Carrick, Zayne

Vision du futur
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 3 : Au cœur de la peur


  Malheureusement, une fois sur la passerelle du Courageux, le jeune homme fut immédiatement identifié par Karath comme Zayne Carrick, l'assassin présumé des Padawans de Taris. Convaincu qu'il était un espion mandalorien, Karath refusa de croire en sa vision et lui fit passer les menottes. Il le laissa cependant sur la passerelle, pour qu'il assiste à la défaite de ses "alliés" mais, comme l'avait prévu Zayne, les Mandaloriens n'attaquèrent pas la flotte républicaine et prirent pour cible la planète. Néanmoins, l'Amiral resta convaincu que Zayne était un espion mandalorien et il le fit jeter en cellule en attendant de le livrer aux Jedi qu'il croyait toujours présents sur Taris. Un peu plus tard, Carth Onasi rendit visite au prisonnier pour l'informer qu'avant l'attaque, il avait contacté dix-sept villes de Serroco pour les prévenir d'une attaque et qu'il y avait de grandes chances qu'un nombre important de Stereb, les habitants de Serroco connus pour leur crédulité, se soient cachés dans les catacombes et aient survécu avant l'attaque. Cette nouvelle apporta sans nul doute un certain réconfort à Zayne qui passa son dix-neuvième anniversaire dans une cellule du Courageux

  Les Mandaloriens se retournèrent ensuite contre la flotte et le Courageux dut être abandonné. Quand le vaisseau de commandement tactique de classe Inexpugnable, fut abordé par les Mandaloriens, Saul Karath et quelques survivants se replièrent dans le secteur où se trouvait la cellule de Zayne. Celui-ci proposa alors de les aider à quitter le vaisseau à la condition qu'ils l'emmènent avec eux. Une fois que l'Amiral lui ait donné sa parole, le jeune homme se leva, ce qui fit tomber le panneau qui se trouvait derrière lui, à la grande surprise des soldats républicains. Zayne avait en effet tiré profit de ses longs moments de captivité pour desserrer grâce à la Force les boulons de ce panneau qui menait au hangar. Le petit groupe rejoignit ensuite le Deadweight et quitta le champ de bataille au nez et à la barbe des Mandaloriens grâce aux talents de pilote de Carth Onasi. Le second de Karath, Dallan Morvis contacta ensuite la planète républicaine la plus proche, Arkania, afin que la République soit informée de leur survie et reçut en réponse un mystérieux message holographique où un représentant de Lord Adasca les invitait à se rendre sur l'Héritage Arkanien où ils pourraient acquérir une arme qui leur permettrait de renverser le cours de la guerre.

Carrick, Zayne

Retrouvailles
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Le petit vaisseau rejoignit le point de rendez-vous situé près d'une étoile du nom d'Omonoth et ses passagers contemplèrent avec stupéfaction le grand nombre d'exogorths, des créatures mythiques, qui se trouvaient là. Une fois à bord de l'Héritage Arkanien, le petit groupe fut accueilli par Lord Adasca et sa suite. A sa grande surprise, Zayne reconnut parmi eux Jarael qui lui réserva un accueil particulièrement chaleureux afin de pouvoir lui glisser à l'oreille que Campeur était prisonnier d'Adascorp et lui demander de le libérer. Après qu'Adasca les eut séparés, Karath demanda que Zayne soit placé dans un lieu de détention hautement sécurisé. Quelques temps plus tard, Zayne fut rejoint par un autre prisonnier, qu'on ligota à lui et qui n'était autre que son ancien Maître, Lucien Draay. Les deux humains commencèrent par confronter leurs points de vues opposés sur le Massacre de Taris et sur ce qui en avait découlé, mais lorsque l'occasion se présenta, ils travaillèrent de concert pour se débarrasser des unités HK-24 qui les surveillaient ainsi que d'un garde. Lucien récupéra subrepticement son sabre-laser sur le garde et attaqua aussitôt son ancien Padawan qui para l'attaque grâce aux brassards de Campeur.

Carrick, Zayne

Zayne pare l'attaque de Lucien grâce à ses brassards
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Lucien décida alors de faire provisoirement équipe avec Zayne pour s'enfuir et ils trouvèrent une salle de contrôle qui leur permit de découvrir qu'Adasca avait également invité les Mandaloriens et les Revanchistes, représentés par Squint. Le directeur d'Adascorp voulait en effet vendre l'utilisation des exogorths, véritables armes vivantes, au plus offrant. Les deux Jedi furent alors rejoint par Carth Onasi qui rendit à Zayne son sabre-laser après l'avoir récupéré à l'intérieur de son vaisseau. Bien qu'il soit assez surpris par cette alliance contre nature, Carth leur fit un résumé de la situation que Zayne compléta en apprenant à ses compagnons qu'Adasca retenait Jarael en otage pour obliger Campeur à contrôler les créatures pour son compte. Choquant à la fois Zayne et Carth, Lucien suggéra alors qu'il leur suffisait de tuer Jarael pour rendre la menace caduque mais en fut dissuadé par l'intervention, blaster au poing, de Rohlan. En voyant l'armure rouge que transportait le Mandalorien, Zayne eut alors une idée pour créer une diversion qui leur permettrait de libérer son amie.

  Déguisé en Mandalorien, le jeune homme provoqua une fausse bagarre avec Carth Onasi et Rohlan Dyre qui lui permit de s'approcher suffisamment des unités HK-24 qui gardaient Jarael pour les détruire. Alors que les personnes présentes étaient encore sous le choc de cette attaque soudaine, Lucien Draay passa à son tour à l'attaque et prétendit que les Jedi étaient arrivés, conformément au plan d'Adasca. Persuadés qu'ils avaient été trahis, les Mandaloriens se retournèrent contre les troupes d'Adascorp et les quelques soldats républicains avant de se replier. Zayne profita de la confusion pour prévenir Campeur qu'il avait libéré Jarael. Celui-ci retourna alors les exogorths contre l'Héritage Arkanien et surtout contre sa vieille Némésis, la famille Adasca. Laissant Adasca à son sort, Zayne et les autres survivants se replièrent vers les hangars où ils pourraient trouver des vaisseaux. Dans la confusion, Carth laissa Zayne s'enfuir en lui disant qu'il avait le sentiment qu'il n'était pas quelqu'un de mauvais. Mais une fois dans le hangar où aurait dû se trouver leur vaisseau, Zayne et ses compagnons découvrirent qu'il ne restait que LB qui les mit en communication avec Campeur. Celui-ci leur apprit qu'il partait seul à bord du Dernier Recours pour entraîner les exogorths loin de toute zone habitée.

Carrick, Zayne

Carth laisse Zayne s'enfuir
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Alors que presque tous les vaisseaux disponibles avaient déserté l'Héritage Arkanien, Lucien Draay intervint pour menacer ses compagnons si Zayne refusait de le suivre sur Coruscant. Alors que Zayne venait d'accepter de suivre son ancien Maître pour sauver ses amis, le Moomo Williwaw fit une entrée fracassante et se posa juste entre Lucien et le groupe de Zayne. Ce dernier eut une heureuse surprise en voyant que Dob Moomo était accompagné par Slyssk qui avait contre toute attente survécu à l'attaque contre Serroco. Le Trandoshan lui apprit que Gryph était vivant lui aussi et qu'il voulait que Zayne le rejoigne sur Taris. Zayne, Rohlan, Jarael, Squint et LB montèrent alors à bord du Moomo Williwaw, sans se douter que Lucien avait surpris leur conversation et connaissait leur destination…
  
  Pour retrouver son ami et employeur, Zayne infiltra Taris déguisé en guerrier mandalorien et se fraya un passage jusqu'à la Ville Basse à travers la ville assiégée. Il retrouva Gryph dans le quartier général des Beks cachés où son employeur lui expliqua qu'il avait passé un accord avec Jervo Thalien, le PDG des Industries Lhosan. Celui-ci utiliserait son influence pour faire annuler les charges pesants sur Gryph et Zayne concernant le Massacre des Padawans ainsi que les primes sur leurs têtes si ces derniers retrouvaient le sénateur de Taris, Gorravus, qui se trouvait toujours sur la planète. Cette nouvelle ravit au plus haut point Zayne qui voyait renaître ses espoirs d'être réhabilité. Peu après, une jeune Twi'lek du nom de Mission qui s'était entichée de lui, l'entraîna dans les tunnels de la base pour lui montrer un secret. L'ex-Padawan, qui fut bientôt rejoint par Gryph et Del Moomo, découvrit alors que le frère de Mission, Griff, et un autre Bek du nom de Brejik, retenaient depuis plusieurs semaines les enfants du procureur de Taris, les émeutes puis l'invasion les ayant empêchés jusque là de réclamer une rançon.

Carrick, Zayne

La jeune Mission veut montrer un secret à son nouvel ami
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Le chef des Beks, Gadon Thek, fut furieux en découvrant l'implication de deux de ses hommes dans un enlèvement qui avait provoqué la méfiance, qu'il croyait jusque là infondée, de la résistance de Taris. Néanmoins, Gadon avait conscience que cette découverte lui permettrait d'ouvrir le dialogue avec les membres de la résistance et se rendit donc à leur quartier général avec quelques-uns de ses hommes, le groupe de Zayne et les deux ex-otages. Une fois là-bas, Zayne eut la surprise de retrouver Shel Jelavan mais sa joie de la revoir en vie fut ternie lorsqu'il découvrit qu'elle le croyait responsable de la mort de son frère aîné et souhaitait sa mort. Pire encore, elle était manipulée par un des meurtriers de Shad, Raana Tey, qui se trouvait sur Taris en mission pour le chancelier et qui poussait la jeune fille à "venger son frère". Heureusement, Gadon intercéda en faveur de Zayne, en arguant que c'était lui qui avait retrouvé les enfants de la Procureur Sowrs et qu'il était venu les ramener à leur mère malgré les accusations qui portaient sur lui.

  Tandis que l'accord de Gryph avec Jervo Thalien se révélait n'être qu'une mascarade pour tenter d'assassiner Gorravus, Zayne apprit avec stupeur que Shel avait utilisé une partie de l'argent qu'il lui avait envoyé pour placer une prime sur sa tête. Gryph et Zayne tentèrent de convaincre la jeune fille de leur innocence mais Raana intervint avant qu'ils aient pu y parvenir. Plus tard, lorsque la résistance envisagea de détruire la Tour Jedi où se trouvait le quartier général de Cassus Fett, Zayne se porta volontaire pour une mission de reconnaissance afin de s'assurer que Fett se trouvait bien sur les lieux, bientôt imité par Shel. Pour les besoins de sa mission, le jeune homme revêtit une nouvelle fois son armure mandalorienne et escorta Shel jusqu'à la Tour Jedi. Durant leur périple, il tenta de lui expliquer que les Maîtres avaient décidé de tuer leurs cinq Padawans suite à une vision et lui parla également des sentiments qu'il éprouvait à son égard avant le meurtre de ses camarades. Une fois dans la Tour, Zayne ouvrit les puits d'aération pour que Raana Tey puisse les rejoindre, conformément au plan de la résistance, puis partit en éclaireur pour examiner les lieux. Il ne tarda pas à découvrir que Cassus Fett avait déménagé et qu'il se préparait à de lancer un assaut contre la résistance.

Carrick, Zayne

Ce n'était pas toi !
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Mais alors qu'il lui demandait de contacter la résistance au plus vite pour les prévenir, Raana Tey se retourna contre lui. Zayne se défendit de son mieux mais son adversaire était un Maître Jedi, d'autant plus dangereuse que sa santé mentale était vacillante depuis le Massacre. Celle-ci évoqua au cours de leur duel une autre prophétie qu'elle avait entendue dans son enfance et l'accusa d'être l'un des cinq personnages qui assisteraient à la chute de la République et de l'Ordre Jedi avant de reconnaître ouvertement son implication dans le Massacre des Padawans de Taris. Alors qu'elle s'apprêtait à lui assener le coup fatal, elle fut transpercée par le sabre-laser de Shad Jelavan qu'elle avait rendu un peu plus tôt à sa sœur. Shel avait en effet tout entendu et s'était retournée contre la Jedi criminelle en comprenant que Zayne lui avait dit la vérité. Peu après, les deux humains furent récupérés par Gadon et Gryph tandis que les Mandaloriens se rapprochaient. Fidèle à sa nature généreuse, Zayne demanda à Raana Tey de les suivre, sans lui demander de contrepartie, mais lorsqu'il l'a vit brandir son sabre-laser pour libérer sa main de la verrière, Gryph crut qu'elle voulait tuer Zayne et déclencha les explosifs placés sous l'enclave Jedi. Avant de mourir, la Togruta prononça le nom de Krynda, fournissant au jeune homme une piste pour sa quête de vérité…

III.- A la recherche de la vérité.

  Après avoir quitté la Résistance, Zayne et Gryph se réfugièrent dans le Village des Bannis en attendant que leurs amis viennent les récupérer après avoir déposé les enfants de la Procureur Sowrs chez leur père. Mais fidèle à lui-même, Gryph leur attira rapidement des ennuis : il décida en effet de quitter l'enceinte du village pour récupérer l'argent et les biens que les victimes de la peste des rakghouls avaient laissé derrière eux après leur transformation. Des rakghouls parvinrent à entrer dans le village grâce à la porte que Gryph avait laissée ouverte, ce qui mit le village entier en grand péril. Après avoir résolu le problème des rakghouls, les villageois demandèrent à Zayne et à Gryph de partir.

Carrick, Zayne

Zayne et Gryph rencontrent une mystérieuse Jedi
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #25 : Vector #01


  Les deux amis durent se frayer un chemin dans la Ville Souterraine et éviter à la fois les rakghouls et les patrouilles mandaloriennes. Au cours de leurs aventures dans l'obscurité, Zayne blessa accidentellement son camarade à la tête avec son sabre-laser. Alors que Gryph était encore confus suite à son traumatisme crânien, Zayne et lui furent sauvés d'une meute de rakghouls qui les poursuivaient par une jeune femme maniant un sabre-laser. Zayne pensa aussitôt qu'il s'agissait d'une Jedi, même s'il ne l'avait jamais vu sur Taris auparavant. Les deux compagnons décidèrent de la suivre, dans l'espoir que celle-ci les conduisent à une navette qui leur permettrait de quitter la surface et de rejoindre le vaisseau des Moomo. Alors que le trio progressait, Gryph laissa échapper malencontreusement le nom de Zayne, attirant l'attention de la jeune femme. Heureusement pour eux, la jeune femme, qui répondait au nom de Céleste Morne, avait visiblement une mission à remplir qui ne lui laissait pas le temps de se pencher sur leur cas.

  Alors qu'ils la suivaient toujours, des explosions retentirent et l'une d'elles fit s'écrouler le sol sous leurs pieds, les propulsant plusieurs mètres plus bas. Après avoir repris conscience, Zayne et Céleste observèrent une troupe de guerriers Mandaloriens qui semblaient à la recherche de quelque chose. Finalement l'un d'eux, en qui Zayne reconnut l'assistant de Démagol, Pulcipher, brandit un objet que sa compagne désigna comme étant le Talisman de Muur. Les Mandaloriens quittèrent ensuite les lieux en utilisant leurs jetpack, bientôt imités par Céleste qui conseilla aux deux fugitifs d'en faire autant s'ils ne voulaient pas rester coincés sous terre. Conscient de la pertinence de ses propos, Zayne s'empara à son tour d'un jetpack et la suivit avec Gryph.

  Ils suivirent tous les trois Pulcipher et plusieurs Mandaloriens jusqu'à leur vaisseau, le Mar'eyce, et se glissèrent à bord. Ils se cachèrent ensuite dans les conduits d'aération du  vaisseau d'où ils purent écouter les conversations des Mandaloriens. Gryph fut particulièrement intéressé d'apprendre que Pulcipher avait récupéré les archives financières du Temple Jedi et les convoita dans l'espoir de s'emparer d'informations sur le richissime Trust Draay. Zayne dut le faire taire avant que les Mandaloriens ne l'entendent et surtout avant que Céleste ne perde patience. Ils furent alors les témoins d'une étrange scène durant laquelle le Talisman sembla prendre vie, puis suivirent Céleste qui avait décidé de profiter de cette diversion pour quitter subrepticement le vaisseau qui venait d'atterrir sur le monde gelé de Jebble. Les deux compères venaient à peine de sortir du vaisseau quand ils furent soudain attrapé par un guerrier mandalorien qui les envoyèrent rejoindre les nouvelles "recrues". En effet, les Mandaloriens avaient capturés de nombreux individus sur les planètes qu'ils avaient conquises dans le but d'accroître leur nombre et se préparaient à lancer un assaut contre Alderaan.

Carrick, Zayne

Recrutement forcé
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #26 : Vector #02


  Zayne perdit de vue Gryph mais remarqua un peu plus loin Céleste, qui tentait de s'infiltrer dans la base mandalorienne et la suivit. Ils furent bientôt rejoint par Gryph, revêtu d'une armure mandalorienne. Celui-ci leur dit qu'il comptait prétendre qu'ils étaient ses prisonniers afin de pouvoir entrer dans la forteresse ennemie et s'emparer des dossiers financiers de Lucien Draay. Le plan fonctionna mais une fois à l'intérieur, le Snivvien provoqua un éboulement suite à une erreur de manipulation de son arme et fut séparé de ses deux compagnons. L'explosion avait attiré l'attention d'un groupe de Mandaloriens qui barrèrent bientôt le passage aux deux humains. Au grand étonnement de Zayne, les guerriers se transformèrent soudain en rakghoul, tout en demeurant capables d'utiliser leurs armes, ce qui était tout à fait inhabituel. L'épidémie se répandit très rapidement dans la forteresse et les deux jeunes gens furent bientôt dépassés par le nombre. Alors qu'ils cherchaient un moyen de s'enfuir, Zayne et Céleste se retrouvèrent sur un balcon, d'où ils purent voir l'étendue de la flotte d'invasion mandalorienne. Ils comprirent alors que les Mandaloriens se préparaient à envahir Alderaan et que si l'épidémie n'était pas endiguée, ils allaient également contaminer toute la galaxie.

  Sous l'impulsion de Zayne, les deux jeunes gens parvinrent à s'enfuir en atterrissant plusieurs mètres plus bas dans la neige, non loin de l'endroit où les Mandaloriens et leurs congénères changés en rakghoules (les Mando-raks) se livraient un combat acharné. Quand Céleste lui demanda comment on pouvait croire qu'un garçon aussi empoté avait pu tuer quatre Padawans, Zayne rétorqua que les véritables responsables étaient les Maîtres de Taris. Il lui expliqua qu'ils appartenaient à une sorte de cabale Jedi ayant pour but de prévenir le retour des Sith et qu'ils avaient décidé d'assassiner leurs propres Padawans après avoir eu une vision indiquant que l'un d'entre eux causerait la chute de l'Ordre Jedi. Il ajouta qu'il était décidé à réhabiliter son nom et lui demanda si le nom de Krynda lui disait quelque chose. Celle-ci prétendit que ce n'était pas le cas avant d'ajouter que ce Covenant Jedi, s'il existait, pensait sans doute faire ce qui était juste mais que le plus important actuellement était de prévenir la République de la menace représentée par les rakghoul. Ils se dirigèrent tous deux vers le dôme de communication mandalorien devant lequel Zayne monta la garde pendant que Céleste contactait à son insu son supérieur, Lucien Draay, qui lui donna l'ordre de récupérer le talisman et d'éliminer le jeune homme.

Carrick, Zayne

Zayne informe Cassus Fett de la contamination
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #27 : Vector #03


  Zayne rejoignit Céleste, dont la communication venait de prendre fin, quelques instants plus tard et utilisa à son tour l'appareil de communication pour contacter Cassus Fett qui se dirigeait avec sa flotte vers Jebble et l'avertir de la situation sur la planète afin d'empêcher la propagation de la maladie des rakghoul. Bien qu'il l'ignora, son comportement altruiste envers des êtres qu'il aurait dû considérer comme ses ennemis ébranla Céleste qui renonça à le tuer. Zayne partit ensuite à la recherche de Gryph, mais une fois dans la forteresse, il fut capturé par des rakghoul et emprisonné dans le laboratoire de Pulcipher qui portait à présent le Talisman de Muur. Au cours d'un long monologue, celui-ci lui apprit qu'il était jusque là en quête de reconnaissance de la part de Mandalore qui lui avait préféré Démagol, puis Cassus Fett. A présent, il pensait quitter Jebble avec les créatures qu'il contrôlait grâce au Talisman et conquérir la galaxie, mais avant il voulait que Zayne lui révèle tout ce qu'il savait sur le Talisman de Muur et ses pouvoirs. Quand ce dernier lui dit qu'il ne savait absolument rien au sujet de l'artefact, Pulcipher le menaça de le livrer aux rakghoul ou de le placer dans un artefact sith qu'il avait découvert, l'Oubliette de Dreypa où il serait soumis à une longue et pénible torture s'il ne parlait pas. Soudain le Talisman sembla prendre vie et tenta de s'emparer de Zayne. Les créatures se retournèrent alors contre Pulcipher tandis que l'artefact se rapprochait dangereusement du jeune homme.

  Céleste fit alors son apparition et tenta d'éloigner le Talisman de Zayne. Celui-ci sentait que l'artefact désirait posséder un Jedi et suggéra qu'il pourrait l'utiliser pour arranger les choses mais Céleste lui répondit que ce ne serait pas une bonne chose. Finalement, la Jedi se sacrifia en attirant l'attention du Talisman sur elle et tomba en arrière lorsque l'artefact cessa de s'agripper aux habits de Zayne. Gryph, qui était arrivé entretemps, libéra son acolyte qui voulut se porter au secours de Céleste mais celle-ci se releva bientôt, avec le Talisman de Muur autour du cou. La jeune femme contrôlait désormais les rakghoul mais semblait possédée par l'artefact sith. Tandis que Zayne tentait de la raisonner, Gryph lui révéla que Céleste était un agent du Covenant sous les ordres de Lucien Draay. Celle-ci le reconnut et leur apprit que le leader du Covenant n'était autre que Krynda Draay, la mère de Lucien, dont les intentions étaient nobles. Quand Zayne et Gryph mirent en doute les motivations du Covenant en évoquant le Massacre des Padawans de Taris, Céleste les jeta à terre d'une poussée de Force et déclara qu'elle allait les tuer pour mettre fin à sa mission et éliminer la menace qu'ils représentaient. Zayne lui rappela alors que sa mission était de protéger la galaxie des Sith et non de créer une armée en constante expansion pour eux. Ses mots touchèrent Céleste qui réalisa avec horreur ce qu'elle était en train de faire. Elle lui demanda alors de la tuer avant qu'elle ne perde de nouveau le contrôle du Talisman mais le jeune homme s'y refusa et lui proposa de se placer en animation suspendue dans l'Oubliette de Dreypa.

Carrick, Zayne

Zayne propose à Céleste une alternative à la mort
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #28 : Vector #04


  Grâce au Talisman, Céleste reconnut l'artefact qui avait été justement conçu pour emprisonner Karness Muur, le Sith dont l'esprit était contenu dans le Talisman, ce qui signifiait qu'une fois à l'intérieur, le Talisman n'aurait plus aucune influence sur l'extérieur. Tandis qu'elle s'installait dans l'Oubliette, Céleste demanda à Zayne de l'emmener dans le Temple de l'Exalté sur Odryn où des chercheurs du Covenant pourraient l'aider et lui remit une clef pour y parvenir. Désormais convaincue de son innocence, elle lui assura qu'il était impossible que Krynda soit impliquée dans le Massacre des Padawans de Taris et lui demanda de la contacter et de l'aider à mettre fin à la corruption du Covenant. Mais une fois le Talisman scellé, les rakghoul se lancèrent à la poursuite de Zayne et Gryph qui trouvèrent refuge sur le toit de la forteresse. Heureusement, ils ne tardèrent pas à être récupérés par leurs amis qui repoussèrent les créatures le temps que tous montent à bord du Moomo Williwaw. Zayne voulut retourner chercher l'Oubliette mais Squint lui dit que ce n'était pas une bonne idée, entre les rakghoul et les Mandaloriens qui arrivaient. Pensant que Cassus Fett n'avait pas pris au sérieux ses avertissements, l'ex-Padawan décida de le contacter pour le dissuader de se poser sur Jebble quand soudain les Mandaloriens bombardèrent la planète. Cette attaque bouleversa Zayne qui n'avait jamais voulu une telle chose. Peu après, Cassus Fett le contacta pour lui signifier que son peuple avait désormais une dette envers lui, ce qui le déstabilisa encore plus. Persuadé que Céleste et l'Oubliette avaient été détruites lors du bombardement, Zayne décida d'honorer sa mémoire en accomplissant ses dernières volontés et d'abattre le Covenant pour prouver son innocence par la même occasion. Accompagné de ses amis qui acceptèrent de l'aider dans sa quête, Zayne amorça à la contre-attaque contre le Covenant.

Carrick, Zayne

Heureusement Zayne peut compter sur l'aide de ses amis pour sa quête de vérité
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #28 : Vector #04


  Pour commencer, ils se rendirent sur Odryn où se trouvait un entrepôt du Covenant où ils espéraient trouver des preuves de ses activités (ainsi que de son existence) à présenter à l'Ordre Jedi. Déguisée en Céleste, Jarael se rendit avec les frères Moomo jusqu'au Temple de l'Exalté pour y déposer une valise où étaient dissimulés Gryph et Zayne. Une fois à destination et hors de vue des Feeorins, les deux compères sortirent de leur cachette et pénétrèrent dans le Temple grâce à la clef que leur avait donné Céleste Morne. Dans le sanctuaire, ils trouvèrent un nombre important de reliques associées aux Sith qui étaient entourées d'une étrange matière verte bloquant leur puissance maléfique. Les seuls représentants du Covenant présents sur les lieux étaient des droïdes chargés d'examiner et d'étiqueter les reliques. Les frères Moomo furent particulièrement intéressés par ces artefacts après que Zayne les ait décrits comme particulièrement dangereux et il dut s'interposer pour les empêcher d'en dérober une partie.

Carrick, Zayne

Le Temple de l'Exalté abrite un nombre considérable d'artefacts sith
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #29 : Exalted #01


  Quelques minutes plus tard, Jarael et les frères Moomo retournèrent à leur vaisseau en emportant avec eux la valise qui avait servi à transporter leurs deux camarades sous un prétexte fallacieux. Une fois seuls, Zayne et Gryph enregistrèrent le plus d'images d'artefacts possible avant de suivre un des droïdes jusqu'à une salle d'examen. Là , ils découvrirent que les problèmes climatiques que connaissaient Odryn étaient dus au Casque de Dathka Graush et enregistrèrent un rapport adressé à Haazen désigné comme le représentant de Krynda Draay. Zayne estima qu'ils avaient suffisamment de preuves à présenter au Conseil Jedi et qu'ils pouvaient retourner au vaisseau avec les informations qu'ils avaient collectées. Mais alors qu'ils tentaient de franchir le mur d'enceinte qui entourait le Temple, ils furent capturés par un groupe de Feeorins mené par Borjak. Ils les emprisonnèrent dans une ancienne place forte du village où Borjak leur expliqua que Feln, le Maître Jedi qui dirigeait leur monde, avait beaucoup fait pour Odryn avant de les délaisser pour devenir un Jedi, allant jusqu'à modifier leur loi ancestrale pour permettre à des étrangers de pénétrer dans leur sanctuaire le plus sacré, le Temple de l'Exalté. Alors que Zayne tentait de convaincre que ce que faisait Feln était à la fois contraire aux lois feoorins et aux lois Jedi pour le convaincre de ne pas lui obéir et de les relâcher, celui-ci fit soudain son apparition devant eux, plus effrayant que jamais.

  Le jour suivant, Feln décida de les exécuter et ordonna à Borjak de les détacher. Zayne supplia alors une nouvelle fois le Feeorin de l'aider contre Feln et lui demanda d'utiliser ses lois pour faire ce qui était juste tout comme lui comptait le faire. Après avoir lancé au loin le sabre-laser de l'ex-Padawan, Feln lui donna un violent coup de poing dans le ventre en disant que c'était pour Raana Tey. Alors qu'il s'apprêtait à l'exécuter froidement avec son sabre-laser, Borjak intervint et déclara que, selon la loi feeorin, les deux étrangers ne pouvaient être défiés qu'au cours d'un combat sans armes puisqu'ils étaient entrés dans le Temple. Feln objecta qu'ils n'auraient pas dû s'y trouver mais son second lui rappela que c'était parce qu'il avait permis à des étrangers d'entrer dans le Temple qu'ils avaient pu y entrer. Le Maître Jedi accepta alors de se soumettre à la loi et rangea son arme, convaincu qu'il n'aurait aucun mal à éliminer Zayne et son compagnon.

Carrick, Zayne

Zayne jette Feln à terre avant de s'enfuir
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #30 : Exalted #02


  Sans lui laisser le temps de se tenir prêt, le jeune humain passa à l'offensive et le fit tomber dans la boue avant de s'enfuir, conscient que le fair-play n'aurait aucune place dans ce combat. Feln poursuivit l'agile jeune homme à travers le village et sur les toits avant d'utiliser la Force pour le faire tomber. Alors qu'il savourait sa victoire, Borjak l'interrompit pour l'avertir du retour du vaisseau qui avait amené les étrangers sur Odryn. Persuadé qu'ils venaient piller le Temple, Feln déclencha les explosifs qui se trouvaient dans celui-ci et provoqua une explosion qui balaya le village. Rejetant la responsabilité de cette destruction sur Zayne, le Maître Jedi décida de récupérer son sabre-laser mais ne trouva à la place qu'une brindille. Avant qu'il n'ait pu se remettre de sa surprise, Borjak le poignarda dans le dos, bientôt imité par le reste du village. Heureusement, la pluie finit par tomber et apaisa l'incendie qui ravageait le village, permettant à ses habitants de secourir à temps ceux d'entre eux qui étaient coincés sous les décombres. Avant que Zayne et Gryph ne quittent Odryn, Borjak, qui était désormais le leader de son peuple, rendit au jeune humain son sabre-laser. Celui-ci lui offrit en retour l'arme de Feln qui finit sur une pile de débris, les Feorrins ne souhaitant plus avoir de liens avec les Jedi désormais. Alors que Gryph se désespérait de la pertes des preuves qu'ils avaient récoltés dans le Temple, Jarael réconforta ses deux camarades en leur montrant ce que contenait la valise des frères Moomo : en effet, les deux Ithoriens l'avaient rempli d'artefacts sith avant de quitter le sanctuaire ce qui enchanta Zayne.

Carrick, Zayne

Jarael rend espoir à son ami
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #30 : Exalted #02


  Pendant qu'il cherchait des preuves contre le Covenant sur Odryn, Zayne avait chargé Squint (ou plutôt Alek) et Shel de contacter Maître Vandar sur Coruscant pour organiser un rendez-vous avec lui. Son ancien professeur, qui était également un membre du Haut Conseil Jedi, était en effet le seul Jedi à qui il pensait pouvoir encore accorder une confiance absolue. Mais quand ils s'approchèrent de la planète-capitale, les passagers du Moomo Williwaw découvrirent qu'ils étaient attendus : en effet, un vaisseau de commandement tactique de classe Inexpugnable, le Vif-Eclair et toute une flotte de croiseurs de classe Hammerhead formaient un cordon tout autour de la planète. Zayne reprit espoir en découvrant que l'un des pilotes des chasseurs tactiques Aurek qui cherchaient à les intercepter n'était autre que Carth Onasi et lui demanda de les laisser passer afin qu'ils puissent prouver leur innocence. Mais Carth avait les mains liées : il avait déjà été rétrogradé pour l'avoir laissé s'enfuir sur l'Héritage Arkanien et la flotte avait identifié le Moomo Williwaw comme le vaisseau qui transportait les fugitifs. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était d'ordonner à son escadron de ne leur tirer dessus que pour les immobiliser et non pour les détruire afin qu'ils puissent être capturés. Ne souhaitant pas tuer des gens alors qu'il tentait de prouver qu'il n'était pas un assassin, Zayne ordonna à son tour aux frères Moomo de tirer seulement pour endommager les chasseurs.

  Il fonça ensuite vers le gros de la flotte républicaine dans l'espoir de se noyer dans le trafic mais le Moomo Williwaw devint alors la cible d'une attaque simultanée de la part de plusieurs vaisseaux du cordon. Zayne réalisa alors qu'il ne pourrait jamais franchir le blocus, du moins dans ce vaisseau et songeait à faire demi-tour pour ne pas mettre ses amis en danger lorsqu'une idée germa dans son esprit. Il laissa les commandes à Jarael qui avait eu la même idée et se prépara à la suite des événements. Prenant de court la flotte, le vaisseau fonça vers le Vif-Eclair et s'écrasa dans un de ses hangars. Pendant que ses amis rester à bord pour détourner l'attention des républicains, Zayne, Gryph et Slyssk volèrent le Deadweight et rejoignirent Coruscant sans être inquiétés. Une fois arrivés à destination, Zayne déclara à Gryph qu'il n'était pas obligé de l'accompagner pour livrer les preuves, estimant qu'il lui avait déjà causé assez d'ennui comme ça mais celui qui était devenu son ami au cours de ces moments difficiles refusa, préférant aller jusqu'au bout. Ils entendirent alors un bruit et crurent qu'il s'agissait de Slyssk mais quand ils se retournèrent, ils firent qu'il s'agissait de Xamar, un des Maîtres de Taris, qui s'était glissé à bord du Deadweight avant leur départ. Peu après, Shel et Alek arrivèrent en compagnie des Maîtres Jedi Vandar Tokare et Vrook Lamar et se retrouvèrent face à Xamar. Celui-ci avait capturé les deux fugitifs et déclara aux nouveaux arrivants qu'il allait les livrer à la justice mais que la forme que prendrait celle-ci dépendrait de ce que les Maîtres Jedi allaient lui dire…

Carrick, Zayne

Gryph et Zayne sont en mauvaise posture
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #31 : Turnabout


  En effet, le Khil leur proposa de leur dire tout ce qu'il savait en échange d'une totale immunité pour son Maître, Krynda Draay. Une fois l'accord conclu, il passa aux aveux devant le Conseil Jedi, révélant le rôle qu'il avait joué dans les meurtres des Padawans de Taris et l'existence du Covenant. Il fut décidé qu'il se rendrait au Domaine Draay en prétendant avoir capturé Zayne et Gryph et qu'il ouvrirait les portes du Domaine pour permettre aux Jedi fidèles au Conseil d'arrêter les membres du Covenant après avoir mis Krynda à l'abri. Pour les besoins de cette mise en scène, Zayne fut déguisé en Seigneur Sith portant une réplique du Talisman, de Muur (qui dissimulait en réalité son sabre-laser) car seule une telle situation pourrait conduire Krynda à sortir de ses appartements où elle vivait en quasi-recluse. Le plan se déroula à la perfection et même Q'Anilia et Lucien n'y virent que du feu. Lorsque ce dernier voulut éliminer sur le champ son ancien Padawan, Xamar s'interposa en prétendant que cela ne résoudrait pas le problème du Talisman et que Zayne devait être examiné par Krynda qui était la seule capable d'évaluer la menace.

  Haazen fit alors son apparition et déclara qu'il allait examiner le garçon lui-même, Krynda n'étant pas disponible. Quand Xamar tenta d'insister, Lucien déclara qu'il refusait que Zayne s'approche de sa mère dont il était sensé provoquer la mort selon la prophétie. Ces imprévus contrariaient le plan de Xamar qui hésita sur la ligne à suivre jusqu'à ce que Zayne lui murmure qu'il devait ouvrir les portes du domaine comme prévu avant d'ajouter qu'il se chargerait personnellement de mettre Krynda en sécurité comme il l'avait promis à Céleste… Il créa alors une diversion en se débarrassant de ses menottes et nargua les membres du Covenant en prétendant qu'il possédait d'autres artefacts sith dont il avait amplifié les pouvoirs destructeurs grâce au Talisman. Xamar joua le jeu et raconta à Haazen qu'il avait vu un container à bord de leur vaisseau. Comme il l'avait escompté, Haazen lui ordonna alors d'aller les récupérer et avant de partir, le Khil demanda à ce que personne ne fasse quoi que ce soit avant son retour. Ces paroles étaient en réalité destinées à Zayne qu'il enjoignait discrètement à la prudence.

Carrick, Zayne

Diversion
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #32 : Vindication#01


  Après avoir ordonné à deux membres du Covenant d'aller chercher son équipement de diagnostic, Haazen saisit soudain Zayne à la gorge et lui arracha le faux talisman révélant l'arme qui était dissimulée à l'intérieur. Haazen déclara alors que ce genre de supercherie pouvait fonctionner sur d'autres mais pas sur lui : il n'avait en effet rien sentit de maléfique émaner du talisman ni de lui et savait qu'il n'était pas un Sith. Cette nouvelle fut une surprise pour Q'Anilia et Lucien et ce dernier suggéra alors qu'il ne pouvait s'agir que d'une nouvelle ruse de Gryph. Haazen se retourna alors contre le Snivvien et lui révéla qu'il savait beaucoup de choses sur lui, y compris la manière dont il s'était échappé de Serroco avant d'enserrer sa gorge. Pour sauver son ami, Zayne révéla alors au Covenant que le Talisman de Muur avait été détruit par les Mandaloriens quand soudain une alarme retentit. Haazen lâcha alors Gryph et contacta tous les agents du Covenant à qui il donna l'ordre de lancer Vindication, déclenchant ainsi une insurrection contre le Haut Conseil Jedi. Les deux Maîtres Jedi furent effondrés à cette nouvelle, en particulier Lucien qui était au courant d'une telle mesure et qui affirma qu'il n'avait jamais voulu une telle chose. Haazen lui rétorqua qu'il l'avait voulut au contraire car il s'était arrangé pour que ce soit le cas, comme pour toute les choses que Lucien pensait désirer. Haazen se tourna ensuite vers Zayne et lui déclara qu'il était très intéressé par la connexion inhabituelle de ce dernier avec la Force. Puis, il déclencha une explosion qui détruisit une partie du Covenant et dont le souffle se propagea jusqu'à leur position. Zayne se précipita alors sur Gryph pour le jeter à terre, les protégeant tous deux des débris qui volaient dans la pièce. Quand la poussière se dissipa, Haazen se dressait en arborant plusieurs artefacts sith ainsi qu'un sabre-laser à lame rouge et déclara aux personnes présentes que la Prophétie des Cinq venait de se réaliser…

Carrick, Zayne

Haazen se montre particulièrement intéressée par la connexion particulière de Zayne avec la Force
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #32 : Vindication#01


  Comprenant que son ancien professeur était la véritable menace sith, Lucien se jeta sur lui puis Haazen repoussa toutes ses attaques grâce à l'artefact qu'il portait au bras, le Gant de Kressh le Jeune qui le protégeait tant qu'il le portait de tout ceux qui voulaient le toucher sans son consentement. Il apprit également à Zayne et Lucien qu'il y avait incorporé un mécanisme lui permettant de contrôler le système de tirs coordonnés de la flotte républicaine. Pendant que Haazen affrontait un groupe de Jedi, Zayne se précipita vers son ancien Maître qui lui reprocha de ne pas avoir tué Haazen quand il en avait l'occasion un peu plus tôt. Quand Zayne lui répondit qu'il ne savait même pas qui il était à ce moment-là, Lucien lui rétorqua que c'était pour cette raison qu'il ne l'aurait jamais recommandé pour devenir un Jedi : il était incapable d'éliminer une personne représentant une menace potentielle. Haazen intervint alors et leur révéla le contenu de la Prophétie des Cinq qui concernait en réalité Q'Anilia, Gryph, Zayne, Lucien et lui-même. Il déclara ensuite qu'il était à la fois Haazen, le serviteur dévoué de Krynda Draay au sein du Covenant et le Seigneur Sith Dark Hayze et qu'il contrôlait à la fois les Jedi et les Sith. Puis, il ajouta que selon la prophétie, il formerait Lucien aux Voies de la Sith et que celui-ci prendrait un jour le nom sith qui rappellerait son passé comme Dark Sion ou Dark Luzion…

  Il lui donna ensuite son sabre-laser et rendit à Zayne le sien. C'est alors que Q'Anilia reprit conscience et s'enfuit en courant. Comprenant qu'elle allait retrouver Krynda, Zayne demanda à Gryph de la suivre et de ramener la mère de Lucien qui était sans doute la seule à pouvoir les aider. Quand il fit mine de le suivre, Lucien s'interposa car il refusait toujours que son ex-Padawan approche sa mère et le poursuivit. Après les avoir un peu observé, Haazen décida de les laisser s'affronter et partit vaquer à ses affaires. Zayne tenta alors de raisonner Lucien qui mit fin à leur combat en voyant sa mère et Gryph descendre l'escalier. Lucien se précipita vers sa mère qui lui apprit qu'elle avait eu une vision peu après qu'il lui ait parlé de celle que le Premier Cercle de Veille avait eu sur la Lune Rogue et dans laquelle elle l'avait vu tué les Padawans. Elle avait voulu l'avertir mais sa santé s'était alors brutalement détériorée et Haazen l'avait alors placée dans une chambre de stase, en déclarant qu'il était trop tôt pour qu'elle meure… Elle fut horrifiée d'apprendre que sa vision s'était réalisée et que son fils avait commis ces meurtres parce qu'elle l'avait induit en erreur en laissant mourir des enfants au service du Covenant. Elle murmura qu'elle avait eu tort et demanda à son fils d'affronter le futur avec humilité avant d'expirer dans ses bras.

Carrick, Zayne

Lucien rend Gryph responsable de la mort de sa mère
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #34 : Vindication#03


  Lucien pleura alors sa mère mais lorsqu'il apprit que Gryph avait retiré sa mère d'un prototype d'oubliette, il l'accusa de l'avoir tuée. Zayne demanda alors à son ami de s'enfuir pendant qu'il ferait de son mieux pour retenir le Maître Jedi. Durant leur combat, Zayne tenta de raisonner Lucien en lui disant que sa mère se trouvait dans une chambre de torture sith et qu'ils n'avaient jamais eu l'intention de lui faire du mal mais au contraire de la sauver. Comprenant que ses paroles entraient dans l'oreille d'un sourd, il changea de tactique et lui dit qu'il n'avait qu'à tuer tout le monde et devenir un Seigneur Sith, ce qui lui permettrait de rester la marionnette d'un autre car c'était ce qu'il faisait le mieux…

  Pendant ce temps, Gryph cherchait de l'aide et arriva dans le jardin, non loin de l'endroit où se tenait Haazen qui venait de réceptionner les artefacts volés au Conseil Jedi. Soudain, Lucien Draay fit son apparition, décidé à venger sa mère en tuant le Snivvien. suivi de près par Zayne. Les deux humains s'affrontèrent au cours d'un violent duel qui s'acheva quand Lucien détruisit sans le vouloir une statue représentant son père, Barrison Draay. Il voulut empêcher sa chute mais la statue lui tomba dessus. Zayne leva alors son sabre-laser, apparemment  pour achever Lucien, et, malgré les supplications de Gryph, acheva son mouvement. Satisfait, Haazen demanda au jeune homme d'approcher et lui proposa de l'aider à explorer son potentiel. Zayne lui demanda alors s'il allait faire cesser les bombardements contre Coruscant et Haazen accepta de le faire une fois qu'il aurait détruit une dernière cible. Tout à coup, Zayne lui saisit le poignet et prétendit avoir une vision et profita d'un moment d'inattention de Haazen pour lui couper le bras qui portait le Gant. Furieux, celui-ci répliqua en lui jetant des éclairs de Force avec son autre bras, l'envoyer valser quelques mètres plus loin. Zayne atterrit près de Gryph et l'attrapa en lui demanda de s'agripper à lui. A la stupéfaction de Haazen, les deux compères s'envolèrent et furent propulsés au loin.

Carrick, Zayne

Est-ce que Zayne va commettre l'irréparable en tuant son ancien Maître ?
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #35 : Vindication#04


  Cette prouesse avait été en réalité possible grâce à Lucien Draay et faisait partie du plan qu'avait concocté Zayne un peu plus tôt. En effet, leur duel dans le jardin n'était qu'une mise en scène pour pousser Haazen à laisser Zayne l'approcher et permettre à ce dernier de le séparer de l'artefact. Après avoir mis Zayne et Gryph en sécurité par une poussée de Force, Lucien utilisa le gant pour diriger les tirs de la flotte sur Haazen qui fut vaporisé et il fut lui-même gravement brûlé durant l'attaque. Beaucoup plus loin, Zayne et Gryph finirent leur vol plané dans une cuve rempli d'un liquide nauséabond ce qui fit dire au jeune homme que la Force ne voulait pas ni le voir mourir ni le voir heureux. De son côté, Gryph était abasourdi que Lucien et Zayne aient réussi à le rouler, lui, pour tromper la vigilance de Haazen. Zayne répliqua qu'il lui avait apprit que moins de gens sont au courant, mieux c'était avant d'ajouter en souriant que Haazen n'aurait jamais cru Gryph.

  Les événements de cette journée furent étouffés à la fois par la République et l'Ordre Jedi qui ne désiraient pas rendre publique cette affaire, préférant prétendre que les bombardements étaient dus à une attaque mandalorienne qui avait échouée. De plus, Zayne et Gryph furent officiellement disculpés du Massacre des Padawans de Taris bien que seules les familles de Kamlin, Oojoh, Gharn et Shad Jelavan furent secrètement averties de ce qui s'était vraiment passé. Zayne ayant perdu son sabre-laser durant son combat contre Haazen, il s'en fabriqua un nouveau, à lame bleue cette fois. Quelques jours après la mort de Haazen, Zayne fut reçu par le Conseil Jedi qui lui proposa de devenir Chevalier mais il refusa, son expérience récente lui ayant fait comprendre qu'ils n'avaient pas les mêmes objectifs. Il avait voulut devenir un Jedi pour protéger les faibles mais à l'heure actuelle, l'Ordre Jedi se focalisait sur d'autres problèmes et il pensait que ça n'irait pas en s'améliorant. Il rejoignit ensuite Gryph et lui expliqua qu'il ne souhaitait plus devenir un Jedi mais rester avec lui, en tant qu'associé cette fois. Le premier choc passé, Gryph fut ravi et décida que leur premier travail consisterait à fouiller les vestiges du Domaine Draay pour retrouver des informations bancaires…

Carrick, Zayne

Prêts pour de nouvelles aventures !
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #35 : Vindication#04


  Peu après, Zayne décida de prendre des vacances et s'absenta durant un mois, sans que ses amis ne sachent où il se trouvait et quand il comptait revenir. Alors qu'ils s'interrogeaient à son sujet, Gryph déclara à Jarael qu'il pensait que le jeune homme avait été rendre visite à ses parents mais qu'il l'avait trouvé très mystérieux avant son départ… Zayne fit sa réapparition sur Metellos 3 et arriva juste au bon moment pour sauver le Snivvien que des droïdes sentinelle Mk I allaient passer par une fenêtre. Après avoir éliminé sans difficultés les droïdes, Zayne et Gryph suivirent discrètement l'autre groupe d'agresseurs qui avaient enlevés Jarael et Rohlan et découvrirent que le trio s'en était pris aux mauvaises personnes. En effet, ils avaient monté une arnaque en prétendant qu'une des planètes vendues par la bourse de Metellos 3, Italbos, était une riche planète habitée sans savoir que le marché était dirigé en sous-main par Nunk "Sans cou" Plaarvin pour le compte du Syndicat de Raff.

Carrick, Zayne

Le retour de Zayne
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #36 : Prophet Motive #01


  Lorsque le malfrat et ses hommes de mains emmenèrent leurs amis ailleurs, Zayne déclara qu'ils devaient les suivre mais il ne vit pas d'autre véhicule à proximité qu'ils pourraient emprunter. Gryph lui apprit alors qu'ils avaient acheté un nouveau vaisseau, le Hot Prospect et le conduisit au spatioport où Zayne découvrit l'horreur volante qui était désormais leur vaisseau. Son ami lui apprit que le vaisseau de mineurs avait été acheté par Slyssk qui n'avait pas l'habitude d'acquérir des vaisseaux mais de les voler, et qu'il s'était fait totalement roulé par le vendeur. Avec l'aide de Slyssk qui avait autrefois travaillé pour le Syndicat de Raff, les deux compères mirent au point un plan pour libérer leurs amis en se basant sur le fait que la seule chose que craignait le Syndicat était le Syndicat lui-même. Armé d'un blaster et de son sabre-laser, Zayne attaqua la base, suivi de Gryph puis de Slyssk qui se fit passer pour un gros bonnet du Syndicat. Le Trandoshan prétendit devant "Sans cou" Plaarvin qu'ils avaient monté ce plan pour démontrer qu'il avait gagné moins d'argent qu'il ne l'aurait dû et lui annonça qu'il devait se rendre sur Jebble pour s'expliquer au sujet de son incompétence avec le Syndicat.

  Une fois que le Chevins fut parti, Cipiter, un des esclaves Chev de Plaarvin leur fit comprendre qu'il n'était pas dupe. Reconnaissait en lui la tête pensante des opérations locales, Gryph lui suggéra à Cipiter de remplacer Plaarvin à la tête de celles-ci et de continuer à travailler avec les autres Chevs présents sur Metellos 3 pour le Syndicat. Zayne chuchota à l'oreille de Gryph que cela signifiait que le Syndicat continuerait à diriger les opérations boursière mais son ami objecta qu'ils ne pouvaient pas envoyer les Chevs en prison après les avoir libéré de l'esclavage et qu'il avait la conviction que Cipiter pourrait mener ses affaires sans tuer qui que ce soit. Cipiter approuva et ajouta qu'il regrettait qu'il soit trop tard pour sauver leurs amis. Zayne l'agrippa alors par le col et lui demanda ce qu'il voulait dire. Alors que le Chev tentait de leur expliquer que Plaarvin s'était arrangé pour qu'ils soient brûlés vifs par les rayons du soleil, Jarael fit soudain son apparition. Heureux de la revoir en vie, le jeune homme la souleva dans ses bras. Après qu'il l'ait reposé, Rohlan arriva à son tout et annonça à Zayne que l'Arkanienne allait désormais avoir besoin qu'il la guide dans la compréhension de la Force et qu'elle se montrerait une élève à la hauteur. Il lui remit alors un bout de métal, sans lui expliquer ce que c'était. Quand Zayne jeta un regard interrogateur, celle-ci se contenta de haussa les épaules, ignorant comment elle avait pu casser la chaîne qui maintenait ouverte la trappe par laquelle le soleil devait les brûler… Avant de quitter Metellos 3, Zayne révéla aux acheteurs de la bourse que l'histoire de la riche planète Italbos était montée de toutes pièces mais cela ne les empêcha de vouloir en acquérir les droits. Devant sa perplexité, Gryph lui dit qu'en ces temps difficiles, les gens préféraient acheter une belle histoire qu'ils ne pourront pas aller vérifier avant des années que la vérité.

Carrick, Zayne

Chaleureuses retrouvailles
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #37 : Prophet Motive #02


  Depuis son retour, Zayne passait beaucoup de temps dans la soute où se tenait LB, tentant de sortir le droïde de sa catatonie. Il pensa qu'en lui apprenant la mort de Lucien Draay, il irait mieux mais LB ne montra aucune réaction à cette nouvelle. L'obstination du jeune homme sidérait Gryph et Rohlan, qui le traita d'ailleurs d'idiot sentimental. Après que Gryph soit parti seul pour préparer leur prochain coup, l'équipage du Hot Prospect se mit en quête du du Chancelier Fillorean, un vaisseau de luxe qui avait disparu lors d'une croisière dans les Mondes du Noyau et parvint à le localiser dans une pouponnière d'étoiles grâce à Zayne. Lorsqu'ils entrèrent dans le vaisseau, ils découvrirent qu'il n'y avait plus de gravité et ils durent l'explorer en apesanteur. Alors qu'ils avançaient, Zayne conseilla à Slyssk de ralentir car ils ignoraient à quoi ils devaient s'attendre mais le Trandoshan lui rétorqua qu'il se sentait plus sur de lui depuis leurs aventures sur Metellos 3 mais il poussa bientôt un cri strident lorsqu'il vit plusieurs corps flotter dans une des salles du vaisseau. Zayne suggéra qu'ils avaient dû mourir asphyxiés et qu'il devait y avoir quelque chose dans l'air mais Rohlan lui répondit que les filtres de son armure n'avaient rien trouvé d'inhabituel dans l'air et que ce qui les avaient tués ne devait pas être aéroporté.

  Alors qu'il explorait une autre salle du vaisseau, Zayne fut soudain agrippé à la gorge par un droïde qui lui bloqua la respiration et demanda à Rohlan, quand il arriva à son tour, de tirer sur son agresseur. Un minuscule Bimm sortit alors de sa cachette et les supplia d'épargner le droïde qui voulait seulement le protéger. Après que le droïde,  Kayo, ait relâché son étreinte, l'alien leur apprit qu'il se nommait Toki Tollivar et leur demanda quelles étaient leurs intentions à leur égard. Zayne le rassura en lui disant qu'ils n'étaient pas des pirates et qu'ils étaient là pour les aider. Après que l'équipage du Hot Prospect ait rétabli la gravité et l'éclairage d'urgence, Toki expliqua à l'ex-Padawan qu'alors que le vaisseau se trouvait dans l'hyperespace, des passagers avaient trouvé la mort et que l'équipage lui avait demandé de s'enfermer dans sa cabine et d'envoyer son garde du corps chercher ses repas. Au bout de quelques jours, le vaisseau avait perdu son énergie et le Bimm avait découvert en sortant de sa cabine qu'il dérivait et qu'il était le seul encore en vie. Zayne tenta de le rassurer en lui disant qu'il est en sécurité avec eux et qu'il appellerait les autorités pour résoudre cette affaire dès qu'ils auraient rassemblés les corps. Un peu plus tard, il parvint à contacter un vaisseau de patrouille républicain qui promit de les rejoindre le jour suivant.

Carrick, Zayne

Zayne est ravi de voir que LB sort de sa coquille
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #38 : Faithful Execution


  Alors qu'il faisait son rapport aux autres, le jeune homme eut l'agréable surprise de voir que LB était sorti de la soute de leur vaisseau et qu'il aidait à transporter les corps. Quand il manifesta sa surprise, Kayo se méprit sur sa réaction et déclara que c'était de sa faute car il avait parlé avec LB, qui sortait de la même usine de Kellenech que lui, et que celui-ci voulait seulement l'aider. Zayne lui répondit qu'il était au contraire très heureux de cette situation et adressa un "Qu'est-ce que je te disais" à Rohlan mais la Mandalorien lui rétorqua qu'il était plus intéressé par ce que l'examen des corps lui avait appris que par le rétablissement de LB. Il avait en effet constaté que les passagers et l'équipage n'étaient pas morts d'asphyxie à cause du vide mais étranglés. Cette nouvelle sidéra Zayne car il n'y avait pas moins de trente corps, tous morts par compression du larynx quelle que soit leur espèce. Rohlan suggéra alors que Kayo devait en savoir plus sur ce qui s'était passé qu'il ne le disait mais alors que celui-ci protestait, Zayne sentit soudain à travers la Force que Slyssk était en danger.

  Rohlan et Zayne se précipitèrent dans la cuisine et trouvèrent Jarael qui tentait de porter secours au Trandoshan qui avait le plus grand mal à respirer. Le jeune homme tenta d'utiliser la Force pour le soigner mais il n'avait jamais tenté cette technique sur un tel cas. Jarael supplia alors Rohlan d'aider Slyssk, ce qui celui-ci fit en pratiquant une trachéotomie d'urgence. Heureusement, la constitution solide des Trandoshans permettrait à Slyssk de survivre à une opération qui aurait tué tout autre que lui. Zayne demanda alors qui avait pu attaquer leur camarade : ils avaient en effet fouillé tout le vaisseau sans trouver personne de vivant ou d'assez fort pour commettre un tel crime. Il s'aperçut alors que Toki se tenait sur à l'entrée de la pièce ; celui-ci lui apprit qu'il avait envoyé Kayo chercher à manger et laissa entendre qu'il soupçonnait son droïde. Persuadé que celui-ci était coupable, Zayne demanda à Jarael de rester avec Slyssk pour le protéger pendant qu'il partait à la recherche de Kayo avec Rohlan. Quand il trouva le droïde en grande conversation avec LB, Zayne lui coupa les deux mains d'un coup de sabre-laser pour le neutraliser et s'attira la colère de LB qui les frappa lui et Rohlan pour protéger son ami en disant que Kayo était programmé pour aider et non pour tuer. Quand Zayne l'accusa des meurtres, Kayo leur apprit qu'il protégeait seulement son maître en cachant les corps que celui-ci semait derrière lui depuis des années. Bien qu'il ne l'ait pas vu les tuer et qu'il ne parvient pas à comprendre comment il y est parvenu, Kayo avait en effet la conviction que son maître était impliqué dans ces crimes.

Carrick, Zayne

LB défend son nouvel ami
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #38 : Faithful Execution


  Zayne réalisa alors que Toki était un utilisateur de Force et retourna au plus vite dans la cuisine où il trouva le Bimm qui utilisait la Force pour étrangler Jarael et le fit relâcher son emprise en lui tirant dessus avec un blaster. Le Bimm, qui avait un adepte sith durant la Grande Guerre Sith, sortit alors son sabre-laser, ravi d'en découdre de nouveau avec un Jedi. Alors qu'ils s'affrontaient, Toki utilisa la Force pour faire tomber un plafonnier sur la tête de Zayne, l'assommant à moitié. Kayo fit alors son apparition et demanda à son maître s'il avait un autre corps pour lui. Toki lui rétorqua que cela ne le concernait pas mais le droïde lui répondit que son devoir était de le protéger, y compris de lui-même et l'immobilisa en le ceinturant. Le Bimm tenta de se libérer en projetant des éclairs de Force tout en hurlant qu'il allait tous les tuer, en particulier la femme. Rohlan lui tira alors dessus, détruisant à la fois Kayo et Toki. Choqué, Zayne lui dit qu'il n'était pas nécessaire de les tuer mais Rohlan lui répondit qu'il le devait et que si le jeune homme n'était pas capable de protéger Jarael, il ne lui servait à rien. Le Mandalorien s'éloigna alors en lui demandant de prier la Force pour qu'il ne sache jamais ce que cela impliquait…

  Plus tard, Zayne installa une source de lumière dans la soute en pensant que cela pourrait faire plaisir à LB et lui donna des nouvelles de leurs compagnons. Slyssk avait ainsi perdu toute la confiance qu'il avait acquis sur Metellos 3 et se montrait plus timide que jamais. Zayne avoua qu'il trouvait le comportement de Rohlan, qui se montrait particulièrement froid depuis Flashpoint et différent jusqu'à sa façon de se battre, étrange ainsi que son obsession à protéger Jarael. Concernant cette dernière, il ne comprenait pas en quoi son existence avait semblait offenser Toki et cela lui fit réaliser qu'il savait très peu de choses sur elle. Comme pour son talent pour la Force, Jarael ne pouvait pas l'expliquer… ou ne le souhaitait pas. Lui-même gardait des secrets et il savait que tôt ou tard, Gryph lui demanderait ce qu'il avait fait durant ses "vacances" et que son ami n'aimerait pas sa réponse. Il détestait ne pas pouvoir parler mais il ajouta alors qu'en fait il pouvait parler avec LB car il était le seul qui pourrait comprendre et lui proposa de devenir son ami, si LB le voulait. Il lui dit également qu'il aurait dû plus l'écouter et lui promit qu'il le ferait désormais. Les propos du jeune homme étonnèrent LB qui lui répondit qu'il n'avait jamais rien dit. Avant de quitter la soute, Zayne lui dit que cela allait peut-être changer…

Carrick, Zayne

Zayne décide d'être plus à l'écoute de LB
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #38 : Faithful Execution


  Zayne avait beau voyager avec ses compagnons depuis plusieurs mois, certains d'entre eux restaient nimbés de mystère comme Rohlan Dyre, que le refus de retirer son armure empêchait de se déplacer librement dans la République, ou Jarael, dont la récente découverte de sa sensibilité à la Force avait permit à Zayne de réaliser que, somme toute, il savait très peu de choses sur elle. Mais Zayne avait également des projets mystérieux qu'il refusait de révéler pour le moment ainsi que des alliés dont ses amis ne savaient rien. Bientôt, Gryph contacta l'équipage du Hot Prospect pour leur demander de le rejoindre là où aurait lieu leur prochain "boulot" : le Monde de Jervo, une station spatiale en orbite au-dessus de Pantolomin. Se retrouver dans ce haut-lieu des duels sportifs et des courses de fonceurs permit au jeune homme de se remémorer les rêves qu'il caressait autrefois, avant que le Covenant ne bouleverse sa vie en faisant de lui un fugitif.

Carrick, Zayne

Zayne Carrick renoue avec sa passion d'adolescent
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 39: Dueling Ambitions, Part 01


  Tout à sa passion d'adolescent, Zayne en oublia la raison de sa venue sur la station et fit preuve d'un enthousiasme débordant en parcourant le Hall des Champions et en parlant de son héros Goethar Kleej à Jarael. Celle-ci en fut d'abord amusée mais lorsque Zayne lui demanda durant le Tandem Open comment elle avait pu vivre sur Taris sans être immergée dans la culture des fonceurs et des duels, elle lui répondit tristement qu'elle était occupée à cette époque. Alors que Zayne, qui n'avait pas remarqué cet accès de mélancolie, allait évoquer le fait qu'il pensait autrefois que s'il n'était pas Padawan, il aurait participé aux compétitions, Gryph se manifesta. Une fois hors de l'arène, celui-ci leur apprit qu'il s'était infiltré depuis plusieurs semaines dans la station en se faisant passer pour un inspecteur des installations électriques, une position idéale pour arnaquer la Franchise, l'organisation qui gérait les combats et les paris, et ainsi prendre sa revanche sur Jervo Thalien qui se trouvait à sa tête. Mais Zayne n'écouta guère les explications de son associé, fasciné par un fonceur dernier cri en exposition, le Goethar Spécial, qui était peint aux couleurs de son héros. Quand il apprit que les Industries Lhosan devaient offrir le fonceur à l'amateur qui obtiendrait la meilleur place dans le classement durant le Tandem Open, le jeune homme se précipita pour s'inscrire.

  Au terme d'une course de fonceurs qu'il domina largement, Zayne fut qualifié pour le Tandem Open et fut surpris de retrouver un peu plus tard dans les vestiaires Rohlan Dyre qui était devenu malgré lui un candidat pour la compétition et qui lui dit avec philosophie que participer lui permettrait de pouvoir sortir du vaisseau sans créer d'émeutes. Peu après, Zayne remarqua dans un coin un jeune Gotal apparemment perturbé qui portait également le brassard de contrôle des participants et lui demanda si ça allait. Il fut alors interrompu par le père du garçon, qui n'était autre que Goethar Kleej, et qui lui expliqua que, n'ayant pas été élevé auprès d'autres Gotals, son fils ne savait pas comment filtrer les émissions électromagnétiques qu'il recevait via ses cônes sensitifs. Alors qu'il s'apprêtait à faire part au Gotal de son admiration pour lui, Kleej l'empoigna et menaça de le tuer s'il ne protégeait pas le jeune Aubin durant le prochain round auquel ils devaient tous les deux participer et s'il ne permettait pas à son fils de rester dans la compétition jusqu'à la finale.

Carrick, Zayne

La rencontre de Zayne avec son héros est très différente de ce qu'il imaginait…
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 39: Dueling Ambitions, Part 01


  Durant la demi-finale, qui fut très éprouvante, Zayne parvint à faire en sorte qu'Aubin et lui en sortent en vie et soient sélectionnés pour la finale. Face à la difficulté de la compétition et à l'obligation de protéger Aubin, le jeune homme se demanda comment il avait pu trouver les duels amusants… Zayne ne comprenait pas pourquoi il était si important pour Goethar que son fils atteigne la finale et s'en entretint avec Shel Jelavan qui travaillait à présent pour le sénateur Gorravus sur Coruscant et évoqua également leur mystérieux projet, via le communicateur holographique de LB. Lorsqu'il entendit quelqu'un s'approcher, Zayne mit fin à la conversation et quand Jarael entra dans la soute, il prétendit qu'il parlait avec LB comme il en avait pris l'habitude depuis quelques temps. Celle-ci lui annonça qu'elle pensait avoir découvert la raison pour laquelle Goethar tenait tant à ce que Zayne aide son fils et lui demanda de regarder un enregistrement que leur avait envoyé Gryph après l'avoir soustrait au centre d'enregistrement de la station. Le jeune homme découvrit alors avec consternation et horreur que Goethar Kleej et une partie des participants "professionnels" étaient en réalité des esclaves que la Franchise achetait à une organisation qui kidnappait des individus comme Goethar dans les Colonies et les forçait à combattre chaque jour, y compris les enfants. Cette information dérouta également le pauvre LB qui ne comprenait pas pourquoi les êtres organiques avaient besoin de posséder leurs semblables puisqu'ils avaient des droïdes. Alors qu'elle s'éloignait, Jarael répondit que c'était pour l'argent avant de déclarer à Zayne qu'elle espérait qu'il pourrait les aider…

  Un peu plus tard, Zayne s'entretint avec Goethar Kleej qui lui confirma que c'était la vérité et qui lui apprit que la seule chose pire que de participer aux combats de la Franchise était d'être renvoyé auprès de l'organisation esclavagiste. Zayne lui demanda pourquoi il ne pouvait pas juste partir grâce à l'argent de ses publicités et des produits dérivés mais le Gotal lui expliqua qu'en tant qu'esclave, il ne possédait rien, pas même sa propre personne. Il était un investissement de la Franchise qui se faisait de l'argent sur son dos grâce à sa réputation et aux paris. S'il continuait à se battre, c'était parce qu'il espérait éloigner son fils de cet univers et que c'était mieux que d'être renvoyé auprès de la femme esclavagiste qui l'avait privé de ses cônes, la pire chose que l'on puisse faire à un Gotal. C'était à cause de cette infirmité qu'il était incapable d'aider son fils à la place de sa mère décédée. Zayne donna alors au jeune Gotal quelques conseils pour apprendre à filtrer tout ce qu'il entendait. Avant de s'éloigner avec son fils, Goethar déclara qu'ils allaient tout faire pour gagner, même s'il doutait que Bardron tienne sa promesse de les libérer en cas de victoire et conseilla au jeune humain et à Rohlan, qui le rejoignait, d'en faire autant. Le Mandalorien déclara qu'à présent il devrait pouvoir se déplacer librement avec ses camarades, les gens ne voyant plus en lui un ennemi mais un sportif déguisé et qu'il ne leur restait qu'à gagner et à partir de la station. Il ajouta qu'il avait vu Zayne enseigner une technique de Force à Aubin et lui demanda pourquoi il acceptait de partager son savoir avec un étranger alors qu'une de ses amies avait besoin de son aide. Le jeune homme lui répondit que ce n'était pas le moment et qu'en outre, Jarael ne le lui avait pas demandé son aide.

Carrick, Zayne

Zayne Carrick a du mal à comprendre qu'une célébrité comme Goethar Kleej puisse demeurer un esclave
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 39: Dueling Ambitions, Part 02


  Alors qu'ils se tenaient dans l'arène, attendant le début de la finale, Rohlan alerta Zayne que Gryph venait de le contacter via le système de communication de son casque et que le Snivvien avait un plan, ce qui ne rassura pas particulièrement le jeune homme. Après qu'il lui ait exposé le plan, Zayne alla trouver Goethar mais celui-ci lui dit qu'il était trop tard et qu'il devait se concentrer sur la survie d'Aubin. Mais au cours de la finale, les quatre concurrents découvrirent que les dés avaient été pipés par la Franchise qui voulait se débarrasser de Goethar et qui avait également démasqué les escrocs, sans parvenir toutefois à appréhender Jarael et Gryph. Quand il constata que son fonceur avait été saboté, Goethar demanda à Zayne de récupérer son fils mais ils s'écrasèrent tous trois dans une zone marécageuse, heureusement sans dommages. Après s'être débarrassé d'un adversaire qui menaçait son fils, Goethar accepta l'offre de Zayne. Ils retournèrent en fonceurs dans le centre de l'arène et détruisirent une baie vitrée. Pendant que les spectateurs s'enfuyaient, ils se débarrassèrent de leurs brassards de contrôle et les deux Gotals se cachèrent dans un container d'ordures que LB avait déposé au point de récupération. Zayne rejoignit le Hot Prospect par ses propres moyens ainsi que ses camarades, sous divers déguisements, après avoir diffusé l'enregistrement où Goethar dénonçait les pratiques de la Franchise. Rohlan Dyre étant le seul participant encore en lice, il fut déclaré vainqueur et gagne le fonceur que convoitait Zayne.

  Une fois tout le monde à bord, le Hot Prospect quitta la station pour rejoindre un spatioport de Pantolomin où Zayne aida les deux Gotals à sortir de leur cachette. Gryph et lui assurèrent au père et au fils qu'ils ne craignaient plus rien depuis que les scandaleuses pratiques de la Franchise avaient été rendues publiques. Goethar lui demanda s'il n'était pas trop déçu puisqu'il avait toujours rêvé de devenir un duelliste mais Zayne lui répondit qu'il trouvait les jeux amusants mais que lorsque des personnes se battaient pour de vrai, il importait d'abord de les aider. Quand Jarael, qui venait d'enlever le maquillage qui lui avait permis d'échapper à la sécurité de la station, sortit du vaisseau, Zayne alla la trouver pour lui proposer son aide si elle avait besoin de conseils sur la Force. Celle-ci le remercia et s'excusa d'avoir été si préoccupée durant leur séjour sur leur station car elle se sentait mal là-bas. Alors qu'elle lui disait qu'elle était heureuse d'avoir pu aider ses amis qui pourraient avoir désormais une vie meilleure, Goethar se dressa soudain devant elle et la repoussa violemment en lui hurlant de rester loin de lui et de son fils. Décontenancé par cette violente réaction, Zayne demanda au Gotal si c'était parce qu'elle était une scion arkanienne mais Goethar lui répondit que c'était à cause de ses tatouages et de ce qu'ils représentaient avant de s'éloigner avec son fils en disant qu'il ne voulait plus revoir aucun d'entre eux. Zayne courut ensuite après Jarael qui fonçait se réfugier dans sa cabine et bloqua la porte lorsqu'elle voulut la fermer. Quand il la pressa de questions, elle lui apprit que Goethar ne la connaissait pas mais qu'il avait reconnu ses tatouages, tatouages dont elle avait espéré que personne ne connaissait la signification. Zayne lui dit qu'il ignorait ce qu'ils signifiaient et lui demanda si elle avait une esclave avant de rencontrer Campeur. Elle lui répondit alors qu'elle n'avait pas été une esclave mais une esclavagiste avant de refermer la porte que Zayne avait lâché sous le choc.

Carrick, Zayne

Choquante révélation
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 41: Dueling Ambitions, Part 03


  L'équipage du Hot Prospect se rendit ensuite sur Wor Tandell pour prendre quelques vacances bien méritées. Après qu'il lui ait demandé pourquoi elle ne lui avait jamais parlé de son passé au sein du Crucible, Jarael fit de son mieux pour l'éviter mais ils eurent finalement une discussion après que le jeune homme l'ait sauvée d'une chute de tandreed. Jarael lui dit alors qu'elle l'évitait justement pour éviter ce genre de conversation et qu'elle n'avait pas pu dire qu'elle avait été une esclavagiste à quelqu'un qui voulait devenir un Chevalier Jedi car les Jedi tuaient les esclavagistes. Elle lui révéla qu'elle avait été enlevée enfant par le Crucible qui l'avait forcée à combattre dans leurs camps d'entraînement. Leur garde était particulièrement brutale mais après quelques temps Jarael avait réalisée qu'elle était également une esclave, une fille plus âgée chargée d'entraîner les plus jeunes. Jarael l'avait alors défiée et avait gagné, ce qui lui avait permis d'adoucir l'entraînement de ses camarades et d'obtenir de meilleurs résultats aux yeux du Crucible. Quand Zayne lui demanda à quoi bon puisque c'était pour les vendre aux ligues de duel, Jarael lui apprit que c'était mieux que d'échouer. Les moins bons éléments étaient en effet vendus à d'autres clients comme mineurs de comètes ou cobayes pour des scientifiques peu scrupuleux. Elle avait fait de son mieux pour les aider mais elle n'était alors qu'un adolescente et cette responsabilité avait finie par être trop lourde pour elle. Elle avait alors rencontré Campeur qui l'avait aidé à s'échapper et à se cacher, jusqu'à ce que Zayne fasse irruption dans leurs vies.

  Elle lui avoua ensuite que tant que personne n'avait reconnu ses tatouages, elle avait pu espérer que le Crucible était loin derrière elle. Mais elle était marquée et rien ne pourrait rien y changer. Zayne lui demanda alors si elle comptait vivre comme un fantôme et de faire confiance à ses amis qui pouvaient l'aider à faire ce qu'elle ne pouvait pas faire seule. Jarael rétorqua que s'il voulait dire par là qu'il allait stopper le Crucible, c'était impossible car ils auraient à faire à trop fort partie. Elle lui conseilla d'aller se distraire en ville et lui dit qu'ensuite ils partiraient, comme d'habitude, avant d'ajouter qu'elle l'avait aidé durant sa fuite et que c'était maintenant à lui de lui rendre ce service. Les deux jeunes gens se séparèrent et Zayne se rendit dans la capitale, Gantra Lea, où régnait une agitation inhabituelle. Il fut surpris quand il découvrit un vaisseau de la Marine républicaine et plus encore lorsqu'une voix familière l'apostropha. Il reconnut alors Ferroh, un des Jedi qu'il avait libéré sur Flashpoint.

Carrick, Zayne

Zayne est surpris d'apprendre que les Jedi participent désormais à la guerre contre les Mandaloriens
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 42: Masks


  Le Cathar lui présenta le Capitaine Telettoh qui commandait le Testament, le croiseur de classe Hammerhead qui se trouvait sur la planète. Le Jedi lui apprit que l'Ordre participait désormais officiellement à la guerre contre les Mandaloriens. Zayne fut surpris par ce retournement de situation, le Conseil étant toujours fermement opposé à cette idée lors de son dernier séjour sur Coruscant. Ferroh lui raconta alors que les Revanchistes cherchaient à éclaircir le mystère entourant la disparition de son peuple quand ils avaient été retrouvés par Vrook Lamar et plusieurs Maîtres Jedi qui voulaient les ramener sur Coruscant. Le Revanchiste avait alors trouvé un masque qui avait provoqué une vision collective de l'attaque des Mandaloriens contre Cathar. Dans cette vision extrêmement nette, les Jedi présents avaient vu les Mandaloriens acculer les Cathars dans la mer, les privant de toute possibilité de fuite. Une Mandalorienne, à qui appartenait le masque, s'était alors placée devant les malheureux et avait dit à Cassus Fett qu'ils les avaient vaincus et qu'ils n'avaient pas besoin de les tuer. Mais celui-ci se montra inflexible et fit bombarder sa compatriote et les Cathars. Le Revanchiste décida alors d'adopter la cause de la Mandalorienne et de porter son masque tant que justice n'aurait pas été rendue et tant que les Mandaloriens n'auraient pas été vaincu une fois pour toutes. Le récit du Massacre de Cathar arriva rapidement aux oreilles du Conseil qui autorisa les Jedi à apporter leur aide à la marine républicaine.

  Alors que Zayne et ses deux nouveaux compagnons rejoignaient le Hot Prospect, ils virent de loin les signes qu'un combat se déroulait. En effet, Rohlan Dyre et Malak se livraient à un duel pour les beaux yeux de Jarael, que Malak souhaitait entraîner dans sa croisade. Dès qu'ils furent assez près, Ferroh et Telettoh empoignèrent Malak qui avait plongé la tête de son adversaire dans le feu, submergé par sa haine à l'encontre des Mandaloriens. De son côté, Zayne aida un Rohlan Dyre encore sonné à se relever avant de le confier à Gryph pour s'entretenir avec Malak. Celui-ci lui dit alors qu'il avait promis de revenir pour Jarael et qu'il souhaitait qu'elle se joigne aux Jedi. A la surprise générale, Zayne embrassa alors Jarael sur la bouche et prétendit qu'ils formaient désormais un couple. Une fois les deux Jedi et le militaire partis, le jeune homme demanda à son amie si elle pensait que Malak avait cru à son histoire. Jarael lui répondit qu'elle l'ignorait et le remercia car elle ne savait pas quoi faire, avant de lui demander pourquoi il avait agit ainsi. Le jeune homme lui répondit qu'il s'était souvenu qu'elle l'avait aidé à s'enfuir quand il en avait eu besoin mais qu'elle lui avait donné également du temps. Il avait estimé que faire croire qu'ils étaient ensemble était le seul moyen de faire partir Malak, même s'il savait qu'il reviendrait tôt ou tard. Il ignorait si Jarael voulait être avec le Jedi mais il pensait qu'elle avait besoin de temps pour faire librement son choix. Alors qu'il s'apprêtait à monter dans leur vaisseau, Jarael lui demanda en bredouillant s'il pensait vraiment qu'ils pouvaient détruire le Crucible. Il lui révéla alors qu'il avait d'importantes ressources sur lesquelles il pouvait compter au besoin, sans en dire plus. Convaincue par sa détermination, Jarael accepta qu'ils s'attaquent au Crucible…

Carrick, Zayne

Faux-semblants
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 42: Masks


V.- En guerre contre le Crucible.

  Les deux jeunes gens choisirent pour première cible le Sungrazer, un vaisseau minier qui exploitait des comètes et utilisaient pour ce travail extrêmement dangereux une dizaine d'esclaves. Ils préférèrent ne pas avertir Gryph du but réel de leur opération, c'est-à-dire libérer des esclaves, car ils savaient qu'il n'approuverait pas. Déguisés en agents du Crucible, Zayne et Jarael pénétrèrent dans le complexe itinérant et prétendirent que le Crucible revoyait leurs prix à la hausse et qu'ils attendraient le temps que les responsables aient assez de cristaux. Une fois seuls, Zayne contacta Gryph pour lui dire de se tenir prêt puis partit à la recherche des esclaves. Mais il ne tarda pas à découvrir que les activités du Sungrazer s'étaient grandement développées depuis la dernière visite de Jarael et qu'il y avait pas 8 à 10 mineurs comme ils le pensaient mais 80... Jarael le contacta peu après pour l'avertir que leur couverture était éventée et qu'ils devaient trouver un autre plan d'évasion. Sans entrer dans les détails, Zayne lui dit qu'il y avait également un changement de plan de son côté mais qu'il avait une idée.

  Une fois réunis, Jarael et Zayne enfilèrent des combinaisons spatiales et sortirent dans l'espace. Alors que la sécurité venait de les localiser sur la comète, Jarael repéra les esclaves qui travaillaient un peu plus loin. Soudain, Jarael poussa son camarade qui se trouvait sur la trajectoire d'un reflux de la comète qu'elle avait senti, probablement grâce à la Force. Peu après, Zayne s'aperçu qu'un nouveau danger les menaça et écarta Jarael d'une poussée de Force, la sauvant d'une décharge tirée par un agent de sécurité du Sungrazer. Il alluma alors son sabre-laser et dévia plusieurs tirs avant de détruire les véhicules de leurs poursuivants. Il rejoignit ensuite les esclaves et leur demanda de grimper le plus haut possible pour quitter les lieux. Jarael appela alors le Hot Prospect pour les demander de venir les récupérer et de ce préparer à recevoir "quelque chose de grande valeur". Quand le vaisseau fut assez près, l'ex-Padawan utilisa la Force pour faire léviter les esclaves jusqu'à lui, car leurs combinaisons n'étaient pas équipées de propulseurs. Abasourdi par ce spectacle, Gryph l'appela pour lui demander qui étaient tous ces gens et lui dire qu'ils ne prenaient pas de passagers mais son associé lui répondit qu'ils le faisaient maintenant et lui demanda d'ouvrir les sas. Soudain, des drones skyreapers capturèrent plusieurs esclaves, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose : le Crucible était là. Le Hot Prospect reçut alors un message de Dace Golliard, capitaine du Gladiateur qui leur ordonna de se rendre ou ils seraient détruits.

Carrick, Zayne

Zayne mobilise ses pouvoirs pour délivrer les esclaves
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 43: The Reaping, Part 01


  Ce vaisseau et son capitaine n'étaient pas des inconnus pour Jarael : Golliard était en effet l'agent du Crucible qui l'avait capturée alors qu'elle n'était qu'une enfant. Lorsque les drones capturèrent les derniers esclaves encore à l'extérieur et qu'ils commencèrent à leur tirer dessus, Zayne ordonna à Jarael de rentrer à l'intérieur mais celle-ci resta figée et fut capturée par un drone. Grâce à son sabre-laser, le jeune homme la libéra mais des drones les encerclaient et ils se trouvaient trop loin pour atteindre le vaisseau. Alors que Zayne exprimait à voix haute son regret de ne pas avoir de jetpack, Rohlan s'interposa devant eux et détruisit plusieurs drones. Puis, attrapant chacun d'eux par le poignet, il prit la direction du vaisseau. Zayne le remercia pour son sens de l'à-propos mais le Mandalorien pesta contre son plan qui aurait pu coûter cher à Jarael et lui dit qu'il devrait le laisser. Alors qu'ils atteignaient le sas, Rohlan les avertit que le vaisseau de guerre se préparait à attaquer directement le Hot Prospect et qu'ils devaient se dépêcher de monter à bord. A l'intérieur, le vaisseau était bondé. Zayne annonça alors aux mineurs qu'ils n'étaient pas des esclavagistes et qu'ils étaient là pour les aider tout en tentant de se frayer un passage.

  Le Gladiateur commença bientôt à leur tirer dessus et Jarael découvrit qu'ils ne pouvaient pas riposter : la seule arme de leur vaisseau était bloqué sur un point fixe et le vaisseau ennemi ne se trouvait pas dans sa ligne de mire. Heureusement, Zayne trouva rapidement une parade à leur problème : le Hot Prospect harponna le vaisseau du Crucible, l'immobilisant. Rohlan fit alors tomber des barils sur le Gladiateur  qui explosèrent sur sa coque pendant que Zayne envoyait de l'acide xénoborique sur les drones. Puis la grue de l'ancien vaisseau minier cassa une des vitres de la passerelle, obligeant le vaisseau à dresser son bouclier de décompression, ce qui le rendit aveugle. Zayne eut ensuite l'idée de bloquer la centrifugeuse du Hot Prospect et ordonna à Jarael de se tenir prête à tirer : le vaisseau se mit alors à tourner autour de la centrifugeuse, permettant à l'Arkanienne d'atteindre le Gladiateur. Le Hot Prospect sauta alors dans l'hyperespace et rejoignit un centre de transit près de l'Amas de Koornacht où ils débarquèrent les anciens esclaves.

  Gryph manifesta alors son soulagement de ne plus avoir à balader tout ce monde gratuitement et sa colère devant l'inconscience de Jarael et Zayne qui les avaient conduits à défier des esclavagistes. Contrairement au Snivvien, Rohlan adopta aussitôt la petite croisade des deux jeunes gens et exprima son désir de se frotter au Crucible. Quand Gryph suggéra qu'ils devaient rester à l'écart de l'organisation, Zayne lui dit d'oublier cette idée car ils allaient continuer dans cette voie et qu'il avait le choix entre les accompagner ou faire son prochain coup tout seul. Le jeune homme tenta de rassurer son associé en lui disant que le Crucible en savait moins sur eux qu'ils en savaient sur lui et qu'ils retrouveraient Golliard où qu'il se trouvait. Zayne et ses camarades étaient loin de se douter que le Crucible en savait déjà beaucoup sur eux...

Carrick, Zayne

Déterminé à continuer ses attaques contre le Crucible, Zayne tente de rassurer Gryph en lui disant qu'ils ont l'avantage
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 44: The Reaping, Part 02


  En vue de leur prochain mouvement contre les esclavagistes, Zayne s'arrangea pour être capturé par le Crucible en se faisant passer pour un membre de la marine républicaine pour pouvoir infiltrer un de leurs camps d'entraînement et conduire ses compagnons à celui-ci. En effet, leur localisation changeait régulièrement et ce fut ainsi que Zayne se retrouva sur Volgax, un monde inhospitalier. Lorsqu'il fit mis face à son premier adversaire, Zayne tenta de le raisonner mais celui-ci chargea et Zayne du l'assommer en l'esquivant. Il fut ensuite envoyé dans une autre fosse auprès d'un vétéran pour que celui-ci voit ce qu'il avait dans le ventre. Lorsque celui-ci l'attaqua et le mit en difficulté, Zayne le repoussa instinctivement avec la Force, attirant l'intention d'une gradée zeltronne du nom de Chantique. Zayne fut alors tiré de la fosse où il avait combattu "Snout" et se retrouva face à Chantique et Golliard. Ce dernier raconta à la Zeltronne ce qu'ils savaient sur le "lieutenant Carth Kamlin", le nom que Zayne avait prétendu porter lors de sa capture. Celui-ci fit semblant de ne pas savoir où il était tombé et les supplia de la libérer mais Chantique lui rétorqua que personne ne le chercherait sur Volgax et qu'il avait intérêt à se battre sérieusement dans la fosse s'il voulait durer longtemps avant de demander à Golliard que le vaisseau de leur nouvel esclave soit ajouté à la flotte du Crucible.

  Quand son dernier adversaire fut également sorti de la fosse, Zayne tenta de s'excuser de l'avoir assommé mais celui-ci ne réagit pas. Le Magister Protector du Crucible ou Bar'injar, qui venait d'arriver près d'eux, lui dit que c'était inutile : il n'avait jamais entendu Snout parler, pas même lorsqu'il était lui-même une nouvelle recrue, avant d'ajouter que la curiosité du jeune humain risquait de raccourcir son espérance de vie de moitié. Zayne prétendit alors qu'il cherchait seulement à connaître son adversaire pour être un meilleur guerrier. Le Magister lui conseilla d'affronter plutôt Snout et d'apprendre, avant d'ajouter que le Caamasi possédait non seulement sa propre expérience du combat mais également celles de tous les autres Caamasi qui avaient du combattre pour le Crucible et que c'était pour cette raison qu'ils ne le laisseraient jamais partir.

Carrick, Zayne

Zayne affronte Snout
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 45: Destroyer, Part 01


  Après d'autres combats, les esclaves purent se restaurer mais Zayne ne pu rien avaler. A sa grande surprise, Snout vint vers lui et l'appela Jedi, avant d'ajouter que son peuple avait la capacité de sentir les Jedi. Après s'être isolé avec Snout, Zayne lui révéla son véritable nom et lui apprit qu'il était venu pour aider les esclaves. Snout lui révéla qu'il se rappelait s'être appelé Ralthar Sitan et avoir été un étudiant en histoire avant d'être capturé par le Crucible, bien des années plus tôt. Zayne lui demanda alors ce que faisait le Crucible et quel était le but de ces combats inutiles, une chose que même Jarael ignorait. Snout lui répondit qu'il avait vu tant de choses qu'il n'y avait pas de mots pour les décrire mais que comme Zayne était un Jedi, il pouvait les lui montrer. Le Caamasi posa alors ses mains sur les tempes de l'ancien Padawan. Snout lui fit alors partager les memnii de chacun des Caamasi qui avaient été détenus par le Crucible depuis des centaines d'années. Zayne découvrit que l'organisation esclavagiste avait été créée à l'époque de Age d'Or des Sith et avait forcé durant des siècles les individus qu'elle capturait à se battre en menaçant de se prendre aux êtres qui leur étaient chers, les obligeant à participer à des combats n'avaient jamais de fin... Zayne tenta de lutter contre le flot de tous ces souvenirs d'une extrême violence qui était en train de le submerger et sombra bientôt dans l'inconscience.

  Quand il se réveilla, il se trouvait dans un lieu bien plus accueillant que ce que lui avait proposé le Crucible depuis sa capture et qui était probablement les appartements de Chantique. Celle-ci lui révéla qu'elle savait qu'il était un Jedi et qu'il voulait les trouver pour conduire ses amis jusqu'à eux grâce au traceur dissimulé dans son vaisseau, avant d'ajouter qu'elle savait également qu'il s'appelait Zayne Carrick et qu'il voyageait avec Jarael grâce aux caméras de surveillance du Monde de Jervo. Elle avait conscience qu'en tant que Jedi il ne comprenait pas le fonctionnement du Crucible et le fait que la violence devait être sans fin, avant de déclarer qu'elle savait qu'il désirait savoir comment Jarael avait pu faire partie du Crucible. Chantique prétendit alors quoi que soit Jarael pour lui, ce n'était que mensonges et qu'elle avait été à sa place au sein du Crucible, révélant au passage que son amie s'était appelée Edessa avant d'adopter le nom qui était imprimé sur son visage : Jarael, qui signifiait la Destructrice dans l'ancienne langue du Crucible.

Carrick, Zayne

Chantique entame son travail de sape auprès de Zayne
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 45: Destroyer, Part 01


  Bien que troublé par ces révélations, Zayne objecta que son amie était trop jeune pour avoir pu rester au sein du Crucible aussi longtemps que le prétendait Chantique, mais celle-ci lui asséna un nouveau choc en lui révélant que, contrairement à ce qu'il avait toujours pensé, Jarael n'avait pas le même âge que lui, c'est-à-dire dix-neuf ans, mais près de vingt-cinq ans... Chantique lui apprit également qu'elles avaient toutes deux été dans la même école avant qu'elles ne soient emmenées par le Crucible et que Jarael était sa cadette de deux ou trois ans, ce qui ne l'avait pas empêché de la poignarder dans le dos. Zayne lui répondit que quoi qu'elle dise, il ne pensait pas qu'il puisse la croire mais Chantique lui montra alors une blessure dans son dos. Zayne objecta que Jarael n'avait pu la blesser qu'au cours d'un combat, mais Chantique prétendit que Jarael l'avait attaquée en traître et l'avait laissée pour morte. Cherchant à justifier le comportement qu'aurait eu son amie, le jeune homme déclara qu'elle n'avait pas du avoir le choix et qu'elle avait voulu sauver les autres enfants d'elle, répétant les propos que lui avait confiés Jarael.

  Chantique lui raconta alors que sa blessure lui avait valu d'être vendue avec les esclaves qui ne pouvaient pas combattre, un sort peu enviable. Elle avait néanmoins réussi à survivre et à acquérir du pouvoir, en réalité à exploiter ses pouvoirs latents pour la Force, et avait gagné sa liberté en tuant ses nouveaux maîtres. Elle avait survécu péniblement et avait ensuite retrouvé le Crucible et réussi à se hisser dans la hiérarchie de l'organisation. Le jeune homme ne comprenait pas comment elle avait pu y retourner et encore moins participer au système au contraire de Jarael qui avait tenté de le changer de l'intérieur. Il ajouta qu'elle aurait pu retrouver les autres enfants de leur école, qui avaient également été enlevés et les aider. Chantique lui révéla alors que la première chose qu'elle avait faite avait été de les retrouver et de les rassembler dans un lieu ironique, avant d'ajouter que Jarael n'était pas quelqu'un en qui il pouvait avoir confiance. Zayne réalisa alors que Chantique ne tentait pas seulement d'influencer ses émotions comme les Zeltrons en étaient capables, mais qu'elle tentait d'utiliser la Force pour le manipuler. Il réalisa également que c'était elle qui avait torturé Goethar Kleej et lui demanda si c'était comme ça qu'elle s'amusait. Chantique resta un instant silencieuse avant de déclarer qu'il était temps qu'il reprenne l'entraînement. Elle ordonna ensuite à deux gardes de lui faire affronter à nouveau le Caamasi, cette fois avec des armes. Alors qu'ils l'attachaient, Zayne lui demanda en hurlant comment les membres du Crucible pouvaient faire des choses aussi terribles que de forcer des êtres à se battre pour rien et arracher des enfants à leurs parents. Chantique lui serra alors son fouet autour de son coup et lui hurla que son père l'avait vendue au Crucible avant de s'éloigner en ajoutant qu'il ne les comprenait toujours pas mais qu'elle n'en avait pas encore fini avec lui…

Carrick, Zayne

Zayne réalise que Chantique tente d'utiliser la persuation de Force contre lui
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 46: Destroyer, Part 02


  Malgré son refus de combattre, le Bar'injar enfila une armure à Zayne et lui dit que le Crucible existait justement pour montrer que l'on pouvait devenir un être totalement différent : un Jedi pouvait perdre son amour de la paix et un Caamasi pouvait devenir un tueur. Armé d'une lame courte, Snout révéla à Zayne que lui transmettre les memnii lui avaient permis d'avoir les idées plus claires et qu'il avait compris que le Crucible était le vestige d'une ancienne machine de guerre créée par le Seigneur Sith Ieldis pour intégrer des individus dans une puissante armée et qu'il avait perduré après la mort d'Ieldis en se transformant en une organisation esclavagiste. Il savait également qu'ils ne le laisseraient jamais partir tant qu'ils pourraient utiliser sa douleur pour former d'autres guerriers et que le moment venu, ils enlèveraient un jeune Caamasi pour poursuivre cette chaîne de souvenirs.

  Quand le Bar'injar déclara qu'ils devaient se battre sans merci, Zayne jeta son arme en déclarant qu'il refusait de se battre et dit à Snout qu'ils n'avaient pas le pouvoir de l'obliger à le faire. Celui-ci lui répondit que c'était le cas et qu'il les avait laissé le transformer en opposition avec sa nature et qu'il allait combattre. Le Caamasi affronta Zayne qui se défendit de son mieux et finit par le renverser. Soudain, Snout lui dit qu'il était désolé avant d'utiliser le bras que retenait Zayne pour retourner son arme contre lui-même. Zayne tenta de le soigner mais Snout s'éteignit en lui demandant d'essayer d'oublier...  Satisfaite de voir l'ex-Jedi effondré par la mort de son adversaire, Chantique déclara qu'elle en avait fini avec lui. Le Crucible déménagea ses installations, abandonnant le jeune homme seul sur Volgax.

Carrick, Zayne

Snout décide mettre fin à ses souffrances
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 46: Destroyer, Part 02


  Alors qu'il était toujours sous le choc, le Hot Prospect se posa sur la planète et Jarael courut rejoindre son ami, manifestant ouvertement sa joie de le retrouver apparemment sain et sauf avant de remarquer qu'il restait figé. Zayne sortit alors de son mutisme et lui demanda comment elle avait pu être avec ces gens. Jarael lui répéta alors ce qu'elle lui avait déjà dit : elle avait fait de son mieux pour aider les autres enfants. Encore perturbé par son séjour au sein du Crucible, il lui reprocha alors de ne pas en avoir fait plus, malgré le fait qu'elle n'avait que treize ans à l'époque et de ne pas être revenue pour les sauver, avant de lui demander comment elle avait pu garder le nom qu'ils lui avaient donné quand elle était devenue contremaître. Incapable de la regarder, il lui tourna de le dos et lui demanda de l'excuser et qu'il avait besoin de temps pour pouvoir faire face à tout ça. Blessée, Jarael lui répondit tristement que c'était lui qui l'avait poussée à affronter son passé et qu'elle pensait qu'ils faisaient face ensemble avant d'ajouter plus durement que pour quelqu'un qui était sensé avoir si souvent échoué dans ce qu'il entreprenait, il avait des standards hors d'atteinte pour le commun des mortels. Elle lui dit que c'était peut-être parce qu'il était trop jeune ou parce que c'était lui mais que s'il ne savait pas qui elle était après tout ce temps, il était peut-être temps qu'ils mettent un terme à leur collaboration et partent chacun de côté, puis elle s'éloigna en lui en disant qu'elle allait en parler aux autres. Alors que Zayne ne disait rien et ne fit pas un geste pour la retenir, Jarael ajouta qu'elle aurait pu effectivement se débarrasser du nom que les esclaves lui avaient donné et de ses tatouages et que si elle ne l'avait pas fait, c'était seulement parce que cela signifiait, dans la langue du Crucible, la Protectrice. Quand cette information pénétra l'esprit embrumé du jeune homme et qu'il comprit qu'il s'était laissé duper par les mensonges de Chantique, Zayne se retourna mais son amie était déjà retournée dans le vaisseau...

Carrick, Zayne

Zayne comprend trop tard que Chantique lui a menti sur la signification du nom de Jarael
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 46: Destroyer, Part 02


  Alors qu'il semblait impossible de revenir en arrière et de rétablir l'entente entre les deux jeunes gens, l'équipage du Hot Prospect apprit que Démagol venait de se réveiller sur Coruscant et qu'il était sur le point d'être jugé pour ses crimes. Rohlan Dyre insista alors pour que tous ses compagnons, à l'exception de Jarael, se rendent sur le monde-capitale où le jeune Humain et le Snivvien pouvaient être amenés à témoigner. De leur côté, Jarael et Rohlan resteraient quelques temps sur Wor Tandell, où ils étaient tous retournés, avant de partir de leur côté pour une destination inconnue. Une fois sur Coruscant, Zayne et ses compagnons assistèrent au moment où Démagol traversa la foule sous bonne garde pour rejoindre l'ancienne salle du Sénat où il serait jugé, ainsi que son échange de paroles avec le Ministre de la Défense Koa Delko Quand Zayne se fit à voix haute la remarque que le Mandalorien avait l'air drogué, Malak se manifesta et lui apprit que c'était le contrecoup de son long coma mais que les médecins pensaient qu'il allait retrouver sa lucidité, ce qui selon lui était une bonne chose car il voulait que son ancien bourreau soit parfaitement conscient de ce qui lui arrivait. Il remercia ensuite Zayne d'être venu témoigner puis, après une brève hésitation, lui demanda où était Jarael. Zayne lui dit simplement qu'elle était partie de son côté à cause d'une divergence d'opinion ce qui n'étonna guère Malak qui pensait qu'il la voyait plutôt avec quelqu'un de plus âgé et de plus établi. Après cette digression, Malak lui apprit qu'il devait témoigner après la pause et qu'il souhaitait retourner au front rapidement. Il avait d'ailleurs remporté sa première peu de temps auparavant en reprenant Omonoth aux Mandaloriens suffisamment longtemps pour récupérer ce que contenait l'Héritage Arkanien et lui apprit qu'ils avaient retrouvé le corps mutilé de l'assistant d'Adasca, ce qui était inhabituel de la part des Mandaloriens, mis à part Démagol, avant de s'éloigner.

  Quand Gryph souligna le fait que Zayne avait volontairement omis le fait que Rohlan Dyre voyageait actuellement avec Jarael, Zayne lui répondit qu'il ne voulait pas mettre de l'huile sur le feu, le Jedi étant actuellement très remonté contre les Mandaloriens avant de dire à son associé qu'ils pourraient être utiles durant le procès, comme leur avait souligné Rohlan. Néanmoins, il avait comme l'impression que quelque chose n'allait pas, opinion qui était partagée par Gryph. Zayne demanda ensuite à celui-ci pourquoi il avait semblé de si mauvaise humeur toute la journée. Le Snivvien explosa alors et lui dit qu'il avait consulté ses comptes et constaté que l'argent qu'Arvan Carrick avait réussi à leur transférer avait disparu. Saisissant son associé par le col, Gryph lui dit qu'il ne tolérerait qu'il le vole. Zayne lui avoua alors qu'il avait eu besoin de cet argent pour un projet spécial et qu'il avait pensé pouvoir tout remettre avant que Gryph ne s'en rende compte. Le Snivvien se montra alors plus compréhensif d'autant qu'il se doutait que de projet n'avait rien avoir avec la libération d'esclaves cette fois-ci et lui dit qu'il ne souhaitait pas qu'il y ait de secrets au sein de son équipage. Zayne s'excusa avant de se souvenir que Gryph et Slyssk ne lui avaient toujours pas révélé comment ils avaient réussi à s'échapper durant le bombardement de Serroco. Manifestement embarrassé, Gryph lui dit que c'était compliqué et qu'il attendait que ce soit le bon moment mais Zayne lui rappela qu'il l'avait interrogé à ce sujet une dizaine de fois et qu'il lui avait toujours dit qu'il lui expliquerait quand ils retourneraient à la civilisation. Alors que Gryph lui demandait de ne pas changer de sujet, le jeune humain se figea soudain, éberlué de se trouver devant deux gigantesques statues représentant Gryph et Slyssk.

Carrick, Zayne

Zayne n'en croit pas ses yeux
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 47: Demon


  Gryph déclara que c'était visiblement le bon moment et lui apprit que cet endroit était un de ses restaurants, puis lui demanda de s'asseoir à une table pour qu'il lui narre son histoire. Gryph lui raconta que lorsque l'attaque avait commencé, Slyssk avait réalisé qu'ils n'avaient pas assez de carburant pour quitter la planète et avait jeté le Snivvien sur son épaule pour traverser le camp et rejoindre un transporteur de troupes qui attendaient l'arrivée de ses pilotes. Le Trandoshan s'était alors précipité dans le cockpit et avait fait décoller le vaisseau juste avant le bombardement, sauvant ainsi la moitié d'un bataillon d'une mort certaine. A leur arrivée sur Chandrila, ils découvrirent que les autorités locales ignoraient qu'ils étaient des criminels en fuite et qu'ils voulaient utiliser cette histoire pour une vaste opération de propagande. Le Capitaine Benegryph Goodvalor et son compagnon Sidekick devinrent ainsi des stars de holovids et d'une campagne de propagande où le rôle de Gryph était joué par le frère de celui-ci qui était acteur. Gryph expliqua ensuite qu'il n'avait obtenu les droits d'exploitation que le matin même et qu'il s'était tu jusque là parce que l'information était classée secret défense et qu'il ne voulait pas que son ami pense qu'il se faisait de l'argent pendant qu'il était dans les ennuis jusqu'au cou, avant d'ajouter qu'il allait vraiment chercher Zayne quand Jervo l'avait kidnappé et s'excusa.

  Zayne fut atterré par ces révélations et dit qu'il y avait trop de secrets entre eux. Gryph approuva et déclara que le seul à ne pas avoir de secrets était cet idiot de LB avant d'ajouter qu'il était peut-être temps qu'ils se séparent : Slyssk et lui avaient la chaîne de restaurants, Zayne avait son projet et LB pouvait rester à bord du Hot Prospect et regarder fixement dans le noir aussi longtemps que ça lui chanterait. Zayne dit alors à Elbee que puisque Rohlan était parti avec Jarael, il ne verrait plus l'homme qui lui avait cassé la main. Après avoir gardé le silence quelques instants, LB lâcha que ce n'était pas ce Mandalorien qui lui avait cassé la main. Gryph estima qu'il devait commencer à perdre la boule, puis Zayne se pencha alors gentiment vers le droïde en lui demandant s'il se souvenait qu'il s'était cassé une pince quand Rohlan avait fermé la rampe du Dernier Recours ce jour-là. LB rétorqua qu'il s'en souvenait et que ce Mandalorien ressemblait à celui qui voyageait avec eux mais qu'il ne s'agissait pas de la même personne. Il avait en effet porté le Mandalorien qui lui avait cassé la main dans le Spécial Campeur ce jour-là, puis l'avait soulevé la nuit suivante quand celui qu'ils appelaient Rohlan se cachait à l'intérieur et avait remarqué qu'il faisait alors 17,4 kg de moins. Zayne, Gryph et Slyssk furent sidérés par les propos de LB et le jeune homme se demanda si cela pouvait être possible. LB insista alors en disant qu'il était un docker et que même s'il ne connaissait pas beaucoup de choses sur leur monde, il s'y connaissait en poids. Bien qu'incrédules, Zayne et ses amis commencèrent à se rappeler certains détails troublants, comme les aptitudes médicales dont avait fait preuve Rolhan après Flashpoint, y compris en xénobiologie quand il avait soigné le Trandoshan. Zayne se rappela également que Rohlan l'avait un jour traité d'humain sous l'effet de la colère, ce qui lui avait paru étrange car Rohlan était également humain. Il se souvint également que la dernière fois qu'il avait vu Rohlan sans son casque, celui-ci lui avait tendu l'armure de Démagol en lui disant qu'elle devrait lui aller même si ce dernier n'était pas humain…

Carrick, Zayne

Zayne est horrifié en comprenant qui est réellement le Mandalorien qui les accompagne depuis des mois
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 47: Demon


  Zayne réalisa alors que Démagol avait échangé son armure avec celle de Rohlan Dyre avant leur départ de Flashpoint et que c'était lui qui les avaient accompagnés depuis. Bien que Gryph tenta de se montrer rassurant en disant que c'était trop gros pour être vrai, Zayne savait que c'était la vérité et se lamenta en réalisant que Démagol était avec Jarael, à cause de lui qui plus est, et qu'il pouvait l'avoir emmenée n'importe où. Tout en retenant Gryph qui reprochait son silence à LB, Slyssk demanda alors à Zayne ce qu'il allait faire. Ayant retrouvé sa détermination, celui-ci lui répondit qu'ils devaient faire ce qu'ils avaient à faire et le faire bien, en commençant par la première chose qu'ils avaient fait de travers. Zayne avait en effet l'intention de libérer le véritable Rohlan Dyre qui était en train d'être jugé par la République à la place de Démagol. Pour cette mission délicate, Zayne et Gryph se déguisèrent en gardes et pendant que Gryph l'attendait à l'extérieur dans un speeder, Zayne profita d'un moment de confusion pour faire sortir le prisonnier du tribunal provisoire, en prétendant qu'il fallait l'évacuer avant que la situation ne dégénère. Il le fit ensuite monter dans le speeder qui les attendait et qui démarra avant que la foule ne les rejoigne. Quand Gryph déclara qu'ils voulaient vraiment leur Démagol, Rohlan Dyre s'emporta et après avoir enlevé son casque, leur dit que pour la dernière fois, il n'était pas Démagol et que son nom était Rohlan Dyre. Ses deux sauveurs retirèrent alors leurs casques, et lui révélèrent qu'ils savaient qui il était. Zayne lui dit qu'ils étaient désolés de s'être laissé duper, avant d'ajouter qu'il était le seul à pouvoir les aider à réparer leur erreur...

Carrick, Zayne

Zayne et Gryph aident Rohlan Dyre à s'échapper
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 47: Demon


  Zayne mena ensuite Rohlan et Gryph dans un hangar qu'il avait acheté comme point de chute. Là, le Mandalorien laissa éclater sa colère, furieux d'avoir été plongé dans le coma durant des mois et qu'on l'ait pris pour un individu qu'il haïssait. Zayne lui déclara que c'était une bonne chose car ils avaient besoin d'apprendre tout ce qu'il savait sur Démagol pour sauver une nouvelle fois leur amie de lui. Rohlan leur raconta qu'au cours de sa quête de réponses, il s'était particulièrement intéressé aux deux lieutenants de Mandalore, Cassus Fett et Démagol et que ses premières fuites lui avait permis de découvrir que celui-ci était un Zeltron qui avait été enlevé très jeune par les Iskalloni, des cyborgs qui capturaient des innocents pour se livrer à des expériences sur eux. N'ayant pu développer les talents empathiques propres à son peuple, celui qui s'appelait alors Antos Wyrick avait survécu en offrant son aide aux Iskalloni auprès de qui il avait apprit des techniques chirurgicales avancées et barbares. Quand ces maîtres avaient été vaincus par les Mandaloriens, le jeune garçon avait été libéré et avait choisi de rejoindre leurs rangs. Il était devenu le protégé de Mandalore l'Indomptable qui l'avait formé au combat et avait perfectionné ses connaissances médicales auprès les médecins Mandaloriens.

  Quand Mandalore l'Indomptable, dont il connaissait la puissance, fut vaincu par Ulic Qel-Droma, Wyrick s'intéressa de près aux Jedi et à leurs fabuleuses capacités. Un jour, il vola une robe que Qel-Droma avait toujours avec lui mais la fin de la Grande Guerre des Sith et la mort de son mentor l'empêchèrent d'enquêter plus en profondeur. Il quitta alors les Mandaloriens et étudia sur Arkania connue pour l'absence d'éthique de ses biologistes. Il fut chassé de l'université à cause de la politique raciste des Adasca mais continua à travailler secrètement avec des étudiants scions dans le même cas et découvrit que la robe avait en réalité appartenue au Maître Jedi qui avait formé Ulic Qel-Droma : Arca Jeth

Carrick, Zayne

Zayne comprend que Jarael est issue des expériences d'Antos Wyrick, alias Démagol
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Il avait alors contacté les Mandaloriens et obtenu qu'ils financent son projet pour créer des guerriers Mandaloriens sensibles à la Force et s'était installé avec d'autres scientifiques sur une planète secrète du nom d'Osadia. Après plusieurs échecs, il parvint à introduire l'ADN d'Arca Jeth dans un fœtus et eut son premier succès, une enfant qui fut nommée Edessa ou Triomphe. Zayne reconnut alors le nom de baptême de Jarael et comprit qu'il s'agissait de son amie. Rohlan ajouta que d'autres enfants modifiés étaient nés ensuite qui montraient des talents physiques et que Wyrick, qui avait étudié l'histoire d'Arca, pensait qu'ils pourraient devenir des savants dans la Force. Les meilleurs résultats provenant d'enfants de scions arkaniens, Wyrick prit contact avec le Crucible pour trouver des parents pour ses "enfants", en sous-estimant la voracité des esclavagistes qui enlevèrent les enfants alors que Wyrick et plusieurs de ses collègues étaient allés faire leur rapport à Mandalore. Rejeté par ses collègues qui coupèrent les ponts avec lui quand ils apprirent qu'il avait conduit les esclavagistes sur Osadia, il retourna alors parmi les Mandaloriens.

  Rohlan raconta ensuite comment Démagol l'avait neutralisé sur Flashpoint et avait échangé leurs armures tout en déblatérant sur Jarael qu'il soupçonnait d'être un de ses "enfants". Après avoir entendu cette histoire, Gryph exprima à nouveau son incrédulité, ne comprenant pas comment Démagol avait pu le rouler, lui. Quant à Zayne, il reconnu qu'ils s'étaient senti mal à l'aise en présence du faux Rohlan mais que comme il protégeait Jarael, ils pensaient tous que c'était quelqu'un de bien avant d'aborder un sujet qui le tracassait. En effet, Chantique lui avait dit qu'elle venait du même endroit que Jarael mais qu'elle avait été vendue en esclavage par son propre père et non enlevée avec les autres enfants d'Osadia, et de plus c'était une Zeltronne. Rohlan confirma ses doutes en lui disant que Démagol avait eu une fille avec une Zeltronne qui travaillait sur le projet et que l'enfant, qui avait été un des premiers sujets de son père avant la naissance d'Edessa, avait disparue un jour, ce qui avait poussé sa mère au suicide. Zayne comprit alors avec tristesse que Démagol s'était débarrassé de sa propre fille parce qu'elle était mentalement instable et parce qu'il la considérait comme un échec.

  Peu après, le petit groupe fut rejoint par Shel et Slyssk que Zayne avait contactés. Le Trandoshan apportait une mallette contenant une armure factice, copie de celle de Rohlan que celui-ci revêtit puis lui annonça qu'il essayait de lui trouver un vrai jetpack et proposa en attendant d'essayer une de ses nouveautés. Il actionna alors un monte-charge qui les conduisit sous le hangar et leur annonça qu'ils se trouvaient dans le centre de commandement du Projet Lune Rogue. Quand Gryph lui demanda qui avait payé pour tout ça, Zayne lui expliqua que son père avait investi ce qu'ils avaient gagné en bourse ainsi que la prime pour la capture de l'étrangleur, puis il raconta à ses compagnons qu'après avoir refusé l'offre de l'Ordre Jedi de rejoindre leurs rangs, il avait eu une discussion avec Shel. Ils pensaient tous deux que la République, puis l'Ordre Jedi, étaient trop focalisés sur la guerre pour s'occuper des problèmes des gens ordinaires et avaient décidé d'aider ces personnes. Avec les familles des autres Padawans de Taris, ils avaient alors créé le Projet Lune Rogue, du nom du lieu de la dernière mission commune des cinq Padawans où s'était joué leur avenir. C'était également eux qui leur avait permis de localiser le  Chancelier Filloreanet le Crucible.

Carrick, Zayne

Zayne fait visiter le centre de commandement du Projet Lune Rogue à ses compagnons
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Quand Gryph, sidéré par ce qu'il voyait et entendait, lui demanda s'il dirigeait tout cela, Zayne lui répondit modestement qu'il n'était qu'un agent de terrain, un homme de main mais Shel qui venait lui rendre son sabre-laser qu'elle lui avait emprunté, intervint et déclara qu'il était bien plus que cela. En effet, il portait les rêves des autres Padawans de Taris et le cristal de son nouveau sabre-laser résultait d'ailleurs de la fusion des cristaux de ses camarades défunts. Elle le remercia ensuite de lui avoir prêté son arme sur laquelle ils venaient de faire graver les noms de son frère et de leurs amis. A la mention du sabre-laser de Zayne, Slyssk se rappela soudain qu'il avait trouvé quelque chose ayant un lien avec l'arme favorite des Jedi après que le faux Rohlan ait utilisé des produits chimiques. Gryph l'identifia comme la plaque d'identification d'un des objets enfermés dans une résine neutralisante que les frères Moomo avaient dérobés dans le Temple de l'Exalté, sur Odryn. L'inscription indiquait qu'il s'agissait du sabre-laser à double lame d'Exar Kun, le Seigneur Sith responsable de la Grande Guerre des Sith. Tout indiquait que Démagol était parvenu à libérer l'arme de la résine et Zayne comprit le danger que représentait ce sabre-laser fortement imprégné par le Côté Obscur, en particulier s'il était utilisé par Jarael qui avait été créée pour être une sorte d'amplificateur de Force.

  Zayne déclara qu'ils devaient se rendre le plus rapidement possible à Osadia où il était persuadé que se trouvaient Démagol et Jarael car c'était probablement là que le Crucible détenait les autres enfants du projet. Rohlan lui déclara alors que c'était impossible car personne ne savait où se trouvait la planète, pas même les collègues de Démagol qu'il avait interrogé au cours de sa quête. Alors qu'il cherchait une solution, Zayne se souvint alors qu'un autre personne savait où se trouvait Osadia : Dace Golliard. Il demanda à Shel de faire des recherches sur les positions de la flotte puis d'ouvrir un canal diplomatique top secret, y comprit de la République. Quand Rohlan lui demanda comment ils allaient contacter le Crucible alors qu'il se cachait, Zayne lui répondit qu'ils ne le feraient pas mais que lui, Rohlann devait appeler Cassus Fett au plus vite. Conformément au plan de Zayne, une flotte de vaisseaux mandaloriens attira la flotte de l'Amiral Karath près d'une installation minière d'astéroïdes et sauta dans l'hyperespace quand les vaisseaux du Crucible, que Fett avait attiré en prétendant vouloir leur livrer les républicains, arrivèrent à leur tour. Zayne contacta alors l'amiral de la présence des esclavagistes et le convainquit de les arrêter en lui signalant la présence de Dace Golliard, un traître avec qui il avait un compte personnel à régler. Zayne avertit Fett que son plan avait fonctionné et qu'ils allaient pouvoir retrouver Démagol. Satisfait, celui-ci lui déclara que sa dette envers Zayne était payée et rappela à Rohlan de garder profil bas avant de mettre fin à la conversation.

Carrick, Zayne

Zayne trouve les arguments pour convaincre Karath de lui laisser un vaisseau
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Un peu plus tard, Zayne et Gryph se rendirent à bord du Gladiateur pour demander la localisation d'Osadia à Golliard qui venait d'être capturé par les Républicains. Celui-ci fut surprit d'apprendre que Chantique avait eu raison de se précipiter sur Osadia avec l'élite des forces de Crucible comme le lui avait suggéré une vision de Force et leur apprit que les coordonnées se trouvaient dans la banque de données du Gladiateur. Quand Gryph lui apprit qu'ils mettraient trop de temps à rejoindre la planète avec le Hot Prospect, Zayne demanda l'aide de Karath et vint à bout de ses résistances en lui rappelant qu'une bonne moitié de la légende de l'amiral reposait sur des mensonges. Il obtint ainsi que le Testament de Telettoh les emmène jusqu'à leur destination.

  Pendant le voyage, le Capitaine Telettoh leur apprit que les Revanchistes n'avaient pas autant le soutien du Conseil Jedi et de la République que ne leur avaient laissé entendre Ferroh et Malak sur Wor Tandell. Ils avaient seulement obtenu de rejoindre la flotte en tant qu'unités de secours Jedi, même si dans les faits ils étaient plus des combattants que des humanitaires… Mais ce n'était en fait qu'un moyen détourné pour les Revanchistes et la République y trouvent leur compte comme le fit remarquer Rohlan. Alors que Telettoh faisait visiter le vaisseau à "Spikes", Zayne dit à Gryph qu'ils avaient eu de la chance que Shel découvre un lien entre Golliard et Karath et plus encore que l'amiral soit en patrouille dans le secteur où se trouvait sa Némésis mais Gryph lui rappela tous les coups de bol et déveines qu'ils avaient connus jusque là et qui le fait qu'à chaque fois que Zayne avait utilisé la Force pour les aider, ils s'étaient retrouvés dans une situation inattendue. Celui-ci lui apprit alors que c'était à cause de son lien particulier avec la Force et de son manque de maîtrise ainsi que grâce à un sérieux coup de pouce du destin qui faisait qu'il tombait toujours au bon ou au mauvais moment. Alors qu'il exprimait ses regrets de ne pas avoir mieux maîtrisé les choses avant que Jarael n'en subisse les conséquences, Gryph lui rétorqua que les Jedi avaient tort et que ce don n'était pas une tare. En effet, il faisait que quoi qu'il arrive les choses finissaient toujours pas s'équilibrer pour Zayne et que même si une situation se présentait mal pour lui, tout finissait par s'équilibrer à nouveau. A présent qu'il connaissait cette loi immuable dans sa vie, Zayne devait apprendre à s'en servir.

Carrick, Zayne

Zayne évoque son lien particulier avec la Force avec Gryph
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Une fois arrivés à destination, Rohlan et Zayne furent largué en plein vol par le Testament et rejoignirent l'école en jetpack, le Mandalorien portant l'ex-Padawan. Quand Zayne sentit la présence maléfique du sabre-laser d'Exar Kun, il demanda à son compagnon de le larguer et traversa une verrière pour heurter Jarael alors qu'elle menaçait Chantique avec le sabre-laser d'Exar Kun. Celle-ci s'empara du sabre-laser et furieuse que le jeune homme soit venu à l'aide de son amie malgré ses tentatives pour l'éloigner d'elle, s'engagea dans un duel au sabre-laser contre lui. Lorsqu'elle lui demanda s'il n'avait pas assez de preuves pour rejeter Jarael, Zayne lui rétorqua qu'il savait que Jarael n'avait grimpé dans la hiérarchie du Crucible que pour pouvoir protéger ceux qu'elle supervisait et que ceux-ci l'avaient surnommé la Protectrice en remerciement. Il ajouta qu'il était parvenu à analyser les souvenirs de Truffe mais qu'il connaissait de toute façon suffisamment Jarael pour savoir qu'elle était la Protectrice et que c'était Chantique la Destructrice bien qu'elle ait tenté de le manipuler comme son père. Chantique réagit violemment à la mention de son géniteur et Zayne lui révéla alors que l'homme qui l'avait livrée au Crucible et qu'elle haïssait par-dessus tout se trouvait également dans le bâtiment. La Zeltronne mit alors fin à leur duel pour se précipiter à sa recherche. Zayne aida Jarael à se relever et lui apprit qu'Antos Wyrick et Démagol n'était qu'une seule et même personne et que l'école était un projet mandalorien, avant d'ajouter que les élèves avaient tous un lien puissant avec la Force et qu'il était donc soulagé qu'elle ait perdu le sabre-laser qui était un puissant artefact du Côté Obscur. A sa grande surprise, Jarael lui apprit qu'elle n'avait rien ressenti de particulier en tenant l'arme, à part qu'il était difficile à manier.

Carrick, Zayne

Chantique ne comprend pas que Zayne ne se soit pas détourné de Jarael
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Chantique, qui n'avait pu trouver son père et qui était revenue sur ses pas, utilisa alors la Force pour les envoyer valdinguer et déclara que c'était amusant car elle pouvait sentir le pouvoir du sabre-laser et qu'il amplifiait sa force. Alors que Zayne se redressait pour faire face à Chantique qui les menaçait avec le sabre-laser d'Exar Kun et celui du jeune homme qu'elle avait attirée à elle grâce à la Force, Démagol plongea un couteau dans le dos de la Zeltronne et lui demanda où étaient ses enfants. Chantique lui révéla qu'elle était sa fille, Kessarah, mais celui-ci ne s'intéressait qu'aux spécimens "réussis". Elle lui apprit alors que les autres se trouvaient dans la cour. Zayne et Jarael sortirent dans la cour à la suite de Démagol qui ne trouva rien. Chantique révéla alors que depuis qu'elle était devenue Magister Enrôleuse, elle avait commémoré chaque année le jour où son père l'avait vendue en enterrant vivant un des enfants d'Osadia dans la cour de l'école. Quand elle avait vu en rêve qu'il allait revenir, elle s'était débarrassée des survivants. Démagol ne comprenait pas comment ils avaient pu se faire battre par sa fille, qu'il considérait comme une ratée, et déclara qu'il pourrait reprendre son expérience à zéro, grâce aux gênes de Jarael.

  La jeune Arkanienne lui rétorqua qu'elle ne le suivrait pas, puis Zayne ajouta que ça ne marcherait jamais de toute façon. Démagol lui répondit qu'il n'y connaissait rien et qu'il était lui aussi un raté car il n'avait rien apprit sur la Force à Jarael durant leur voyage. Zayne lui révéla alors ce qu'il avait comprit un peu plus tôt : Chantique, que son père considérait comme un échec, possédait une puissante connexion avec la Force mais pas Jarael ni les autres enfants du Projet. En effet, la jeune Arkanienne n'avait rien ressenti au contact du sabre-laser d'Exar Kun et son talent au combat était seulement le fruit d'années d'entraînement. Démagol trouva le raisonnement de Zayne absurde jusqu'à ce qu'il comprenne que c'était lui et non Jarael qui avait détruit la chaîne sur Metellos 3. Rohlan, qui venait de les rejoindre, renchérit en lui disant qu'il l'avait brisé de la même manière qu'il l'avait violemment repoussé un peu plus tôt et qu'il était parvenu à cacher sa véritable nature à tous les Jedi qu'il avait rencontré : grâce à la Force qu'il avait utilisé sans en avoir conscience. Le Mandalorien ajouta que ses collègues savaient que si les enfants du projet pouvaient utiliser la Force, ce n'était pas grâce à ses expériences mais parce que Wyrick et sa fille le pouvaient. Chantique saisit alors l'occasion pour attaquer son père, brandissant le couteau que celui-ci lui avait planté dans le dos un peu plus tôt. Démagol fit alors appel à la Force pour attirer à lui les deux sabres-laser et Zayne, se souvenant des paroles de Gryph, en fit autant. Le Zeltron attrapa l'un des sabres-laser et l'alluma mais comme il s'agissait de l'arme à double lame d'Exar Kun, il fut transpercé en même temps que sa fille et ils moururent dans les bras l'un de l'autre. L'équilibre était à nouveau rétabli…

Carrick, Zayne

L'équilibre est rétabli
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 8 : Démon


  Zayne et ses compagnons retournèrent quelques jours plus tard sur Coruscant où le jeune homme remit le sabre-laser d'Exar Kun aux Jedi qui furent soulagés de pouvoir le mettre à l'abri. Un peu plus tard, il s'excusa auprès de Jarael de l'avoir jugée et d'avoir réagit de la manière dont elle craignait que ses amis le feraient s'ils découvraient son passé. Celle-ci le remercia et lui rappela que le lendemain cela ferait un an qu'ils s'étaient rencontrés, puis ajouta que c'était dommage qu'ils n'aient plus de raisons de se réjouir. Le jeune homme lui révéla alors qu'il l'avait conduite dans ce bâtiment précisément dans ce but et lui souhaita un joyeux anniversaire. Deux scions arkaniens firent alors leur apparition et Jarael reconnut avec émotion ses parents qu'elle croyait ne plus jamais revoir. Rohlan et Zayne lui expliquèrent alors que le Mandalorien avait interrogé les deux scientifiques durant sa quête de réponses et que Zayne avait eu une intuition en apprenant qu'il s'agissait de scions. Quand la jeune femme le remercia, Zayne lui répondit que c'était surtout grâce à Rohlan s'il avait retrouvé ses parents et s'aperçut alors que le Mandalorien avait disparu, n'emportant avec lui que la mallette contenant le costume de Spikes.

  Le lendemain soir, Zayne retrouva Gryph devant son restaurant qui ne désempilait pas depuis leur retour et où s'épanouissaient Slyssk et LB. Gryph lui dit qu'il regretterait que le jeune homme ne se joigne pas à lui mais celui-ci avait beaucoup à faire entre le Projet Lune Rogue et l'Ordre Jedi qui lui avait demandé d'aider les étudiants qui comme lui avaient des difficultés, sans parler de la guerre. Il voulait également profiter du Spécial Goethar qu'il avait récupéré après la mort de Démagol. Gryph manifesta son étonnement devant le fait que les Humains essayaient toujours de décider qui ils devaient être et lui déclara qu'il n'avait pas à se limiter à une seule chose et que s'il ignorait comment être quelqu'un, il pouvait toujours faire semblant. Il lui demanda d'ailleurs de faire semblant d'être un serveur car il était à court de personnel et que quelqu'un avait besoin que l'on répondre à une question à la table 17. Zayne accepta mais déclara à Gryph qu'il doutait que celui-ci puisse trouver un truc susceptible de le retenir à son service.

  Quand il se rendit à la table en question, il fut surpris d'y découvrir Jarael venue souhaiter l'anniversaire de leur rencontre. Celle-ci avait décidé de rester un moment sur Coruscant pour faire connaissance avec ses parents et réfléchir à ce qu'elle allait faire ensuite. Lorsqu'il lui demanda quelle était sa question, l'Arkanienne lui dit qu'elle avait entendu dire que certains Jedi évitaient les liens affectifs et le contact physique et lui demanda s'il en faisait partie. Amusé, Zayne détourna le regard et lui dit qu'il n'était plus un Jedi et que s'il avait été un de ces Jedi en question, il aurait fini par se faire virer. Jarael l'embrassa alors et ils partagèrent leur premier véritable baiser. Puis, Zayne lui demanda en plaisantant si, quand elle parlait de contact physique, cela signifiait qu'elle allait recommencer à le frapper. Alors qu'elle lui demandait gentiment de se taire, Gryph exprima sa satisfaction : à présent qu'il avait entamé une relation amoureuse avec Jarael, Zayne resterait certainement quelques temps sur Coruscant...

Carrick, Zayne

Zayne et Jarael échangent un baiser
Image extraite du comics Knights of the Old Republic 47: Demon


  Après les événements d'Osadia, la famille de Zayne décida de quitter Dantooine où elle s'était refugiée lorsque la menace du Covenant pesait sur le jeune homme et de retourner sur leur monde d'origine, Phaeda. Zayne, qui se sentait las d'avoir du fuir à travers la galaxie pour une raison ou pour une autre durant un an, décida alors de leur rendre visite en espérant qu'il pourrait souffler un peu. Malheureusement, le gouvernement phaedien venait d'ordonner la mobilisation générale suite à la capture d'une planète voisine, Essien, par les Mandaloriens (-3 962) et dès que Zayne posa le pied sur le sol du spatioport, il fut emmené par l'armée. Ses amis l'encouragèrent à résister à son incorporation mais il ne vit aucune solution pour y échapper : il n'était plus un Jedi, il avait l'âge requis et il était apte. Se rebeller lui aurait valu une nouvelle condamnation à mort et une vie de fugitif, à nouveau. Mais il savait que tôt ou tard ses convictions pacifistes qui faisaient qu'il refusait de se battre se heurteraient à la réalité de la guerre et qu'il finirait par être face à une situation qu'il ne pourrait pas supporter.

  Au cours de sa formation en tant que fantassin, Zayne refusa de tirer avec son arme de service, ce qui perturba ses instructeurs. Ceux-ci finirent par l'autoriser à se servir de son sabre-laser en espérant qu'il pourrait frapper quelqu'un avec. Certains militaires, comme le sous-officier Scrope, prirent le pacifisme affiché du jeune homme pour de la lâcheté et lui témoignèrent le plus grand mépris. La première mission du bataillon de Zayne consista à épauler la Marine républicaine et un groupe de Jedi lors d'un assaut visant à reprendre. Mais la plupart des frères d'armes de Zayne étaient inexpérimentés et ne firent guère le poids contre les Mandaloriens. Durant la bataille, le jeune homme s'efforça de les protéger en repoussant les tirs ennemis avec son sabre-laser et en utilisant la Force sur leurs adversaires, surprenant Garcy qui ne l'avait probablement jamais vu en "mode Jedi". Son camarade le considéra de facto comme son officier supérieur, leur sergent étant mort ou blessé, et lui demanda ce qu'ils devaient faire.

Carrick, Zayne

Le soldat Carrick en action
Image extraite du comics Knights of the Old Republic : War #01

  Zayne lui dit qu'ils devaient bouger au plus vite car les Mandaloriens allaient revenir avec des renforts quand soudain le skiff de commandement approcha de leur position. Voyant qu'il s'apprêtait à tirer bien que ses camarades et lui soient dans sa ligne de mire, il plongea à terre et ordonna aux autres d'en faire autant. Le tir atteignait des Mandaloriens désarmés, ce qui choqua l'ancien Padawan et il cria aux occupants du skiff d'arrêter lorsqu'il vit qu'ils voulaient tirer sur leurs adversaires alors qu'ils battaient en retraite. Néanmoins, Zayne n'espérait pas grand-chose de leur part car le Capitaine Morvis se trouvait à bord du skiff et il n'aurait pas plus mal tomber à sa connaissance…

  Cela ne l'empêcha pas de faire ce qu'il estimait être juste et il monta à bord du skiff en espérant raisonner Morvis et Scrope et leur demander de cesser le feu car les Mandaloriens sur la plage n'étaient plus une menace. Mais Morvis refusa, arguant que c'était un remboursement pour ce que leurs ennemis avaient fait à Serroco et au Courageux, ainsi que pour tous leurs autres méfaits. Depuis le début de la guerre, les Mandaloriens n'avaient fait preuve d'aucune pitié et il avait l'intention de faire de même. Quand l'artilleur recommença à tirer sur les Mandaloriens qui se repliaient, Zayne intervint et dévia ses tirs. Furieux, Morvis lui demanda d'arrêter d'interférer, de descendre du skiff et de se battre comme un soldat ou il laisserait Scrope lui montrer ce qu'était un véritable carnage. Zayne lui rétorqua qu'il y avait sans doute une meilleure façon de faire, mais avant qu'il ait pu finir sa phrase, il sentit une perturbation dans la Force et l'utilisa pour faire tomber Morvis et Scrope juste avant qu'un droïde de guerre Basilisk ne percute le skiff.

Carrick, Zayne

Zayne porte secours au pilote du Basilisk
Image extraite du comics Knights of the Old Republic : War #01


  Fidèle à son bon cœur, Zayne descendit immédiatement du skiff pour porter secours à la pilote du Basilisk et l'aida à se relever, mais la Mandalorienne ne fut guère sensible à sa prévenance et lui décocha un coup de poing dans le menton, avant de se mettre en quête de son fils qui se trouvait également sur son véhicule avant le crash. Quand Morvis ordonna qu'on abatte la Mandalorienne, Zayne se mit derrière elle pour faire obstacle de son corps, puis actionna son jet-pack en lui recommandant de bien tenir l'enfant. Son acte lui valut d'être frappé une nouvelle fois au visage, cette fois par Morvis, furieux qu'il ait aidé un ennemi. Ce dernier ne fut guère sensible au fait que la Dévaronienne ait eu son enfant avec elle, avant de se demander à voix haute pourquoi les Jedi avaient voulu former un tel individu. Sarcastique, Zayne lui rappela qu'ils l'avaient formé jusqu'à ce que ses dingues de profs voient le futur et décident qu'il serait meilleur s'il mourrait. Il avait survécu mais pas ses camarades et c'était à ce moment-là qu'il avait compris que tuer des gens ne sauvait pas le futur mais le détruisait. Le jeune homme ajouta qu'ils pouvaient l'incorporer de force dans leur armée mais qu'ils ne pouvaient pas l'obliger à se battre. En effet, il ne se faisait pas confiance pour décider qui devait vivre ou mourir et encore moins à Morvis pour le faire, d'ailleurs il doutait même que les Jedi soient assez intelligents pour en décider.

  Il fut alors interrompu par une voix qui rétorqua que ses paroles ressemblaient à quelque chose qu'il avait lui-même dit autrefois. Il s'agissait de celle du Maître Jedi Dorjander Kace qui ajouta que personne n'était un plus grand iconoclaste que lui en son temps, mais qu'il s'était calmé avec l'âge. Kace annonça ensuite au Capitaine que ses Jedi avaient sécurisé la plage avant de demander qui était Zayne qui lui semblait familier. Morvis rétorqua que ce n'était personne et le félicita pour la réussite du débarquement. Quand les deux hommes projetèrent de brûler la forêt pour éliminer les Mandaloriens qui s'y étaient réfugiés, Zayne intervint et leur demanda pourquoi ils avaient besoin de faire ça : les Mandaloriens étaient déjà en train de se cacher et ils pouvaient les capturer plutôt que de les massacrer. Kace trouva ce concept étrange et inefficace avant de demander à Morvis de bombarder la forêt au crépuscule pendant que les Jedi sécuriseraient le Mont Sauvage, puis de les rejoindre avec toutes les forces disponibles, y compris une partie de l'équipage du Réciprocité.

  Plus tard, alors que Républicains et Phaediens se préparaient pour la suite de la bataille, Zayne déserta et s'enfonça dans la forêt en pensant à ce qu'il l'avait conduit sur Essien. Il savait depuis son incorporation qu'il finirait par se retrouver dans une situation qu'il ne supporterait pas mais il n'aurait jamais imaginé que ce serait si tôt. Quand il fut assez éloigné du camp républicain, il cria pour prévenir les Mandaloriens du danger et trébucha soudain. Il eut alors la surprise de trouver des armures mandaloriennes partielles trouées par des tirs de blaster parfois encore fumants flotter dans l'eau et ramassa un casque. Il comprit alors que quelque chose n'allait pas même s'il ne parvenait pas encore à mettre le doigt dessus. Soudain l'enfer se déchaîna derrière lui : les Républicains venaient de lancer le bombardement au Tibanna Six. Zayne saisit une réserve d'oxygène et courut droit devant lui, poursuivit par les flammes pour finir par sauter dans une petite étendue d'eau et se réfugia dans le lit de la crique.

Carrick, Zayne

Zayne fait une inquiétante découverte
Image extraite du comics Knights of the Old Republic : War #01


  Grâce au casque mandalorien et à la réserve d'oxygène, Zayne survécut à la dévastation de la forêt mais fidèle à sa maxime "Toujours au mauvais endroit au mauvais moment", il émergea près du skiff de commandement qui traversait les vestiges de la forêt, le casque mandalorien toujours sur la tête. Alors que le jeune homme constatait qu'il était juste un peu "cuit", Morvis descendit du skiff et lui demanda s'il était est un traître qui était allé prévenir ses amis mandaloriens, puis sortit les vestiges d'une armure de Néo-Croisé et lui demanda avec ironie de le prévenir maintenant. Zayne alluma alors son sabre-laser mais au lieu de s'en servir contre le Capitaine comme celui-ci le craignait, il l'utilisa pour décapiter l'armure, lui montrant qu'il n'y avait jamais eu personne dedans. L'ex-Padawan déclara alors qu'aucun Mandalorien ne s'était jamais caché dans la forêt et qu'il s'agissait d'une ruse pour pousser tous les soldats à quitter leur vaisseau et les mettre à l'aise.

Carrick, Zayne

Zayne fait comprendre à Morvis qu'il est tombé dans un piège
Image extraite du comics Knights of the Old Republic : War #01


  Alors que Morvis s'apprêtait à dire à voix haute l'imaginable, c'est-à-dire que les Jedi les avaient trompés et qu'ils étaient tombés dans un piège, un grand nombre de Basilisk et de guerriers en jet-pack surgirent. Alors qu'ils s'apprêtaient à faire feu, Zayne bondit sur Morvis, les sauvant tous les deux du mitraillage ennemi. Quand ils se relevèrent, il ne restait rien de leurs compagnons et ils furent sidérés de voir leurs anciens alliés Jedi en armures mandaloriennes, leurs sabres-laser à la main. Dorjander Kace s'adressa alors à eux et lui apprit que contrairement à la République, les Mandaloriens trouvaient une utilité aux prisonniers, bien que ses camarades et lui soient devenus volontairement des Chevaliers Mandaloriens. Avant d'ajouter que Zayne et Morvis, ainsi que l'équipage du Réciprocité venaient d'être recrutés…

Carrick, Zayne

Les Chevaliers Mandaloriens révèlent leurs vrais visages
Image extraite du comics Knights of the Old Republic : War #01


  Il semble que Zayne Carrick se distingua au cours des années qui suivirent et finit par être considéré comme un héros de la République. Une station, qui était déjà très vieille durant la Guerre Froide, fut baptisée en son honneur. Elle fut au départ une simple plate-forme pour le trafic des civils à l'intérieur du territoire de la République mais avec le retour des Sith et l'éclatement de la Grande Guerre Galactique, elle prit une grande importance stratégique qui lui valut d'être plusieurs fois la cible d'attaques et d'actes de sabotages, auxquels elle résista à chaque fois, se montrant aussi robuste que l'homme à qui elle devait son nom. Durant la Guerre Froide qui suivit ce conflit, elle devint le point de ralliement de la flotte républicaine.

Les catégories suivantes peuvent vous intéresser




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Carrick, Zayne
Nom
Carrick, Zayne
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Padawan Jedi
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
14/12/2008

Date de modification
11/02/2014

Nombre de lectures
30 503


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Fiches en relation

Sources
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps...
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 3 : Au coeur de la peur
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 4 : L'Invasion de Taris
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 5 : Sans pitié !
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 6 : Ambitions contrariées
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 7 : La Destructrice
Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 8 : Démon
Knights of the Old Republic 00 : Crossroads
Knights of the Old Republic 01 : Commencement, Partie 1
Knights of the Old Republic 02 : Commencement, Partie 2
Knights of the Old Republic 03 : Commencement, Partie 3
Knights of the Old Republic 04 : Commencement, Partie 4
Knights of the Old Republic 05 : Commencement, Partie 5
Knights of the Old Republic 06 : Commencement, Partie 6
Knights of the Old Republic 07 : Flashpoint, Partie 1
Knights of the Old Republic 08 : Flashpoint, Partie 2
Knights of the Old Republic 09 : Flashpoint Interlude : Homecoming
Knights of the Old Republic 10 : Flashpoint, Partie 3
Knights of the Old Republic 11 : Reunion, Partie 1
Knights of the Old Republic 12 : Reunion, Partie 2
Knights of the Old Republic 13 : Days of Fear, Partie 1
Knights of the Old Republic 14 : Days of Fear, Partie 2
Knights of the Old Republic 15 : Days of Fear, Partie 3
Knights of the Old Republic 16 : Nights of Anger, Part 1
Knights of the Old Republic 17 : Nights of Anger, Part 2
Knights of the Old Republic 18 : Nights of Anger, Part 3
Knights of the Old Republic 19 : Daze of Hate, Part 1
Knights of the Old Republic 20 : Daze of Hate, Part 2
Knights of the Old Republic 21 : Daze of Hate, Part 3
Knights of the Old Republic 22 : Knights of Suffering, Part 1
Knights of the Old Republic 23 : Knights of Suffering, Part 2
Knights of the Old Republic 24 : Knights of Suffering, Part 3
Knights of the Old Republic 25 - Vector #1
Knights of the Old Republic 26 - Vector #2
Knights of the Old Republic 27 - Vector #3
Knights of the Old Republic 28 - Vector #4
Knights of the Old Republic 29 - Exalted #1
Knights of the Old Republic 30 : Exalted #2
Knights of the Old Republic 31 : Turnabout
Knights of the Old Republic 32 : Vindication #1
Knights of the Old Republic 33 : Vindication #2
Knights of the Old Republic 34 : Vindication #3
Knights of the Old Republic 35 : Vindication #4
Knights of the Old Republic 36 : Prophet Motive, Partie 1
Knights of the Old Republic 37 : Prophet Motive, Partie 2
Knights of the Old Republic 38 : Faithful Execution
Knights of the Old Republic 39 : Dueling Ambitions, Part 1
Knights of the Old Republic 40 : Dueling Ambitions, Part 2
Knights of the Old Republic 41 : Dueling Ambitions, Part 3
Knights of the Old Republic 42 : Masks
Knights of the Old Republic 43 : The Reaping, Part 1
Knights of the Old Republic 44 : The Reaping, Part 2
Knights of the Old Republic 45 : Destroyer, Part 1
Knights of the Old Republic 46 : Destroyer, Part 2
Knights of the Old Republic 47 : Demon, Part 1
Knights of the Old Republic 48 : Demon, Part 2
Knights of the Old Republic 49 : Demon, Part 3
Knights of the Old Republic 50 : Demon, Part 4
Knights of the Old Republic : War 01
Knights of the Old Republic Handbook
The Old Republic
Vector Vol. 1

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire