Nas Choka


Nas Choka était un brillant officier Yuuzhan Vong qui fut le Maître de Guerre dans les dernières années de leur invasion et contribua à rétablir la paix.

  "Avec tout le respect que je vous dois, Amiral, puis-je me permettre de vous rappeler que Nas Choka est un Maître de Guerre beaucoup plus rusé que ne l'était Tsavong Lah ?"
Un officier de l'Alliance Galactique peu avant la bataille de Mon Calamari.

Au cours de la dévastatrice Guerre des Yuuzhan Vong, la violence des extragalactiques provoqua la haine des populations de la galaxie à leur encontre. Par conséquent, bien peu d'entre eux eurent l'occasion d'être considérés avec respect voire estime en dehors de leur propre espèce. Les exemples furent rares mais les plus connus furent sans aucun doute Harrar, devenu ami des Jedi, Czulkang Lah, reconnu pour ses compétences militaires et Nas Choka, le stratège qui contribua à la paix après avoir frôlé la victoire.

I. Suprême Commandeur [haut]


  Nas Choka vint au monde à bord du convoi de vaisseaux-mondes, alors que celui-ci abordait une nouvelle galaxie. Le jeune guerrier était l'un des plus fidèles soutiens à un prétendant au trône, Shimrra Jamaane, et le soutint tout naturellement lorsqu'il se dressa contre Quoreal pour s'emparer du titre de Seigneur Suprême. Il participa alors à la purge des partisans du souverain déchu. Sous le règne de Shimrra, il devint Suprême Commandeur et contribua probablement à mettre au point la stratégie d'invasion de cette galaxie toute proche.

  Lorsque l'attaque commença, Nas Choka demeura en arrière, chargé de commander le vaisseau-amiral de la vague principale. A cette époque, il était déjà reconnu parmi les siens pour ses compétences et sa noblesse, trait de caractère souligné par ses tatouages rituels et sa pilosité faciale, et dirigeait l'organisation des forces extragalactiques en l'absence du Maître de Guerre Tsavong Lah. Il manœuvra de manière à assister Nom Anor dans ses manigances pour éliminer les Jedi et affaiblir la Nouvelle République, lui faisant confiance en dépit de son animosité sur son interprétation des motivations des Hutts.

  Il prévit rapidement un traitement pour les populations qui résisteraient inévitablement à la domination des Yuuzhan Vong, une manière de les endoctriner sans avoir à les massacrer, différant par là de la plupart de ses congénères. Il possédait également ses propres soldats et aides de camp envers lesquels il manifestait une grande confiance et une surprenante tolérance en dépit de sa piété de guerrier, acceptant les remises en cause si l'intelligence était au rendez-vous. Moins imposant physiquement que d'autres représentants de son espèce avec sa carrure longiligne, il arborait semble-t-il un nombre limité d'implants, préférant une longue chevelure et une barbe soignée à une apparence agressive, à l'opposé du fanatisme de Tsavong Lah.

  Lorsqu'il rejoignit la zone de front, Nas Choka ne fit pas mystère de sa piètre opinion de Nom Anor, opinion qu'il appliquait aux Intendants de façon globale. Il l'accusa publiquement de collusion avec les Forces Prétoriennes Vong et lui reprocha vivement ses plans incluant la Prêtresse Elan. A l'inverse de son supérieur direct, il affirma très vite que les Jedi ne constituaient pas une menace majeure pour les plans de Shimrra. Son travail, conjoint à celui de Malik Carr, lui permit de s'emparer facilement de Tynna, et il n'hésita pas à traiter lui-même avec les Hutts d'égal à égal, se sortant aisément de leurs mensonges.

II. Vainqueur des Hutts [haut]


  Cependant, il tomba dans un piège de la Nouvelle République, bien renseignée par les Hutts avec lesquels il traitait, qui anéantit ses forces grâce à un tir de Centerpoint. Furieux, il exerça des représailles en se lançant dans une longue campagne dans l'espace hutt pour soumettre les redoutables seigneurs de Nal Hutta. Les principaux combats furent gagnés rapidement mais il gagne en expérience et subtilité au cours de plusieurs années de guérilla. Si la Nouvelle République ne s'en mêla pas, les Hutts lui opposèrent une vive résistance qui le décida à utiliser les bactéries de vongformation sur plusieurs tels que Nal Hutta.

  La campagne de Nas Choka fut particulièrement longue et difficile, bien plus que ne le laissait suggérer la morphologie et le mode de vie hédoniste des Hutts. Leurs planètes elles-mêmes résistaient à cette invasion, ce qui n'empêcha pas le Suprême Commandeur de les dominer, les poussant à s'allier aux Jedi dans leur désespoir. Des groupes de résistants se formèrent, harcelant les Yuuzhan Vong sur tous les terrains, renouant avec la mentalité guerrière des Hutts oubliées depuis des millénaires. Nas Choka eut à affronter de nombreuses surprises, telles que la réactivation d'une armée entière de droïdes de combat de Xim le Despote, capturés lors de la bataille de Vontor.

  En raison de cette campagne, Nas Choka ne prit pas part à la conquête de Coruscant et ne fit son retour à la cour du Seigneur Suprême qu'à la mort de Tsavong Lah, restant dès lors sur Yuuzhan'tar. Il fut alors promu Maître de Guerre, intégrant les rangs de l'élite des castes, l'un des piliers de la civilisation Yuuzhan Vong. Il hérita cependant d'une position délicate, ses forces ayant été sévèrement entamées par les tactiques risquées voire suicidaires de son prédécesseur. L'une de ses premières actions fut de tirer avantage, non plus de la faiblesse militaire de ses ennemis mais de leur défaillance au niveau des communications pour stabiliser la situation.

III. Changement de stratégie [haut]


  Par le biais des Brigades de la Paix, il fit aborder de nombreux mondes coupés de la galaxie pour les pousser à se rendre, en saboter les défenses et s'emparer d'esclaves pouvant être utilisés sur le champ de bataille. Sa priorité était d'économiser ses guerriers et ses vaisseaux le temps d'en élever ou cultiver suffisamment. Il s'attaqua également aux puissances armées potentiellement dangereuses telles que les Yevethas, éradiqués jusqu'au dernier, les Ssi-ruuk, ou les Vestiges de l'Empire. Néanmoins, l'aveuglement du commandant envoyé sur Bastion et la détermination des Impériaux firent échouer cette dernière tentative.

  De cette manière, Nas Choka imposa rapidement son style à la stratégie globale des Yuuzhan Vong, rendant ses homologues au sein de l'Alliance Galactique d'autant plus méfiants. Ils comprirent très vite qu'ils avaient affaire à un chef militaire plus subtil que Tsavong Lah, abandonnant la traque des Jedi pour des objectifs plus militaires. Pourtant, le Maître de Guerre regretta ces campagnes, certainement poussées par Shimrra, considérant que les attaques avaient favorisé des alliances alors qu'il aurait pu se servir de ses victimes pour diviser la galaxie. Ses adversaires eurent un petit répit avec l'apparition de Yu'shaa, dont la parole hérétique déstabilisait la société des Yuuzhan Vong. Sa traque fut l'une des missions prioritaires que lui confia Shimrra, à l'occasion de laquelle il démontra une nouvelle fois sa loyauté envers le Seigneur Suprême.

  Il ne négligea pas la guerre pour autant en s'attachant à faire comprendre à ses guerriers le péril pour les Yuuzhan Vong à se sacrifier systématiquement sans envisager la retraite stratégique. Il n'hésita par ailleurs pas à récompenser Zhat Lah lorsqu'il revint de Fondor, une défaite cinglante, pour sauver quelques vaisseaux indemnes. Néanmoins, Nas Choka commençait à avoir des difficultés à contrer les nombreuses feintes de l'Alliance galactique, coordonnées grâce à leurs communications instantanées. Il utilisa alors le mabugat kan, un dérivé du basal dovin créé par des Modeleurs hérétiques, pour détruire le réseau HoloNet, ce qui porta un coup dur à ses ennemis.

Dans les derniers temps du conflit, il retrouva Malik Carr, rétrogradé après la destruction de sa flotte par Centerpoint, et lui rendit son grade de Suprême Commandeur suite à ses actions avisées lors d'une attaque de l'Alliance Galactique. Il finalisa peu après la conquête de Caluula et envoya Carr y établir une base destinée à leurrer les analystes militaires ennemis. Ceux-ci pensèrent voir à travers le jeu du Maître de Guerre et décidèrent de profiter de ses "erreurs" pour l'affronter et le vaincre alors même qu'il réunissait une flotte gigantesque dans l'espoir de les faire fuir de leur capitale, Mon Calamari.

  Sur la nouvelle Yuuzhan'tar, le sacrifice censé apporter la victoire à Nas Choka fut saboté par des hérétiques et les sanctions meurtrières de Shimrra ne firent que révéler l'ampleur du mouvement. Néanmoins, il poursuivit sa préparation à l'ultime confrontation, affinant sa stratégie tandis que les Amiraux Sien Sovv et Traest Kre'fey de l'Alliance Galactique redoublaient de subtilité pour le leurrer. Le Maître de Guerre tenta pourtant de retarder l'instant de la bataille, osant même soulever ses objections et exposer ses alternatives à Shimrra, préférant renforcer ses forces et soumettre ses ennemis un à un plutôt que jeter toute sa flotte dans un combat probablement non décisif.

IV. Ultimes affrontements [haut]


  Il regretta souvent la décision des dirigeants de chaque camp de combattre, sachant qu'une retraite de l'Alliance Galactique en plein combat déclencherait une guérilla extrêmement longue. Il prit ses précautions en estimant même les dégâts d'une éventuelle attaque sur Yuuzhan'tar, devinant ainsi les intentions cachées de Sovv et Kre'fey. Lorsqu'il ne put plus retarder le combat, il emmena ses cinq mille vaisseaux capitaux sur Mon Calamari en se heurtant volontairement à tous les champs de mines sur son chemin afin de débarrasser la voie de retour. A bord de son navire amiral, le Destrier de Yammka, il supervisa le combat, analysant les pertes.

  Alors que ses adversaires pensaient l'avoir percé à jour en remarquant la forme de yammosk de sa formation, il s'en servit pour les attirer en exposant des forces sacrifiables. Les chasseurs de l'Alliance Galactique se précipitèrent pour frapper des points faibles mais la contre-attaque en élimina une grande partie avant de les enfermer, endommagés, au milieu de forces indemnes. Cette succession de feintes et parades se poursuivit à mesure que Nas Choka emmenait son armada au plus près de la planète océanique. Il comprit toutefois que la résistance n'était pas aussi importante qu'elle aurait pu l'être et que ses adversaires ne jouaient finalement pas leur va-tout.

  Déduisant aisément la stratégie de Sovv et Kre'fey, il envoya une fraction de sa flotte sur Contruum. La moitié de la force de l'Alliance Galactique y patientait, dans le plus grand secret, en attendant le signal de l'attaque sur Yuuzhan'tar. Cette division des troupes Yuuzhan Vong déstabilisa les défenseurs de Mon Calamari qui ne surent comment réagir. Peu après, Nas Choka fut informé de l'irruption de Zonama Sekot dans le ciel de sa capitale et cessa immédiatement le combat, rappelant tous ses vaisseaux pour protéger le Seigneur Suprême.

  Il fit aisément le lien avec la découverte de Zho Krazhmir des décennies plus tôt mais, contrairement à la plupart de ses congénères, ne considérait pas cette planète comme un mauvais présage, se limitant à l'interprétation stratégique des faits. Il se prépara à la défense, chose inhabituelle pour son peuple, et lança l'attaque sur le monde vivant sur ordre de Shimrra avec un vaisseau infecté par Alpha Rouge pour le détruire. Son armada se répartit sur trois fronts entre l'orbite de l'ancienne Coruscant, le siège de Zonama Sekot et une ligne de défense à Muscave, planète excentrée du système.

  Nas Choka mena son vaisseau sur ce front, non sans superviser l'ensemble de la bataille, mais il ne put empêcher les troupes de l'Alliance Galactique de mener le combat à la surface même de la capitale galactique. Persuadé de sa victoire, il dédaigna les indicateurs de la défaite imminente au profit d'un acharnement sur Traest Kre'fey. Il refusa même de croire en la mort de Shimrra, relayée par Harrar, jusqu'à ce que le vaisseau du Seigneur Suprême se désagrège sous ses yeux. Conscient de sa défaite, il laissa ses guerriers choisir entre la reddition et le sacrifice tandis qu'il optait lui-même pour la première solution dans l'espoir de conserver un peu d'honneur.

  En tant que seul membre libre et vivant de l'élite des Yuuzhan Vong, Nas Choka fut épargné et dispensé d'un jugement pour crime de guerre afin de maintenir le calme parmi les extragalactiques. Il se rendit à bord du Ralroost quelques jours plus tard, résigné, pour remettre son bâton tsaisi, symbole de son autorité, aux représentants de l'Alliance Galactique présents en grand nombre pour l'occasion. Il confirma sa reddition en basique avant de demander à se suicider, privilège qui lui fut refusé. Initialement sceptique, il accepta progressivement les arguments de Harrar et des Jedi, ainsi que les conditions des vainqueurs.

  Il fit en sorte que les Modeleurs aident l'Alliance Galactique dans la reconstruction de sa capitale tout en rappelant ou traquant lui-même ceux de ses guerriers qui ne s'étaient pas rendus. Bien que son autorité lui permît d'obtenir une large coopération, cette œuvre de pacification prit plusieurs semaines. La bonne volonté de Nas Choka eut un effet supplémentaire bienvenu, celui d'empêcher Cal Omas d'accéder à la demande massive d'éradiquer l'ensemble des guerriers voire des Yuuzhan Vong. Il est probable qu'il quitta ensuite l'espace connu en s'installant sur Zonama Sekot, comme l'essentiel de ses congénères. Des décennies plus tard, les Jedi trouvèrent un nouvel allié en la personne de Choka Skell, dont le prénom apportait la preuve que le souvenir du dernier Maître de Guerre était toujours respecté.


Actualités en relation

Marvel : Une preview pour Age of Resistance - Rey #1 et Rose Tico #1

Continuant sur sa lancée des dernières semaines, Lucasfilm a mis en ligne une nouvelle preview - une double preview, même ! - pour la minisérie Age of Resistance, en nous faisant découvrir les premières pages des deux prochains...


Marvel : Sortie d'Age of Resistance - Poe Dameron #1

Nous sommes mercredi, c'est donc jour de sortie aux États-Unis pour les comics Star Wars de chez Marvel ! Cette semaine, trois nouvelles parutions sont à signaler : Galaxy's Edge #5, Age of Resistance - General Hux #1 et Age of Resistance...


Star Wars 9 : Fuite de quelques concept-arts

Cela faisait très longtemps : voilà (enfin?) une nouvelle fuite concernant l'Episode IX ! Comme d'habitude en ce qui concerne les fuites de qualité, c'est à nouveau le site américain Makingstarwars qui a mis en ligne ces croustillants nouveaux...


HoloNet : Les 10 ans de Dark Reivilo au sein de l'équipe

C'est aujourd'hui un jour particulier pour notre rédacteur Dark Reivilo, grand adorateur des Ewoks et des Hutts, et admirateur de Mara Jade. En effet, il fête aujourd'hui ses 10 ans au sein de l'équipe encyclop...


Marvel : Sortie de Target Vader #1 et d'Age of Resistance - Finn #1

Deux nouvelles parutions Marvel sortent aujourd'hui aux États-Unis : Target Vader #1 ainsi qu'Age of Resistance - Finn #1 ! Comme d'habitude, nous vous proposons de faire un tour rapide de ces nouvelles publications Star Wars. Nous vous l'avions...


Informations encyclopédiques
Nas Choka
Nom
Nas Choka
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Armes
Vaisseau
Destrier de Yammka
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
12/12/2013

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 606


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.