Alpha (A-17)


Alpha était un soldat clone ARC de classe Alpha qui accompagna Obi-Wan Kenobi durant une bonne partie de la Guerre des Clones.

  Alpha-17 (surnommé Alpha par Anakin Skywalker) était l'un des 100 soldats ARC de classe Alpha qui furent créés par les Kaminoans pour la Grande Armée de la République en -32. A l'origine, les maîtres cloneurs de Kamino partirent de l'ADN du Mandalorien Jango Fett pour créer le soldat au génome unique qui serait la base de l'armée clone. Les premières expérimentations furent à leurs yeux un échec, car elles donnèrent naissance à ce qu'on appela plus tard les soldats ARC de classe Null. Ces clones étaient de parfaites répliques de Jango Fett, et étaient de ce fait tout sauf obéissants. Afin de pallier à ce problème, les Kaminoans créèrent une seconde vague de clone, au nombre de 100 et modifiés de sorte à être plus malléables et utilisables que les Null. C'est ainsi que les ARC de classe Alpha virent le jour.

  Cependant les Alphas, bien que plus obéissants que les Null, était encore trop indépendants et surtout trop têtus pour faire de bons fantassins. Les Kaminoans créèrent donc une troisième version qui donna enfin naissance aux soldats clones de base. Les ARC, Null et Alpha, furent sauvés de la destruction par Jango Fett et Kal Skirata, qui les entraînèrent pour faire d'eux des forces spéciales, d'où leur nom d'Advanced Recon Commando [Commando de reconnaissance avancé]. Les ARC Null furent entraînés par Skirata et les Alpha par les Cuy'val Dar et Jango Fett lui-même. C'est ainsi que le clone ARC Alpha-17 et ses 99 congénères furent durement entraînés pour devenir l'élite de l'armée clone

Alpha (A-17)


  Leur indépendance fit néanmoins que les ARC n'étaient pas parfaitement contrôlables et les Kaminoans ignoraient jusqu'à quel point ils resteraient tranquilles sur Kamino et loyaux à la République. Afin d'éviter qu'ils ne causent des problèmes regrettables, les ARC Alpha furent placés en état de stase pendant des années. Ainsi, ils ne participèrent pas à la Bataille de Géonosis et ne surent rien du début de la Guerre des Clones, bien qu'ils savaient qu'ils avaient été créés pour épauler les Jedi contre tout ennemi s'opposant à la République.

  Ce n'est que lorsque la Confédération des Systèmes Indépendants s'attaqua directement à la planète-océan, siège de l'armée clone, deux mois après Géonosis que les Alpha furent réveillés par Lama Su, qui estima que libérer leur potentiel à ce moment ne pouvait que leur être utile, surtout que la situation était désespérée. Une fois réveillés et rééquipés de leur armure, Alpha-17 et les autres ARC Alpha se lancèrent alors à l'assaut des forces séparatistes. C'est à ce moment qu'Alpha-17 fit connaissance avec les Jedi Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Shaak Ti.

  Alpha et deux autres ARC prirent en charge la libération d'un secteur de Tipoca où se trouvaient de jeunes clones en cours de formation. Les forces droïdes étaient venues à bout de la résistance des soldats clones et les jeunes auraient péri à leur tour si les trois ARC n'étaient pas arrivés à temps. Les jeunes furent reconnaissants à Alpha de les avoir sauvés, mais celui-ci se contenta de leur dire qu'ils auraient pu se défendre eux-mêmes en ramassant une arme au sol. Après tout, ils étaient nés pour ça. L'arrivée de Droidekas coupa court à la discussion. Les droïdes blessèrent ou tuèrent les deux autres ARC, laissant Alpha seul avec les jeunes. Ils parvinrent à se mettre à couvert mais la situation était critique, Alpha seul n'avait pas les moyens de venir à bout des deux droïdes. Par chance, Shaak Ti, qui avait suivi la scène à distance avec Lama Su depuis un centre de sécurité, vint à leur rescousse et oblitéra les ennemis. Alpha profita de la présence de Lama Su pour savoir quelle était la situation. Il apprit ainsi la mort de Jango Fett et que les installations étaient menacées. Sachant alors pertinemment quoi faire, Alpha entraîna Shaak Ti vers une autre section de la ville afin de protéger la troisième génération de clones (encore dans des cuves), tandis qu'il ordonna à Lama Su de mettre la seconde génération (les jeunes) à l'abri.

  En chemin ils affrontèrent des droïdes de combat. Shaak Ti pu alors faire une nouvelle démonstration de ses talents liés à la Force, ce qui impressionna Alpha, qui voyait une telle chose pour la première fois de sa vie (bien qu'il en avait entendu parler). Il utilisa une grenade à charge électrostatique qui détruisit les droïdes mais endommagea temporairement son armure, le paralysant pour quelques secondes. Alors que de nouveaux droïdes arrivaient, Ti et Alpha reçurent l'aide inattendue d'Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, tout juste repêchés de la haute mer où ils s'étaient écrasés avec leur chasseur. La réunion entre les trois Jedi tourna court lorsqu'Alpha la gâcha avec un cynisme très inhabituel pour un clone. Ayant une personnalité unique, assez proche de celle de Jango Fett, Alpha se démarquait des soldats clones de base aux côtés de qui les Jedi avaient pu se battre. Les manières brusques et le manque de tact d'Alpha les choquèrent un peu, Anakin trouvant même le clone impoli. Ne manquant pas de répartie, Alpha lui dit qu'il le trouvait bien suffisant pour quelqu'un qui était sur le point de perdre la guerre, notamment en perdant du temps à discuter au lieu d'avancer.

Alpha (A-17)


  Les présentations désormais faites, Alpha entraîna ses nouveaux alliés vers les laboratoires de clonage de la troisième génération de clones. La seule voie d'accès était un tunnel sous-marin reliant les deux sections. Alors qu'ils avaient fini de le traverser, des droïdes arrivèrent dans leur dos. Les Jedi n'eurent pas le temps de s'émerveiller devant les cylindres de clonage, Alpha les pressa de défendre l'entrée pendant que les droïdes fonçaient vers eux. Pendant ce temps, et à la mauvaise surprise des Jedi, Alpha entra le code d'auto-destruction du laboratoire. Cette manœuvre étrange s'expliquait par le fait qu'Alpha avait reçu des ordres stricts de Jango : en aucun cas les clones ne devaient tomber entre de mauvaises mains, ils grandissaient loyaux envers la République ou ils ne grandissaient pas du tout.

  Shaak Ti s'indigna et affirma qu'il y avait d'autres façons de protéger les clones de ce laboratoire. Alpha eut alors l'idée d'utiliser les pouvoirs de Force des Jedi pour rompre le tunnel et empêcher l'océan d'envahir le complexe tandis qu'ils le boucheraient avec ses propres débris, condamnant de ce fait tout accès au laboratoire sans l'inonder. Les trois Jedi s'exécutèrent et le plan d'Alpha fut un succès. Après quoi, il désactiva l'autodestruction. Shaak Ti le remercia d'avoir sauvé ses frères, mais la morosité du clone s'exprima à nouveau lorsqu'il affirma n'avoir fait que suivre les ordres de Jango, les clones eux-mêmes lui important peu. Les quatre guerriers n'eurent alors plus qu'à attendre la fin des combats pour être récupérés par les Kaminoans. De toute évidence, l'action coordonné des 100 ARC Alpha et des Jedi présents fut elle aussi un succès car Kamino fut sauvée et l'ennemi repoussé.

  Alpha et les ARC se retrouvèrent alors plongés dans la Guerre des Clones. Leur statut de soldats d'élite des forces spéciales fit qu'ils furent assignés aux missions les plus dangereuses et délicates, au même titre que les Commandos Clones, les seuls clones de base à leur ressembler le plus. Malgré la mort de Jango, les ARC restèrent loyaux à la République et acceptèrent de prendre leurs ordres des Généraux Jedi. Alpha se retrouva de ce fait à faire équipe avec Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker seulement quelques semaines après la Bataille de Kamino. Ils se retrouvèrent dans un vaisseau républicain en orbite d'Ohma'Dun l'une des planètes de Naboo, colonisée par les Gungans peu de temps après la Bataille de Naboo qui vit les Naboos et les Gungans s'allier pour repousser les armées droïdes de la Confédération du Commerce.

  C-3PO avait été envoyé par la Reine Jamillia prévenir la République que Boss Nass, le chef des Gungans, avait perdu contact avec la colonie sur Ohma'Dun. La première hypothèse de la padawan Zule Xiss, présente au briefing, fut que les Gungans avaient été attaqués par des mineurs d'épice. Mais Alpha n'était pas d'accord. Après avoir étudié le potentiel militaire et les tactiques Gungans, il était sûr que ces derniers étaient suffisamment forts et organisés pour que des mineurs d'épice ne puissent pas représenter une menace pour eux. Sauf s'ils avaient reçu l'aide de la CSI, comme le soupçonnait le Conseil Jedi d'après les dires d'Obi-Wan. La lune avait pu être attaquée afin de servir de base pour une attaque à grande échelle sur Naboo. Alpha étant un expert en reconnaissance, il préconisa l'envoi d'un petit commando à bord d'une simple canonnière volant vite et à basse altitude, pilotée par Anakin.

Alpha (A-17)


  Obi-Wan, Anakin, Zule et son Maître Glaive, Alpha et quelques soldats clones se rendirent de cette façon sur le lieu de la colonie Gungan. Le spectacle qu'ils découvrirent était alors on ne peut plus morbide : la lune était devenue un charnier à ciel ouvert de Gungans et de Fambaa, terrassés par un gaz mortel inconnu. Anakin, toujours aussi impulsif, se lança à l'assaut des droïdes qui fouillaient les cadavres. Alpha n'était pas d'accord pour qu'une attaque soit lancée, notamment à cause du manque de renseignements, mais la situation l'obligèrent lui et les clones à attaquer tous les autres droïdes afin qu'ils ne donnent pas l'alarme. Presque aussi vite, un nouvel ennemi se montra, massacrant les clones avant de narguer les Jedi. Le colosse apparemment invincible, puisqu'il survécut à de nombreux coups de sabre laser et à un parfait tir entre les deux yeux de la part d'Alpha, déclara s'appeller Durge et être un tueur de Jedi, ainsi que le responsable du massacre perpétré à l'encontre des Gungans.

  Durge laissa échapper durant ses monologues que des otages se trouvaient non loin. Obi-Wan envoya alors Anakin et Alpha les récupérer tandis que lui, Xiss et Glaive tenteraient d'éliminer le mercenaire. Alpha répliqua que se séparer était une erreur tactique et que les otages étaient une perte acceptable. Mais bien entendu une telle froideur n'existe pas chez les Jedi et Obi-Wan du ordonner à Alpha d'aller avec Anakin. Les deux guerriers quittèrent leurs amis et se frayèrent un chemin à coup de sabre laser et de blaster jusqu'aux otages humains. Ensemble ils vinrent à bout des droïdes les gardant, Alpha fut à nouveau impressionné par les petits trucs que permettaient la Force. Tandis qu'on les libérait, les otages informèrent Alpha que les séparatistes étaient prêts à répandre le gaz sur Naboo depuis des vaisseaux encore stationnés à proximité, en les faisant s'écraser sur Theed et faisant endosser la responsabilité de l'«accident" aux mineurs d'épices.

  En chemin, Anakin discuta avec Alpha. Il lui demanda ce qu'il pensait du fait que tout le monde l'appelle "le clone", ce qui est assez impersonnel. Ce dernier affirma n'y prêter aucune importance. Toujours dérangé par cette appellation, Anakin affirma vouloir trouver un nom pour lui. Alpha lui répondit une fois de plus par la négative, car il possédait déjà un matricule, à savoir A-17, pour Alpha-17. Anakin décida alors de l'appeler Alpha et c'est sous ce surnom qu'il fut connu de tous par la suite. Toujours aussi arrangeant, Alpha lui dit qu'il se moquait de la façon dont il l'appelait du moment qu'il surveillait leurs arrières.

  Ils finirent par arriver aux vaisseaux, bien évidemment gardés par des droïdes. Tandis que de son côté Obi-Wan faisait à ses dépens la connaissance d'Asajj Ventress, Anakin parvint à créer une diversion auprès des droïdes afin de laisser le temps à Alpha de placer des explosifs sur les réserves de carburant du site. Les charges explosèrent, propulsant Alpha en l'air qui, bien qu'il s'était éloigné à toute vitesse, n'avait pas eu le temps de se mettre à couvert. La destruction de Naboo avait été évitée. Malheureusement, le bruit attira Durge, qui asséna à Alpha un puissant coup de poing, alors que ce dernier venait à peine de se remettre du souffle de l'explosion. Le clone tenta de se défendre, mais Durge était bien trop fort pour lui. Tout en lui mettant une raclée, le Gen'Daï lui expliqua qu'il était jaloux de la renommée de Jango car lui-même était meilleur, mais indisponible (car il avait été enterré vivant par des Mandaloriens). Afin de rattraper son retard et de se venger de Jango (qui, rappelons-le, était Mandalorien), Durge décida de tuer tous les clones existant, à commencer par Alpha.

Alpha (A-17)


  Grâce à l'intervention d'Anakin, cela put être évité et Durge fut blessé. Alpha et le Jedi se précipitèrent alors vers les autres afin de leur porter secours. Glaive avait été tué et Zule Xiss gravement blessée, laissant Obi-Wan seul aux prises avec la Jedi Noire. L'arrivée du clone et du padawan coupa court au duel, Durge se servant de son jetpack dorsal pour récupérer Asajj et s'enfuir avec elle. Obi-Wan remercia Alpha, qui, toujours aussi amical, lui affirma que la mort d'un Jedi était une perte inacceptable. Il ramassa Zule et Anakin les ramena à bord du vaisseau à bord de la canonnière avec laquelle ils étaient arrivés. Les pertes avaient été lourdes mais Naboo avait pu être sauvée. Clones et Jedi savaient désormais également à quoi s'en tenir, la CSI étant prête à absolument tout pour détruire la République.

  Alpha eut d'autres assignations après cela. Certaines secrètes, d'autre en équipe avec des Jedi, dont Obi-Wan. Un an et trois mois après la Bataille de Géonosis, la Guerre des Clones perdurait, se développant sur un nombre toujours plus grand de front, mettant à mal les ressources de la République. Sur la planète Jabiim, une insurrection menée par les séparatistes décima une grande partie des forces de la république qui y était présente. Afin de permettre l'évacuation des troupes et des civils loyaux à la République, les Jedi et les clones se battirent de toutes leurs forces contre les séparatistes, cette fois des humains et non des droïdes. Cette bataille était tellement pénible que la République déploya de nombreuses ressources. C'est ainsi qu'Alpha fut déployé (peut-être avec d'autres ARC, mais on ne le saura jamais) sur le front, chose désespérée car les ARC étaient d'excellents commandos mais ils n'étaient pas des unités d'infanterie classiques. Alpha ne manquait toutefois pas de ressources.

Alpha (A-17)


  Alpha se retrouva à nouveau à faire équipe avec Obi-Wan et Anakin. Tous les trois ils firent partie de la principale vague d'assaut lancée contre une forteresse séparatiste. Les rebelles se battaient de toutes leurs forces eux aussi et ne montraient aucune pitié. De ce fait, Alpha fit de même, n'hésitant pas à exécuter des blessés, ce qui suscita la colère des deux Jedi. D'un point de vue Jedi, abattre un homme à terre est un crime et il n'aiderait pas les rebelles à bien voir leurs ennemis. Alpha pensait au contraire qu'instaurer la peur dans leur cœur permettrait à la République de prendre l'avantage sur eux. Mais les Jedi étant les plus hauts gradés, Alpha du obéir et épargna alors les blessés comme demandé. Cependant, il était clair qu'il n'en pensait pas moins. Comme tout clone, Alpha songeait d'abord à gagner la guerre, il se moquait du facteur humain et n'avait aucune pitié pour ses ennemis. C'est quelque chose qui tout le long de la Guerre des Clones opposa clones et Jedi, sans pour autant que cela devienne un réel problème, les clones étant assez obéissants pour faire comme les Jedi souhaitaient.

Alpha (A-17)


  Comme les ennemis commençaient à se replier, Alpha conseilla à Obi-Wan que des forces les prennent de flanc. Obi-Wan relaya l'ordre aux Padawan qui prenaient part au combat. Alpha eut une remarque dédaigneuse envers les jeunes combattants, car il avait peu de considération pour ces jeunes guerriers non entraînés à la morale incompatible avec la guerre. Juste après que la République ait capturé la base ennemie, la troisième en plusieurs semaines de combat, Alto Stratus, le leader de l'insurrection séparatiste, envoya un violent message de soutien à ses troupes, qui fut capté par la République. Cela souleva le problème qui pouvait mettre un terme à cette guerre : où était-il et comment l'attraper ? A la manière des Jedi bien entendu, car à en croire Alpha ce dernier avait un plan qui pouvait marcher mais que les utilisateurs de la Force n'aimaient pas, à savoir faire assassiner tous les politiciens de ce monde (plus ou moins discrètement…). Alpha était persuadé que c'est ce qui arriverait de toutes façons, mais n'insista pas devant les énièmes remontrances d'Obi-Wan. Cependant il souligna un point important qui fut partagé : plus les troupes progressaient en avant, plus elle s'éloignaient de la base mère, les rendant plus vulnérables et les laissant sans ressources.

Alpha (A-17)


  Et ce que craignait Alpha finit par arriver : Alto Stratus lança presque toutes ses forces contre la base mère de la République. Epaulées par des droïdes de combat, les forces séparatistes infligèrent de lourdes pertes aux clones et aux Jedi présents. Alpha, Obi-Wan et Anakin, écoutant les conseils du premier, s'étaient cependant rendus sur place en vitesse à l'aide d'un speeder. Ils purent ainsi venir en aide aux troupes présentes. Mais même ces trois puissants guerriers ne pouvaient pas faire pencher la balance en faveur de la république. Les forces d'élite de Stratus, les Nimbus, faisaient des ravages grâce à leurs bottes à répulseur qui accéléraient leurs déplacements. Alpha avait beau s'amuser à tirer dans les bottes pour envoyer les Nimbus dans les airs, cela ne suffisait pas. Des saboteurs placèrent des charges sur un TB-TT, le faisant s'écrouler. Obi-Wan et Alpha se précipitèrent à l'intérieur du véhicule pour sauver les clones s'y trouvant, mais l'engin explosa pour de bon. Dès lors, les deux guerriers furent considérés comme morts au combat. Par la suite, la bataille de Jabiim fut une défaite cuisante pour la République, la plus meurtrière à ce jour. Anakin Skywalker parvint à s'en sortir vivant grâce à une manigance du Chancelier Suprême Palpatine.

  Mais Alpha et Kenobi n'étaient pas morts. En réalité, Asajj Ventress s'était servie de l'explosion du blindé pour les enlever tous les deux et les ramener sur Rattatak, son monde natal. Là, elle passa des jours et des jours à les torturer. Alpha avait été entraîné pour résister à la torture et ne pas parler. Aussi Asajj lui fit d'innombrables coupures sur tout le corps avec sa dague, une pour chaque question non répondue. Mais cela n'impressionnait pas l'ARC, pas plus que les fausses promesses de le laisser partir en vie s'il donnait la position des points clés et capitaux de la République. Alpha se moquait d'Asajj, ne donnant que son matricule et son affiliation à Kenobi comme réponse, le sourire aux lèvres. Lassée par le clone, elle finit par décider de lui réserver une mort douloureuse, provoquée par son éviscération.

Alpha (A-17)


  Obi-Wan quant à lui, était retenu dans une geôle, Asajj tentant de le soumettre au côté obscur à l'aide de vers infectant son corps et bloquant ses pouvoirs du coté lumineux grâce à une cagoule Sith. Mais tout comme Alpha, Obi-Wan n'était pas sans ressources et volonté de vivre. Il passa les 20 jours de sa captivité à utilser le peu de Force qu'il pouvait pour tirer sur les tuyaux d'eau serpentant dans sa cellule. Lorsqu'Alpha y fut jeté, à la surprise d'Obi-Wan qui ne l'avait pas depuis tout ce temps, ce dernier finit par tirer pour de bon les tuyaux, inondant la cellule. L'eau court-circuita les menottes d'Alpha qui pu alors se libérer et détacher Obi-Wan, puis ils sortirent du cachot. Obi-Wan libéra les autres prisonniers de leurs cellules, une action qu'Alpha qualifia d'intelligente car la panique engendrée par une évasion massive couvrirait parfaitement leur fuite. Obi-Wan lui pensait surtout à libérer les malheureux (et les dangereux) qui connaissaient le même sort qu'eux. Quoiqu'il en soit, ils profitèrent en effet de la confusion pour se frayer un chemin à travers la forteresse de Ventress.

Alpha (A-17)


  Avec l'aide d'Osika Kirske, un détenu qui était auparavant le dirigeant de la moitié de la planète, ils parvinrent à atteindre la salle des trophées d'Asajj, où se trouvaient le sabre d'Obi-Wan mais pas l'armure d'Alpha. Désormais équipés, Alpha ayant récupéré l'armement des gardes qu'il avait tués, les trois alliés se rendirent vers une plate-forme à navette, non sans affronter et tuer tous les gardes sur le chemin. Une fois sur place ils furent rapidement rejoints par Asajj, qui n'hésita pas une seconde à tuer Kirske. Tandis qu'Alpha faisait démarrer le vaisseau qui se trouvait sur la plate-forme, Obi-Wan se battait en duel avec Asajj, tentant de la convaincre de revenir vers le côté lumineux, car il sentait qu'il y avait du bon quelque part en elle. Du bon qui résultait probablement de l'entraînement Jedi qu'elle avait reçu du Chevalier Jedi qui s'était écrasé sur sa planète lorsqu'elle était enfant et l'avait pris sous son aile. Sa mort l'avait plongée dans le côté obscur. Ne parvenant pas à la convaincre et ne voulant pas la vaincre, Obi-Wan se précipita à bord du vaisseau d'Asajj piloté par le clone et ils quittèrent pour de bon la planète.

  Cependant ils n'étaient pas saufs pour autant. Asajj lança à leurs trousses des droïdes-vautours. Les dégâts qu'ils infligeaient à la navette étaient de plus en plus importants, forçant Obi-Wan et Alpha à trouver une planète où se poser de tout urgence. Riflor était la seule candidate, mais le problème était que cette planète ne faisait pas partie de l'espace républicain et que des éruptions solaires rendaient les communications difficiles. Une fois posés, ils seraient livrés à eux-mêmes avec peu de chance d'appeler à l'aide. Mais c'est sans compter sur la Force. A travers elle, Obi-Wan tenta de contacter Anakin. Celui-ci était de plus en plus perturbé par la mort d'Obi-Wan, d'autant plus qu'il sentait qu'il était en vie. Grâce à la Force, il vit l'atterrissage forcé d'Alpha et sut pour de bon que son maître était en vie. Il devina ensuite qu'il se trouvait sur Riflor et persuada les Jedi l'accompagnant à s'y rendre.

  Pendant ce temps Obi-Wan et Alpha étaient aux prises avec tous les criminels du coin. A cela s'ajoutaient des chasseurs de prime, attirés par la prime placée sur la tête d'Obi-Wan. Ils proposèrent à Alpha de cesser le combat et de partir puisqu'il ne les intéressait pas. Alpha joua le jeu et déposa son arme, déjà probablement à court de munitions. Mais bien entendu c'était un stratagème. Alors que les chasseurs de prime allaient abattre Obi-Wan pour pouvoir le transporter en toute sécurité, Alpha se dirigea vers des armes au sol, les ramassa et ouvrit le feu. La situation était désespérée, ils étaient tous les deux en sous-nombre et épuisés par leurs trois semaines de détention. Obi-Wan parvint cependant à sentir Anakin et les Jedi arriver, ce qui ne lui fit pas perdre espoir. Alpha lui n'en savait rien et il continuait à se battre parce que jamais un ARC n'aurait accepté la mort aussi facilement, contrairement au reste des clones.

Alpha (A-17)


  Le petit groupe mené impétueusement par Skywalker arriva à temps pour les tirer de ce mauvais pas. Les mercenaires et chasseurs de primes furent vite tués ou mis en déroute par Ki-Adi-Mundi, Adi Gallia et Plo Koon. Les retrouvailles entre Maître et Padawan furent heureuses. Mais une fois n'est pas coutume, l'empressement d'Alpha y mit un terme et tout le monde retourna à bord d'un Acclamator républicain. De toute évidence le parcours d'Alpha attira l'attention du Commandement de la République car il fut décidé qu'il irait avec quelques autres ARC sur Kamino afin d'entraîner les soldats clones les plus talentueux en vue de faire d'eux des Commandants, l'armée commençant à manquer cruellement d'officiers et les Jedi ne pouvant assurer les tâches de commandement tout seuls. Pour l'anecdote, Anakin lui suggéra de donner des noms aux Commandants, comme lui-même avait fait pour Alpha. L'histoire montre qu'Alpha appliqua ce conseil, comme pourraient le confirmer Appo, Bacara ou Odd Ball par exemple.

Alpha (A-17)


  Alpha passa ainsi le reste de la guerre ou presque sur Kamino a dispenser son savoir et son héritage Mandalorien aux futurs Commandants. Ses états de service et son talent firent de lui un excellent instructeur très respecté de ses élèves. Il entraîna personnellement et avec l'aide de ses camarades ARC la première génération de Commandants, constituée de 100 clones, puis contribua aux suivantes, composées de plusieurs milliers de clones. Il ne forma pas tous les Commandants, mais tous le connaissaient. Alpha était désormais l'élite clone par excellence, un vrai vétéran et héros de la Guerre des Clones.

  Ce n'est cependant pas en tant qu'instructeur qu'il finit son existence. Riflor n'était pas non plus la dernière fois qu'il fit équipe avec Obi-Wan Kenobi. En 19 avant la Bataille de Yavin, soit trois ans après la Bataille de Géonosis, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker, alors Chevalier Jedi, furent attirés dans un piège par Durge à bord de la carcasse d'un vaisseau. Non sans mal ils parvinrent à mettre un terme à l'existence du mercenaire, mais leur fuite fut périlleuse, les vautours-droïdes ne les lâchant pas d'une semelle. C'est alors qu'un Venator commandé par Bail Organa et nommé l' Intervention surgit de l'hyper-espace et déploya un escadron d'ARC-170 avec Alpha à sa tête. Les chasseurs couvrirent alors les deux Jedi pendant qu'ils regagnaient le vaisseau.

  Durant leur mission les deux Jedi découvrirent l'imminence d'une attaque séparatiste sur Boz Pity. Obi-Wan soupçonnait Asajj Ventress de s'y trouver. Plusieurs Jedi, dont certains du Conseil, furent réunis afin de faire quelque chose. Alpha était le clone le plus gradé à bord du vaisseau, ce qui fit de lui le Commandant en chef de la mission. Il est à noter qu'à ce moment, il avait avec lui Odd Ball, alors fraîchement nommé Commandant. Mais pour cette mission il était sous les ordres d'Alpha. Afin d'atteindre le sol de la planète en passant le blocus séparatiste, Anakin et Odd Ball travaillèrent de concert afin de sortir d'hyper-espace juste derrière les lignes ennemis, quasiment dans l'atmosphère de la planète, une manœuvre extrêmement risquée et dangereuse. Mais la foi d'Alpha en Odd Ball et celle d'Obi-Wan en Anakin furent bien placées car la manœuvre fut un succès. Le vaisseau fit néanmoins un atterrissage d'urgence sur la planète, l'endommageant sérieusement.

Alpha (A-17)


  Désormais à terre, les Jedi et Alpha déployèrent leurs troupes, à la recherche de la base séparatiste et surtout d'Asajj Ventress. Bien assez vite ils localisèrent les forces ennemies et les hostilités commencèrent. Mais à défaut de trouver Asajj Ventress, les Jedi tombèrent sur un ennemi inattendu… Le Général Grievous en personne. Le commandant droïde fit un carnage dans les rangs clones et Jedi, attirant l'attention du plus gros des forces républicaines. De son côté Obi-Wan parvint à retrouver Asajj Ventress, plongée dans une cuve à bacta.
Pendant ce temps Adi Gallia et Alpha menaient les troupes dans la bataille. Lorsque Grievous débarqua Alpha s'interposa afin de protéger Adi, mais il n'était pas de taille contre un tel ennemi armé de plusieurs sabre lasers. Grievous lui asséna un coup de sabre qui le projeta au loin puis vint achever le travail en lui plantant un autre sabre dans l'armure. Puis il tua Adi Gallia.

Alpha (A-17)


  Anakin couru auprès de son vieil ami, pour constater avec effroi qu'Alpha avait été si grièvement blessé que sa colonne vertébrale avait été touchée, condamnant le clone à ne plus jamais marcher. Le courage d'Alpha, qui était toujours conscient, ne l'abandonna pas pour autant, il demanda à Anakin de stopper son hémorragie et de lui donner une arme pour qu'il puisse continuer à se battre. A la fin de la bataille, Alpha fut évacué par une navette médicale, alors qu'il aurait préféré reprendre le service tout de suite auprès d'Obi-Wan, même en étant invalide. Manque de chance pour lui, alors que la navette médicale aurait peut-être pu sauver sa mobilité et lui permettre de continuer à être utile pour la République, le sort en avait décidé autrement. Il avait en effet été transporté avec Asajj Ventress, qu'Obi-Wan avait finalement réussi à vaincre, obtenant même sa rédemption alors qu'elle sombrait dans le coma. Mais en réalité elle s'était placée dans une stase de méditation Sith, qui la soigna à une vitesse éclair et lui permit ainsi de détourner la navette spatiale. Cette dernière disparu et on n'eut plus aucune nouvelle de ses occupants.

  C'est ainsi que la longue et courageuse carrière du soldat ARC Alpha-17 se termina. Nul doute que jusqu'à la fin de sa vie Obi-Wan garda un bon souvenir de son ami clone. Peu de temps après la disparition d'Alpha, la Guerre des Clones prit fin dans des conditions dramatiques, les clones ayant tous reçu de Palpatine, alias le Sith Dark Sidious, l'Ordre 66 consistant en la mise à mort de tous les Jedi de la Galaxie. On peut se demander si Alpha aurait suivi l'ordre ou pas, s'il avait été disponible à ce moment. Étant donné que les ARC étaient des copies de Jango très indépendantes et têtues, et qu'Alpha passa un grand moment en compagnie des Jedi, il y a des chances pour que le clone ait refusé d'obéir à cet ordre comme le firent certains Commandos et autres ARC. Mais ça, l'histoire ne nous le dira jamais.

Alpha (A-17)



Actualités en relation

Star Wars Rise to Power : Un nouveau jeu mobile annoncé !

Nous l’avions un peu vu venir le mois dernier, Lucasfilm vient d’annoncer un tout nouveau jeu mobile intitulé Star Wars : Rise to Power. Édité par Electronic Arts (à qui l’on doit déjà le jeu mobile tactique Galaxy of...


Star Wars Battlefront II : La béta ouverte en octobre et fuites diverses

DICE et Electronics Arts ont dévoilé les dates de la phase de béta multijoueurs ouverte pour Star Wars Battlefront II (cuvée 2017, c'est qu'il ne faudrait pas les confondre). Ainsi donc, on pourra essayer le titre...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Alpha (A-17)
Nom
Alpha (A-17)
Espèce
Humain (clone)
Lieu de naissance
Taille
1.83 m
Fonctions
Armes
Fusil blaster Westar M5
Nombreuses et variées
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
196 213


Note de la fiche
3 membres ont noté la fiche "Alpha (A-17)" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Obsession 4
  • Obsession 5
  • Republic 50 : The Battle of Kamino
  • Republic 51 : The New Face of War, Partie 1
  • Republic 52 : The New Face of War, Partie 2
  • Republic 55 : The Battle of Jabiim, Partie 1
  • Republic 60 : Hate and Fear
  • Republic 62 : No Man's Land

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.