Rex (CT-7567)


Rex était un capitaine clone répondant au matricule CT-7567. Il servit sous les ordres d'Anakin Skywalker durant la Guerre des Clones, avant de rejoindre l'Alliance rebelle environ quinze ans plus tard.

  Cette fiche est actuellement en mise à jour :
- Contenu à jour : TCW saisons 1 à 4 + Rebels
- A rajouter : TCW saisons 5 à 6


Rex, de matricule CT-7567, était un clone de la Grande Armée de la République, où il servit sous les ordres d'Anakin Skywalker durant la Guerre des Clones. Comme ses frères, Rex fut élevé sur Kamino et côtoya les Jedi les plus puissants de la galaxie dans le conflit meurtrier contre les Séparatistes. Rex fut rapidement promu capitaine et placé à la tête du 501ème bataillon de soldats clones, qui deviendrait plus tard la fameuse 501ème Légion. Rex était facilement reconnaissable grâce aux pièces d'armure bleues qu'il portait et aux deux pistolets blaster DC-17 qu'il utilisait. Des années plus tard, après l'avènement de l'Empire, Rex rejoignit l'Alliance rebelle et participa à la bataille d'Endor.

"D'après moi, c'est toujours l'expérience qui prime."
Rex à Ahsoka Tano, sur Christophsis.

1. Le début de la guerre [haut]



1.1 Christophsis et les Hutts [haut]



  La deuxième bataille d'ampleur à laquelle Rex participa après celle de Géonosis fut celle de Christophsis aux côtés des généraux Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi. Une fois le blocus de l'amiral Trench levé grâce aux talents de pilote inégalés de Skywalker, l'armée clone put investir la planète ravagée par la guerre. Une des opérations cruciales des clones échoua cependant, très vraisemblablement à cause de la présence d'un traître. Rex et le général Skywalker se précipitèrent au secours d'Obi-Wan et Cody, qui s'étaient retrouvés encerclés par une horde de droïdes de combat. A la nuit tombée, les Jedi passèrent derrière les lignes ennemies afin d'en apprendre davantage sur la taupe. Quant à Rex, il épaula Cody dans la recherche du traître au sein même de la base. L'analyse des transmissions sortantes avec R2-D2 les dirigea rapidement vers l'escouade de Slick. Ce dernier s'avéra être le traître et Rex et Cody durent s'y mettre à deux après une course poursuite éprouvante pour l'arrêter. Avant cela, le renégat était malheureusement parvenu à faire exploser de nombreux véhicules blindés et réserves d'armes.

  Rex ne comprenait pas la trahison de Slick, qui prétendait s'être révolté pour sa liberté. Ce que constatait le capitaine, c'était que le dissident avait causé la mort de nombreux de ses frères. De plus, privée de nombreuses pièces d'artillerie lourde, l'armée clone aurait du mal à repousser les assauts des droïdes le lendemain.

Rex (CT-7567)

Rex et Cody enquêtant sur le traître.


  Entre deux attaques des droïdes de combat et chars d'assaut du général séparatiste Whorm Loathsom, la nouvelle padawan du général Skywalker arriva, envoyée par Maître Yoda et répondant au nom d'Ahsoka Tano. Pleine d'énergie et impatiente, la Togruta apprécia directement Rex, qui partagea avec plaisir quelques tuyaux sur le métier. Le combat reprit peu de temps après lorsque les droïdes utilisèrent un champ d'énergie pour progresser à l'abri de l'artillerie lourde des clones. Rex avait la tâche importante de retarder les droïdes afin de laisser le temps à Anakin et Ahsoka de désactiver le bouclier derrière les lignes ennemies. Mais Rex et les clones durent se replier devant l'avancée inexorable des droïdes ; Obi-Wan se rendit auprès de Whorm Loathsom et discuta des termes de la reddition afin de gagner encore un peu de temps.

  Finalement, Ahsoka et Anakin parvinrent à détruire le champ d'énergie juste à temps : les canons d'artillerie lourde clones décimèrent les troupes séparatistes et Christophsis fut enfin libérée. Rex écouta avec amusement Ahsoka raconter aux autres clones comment elle avait sauvé son Maître en utilisant la Force. Il n'y eut cependant pas le temps pour se reposer, car Rex accompagna Anakin pour une autre mission sur Teth, afin de retrouver Rotta, le fils de Jabba le Hutt, qui avait été kidnappé, probablement par le Comte Dooku. Rex mena ses clones et les RT-TT à flanc de la falaise conduisant au monastère où Rotta était retenu d'après leurs informateurs. Les pertes furent importantes car le lieu était lourdement protégé par les droïdes, mais les clones parvinrent à sécuriser rapidement le monastère.

Rex (CT-7567)

Rex, menant les clones jusqu'à monastère de Teth.


  Néanmoins, peu de temps après qu'Anakin et Ahsoka se soient engouffrés dans le monastère pour y chercher le bébé Hutt, des renforts droïdes arrivèrent, menés par Asajj Ventress, ce qui força les clones à se replier à l'intérieur du bâtiment. Rex fut incapable de retenir les assaillants plus longtemps et fut blessé quand les droïdes pénétrèrent dans le monastère. L'assassine du Compte Dooku utilisa la Force pour l'étrangler et pour le forcer à contacter Anakin Skywalker : mais ce dernier ne tomba pas dans le piège, car Rex l'appelait toujours "Général", et non "Anakin". Quand enfin Obi-Wan Kenobi arriva avec des renforts, Rex et les clones survivants purent se libérer, se mettre à couvert et éliminer de nombreux droïdes sur la plateforme d'atterrissage. Quand le général Skywalker le prévint qu'il ne pourrait pas revenir lui porter assistance, Rex comprit, car la mission passait avant toute chose. Finalement, Anakin et Ahsoka ramenèrent sain et sauf Rotta auprès de son père sur Tatooine, assurant ainsi à la République un passage sécurisé de ses troupes dans l'espace Hutt.

1.2 Un contrôle de routine [haut]



" - Je m'appelle Rex. Mais vous, vous direz "capitaine" ou "chef"."
Rex aux soldats Fives, Echo et Hevy.

  Après la destruction du Malevolance, le redoutable vaisseau du général Grievous, Rex partit avec le Commandant Cody inspecter l'avant-poste de Rishi, tenu majoritairement par des nouvelles recrues. La base des clones était d'une importance stratégique capitale car il s'agissait du dernier point de défense avant Kamino. A bord de l'Obex, les deux officiers clones n'avaient pas reçu les nouvelles qu'ils souhaitaient de l'avant poste, qui diffusait toujours pourtant le message certifiant qu'il n'y avait aucun danger à signaler.

  En fait, des droïdes commandos avaient pris secrètement le contrôle de la base afin que la flotte de Grievous puisse se déplacer subrepticement jusqu'à Kamino. Rex et Cody se sortirent vivants de l'embuscade tendue par les droïdes et rejoignirent, en contrebas de la base, les quelques clones qui avaient survécu au raid assassin : Fives, Echo, Cutup et Hevy. La situation était désespérée et cela n'était pas sans rappeler à Rex la bataille de Tibrin où Cody avait déjà combattu à ses côtés. A eux cinq - puisque Cutup avait été dévoré par une anguille géante - les clones restants parvinrent à reprendre le contrôle de l'avant-poste et y placèrent des explosifs. Ainsi, la flotte de la République ne recevrait plus de signal et saurait que quelque chose n'allait pas. Toutefois, des renforts droïdes arrivèrent par barge, et notamment des droïdes de combat B2. Hevy se sacrifia pour terminer l'installation des explosifs au tibanna afin de permettre à ses frères d'armes de s'échapper. La déflagration souffla les renforts droïdes et la flotte de l'amiral Yularen arriva aussitôt pour repousser les vaisseaux de Grievous. En récompense de leur détermination, Echo et Fives rejoignirent la 501ème compagnie de Rex. Le capitaine clone avait appris une bonne leçon aujourd'hui : les "bleus" avaient fait preuve d'un grand courage aujourd'hui, et Rex s'en souviendrait.

Rex (CT-7567)

Rex et Cody motivant les troupes à l'avant-poste de Rishi.


1.3 Au secours de R2-D2 [haut]



  Après les événements de Rishi, Rex participa à la défense de Bothawui avec Anakin Skywalker : la planète était menacée par la flotte du général Grievous, constituée de plusieurs frégates Munificent qui dépassaient complètement les trois croiseurs Venator de la République. Néanmoins, Skywalker établit un plan qui fonctionna. Pendant que le Jedi menait les chasseurs V-19 de l'escadron Gold à travers la ceinture d'astéroïdes de Bothawui, Rex mena l'attaque des RT-TT, préalablement disposés sur les plus gros astéroïdes. Ainsi, quand les vaisseaux séparatistes pénétrèrent dans la ceinture de Bothawui, et dès que le capitaine clone en reçut l'ordre d'Ahsoka, les RT-TT firent feu, prenant à revers les frégates de Grievous. La bataille de Bothawui fut remportée au prix d'un croiseur Venator. Rex vit alors qu'Anakin perdait le contrôle de son chasseur en poursuivant Grievous qui s'échappait. Malgré le danger, le capitaine n'hésita pas et sauva la vie de Skywalker qu'il ramena à bord du Resolute. Dans la bataille, le Jedi avait perdu son droïde, R2-D2, et désirait à tout prix le retrouver.

  Rex et quelques clones accompagnèrent ensuite le Chevalier Jedi et sa padawan Togruta à bord du Twilight sur une des lunes de Ruusan pour détruire la station Skytop, un avant-poste que Grievous utilisait pour surveiller les communications de l'armée de la République. Une fois dans la station, Rex et ses hommes accompagnèrent Ahsoka pour poser des explosifs pendant qu'Anakin partait à la recherche de son droïde. Cependant, les clones furent interceptés par Grievous. La Togruta décida d'affronter seule le général de l'armée droïde après avoir sauvé de justesse Rex, afin de permettre aux clones d'accomplir leur mission. Le capitaine et l'autre survivant clone s'exécutèrent. Ahsoka, bien que dominée par le Kaleesh, parvint à s'échapper après qu'Anakin eût retrouvé R2-D2. Rex et les Jedi quittèrent aussitôt la station Skytop après avoir déclenché les explosifs : la mission était accomplie. De retour sur le Resolute, le capitaine resta de marbre quand Obi-Wan réprimanda Skywalker pour avoir désobéi aux ordres et risqué la vie de ses soldats et de sa padawan.

Rex (CT-7567)

Rex, attentif aux ordres d'Obi-Wan Kenobi.


1.4 Du soleil au froid polaire [haut]



  Après la fuite de Dooku de Florrum, Rex et son régiment furent envoyés aux côtés d'Anakin et Ahsoka à bord du Resolute pour porter assistance à Aayla Secura, dont la flotte était en train de perdre la bataille de Quell. Rex suivit le général dans un raid audacieux visant à utiliser une canonnière pour investir le croiseur Venator lourdement endommagé de Secura, alors que les frégates Munificent faisaient toujours feu à plein régime. Le sauvetage fut un succès : la Jedi fut sauvée ainsi que quelques-uns des clones de son escorte, dont le commandant Bly. Néanmoins, le croiseur était sur le point d'exploser : Anakin se blessa gravement pour sauver ses compagnons en retenant une puissante déflagration avec la Force. Ahsoka n'abandonna évidemment pas son maître et Rex la couvrit avec Bly et Aayla Secura. Mais soudain, le vaisseau de la République dans lequel ils se trouvaient tous fut endommagé par une explosion : son hyper-propulsion s'engagea. Le vaisseau jaillit de l'hyperespace beaucoup plus loin, après avoir manqué de foncer dans un soleil, et s'écrasa sur le monde isolé de Maridun.

  Pendant que Flash, Lucky, Cameron, Bly, Aayla et Ahsoka partaient à la recherche d'un quelconque village, Rex demeura auprès d'Anakin, à moitié inconscient et toujours souffrant. A la nuit tombée, le capitaine clone repoussa les assauts des mastif-phalones, les prédateurs locaux. Le lendemain, Bly et Ahsoka revinrent avec Wag Too, un soigneur Lurmen, pile au moment où de nouvelles bêtes s'apprêtaient à attaquer. Rex fut ravi de voir le commandant revenir avec la padawan : les trois autres clones avaient péri. Le général fut conduit sur une civière jusqu'au village des Lurmens, où le chef Tee Watt Kaa prônait la non violence. Conviction qui fut mise à rude épreuve lorsque le général séparatiste Lok Durd débarqua avec ses droïdes pour tester une nouvelle arme : le canon défoliateur, qui n'éliminait que la matière organique. Le lendemain, Rex et Bly organisèrent la défense du village qu'ils barricadèrent comme ils le purent. Le capitaine clone avait du mal à comprendre pourquoi les Lurmens ne souhaitaient pas combattre, une décision dont la logique lui échappait.

Rex (CT-7567)

Rex et Bly sur Maridun.


  Quand la bataille commença, Rex et Bly fournirent un tir de couverture depuis le village tandis qu'Ahsoka, Aayla et Anakin chargeaient les bataillons de droïdes B1 et B2 qui attaquaient. Heureusement, le village était protégé par des générateurs de bouclier que les Jedi avaient dérobés aux droïdes dans la nuit. L'affrontement se solda par une victoire des clones et des Jedi, surtout grâce à leur persévérance, car ils étaient clairement en infériorité numérique. Anakin détruisit le canon défoliateur et captura le général séparatiste.

  Peu après, Rex accompagna Obi-Wan, Anakin et ses clones équipés pour les milieux polaires sur Orto Plutonia afin d'enquêter sur la mort des troupes chargées de défendre la station Glid. Les soldats de la République étaient accompagnés par la jeune sénatrice Pantoran Riyo Chuchi et le belliqueux polémarque Chi Cho. Il ne fallut pas longtemps aux Jedi pour découvrir que les Talzs de Thi-Sen étaient à l'origine du drame : ils avaient contre-attaqué violemment contre les droïdes séparatistes de la région, et les clones avaient été pris entre deux feux.

  La situation ne tarda pas à dégénérer en une bataille rangée entre les clones et les Talzs, notamment à cause de Chi Cho qui voulait à tout prix ramener Orto Plutonia sous la juridiction des Pantorans. Les clones et Rex, chargés d'escorter le polémarque jusqu'à la base, tombèrent dans une embuscade tendue par les guerriers de Thi-Sen montés sur leurs féroces Narglatchs. Onze clones périrent ainsi que Chi Cho avant que la sénatrice ne soit capable de raisonner les Talzs et de signer un traité de paix avec eux. Rex avait été légèrement blessé, mais rien qui ne l'empêcherait d'enchaîner avec la prochaine mission.

Rex (CT-7567)

Rex en équipement polaire sur Orto Plutonia.


1.5 Interventions sur Naboo et Ryloth [haut]



  Après ces missions périlleuses, Rex fut appelé en renfort sur Naboo, où le représentant Jar Jar Binks et la sénatrice Padmé Amidala étaient portés disparus. Depuis Theed, les généraux Kenobi et Skywalker organisèrent un plan pour contrer les sombres desseins de Nuvo Vindi, un scientifique séparatiste qui avait recréé et amélioré le virus de l'ombre bleue. Ahsoka était partie avec la gungan Peppi Bow et avait trouvé l'entrée du laboratoire secret de Vindi. Le capitaine clone et ses hommes se rendirent alors à la position de la Togruta pour forcer l'entrée du complexe secret et ainsi créer une diversion pour permettre aux généraux d'entrer à un autre endroit et de localiser les bombes de virus. Une fois que l'assaut fut donné, les droïdes séparatistes furent détruits, et Jar Jar et la sénatrice Amidala sauvés. Pendant que les Jedi couraient après Nuvo Vindi qui s'échappait, Rex et Ahsoka coordonnèrent le désamorçage des bombes contenant le virus de l'ombre bleue, qui avaient été activées à distance. L'opération fut un succès, mais de justesse.

  Soudain, alors qu'Obi-Wan et Anakin conduisaient le scientifique séparatiste en détention à Theed, un droïde assistant relâcha le virus de l'ombre bleue dans le laboratoire. Le complexe fut scellé immédiatement avec Ahsoka, Rex, Padmé, Jar Jar et les clones démineurs pris au piège et contaminés. La mission du capitaine clone et de la Togruta étaient de détruire tous les droïdes restants avant qu'ils ne s'échappent et libèrent le poison qui détruirait tout Naboo. Rex, de constitution plus forte que la padawan et la sénatrice, les vit faiblir alors que les heures passaient, les premières traces de contamination visibles sur leur peau. Heureusement, les généraux Jedi avaient pu trouver sur Iego l'ingrédient nécessaire à la préparation de l'antidote : des racines de reeksa. Rex avait accompli sa mission et fut transporté en civière jusqu'à Theed : tout le monde s'en sortirait. Malgré la douleur, le capitaine clone plaisanta en promettant qu'il ne s'occuperait jamais de la formation au tir de Jar Jar.

Rex (CT-7567)

Rex, Ahsoka, Padmé et les clones pendant le déminage des bombes contenant le virus.


  Peu après, Rex participa à la bataille spatiale pour lever le blocus de Ryloth tenu par Mar Tuuk, pendant que Wat Tambor occupait la capitale. Le capitaine clone assista Ahsoka et Anakin dans cette mission périlleuse afin de permettre à la flotte des généraux Windu et Kenobi de rejoindre la planète pour épauler le chef de la résistance locale, Cham Syndulla.

1.6 Au secours des Jedi [haut]



  Après le siège de Ryloth, Rex participa à la bataille de Felucia où l'armée de la République fut forcée de battre en retraite, dépassée par les armées de droïdes des séparatistes. Peu de temps après et de retour sur le Resolute, le capitaine clone dut accompagner Anakin et Ahsoka pour aborder une frégate Munificent aux abords de Devaron. Le chasseur de primes Cad Bane, après avoir volé un holocron, avait capturé le Maître Jedi Bolla Ropal qui détenait une clé de données de valeur inestimable : avec l'holocron, elle fournissait la liste de tous les enfants sensibles à la Force. Autant dire que l'enjeu était crucial pour les Jedi. Aussi, quand le général Skywalker proposa de prendre d'assaut la frégate séparatiste depuis le Resolute avec des RT-TT, Rex, tout d'abord surpris de la dangerosité d'une telle mission, accepta. Les plans du général semblaient toujours fous, mais s'avéraient souvent efficaces. Rex mobilisa les bataillons Execute et Carnivore et suivit le général et Ahsoka jusqu'à la frégate de Cad Bane.

  Cependant, les clones et les Jedi arrivèrent trop tard pour sauver Ropal, qui n'avait pas survécu à son interrogatoire. Rex et ses hommes tinrent le hangar du vaisseau séparatiste et repoussèrent les assauts incessants des droïdes pendant qu'Anakin et Ahsoka tentaient de capturer le chasseur de primes. Mais les Jedi échouèrent : non seulement Bane allait s'échapper en revêtant l'armure d'un clone, mais il avait également forcé Skywalker à activer pour lui l'holocron. Rex et ce qu'il restait de ses bataillons regagnèrent finalement le Resolute avec les Jedi Skywalker et Tano. Le capitaine clone ne participa pas à la résolution de cette affaire : l'holocron avait été retrouvé, mais Bane, qui avait pourtant été capturé par les Jedi, avait encore trouvé le moyen de s'évader.

  Rex participa ensuite à la bataille de Malastare où une nouvelle arme fut testée avec succès, qui ne visait que les droïdes séparatistes. Le conflit sur la planète des Dugs avait pris une ampleur catastrophique, et il était crucial pour la République de sécuriser ce monde qui l'approvisionnait en carburant. Seulement, l'explosion due à l'arme avait réveillé une bête de Zillo qui menaçait désormais la sécurité des Dugs. La bête fut neutralisée à l'aide de chars ALAP-T, capturée et emmenée sur Coruscant. La créature titanesque s'échappa toutefois et causa des dommages terribles à la capitale. Le capitaine clone aida les Jedi à arrêter le monstre.

Rex (CT-7567)

Rex, Obi-Wan et Mace Windu évaluant la menace de la bête Zillo sur Coruscant.


1.7 Retour sur Géonosis [haut]



" -Rex est un officier de valeur.
- En effet. Il garde toujours la tête sur les épaules.
"
Cody et Obi-Wan Kenobi à propos de Rex.

  Environ un an après le début du conflit et la première bataille de Géonosis, la guerre ne semblait pas diminuer en intensité. Au contraire, les séparatistes organisaient secrètement la construction d'une nouvelle usine encore plus imposante que la première : Padmé Amidala avait découvert, avec l'aide du général Skywalker, que Rush Clovis travaillait secrètement pour Lott Dod et Poggle le Bref. Rex retourna donc sur Géonosis où tant de ses frères étaient morts lors de la première confrontation : comme beaucoup, le capitaine clone espérait que cette deuxième bataille serait la dernière. Le plan était complexe car l'usine de fabrication de droïde était lourdement protégée par l'armée de géonosiens et des régiments entiers de droïdes séparatistes. Bombarder directement l'usine depuis les destroyers était impossible à cause des canons anti-aériens : il fallait absolument que des contingents de clones se posent en canonnières sur Géonosis.

  En parallèle des généraux Obi-Wan Kenobi et Ki-Adi Mundi, Rex suivit Anakin Skywalker et Ahsoka Tano. Rien ne se déroula toutefois comme prévu puisqu'aucune canonnière n'atteignit l'objectif. Le contact avait été perdu avec Kenobi et Mundi, et l'amiral Yularen était dans l'impossibilité d'envoyer des un soutient aérien. Rex, ses troupes et les deux Jedi progressèrent néanmoins rapidement, éliminant les géonosiens qui se dressaient sur leur chemin armés de canons soniques. Pendant qu'Ahsoka et Anakin escaladaient une falaise d'une hauteur vertigineuse sur laquelle s'appuyait l'épais mur d'une forteresse séparatiste, Rex ouvrit le feu sur les droïdes qui montaient la garde afin de créer une diversion. Le capitaine rejoignit ensuite lui-même les hauteurs du rempart pour poser des explosifs. Les Jedi le poussèrent aussitôt dans le vide quand le mur de la forteresse explosa, le réceptionnant en douceur quelques centimètres avant l'impact avec la Force.

  La voie désormais libre, le groupe d'Anakin, Ahsoka et Rex put retrouver celui, bien diminué, de Ki-Adi Mundi et du commandant Jet. Les clones poursuivirent jusqu'à la position défensive formée par Cody et les RT-TT pour protéger Obi-Wan, blessé, et tenir leur position extrêmement délicate. Avec le soutien de Y-Wing BTL-B, Obi-Wan et Cody furent finalement secourus. Une fois regroupé, ce qu'il restait du groupe d'intervention put mener à bien le reste de la mission, à savoir détruire les canons anti-aériens de la place forte des géonosienne, afin que l'invasion puisse se poursuivre. Rex accompagna encore une fois Anakin et Ahsoka dans ce raid d'une extrême dangerosité qui se révéla être des plus fructueux.

Rex (CT-7567)

Rex, combattant sur Géonosis.


  Mais la bataille était encore loin d'être remportée : l'usine de fabrication de droïdes était toujours opérationnelle. Pendant que les padawans Ahsoka Tano et Barriss Offee infiltrèrent le complexe séparatiste par des tunnels souterrains secrets, Rex mena les troupes avec Anakin et Luminara Unduli pour une attaque frontale qui se voulait être une diversion. L'affrontement fut d'une violence rare, mais les padawans parvinrent à accomplir leur objectif : l'usine de fabrication de droïdes s'effondra. Le capitaine clone mena ensuite les fouilles parmi les décombres pour retrouver les deux jeunes femmes piégées, encouragé par Anakin qu'il avait rarement vu aussi inquiet. Ahsoka et Barriss furent retrouvées épuisées, mais vivantes.

  Il fallait désormais rattraper Poggle le Bref qui s'était échappé. Ce furent Anakin, Obi-Wan et Luminara qui s'en chargèrent. Le leader séparatiste Géonosien fut retrouvé dans le temple Progate en pleine discussion avec la Reine Karina. Une fois le temple effondré et enterré avec la Reine et les géonosiens mort-vivants qu'elle pouvait contrôler grâce à des vers de cerveau, Poggle fut emmené captif à bord d'un vaisseau afin d'être conduit sur Coruscant. Rex faisait partie de l'escorte, au même titre que les généraux Jedi. Ahsoka et Barriss, qui devaient rejoindre la station médicale où se trouvait Kit Fisto afin d'apporter des provisions à Mace Windu, durent toutefois faire face à une infection générale de l'équipage par les vers géonosiens. La Togruta sauva autant de clones qu'elle put et évita ainsi que la contagion se répande davantage.

Rex (CT-7567)

Rex accueillant Luminara Unduli et Barriss Offee sur Géonosis après le premier raid.


2. Le conflit s'éternise [haut]


2.1 A la recherche de Grievous [haut]



" - Si tu veux, tu peux rester, Rex.
- Non, c'est ton foyer, Cut. Ma famille, à moi… se trouve ailleurs.
"
Rex à Cut Lawquane sur Saleucami.

  Après plus d'un an de guerre dévastatrice, la capture du général de l'armée droïde, Grievous, était devenue un objectif critique. Le Kaleesh échappait pourtant à toutes les manœuvres de la République et redoublait d'imagination pour nuire aux Jedi. En effet, Grievous venait de capturer le Maître Eeth Koth, membre du Conseil Jedi lors d'un abordage audacieux au-dessus de Saleucami. Rex fit partie du commando mené par Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Adi Gallia pour sauver le Jedi Zabrak prisonnier à bord du destroyer de classe Recusant du général droïde. Le capitaine clone devait surveiller leur point d'entrée pendant que les Jedi secouraient leur camarade. La mission fut un succès mais Grievous s'échappa une nouvelle fois et parvint à rejoindre, avec une poignée de droïdes, Saleucami.

  Rex accompagna donc Obi-Wan sur Saleucami, avec Cody et tout un détachement de soldats clones, pour retrouver Grievous avant que des renforts ne viennent le chercher. Le capitaine partit avec Hardcase, Jesse, et Kix sur des motos CRAM pour explorer les alentours. Il fut blessé par un tir de droïde commando et perdit connaissance. Quand Rex revint à lui, il se trouvait dans la ferme d'une ravissante Twi'lek répondant au nom de Suu. La fermière était la femme de Cut Lawquane, un déserteur. Alors que Rex reprenait des forces mais était encore trop faible pour se déplacer, Jesse, Kix et Hardcase furent convoqués par Obi-Wan pour poursuivre la traque de Grievous. Le capitaine clone était troublé par son frère d'armes Cut qui avait vraisemblablement trouvé le bonheur loin de la guerre. S'imaginer ainsi, loin de ses hommes, ne lui paraissait pas du tout naturel : et malgré sa programmation pour suivre les ordres, il ne dénoncerait pas le déserteur. Au contraire, il aida Cut à protéger sa femme Suu et ses enfants, Shaeeah et Jek, d'une escouade de droïdes commandos qui approchaient de la ferme.

Rex (CT-7567)

Rex, promettant à Cut devant sa famille de ne pas le dénoncer.


  Cette aventure avait ouvert les yeux de Rex sur la réalité du monde en hors de la guerre : on ignore s'il confia à Obi-Wan ses doutes quand celui-ci vint le chercher le lendemain matin, en lui apprenant que Grievous s'était encore une fois échappé. Peu de temps après, Rex escorta, avec Cody, Anakin et Obi-Wan, la duchesse de Mandalore Satine Kryze à bord du Coronet jusqu'à Coruscant. Les clones et les Jedi déjouèrent une attaque de droïdes assassins organisée par le traître Tal Merrik.

2.2 Défendre son monde et sa famille [haut]



  Quand il s'agissait de défendre ses frères, Rex était toujours le premier à se porter volontaire. Alors quand les Jedi apprirent que Grievous prévoyait d'attaquer Kamino pour porter un coup dur à l'armée de la République, le capitaine n'hésita pas une seule seconde. Avec Cody, il se rendirent tous les deux à Tipoca City où Obi-Wan Kenobi et Shaak Ti avaient établi leur quartier général. Comme prévu, la flotte de Grievous, imposante mais pas autant qu'attendu, surgit de l'hyperespace et fit face aux nombreux destroyers que l'amiral Yularen avait mobilisés. La bataille commença. Il s'avéra que l'attaque de Grievous n'était qu'une diversion : la véritable menace venait d'Asajj Ventress qui conduisait des vaisseaux-perceurs sous-marins. Ces derniers jaillirent des océans déchaînés de Kamino et percèrent les grandes infrastructures de Tipoca City, libérant de nombreux droïdes de combat aquatiques au cœur de la ville.

  Rex, accompagné de Cody, Echo et Fives, défendit vaillamment les lieux contre Grievous et ses droïdes. Le chaos était partout, aussi bien dans le ciel que dans la ville. Les droïdes semblaient toujours plus nombreux pour de moins en moins de clones. Mais avec la 501ème à ses côtés, Rex était confiant. En se repliant, le capitaine était tombé sur de jeunes cadets et sur 99, un clone défectueux mais pas moins courageux, qui les conduisit jusqu'à l'armurerie. Là, les clones trouvèrent de quoi s'équiper et 99 se sacrifia pour qu'ils y parviennent. Les droïdes furent finalement détruits et Grievous repoussé par le général Obi-Wan Kenobi. Quant à Asajj Ventress, elle échoua dans sa quête de voler l'ADN des clones, contrée par Anakin Skywalker. Kamino était sauvé, et de nombreux clones avaient péri pour protéger leur monde : pour récompenser Fives et Echo de leur courage, Rex les promut au rang d'ARC Troopers.

Rex (CT-7567)

Rex et Cody après la bataille de Kamino.


2.3 Infiltrer la Citadelle [haut]



  Après Kamino, Rex fut sollicité pour une mission de la plus haute importance : le Maître Jedi Even Piell avait été capturé et conduit sur Lola Sayu, une planète au cœur de l'espace Séparatiste qui abritait la Citadelle, un bastion tenu par Osi Sobeck et qui avait été conçu pour retenir et torturer les Jedi. Sauver le Lannik était d'autant plus important qu'il détenait les coordonnées de la route Nexus, un chemin hyperspatial secret qui reliait les mondes du Noyau à ceux Séparatistes : autrement dit, celui qui détenait les coordonnées de cette route pouvait achever la guerre en portant un coup fatal à son adversaire. Infiltrer la Citadelle était quasiment impossible, mais c'était sans compter sur les idées audacieuses du général Skywalker : en effet, le Jedi proposa que le commando soit cryogénisé dans la carbonite afin d'être indétectable. R2-D2 et trois droïdes B1 reprogrammés piloteraient la navette en prétendant apporter du ravitaillement. Obi-Wan Kenobi était également de la partie, ainsi qu'Ahsoka Tano qui avait trouver le moyen de participer malgré le refus de son Maître. Parmi les clones, le capitaine Rex serait accompagné de Rex, de Echo et Fives, ainsi que d'autres soldats.

  Le plan se déroula à merveille et le commando atteignit Lola Sayu sans avoir été détecté. L'ascension du mur de la forteresse Séparatiste, parsemé de mines, se révéla être un premier défi : un clone mourut et l'alarme se déclencha. Rex et ses hommes durent changer de plan et foncer vers les cellules de détention où Maître Piell put être sauvé. En revanche, il ne détenait que la moitié des coordonnées : le commandant Tarkin, emprisonné avec le reste des officiers, avait mémorisé l'autre moitié. Se frayant un chemin à travers les droïdes de combat B2 et les droïdes commando, le groupe d'intervention parvint à libérer le reste des prisonniers. Afin de maximiser leurs chances, les Jedi et clones se séparèrent en deux groupes : Rex demeura avec Anakin, Ahsoka et Tarkin tandis qu'Obi-Wan partait avec Cody et Piell. Les Maîtres Jedi avaient pour but de créer une diversion, ce qu'ils firent à l'aide de détonateurs thermiques, permettant au groupe de Rex de quitter la forteresse et de s'engouffrer dans les tunnels.

  Le plan était désormais de rejoindre la navette où R2 et ses droïdes reprogrammés les attendait. Ils iraient ensuite chercher le groupe d'Obi-Wan à la plateforme d'atterrissage. Plusieurs escouades de droïdes montés sur STAP, sondes, et droïdes commando tentèrent d'arrêter le groupe, en vain. Sur le trajet, Rex argumenta en la faveur d'Ahsoka lorsque Tarkin exprima ses réserves sur le fait qu'une si jeune padawan ouvre la voie. Le plan changea soudain : R2-D2 avait dû conduire la navette à la forteresse. Anakin et son groupe devaient donc rejoindre Obi-Wan et Piell là-bas. En remontant un pipeline, l'escouade de Rex parvint jusqu'à la Citadelle, non sans avoir eu à éliminer des dizaines de droïdes au passage. Là, ils se rassemblèrent avec le groupe d'Obi-Wan et Piell pour faire face à un nombre impressionnant de droïdes qui les empêchaient de prendre la navette. Echo, dans un élan héroïque, s'élança vers la navette mais mourut lorsque celle-ci explosa après le tir d'une tourelle. Rex contempla avec horreur le casque brûlé de son frère d'armes qu'il avait décoré il n'y a pas si longtemps. Les Jedi et les clones se replièrent aussitôt dans les tunnels, et contactèrent le temple Jedi : ils avaient besoin d'être exfiltrés au plus vite.

  Du commando, il ne restait désormais que les Jedi, Rex, Cody, Fives, Tarkin et quelques membres d'équipage : la plupart des soldats avaient succombé. Le Lannik reçut de Coruscant les coordonnées de leur point d'extraction. Mais la route était longue et le groupe fut attaqué à de nombreuses reprises, et même traqué par des Anoobas, qui conduisirent des droïdes sur STAP jusqu'à eux : Even Piell ne survécut pas à cette attaque et confia les coordonnées de la route Nexus à Ahsoka avant de rendre son dernier soupir. Une dernière escouade de droïdes commando menée par Osi Sobeck en personne cueillit les Républicains au point d'extraction : alors que le Phindien s'apprêtait à exécuter Tarkin à défaut d'obtenir les coordonnées, Ahsoka le tua d'abord. Dans les secondes qui suivirent, une canonnière avec Plo Koon à l'intérieur se posa, escortée par trois chasseurs, dont celui de Saesee Tiin. La victoire, comme souvent, avait un goût amer : celui qu'ils étaient venus libérer avait péri, et Rex avait perdu de nombreux compagnons d'armes, dont Echo.

Rex (CT-7567)

Rex et Fives lors de la mission d'infiltration de la Citadelle.


  Dans la foulée, Rex participa avec Anakin Skywalker et Plo Koon à la seconde bataille de Felucia pour reprendre un avant-poste de Grievous. Pendant la bataille, Ahsoka fut capturée par des chasseurs Trandoshans et fut finalement sauvée grâce à l'intervention de Wookies sur Wasskah, et notamment de Chewbacca. Rex avait rarement vu Anakin aussi inquiet que pendant les quelques jours où sa padawan avait disparu. Et malheureusement, le capitaine clone s'était retrouvé impuissant.

2.4 L'invasion d'Umbara [haut]



"Maître Krell, je vous présente Rex : c'est mon officier supérieur. Vous ne trouverez pas homme plus loyal et plus efficace que lui."
Anakin Skywalker présentant Rex au Maître Jedi Pong Krell au début de la bataille d'Umbara


  L'invasion d'Umbara fut certainement pour Rex la bataille la plus difficile à laquelle il participa : d'une part parce que leurs adversaires, la milice umbarane qui s'était ralliée aux Séparatistes, était lourdement armée et composée de valeureux soldats, mais surtout car il allait devoir choisir entre la protection de ses hommes et le respect des ordres. Le plan était relativement simple : le général Anakin Skywalker devait conduire la 501e Légion pour attaquer par le nord, pendant que Maîtres Obi-Wan Kenobi et Saesee Tiin conduisaient le 212e bataillon par le sud : la capitale d'Umbara devait tomber le plus rapidement possible. Pour cette mission d'une extrême dangerosité, Rex sollicita le soutient de l'ARC Trooper Fives. Après que les canonnières qui avaient résisté aux tirs des batteries anti-aériennes eurent difficilement déposé les fantassins clones et les forces de reconnaissance montées sur bipodes, les troupes de la République furent confrontées à un barrage de chars à répulsion, dont les canons à plasma faisaient des ravages.

  Après une première confrontation sanglante avec l'ennemi, la 501e Légion put enfin sécuriser une crête et y creuser des tranchées, un abri bienvenu. En effet, en plus des Umbarans, les clones étaient confrontés à la faune mortelle de la planète brumeuse, avec par exemple les vixus et les banshees. Mais le calme relatif ne dura pas : la milice umbarane avait contourné la position des clones et relâché des droïdes millicreep pour semer le chaos dans les tranchées avant de lancer l'attaque. Le général Skywalker et Rex ordonnèrent un repli tactique tandis que deux Y Wing BTL-B survolaient et bombardaient la zone. C'est alors qu'arriva le Maître Jedi Pong Krell : la réputation du Besalisk le précédait et Rex avait déjà entendu parler de ses exploits, mais également de ses méthodes peu orthodoxes. Il avait certes remporté de nombreuses batailles, mais il accumulait les pertes comme aucun autre Jedi. Krell était là pour remplacer Anakin car ce dernier était demandé sur Coruscant : le capitaine sut rapidement que Krell n'avait rien à voir avec le général Skywalker car le Besalisk appelait les clones par leur matricule, chose à laquelle Rex n'était plus habitué.

  De manière assez surprenante pour Rex et Fives, le général Pong Krell ne souhaitait pas du tout appliquer la stratégie de reconnaissance établie par Skywalker. Au contraire, il préférait marcher droit vers la capitale et affronter frontalement les Umbarans : Rex tenta d'objecter, en vain, car le Jedi justifiait une telle "absence de stratégie" par l'importance critique pour la 501e Légion de ne pas perdre de temps : le Besalisk refusa même une pause bien méritée aux clones après douze heures de marche forcée. Les tensions devenaient palpables et Rex se trouvait dans une position difficile : respecter les ordres de son supérieur et protéger ses hommes. La situation ne s'arrangea guère lorsque le Maître Jedi exigea que les clones empruntent la route principale jusqu'à la capitale, sans même se mettre à l'abri. Les protestations respectueuses de Rex n'y changèrent rien. Evidemment, les clones se retrouvèrent bientôt sans couverture et encerclés par la milice umbarane qui décimait leurs rangs. De nombreux clones perdirent la vie avant que Rex n'ordonne le repli : la 501e put ainsi se regrouper et bénéficier de l'arrière-garde, forçant ainsi les ennemis à fuir. Mais le Besalisk n'était pas du tout satisfait : le capitaine avait désobéi aux ordres en quittant la route, et le Jedi le blâma donc pour l'échec de cette opération. Quand Fives voulut prendre la défense de Rex, Krell dégaina son sabre laser pour l'intimider. Les clones reprirent finalement leur progression laborieuse vers la capitale, luttant pour chaque mètre parcouru sous le feu nourri des Umbarans.

Rex (CT-7567)

Rex recevant de nouveaux ordres de Pong Krell sur Umbara


  En plus d'être vulnérables aux attaques de la milice umbarane et de leurs chars à répulsions, les clones se trouvaient également à découvert et faisaient des cibles faciles pour les chasseurs Zenuas 33. Alors que les tirs redoublaient d'intensité, Pong Krell, qui ne se trouvait jamais en première ligne mais qui attendait patiemment à l'arrière, reçut une communication d'Obi-Wan Kenobi qui l'informa d'un changement de stratégie : la capitale recevait des renforts d'une base située à l'ouest dont il fallait absolument prendre le contrôle. La nouvelle mission de Rex était claire. Mais comme pour la capitale, Krell ordonna à Rex que ses hommes empruntent un étroit chemin qui menait directement à la base aérienne umbarane. Le capitaine clone objecta une nouvelle fois, en vain. Les dissensions au sein de la 501e Légion étaient plus palpables que jamais : après la précédente déroute, les clones avaient l'impression que Krell les conduisait dans une nouvelle mission suicide. De plus, sans le soutien de Fives, Rex avait de plus en plus de mal à convaincre ses hommes de le suivre : mais les clones étaient programmés pour obéir, et ils suivirent de nouveau les ordres. Seul Hardcase semblait apprécier le danger extrême de ces situations où il pouvait tuer à profusion ses ennemis ; Dogma adhérait à toutes les propositions de Krell, tandis que d'autres comme Jesse et Kix étaient beaucoup plus réservés.

  La route jusqu'à la base aérienne s'avéra encore plus périlleuse que celle jusqu'à la capitale : les Umbarans révélèrent aux clones de nouveaux véhicules blindés bien plus destructeurs que les chars à répulsion... Des chars d'assaut rampants, ressemblant à de longs centipèdes de plusieurs mètres avec le dos recouvert de canons laser. Ce nouvel arsenal fit des ravages dans les rangs des clones qui parvinrent toutefois à en détruire plusieurs en utilisant des lance-missiles RPS-6. Mais les Umbarans déployèrent ensuite leurs canons lourds mobiles. Chaque salve désintégrait plusieurs clones et rien ne semblait pouvoir pénétrer leur blindage. Rex, qui avait toujours ordre de tenir la position, se retrouvait contraint d'observer ses hommes se faire annihiler les uns après les autres : il suggéra au général Krell une alternative à l'assaut frontal que le Besalisk refusa. Le capitaine Rex désobéit donc et prit donc sur lui d'envoyer Fives et Hardcase dans la base umbarane pour y dérober deux chasseurs. Après avoir franchi la clôture faite d'arcs électriques, les deux clones créèrent une diversion et subtilisèrent deux chasseurs Zenuas 33. Après quelques secondes compliquées, Hardcase et Fives parvinrent à quitter la base et à mitrailler les canons lourds umbarans, permettant ainsi à la 501e Légion de prendre possession de la base. Contre toute attente, Pong Krell reconnut le courage des clones et félicita le capitaine Rex pour avoir fait preuve de ténacité.

Rex (CT-7567)

Rex et ses hommes dans la base aérienne umbarane


  La prise de la base aérienne devait accélérer l'invasion d'Umbara mais ce ne fut pas le cas : Obi-Wan Kenobi et Saesee Tiin avaient dû se replier à cause des missiles longue portée des Umbarans qui défendaient la capitale, qui se trouvait de plus ravitaillée par un vaisseau d'approvisionnement séparatiste. Rex dut annoncer une nouvelle fois à ses hommes la décision de Pong Krell, à savoir que la 501e Légion marcherait droit sur la capitale pour soutenir Obi-Wan Kenobi malgré la présence des canons umbarans. Fives, encore une fois, exprima vivement son désaccord et Rex ne pouvait pas lui en vouloir. L'ARC Trooper proposa néanmoins un plan audacieux : en utilisant les chasseurs umbarans capturés, il serait possible d'approcher le vaisseau de ravitaillement séparatiste et réussir là où la flotte de la République avait échoué. Cependant et sans surprise, Pong Krell refusa. Jesse, Hardcase et Fives prirent alors sur eux de s'entraîner secrètement à piloter les chasseurs umbarans dans l'un des hangars avant que la compagnie ne lève le camp, mais ils furent repérés. Rex les couvrit auprès du Besalisk puis leur promit de ne pas les empêcher de décoller : il ne pouvait rien faire de plus car il avait reçu des ordres explicites. Le capitaine clone fit toutefois en sorte que Dogma n'aille pas avertir le général Jedi. Finalement, Jesse, Hardcase et Fives décollèrent et rejoignirent la terrible bataille spatiale qui faisait rage au-dessus d'eux. Les chasseurs Z-95, Y-Wing et chasseurs droïdes Vautour volaient entre les transporteurs de classe Acclamator et destroyers de classe Venator qui ouvraient le feu sur les  destroyers de classe Providence, Recusant, et les frégates de classe Munificent. Les trois chasseurs Zenuas pilotés par les clones parvinrent à berner la défense des séparatistes et à s'introduire dans le vaisseau de ravitaillement pour y faire exploser le réacteur principal : Hardcase y laissa toutefois la vie.

  De retour à la base, Rex fut navré d'apprendre la mort de Hardcase alors que Jesse et Fives étaient convoqués par Pong Krell. Malgré leur acte de bravoure, le Jedi exigeait qu'ils passent en cour martiale et soient exécutés. Le plaidoyer de Rex n'y changea rien et le capitaine dut conduire les deux clones en cellule. Il tenta une nouvelle fois d'argumenter en la faveur de Fives et Hardcase, ce qui ne fit qu'aggraver les choses : au lieu d'attendre un procès en cour martiale, Pong Krell ordonna à Rex qu'il assemble un peloton d'exécution pour en finir tout de suite avec des deux clones renégats. Mais après un discours percutant de Fives, le peloton d'exécution visa délibérément dans le mur : Dogma en fut outré et Rex grandement soulagé. Alors que Pong Krell allait sévèrement réprimander le capitaine clone, il reçut une information des plus troublantes : les Umbarans étaient sur le point de contre-attaquer et avaient revêtu les armures des clones. Rex et la 501e Légion furent donc de nouveau envoyés au combat pour défendre la base et ne tardèrent pas à rencontrer les Umbarans déguisés. Alors que les premiers tirs faisaient des ravages dans les deux camps, Rex réalisa que leurs adversaires étaient des vrais clones et non pas des Umbarans déguisés. Il se précipita immédiatement au milieu du champ de bataille en agitant les bras pour faire cesser le feu : il s'agissait en face du 212e bataille d'Obi-Wan Kenobi.

  Waxer, agonisant, révéla à Rex qu'il avait reçu des ordres de Pong Krell l'informant que des Umbarans déguisés progressaient vers cette position. Il ne faisait désormais plus aucun doute que le Jedi Besalisk était un traître. Le capitaine clone réunit alors des hommes pour retourner à la base et aller arrêter Krell : Rex avait conscience de ce qu'il demandait à ses hommes, mais une telle situation exceptionnelle requérait des mesures drastiques. Personne ne le laissa tomber : les clones marchèrent donc vers la base et pénétrèrent dans la tour. Le général Jedi perçut cela comme un acte de mutinerie mais ne nia pas avoir comploté pour que les clones s'entretuent. D'une poussée de force, il se débarrassa des soldats et alluma ses deux double sabres laser. De nombreux clones périrent sous ses assauts beaucoup trop rapides avant qu'il ne bondisse en dehors de la tour et se taille un chemin entre les soldats qui l'attendaient dehors.

Rex (CT-7567)

Rex et ses hommes, en marche pour arrêter Pong Krell.


  Se lançant à la poursuite du Jedi ayant succombé au Côté Obscur, Rex et Fives arrêtèrent au passage Dogma. Quant à Pong Krell, rien ne pouvait le stopper : il était beaucoup trop fort et vif pour les clones de la 501e Légion. Jusqu'à ce que Tup ait une brillante idée en attirant le Besalisk jusqu'à lui, qui se fit prendre dans les tentacules d'un vixus avant d'être neutralisé : Pong Krell fut enfermé dans une des cellules de la base umbarane. Mais Rex et Fives considéraient tous les deux que ce dernier était beaucoup trop dangereux pour rester en vie... et pourtant, ils ne pouvaient pas simplement l'exécuter. Depuis le début de la campagne d'Umbara, Krell avait manipulé les clones, Dogma en premier lieu. Il avait saboté les communications et avait empêché Rex de savoir qu'Obi-Wan avait sécurisé la capitale. Le capitaine et l'ARC Trooper décidèrent donc de libérer Dogma et d'ouvrir la cellule du Jedi déchu en même temps : ils lui ordonnèrent de se retourner et de se mettre à genoux, et il se passa exactement ce qu'ils escomptaient. Dogma s'empara du blaster de Fives et tua le Besalisk. Le Maître Jedi s'effondra, mort : il ne représentait désormais plus une menace pour la République, et c'est ce qui importait. Cette bataille avait été particulièrement difficile pour Rex, qui avait dû envoyer ses hommes à la mort pour rien. Mais en toutes circonstances, le capitaine clone était resté loyal et déterminé, cherchant un équilibre entre l'obéissance aux ordres et la protection de ses troupes.

2.5 A la recherche des Togrutas disparus [haut]



  Après Umbara, l'enquête sur la disparition des Togrutas de Kiros ne pouvait être que plus calme : mais encore une fois, Rex allait découvrir que toutes sortes de menaces planaient sur la galaxie. Le gouverneur Roshti avait alerté le conseil Jedi de l'arrivée des Séparatistes : les colons Togrutas de Kiros étant pacifiques et n'ayant pas pris part à la Guerre des Clones, la République craignait pour leur sécurité. Mais quand la 501e Légion arriva sur place avec Ahsoka Tano, Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi, les colons avaient tout simplement disparu. A la place, le leader séparatiste Zygerrien Darts D'Nar avait disséminé des bombes dans la ville et menaçait de les faire exploser si les Jedi ne se rendaient pas. Pendant qu'Obi-Wan alla négocier avec l'esclavagiste Zygerrien, Rex, Anakin et Ahsoka entreprirent de désarmer les bombes avec le soutien de Cody et R2-D2. Après avoir éliminé plusieurs droïdes de combat et des droïdekas snipers, les bombes furent neutralisées et Obi-Wan put appréhender Darts D'Nar. Sous la contrainte, ce dernier révéla que la reine de Zygerria, Miraj Scintel, souhaitait rebâtir l'empire Zygerrien jadis si puissant.

  Rex et les Jedi se rendirent donc sur Zygerria déguisés en esclavagistes, avec la jeune padawan Togruta dans le rôle de l'esclave. Pendant qu'Ahsoka et Anakin approchaient la reine, Rex et Obi-Wan enquêtèrent sur les 50 000 colons Togrutas disparus. Le capitaine clone couvrit le Maître Jedi lorsque celui-ci fit évader le gouverneur Roshti de sa cellule : mais alors qu'ils s'apprêtaient à s'enfuir à dos de brezak, ils furent arrêtés par des gardes Zygerriens. Rex put se cacher juste à temps et retrouva la trace d'Obi-Wan dans l'arène où aurait lieu une gigantesque vente d'esclaves. Dans la loge de la reine se trouvaient Ahsoka et Anakin : quand ce dernier reçut l'ordre d'aller exécuter Obi-Wan, R2-D2 envoya les sabres laser à leur propriétaire et Rex élimina plusieurs gardes promptement. Il fut néanmoins précipité au centre de l'arène et neutralisé par un des gardes équipés de fouets-laser, comme les Jedi. Alors qu'Ahsoka était enfermée sur Zygerria et qu'Anakin retrouva sa place aux côtés de la reine, Rex et Obi-Wan furent déportés sur Kadavo.

Rex (CT-7567)

Rex, Anakin et Obi-Wan déguisés en esclavagistes à leur arrivée sur Zygerria


  Kadavo abritait un complexe tenu par Agruss, un Zygerrien sans pitié dont la mission principale était de briser tous les esclaves qui rejoignaient son camp de travaux forcés. Rex fit ce qu'on exigeait de lui et ne put que constater comment Obi-Wan Kenobi souffrait de ce séjour : pas tant physiquement, mais moralement. En effet, chaque fois que le Jedi manifestait la moindre colère ou le moindre esprit de rébellion, les esclaves Togrutas payaient pour lui. Aussi, quand Anakin et Ahsoka arrivèrent sur Kadavo avec le renfort du destroyer de classe Venator de l'amiral Coburn et des chasseurs de Plo Koon, Rex et Obi-Wan profitèrent du chaos pour se libérer et gagner le centre de contrôle. Après s'être péniblement débarrassé des gardes à mains nues, le capitaine clone tua Agruss. Pendant ce temps, l'amiral Coburn avait placé son  croiseur de classe Arquitens sous la forteresse pour sauver les prisonniers qui allaient être lâchés dans le vide. Les canonnières se chargèrent ensuite de détruire le complexe et tout le monde put rejoindre sain et sauf le destroyer.

2.6 Formateur sur Onderon [haut]



  Après les événements survenus sur Zygerria, le capitaine Rex fut sollicité par Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et Ahsoka Tano pour former les rebelles d'Onderon qui avaient sollicité l'aide des Jedi pour lutter contre le nouveau gouvernement de Sanjay Rash. En effet, ce dernier avait écarté le roi Ramsis Dendup du pouvoir pour prêter allégeance au Comte Dooku. Depuis, les légions de droïdes avaient investi la capitale, Iziz, et les leaders rebelles, Saw et Steela Gerrera, et Lux Bonteri, avaient cruellement besoin d'aide. Le conseil Jedi ne souhaitait toutefois pas intervenir sur Onderon dans la mesure où le roi Rash avait choisi son camp, et la mission des Jedi et de Rex devait donc rester secrète. A aucun moment les Séparatistes ne devaient savoir que la République était impliquée.

  Sur place, Rex prit sa tâche à cœur et expliqua aux rebelles comment détruire un char blindé ou encore comment neutraliser un droïdeka. L'entraînement fut laborieux à cause des rivalités internes, notamment entre Saw et Lux, mais s'avéra productif puisque les rebelles parvinrent à repousser une attaque des droïdes. Ils menèrent par la suite plusieurs actions coups de poing dans la capitale sous la supervision des Jedi et de Rex. Pour les formateurs, le travail sur Onderon était achevé. Ahsoka souhaita cependant rester et les Jedi approuvèrent. La Togruta devait veiller à ce que Saw, Steela, Lux et leurs hommes gagnent la confiance et le soutient du peuple, ce qui n'était pas une tâche aisée. Quelques jours plus tard, et malgré le renfort du droïde stratège Kalani, les Séparatistes quittèrent Onderon, après une cuisante défaite qui avait néanmoins coûté la vie à Steela.

Rex (CT-7567)

Rex et les Jedi sur Onderon, faisant profil bas











3. La rébellion contre l'Empire [haut]



  On ignore ce qu'il advint de Rex pendant les quinze années qui suivirent la fin de la Guerre des Clones et de la République. Comme ses frères clones, les commandants Wolffe et Gregor, il retira la puce qui lui avait été implantée lors de sa conception, évitant ainsi d'Ordre 66. Après l'avènement de l'Empire Galactique, Rex, à l'instar des autres clones, fut mis à la retraite. Les trois compagnons se réfugièrent sur le monde désertique de Seelos : ils vivaient dans un vieux RT-TT aménagé en maison ambulante, loin de la tyrannie de l'Empire. Mais le destin allait bientôt rattraper l'ancien capitaine clone, lorsqu'une vieille amie allait le retrouver pour le ramener au cœur du conflit qui secouait la galaxie...

3.1 Une nouvelle famille [haut]



  Environ en -4, soit quinze ans après la soi-disant trahison des Jedi, Rex, Wolffe et Gregor reçurent la visite de l'équipage du Phantom, un groupe hétéroclite de rebelles qui luttaient à leur niveau contre l'Empire tout-puissant. Parmi eux se trouvaient Kanan Jarrus, un Jedi qui avait survécu à l'Ordre 66 alors qu'il n'était encore qu'un padawan, le jeune Ezra Bridger, son apprenti, le Lasat Garazeb Orrelios, et la Mandalorienne Sabine Wren. Après la tension de la rencontre, Rex fut ravi d'apprendre que les rebelles venaient de la part d'Ahsoka Tano : c'était un soulagement de savoir la Togruta en vie après ce que était arrivé aux Jedi.

  Cependant, le vétéran de la Guerre des Clones eut fort à faire à convaincre Kanan Jarrus de son innocence vis à vis de l'Ordre 66 : le Jedi était méfiant, et à juste titre, puisque son Maître avait été tué par les clones qui le servaient. Le jeune apprenti Ezra Bridger était beaucoup plus ouvert, et Rex sympathisa rapidement avec lui : il refusa toutefois de rejoindre les rebelles, déclarant être trop vieux et avoir déjà trop combattu pour une guerre qui n'en valait pas la peine. Finalement, ce fut la guerre qui arriva jusqu'à Seelos : Wolffe, qui pensait que le Jedi était venu se venger des clones, avait alerté l'Empire de leur présence. Le destroyer stellaire de l'amiral Kassius Konstantine et de l'agent Kallus était à l'approche. Wolffe, qui réalisa son erreur de jugement, s'excusa : il allait désormais falloir affronter les troupes impériales.

  Rex fournit comme convenu aux Jedi une liste de planètes que l'Empire ne surveillait pas et qui pourraient donc servir de base aux rebelles. Mais Ezra refusa d'abandonner les clones à leur triste sort. Wolffe tenta de changer sa version des faits quand l'agent Kallus le contacta, en vain. Kanan Jarrus avertit aussitôt Hera Syndulla de la situation, qui se trouvait avec Chopper dans le Ghost en orbite de Seelos en train de réparer l'hyperdrive : la Twi'lek répondit que l'Empire venait d'arriver. Les clones détruisirent un premier chasseur TIE au lance-missiles avant d'être confrontés à trois TB-TT. C'était l'occasion pour les vétérans clones de se mesurer aux Stormtroopers de l'Empire qu'ils moquaient, au plus grand amusement de Zeb. L'antique RT-TT se dissimula dans une tempête de sable, et Kanan Jarrus les guida grâce à la Force. Rex et ses compagnons purent ainsi détruire un premier quadripode impérial en évitant les deux autres.

Rex (CT-7567)

Les clones, dans leur RT-TT aménagé sur Seelos.
De gauche à droite : Wolffe, Rex et Gregor.


  Avec l'aide des deux Jedi, le RT-TT immobilisa un TB-TT qui fut immédiatement investi pour pilonner le dernier, celui de Kallus : l'agent impérial dut battre en retraite. La victoire était totale, et Rex était fier d'avoir servi de nouveau sous les ordres d'un Jedi, qu'il appelait "général" par habitude. Hera Syndulla vint les chercher avec le Ghost sur Seelos et les conduisit à la flotte de Jun Sato, le commandant de la cellule rebelle : à bord de la corvette, Rex retrouva avec joie et émotions Ahsoka Tano.

  Même si Rex et Kanan se faisaient désormais plus ou moins confiance, ils n'étaient pas meilleurs amis pour autant. Rex reprochait au Jedi son manque de rigueur dans l'entraînement d'Ezra, et prit donc sur lui de lui enseigner comment viser et tirer proprement. Le capitaine clone était beaucoup plus sévère que le Jedi, et l'apprenti semblait perdu et exténué par les querelles incessantes entre Kanan et Rex. Ce dernier appréciait réellement le jeune Bridger, mais peut-être lui consacrait-il autant de temps simplement pour prouver à Kanan que l'entraînement d'un soldat était plus formateur. Quoi qu'il en soit, le vétéran clone continua de fournir des informations à la cellule du commandant Jun Sato : après que les rebelles eurent découvert que d'autres inquisiteurs étaient à leur trousse, Rex envoya une petite équipe sur Shantipole, un monde bien connu des pilotes, où se trouvait un ingénieur Mon Calamari répondant au nom de Quarrie. Ce dernier avait fabriqué un prototype de Blade Wing, un vaisseau lourdement armé qui permit à l'équipage du Ghost de franchir le blocus de Kallus autour d'Ibaar et de larguer des provisions pour les habitants. De plus, le sénateur Bail Organa annonça qu'il utiliserait les plans du Blade Wing pour concevoir d'autres chasseurs B-Wing pour la rébellion.

  Un peu plus tard, Ezra Bridger et Jun Sato furent capturés par l'Empire, après que leur corvette Liberator fut arrachée de l'hyperespace par le croiseur Interdicteur de Brom Titus. A l'initiative de Hera Syndulla, Rex et Kanan Jarrus conduisirent une mission d'infiltration pour sauver leurs compagnons : aucun des deux n'appréciait l'autre, mais il fallait mettre de côté le ressentiment pour cette mission de la plus haute importance. Rex n'aima pas du tout quand Kanan Jarrus le compara à un vulgaire Stormtrooper, et le vétéran clone détestait l'armure des troupes de choc de l'Empire qu'il devait porter, beaucoup moins agréable que celle des clones. Le clone et le Jedi, accompagnés de Chopper, infiltrèrent donc le croiseur Interdicteur et trouvèrent Ezra qui s'était déjà libéré. Pendant que Chopper désactivait le puits de gravité, le reste du commando libéra Jun Sato. Quand le petit groupe se retrouva débordé par les Stormtroopers, Rex leur ordonna de rejoindre le Phoenix Home et de filer. Mais Kanan, impressionné par le courage de Rex, revint le libérer après qu'il ait été torturé par un droïde IT-O de Titus.

  Les rebelles purent s'échapper avec le Phoenix Home et rejoindre sains et saufs le reste de la flotte, tandis que l'Interdicteur explosa après le sabotage orchestré par Chopper. De retour sur le Ghost, et en signe de respect mutuel, Kanan et Rex effectuèrent un salut militaire : cette mission les avait indéniablement rapprochés et ce n'était pas pour déplaire à Rex, à qui tout cela rappelait son service durant la Guerre des Clones. Dans les jours qui suivirent, les rebelles durent quitter dans l'urgence Garel car ils avaient été démasqués par l'Empire : à l'issue d'une bataille déséquilibrée, ils parvinrent à s'échapper.

Rex (CT-7567)

Rex et Kanan, dans leur armure de Stormtroopers, ont retrouvé Ezra Bridger durant leur mission d'infiltration.


  A bord du Liberator, Rex coordonnait avec Jun Sato les missions de réapprovisionnement vers Lothal, qui s'avéraient de plus en plus compliquées avec la présence de l'Empire qui se renforçait dans le secteur. Grâce à Sabine et Kanan, les rebelles obtinrent toutefois la possibilité de passer par Concord Dawn, et capturèrent Fenn Rau, qui, comme tous les Mandaloriens, avait juré fidélité à l'Empire.

3.2 Un nouveau départ sur Atollon [haut]



  Plus tard, Rex et l'équipage du Ghost se rendirent sur Géonosis, car ils avaient reçu des informations comme quoi l'Empire préparait quelque chose : cependant, une fois sur place, les détecteurs du vaisseau et de Chopper ne détectèrent aucun signe de vie. Les géonosiens avaient comme disparu, ce qui semblait louche à Rex : en effet, il ne se rappelait que trop bien les deux batailles de Géonosis qui avaient vu tant de clones périr. En explorant les débris et les modules de construction à l'abandon, les rebelles tombèrent dans une embuscade tendue par Kallus et ses Stormtroopers. Ils parvinrent à s'échapper de justesse, mais Zeb fut séparé d'eux alors qu'il affrontait en combat singulier l'agent du Bureau de Sécurité. Le Ghost perdit finalement la trace de la capsule de sauvetage dans laquelle se trouvaient Zeb, mais finit par retrouver le Lasat dès le lendemain.

  Grâce à un heureux hasard, Chopper rencontra en mission le droïde d'inventaire AP-5 et découvrit la localisation d'une planète qui pourrait servir de base aux rebelles : Atollon. Les rebelles installèrent donc leur campement et Rex participa à la coordination des efforts logistiques avec AP-5. Il enquêta avec Sabine sur la disparition de Dicer, une pilote de l'escadron Phoenix qui avait disparu alors qu'elle installait des dispositifs de surveillance autour de la base. Le vétéran clone et la Mandalorienne comprirent rapidement ce qu'il était arrivé à la lieutenante : elle avait été attaquée par des kryknas, des araignées géantes d'Atollon à la carapace épaisse qui résistait aux tirs de blaster. Rex attira l'attention des créatures pour permettre à Sabine de regagner le Phantom, puis fut désarmé et immobilisé par d'épaisses toiles gluantes secrétées par les kryknas, avant d'être conduit sous terre dans des tunnels obscurs. Peu de temps s'écoula avant que ses compagnons ne viennent le sauver.

Rex (CT-7567)

Rex et Sabine, enquêtant sur la disparition de Dicer sur Atollon.


  Dans la foulée de l'installation sur Atollon, Kanan, Ezra et Ahsoka partirent en mission sur Malachor. Rex demeura à la base, avec Zeb, Sabine, Hera et les autres. Le chagrin le submergea lorsque les deux hommes rentrèrent sans Ahsoka : celle-ci s'était sacrifiée en affrontant Dark Vador pour leur permettre de s'échapper.

  Six mois s'écoulèrent depuis la disparition d'Ahsoka ; Kanan avait été gravement blessé par son combat contre Dark Maul et avait perdu la vue, tandis qu'Ezra s'isolait de plus en plus et développait de nouveaux pouvoirs de Force en consultant secrètement l'holocron de Malachor, source de conflit avec son maître. Après une mission réussie pour sauver Hondo Ohnaka d'une prison impériale, les rebelles obtinrent du pirate une information comme quoi des Y-Wing allaient être démantelés sur la planète Yarma. Ezra était en charge de la mission de reconnaissance à laquelle Rex, Sabine et Zeb participèrent. En revanche, en constatant que les opérations de démantèlement conduites par Brom Titus étaient déjà bien avancées, le jeune Jedi suggéra d'intervenir immédiatement. Rex s'y opposa car rien n'avait été planifié, mais suivit les ordres en bon soldat qu'il était. La mission s'avéra beaucoup plus périlleuse que prévue : le Phantom fut détruit dans l'opération et Ezra ne dut sa survie qu'à l'intervention inespérée de Kanan et Hera avec le Ghost. Rex, Zeb et Sabine quittèrent en hâte Yarma à bord des Y-Wing grâce au piratage efficace de Chopper, puis échappèrent de justesse à l'arrivée de la flotte impériale de Kassius Konstantine.

  Rex participa ensuite à une mission de ravitaillement avec Kanan, Ezra, Zeb et Chopper sur Agamar pour chercher des munitions : dans un hangar désaffecté, ils découvrirent des torpilles à protons dont la rébellion était friande. Quelle ne fut pas la surprise de Rex quand lui et ses compagnons tombèrent dans une embuscade de droïdes de combat répondant aux ordres du droïde tactique Kalani : les droïdes, coupés du monde, pensaient toujours servir la cause Séparatiste et n'étaient visiblement pas au courant que l'Empire avait remplacé la République et écrasé la Confédération des Systèmes Indépendants. Afin de clore symboliquement la Guerre des Clones, Kalani proposa aux rebelles de "jouer" un scénario particulier qu'il avait analysé de nombreuses fois durant la guerre : les Jedi et Rex devraient sauver Zeb, retenu prisonnier par les Séparatistes ; le droïde tactique était certain de l'emporter, ayant étudié toutes les issues possibles, et s'engagea à libérer ses prisonniers s'il échouait. Convaincu par Ezra, Rex accepta. Le vétéran fut replongé au cœur de la Guerre des Clones : il utilisa de son autorité naturelle au combat pour forcer Ezra à rester dans les rangs. Grâce à son expérience et son sens de la stratégie, lui et les Jedi purent finalement libérer Zeb. Écoutant de nouveau les sages paroles de l'apprenti, Rex épargna Kalani, réalisant que ni la République ni les Séparatistes n'avaient gagné la guerre... C'était bien l'Empire le grand vainqueur, qui arrivait à présent sur Agamar avec la Septième Flotte sous le commandant de la gouverneur de Lothal, Arihnda Pryce.

  En utilisant les bombes à protons ainsi que les droïdes de combat pour créer une diversion et se débarrasser d'un TB-TT, les Jedi et Rex purent quitter Agamar à bord d'une petite navette, tandis que Kalani partait dans une autre direction. Les trois compagnons revenaient certes sans les bombes, mais ils avaient désormais une nouvelle navette pour remplacer le Phantom : quant à Sabine et Hera, elles avaient récupéré du carburant pour la flotte pendant la mission sur Agamar.

Rex (CT-7567)

Ezra, faisant réaliser à Rex et Kalani que c'est l'Empire qui a remporté la Guerre des Clones.


  Le destin conduisit de nouveau Rex sur Géonosis : Jun Sato et le sénateur Bail Organa le mandatèrent avec l'équipage du Ghost pour enquêter sur la disparition de l'équipe de Saw Gerrera, qui avait été envoyée un peu plus tôt pour comprendre ce qu'il était advenu du peuple Géonosien. Rex n'appréciait guère plus que cela de retourner sur Géonosis, mais il connaissait bien Saw, qu'il avait formé avec sa sœur Steela sur Onderon pendant la Guerre des Clones. Sur place, Rex, Kanan, Ezra et Chopper se rendirent dans les tunnels afin de chercher l'équipe de Saw, pendant que Zeb, Hera et Sabine enquêtaient sur une mystérieuse source d'énergie à la surface. Après avoir éliminé plusieurs droïdes de combat, Rex et ses compagnons retrouvèrent Saw, qui expliqua être sur la trace d'un individu qui se cachait quelque part dans les souterrains. A force de persévérance, les rebelles retrouvèrent le Géonosien, qui s'avéra être apeuré, et qui cherchait en fait à protéger un œuf, qui était peut-être le dernier de son espèce. Rex était dégoûté de la manière dont Saw se comportait vis à vis de l'"insecte" : pour le rebelle d'Onderon, le Géonosien était un témoin de ce que l'Empire trafiquait ici, et il n'avait donc aucune compassion pour lui ni pour l'œuf. Kanan, Ezra, Rex et Saw trouvèrent finalement un compromis et proposèrent de ramener Klik Klak avec son œuf sur Atollon pour le protéger.

  Ce dernier avait du mal à communiquer, et ses efforts furent interrompus par l'arrivée d'un croiseur léger impérial et de Rocket Troopers qui investirent les tunnels. Hera, Zeb et Sabine descendirent aussitôt avec le Ghost pour récupérer leurs compagnons, et découvrirent, au fond du puits, des bonbonnes de gaz marquées du sceau impérial, qui avaient certainement été utilisées pour exterminer le peuple Géonosien. Finalement compatissant, Saw laissa Klik Klak partir, au plus grand soulagement de Rex et d'Ezra, et le Ghost quitta le puits où il était dissimulé à coups de torpilles à protons, pourfendant le croiseur impérial. Le dénouement de la mission était en demi-teinte : d'un côté, les rebelles n'avaient pas pu ramener de preuves des agissements de l'Empire sur Géonosis, car les bonbonnes avaient été perdues dans la confrontation, de l'autre, ils avaient sauvé Saw et acquis un générateur de bouclier.

Rex (CT-7567)

Rex, vigilant derrière un Saw virulent qui ne fait preuve d'aucune compassion pour le Géonosien Klik Klak.


  Les rebelles avaient appris que l'agent Kallus du Bureau de la Sécurité Impériale n'était autre que "Fulcrum", l'informateur secret des rebelles. Comme une de ses transmissions avait été interceptée, la cellule de Lothal craignait pour sa sécurité : Ezra partit donc avec Chopper et AP-5 dans un cargo et se fit délibérément arrêter par le lieutenant Yogar Lyste ; il fut ensuite conduit captif à bord du croiseur de Kallus, où il put avertir l'agent double de la menace qui pesait sur lui. Malheureusement, Ezra fut transféré à bord du Chimaera, le destroyer de l'amiral Thrawn. Rex et Kanan, déguisés en Stormtroopers à bord d'une navette volée, étaient responsables de l'extraction. Chopper et AP-5 parvinrent à récupérer les codes d'accès du destroyer et à effacer Atollon de la liste des planètes que Thrawn soupçonnait d'abriter la base rebelle. Une fois dans le hangar du destroyer, Kanan fut neutralisé par un tir incapacitant d'Arihnda Pryce ; quant à Rex, trop confiant, il fut surpris par la technique de combat de la gouverneur de Lothal. Cette dernière, dans un moment de confusion, fut à son tour assommée par Lyste, permettant ainsi aux Jedi, aux droïdes et à Rex de quitter le Chimaera à bord de la navette volée. Quant à Kallus, il parvint habilement à faire accuser Lyste d'être le traître et resta finalement à bord du destroyer de Thrawn. Rex et les rebelles ignoraient que l'amiral Chiss avait tout de même déduit que Kallus était l'agent double.

  Depuis plusieurs mois maintenant, la cellule rebelle d'Atollon organisait une mission de la plus haute importance : l'attaque de l'usine de TIE Defenders de Lothal ; afin de mener un assaut efficace, lese rebelles de Yavin IV de Jan Dodonna s'apprêtaient à rejoindre Atollon. Toute la base était en effervescence, et cela rappelait à Rex les temps forts de la Guerre des Clones. Seulement, rien ne se déroula comme prévu : en effet, Thrawn savait que différentes cellules rebelles se réunissaient sur Atollon et avait attendu pour frapper fort. Une communication interrompue de Fulcrum confirma cela, et Hera Syndulla ordonna l'évacuation alors que cinq destroyers et deux Interdicteurs sortaient de l'hyperespace. Rex monta avec Zeb et Hera dans le Ghost pour attaquer la flotte impériale avec l'escadron Phoenix, afin de couvrir l'évacuation d'Atollon et le départ d'Ezra en quête de renforts : la bataille d'Atollon avait débuté.

  Peu de temps après le début de la bataille, alors que les rebelles essuyaient de lourdes pertes avec la destruction de plusieurs corvettes et frégates, Jun Sato se sacrifia en fonçant avec son transporteur Quasar sur l'un des Interdicteurs, permettant ainsi à Ezra d'effectuer le saut en hyperespace. Les rebelles se replièrent aussitôt sur Atollon où Rex et Zeb activèrent le générateur de bouclier pour parer à un probable bombardement orbital. Celui-ci ne se fit pas attendre et le bouclier tint bon. Le vétéran clone et le Lasat allèrent ensuite poser des mines qui vinrent à bout de la première vague des MD-TT ; mais bientôt, malgré le retour de Kanan, les TB-TT forcèrent les rebelles au sol à se replier, et l'arrivée des Death Troopers contraignit Rex, Hera, Dodonna, Zeb et Kanan à se rendre face à l'amiral Chiss.

Rex (CT-7567)

Rex et Zeb, prêts à faire exploser les MD-TT impériaux sur Atollon.


  Mais la tempête de Force créée par Bendu sema le chaos dans les troupes impériales, ce qui permit aux rebelles de s'échapper. Au-dessus d'Atollon, Ezra était revenu avec Sabine et d'autres Mandaloriens et avait pu détruire le second Intercepteur. La bataille d'Atollon s'acheva sur une retraite des rebelles survivants, qui se dirigèrent abattus vers Yavin IV.

3.3 Objectif : Lothal [haut]



  Rex demeura sur Yavin IV dans les mois qui suivirent la fuite d'Atollon, où il coordonna les différentes équipes de rebelles avec Jan Dodonna et Hera Syndulla. Malgré le retour de Kanan, Ezra et Sabine de Mandalore où ils avaient initié un soulèvement contre la domination impériale, l'attaque de Lothal fut encore repoussée. A la place, les compagnons de Rex partirent de nouveau en mission, contraints de se joindre à Saw Gerrera qui enquêtait toujours sur les plans secrets de l'Empire menés sur Géonosis. Peu après, Rex et Kallus - qui avait rejoint l'Alliance rebelle depuis la fuite d'Atollon, emmenèrent l'équipage du Ghost jusqu'au Broken Horn, le cargo de Cikatro Vizago, afin de retourner discrètement sur Lothal et d'en apprendre plus sur l'usine de TIE Defenders.

  De longs jours passèrent sans que Rex reçoive de nouvelles de ses compagnons. Depuis Yavin IV, il apprit finalement que les dépôts de carburant de Capital City avaient été détruits, et que l'usine de TIE Defender avait fermé en conséquence : les rebelles avaient réussi, mais malheureusement, Kanan Jarrus s'était sacrifié pour sauver ses compagnons. Rex et Kallus exfiltrèrent Hera de Lothal avec le Ghost et se rendirent sur Seelos afin d'y chercher le soutient de Gregor et Wolffe : en effet, l'Alliance n'était pas prête à s'engager dans une nouvelle bataille de grande ampleur contre l'Empire. C'était donc à Rex et ses compagnons de trouver le plus d'alliés possibles pour libérer Lothal. Hondo Ohnaka et Ketsu Onyo avaient également répondu à l'appel. De retour sur Lothal, les rebelles résistèrent à une attaque des troupes d'Arihnda Pryce et de Rukh, l'assassin Noghri de Thrawn. La gouverneur fut capturée et utilisée pour pénétrer dans le dôme de commande de Capital City.

  Sur place, Rex, Ketsu, Sabine, Hera, Ezra et Chopper pénétrèrent de force dans le dôme et se frayèrent un chemin jusqu'au centre de commandement ; ils furent rejoints peu de temps après par Kallus et Ryder Azadi qui veillaient sur Pryce. De là, ils exécutèrent le Protocole 13, une mesure impériale qui exigeait le retour de toutes les troupes d'occupation dans le dôme de Capital City : c'était l'unique moyen de se débarrasser de tous les impériaux en une seule fois. Le plan était audacieux, Rex en avait conscience, mais de son expérience avec les Jedi, ce genre de plan fonctionnait souvent.

Rex (CT-7567)

Rex et ses compagnons rebelles à bord du Ghost lors de la mission pour libérer Lothal.


  Mais soudain, Thrawn arriva avec le Chimaera et menaça de bombarder Capital City si les rebelles ne se rendaient pas : Rukh avait désactivé le bouclier planétaire, la population était donc sans défense. Pendant qu'Ezra se rendait et rejoignait l'amiral Chiss pour gagner du temps, Rex et les rebelles se divisèrent en deux groupes pour réactiver le bouclier planétaire. La tâche fut compliquée car les terminaux de commandes étaient défendus par de nombreux Death Troopers et autres soldats. Zeb parvint néanmoins à éliminer Rukh et Gregor mourut durant l'opération dans les bras de Rex : le bouclier fut toutefois réactivé à temps, privant ainsi Thrawn de son avantage. Dans les minutes qui suivirent, des purrgils, ces créatures sensibles à la Force et pouvant survivre dans le vide intersidéral et voyager en hyperespace, surgirent de nulle part à l'appel d'Ezra, et embarquèrent avec eux la flotte de l'amiral Thrawn. Le Chiss disparut avec le jeune Jedi tandis que le dôme de Capital City s'élevait dans le ciel, avec tous les impériaux à l'intérieur.

  Une fois tous les rebelles sains et saufs à bord du Ghost, Sabine déclencha à distance l'explosion : le symbole de l'autorité impériale vola en éclat. Lothal était libérée.

  A bord du cargo, Rex regarda avec un sourire ses compagnons : ils avaient réussi, s'étaient dressés contre l'Empire tyrannique, et avaient accompli leur mission en défiant toutes les probabilités. Le vétéran clone s'était ainsi trouvé, après tout ce temps, une nouvelle famille : plusieurs de ses compagnons avaient trouvé la mort durant ces deux dernières années, et malgré cela, Rex trouva encore le courage de se battre. En effet, il demeura dans l'Alliance rebelle et participa à la bataille d'Endor cinq ans plus tard en tant que commandant aux côtés de la générale Hera Syndulla: il faisait partie du groupe de Han Solo envoyé sur la lune forestière pour détruire le générateur de bouclier de la seconde Etoile de la Mort.

Rex (CT-7567)

Han Solo et son commando avec Rex (à droite) sur Endor.
Image extraite de Star Wars Galaxy of Adventures : Han Solo - From Smuggler to General.


  On ignore ce qu'il advint ensuite de Rex, vétéran de la Guerre des Clones et de la Guerre Civile Galactique.


Actualités en relation

Panini Comics : Sortie de L'Ère de la République #1 - Les Héros

Après Star Wars #6 et Star Wars Volume 8 - Mutinerie sur Mon Cala, la troisième et dernière parution Panini Comics du jour est L'Ère de la République #1 - Les Héros ! Il s'agit là du...


HoloNet : Le plein de fiches The Clone Wars, Les Derniers Jedi, et d'autres !

C'est aujourd'hui le dernier pack de fiches avant la pause estivale de l'encyclopédie HoloNet, qui sera heureuse de vous retrouver dès mi-août pour de nouveaux packs de fiches Canon, Legends, et la présentation...


HoloNet : Poe Dameron et l'escadron Black sur l'encyclopédie

A l'occasion de la sortie chez Panini du 6ème et dernier volume de la série Poe Dameron centrée sur le personnage du même nom, pilote talentueux de la Résistance, je vous propose aujourd'hui et...


Informations encyclopédiques
Rex (CT-7567)
Nom
Rex (CT-7567)
Espèce
Date de naissance
-32
Lieu de naissance
Taille
1.83m
Fonctions
Capitaine Clone (ARC Trooper)
Armes
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
13/06/2008

Date de modification
04/09/2019

Nombre de lectures
50 950


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Rex (CT-7567)" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.