Wrecker


Wrecker était la montagne de muscles de l'Escouade 99 de la Grande Armée de la République, dite la Bad Batch.

Continuité : Canon


  "Boum !"
Exclamation de Wrecker après chaque attaque ou réflexion percutante


  Wrecker était un soldat clone de l'Escouade 99 de la Grande Armée de la République qui combattit durant la Guerre des Clones comme tous ses semblables. Cependant, à l'instar des autres membres de l'Escouade 99 - Hunter, Crosshair et Tech -, Wrecker avait subi des expérimentations génétiques sur Kamino au début des procédures de clonage. Ainsi, ni lui ni ses compagnons ne ressemblaient aux autres clones, ce qui valut pour leur groupe le surnom de "Bad Batch", et le matricule 99 en hommage au clone mal formé mort durant la bataille de Kamino.

  Wrecker était un véritable colosse, une montagne de muscles à la force incomparable : il s'agissait là de sa mutation génétique. Il parlait fort, n'était pas très subtil et faisait de grands gestes en ponctuant ses coups d'éclat d'un "Boum !". Probablement au cours d'une des nombreuses batailles qu'il avait menées, il avait perdu l'usage de son œil gauche, qui avait été remplacé par un œil de verre. Sa seule faiblesse était qu'il avait le vertige, ce qu'il qualifiait plutôt d'un rapport particulier à la gravité.
  Il portait une armure sombre agrémentée de quelques marques rouges et du logo "99" ainsi qu'un casque intimidant. Véritable force de la nature, il avait pris l'habitude de foncer dans le tas avec le reste de son escouade, mais obéissait pourtant sans discuter aux ordres de Hunter. Il utilisait une vibrolame au corps à corps, et alternait avec un canon blaster rotatif Z-6 et un  fusil Blaster DC-17m pour le combat à distance.

Wrecker

Wrecker (à gauche) lors de son arrivée sur Anaxes


  Quand Cody demanda à Hunter de l'aide pour une mission très risquée sur Anaxes, décisive pour la bataille que livrait la République depuis plusieurs semaines contre les troupes séparatistes de l'amiral Trench, l'Escouade 99 accepta.
  Une fois à la base républicaine d'Anaxes, Hunter fit la présentation de son escouade à Cody, le capitaine Rex, et les soldats Jesse et Kix. Les huit clones embarquèrent sans tarder dans une canonnière TIO/BA et mirent le cap vers leur objectif : le centre cybernétique séparatiste, situé derrière les lignes ennemies, d'où les stratégies innovantes des droïdes étaient émises d'après Rex et Cody.
  En trajet, Wrecker prétendit pouvoir détruire à lui seul tout le centre : mais là n'était pas l'objectif, puisqu'il fallait obtenir des informations, et non tout réduire en cendres.

  La canonnière s'écrasa quelques instants plus tard après avoir été prise pour cible par un droïde araignée nain DSD1. Tous les clones purent s'extirper de la carcasse fumante à l'exception de Cody qui se retrouvait coincé. Wrecker ne se le fit pas répéter et mit à contribution sa force titanesque pour renverser la canonnière avant qu'elle n'explose et sauver Cody.
  Le commandant étant dans l'impossibilité de se déplacer, Rex ordonna de tenir la position quand un régiment de droïdes de combat B1 fit son apparition. Hunter suggéra plutôt au capitaine de le laisser faire avec ses hommes : le sergent ordonna donc d'exécuter le plan 82 "Onde de choc" et l'Escouade 99 partit à l'attaque. Wrecker arracha un bout de la carcasse métallique de la canonnière et s'en servit comme bouclier pendant la charge de la Bad Batch. À couvert derrière cette protection de fortune, Tech déterminait l'angle d'attaque optimal, Hunter lançait des grenades à impulsion électromagnétique que Crosshair faisait exploser au-dessus des droïdes d'un tir ultra précis. Bientôt, il ne resta plus rien des droïdes.

  À la tombée de la nuit, Wrecker provoqua une nouvelle fois Jesse sans véritable raison, le prit par le cou et le souleva de terre. Une telle attitude gênait Tech, mais pas Crosshair qui écarta Kix. Ce fut Hunter qui dut mettre un terme à ces chamailleries mal venues. Le calme revint donc et Rex en fut soulagé. C'était désormais au capitaine clone de la 501ème Légion que revenait la direction de la mission puisque Cody avait été évacué par Kix.

Wrecker

Wrecker soulevant la carcasse de la canonnière pour sauver Cody


  Le lendemain, les six clones reprirent donc leur route vers le centre cybernétique. En chemin, ils tombèrent sur un avant-poste qu'il aurait été trop long de contourner : emmenés par Rex, Hunter, Tech, Jesse et Crosshair attaquèrent et investirent le bâtiment, pendant que Wrecker couvrait leurs arrières. L'avant-poste fut sécurisé en quelques minutes seulement. Quand Wrecker rejoignit ses compagnons, la bataille était déjà terminée, à son plus grand regret.
  Du sommet de l'avant-poste, les clones avaient une vue dégagée sur leur objectif, situé à quelques centaines de mètres. Quand Tech annonça que tout un régiment de droïdes convergeait vers leur position, ils volèrent des speeders et se rendirent au centre cybernétique qu'ils encerclèrent.

  Wrecker se positionna avec Hunter et Tech, et attendit que Rex, Jesse et Crosshair lancent l'assaut sur l'entrée principale. Le moment venu, Wrecker, Hunter et Tech atteignirent discrètement la porte arrière que le colosse défonça. À l'intérieur, ils neutralisèrent méthodiquement les droïdes de combat et les trois droïdes tactiques. Pendant que Tech accédait aux données cryptées du centre, Hunter et Wrecker rejoignirent Rex et Jesse à l'extérieur. Quand il fut clair que des renforts arrivaient en Transport Multi-Troupes, Hunter envoya Crosshair chercher un véhicule pour les évacuer.

  À l'intérieur du complexe, Rex et Tech découvrirent que des informations sur les stratégies des clones étaient envoyées sur Anaxes depuis Skako Mineure : l'Escouade 99 avait rempli sa mission. Les clones se frayèrent un chemin à travers les supers droïdes de combat B2, sautèrent dans le speeder de Crosshair, puis regagnèrent la base de la République.

Wrecker

Hunter, Wrecker et Tech ayant pris le contrôle du centre cybernétique


  Maintenant que Tech et Rex avaient découvert qu'un signal était émis depuis Skako, la Bad Batch devait se rendre sur place avec le général Anakin Skywalker pour enquêter. Wrecker grimpa donc dans le Havoc Marauder avec le reste de son groupe, Rex et le général Jedi. Il mit à profit le temps du trajet pour s'empiffrer et se muscler en soulevant d'un bras un pauvre droïde qui n'avait rien demandé.
  La rentrée dans l'atmosphère jaunâtre de Skako fut toutefois mouvementée puisqu'un keeradak chevauché par un Poletec attaqua le vaisseau. Les clones sortirent aussitôt de la navette, et quand deux autres créatures ailées fondirent sur eux, Anakin se fit surprendre et attraper. Crosshair visa aussitôt la bête avec son lance-grappin que Hunter empoigna.
  Le sergent indiqua sa position quelques minutes plus tard, et Wrecker le rejoignit avec les autres à bord du Havoc Marauder, sur un promontoire rocheux qui surplombait le village des Poletecs. La montagne de muscles créa ensuite une diversion en poussant un rocher dans la cuvette où se trouvait le village : l'éboulement permit à Rex et la Bad Batch de faire irruption parmi les Poletecs et de les désarmer sans les blesser. Tech apprit ensuite du chef des autochtones que le Techno Syndicat avait établi son quartier général dans la ville de Purkoll.

  Mais sur le chemin, Tech perdit le signal de l'algorithme, et Hunter en profita pour rappeler qu'il pensait qu'il s'agissait d'un siège. Crosshair ajouta qu'il était d'accord, et qu'il aurait agi pareil que Rex en abandonnant Echo sur Lola Sayu, puisqu'après tout l'ARC Trooper n'était qu'un "régulier". Devant cette provocation, Rex frappa Crosshair au visage, et Wrecker souleva immédiatement du sol le capitaine clone pour protéger son compagnon. Anakin mit aussitôt un terme à la dispute et les clones reprirent leur route vers Purkoll.
  Tech avait retrouvé le signal de l'algorithme, et guida ainsi le groupe vers une des hautes tours de Purkoll. À l'intérieur, les clones se débarrassèrent de nombreux droïdes D-Wing : gagné par l'excitation du combat, Wrecker exulta de nouveau, ce qui surprit ses compagnons. Ils tombèrent ensuite sur le sas derrière lequel l'algorithme émettait vers Anaxes.
  Pendant que Wrecker repoussait une nouvelle vague de droïdes envoyés par Wat Tambor avec Hunter, Crosshair et le Jedi, Tech et Rex découvrirent que c'était bien Echo, plus machine que homme, qui aidait les Séparatistes contre son gré, câblé à toute une interface depuis une chambre de stase.

Wrecker

Wrecker neutralisant des droïdes D-Wing dans une des tours de Purkoll


  Pendant que Tech essayait avec Rex de déconnecter Echo de l'interface, Wrecker, Hunter, Crosshair et Anakin repoussaient les droïdes D-Wing qui arrivaient toujours plus nombreux. Les membres de la Bad Batch profitèrent d'une courte accalmie pour se replier dans la salle avec Anakin Skywalker : d'autres droïdes arrivaient avec le soutien du Décimateur organique. Le temps que ce dernier perce les deux sas blindés, Tech annonça à Rex qu'il pouvait retirer les câbles d'Echo, ce que le capitaine clone fit immédiatement.
  Aussitôt, Echo sembla retrouver ses esprits et montra du doigt un conduit d'aération au plafond par lequel ils pouvaient tous s'échapper. Wrecker ne réfléchit pas longtemps sur le moyen d'atteindre l'étroit conduit en hauteur : il attrapa Hunter par le plastron et le lança verticalement grâce à sa force prodigieuse. Il fit de même avec les autres clones, et avant que le Jedi ne le fasse monter avec la Force, le colosse plaça des explosifs dans la salle pour détruire toutes les recherches de Wat Tambor. Puis, dans le conduit, Echo guida ses sauveurs jusqu'à une sortie, qui s'avéra être une passerelle entre deux tours de la ville de Purkoll.

  Même si la passerelle de fortune se trouvait au-dessus du vide, les clones s'engagèrent sans hésiter. Cependant, ils furent bientôt tous pris en tenailles par des droïdes D-Wing ; Wrecker se jeta pour rattraper Hunter qui avait perdu l'équilibre et s'accrocher de l'autre main à la passerelle. De son côté, Tech réémit le cri des keeradaks qu'il avait enregistré par curiosité scientifique. Les reptiles volants surgirent du brouillard jaunâtre presque aussitôt : Wrecker et Hunter lâchèrent prise et atterrirent sur un des keeradaks. Les reptiles distancèrent rapidement les droïdes D-Wing encore à leurs trousses.
  De retour au village des Poletecs, le chef du clan reprocha aux clones d'avoir amené la guerre à son peuple. Rex le reconnut mais rétorqua que, dans un conflit, il fallait choisir un camp, tout en montrant aux Poletecs ce que les Séparatistes avaient fait de son ami Echo. Les autochtones acceptèrent donc d'aider les clones, et ensemble, ils parvinrent à repousser tout un contingent de droïdes D-Wing et deux tri-droïdes magna Octuptarra. Les Poletecs avaient subi de lourdes pertes malgré les efforts de la Bad Batch pour les protéger : Wrecker avait même risqué sa vie pour empêcher un villageois de se faire écraser par un pied de tri-droïde.
  Wrecker retourna ensuite au Havoc Marauder avec le reste de l'escouade : il était désormais temps de retourner sur Anaxes.

Wrecker

Wrecker, Hunter et Rex à l'issue de la bataille dans le village des Poletecs sur Skako


  Il fallut cependant rapidement repartir pour une ultime mission. Echo souhaitait profiter que Trench n'avait pas été alerté par Wat Tambor de l'évasion de Purkoll pour infiltrer le destroyer de classe Providence de l'amiral et utiliser l'algorithme à l'avantage de la République.  Pendant ce temps, Mace Windu et Obi-Wan Kenobi lanceraient avec le 212ème bataille une attaque sur l'usine d'assemblage de droïdes pour attirer l'attention du Harch. Le Havoc Marauder transporta donc Wrecker, Rex, Echo, Anakin Skywalker et le reste de la Bad Batch jusqu'au destroyer séparatiste. La perspective d'une nouvelle mission d'infiltration n'enchantait toutefois pas le colosse.
  À bord, pendant qu'Echo se connectait au réseau et conseillait l'amiral Trench d'envoyer tous ses droïdes contre les Jedi à l'usine d'assemblage, Wrecker montait la garde avec Crosshair. Après quelques minutes, Echo put neutraliser à distance tous les droïdes de combat qui étaient sur le point de submerger Obi-Wan Kenobi et Mace Windu.

  Mais Trench avait prévu un autre plan au cas où l'algorithme viendrait à défaillir : il avait caché sous l'usine une bombe capable d'anéantir Anaxes. Tandis qu'Echo communiquait à Mace Windu les codes pour désamorcer la bombe, il fut neutralisé avant de terminer. Il fallut alors évacuer le destroyer pendant qu'Anakin se rendait à la passerelle.
  Wrecker et les autres se frayèrent un chemin à travers les droïdes de combat jusqu'au Havoc Marauder. Le colosse, alors que ses compagnons se retrouvaient encerclés, fonça tête baissée dans un régiment de droïdes et les réduisit en miettes. Fier, Wrecker fut cependant battu en termes d'exploit par Crosshair qui fit une nouvelle démonstration de ses talents de sniper.
  Le général Skywalker rejoignit la Bad Batch au Havoc Marauder quelques secondes plus tard, après avoir obtenu auprès de Trench le chiffre manquant pour désamorcer la bombe. Dès que le Havoc Marauder fut suffisamment éloigné, Anakin offrit à Wrecker le bouton qui déclencherait l'autodestruction du destroyer séparatiste. Ému, le colosse appuya aussitôt sur le dispositif : le destroyer de Trench vola en éclats, emportant avec lui une partie de la flotte séparatiste. La bataille d'Anaxes était désormais terminée ; mais ce n'était pas dans le genre de Wrecker et de ses compagnons d'aller réclamer des médailles pour leur bravoure. La bonne surprise fut qu'Echo accepta de rejoindre l'Escouade 99.

Wrecker

Wrecker, prêt à appuyer sur le bouton pour faire exploser le destroyer de Trench


Informations encyclopédiques
Wrecker
Nom
Wrecker
Nom original
Wrecker
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Soldat de la Bad Batch
Armes
Vaisseau
Affiliation
- Grande Armée de la République
- Escouade 99 (dite la Bad Batch)
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
22/02/2020

Date de modification
20/03/2020

Nombre de lectures
1 295


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.