Freja Covell


Général impérial ayant débuté sa carrière sous les ordres de Veers

  Né sur Corulag, Freja Covell débuta sa prometteuse et fulgurante carrière au sein de l'Armée Impériale dans le régiment du prestigieux et non moins célèbre général Veers. Sous ses ordres, il apprit tout ce qu'il y avait à savoir sur le combat au sol ainsi que les secrets des gigantesques TB-TT, véhicule dont Veers était reconnu pour être l'un des plus grands spécialistes. Ainsi, sous ses ordres, il participa également à la Bataille de Hoth, où, après avoir perdu son TB-TT lors de l'assaut contre la Base Echo, il parvint à rejoindre un groupe de snowtroopers pour continuer l'attaque.

  Après la Bataille d'Endor, Covell fut finalement promu au rang de général et affecté au Chimaera du Grand Amiral Thrawn, avec la charge d'encadrer les troupes au sol embarquées à bord du vaisseau. Prenant très à cœur cette nouvelle mission, l'officier prit grand soin d'enseigner à ses hommes tout ce qu'il avait lui-même appris durant sa carrière, que ce soit à l'Académie de Carida, sous le commandement de Veers ou encore sous le feu de l'ennemi. Et bien que ses troupes aient été pour la plupart composées de jeunes recrues sans une once d'expérience du combat, Covell était convaincu de leur potentiel et qu'un commandant expérimenté aurait vite fini de le révéler.

  En effet, Covell voyait en ses hommes ce qui devrait caractériser le nouvel Empire de Thrawn, c'est-à-dire des soldats motivés, expérimentés et dotés d'un grand sens de l'initiative. Par ailleurs, l'Impérial était un fervent et sincère défenseur de l'Ordre Nouveau. Il était en effet persuadé qu'il était nécessaire de combattre la Nouvelle République, régime politique qu'il jugeait faible, corrompu et destiné fatalement à disparaître. Très enthousiaste à l'idée de reprendre enfin le combat après cinq années de batailles d'arrières-gardes, Covell était particulièrement motivé pour attaquer Coruscant et le Noyau, challenge enfin à sa hauteur. Toutefois, ses relations avec le Grand Amiral n'étaient pas idylliques pour autant : Covell, qui considérait les troupes terrestres comme le pivot central des forces impériales, n'avait jamais eu beaucoup de respect pour les officiers de la Flotte qui, selon lui, n'étaient bons qu'à donner des ordres et à prendre le thé dans les coursives rutilantes de leurs vaisseaux pendant que lui s'occupait du sale boulot, la boue jusqu'aux genoux.

  Tout au long de la campagne dévastatrice de Thrawn contre la Nouvelle République, Covell eut à mener de nombreux assauts terrestres comme sur Myrkr, événement mineur s'il en est, mais pas moins important pour le général. En effet, bien que le groupe de combat de Covell n'ait rencontré aucune résistance de la part des hommes de Karrde, ce fut une bonne occasion pour le commandant de mettre ses hommes en situation de combat réel mais également de repérer les meilleurs éléments dans un but très particulier. Car, il faut le savoir, Thrawn avait décidé de cloner ses meilleurs soldats et pourrait ainsi disposer d'une armée non seulement plus importante mais, avant tout, plus expérimentée.
  Finalement, peu de temps avant la Bataille de Bilbringi, Covell reçut le commandement du Mont Tantiss, Thrawn craignant une éventuelle révolte des indigènes ou une attaque de saboteurs. Malheureusement pour lui, lors de son voyage vers Wayland, Covell eut à partager sa cabine avec le passager le plus incontrôlable qui soit : Joruus C'Baoth. Ce dernier ne put donc s'empêcher de prendre le contrôle de l'esprit du général en remplaçant en quelque sorte des pans entiers des pensées de l'impérial par les siennes; manipulation mentale très dangereuse que très peu de Jedi se sont risqués à tenter. En effet, dans ce cas, le sujet se retrouve complètement dépendant de l'esprit du Jedi et si jamais le lien mental se rompt, le malheureux se retrouve condamné, et c'est ce qui arriva à Covell.

  En arrivant au mont Tantiss, la sphère d'influence des Ysalamiris brisa le lien qui reliait les deux individus, et comme il ne subsistait plus assez de ses pensées originelles pour que son cerveau continue à fonctionner correctement, Covell ne put survivre très longtemps. Ainsi, bien que ses fonctions vitales aient continué à fonctionner normalement pendant quelque temps, que ce soit la respiration ou les battements du cœur, Covell sombra dans une sorte d'état catatonique avant d'être finalement déclaré cliniquement mort.
  Toutefois, avant de perdre le contrôle mental qu'il avait sur l'officier, C'Baoth avait pris soin d'implanter dans son cerveau quelques suggestions : en arrivant à la base, Covell avait ordonné aux troupes qui l'avaient accompagné pendant le voyage de prendre des explosifs dans l'un des dépôts de munitions de la forteresse puis de se disperser dans la montagne, soi-disant pour un simple exercice d'entraînement. En réalité, ses hommes avaient pour mission de placer les explosifs partout dans la montagne, et l'explosion ainsi engendrée permit à C'Baoth de se libérer de l'emprise des Ysalamiris et de laisser libre cours à sa folie destructrice.
Informations encyclopédiques
Freja Covell
Nom
Freja Covell
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Général
Armes
Expérience au combat
Loyauté
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
12 208


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 2 : La Bataille des Jedi
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 3 : L'Ultime Commandement
  • Rebellion
  • WEG - The Thrawn Trilogy Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.