Natasi Daala


Natasi Daala était la première femme à décrocher le titre d’amirale dans la Marine Impériale et devint l’une des ennemies les plus dangereuses de la Nouvelle République. Avec les changements politiques, elle devint chef d’État de l’Alliance Galactique.

  « [J'ai] étudié mes propres échecs et pris conscience que nombre d'entre eux pouvaient s'expliquer par des actes que la colère avait mal inspirés. »

  Natasi Daala était une femme aux yeux verts et aux cheveux couleur cuivre qui affichait une beauté froide et rigide. Elle connut, malgré son sexe, une carrière d'amirale de l'Empire Galactique. Fervente partisane de la doctrine Tarkin, elle devint la protégée du Grand Moff et supervisa la base secrète qui inventa les superarmes de l'Empire telle l'Étoile de la Mort et le Broyeur de Soleil. Quand elle échoua à détruire la Nouvelle République, Daala disparut pendant de nombreuses années avant de refaire parler d'elle pendant la Seconde Guerre Civile où elle aida l'Alliance Galactique. Forte de sa nouvelle position d'alliée, elle devint Chef d'État du gouvernement galactique.

Natasi Daala

Natasi Daala, la première femme amirale de l'Empire Galactique.
Image extraite de la couverture japonaise du roman : L'Étoile Noire.


I. Une amirale impériale [- ?? à - 11avBY] [haut]



1. Une femme parmi les hommes [- ?? à 0] [haut]



« Daala a deux types de troupes : celles qu'elle entraîne maintenant et celles qu'elle a déjà tuées. »
Ackbar à propos de Daala.

  Née sur la planète Irmenu à la fin de l'Ancienne République, Natasi Daala grandit sous le joug machiste de l'Empire Galactique. Il fut possible que la jeune fille perdît très jeune ses parents puisqu'elle fut élevée dans un orphelinat du COMPORN (Comité pour la préservation de l'Ordre Nouveau) sur Botajef où elle fut endoctrinée afin de suivre fidèlement la doctrine impériale. Elle rencontra également dans ses jeunes années Liegeus Vorn dont elle tomba amoureuse. Avec lui, elle apprit à utiliser les machines et les outils et leur relation devint fusionnelle.

  En l'an 3 avant la Bataille de Yavin, elle intégra la très renommée et très exigeante Académie de Carida pour y recevoir une formation militaire. En faisant cela, elle marqua sa détermination à faire carrière en sacrifiant sa relation sentimentale pour l'armée, ainsi que sa chevelure rousse, ce qu'elle prit comme une humiliation personnelle. Elle montra rapidement de très bonnes aptitudes martiales et au sport, notamment sur le terrain de shock-ball où elle laissa plusieurs adversaires suffisamment tuméfiés pour qu'ils aient recours à des soins au bacta.

  L'instructeur académique Visk pensait qu'elle ferait une admirable recrue au sein du corps des Stormtrooper s'il parvenait toutefois à briser sa volonté pour la rendre plus docile. Ses plans furent contrariés lorsqu'elle passa les premières épreuves sur simulateur. Là, Daala fit montre d'un excellent sens tactique et tenait la dragée haute à tous les autres. Massimo Tagge la détacha des enseignements de Visk pour lui faire intégrer le corps de la Marine Spatiale où la jeune femme pensait pouvoir s'épanouir.

Natasi Daala

Daala lors de sa formation à l'Académie impériale.
Image extraite de :  Star Wars Galaxies Trading Card Game - Threat of the Conqueror.


  Natasi Daala fut l'une des élèves les plus brillantes de la Marine sur Carida. Ses résultats et ses approches concernant aussi bien la stratégie militaire que de la doctrine Tarkin en tant que cadet étaient remarquables. Mais ce fut à ce moment-là que sa carrière fut sabotée par la politique ségrégationniste de l'Empire. En tant que femme, elle n'obtint pas un poste élevé dans la hiérarchie, mais un poste subalterne qui n'était pas à la hauteur de ses compétences, celui de secrétaire en informatique puis superviseur en approvisionnement. Quand elle vit que de jeunes hommes incapables obtenaient des postes à la hauteur de ses capacités, Daala n'en retira qu'une énorme frustration.

  Toutefois, Daala ne se laissa pas abattre. Elle se forgea une fausse identité sur le réseau informatique et proposa des stratégies efficaces. Cette initiative et ses travaux sur la doctrine Tarkin attirèrent le Grand Moff sur Carida qui mit la main sur elle après une brève enquête. N'étant pas aussi buté que l'administration impériale, Tarkin reconnut le talent de la jeune Natasi et la prit sous son aile. Grâce à lui, elle obtint rapidement ses galons d'amirale.

  Malgré la différence d'âge manifeste entre eux deux, Daala tomba sous le charme de Tarkin ainsi que de son charisme et de son pouvoir. Elle finit par séduire le Grand Moff et tous deux devinrent amants et source de quelques commérages dans l'armée auxquels Tarkin mit rapidement fin. Un jour, l'amirale fut conduite par Tarkin jusqu'au chantier naval de Kuat où elle put inspecter la construction de quatre Destroyers Stellaires qui allaient lui être confiés : le Gorgonne, le Manticore, l'Hydre, et le Basilic. Elle se vit également confier la supervision et la protection d'un complexe scientifique dans l'amas de trous noirs de la Gueule.

Natasi Daala

Natasi Daala supervise le complexe de la Gueule avec ses troupes.
Image extraite de : The Jedi Academy Sourcebook.


2. Gardienne de la gueule [0 à 11 apBY] [haut]



« Je savais que ça serait énorme, mais je n'avais pas réalisé à quel point. »
Daala en parlant de l'Étoile de la Mort.

  Daala supervisa la construction d'un complexe scientifique sur les astéroïdes qui flottait dans une zone sûre de la Gueule afin d'y développer des superarmes pour la grandeur de l'Empire. Une fois l'infrastructure achevée, elle sabota l'ordinateur de navigation des architectes afin qu'ils se perdent dans un trou noir et ainsi préserver le secret absolu sur les lieux et sa mission.

  Certains de ces 180 000 soldats à ses ordres avaient du mal à l'idée d'obéir à une femme. Elle usa de menace et de quelques exécutions pour maintenir la cohérence et la discipline de ses hommes. Elle laissa le contrôle des projets scientifiques au Twi'lek Tol Sivron malgré sa xénophobie. Elle installa ses quartiers à bord du Gorgonne et commença sa nouvelle vie. Elle laissa repousser ses cheveux en signe d'indépendance. Et comme aucun code s'appliquait pour elle, elle les arborait fièrement avec son uniforme vert-olive.

  Daala et ses troupes vivaient isolés du reste de la galaxie. Son seul contact avec l'extérieur était les visites de Tarkin qui en profitait, en plus de donner des directives, pour passer un peu de temps avec elle. Quand le Grand Moff n'était pas présent, l'amirale veillait à ce que son équipage s'entraîne afin d'avoir la force de combat la plus performante en cas de besoin. Les jeux de guerre qu'elle proposait et la discipline qu'elle réclamait lui permettaient d'obtenir le mieux de son équipage qui intégra cela dans leur routine.

  Malgré la construction de l'Étoile de la Mort sur Despayre, le Centre de recherche restait un lieu stratégique avec le développement d'autres armes de la scientifique Qwi Xux, comme le Broyeur de Soleil. Elle put toutefois admirer la station de combat impériale à la fin de sa construction, quand le Grand Moff Tarkin l'autorisa à quitter la Gueule pour le rejoindre là-bas afin de l'assister. Sur place, elle fut accueillie par Tarkin en personne qui lui avait réservé des quartiers à côté des siens, même s'ils partagèrent les mêmes quand l'occasion se présentait.

Natasi Daala

Daala et Tarkin.
Image extraite de : Star Wars Finest.


  L'amirale fut présente lors de la destruction d'un vaisseau impérial à cause d'un sabotage rebelle et que Tarkin camoufla en accident pour ne pas attirer l'attention sur le projet. Elle reçut alors l'ordre de débusquer les saboteurs et Daala se mit immédiatement à l'œuvre. Après s'être procuré les codes d'accès de Tarkin, elle visionna les enregistrements de surveillance du vaisseau et découvrit que la bombe provenait d'un conteneur venant de la base impériale de Gall, signifiant par là même que les saboteurs avaient des accès importants dans l'Empire. Elle ne manqua pas de partager sa découverte rapidement à son supérieur. Sa mission ne fut pas le succès escompté puisque, malgré sa détermination, elle ne parvint pas à trouver le saboteur avant de devoir repartir à la Gueule.

  L'amirale Daala ne resta cependant pas très longtemps à bord du Gorgonne et retourna rapidement en navette jusqu'à l'Étoile de la Mort. Elle arriva en pleine attaque rebelle d'envergure et son vaisseau fut pris pour cible. Le navire subit d'important dommage et Daala fut blessée par un morceau de shrapnel qui se planta dans son crâne. Désorientée, ce fut le capitaine Kameda qui conduisit la navette jusqu'à la Station de combat. Elle fut alors prise en charge par le meilleur personnel médical. Elle fut plongée brièvement dans un coma artificiel le temps qu'elle se remette des dégâts à son lobe temporal droit. Elle perdit quelques souvenirs récents comme ceux de l'attaque, mais rien qui diminuait ses capacités à commander. Elle fut renvoyée pour convalescence à son poste.

  Daala se remit de ses blessures et continua à superviser protection de l'équipe scientifique de la gueule. Elle surveillait en secret les progrès de Tol Sivron à l'aide de ses codes personnels qu'elle avait piratés. Les années passèrent sans nouvel ordre de Tarkin ni message de sa part. Elle continua cependant sans faillir à sa mission tout en observant l'avancement du projet Broyeur de Soleil, un vaisseau capable de détruire des étoiles et qui pourrait être utile pour la suite de la guerre contre l'Alliance Rebelle.

Natasi Daala

L'amirale Daala supervise les superarmes de l'Empire pour le grand Moff Tarkin.
Image extraite de : Star Wars Galaxy Series.


3. Vengeance Nébuleuse [11 apBY] [haut]



« Nous ne pouvons plus attendre, il est temps de leur montrer de quoi nous sommes capables. »
Daala se préparant à quitter la Gueule pour attaquer la Nouvelle République.

  Onze années étaient passées avant que Daala ne reçoive la visite d'une navette impériale au Complexe de la Gueule. Mais le vaisseau ne transmit aucun code d'identification valable et fut capturé et conduit au hangar du Gorgonne. Daala accueillit personnellement ses prisonniers : un homme, un adolescent, et un Wookie. Elle mena personnellement les interrogatoires. Du jeune Kyp Durron, elle n'apprit rien d'intéressant et programma son exécution. La révélation fut lors de sa discussion avec le dénommé Han Solo.

  Daala, qui ne s'était jusque là pas embarrassée des affaires de l'Empire dans la galaxie, apprit la mort de Tarkin, ainsi que celle de l'Empereur et d'autres hauts dignitaires. Une torture plus poussée du prisonnier lui confirma qu'il ne mentait pas. Cette découverte la bouleversa aussi bien pour des raisons personnelles que professionnelles. Elle accepta quand même la curiosité des scientifiques en leur transmettant un rapport, censuré, des informations obtenues.

  Après réflexion, elle prit une navette pour se rentre au Centre de recherche afin de rencontrer Tol Sivron afin de lui faire part de ce qu'elle avait appris. Elle demanda à ce que le Broyeur de Soleil soit terminé rapidement pour l'utiliser contre les rebelles afin de leur faire payer leurs actes. Elle convoqua ensuite Qwi Xux pour lui faire part de la même requête. Tandis qu'elle préparait avec excitation ses plans de guerre, elle ne prévit pas que Xux rencontrerait Solo qui la convaincrait du mal qu'infligeait l'Empire.

  Alors qu'elle s'apprêtait à partir, elle apprit que Qwi Xux avait libéré les prisonniers et comprit, bien qu'il était trop tard, qu'ils allaient s'emparer du Broyeur de Soleil. Elle envoya tous les navires qu'elle put pour leur capture, mais la Superarme percuta l'Hydre pendant sa fuite et le détruisit. Furieuse, l'amirale n'écouta pas les suppliques du scientifique Twi'lek de laisser un vaisseau dans la Gueule et elle partit avec sa flotte à la poursuite des fuyards. Arrivée près du secteur de Kessel, elle ravagea tout ce qu'elle vit et encaissa également quelques dégâts d'une flottille située sur place. Elle perdit cependant la trace de ses prisonniers.

Natasi Daala

L'amirale Daala à l'époque de sa vendetta contre la Nouvelle République.
Image extraite de la couverture du roman : L'Académie Jedi 1 - La quête des Jedi.


  L'amirale décida d'un repli dans la Nébuleuse du Chaudron afin de faire le compte de ses pertes et réparer le Basilic. Elle étudia ces problèmes, ainsi que la confirmation des dires de Solo, avec l'officier Kratas. Ne voulant s'allier à un Seigneur de Guerre qui divisait l'Empire, elle refusa la suggestion de son subordonné de rejoindre Carida. Afin de venger Tarkin, elle décida d'emprunter aux rebelles leurs tactiques de guérilla.

  Avec ses trois Destroyers, Daala se rendit à la route commerciale corellienne et arraisonna un navire marchand. Elle interrogea la capitaine sullustéenne qui lui apprit l'existence d'une petite colonie sur Dantooine. En apprenant que le chargement du vaisseau était de l'armement lourd, elle décida de le garder et cacha dans le navire un puissant explosif et un mouchard. Elle relâcha l'équipage prisonnier pour qu'il transmette un message à la Nouvelle République juste avant de les détruire. Ainsi, Daala espérait semer la terreur chez ses ennemis.

  La destination suivante de son périple vengeur fut Dantooine. Elle pilonna une ancienne base tout en envoyant Kratas et des troupes terrestres anéantir la colonie au sol. Elle retourna ensuite à la nébuleuse afin de trouver une cible plus importante. Cette dernière lui fut offerte sur un plateau lorsqu'une transmission impériale ciblait la planète Mon Calamari comme un centre rebelle. Alors qu'elle regardait d'anciens enregistrements de Tarkin, elle en fut informée par Kratas et le rassura quant au fait qu'il ne s'agissait pas d'un piège.

  Pour son attaque, Daala décida d'utiliser une stratégie de son ancien mentor. Elle cacha le Manticore derrière la lune de la planète et attira les défenses ennemies sur ses deux autres vaisseaux. Quand les forces rebelles se jetèrent sur les deux Destroyers, Daala s'apprêta à lancer le Manticore sur les arsenaux de Mon Calamari. La stratégie se serait avérée efficace si en face d'elle ne se trouvait pas l'Amiral Ackbar, autrefois esclave de Tarkin, qui connaissait les manœuvres du Grand Moff. La chef impériale perdit le Manticore dans une collision avec un vaisseau non armé envoyé par Ackbar. Lorsque des renforts arrivèrent, elle décida de détruire le maximum de Cité flottante avant de battre en retraite.

Natasi Daala

Les forces de Daala dans la Nébuleuse du Chaudron.
Image extraite de la couverture du roman : L'Académie Jedi 3 - Les champions de la Force.


  Depuis la Nébuleuse du Chaudron, elle élabora une nouvelle stratégie dévastatrice contre Coruscant qui nécessitait le sacrifice du Basilisc. Elle prévit également de retourner avec le Gorgonne défendre le Complexe de la Gueule contre une probable future attaque. Daala ne dormit pas de tous les préparatifs, mais garda l'esprit lucide. Au moment du départ, le Broyeur de Soleil piloté par Kyp Durron venait la retrouver. Elle envoya une fois de plus toutes ses forces afin de capturer la superarme qui lui serait utile. Elle ne comprit que trop tard que Kyp gagnait du temps. Il avait en effet lancé les torpilles du Broyeur afin de détruire la nébuleuse et les impériaux avec. Paniquée à cette idée, elle lança son vaisseau au hasard dans l'hyperespace. Au moment du départ, elle vit que le Basilic ne pourrait pas la suivre.

  Le saut à l'aveuglette endommagea le vaisseau et perdit les navigateurs dans l'espace. Il fallut beaucoup de temps pour remédier à ces deux problèmes avant de retourner à la Gueule. Amère, elle ne ménagea pas son entrée en empruntant une route dangereuse, mais plus rapide, malmenant encore plus son vaisseau de guerre. Une fois arrivée aux alentours du complexe, Daala remarqua l'absence du prototype d'Étoile de la Mort, ainsi que plusieurs vaisseaux républicains. Ces derniers étaient arrivés avant elle et avaient levé les boucliers du complexe pour se défendre.

  Ivre de rage, Natasi se lança dans la bataille et fit feu de tous ses turbolasers afin de briser la défense de ses ennemis et anéantir les lieux avant que les républicains ne volent les informations capitales des lieux. Elle eut un regain d'espoir en voyant le prototype de superarme, jusqu'à ce qu'elle comprenne que Sivron était à sa tête. Le Broyeur de Soleil rejoignit également la bataille. Malgré les nombreux dégâts du Gorgonne, elle parvint à détruire les boucliers du complexe. Grâce au code volé du scientifique, elle récupéra à distance tous les fichiers de recherches du Complexe.

  Dans un dernier élan, Daala fonça droit sur les laboratoires tout en le réduisant en miettes. L'explosion couvrit sa fuite tout en faisant croire à sa mort. Après plusieurs défaites d'envergure, l'amirale tint là une forme de victoire. Après s'être assurée auprès de Kratas que son équipage croyait encore en elle, elle décida de rejoindre les territoires impériaux pour convaincre les différents Seigneurs de Guerre de s'allier contre leurs ennemis communs.

Natasi Daala

Daala, une nouvelle menace pour la Nouvelle République.
Image extraite de la couverture japonaise du roman : L'Académie Jedi 1 - La quête des Jedi.


II. Réparatrice [11 apBY à 41 apBY] [haut]



1. Reformer un Empire solide [11 apBY à 13 apBY] [haut]



« Je ne voulais pas prendre le pouvoir. Je n'avais pas la moindre intention de m'imposer comme un leader politique. Je ne voulais qu'une chose : écraser les Rebelles - mais vous ne me donnez pas le choix. Je ne peux laisser l'Empire entre les mains de pareils idiots. »
Daala au Sommet de Tsoss.

  Le matériel et l'équipage de l'amirale Daala furent rapidement réquisitionnés et mutés à différents postes par les Seigneurs locaux. En compensation, elle parvint à conserver son titre d'amirale et de rester indépendante afin de devenir une ambassadrice de la paix être les différents Seigneurs de Guerre. Elle passa environ deux ans à rendre visite à certains d'entre eux avec Kratas pour leur partager ses idées en vain.

  Sa quête la conduisit au palais du seigneur Harrsk. Kratas inspectait les destroyers tandis que l'Amirale était mal reçue par l'impérial. Alors que ce dernier se montrait obtus quant à la situation politique, l'un de ses rivaux, Teradoc, attaqua. Daala assista impuissante à la mort de Kratas dans l'un des vaisseaux. L'Amirale ruminait de colère, mais la suite des évènements lui déplut encore plus. Harrsk la força à embarquer à bord du Tempête de Feu afin qu'elle dirige l'attaque de représailles contre Teradoc.

  Malgré sa nolonté d'attaquer l'Empire, Daala accepta pour sauver sa vie. Bien que son supérieur d'infortune ne lui laissa pas le temps d'élaborer une vaste stratégie, elle appela à elle tout son savoir tactique pour parvenir à ses propres fins durant la bataille. Après avoir perdu deux navires au milieu des astéroïdes protégeant la Forteresse de Teradoc, elle s'enfonça suffisamment dans les lignes de défense ennemies pour menacer au besoin le Seigneur de Guerre. Elle prit alors le contrôle des canons à Ion du Tempête et fit feu sur le Tourbillon de Harrsk jusqu'à le neutraliser. Elle se plaça ensuite en formation de protection tout en essuyant les tirs des forces de Harrsk. Elle enclencha alors le compte à rebours de l'autodestruction du Tempête.

  Sur tous les canaux possibles, Daala expliqua refuser d'affronter l'Empire et qu'elle voudrait se mettre au service d'un chef voulant l'anéantissement des rebelles, sous peine de se détruire avec Harrsk. Le Vice-amiral Pellaeon de la flotte de Terradoc répondit positivement à cette remarque et embarqua à bord du Tempête menacé de destruction pour parler avec elle. Elle désactiva le compte à rebours du Tempête quand Harrsk accepta de cesser le feu sur elle. Comprenant que le Tourbillon allait redevenir opérationnel et que Terradoc ne laissera pas l'acte de Pellaeon impunie, elle partit avec lui pour un coin reculé de l'espace afin de négocier.

Natasi Daala

La jeune amirale Daala, fidèle à l'Empire.
Image extraite du jeu vidéo : Star Wars Rébellion.


  La discussion avec Pellaeon amena Daala à raconter son parcours au Vice-amiral. Tombant plus tard d'accord sur le besoin d'unification de l'Empire, Pellaeon lui proposa d'organiser un sommet pour inviter les Seigneurs de Guerre les plus puissants. Y voyant une occasion de mener à bien son plan, elle envoya son nouveau partenaire porter les invitations tandis qu'elle s'occuperait de préparer les lieux. Avant qu'il ne parte, elle lui confia un masque respirateur en cas de besoin.

  Daala se rendit alors à la Station de Tsoss avec de nombreux droïdes pour rendre les lieux viables. Elle fit installer une salle de réunion dans les hangars avec des spécificités essentielles pour son projet. La salle était opaque et ne comportait qu'une issue pouvant être hermétiquement scellée. Et depuis sa place, Daala pouvait à sa guise en déclencher la fermeture ou envoyer un gaz neurotoxique dans la pièce. Ainsi, les dirigeants de l'Empire s'uniraient, ou périraient.

  Quand les Seigneurs de Guerre arrivèrent, Daala leur somma de venir seul à la Station et de laisser leur flotte à bonne distance. À la table, elle leur parla à tous de ses désirs d'unir l'Empire contre la Nouvelle République. Lorsque Delvardus voulut partir, elle activa la fermeture de la porte avec un compte à rebours de trois heures. Natasi Daala ne put s'empêcher de garder l'espoir en ces impériaux, mais elle en constata la nullité lorsqu'ils enchaînèrent les disputes les unes après les autres. Peu avant que la porte ne se déverrouille, elle frappa la table avec un luminaire afin d'attirer l'attention sur elle. Ne pouvant se résigner à laisser l'Empire à l'un de ces hommes, elle mit son masque et envoya le gaz. Inflexible, elle regarda tous ses hommes mourir avec Pellaeon qui avait lui aussi mis le sien.

  L'Amirale prit alors le rôle de dirigeante de l'Empire malgré ses propres réticences. Elle alla voir Cronus, le second de Delvardus et lui montra les enregistrements du Sommet. Cronus accepta de la suivre. Dans l'optique de réarmer l'Empire, il conduisit même Daala jusqu'au lieu où Delvardus conservait un Super Destroyer Stellaire, le Marteau de la Nuit, qu'elle adopta immédiatement comme vaisseau amiral de sa flotte.

Natasi Daala

Daala se montre impitoyable au sommet de Tsoss.
Image extraite de : The Essential Reader's Companion.


  À la tête de l'Empire, Daala en profita pour moderniser le système en faisant travailler non seulement des femmes, mais aussi des non-humains à des postes essentiels. Elle voyagea également dans tout le territoire afin de finir d'unir ses différents subordonnés. Lors d'une réunion stratégique avec Pellaeon, elle lui confia le fait de vouloir lui céder le pouvoir à la fin de la guerre. Elle opta avec lui pour une attaque d'envergure contre l'Académie Jedi de Yavin IV afin d'effacer ce symbole naissant de la République. Lors d'un discours auprès de ses troupes, elle fut interrompue par deux Jedi qui parvinrent à s'enfuir. Loin de changer ses plans, elle les accéléra.

  Pellaeon envoya ses forces bombarder Yavin IV pendant que l'amirale Cronus faisait un détour de diversion en attaquants différente planète avant de le rejoindre. Daala quant à elle rebaptisa son navire amiral le Marteau du Chevalier avant de rejoindre Pellaeon. Quand elle arriva en orbite de Yavin IV, elle ne découvrit aucune trace de son commandant en second bien que tous les signes de bataille avaient été là. Elle ordonna alors un bombardement orbital et y assista depuis la passerelle de son vaisseau.

  Son ennemi, Han Solo, se manifesta et Daala ordonna de concentrer ses tirs sur lui jusqu'à l'arrivée d'une flotte de la Nouvelle République qu'elle prit en tenaille avec les renforts de Cronus qui arrivèrent justes après. Alors qu'elle prenait l'avantage, et qu'elle apprenait que Pellaeon faisait tout pour venir la rejoindre, le déroulement de la bataille prit une tournure imprévue. Cronus était mort, et un sabotage à bord du Marteau avait endommagé ses moteurs et l'envoyait dériver vers la géante gazeuse.

  Comprenant que la bataille était terminée, elle ordonna l'évacuation du Marteau du Chevalier en refusant quant à elle de le quitter devant son équipage afin qu'il garda une image de son sacrifice. En secret, elle rejoignit le module de sauvetage privé qu'elle possédait. En route, elle fut stoppée par la Jedi Callista qui désirait sa mort. Daala l'affronta avec son blaster et Callista para tous les tirs mortels. L'Amirale la surprit alors avec un tir paralysant. Elle laissa la guerrière de la Force à bord du Marteau avant de partir.

  La capsule de Daala fut récupérée quelque temps plus tard par Pellaeon. Blessée, humiliée par la défaite malgré des victoires mineures sur Darhadaan et Pros Vida, elle ne se jugea plus digne de commander et se mit au service de Pellaeon qui prenait désormais la tête de l'Empire.

Natasi Daala

L'amiral Daala.
Image extraite de : The Essential Chronology.


2. Recommencer à vivre [13 apBY à 17 apBY] [haut]



« Tout ce que nous demandons, c'est qu'on nous laisse tranquille. »
Daala à propos de la Compagnie Indépendante des Colons.

  Désormais libérée de toute contrainte, Daala fonda avec des commerçants et d'impériaux partageant son idéologie de gouvernement tourné vers l'efficacité, la Compagnie Indépendante des Colons. Cette organisation, dont Daala était la présidente, était composée d'environ trois mille personnes. L'ancienne militaire passa quelques accords afin d'avoir un territoire sur la planète Pedducis Chorios dans le Secteur Meridien.

  Alors qu'une vie paisible s'offrait à eux, la Compagnie eut quelques soucis qui les conduisirent à enquêter dans le secteur. Daala ne trouva que deux droïdes, C-3PO et R2-D2 sur une base de Cybloc XII. En les interrogeant et en piratant les données contenues en eux, elle apprit que le Moff Getelles tentait de marquer sa domination territoriale sur le secteur en répandant la peste Semence de Mort. Furieuse d'une telle ignominie et déclaration d'indépendance de la part d'un dignitaire impérial en fonction, Daala prit les commandes de la compagnie pour le faire payer.

  Grâce aux indications des droïdes, Daala se rendit sur Nam Chorios et remporta la victoire. Cela permit également de régler la crise dans laquelle était empêtrée la Nouvelle République sur la planète. À la surface, elle retrouva même Han Solo envers qui elle avait une haine immense. Après avoir également rencontré Luke Skywalker et Leia Solo, Daala ne se montra pas hostile envers eux. À sa grande surprise, le Jedi était accompagné d'un homme qu'elle n'avait pas vu depuis très longtemps : Liegeus.

  Immédiatement, Daala oublia tout ce qui se passait autour d'elle pour rejoindre celui qu'elle avait tant aimé et prendre de ses nouvelles. Leur relation fusionnelle reprit instantanément comme si elle n'avait jamais pris fin et ils partirent tous les deux pour rattraper ensemble le temps perdu. Ils s'installèrent un temps sur Pedducis Chorios avant que le naturel belliqueux de l'ancienne amirale ne reprenne le dessus. Entre temps, la Nouvelle République lui accorda de vivre en paix en remerciement pour l'aide apportée sur Nam Chorios.

  Forte de sa victoire, et d'appels venant du Noyau, Daala retourna sur les territoires qu'elle avait conquis en éliminant les impériaux lors du Sommet de Tsoss et redevint une menace potentielle pour la Nouvelle République. Grâce aux ressources disponibles, elle se reconstruisit une force de frappe efficace. Elle reprit contact avec Pellaeon et lui proposa une série d'attaques contre la Nouvelle République pour faire avancer la Guerre. Pellaeon, plus pour un traité de paix, accepta tout de même. Ils attaquèrent chacun sur un front différent. Daala finit par tomber dans un piège de Garm Bel Iblis sur Columus. Le républicain tenta de capturer son navire, le Scylla, à l'aide de pièges gravitiques. Pour s'échapper, l'Amirale n'eut d'autre choix que de faire un saut à l'aveugle dans l'Hyperespace et de passer pour morte une fois de plus.

Natasi Daala

Natasi Daala, membre de la Marine impériale.
Image extraite de : The Essential Guide to Characters.


3. Héroïne de la nuit des temps [17 apBY à 41apBY] [haut]

« Ici l'amirale Daala, officier général de la Flotte irrégulière de la Gueule, et je vous demande de cesser le combat et de quitter immédiatement l'espace fondorien. »
Natasi Daala au chef d'état de l'Alliance Galactique Jacen Solo.

  Après toutes ses défaites, Daala garda le secret de sa survie sauf auprès de Pellaeon à qui elle laissa un moyen secret de la contacter en cas d'extrême urgence. Elle fonda une famille avec Liegeus avec qui elle eut un fils qui eut à son tour une fille. Malgré son isolement, elle continua à surveiller la galaxie et possédait des informations plus ou moins confidentielles tout à fait à jour. Elle se reconstruisit une flotte hétéroclite en récupérant tous les vaisseaux qu'elle put afin de former la Flotte irrégulière de la Gueule. Comme vaisseau capital, elle choisit le Chimaera, ancien navire de Pellaeon qui finit par aller au rebu. Elle équipa des navires avec des technologies avancées qu'elle avait amassées au fil de ses années au service de l'Empire.

  Lorsque les Yuuzhan Vong envahirent la galaxie en l'an 25 apBY, Daala ne se mêla pas à la Guerre, mais y survécut. Elle ne resta toutefois pas inactive puisqu'elle aida de nombreuses personnes pendant le conflit, lui permettant ainsi d'étendre son réseau sur la galaxie. À la fin de la guerre, Daala continua à se servir du réseau des Ryns, un réseau d'espions, afin de surveiller ses anciens alliés et ses ennemis. Elle utilisa même des Arpenteurs d'Esprits situés dans la Gueule pour son réseau de renseignement. En l'an 35 apBY, certains Moffs qui connaissaient son existence complotèrent et elle et Liegeus furent victimes d'une explosion. Daala ne perdit qu'un œil durant l'attentat tandis que Liegeus mourut. Elle commença une enquête pour savoir qui des deux étaient réellement visées par l'attaque et commença à faire une liste des responsables. Elle se jura de ne remplacer son œil qu'après s'être vengée.

  Les années passèrent et l'amirale ne changea pas beaucoup, si ce n'était ses cheveux qui commençaient à devenir grisonnants comme le constata Pellaeon lorsqu'il la retrouva. Daala vint à lui après avoir reçu son appel, une série de tambourinement faisant référence à la légende de Drakaer d'Irmenu, une de ses histoires préférées. Comprenant que son ami avait un problème avec Jacen Solo, un Jedi devenu Co-Chef d'État de l'Alliance Galactique et qui montrait des signes d'autoritarisme. Elle se rendit alors sur l'Aileron Sanguinaire de Pellaeon pour en discuter avec lui.

Natasi Daala

Daala s'est fait oublier après sa deuxième disparition.
Image extraite de : Star Wars Fact Files 79.


À bord du vaisseau amiral, elle eut un résumé de la prochaine attaque impériale sur Fondor aux côtés de Solo et elle accepta de discrètement couvrir les arrières de Pellaeon. Elle expliqua également à son ami son attention d'éliminer certains Moff ainsi que la raison, et elle espérait que son retour allait en faire trembler plus d'un. L'amirale engagea alors un groupe de mandaloriens dirigés par Boba Fett afin d'aider Pellaeon et lui porter secours en cas de besoin. Lors de la Bataille de Fondor, elle resta en retrait et suivit la folie de Jacen de ne pas respecter un cesser le feu. L'Alliance Galactique se divisa et Pellaeon suivit l'amirale Niathal, la rivale du Jedi.

  Son vieil ami la contacta. Une fois de plus, Daala ne put qu'assister impuissante à la mort d'un être cher lorsque Tahiri Veila assassina Pellaeon pour Jacen avec la bénédiction des Moffs. Elle obtint également le nom d'un autre Moff à rajouter sur sa liste : Quille. Furieuse, elle entra sur le champ de bataille avec sa flotte et somma Jacen de cesser le feu. Quand il l'ignora, elle pénétra ses défenses avec son armement et causa beaucoup de dommage jusqu'au repli de Solo sur Coruscant.

  À la fin de la bataille, Daala rejoignit l'Aileron qu'avait récupéré les mandaloriens. Elle constata qu'au moins un Moff éliminé faisait partie de sa liste. Elle discuta avec Fett d'un possible partenariat pour l'aider à s'occuper des Jedi le jour venu en échange de pouvoir récupérer le beskar mandalorien confisqué par l'Empire de Palpatine. Elle s'associa ensuite avec l'amirale Cha Niathal pour lutter contre celui qui était devenu Dark Caedus. Elle participa notamment à l'assaut sur Nickel I où se trouvaient plusieurs Moffs.

  À la fin de la guerre, elle se laissa convaincre de devenir Chef d'État par l'amirale Bothan Nek Bwua'tu pendant que Jagged Fel prenait les rênes des Vestiges de l'Empire. Elle voulut également éliminer les Moffs renégats, mais en fut dissuadée. Elle passa alors un accord avec les Vestiges où elle échangea sa vengeance contre l'assurance que la moitié des Moffs deviennent des femmes, faisant ainsi évoluer les mentalités de l'Empire.

Natasi Daala

Natasi Daala, la nouvelle héroïne républicaine.
Image extraite de : The New Essential Chronology.


III. Retour à la politique [41 apBY à 44 apBY] [haut]



1. Chancelière controversée [41 apBY à 43 apBY] [haut]



« Vous êtes l'expert local en matière de contre-mesures anti-Jedi. Seriez-vous trop à la retraite pour travailler à mon service en tant que consultant ? ».
Daala à Boba Fett.

  En tant que nouvelle Chef d'État, Natasi Daala avait instauré la paix dans la galaxie et fit en sorte de ne pas commettre les erreurs du passé en tentant d'augmenter son pouvoir par simple caprice ou désir personnel. Elle y parvint grâce au fait que beaucoup de systèmes avaient compris avec la Seconde Guerre Civile Galactique que l'unité et la cohésion étaient meilleures que l'isolationnisme. De ce point de vue là, Daala était appréciée. Mais certains peuples voyaient son accession au pouvoir d'un mauvais œil, comme les Mon Calamari à cause de ses crimes passés où les Jedi à cause des opinions de la chef d'État à leur égard. Pourtant, ces opinions étaient modérés par les conseil de son assistant Wynn Dorvan qui entra à son service quelques mois après qu'elle fut devenue Chef d'État.

  Sur un plan plus économique, Daala se méfiait du retour des droïdes fabriqués par les Colicoïdes et préférait privilégiés les fabricants Verpines et bien évidemment les mandaloriens avec qui elle avait noué des liens forts depuis le conflit contre Dark Caedus. La place des guerriers de Boba Fett était si importante que certains pensaient qu'elle voulait en faire sa nouvelle garde personnelle, ce qui avait tendance à inquiéter une fois de plus les Jedi. Elle acceptait également, lorsque le besoin s'en faisait sentir, que certaines planètes se réarment à l'instar de Taris.

  Le point fort de la politique de Daala, après avoir amélioré l'économie galactique fut l'organisation du Sommet de l'Unification par lequel elle souhaitait que les Vestiges de l'Empire et la Confédération intègrent l'Alliance. Elle s'arrangea également, par une invitation mal formulée, pour que Consortium de Hapès ne rejoigne pas le Sommet afin de pouvoir mettre plus aisément en place sa politique anti-Jedi. En effet, au début du Sommet, Daala fit arrêter le Grand Maître Luke Skywalker sous le prétexte qu'il avait failli à ses devoirs en laissant Jacen sombrer du Côté Obscur. Bien que cette idée venait d'elle, elle obtint le soutien de nombreux militaire sur sa volonté de museler l'Ordre Jedi en commençant par Luke.

  Dans cette même période, le Jedi Valin Horn devint fou et sema le désordre sur Coruscant. Daala lança un mandat d'arrêt sur lui et fit en sorte que les médias s'emparent de l'affaire pour détourner l'opinion publique des utilisateurs de la Force. Après plus d'une semaine, elle accepta de recevoir Luke Skywalker en entretien. Bien qu'elle ne fut pas convaincue par l'appel reçu par la Force du Grand Maître Jedi, elle lui témoigna le respect qu'elle avait pour lui et lui expliqua son point de vue. Elle lui avoua que le procès qui lui était intenté servait à punir les Jedi de l'inconséquence de leurs actes et du manque de coopération avec les forces de l'ordre lors de leurs interventions, mentionnant au passage le cas de Seff Hellin qui avait agressé les autorités et était toujours recherché pour cela.

  Lors de cette rencontre, Luke Skywalker parvint à négocier un accord avec elle. Daala obtint l'exil du Jedi pendant dix ans, sauf s'il parvenait à trouver la raison du basculement de Jacen vers le Côté Obscur. Il ne devait en aucun cas contacter les Jedi où fonder un nouveau Temple et toutes les preuves qu'il trouverait devrait être étudiées par des représentants officiels mandatés par Daala elle-même. Daala fit placer, puisqu'elle avait confiance en lui, Kenth Hamner à la tête de l'Ordre Jedi. Sans s'en douter une seule seconde, Daala initiait une politique dangereuse qui allait ébranler la paix qu'elle avait instaurée.

Natasi Daala

La Chef d'État Natasi Daala congédie le Grand Maître Jedi Luke Skywalker.
Image extraite de : The Essential Guide to Warfare.


2. Procès, folie et crises politiques [43 apBY à 44 apBY] [haut]



« Nous sommes tous le produit de notre passé, Chef d'État Fel… mais je comprends votre position. »
Daala à Jag Fel concernant la politique de l'Alliance Galactique.

  Une fois Luke Skywalker coupé de l'Ordre Jedi, Daala fit placer avec l'accord de Kenth des observateurs auprès des Jedi en missions afin de contrôler qu'ils respectaient bien la loi. Quand son décret sur les Jedi fut juridiquement mis à mal, elle arrêta Valin Horn qui était devenue foi sans statuer sur qui était à même de le soigner entre le gouvernement ou les utilisateurs de la Force. Le bras de fer avec l'Ordre commençait à peine pour elle, lorsque la Haute Cour annula simplement son décret, redonnant aux Jedi leur liberté.

  La folie des Jedi se poursuivait et ce fut le tour de Jysella Horn d'être touchée. Elle fut arrêtée par les forces gouvernementales et, prévenue par Wynn Dorvan, Daala s'y rendit rapidement pour une allocution publique médiatisée. Elle en profita pour rejeter la faute des troubles récents sur les Jedi tout en promettant de tout faire pour rétablir l'ordre. Bien qu'elle vit dans cet accident une opportunité médiatique, elle s'inquiétait énormément du danger aléatoire que représentaient désormais les Jedi. Elle plaça Jysella en congélation carbonite tout comme son frère. Comme la politique actuelle était compliquée, elle affecta à Dorvan une assistante, la fille d'un ami, afin de l'aider et de rendre service à la fois.

  Lorsqu'un autre Jedi devint fou à la foire au bétail de Coruscant, Daala y dépêcha les forces de sécurité pour aider les civiles. Elle suivit l'affaire aux informations depuis son bureau avec Wynn et son assistante Desha Lor. Le journaliste Javis Tyr, qui menait un reportage, en profita pour glisser des images prises dans le Temple Jedi qui montrait Seff Hellin enfermé dans une cellule confortable. En découvrant que les Jedi cachaient un criminel et lui mentaient depuis tout ce temps, Daala se sentit trahi, surtout que Tyr remettait son intégrité en doute en la soupçonnant d'être complice des Jedi. En retour de l'humiliation publique qu'elle avait reçue, elle se rendit avec de nombreux journalistes au Temple afin de rendre la pareille aux Jedi en demandant Seff. Elle aura après des salutations publiques, une discussion privée avec Kenth.

  Malgré sa volonté, qui tournait à la vendetta et un retour au vieil Empire, la Chef d'État n'obtint ni Seff, ni Natua qui était devenue folle à la foire. Toutefois, elle obtint de tous les Jedi ayant permis de les cacher de faire des excuses publiques, d'accepter une interview et d'être assignée à résidence pendant deux semaines. À la sortie de la rencontre, elle fit un discours à son avantage, rédigé par son assistant et mis également en inculpation Tahiri pour le meurtre de Pellaeon. Elle fit en sorte qu'un tribunal Jedi soit créé et nomma la juge Arabelle Lorteli à sa tête, tout en facilitant les procédures à suivre.

Natasi Daala

La Chef d'État Natasi Daala.
Image extraite de : The Essential Reader's Companion.


  Le premier jour du procès de Tahiri, Daala reçut Jag Fel pour parler de politique. Elle lui accorda que mélanger les différents pouvoirs ressemblait trop à une tyrannie, mais lui assura qu'elle n'avait d'autres choix en ce temps de crise. Elle ajouta que mettre au pas les Jedi était nécessaire, car une dissolution de leur Ordre, comme le sous-entendaient de récentes démissions, serait bien plus dangereuse pour la population galactique. Elle accepta toutefois de réfléchir à abandonner les poursuites à l'encontre de Tahiri puisqu'elle ne poursuivait pas Niathal qui avait également fauté pendant la dernière guerre. Quand le dirigeant de l'Empire lui fournit des preuves que le Moff Drikl Lecersen complotait pour envenimer la situation actuelle, Daala l'assura que ses attaques contre l'Ordre étaient de son fait, malgré qu'elle nota précautionneusement l'information.

  La Chef d'État poursuivit sa politique en transférant les Horn dans une nouvelle prison. Elle se déplaça en personne lorsque les Jedi s'y rendirent avec des journalistes. Elle s'attendait à pouvoir attaquer publiquement les utilisateurs de la Force, mais ceux-ci avaient tout prévu. Daala ne pouvait attaquer leur document officiel sans ébranler sa position et celle de Lorteli. De plus, les Horn avaient été exposées sur un mur comme trophée. Pour protéger son image, Daala se retourna contre la sécurité des lieux pour cet acte en rappelant que tout le monde était égal devant la loi.

  La cote de popularité de Daala était vacillante et elle demanda conseil à Dorvan qui lui indiqua qu'elle y allait trop fort contre les Jedi. Elle fut également influencée par le général Meratt Jaxton lors d'une séance d'entraînement au tir. Ce dernier lui révéla qu'une partie de la flotte était mécontente de l'immunité que semblait avoir Niathal qui était vu comme une manipulation de Daala. Celle-ci, malgré ses réticentes, décida de poursuivre Niathal en justice également. Elle en informa l'ancienne amirale qui lui dit qu'elle ne voulait pas entacher la réputation de la Marine par un tel procès malgré qu'elle reconnaissait ses torts. Daala fut réveillée le lendemain matin avec la confirmation que Niathal s'était suicidée. Effondrée par le sort de celle qu'elle respectait temps, Daala eut beaucoup de mal à retenir ses larmes.

  L'amiral Nek Bwua'tu lui conseilla par la suite de se montrer moins ferme dans sa politique anti-Jedi. Mais lorsque l'un d'entre eux devint fou au Sénat, elle jugea que le temps des représailles était venu. Elle envoya des commandos mandaloriens attaquer le Temple qui se retrouva alors coupé du monde. Ses préoccupations ne lui permirent pas d'organiser correctement les funérailles de Niathal sur Coruscant, ni même de savoir qui avait donné toutes les autorisations nécessaires. Sa popularité à cet instant était telle qu'elle risquait de se faire assassiner si elle y participait. Sous les conseils de Dorvan, même si cela nuisait encre plus à sa réputation, Natasi suivit le cortège depuis un écran dans son bureau.

  Quand la famille Solo revint sur Coruscant, Daala exigea de les rencontrer. Elle parvint, en leur forçant la main, à convaincre le couple d'être son intermédiaire pour négocier avec les Jedi. La Chef d'État y voyait un moyen de régler la situation tout en regagnant en popularité. En effet, les sondages n'étaient pas en sa faveur et le déroulement catastrophique des événements publics la faisait soupçonner (à raison) qu'un complot la visait. Grâce aux Solo, les Jedi acceptèrent de livrer leur dernier Jedi captif s'il se trouvait dans une cellule avec des Ysalamiri et que les Horn soient décongelées. Daala accepta de temporiser le sort des Horn si les Jedi captifs ne se montraient pas belliqueux ou avides d'évasion. Les négociations étaient prometteuses, mais une tentative d'assassinat sur Fel et les Solo attira les soupçons sur Daala.

  Afin d'essayer de contrôler les Jedi, Daala proposa à Tahiri un accord secret lui promettant de la sauver s'il elle espionnait ses anciens alliés. La prisonnière refusa et Wynn Dorvan tenta de convaincre l'amirale de la juger dans un tribunal public afin de regagner des points de popularité. Mais le véritable enjeu se révéla être des manifestations et des soulèvements d'esclaves dans toute la galaxie et susceptibles d'apporter le chaos à l'Alliance Galactique. Comprenant qu'elle avait plus que besoin de l'aide de Dorvan, elle le promut chef de cabinet.

Natasi Daala

Daala dirige l'Alliance galactique d'une main de fer.
Image extraite de : Le Destin des Jedi 5 - Revers.


  Une fois de plus, Daala contacta Kenth pour obtenir les Jedi fous, allant jusqu'à menacer les familles des utilisateurs de la Force, mais rien n'y fit, Kenth ne céda pas. Elle organisa alors le siège du Temple avec les mandaloriens de Belok Rhal. Pour cet acte, elle fut comparée à Palpatine et Caedus et elle commença à vouloir contrôler la presse, ce que Wynn lui convainquit de ne pas faire. Elle laissa alors les mandaloriens gérer l'affaire et ne fut pas émue en apprenant que Rhal avait abattu Kani Asari, l'aide de maître Hamner. Elle préféra se pencher sur la crise des esclaves menée par les Ailes de la Liberté. Elle décida alors de maquiller l'engagement de mandaloriens à travers une compagnie minière afin de réprimer les révoltes avant qu'elles n'atteignent l'Alliance.

  Le soir, elle reçut Nek Bwua'tu chez elle afin de passer un moment en sa compagnie et recevoir ses conseils. Mais en repartant, l'amiral Bothan se fit agresser par des soi-disant Jedi et perdit un bras avant de sombrer dans le coma. Daala s'assurera qu'il reçoive tous les soins nécessaires ainsi qu'une prothèse.

  La chef d'État finit par se déplacer jusqu'au Temple avec le médecin Thalleus Tharn afin de recevoir la reddition du Temple et les malades. Han Solo vint négocier et leur présenta les Jedi fous, désormais guéris. Daala était sceptique, mais Tharn confirma les dires de Solo après un bref examen. Elle refusa toutefois que l'Ordre récupère les Horn tant qu'elle n'aurait pas une explication plausible sur le moyen de guérison des utilisateurs de la Force. Toutefois, elle leva le siège du Temple.

  Natasi Daala se rendit auprès de Bwua'tu et guetta son activité cérébrale. Pour le stimuler, elle lui demanda un rapport de l'attentat contre lui. Elle finit par comprendre que ce qui stimulait son esprit endormi était un reportage de Madhi Vaandt sur les soulèvements d'esclaves. L'amirale comprit qu'il y avait un lien entre la journaliste et la tentative d'assassinat sans comprendre quoi et se jura de se venger des responsables de cet acte. Ensuite, elle invita Jag Fel pour lui faire part de son besoin de l'aide de l'Empire pour maintenir la paix galactique. Elle lui fit également part de ses soupçons concernant les Jedi sur ces histoires en lui montrant une vidéo où Jaina travaillait avec des Sith sur Klatooine.

  Contre toute attente, les Jedi menèrent une double opération qui permit à la fois de libérer Valin et Jysella Horn et de faire décoller leur flotte de chasseurs stationnée au Temple Jedi. Au même moment, Booster Terrik, grand-père des Horn prisonnier, prit des otages dans son destroyer casino, dont Wynn Dorvan. Quand elle tenta de contacter Kenth Hamner, elle n'eut que la maître Saba Sebatyne qui lui indiqua que le Grand Maître de l'Ordre était indisponible. Même si l'amirale se refusait de mener une guerre sur Coruscant, elle menaça la Barabel et prévoya d'attaquer après le retour de Dorvan.

Natasi Daala

L'amirale Daala en uniforme impériale.
Image extraite de : The New Essential Guide to Character.


3. Fin de carrière [44] [haut]



« Natasi Daala. La tradition du service et du sacrifice - pour votre Empire »
Slogan de campagne

  Daala se trouvait auprès de Bwua'tu lorsque Desha Lor lui indiqua le retour de Dorvan. Elle ordonna qu'il se posa au Sénat et partit le retrouver. Enfin, la Chef d'Etat pensait pouvoir agir, d'autant plus qu'elle avait nommée l'amirale Sallinor Parova comme chef des opérations navales le temps que le Bothan sorte du coma. Malgré le passif avec eux, elle accepta de recevoir le couple Solo pour discuter de la situation. Elle trouva insultant que Han et Leia lui expliquèrent que Kenth s'était réfugié dans un lieu sûre, craignant les représailles de Daala (ce qui était bien évidemment un mensonge, Kenth ayant été tué lors du décollage des chasseurs Jedi). Finalement, le débat n'avança pas l'histoire avec les Jedi.

  Dans un contexte de manifestation protestant contra sa politique, l'ancienne militaire accepta de recevoir une fois de plus les Solo le lendemain. Cette fois-ci, elle s'entoura de tout les responsables militaire et leur fit par de la dernière information que l'on venait de lui transmettre : la Jedi Seha Dorvald s'était infiltrée au Sénat et avait tenté de tuer le Moff Lecersen et le général Jaxton par empoisonnement. Elle accorda cependant le bénéfice du doute et acceptait qu'on la lui présente comme folle avant d'exiger qu'on la lui livre comme prisonnière.

  A la suite de cette tentative d'empoisonnement, Daala perdit confiance au garde du Sénat et ce fut la Marine qui assura désormais sa protection. Quand un ancien esclave attaqua Coruscant pour se venger des répressions mandaloriennes, Daala répondit de la même manière en envoyant les guerriers de Mandalore les exterminer sur Klatooine. Quand l'information arriva trop rapidement aux mains des médias, la Chef d'État comprit qu'il y avait des traîtres dans son entourage et alla même jusqu'à soupçonner Wynn Dorvan. Elle se rapprocha de plus en plus de Parova qui devint sa confidente.

  Peu après cet incident, alors que Daala était dans son bureau avec Parova, une alarme retentit et les lieux se verrouillèrent. Wynn Dorvan l'informa que l'alerte indiquant l'intrusion de Yuuzhan Vong s'était déclenchée. Quand elle tenta de contacter son secrétaire, elle ne découvrit que Han Solo. L'amirale ouvrit alors son issue de secours avant de se prendre un tir paralysant dans le dos de la part de Parova. Quand elle revint à elle, elle était destituée de son poste par les Jedi et en détention au Centre Armand Isard. Bien décidée à récupérer ce qui lui appartenait, elle s'arrangea pour contacter Fett afin de sortir de là.

  Au parloir, elle rencontra un individu ressemblant à son avocat. Ce dernier lui expliqua qu'il venait la libérer et colla des explosifs sur la vitre les séparant. Quand elle explosa, Daala passa de l'autre côté et rampa jusqu'à un chariot médical que devait pousser son faux avocat transformé en médecin. À la sortie, elle découvrit que c'était Tahiri qui s'était attelée à cette tâche afin de s'évader également. Fett arriva à ce moment-là pour la faire embarquer à bord du Slave I, pendant qu'un faux Fett faisait diversion. À la demande de l'amirale en disgrâce, Boba Fett la conduisit sur Pedducis Chorios.

  Se considérant encore comme la Chef d'État officielle, Daala usa de son temps pour contacter de nombreux alliés et anciens ennemis afin de fomenter un plan visant à lui redonner le pouvoir. Fett l'informa que Lecersen se trouvait derrière les complots et accepta de lui prêter main forte et la technologie mandalorienne si elle l‘aidait à trouver un remède aux nanotueur impériaux lâchés contre lui sur Mandalore par Caedus et les Moffs quelques années plus tôt. Elle parla de cela à son ancien ennemi Getelles et s'assura également son soutien. Elle engagea aussi Vansyn pour tendre un piège à Lecersen. Ainsi, elle obtint de lui toutes les informations sur les membres du complot et obtint la fidélité du Moff en échange de sa vie.

  Avec sa nouvelle force armée, Daala voulait s'emparer de l'Empire en éliminant Fel par le biais de Getelles. Elle donna rendez-vous aux navires de ses alliés près d'Exodo II. Lecersen arriva, puis les forces de Vansyn et de Getelles. Mais Jag n'était pas mort et Getelles révéla sa trahison. Une flotte secrète de l'Empire de la Main vint épauler Fel. Malgré ce retournement de situation, l'amirale pensait pouvoir gagner et chercha à débusquer le vaisseau de Fel alors même que Vitor Reige rejoignit la bataille dans le camp du chef légitime. Quand le navire de Fel se manifesta, Daala laissa Lecersen se charger de lui. Elle ordonna également la destruction de la lune de Boreleo afin que les débris pilonnent les navires. Voyant que sa propre flotte subissait de nombreux dommages, elle utilisa un Interdicteur pour attirer les morceaux de la lune vers eux et s'en servir de bouclier de protection. Ainsi commença le blocus d'Exodo II.

  Le blocus dura deux mois pendant lesquels l'amirale chercha une solution. Le lieutenant Pagorski parvint à franchir les débris et à la rejoindre, lui important les dernières informations sur l'Empire. Quand Daala réalisa que le chaos submergeait l'Empire à cause de Moffs menant leurs propres guerres, elle regretta d'être responsable de cela et décida d'y remédier. Pagorski lui révéla avoir un allié secret très puissant qui pourrait l'aider à prendre la tête de l'Empire. Fel choisit également ce moment pour forcer les défenses établies par Daala qui lui tendit un piège un piège pour gagner du temps.

  L'ancienne Chef d'État retint Lecersen qui voulut quitter les ruines de Boreleo. Elle lui fit part de son nouveau plan, soutenue par sa nouvelle alliée. Persuadée qu'elle gagnerait contre Fel sur le plan politique, elle décida de proposer des élections afin de choisir un Chef d'État légitime pour l'Empire. Puisque cela allait dans le mouvement progressiste de Fel, ce dernier accepta. Pagorski devint sa chargée de campagne et alla établir son QG sur la lune d'Hagamoor III.

  Pour gagner, Daala se servit des pouvoirs de Pagorski, en réalité l'entité Abeloth, qui imprégna les affiches de campagne de la Force afin d'influencer les personnes les lisant. Quand Fel bombarda Hagamoor III pour éliminer Abeloth, Daala y vit une opportunité de le discréditer et de gagner l'élection. Elle partit gagnante au débat qui avait lieu sur Bastion et accepta que les perdants jurent de servir le nouveau chef de l'Empire. Là-bas, elle retrouva les deux autres candidats : Jagged Fel et Vitor Reige. Dès le début, Fel expliqua les raisons de son attaque contre Hagamoor III, expliquant qu'il s'agissait également d'un laboratoire illégal de Getelles, ce que ce dernier confirma faisant ainsi taire les protestations de la candidate. Daala accusa alors Fel de manipulation pour gagner l'élection et ce dernier lui répondit qu'il avait en réalité retiré sa candidature et qu'il n'avait donc rien à y gagner personnellement. L'après-midi même, le scrutin donna Vitor Reige gagnant, mettant ainsi un terme à la carrière politique de Daala.


En savoir plus

Dans le roman L'Étoile Noire, il est mentionné que Daala a les cheveux noirs. Il s'agit d'une double erreur de traduction, la couleur de cheveux de l'amirale (cuivre) n'étant pas mentionnée dans la version originale du livre. La couleur des cheveux de l'amirale est un élément d'erreur fréquente, certaines illustrations (présente dans la fiche), la montre avec des cheveux de couleurs bruns foncés alors qu'ils sont couleur cuivre. D'autres erreurs figurent sur les images la représentant. En regardant de près le grade qu'elle arbore, il s'agit souvent de celui de Grand Moff (6 carrés rouges sur 3 carrés bleus et 3 carrés jaunes), au lieu de celui d'amiral (6 carrés rouges sur 6 carrés bleus). Concernant les illustrations de Daala lors de sa période Chef d'État de l'Alliance, elle est soit représentée avec un bandeau sur l'œil, soit non. Il semblerait d'après les descriptions du personnage dans les premiers romans de la série Destin des Jedi que Daala aurait ses deux yeux, l'image avec Luke étant donc incohérente sur ce propos. De plus, elle est décrite comme ayant les cheveux roux qui commençaient à grisonner, rendant ces mêmes images une fois de plus erronées.

  Dans le roman La Tempête approche, toutes les mentions de Daala n'apparaissent pas dans la VF. Elle apparaît également dans le jeu vidéo Rébellion, mais vu sa situation dans l'Empire à cette époque, sa présence n'est pas canonique et se trouve être un élément de gameplay.

  Bien que nous ignorions l'âge exacte de Daala, il est indiqué qu'elle a la soixantaine ("Later Middle Years" en VO soit entre 50 et 65 ans). d'après sa description dans Le Destin des Jedi 1 - Proscrit.


Actualités en relation

HoloNet : 700 fiches pour Dark Reivilo

Aujourd’hui est un grand jour Dark Reivilo, notre adepte des Hutts, fanatique des Ewoks et admirateur inconditionnel de Mara Jade, car il passe le cap symbolique des 700 fiches ! Rédacteur dans l’équipe depuis 2009 (il fêtera ses...


HoloNet : Un nouveau pack de fiche en ligne

Alors que la Celebration s'est terminée hier soir avec son panel de fin nous annonçant que la prochaine convention aurait de nouveau lieu aux États-Unis, on peut enfin vous parler des fiches que nous avons mises en...


Informations encyclopédiques
Natasi Daala
Nom
Natasi Daala
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.70 m
Fonctions
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
25/02/2019

Nombre de lectures
46 579


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Natasi Daala" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Death Star
  • Dossiers Officiels Atlas
  • L'Académie Jedi, Vol. 1 : La Quête des Jedi
  • L'Académie Jedi, Vol. 2 : Sombre Disciple
  • L'Académie Jedi, Vol. 3 : Les Champions de la Force
  • L'Héritage de la Force, Vol. 8 : Révélation
  • L'Héritage de la Force, Vol. 9 : Invincible
  • La Crise de la Flotte Noire, Vol. 1 : La Tempête approche
  • La Planète du Crépuscule
  • Le Destin des Jedi Vol. 01 : Proscrit
  • Le Destin des Jedi Vol. 02 : Présage
  • Le Destin des Jedi Vol. 03 : Abysse
  • Le Destin des Jedi Vol. 04 : Revers
  • Le Destin des Jedi Vol. 05 : Alliés
  • Le Destin des Jedi Vol. 06 : Vortex
  • Le Destin des Jedi Vol. 07 : Jugement
  • Le Destin des Jedi Vol. 08 : Ascension
  • Le Destin des Jedi Vol. 09 : Apocalypse
  • Le Sabre Noir
  • Millennium Falcon
  • The Complete Star Wars Encyclopedia
  • The Essential Atlas
  • The Essential Chronology
  • The Essential Guide to Characters
  • The Essential Guide to Warfare
  • The Essential Reader's Companion
  • The New Essential Chronology
  • The New Essential Guide to Characters
  • WEG - The Jedi Academy Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.