Daiman


Daiman était un seigneur Sith et frère d’Odion qui se prenait pour le créateur de l’univers et qui fut l’ennemi de Kerra Holt.

  Daiman était le frère d'Odion. Dès sa naissance, il attira l'attention de tout le monde autour de lui, que ce soit sa famille, comme Vilia Climondra ou Arkadia Calimondra, ou de parfaits inconnus. Il ressemblait davantage à un beau et charmant jeune homme qu'à un seigneur de guerre comme son frère ainé. De plus, quelque chose attirait le regard chez lui, témoignant de sa véritable cruauté : il avait un œil bleu et un jaune-vert, virant à l'orangé lorsqu'il faisait appel au Côté Obscur. Puissant dans la Force, comme tous ceux de sa famille d'ailleurs, il devint un grand Seigneur Sith et conquit de nombreux territoires. Mais même entre Sith, il n'y avait pas de répit : en effet, Daiman et Odion s'attaquaient perpétuellement. L'un ne pouvait vivre tranquillement sachant que l'autre disposait de quelque chose de plus. Daiman ne connaîtrait la "paix" qu'une fois son frère mort, et si possible, tué de ses propres mains.
  Bien que de la même famille, Odion et Daiman étaient comme le jour et la nuit : le premier vénérait la mort et savourait chaque vie qu'il ôtait à ses adversaires tandis que le second revendiquait la création de l'univers et affirmait que chaque chose dans la galaxie, chaque événement et chaque être vivant, était le fruit de sa volonté.
  Ainsi, sur Chelloa comme sur Darkknell, de gigantesques hologrammes de Daiman clamant sa supériorité étaient diffusés à longueur de journée afin que les esclaves travaillant pour lui finissent par le croire, et aussi très certainement pour rappeler à ses guerriers qu'il était leur chef suprême.

Conflit sur Chelloa [haut]



  Sur la planète Chelloa dans le secteur Grumani, Daiman exploitait en secret le baradium situé dans le sol rocheux. Ce minerai était d'une valeur inestimable car il permettait en autre la fabrication de détonateurs thermiques. Daiman comptait bien s'en servir pour approvisionner ses troupes et ainsi écraser son frère Odion.

  Mais les événements ne se passèrent pas comme prévu. En effet, le Maître Jedi Vannar Treece et ses Chevaliers - dont Kerra Holt -, informés par le représentant des ouvriers de Chelloa Gorlan Palladane, menèrent un raid sur la planète de Daiman afin d'y libérer tous les habitants. Le hasard fit que Daiman ne supervisa même pas la défense de sa planète. Et ce fut tant mieux pour lui, puisque Odion attaqua la planète armé d'un Corrupteur Cinétique bien décidé à faire exploser Chelloa tout entière afin que personne ne puisse utiliser le baradium.

  Daiman n'assista pas au combat entre les Jedi et les soldats d'Odion, mais constata seulement les dégâts. Vannar Treece était mort ainsi que tous ses disciples - sauf Kerra Holt, mais cela, il ne le savait pas encore - et beaucoup de ses propres hommes avaient péri. Le Seigneur Sith accusa Gorlan Palladane, responsable de ses ouvriers, d'avoir permis aux Jedi d'attaquer et de les avoir informés de la présence de baradium sur Chelloa. Evidemment, Gorlan Palladane démentit tout cela et fut aidé par une jeune femme. Daiman n'y prêta pas attention - et pourtant il s'agissait de la seule Jedi ayant survécu au massacre - et retourna dans ses appartements.

  Un peu plus tard dans la soirée, Kerra Holt s'infiltra dans ses appartements. Le Seigneur Sith, dans l'impossibilité de se mouvoir temporairement - pris dans un rayon capteur - dut supporter les remarques de la Chevalier Jedi. Mais Daiman n'en avait rien à faire : tout dans cet univers était de son ressort. Si ses soldats étaient morts aujourd'hui, c'était parce qu'il en avait voulu ainsi. Si les Jedi avaient attaqués, si Odion s'était manifesté, c'était également le fruit de sa volonté. L'univers était sa création ! Daiman profita tout de même de ce moment pour mettre une partie de son plan à exécution. En effet, son frère ainé lui avait causé du tort. Il se devait de rendre à Odion la monnaie de sa pièce. Il décida donc de lui tendre un gigantesque piège en l'attirant sur Chelloa et en le faisant exploser avec la planète. Daiman perdrait les mines de baradium, mais au moins, il serait débarrassé d'un redoutable adversaire.

Daiman

Daiman s'apprête à affronter Kerra Holt dans ses appartements sur Chelloa


  Le Seigneur Sith avertit donc Kerra Holt qu'il était sur le point de faire venir ses usines mobiles et ses ouvriers aux pieds des mines de baradium afin d'accélérer la production. Daiman se libéra ensuite du champ de force et menaça la Jedi, qui avait déjà fui. Tout se déroula ensuite selon son plan. Kerra Holt, bien décidée à stopper les Sith, alla informer Odion de sa stratégie. Ce dernier, prévisible, changea de tactique : au lieu de détruire Chelloa avec ses Corrupteurs Cinétiques, il allait plutôt la conquérir.
  Pendant qu'Odion découvrait la présence de Kerra Holt à bord de son vaisseau, Daiman captura Gorlan Palladane : en effet, il avait désormais la preuve que le représentant des ouvriers était l'informateur secret d'Odion. Daiman se fit un plaisir d'annoncer cette nouvelle à son frère ainé en diffusant l'image de Gorlan gravement blessé après l'interrogatoire. Tout était prévu : apprenant ceci, Odion enragerait et voudrait précipiter son attaque sur Chelloa.

Daiman

Daiman torture Gorlan Palladane sur Chelloa


  Satisfait, Daiman s'accorda un peu de distraction : il ordonna à ses hommes de capturer les différents chefs de village et planifia leur exécution. Aucune révolte ou aucun comportement allant à l'encontre de sa volonté ne pouvait être toléré. Gorlan Palladane servirait d'exemple, et les autres suivraient. Mais, trop confiant, le Seigneur Sith ne supervisa pas lui-même la tâche : il quitta la planète avec ses meilleures troupes après avoir installé des Corrupteurs Cinétiques à l'intérieur de ses usines mobiles. Dès qu'Odion débarquerait, les machines effectueraient leur sinistre besogne. Bien sûr, par soucis de réalisme, il laissa une partie de son armée pour défendre les fausses usines mobiles : de la chair à canon.

  Avant qu'Odion ne débarque, Kerra Holt eut le temps de sauver Gorlan Palladane ainsi que les chefs de village. Daiman n'apprit que trop tard que la Chevalier Jedi utilisait ses propres transporteurs pour faire évacuer la population de Chelloa. Mais qu'importe : le Seigneur Sith avait porté un coup dur à son frère ainé en détruisant une bonne partie de ses meilleurs fantassins, en ruinant ses plans impliquant le baradium et indirectement en le blessant gravement.

  Daiman eut cependant la désagréable surprise de découvrir que toutes les statues érigées en son honneur avaient été décapitées... Mais la marque nette du coup ne laissait aucun doute quant à l'auteur de ce blasphème : il ne pouvait s'agir que de Kerra Holt !

Aux prises avec un Hutt ! [haut]



  Après l'épisode de Chelloa, Daiman n'entendit plus parler de Kerra Holt pendant un moment. Mais il n'avait pas oublié pour autant l'affront qu'elle avait commis en décapitant les statues à son effigie.

  Le Seigneur Sith fut informé du retour de la Jedi lorsque l'escadron Devils de la République Galactique, mené par Jenn Devaad, attaqua ses troupes postées sur Aquilaris, monde qu'il avait repris des mains de son frère Odion. Mais chose curieuse, un troisième acteur entra sur la scène des Nouvelles Guerres Sith : il ne s'agissait ni de la République, ni d'un Seigneur Noir, mais bien d'un Hutt ! Ce dernier répondait au nom de Zodoh et, contrairement à ceux de son espèce, il n'hésitait pas à se salir les mains. La preuve était que le Hutt menait lui-même ses troupes au combat.

  Les vaisseaux de Zodoh et ceux de Jenn Devaad s'affrontèrent, mais les pilotes de l'escadron Devils l'emportèrent. Daiman n'intervint évidemment pas. Selon sa doctrine, tout ce qu'il se produisait était le fruit de sa volonté, y compris les événements indésirables comme la perte d'une planète. Mais il savait que la République allait finir par partir d'Aquilaris et ainsi il reprendrait une fois de plus la planète sans avoir à se battre.

  Le temps passa et plusieurs fois Daiman et d'autres Seigneurs Sith eurent à faire à Zodoh, qui soit les menaçait soit leur proposait les services de ses Pousse-Tempêtes, vaisseaux capables de provoquer des inondations à grande échelle sur une planète. Bien sûr, aucun Sith ne tolérait le ton que prenait le Hutt avec eux, mais ils le laissèrent faire. Daiman aurait sûrement dû être plus prudent...

  Après que Zodoh ait déclenché des inondations sur Aquilaris et prouvé que ses Pousses-Tempêtes fonctionnaient, le Hutt décida de s'en prendre à Darkknell, la planète capitale des territoires contrôlés par Daiman. En temps normal, le Seigneur Sith n'aurait eu aucun mal à repousser la limace baveuse qu'était Zodoh, mais c'était sans compter l'implication de son frère dans le plan du Hutt ! En effet, Odion s'était chargé d'attirer ses troupes de défense planétaires loin de Darkknell, rendant ainsi la capitale vulnérable aux forces de Zodoh.

  Le hasard fit que Daiman et sa planète furent indirectement sauvés par Kerra Holt. En effet, la Chevalier Jedi et Jenn Devaad, bien décidées à sauver les millions d'innocents vivants sur Darkknell, s'étaient attaquées au Vorace, le vaisseau de commandement du Hutt. Après l'avoir détruit, les Pousse-Tempêtes furent désactivés et Darkknell fut épargnée.

  On ne sait pas si Daiman était au courant de la fourberie de la République concernant le Déluge, drogue visant à paralyser ses armées... En tout cas, s'il était au courant, il n'avait rien fait pour contrecarrer les plans de ses ennemis. Et puis, de toute façon, tout était le fruit de sa volonté !
  Zodoh ne demeura pas impuni pour son audace et sa témérité : Daiman retrouva son corps flottant dans l'espace à l'intérieur d'une combinaison de vol étanche. Le Seigneur Sith tua le Hutt d'une manière qu'il pourrait qualifier d'ironique : disposant d'un Pousse-Tempête miniature, il dessécha Zodoh jusqu'à ce que mort s'en suive.

La course au Casque de Ieldis [haut]



  Après l'attaque de Darkknell, Daiman fit quelque chose qu'il n'aurait jamais soupçonné quelques mois plus tôt : il aida la Jedi Kerra Holt en lui permettant de s'infiltrer dans le domaine d'Odion. Il ne demanda rien en échange, mais il espérait sûrement que sa bonté lui servirait plus tard. Et en effet, avoir quelqu'un dans les territoires d'Odion était une bonne chose. Car Daiman devait maintenant faire face à une nouvelle menace bien plus importante que celle d'un Hutt illuminé : son frère ! Odion multipliait ses efforts ces derniers temps pour mettre la main sur un artefact Sith extrêmement puissant datant de plusieurs millénaires : le Casque d'Ieldis.
  Daiman ne pouvait pas se permettre de laisser Odion s'approprier un tel objet sans tenter lui aussi de le récupérer ! En effet, il ferait ainsi d'une pierre deux coups : d'un côté, il mettrait à mal les plans de son frère - ce qui lui procurerait une immense satisfaction - et d'un autre côté, il s'emparerait d'une gigantesque puissance. Et de plus de pouvoir on dispose, mieux c'est. Alors, lorsque Daiman apprit que l'artefact se trouvait sur Skarpos, il envoya ses troupes soutenir celles du Seigneur Malakite qui luttaient depuis déjà un certain temps contre celles d'Odion.

Daiman

Daiman et ses troupes arrivent sur Skarpos pour affronter Odion


  Mais Daiman avait réagi trop tard : en effet, son frère avait déjà découvert le Casque d'Ieldis. Et en utilisant le pouvoir de l'artefact Sith, il avait défait son armée et celle de Malakite réunies. Pris au dépourvu, Daiman demanda conseil à sa grand-mère, Vilia Calimondra. De nombreux Sith se réunirent alors pour aller affronter Odion sur la lune de Vanahame. Heureusement, la sanglante bataille qui se profilait à l'horizon n'eut pas lieu, puisqu'Odion fut vaincu, terrassé par le pouvoir du Casque d'Ieldis.
Les territoires d'Odion furent partagés entre les différents Seigneurs Sith, et Daiman, en tant que son frère, reçut évidemment la plus grosse part.
Informations encyclopédiques
Daiman
Nom
Daiman
Espèce
Date de naissance
1 057 av. BY
Fonctions
Seigneur Sith
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
17/02/2017

Date de modification
17/02/2017

Nombre de lectures
14 460


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Chevalier Errant Vol. 01 : Ignition
  • Chevalier Errant Vol. 02 : Déluge
  • Chevalier Errant Vol. 03 : Evasion
  • Knight Errant (roman)
  • Knight Errant : Influx

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.