Dark Jadus


Dark Jadus était un mystérieux Seigneur Sith, membre du Conseil Noir, qui disposait du plus important réseau d'espionnage de la galaxie.

  "Je crois en la démocratisation de la peur."
Dark Jadus à Opérateur 9

  Dark Jadus était un Seigneur Sith mystérieux qui siégeait au Conseil Noir de l'Empire Sith, au temps de la Grande Guerre Galactique. Peu enclin à montrer des émotions capables d'alimenter son pouvoir du Côté Obscur, enfermé derrière son masque inquiétant aux yeux rouges, il se montrait froid, renfermé et calculateur, des qualités qui siéent parfaitement à un homme qui, tapi dans l'ombre, tirait les ficelles des Services Secrets de l'Empire. De plus, il possédait une grande maîtrise de la Force si bien qu'il pouvait utiliser des pouvoirs tels que la téléportation de Force. Certains le considéraient même comme le plus puissant Sith après l'Empereur. Dark Jadus avait pour seule et unique apprentie sa propre fille Dark Zhorrid et il est probable qu'il fut pour elle un maître exigeant le meilleur de sa progéniture et un père distant.

  La plupart des Seigneurs du Conseil (comme Dark Marr, Dark Vowrawn et Dark Thanaton) constatèrent que Jadus se tenait loin des luttes de pouvoir de ses pairs et que l'essentiel de son temps était consacré aux Services Secrets. Il faut dire que le Sith avait une très grande influence dans ce secteur puisqu'il disposait du plus grand réseau d'espionnage de la galaxie (bien qu'essentiellement par le biais de conseillers et d'intermédiaires). Ainsi, contrairement au chef des opérations des Services Secrets, Cerbère, le Seigneur Jadus n'employait pas des agents impériaux et encore moins des Sith. Il se basait plutôt sur des citoyens ordinaires qui, sous une apparence et une vie simple, cachaient un dévouement sous faille et quasi-religieux envers leur maître qu'ils craignaient. Et il avait souvent recours à une sorte de main de l'ombre, un exécuteur dont l'identité restait un mystère pour tout le monde.

  L'attitude et les activités secrètes de Dark Jadus alimentèrent le sentiment de méfiance à son encontre au sein des Seigneurs Sith, à tel point qu'on commença à se demander ce qu'il pouvait bien tramer. Car il était évident qu'il préparait quelque chose d'important et qu'il était impossible de savoir si cela allait être bénéfique aux Sith ou porter préjudice à l'Empire. Incapables de percevoir ce qu'il tramait, les Seigneurs Sith le firent espionner, que ce soit sur Dromund Kaas ou encore lors de ses voyages à travers le territoire impérial, à bord de son cuirassé, le Dominateur. Dark Jadus était probablement conscient de ce climat de suspicions qui l'entourait mais il s'en moquait : il était le messager d'une Nouvelle Ère et cette période de paix entre les Sith et la République (conséquence du Traité de Coruscant) allait lui permettre de mettre en application son sinistre plan...

Dark Jadus

Le mystérieux Seigneur Sith Dark Jadus
Image extraite du site officiel du jeu The Old Republic


  Les autres seigneurs Sith avaient raison de se méfier de Dark Jadus, puisqu'il avait sa propre vision de l'Empire. Considérant l'inertie de l'Empereur comme un signe de la faiblesse de l'Empire, il considérait que seule la terreur pouvait stimuler le peuple et renforcer l'Empire et le reste de la galaxie. Pour cela il contacta un ancien soldat de l'Empire qui était lui aussi déçu par le système et l'enrôla dans un mouvement de rébellion. Cet homme se fit appeler l'Aigle et monta tout un réseau terroriste visant à déstabiliser l'Empire. Le réseau prenait de plus en plus d'ampleur. L'Aigle gardait un contact avec son mystérieux employeur, Jadus, qui se rendait dans le système d'Artus pour cela, sans que le reste de l'Empire ne se rende compte de ce qu'il était en train de créer.

  Le réseau terroriste était bien implanté et bien organisé. Mais le plan de Dark Jadus était plus tordu encore. Il s'intéressa à un nouvel agent des services secrets envoyé en mission sur Hutta. Ce dernier allait, sans s'en rendre totalement compte être le jouet de Jadus et subir un test à l'échelle galactique. A travers l'Aigle, une vaste opération terroriste se prépara sur Dromund Kaas, et ce fut l'agent d'Hutta qui fut chargé par Cerbère de l'empêcher. Jadus suivit l'affaire en personne et il invita même l'agent dans ses quartiers. Sachant qu'il avait plein pouvoir, il ne put que constater que l'agent accepta son invitation. Jadus fit un pas de plus dans son contrôle de l'agent en lui offrant l'inoculation, un rite Sith sacré.

  Jadus quitta Dromund Kaas à bord du Dominateur en prétendant qu'il avait des affaires à régler. L'agent continua sa mission et parvint à sauver Kaas City. Cependant Jadus ne se servait de la capitale impériale que comme d'une diversion. Il quitta discrètement le Dominateur quand celui-ci subit également le châtiment du feu que l'Aigle réservait à l'Empire. Ainsi il n'allait plus pouvoir être surveillé par les services secrets et le Conseil Noir. L'Aigle lança un message sur tout le réseau de l'Empire, effrayant ainsi la population et la plongeant dans le début d'une ère de terreur, et affola les services secrets.

Dark Jadus

Dark Jadus et l'agent pendant l'inoculation
Image extraite du jeu The Old Republic


  Jadus se retira dans le système Artus avec ses fidèles et des citoyens de l'Empire qu'il avait choisi. Il attendit que le réseau de l'Aigle finisse de préparer les Éradicateurs qu'il avait conçus, des arme-satellites capable de frapper des cibles depuis l'orbite et de causer de nombreux dégâts et installer encore plus la peur dans l'Empire. Pour contrôler les Éradicateurs, il fallait une séquence codée, et il en transmit la moitié à l'Aigle et garda la seconde.

  L'agent que Jadus convoitait et qui était devenu Opérateur 9 parvint à démanteler le réseau de l'Aigle et remonter jusqu'à lui. Il débarqua même dans son croiseur au large d'Artus et le retrouva sur la passerelle. Dark Jadus lui fit toute une démonstration de ses pouvoirs et de son plan. Il se vanta d'avoir affaibli le Conseil Noir avec la lutte de ses rivaux pour son pouvoir et se félicita de la diversion que lui prodigua sa fille qui n'avait aucune conscience de la manipulation indirecte de son père, même si Jadus sans aucun remords la jugeait condamnée. Il avoua également que les Éradicateurs allaient servir à éliminer ses rivaux et accroître son pouvoir à son retour dans le giron de l'Empire qu'il contrôlera. En effet, Dark Jadus considérait que l'Empereur était trop distrait pour se rendre compte de ce qui se passait et pour l'arrêter.

  Le seul individu qui pouvait dorénavant arrêter le Sith était Opérateur 9 qui se tenait en face de lui sur la passerelle. Et le seul autre obstacle était qu'il lui manquait une partie du code de ses satellites de morts pour viser les cibles qu'il désirait ; sinon les armes tireront au hasard et ne feront que semer le chaos. Il négocia avec l'agent lui proposant de devenir son messager en échange des codes. Il mit dans la balance que quoiqu'il arrive il y aurait des morts, et que si l'agent décidait d'en faire partie par sacrifice, il pourrait bien revenir avec un nouveau plan et rien ne l'arrêterais dans sa conquête de l'Empire. Opérateur 9 avait toutefois une chance de l'arrêter, mais la galaxie ne se souvint que du "Jour de l'Éradication" qui causa de nombreuses victimes dans l'Empire.

Dark Jadus

Dark Jadus face à Opérateur 9 sur la passerelle de son croiseur
Image extraite du jeu The Old Republic


  Mis à part les concernés, on ignorait si Opérateur 9 collabora avec Jadus et permit son retour, ou si le Sith se fit arrêter et rendit des comptes au Conseil Noir. Mais il semblerait que Dark Jadus réintégra ses fonctions dans la hiérarchie de l'Empire. Des rumeurs disaient aussi que quelque temps après il envoya des Sith sur la Chambre Stellaire pour récupérer le codex noir, l'ensemble des données d'une vaste conspiration galactique, qu'Opérateur 9 venait de récupérer.

  Il est intéressant de noter que les Maîtres de l'Effroi, des utilisateurs du côté obscur qui se servait de la peur comme arme, avait une vision similaire concernant la terreur et l'usage qu'il fallait en faire dans la galaxie.


Actualités en relation

Panini Comics : Sortie de Dark Vador

Sortie aujourd'hui même de Dark Vador, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 15/11/2017. Description officielle : Intrégrale de la série Dark Vador parue chez Panini Comics 704 pages pr...


Pocket : Sortie de Trilogie Dark Bane

Sortie aujourd'hui même de Trilogie Dark Bane, une parution de la rubrique Roman. La date prévue est donc le 09/11/2017. Description officielle : AN - 1020 Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...


Panini comics : Review de Dark Maul

la fin de l’année 2016 était annoncée par Marvel la sortie d’une mini-série consacrée à Dark Maul, par Cullenn Bunn (scénario) et Luke Ross (dessins), se situant avant les évènements de La Menace...


Panini Comics : Sortie de Star Wars : Dark Maul

Sortie aujourd'hui même de Star Wars : Dark Maul, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 04/10/2017. Description officielle : Dark Sidious confie une mission secrète à Dark Maul. Le jeune Sith a...


Dark Reivilo monte en puissance

On n'arrête plus Dark Reivilo ces derniers temps. Pour ceux qui arrivent sur Holonet, il peut être utile de le présenter. Arrivé dans l'équipe en Juillet 2009 (déjà huit ans), il s'est rapidement imposé comme...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Dark Jadus
Nom
Dark Jadus
Fonctions
Seigneur Sith du Conseil Noir
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
08/01/2011

Date de modification
14/12/2015

Nombre de lectures
56 387


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Dark Jadus" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Site officiel de Star Wars: The Old Republic
  • The Old Republic
  • The Old Republic Encyclopedia

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.