Dark Malak


Dark Malak est un seigneur Noir des Sith ayant vécu à l'époque des Guerres Mandaloriennes, qui trahit son ancien maître Dark Revan pour prendre le pouvoir

  Des cendres des Guerres Mandaloriennes surgirent deux nouveaux Seigneurs Sith : Dark Revan et son disciple Dark Malak. Ce dernier portait au début de son existence de Chevalier Jedi le nom d'Alek Squinquargesimus et sa conversion au Côté Obscur rappelle son engagement au cours des Guerres Mandaloriennes.

  Alek fit partie du groupe de Jedi qui refusèrent de suivre la consigne du Conseil des Jedi qui leur demandait de ne pas intervenir dans les attaques mandaloriennes contre les mondes de la Bordure Extérieure. Le Jedi avait assisté à la barbarie des guerriers en armure et son cœur brûlait d'aller les affronter. Ce fut pour cette raison qu'il suivit son ami, le Revanchiste, quand ce dernier décida de partir en croisade contre Mandalore et ses troupes.

  Le Revanchiste. Alek et lui étaient amis depuis longtemps et le premier vouait une admiration sans borne au second au point qu'il lui arrivait de l'appeler "Maître". Le Revanchiste était un Chevalier Jedi célèbre dans l'Ordre Jedi, disposant à la fois d'une très grande puissance et d'un charisme hors du commun. Alek fit ses études dans l'Enclave Jedi de Dantooine et devint un expert dans le maniement du sabre laser. Vers la fin de leur formation, lui et son ami, le Revanchiste, allèrent voir ensemble les mêmes Maîtres dans le but d'approfondir leurs connaissances sur la Force :  Zhar Lestin, Vandar Tokare... Des rumeurs non confirmées affirmèrent qu'ils avaient cherché à connaître les antiques magies sith, tout en ignorant la menace que représentait le Côté Obscur. Alek était impétueux et fier comme le constatèrent ses Maîtres de Dantooine, mais de tels traits de caractère n'étaient pas rares chez un Padawan et ils ne remirent pas en cause sa nomination en tant que Chevalier Jedi.

  Les Guerres Mandaloriennes étaient aux portes de l'espace républicain et les Jedi refusèrent de s'impliquer dans un nouveau conflit, si peu de temps après la guerre contre Exar Kun. Mais le Revanchiste ne l'entendait pas de cette oreille : grâce à sa forte influence, il parvint à convaincre de nombreux Jedi, tels l'Exilée, Arren Kae, Cale Berkona pour ne citer qu'eux, de partir avec lui pour aller rejoindre le front mandalorien. Alek n'hésita pas une seule seconde et rallia son "Maître" qui fit de lui son second. Ils firent des missions d'éclaireurs et ce fut l'occasion pour celui que ses amis surnommaient Squint de rencontrer Zayne Carrick et la belle Jarael qu'il accompagna dans une Taris assiégée par les Mandaloriens.

  La guerre se déroulait mal pour la République. Les assauts mandaloriens étaient terribles et violents à un point tel qu'ils commencèrent leur lente mais sûre route vers Coruscant. L'amiral Saul Karath, commandant en chef de la flotte républicaine fut totalement débordé et il dut pousser un "ouf" de soulagement en voyant l'aide providentielle que lui offrirent le Revanchiste et Alek. Le Jedi encapuchonné nomma plusieurs de ses frères généraux et Alek se retrouva en première ligne contre les guerriers de Mandalore.

Dark Malak

Alek Squinquargesimus, futur Dark Malak, durant les Guerres Mandaloriennes.


  La réponse de la République face à l'assaut mandalorien devint alors plus sauvage et plus horrible. En pleine guerre, Squinquargesimus fit la preuve de ses très grands talents martiaux au sabre laser et il assouvit ses rêves de gloire et de puissance. Le Revanchiste était un maître tacticien et la République se mit à enchaîner les victoires. Mais il fallait à ce Jedi une bataille décisive, une bataille qui allait voir l'anéantissement des forces mandaloriennes. Alors à la recherche de ce bastion d'où tout devait se terminer, les deux Jedi découvrirent Malachor V, une planète tabou chez les Mandaloriens pour on ne sait quelles obscures raisons.

  Malachor V était une planète inhospitalière, et pour cause elle abritait un haut lieu du Côté Obscur de la Force, un bâtiment qui avait appartenu jadis à l'Empire Sith, celui de Marka Ragnos et de Naga Sadow : l'Académie de Trayus. Alors qu'ils étaient au-dessus de la planète, Alek et le Revanchiste étaient encore des Jedi malgré les nombreux écarts de barbarie qu'ils avaient fait au cours de la guerre. En posant les pieds sur le sol de l'académie, les deux Héros se convertirent sans hésitation au Côté Obscur et devinrent les nouveaux Seigneurs Sith. Alors que son ami se proclama Seigneur Noir des Sith, Alek se contenta de recevoir le titre d'apprenti mais ce titre le frustra : il s'estimait bien plus puissant que le Revanchiste !

  Les deux nouveaux Sith retournèrent ensuite à leur flotte et dissimulèrent ce qu'ils étaient devenus. La bataille de Malachor V eut lieu et Mandalore mourut des mains du Revanchiste. On peut aisément penser que, durant ce choc de titans entre les deux flottes, Alek était présent avec son maître durant l'agonie du chef mandalorien. Mais le carnage ne s'arrêta pas avec la mort de ce dernier : l'Exilée, une des généraux Jedi, déclencha le générateur gravifique conçu par Bao-Dur et toute la flotte mandalorienne fut anéantie en même temps que la majeure partie de l'armada républicaine composée de soldats n'ayant pas une confiance absolue dans le Revanchiste. La guerre fut terminée et les Sith allaient bientôt montrer à la galaxie toute entière leur véritable puissance destructrice.

  Pendant les Guerres Mandaloriennes, alors qu'ils étaient des Chevaliers Jedi, Alek et son maître avaient découvert une sinistre caverne sur Dantooine. Le Côté Obscur y était très présent comme l'avait senti le jeune homme. A l'intérieur, un vieux droïde leur parla d'un secret sur un vieil artefact, l'outil de conquête ultime : la Forge Stellaire qui avait été érigée par l'Empire Infini. Une porte était scellée devant eux et les deux Jedi durent subir une batterie de tests pour l'ouvrir et prouver ainsi leur valeur à recevoir le secret de la Forge. Juste avant l'ouverture de la porte, Alek prit peur : si les Jedi avaient par le passé scellé cette porte, c'était pour une bonne raison. Ils pouvaient chuter vers les Ténèbres et être bannis à jamais de l'Ordre Jedi. Les secrets de la Forge Stellaire valaient-ils vraiment un tel sacrifice ?

Dark Malak

Les secrets de la Forge Stellaire ont un prix, comme le fit remarquer Alek au Revanchiste.


  Le Revanchiste ne l'écouta cependant pas et ouvrit la porte. Nulle forge n'était présente, mais une carte stellaire incomplète qui indiquait différents mondes. Intelligents, les deux Jedi comprirent qu'il y avait d'autres cartes du même type sur les planètes indiquées et que l'ensemble des données les conduiraient tout droit à la Forge Stellaire. Mais la guerre était toujours présente et avant de se lancer dans cette recherche, il leur fallait battre les Mandaloriens.

  Après être devenus des Seigneurs Sith, les deux anciens Jedi repensèrent à la Forge Stellaire dans leur but de conquérir la faible République. Avec le reste de leur flotte composée de sympathisants, ils déclarèrent qu'ils allaient poursuivre les dissidents mandaloriens dans les Régions Inconnues et ils disparurent durant de nombreux mois et ne donnèrent plus signe de vie. La quête de la Forge Stellaire des Sith avait débuté.

  La carte stellaire de Dantooine avait indiqué quatre mondes : Kashyyyk, Tatooine, Manaan et Korriban. Se rendant sur chacune des planètes, ils collectèrent les données nécessaires et en profitèrent pour approfondir leurs connaissances sur les Sith, comme ce fut le cas sur Korriban dans le tombeau de Naga Sadow. Avec le retour des Sith, l'académie présente près de Dreshdae fut de nouveau fréquentée par une nouvelle génération de Jedi Noirs.

  L'ensemble des données indiqua bel et bien une planète, mais celle-ci n'était sur aucune carte connue. Arrivant dans le système, ils la virent : la Forge Stellaire, usine colossale puisant son énergie dans l'étoile qui éclairait les planètes du système. Le monde indiqué par les cartes stellaires était tropical comme Alek et le Revanchiste le constatèrent en orbite. Ils laissèrent leur flotte à l'entrée du système et allèrent en personne sur la planète qui allait porter quelques années plus tard le nom de Lehon. Mais à cause d'un champ magnétique émanant de ce monde, le vaisseau s'écrasa à la surface. A peine sortis du navire, ils furent attaqués par les autochtones : les Rakatas. Les Sith firent montre de leur talent dans la Force et les assaillants se prosternèrent devant eux. Grâce aux dons pour la négociation du Revanchiste, ils parvinrent à atteindre le Temple des Anciens d'où était émis le champ magnétique qui attirait les vaisseaux sur la planète. Après l'avoir coupé, le Revanchiste ordonna à sa flotte de venir les chercher, lui et Alek, et de les conduire à la Forge Stellaire.

  La Forge Stellaire était, tout comme l'académie de Trayus, un artefact du Côté Obscur et les deux nouveaux Sith durent sentir la puissance affluer dans leurs veines. De leur passage avec les Rakatas, ils avaient appris le langue de cette espèce et on pense qu'ils inventèrent le mot "Dark", dérivé du mot "Daritha" qui signifiait en rakata "Empereur". Dorénavant, ils porteraient les noms de Dark Revan et de Dark Malak.

  Revan constitua une puissante flotte en multipliant les croiseurs Centurion qui étaient déjà sous ses ordres et les vaisseaux de guerre Interdictor. Les Sith avaient obtenu ce nouveau modèle grâce à l'amiral Saul Karath qui avait trahi la République en offrant l'unique exemplaire de l'Interdictor tout droit sorti des chantiers navals de Corellia : le Leviathan aux Sith. Dark Malak en fit son vaisseau-amiral et ordonna à Karath de lui montrer une preuve définitive de sa loyauté envers lui. Il en résulta le bombardement de Télos IV et, depuis ce triste jour, toute la galaxie commença à craindre les Sith et leur invincible armada. La Guerre Civile des Jedi avait commencé.

  Les Jedi furent rapidement débordés : soit leurs membres se faisaient tuer ; soit ils étaient capturés et torturés dans le but de les voir succomber au Côté Obscur ; soit ils chutaient de leur plein gré, attirés par les promesses de gloire et de puissance des Sith. Leurs effectifs commencèrent à fondre comme neige au soleil.

  Si Dark Revan se contenta d'élaborer les stratégies et d'asseoir sa domination sur les territoires conquis, Dark Malak laissa libre cours à sa furie. On peut se douter que le Seigneur Noir demanda souvent à son apprenti de modérer son comportement. Dark Revan désirait préserver les structures défensives d'une planète, tandis que Malak voulait tout détruire.

  Les pouvoirs de Dark Malak étaient impressionnants : il savait maîtriser toutes les techniques sith telles l'étranglement de Force, les éclairs, la rage sith, l'absorption de vie (un pouvoir on ne peut plus obscur). Plus terrible encore, le Sith à l'armure rouge était capable de créer une sorte d'immunité de Force autour de lui et d'enlever tous les pouvoirs de son adversaire. Le Chevalier qui l'affrontait avait de très faibles chances de survie face à l'apprenti Sith de Dark Revan.

  Et ce fut sûrement en constatant l'étendue de son pouvoir que Dark Malak commença à envier la place de Seigneur Noir de son Maître. Il fut souvent frustré de sa condition d'élève et ce depuis le début de sa chute vers les Ténèbres. Il développa une haine et de sombres desseins envers Dark Revan.

Dark Malak

La terrible mutilation de Dark Malak.


  Une fois, au cours d'un duel avec lui (peut-être fut-ce un entraînement), Dark Malak reçut une terrible mutilation : une amputation de la mâchoire inférieure. Grâce à un coup de sabre laser extraordinaire, Dark Revan avait réussi à blesser terriblement son élève et cela marqua certainement Malak. Il se fit installer un vocodeur pour pouvoir parler et, pour dissimuler cette difformité et cette marque de faiblesse par rapport à son Maître, il se mit à porter une mâchoire d'acier.

  Une autre fois, Malak eut un accrochage avec le droïde assassin de son Maître : HK-47. Fier de ses capacités, l'apprenti Sith avait demandé à HK ce qu'il pensait de lui et qu'elle ne fut sa stupeur quand le droïde le décrivit comme un "sac à viande". Malak l'aurait certainement coupé en deux si Dark Revan n'était pas intervenu. Le Seigneur Noir des Sith écouta la nouvelle expression de son droïde qui lui plut et l'intégra à sa programmation. L'apprenti eut toutes les peines du monde pour ne pas devenir fou car HK l'appelait toujours "sac à viande".

  Dark Revan avait apporté sa contribution à la philosophie sith : un Seigneur Sith ne devait avoir qu'un seul apprenti et lui et Malak formaient ce duo des Ténèbres. L'élève aspirait à prendre la place de son Maître et ce fut le cas de Malak. Cependant, il ne chercha pas la confrontation directe avec Dark Revan, sabres laser à lame rouge en main. Au contraire, il prit son mal en patience et attendit qu'une occasion se présente.

  Depuis quelques temps, une jeune Jedi donnait du fil à retordre aux deux Sith. Cette jeune femme savait maîtriser la Méditation de Combat, un pouvoir ayant la capacité d'insuffler le courage dans ses alliés tout en semant le doute et la peur dans le cœur de l'ennemi. Cette maîtresse de la Méditation, c'était Bastila Shan. La République remporta quelques victoires cruciales et repoussa un peu la victoire définitive des armées Sith.

  Une bataille eut lieu entre les vaisseaux des deux Sith et une petite flotte de la République. Vite repoussé, l'assaut républicain avait pour but la capture de Dark Revan. Les Jedi, avec à leur tête Bastila, se faufilèrent dans le vaisseau-amiral du Seigneur Sith jusqu'à la passerelle où l'ancien Revanchiste les attendait et tous se préparèrent à s'affronter. On ne sait comment Dark Malak, à bord de son Léviathan apprit la présence du groupe Jedi mais, en sachant que tous ses ennemis étaient sur le vaisseau de son Maître, il ordonna aux canonniers de son navire de faire feu sur la passerelle. Le vaisseau-amiral de Dark Revan explosa sous les assauts du Léviathan à la plus grande joie de son apprenti, ou plutôt, ex-apprenti : Dark Malak était à présent le Seigneur Noir des Sith.

Dark Malak

Le résultat de la trahison de Dark Malak : la mort de son Maître Dark Revan.


  Le nouveau chef des Sith se mit alors en quête d'un apprenti. Il se rendit sur Korriban, à la recherche de la perle rare. Un des élèves attira son attention : ancien Jedi, il avait rejeté les enseignements de ses maîtres lors de l'avènement des Sith. Face à la haine sans borne que cet élève éprouvait envers les Jedi, Dark Malak décida de le prendre comme apprenti et l'adouba en lui donnant le nom de Dark Bandon.

  Le Seigneur Noir s'adonna encore plus au Côté Obscur, tout en enseignant à son disciple la voie des Sith. La guerre continua et, même s'il était moins bon tacticien que son ancien Maître, Malak compensait ce défaut de stratégie par une folie destructrice sans égale. L'amiral Saul Karath l'épaulait pour les questions tactiques, si bien qu'ils formèrent un duo implacable. Chose étonnante, il engagea quelques Mandaloriens pour soutenir ses raids. Il en fit même venir sur Lehon pour qu'ils gardent l'extérieur du Temple Rakata. Le Seigneur Noir accorda aussi à la Corporation Czerka le monopole des fournitures de son armée. Certaines personnes reprochèrent à Malak d'avoir fait preuve de couardise en attaquant son Maître de loin. Le Sith avait conscience de cela : il est vrai qu'il aurait aimé tuer Dark Revan de ses propres mains mais ça ne le dérangea pas plus que ça et les récalcitrants furent probablement éliminés.

Dark Malak


  Dark Malak apprit que Bastila Shan avait survécu à la destruction du vaisseau-amiral de Revan. Il commença à convoiter le pouvoir de cette jeune femme : avec sa Méditation de Combat, elle pouvait devenir une puissante alliée. Débuta alors une poursuite dans laquelle Dark Malak et ses sbires traquèrent la jeune Jedi.

  Finalement, Malak la retrouva à bord de l'Endar Spire en orbite près de Taris. Le Seigneur Noir envoya des soldats et des Sith sous les ordres de Dark Bandon capturer Bastila. Mais celle-ci parvint à s'échapper juste avant l'explosion de son vaisseau à bord d'une capsule de sauvetage qui s'écrasa dans la Ville Souterraine tarisienne. Malak prit d'assaut la planète et ordonna un blocus.  

  Sur le pont de son Léviathan, il attendit que ses troupes fassent prisonnière Bastila et les recherches durèrent longtemps. En apprenant que la base militaire avait été attaquée, Dark Malak comprit que la Jedi projetait de s'échapper. Elle ne devait pas s'enfuir de Taris : la planète devait être réduite en cendres. L'ordre reçut un accueil réticent de la part de  Karath qu'il avait nommé amiral de la flotte depuis son accession au trône des Sith : des millions de civils innocents allaient mourir pour rien sans compter leurs propres soldats qui étaient encore à la surface. Le Seigneur Noir n'hésita pas à le menacer, lui rappelant qu'il pouvait l'exécuter s'il continuait à contester ses instructions. En appuyant son ordre par une manipulation de la Force, Dark Malak s'assura du bon fonctionnement de cette tragédie qui se dessina une fois les navires en position: le bombardement de Taris.

Dark Malak

Dark Malak donne l'ordre à l'amiral Saul Karath de détruire Taris.


  Des centaines de millions de personnes moururent, des innocents. Dark Malak venait de montrer la noirceur de son cœur à la galaxie toute entière qui restera traumatisée pendant longtemps par ce triste évènement. Durant le bombardement, une patrouille de chasseurs sith tenta d'intercepter un cargo qui s'enfuyait de Taris mais elle fut détruite par le canonnier précis du vaisseau. Le Seigneur Noir traduit ce petit incident : Bastila avait réussi à s'enfuir. Mais comment avait-elle pu faire ? Nul doute qu'elle n'y était pas arrivée toute seule, tout Jedi douée qu'elle était : elle avait sûrement reçu de l'aide. Mais de qui ?

  Le Sith retourna à la guerre qu'il menait et continua de se constituer une flotte gigantesque. La Forge Stellaire fonctionnait bien au-delà de son espérance : près de 200% de ses capacités. Des mois après le bombardement tarisien, l'amiral Karath eut connaissance des informations concernant Shan grâce à un chasseur de primes du nom de Calo Nord et en fit part au Seigneur Malak sur la passerelle du Léviathan. Apparemment, la jeune femme avait reçu l'aide de Carth Onasi, un soldat qu'avait formé Karath. Dark Malak comprit que l'amiral avait été son mentor durant les Guerres Mandaloriennes. Calo Nord proposa ses services au Seigneur Noir pour capturer la jeune femme et le Sith accepta son aide contre une très grosse somme d'argent. La discussion en serait restée là, si Karath n'avait pas fait part de ses inquiétudes sur un point. L'amiral demanda une audience privé, loin des oreilles du commun des soldats, pour lui annoncer l'autre nouvelle que Nord lui avait rapportée.

Dark Malak

La nouvelle qu'annonce le chasseur de primes Calo Nord à Dark Malak est surprenante.


  Et la nouvelle tomba : Revan était toujours en vie et s'était rangé du côté des Jedi et de la République. Dark Malak fut certainement choqué : comment son ancien Maître avait pu échapper à l'explosion de son vaisseau-amiral ? La réponse était claire : selon les sources officielles, seule Bastila avait réchappé de la bataille. Elle avait dû le sauver de la mort. Ces idiots de Jedi et leur respect pour toute vie ! Dark Malak ordonna à ses sbires de poursuivre Revan et Bastila : il fit une rapide description et promit une grande récompense à qui détruirait le jeune homme une bonne fois pour toutes. Au sein de l'armée sith, la nouvelle du retour de Revan resta un secret que le Sith ne voulut pas ébruiter : il n'y avait qu'un seul Seigneur Noir.

  Les nouvelles de Calo Nord ne tardèrent pas à tomber : le petit chasseur de primes avait été tué par un Jedi. Dark Malak avait peut-être senti une perturbation dans la Force : Revan avait été réentraîné dans les voies des Jedi et il commençait en retrouver sa puissance d'antan. Karath se présenta devant lui, près à recevoir le châtiment qui l'attendait : il avait conseillé Malak d'engager Calo, lequel avait lamentablement échoué. Mais cet échec revenait à Nord et non à Karath. Nul doute qu'un pathétique chasseur de primes avait peu de chances face à deux Jedi : c'était un travail pour un Seigneur Sith. Dark Malak appela donc son apprenti Dark Bandon et lui ordonna de retrouver Bastila et de la lui ramener vivante, si possible.

Dark Malak

Dark Malak envoie son apprenti Dark Bandon s'occuper de Bastila Shan et de son compagnon Jedi.


  Bandon avait été entraîné par ses soins et Malak était confiant dans les capacités de son élève mais celui-ci fut tué par Revan. Cependant, le Seigneur Noir ne chercha pas à retrouver immédiatement un apprenti : il avait un assaut à mener. Le Sith à l'armure rouge supervisa personnellement l'attaque contre Dantooine. Il ne prit pas avec lui le Léviathan, préférant le laisser en arrière. L'enclave Jedi de Dantooine fut détruite et le Sith dut certainement affronter de nombreux Jedi. Et il dut aussi apprendre que Revan avait été réentraîné ici, sa mission secrète qui consistait à retrouver la Forge Stellaire et ainsi que sa progression. Aussi dut-il ordonner à l'amiral Karath à bord du Léviathan d'intercepter l'Ebon Hawk, le vaisseau de Revan, pendant que lui terminait son assaut sur Dantooine. Une fois la bataille terminée, par on ne sait quelle magie sith obscure, Dark Malak ne laissa pas les corps et les esprits des Jedi morts retourner à la Force : il avait de sombres projets pour eux.

  Puis il prit une navette et se dirigea vers le Léviathan : Saul Karath était parvenu à capturer Revan et Bastila ainsi que le reste de leur groupe. Il fit le plus vite possible et il eut raison : à peine était-il dans les coursives du hangar qu'il tomba sur Revan, Bastila et Carth Onasi. La Jedi n'allait pas lui fausser compagnie après tous les efforts qu'il avait déployés pour la retrouver. Mais le jeune homme aux côtés de Shan attira toute son attention : ainsi, c'était vrai, Revan était toujours en vie.

  Apparemment, son ancien Maître ne se souvenait plus de son passé, au grand amusement de Malak. Ce dernier eut tôt fait de lui rafraîchir la mémoire : il était Dark Revan, ex-Seigneur Noir des Sith. Malak décida de lui donner quelques explications et jubila en pensant que le plan des Jedi avait échoué : on ne pouvait pas manipuler de cette manière un Sith.

Dark Malak

Dark Malak annonce au compagnon de Bastila Shan et de Carth Onasi la vérité : il est Dark Revan, son ancien Maître.


  Revan était perturbé, comme le sentit son ancien disciple qui vit là l'occasion d'utiliser le Dun Möch, une technique sombre qui permettait de semer le doute dans le cœur de ses adversaires par la parole. Cependant, Malak rencontra de la résistance quand Bastila essaya de préserver le jeune homme des Ténèbres et de la colère. Un véritable duel verbal s'engagea, le Sith voulant faire chuter de nouveau Revan. Toutes les méthodes étaient bonnes et Malak alla même jusqu'à dire que, derrière ses nobles paroles, Bastila voulait en fait étudier les pouvoirs Sith par le biais de Revan et qu'elle se servait de lui. Mais la Jedi rétorqua que si elle n'avait rien dit à son ami, c'était dans le but de le protéger et pour qu'il ait une chance de réparer ses erreurs.

  Contre toute attente, Revan prit le parti de Bastila et lui pardonna ses mensonges. Dark Malak fut choqué de voir une telle compassion : ce faible ne méritait pas le titre de Seigneur Noir et il avait eu raison de le trahir. Tout devait se régler selon la philosophie que Dark Revan avait élaborée, c'est à dire le Maître contre l'Apprenti. Dark Malak paralysa avec la Force les compagnons de son ancien Maître et alluma son grand sabre laser à lame rouge sang. Utilisant son immunité de Force, le Seigneur se précipita à l'assaut du Chevalier et le duel débuta.

Dark Malak

Le premier duel entre le Sith Dark Malak et le Jedi Revan.


  Les attaques du Sith étaient toutes plus dangereuses les unes que les autres. Sauts, esquives, coups vicieux, Dark Malak était un Maître du combat au sabre laser. Sa lame essaya de se faufiler dans les défenses de Revan qui, non sans mal, parvint à les bloquer. Le Sith constata que le Jedi savait toujours aussi bien se battre et mieux encore : il montait en puissance. Il décida alors de fuir le temps de récupérer un peu de ce duel. Il traversa une porte qui se referma derrière lui.

  Là, Dark Malak guetta Revan et quand celui-ci arriva, plein d'orgueil et sûr de sa puissance, le Sith lui fit signe de la main de venir croiser le laser. Revan s'exécuta et le combat reprit de plus belle, encore plus violent qu'avant. Les gerbes projetées par le choc des sabres laser volaient en tout sens. Le Jedi s'acharna à tenter de vaincre le Seigneur Noir, mais ce dernier, lors d'une ultime attaque réussit à paralyser Revan avec la Force.

  Soudain, Bastila Shan fit son apparition, son double sabre laser jaune allumé. Revan avait toujours su s'entourer de compagnons fidèles, ironisa Malak. Il ne vit pas l'arme de Bastila venir vers lui et le blesser. Furieux, il se dirigea vers elle, près à en découdre. C'était sa chance de capturer la jeune femme : une porte se referma derrière le duel Malak-Bastila. Revan et Onasi réussirent à s'enfuir à bord de l'Ebon Hawk.  Le Sith vainquit sans problème Bastila et la fit de nouveau prisonnière. La fuite de Revan lui importait peu : la Jedi et son pouvoir de Méditation de Combat étaient entre ses mains.

  L'évasion de Revan et de son groupe avait créé pas mal de troubles au sein de la flotte sith. Une rumeur circulait comme quoi Revan était toujours en vie et qu'il désirait reprendre sa place. Dark Malak fit exécuter toutes les personnes qui eurent connaissance de cela et il nomma l'amiral Varko commandant du Léviathan, Saul Karath ayant été tué lors de l'évasion de Revan. Et à présent, il avait un nouvel objectif: convertir Bastila Shan à sa cause.

  Il amena la Jedi captive dans le Temple Rakata, sur Lehon, et la fit attacher à une pierre. Là, la terrible torture débuta. Les éclairs de Force se déchaînèrent sur le corps de la jeune femme en même temps que les rires sadiques de Dark Malak. Ce dernier voulait la briser et il sema les graines du doute en elle : il était sûr de sa chute. La résistance de Bastila fut héroïque et elle résista une semaine à l'appel du Côté Obscur. Finalement, elle ne put résister plus longtemps et elle fit le serment de servir les Sith devant Dark Malak.

Dark Malak

Même la plus brave des Chevaliers Jedi a du mal à résister au Côté Obscur face à une telle torture.


  Au cours de la lente chute de Bastila vers le Côté Obscur, Malak eut le temps d'annoncer au Jedi Noirs présents dans le Temple que Revan était toujours vivant, qu'il n'était plus digne de diriger les Sith et que, malgré sa "trahison", il représentait encore un formidable adversaire. Aussi déclara-t-il que celui ou celle qui lui amènerait la dépouille de son ancien maître serait grassement récompensé. Une telle annonce engendra des entraînements intensifs au sein des Jedi Noirs et des Maîtres Sith. Peut-être espéraient-ils devenir l'apprenti de Dark Malak. Mais ce dernier avait trouvé une nouvelle élève et on pense que les Jedi Noirs revirent leurs espérances à la baisse.

  Le Sith expliqua à Bastila comment les Jedi l'avaient manipulée dans le but qu'elle ne réalise pas tout son potentiel. A la grande joie de Malak, elle se donna pleinement dans l'apprentissage des pouvoirs sith. La haine et la colère étaient fortes en elle, comme le sentit le Sith à l'armure rouge. Cependant, une chose le troublait : Bastila éprouvait des sentiments pour Revan. L'amour n'avait pas sa place chez les Sith et ce fut pour cette raison qu'il ordonna à la jeune femme d'attendre le Jedi au sommet du Temple. En tuant cet être cher qu'était Revan pour elle, Bastila succomberait définitivement aux Ténèbres, comme le souhaitait Dark Malak.

  Pendant que Bastila réglait son problème de cœur, le Seigneur Noir se rendit à la Forge Stellaire. Il ordonna à l'amiral Varko d'augmenter encore plus la production des vaisseaux de guerre. La Forge Stellaire fonctionnait trois fois plus vite que prévu. En ajoutant à cela le pouvoir de Méditation de Combat, les Sith seraient à jamais invincibles.

Dark Malak

Avec Bastila et sa Méditation de Combat, les Sith de Dark Malak seront invincibles. A lui les mondes du Noyau!


  Mais Dark Malak n'avait pas prévu l'arrivée de la flotte républicaine commandée par l'amiral Forn Dodonna. Il organisa rapidement les défenses de la station, mais attendit le retour de Bastila afin qu'elle puisse repousser les ennemis avec sa Méditation de Combat. La jeune femme arriva à la Forge et lui raconta son combat contre Revan. Le fait qu'elle ne soit pas arrivée à le tuer dut le préoccuper : ses sentiments l'empêchaient encore de devenir une vraie Sith. Cependant, la Forge était attaquée, et Malak installa Bastila au poste de commandement et elle utilisa, dès lors, son pouvoir contre la République.

  En plein cœur de la bataille de la Forge Stellaire, le Seigneur Noir apprit de la bouche d'un Maître Sith que des Jedi avaient pris pied sur la station. Dark Malak s'attendait à une intervention de ce style de la part de ses anciens frères. Il décida d'envoyer les droïdes de combat de la Forge, de redoutables machines d'assaut capables de vaincre un Jedi. Devant le scepticisme du Maître Sith, Malak lui assura la victoire de l'armée de droïdes de la Forge Stellaire.

Dark Malak

Les Jedi présents dans la Forge Stellaire, Dark Malak décide de prendre des initiatives dans le but d'éliminer les intrus.


  Quand il eut connaissance de l'échec de son attaque, Malak trouva cela étrange car l'Ordre Jedi n'avait pas de membres capables de résister aux droïdes. Et la nouvelle tomba : Revan était présent lui aussi sur la Forge et c'était lui qui venait d'éliminer les machines. Dark Malak sentit que la Force était avec son ancien Maître et il ordonna à toutes ses troupes de l'attaquer. Le Seigneur Noir avait parfaitement conscience que cela n'arrêterait pas Revan mais que ces attaques multiples le ralentiraient le temps que lui puisse préparer pleinement les défenses de la Forge. Il était impatient de voir l'étendue des systèmes de défense de la station, et qui mieux que Revan lui permettrait de les tester ?

  Dark Malak comprit que sa confrontation avec son ancien maître était inévitable aussi convoqua-t-il son apprentie Bastila. Il lui annonça que Revan était à bord de la Forge Stellaire, une nouvelle qui rendit la jeune femme confuse. Malak eut tôt fait de la motiver en affirmant que la Forge Stellaire avait attiré leurs ennemis dans le but de tous les tuer d'un seul coup. Le Seigneur Noir donna l'ordre à son apprentie d'achever ce qui avait été commencé au Temple des Anciens. Il perçut de la crainte dans la voie de Bastila : elle hésitait toujours.

Dark Malak

Dark Malak ordonne à Bastila Shan de tuer Revan.


  Pourtant, le pouvoir de la Forge augmentait son Côté Obscur et devait lui assurer la victoire. Shan resta au centre de commandement et continua d'utiliser sa Méditation de Combat contre la République. Revan finirait par la trouver inévitablement. Mais Dark Malak n'avait que faire de la victoire de Bastila. Cette petite diversion lui laisserait le temps d'achever les préparatifs ayant trait aux défenses de la Forge Stellaire.

  Ces préparatifs consistaient à installer les cadavres des Jedi morts lors de l'assaut sur Dantooine. La Forge Stellaire était bien plus qu'une simple usine que voyait en elle Dark Revan. Elle avait faim du Côté Obscur de chaque individu. La Forge corrompit le peu de vie et de Force qu'il restait dans les cadavres des Jedi pour produire une source d'énergie quasi-illimitée.

  Dark Malak se dirigea donc vers la plate-forme d'observation pour superviser la fin des préparatifs quand deux Jedi surgissant de nulle part l'attaquèrent. Sans difficulté, il les désarma et commença à les étrangler. Soudain, derrière lui, une porte s'ouvrit et Revan fit son apparition. Bastila avait lamentablement échoué à l'arrêter. Il exécuta deux des captifs Jedi en les foudroyant avec des éclairs tout en les transperçant avec son sabre laser, avant de se retourner vers Revan. Même si la puissance de ce dernier avait augmenté, Malak restait confiant dans ses chances de victoire : son ancien Maître ne pouvait s'échapper de son funeste sort.

  On pense que Revan tenta d'éviter le duel en essayant de ramener Alek vers la Lumière. Mais, en sachant que Malak préférait mourir plutôt que de se voir ôter tous ses pouvoirs, le Chevalier aurait certainement essuyé un refus catégorique. Dark Malak n'était point l'esclave des Jedi : il surpassait Revan sur tous les plans et il avait accompli ce qui avait toujours été impossible à ce dernier en libérant la puissance malfaisante de l'usine rakatan. Et il déclencha la production illimitée des droïdes de la Forge dans le but de laisser la station anéantir elle-même Revan. Le Sith bloqua la porte de l'ascenseur donnant accès à la plate-forme d'observation et monta tout en haut, pendant que le bruit d'un sabre laser répondait à des tirs de blaster.

  Dans la gigantesque salle d'observation, de larges baies vitrées permettaient de voir les terribles combats qui se déroulaient entre les flottes républicaine et sith. Dark Malak se positionna au centre et croisa les bras, attendant quelque chose. Les cadavres des Jedi morts étaient bien installés et allaient lui servir si un duel avec Revan se profilait. Le Chevalier arriva par l'ascenseur. Il avait vaincu les défenses de la Forge, ce qui surprit Malak. Le Jedi qui se tenait devant lui avait conservé plus de pouvoirs qu'il ne le pensait, il était même devenu plus fort que du temps où il était encore Seigneur Noir. Revan aurait pu devenir un atout précieux pour Malak, plus que Bastila et sa Méditation de Combat. En le capturant et en faisant de lui son apprenti, le Sith à l'armure rouge serait parvenu à le contrôler. Mais est-ce que cela aurait empêché son ancien maître de le trahir comme Malak l'avait fait autrefois avec lui ?

Dark Malak

Quelques instants avant le duel fatidique.


  Revan affirma devant lui qu'il ne retournerait jamais du Côté Obscur, ce à quoi le Sith lui répondit que la Lumière et les Ténèbres se livraient une lutte permanente en lui et que son allégeance était de toute façon temporaire. Il essaya le Dun Möch sur lui en disant qu'en fin de compte, il serait toujours seul, mais le Chevalier croyait dans la force de la Rédemption et les paroles du Sith ne l'atteignirent pas. Dark Malak dégaina son sabre laser : le soi-disant "sauveur de la République" et lui allait à présent régler cette affaire en combat singulier et le vainqueur allait décider à jamais du destin de la galaxie.

  La bataille décisive des Héros commença : l'un était un ancien Sith qui avait rejeté les Ténèbres, tandis que l'autre était le Seigneur du Mal. Les coups volèrent dans la salle. Dark Malak avec sa haute stature tenta de dominer Revan mais celui-ci, plus agile, contenait ses attaques. Il représentait un adversaire plus mortel que lors de leur précédent duel dans les coursives du Léviathan et Malak, acculé, mit fin à l'échange et se dirigea vers un des corps Jedi qui étaient suspendus.

  Il expliqua à son adversaire l'utilité de cette installation : la Forge Stellaire corrompait ce qui subsistait du pouvoir de ces Jedi morts pour le lui transférer. Le Sith se servit de son pouvoir d'absorption de vie pour se régénérer et augmenter ses pouvoirs. Dark Malak promit ensuite à Revan qu'une fois qu'il l'aurait terrassé, il lui ferait subir le même sort : son existence oscillerait pour toujours entre la vie et la mort tandis que son pouvoir aiderait Malak à conquérir toute la galaxie. On entendit alors le bourdonnement caractéristique de deux sabres laser allumés et le choc de leurs lames résonna à nouveau.

Dark Malak

Le combat de titans entre Dark Malak et son ancien Maître Revan.


  La furie de Dark Malak s'abattit encore et encore sur Revan qui parait la plupart des coups du Sith. Ce dernier fut à chaque fois poussé dans ses derniers retranchements. Quand Malak ne pouvait plus tenir, il rompait le combat pour se refaire une santé en absorbant l'énergie des Jedi morts, avant de se jeter à nouveau dans la bataille. Mais tout avait une fin : les ressources du Sith s'épuisèrent : il n'y eut plus de Jedi morts pour le régénérer. Certains avaient été utilisés par Malak, tandis que d'autres avaient été délivrés de cet état par Revan en détruisant quelques installations. La fin du duel s'annonça.

  Dark Malak mit toutes ses forces dans le dernier échange. Le combat avait été très long et la fatigue commençait à se faire sentir des deux côtés. Le dernier assaut de Revan fut critique : il transperça de sa lame Dark Malak. Titubant, ce dernier mit un genoux et terre et toussa dans sa mâchoire d'acier. Il n'en revenait pas : il avait perdu et était en train de mourir, lui, le Seigneur Noir des Sith. Le Côté Lumineux était plus fort et le désespoir monta en lui alors que la vie commençait à le quitter : que se serait-il passé si son destin et celui de son ancien ami avait été inversé ? Aurait-il eu une chance de rédemption ? Quelle aurait été sa destinée s'il n'avait pas suivi le Revanchiste dans les Ténèbres ? Devant lui, Revan regretta sincèrement de lui avoir montré ce chemin mais c'était lui, et lui seul, qui avait décidé de l'emprunter. Ce choix, Alek en était le seul responsable. Il voulait devenir le maître des Sith et de la galaxie, une destinée qui, au final, n'était pas sienne. Peut-être aurait-elle pu être celle de Revan... Mais, en fin de compte, il n'était rien face à la mort et, dans un dernier soupir, Dark Malak mourut.  La dépouille de Dark Malak fut pulvérisée quand la flotte de la République, aidée par Bastila Shan, tira sur les stabilisateurs de la Forge Stellaire pour la faire s'écraser sur le soleil dont il tirait son énergie.

Dark Malak

La mort de Dark Malak/Alek Squinquargesimus.


  Quelques années plus tard, l'Exilée, une ancienne Jedi des Guerres Mandaloriennes, affronta, dans le tombeau de Ludo Kressh, une apparition de Dark Malak qu'elle vainquit. Ce qui prouve que ce dernier laissa une trace dans l'histoire des Sith et du Côté Obscur. Car si on pense que Revan y succomba pour sauver la République des Anciens Sith, il est fort à parier qu'Alek Squinquargesimus se convertit, lui, dans l'unique but de devenir un vrai Sith.


Note de Revan_Skywalker: le visage de Revan qui apparaît dans cette fiche n'est pas officiel. Les images concernées ne sont fournies qu'à but illustratif, le visage de Revan étant inconnu.


Un très grand MERCI à Whiterevan (je dois me relire) et à DamKre.


Actualités en relation

Delcourt : Sortie de Dark Maul

Sortie aujourd'hui même de Dark Maul, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 02/05/2018. Description officielle : Les Sith forment un ordre de tueurs implacables et impitoyables. Ils vivent et s'entra...


Holonet : De nouvelles fiches pour Solo

Alors que le film est encore en salle, il fallait bien commencer sur l'Holonet à vous faire quelques fiches. C'est maintenant chose faites avec ces 23 fiches que vous avez pu voir arriver sur la home depuis quelques jours...


Panini Comics : Les couvertures des publications de juin et juillet

Et c'est parti pour une nouvelle actualité littérature avec le plein de couvertures pour les publications, chez Panini Comics, de Juin et Juillet. On y trouve un peu de tout, du hors série, de Luke, du Vador, mais...


Solo : Les scénaristes parlent du gros caméo du film

Cela fait plusieurs jours maintenant que Solo : A Star Wars Story est sorti en France et dans le monde : il est donc temps pour l'équipe du film d'assurer le service après-vente en se livrant à une nouvelle vague...


Solo : Le caméo de fin expliqué

Le nouveau spin-off de la saga Star Wars, Solo : A Star Wars Story vient tout juste de sortir en France, six mois à peine après la sortie des Derniers Jedi. Parmi les différentes questions que se posera le spectateur...


Informations encyclopédiques
Dark Malak
Nom
Dark Malak
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Seigneur Noir des Sith
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
17/10/2016

Nombre de lectures
143 221


Note de la fiche
4 membres ont noté la fiche "Dark Malak" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps...
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 3 : Au coeur de la peur
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)
  • Knights of the Old Republic Handbook
  • Knights of the Old Republic II : The Sith Lords
  • The Essential Guide to the Force (Jedi VS.Sith)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.