Disra


Disra était un Moff impérial du secteur de Braxant et un grand détracteur de Pellaeon.

  Politicien et diplomate hors pair, Disra fit sans doute ses premières armes, si l'on peut dire ainsi, dans les arcanes du pouvoir impérial, à l'époque où les cabales allaient bon train pour obtenir les faveurs de l'Empereur Palpatine. Bien que l'on ne sache que peu de choses sur les activités de Disra durant cette période, on sait tout de même qu'il fut plus ou moins impliqué dans la cabale qui opposa le Grand Amiral Tigellinus au Grand Moff Traeda. En effet, pour soutenir la candidature de son protégé, Gerald Weizel, à la gouvernance de Chandrila, Tigellinus était parvenu à obtenir le support du Moff Jamson Caglio ou bien encore celui de Disra, bien que ce dernier n'était, à cette époque, pas dans les petits papiers de l'Empereur. Disra aida également Tigellinus, entre temps devenu Grand Moff, à gagner le contrôle du Sursecteur Zéro. Mais l'allégeance de Disra, comme la plupart des alliances politiques en général, n'était sans doute pas sans arrières pensées, et tout bascula après la mort de l'Empereur à Endor.

  En effet, après cette cuisante défaite que fut la Bataille d'Endor, plusieurs Grands Moffs décidèrent de fonder le Comité Central pour contrebalancer la montée au pouvoir d'Ysanne Isard sur Coruscant. Disra fit de nouveau parler de lui et trouva là une opportunité de satisfaire ses ambitions : Tigellinus, mis depuis quelques temps dans une position plus que précaire par le Grand Moff Bertroff Hissa, l'homme fort du Comité Central des Grands Moffs, refusa une offre déloyale, voire avilissante, de ce dernier. Bien sûr, cette décision, Tigellinus ne la prit pas seul puisqu'il s'était appuyé sur les "conseils" de son ami, Disra. Hissa se servit de ce prétexte pour faire exécuter Tigellinus et Disra n'eut alors plus qu'à prendre sa place au sein du Comité.

  Bien que l'on ait perdu sa trace pendant de longues années, le Moff refit surface quinze années plus tard et était devenu, avec Gilad Pellaeon, l'un des rares et des plus influents dignitaires impériaux encore en activité. En effet, le Moff était en charge du Secteur de Braxant, le cœur des Vestiges de l'Empire, et de Bastion, la dernière capitale impériale en date. Fervent détracteur de Pellaeon, mais ne s'étant jamais ouvertement opposé à lui, Disra n'avait que peu d'estime pour le vieil amiral, l'estimant incapable de redonner à l'Empire sa puissance d'antan. On peut par exemple citer cette rivalité à travers l'affaire des stations Golan de Muunilinst que Disra avait tenté de faire transférer autour Bastion, prétextant que la défense du cœur politique de l'Empire prévalait sur tout le reste.

  En effet, contrairement à Pellaeon, Disra, lui, estimait que tous les moyens étaient bons pour tenter d'anéantir la Nouvelle République, allant jusqu'à oublier l'état de faiblesse dans lequel se trouvait l'Empire. C'est ainsi, par exemple, qu'il s'associa au capitaine Zothip des pirates Cavrilhu avec lequel il organisa un juteux accord et ce malgré les rapports détestables qu'ils entretenaient. Disra fournissait à Zothip des soldats clones récupérés dans des cellules de sommeil installées par Thrawn dix ans plus tôt, comme celle de Pakrik Minor, et lui indiquait les convois néo-républicains peu défendus à prendre pour cible. En échange, Zothip avait fait réaménager des usines de production d'Oiseaux de Proie qu'il vendait à Disra à des tarifs préférentiels. Cet arrangement arrosa de nombreux officiers du haut commandement comme le général Jaron Kyte ou des banquiers comme le seigneur Graemon. Ainsi, les Oiseaux de Proie remplacèrent petit à petit les traditionnels chasseurs TIE de la flotte.

  Néanmoins, toutes ces petites affaires n'étaient rien en comparaison de son œuvre, un plan machiavélique minutieusement préparé depuis la mort du Grand Amiral Thrawn. En effet, depuis cette époque, Disra était persuadé que le renouveau de l'Empire passerait inéluctablement par l'apparition d'un homme providentiel qui se poserait comme un point de ralliement pour l'ensemble des forces impériales. A ses yeux, bien sûr, aucun des officiers impériaux qui étaient apparus après la défaite de Thrawn n'avaient ce profil et lui-même, d'ailleurs, se voyait bien à la tête de l'Empire. Mais avec des gens comme Harrsk, Daala ou Pellaeon, personnages bien plus charismatiques que lui, Disra ne se retrouva jamais suffisamment en position de force pour s'imposer. Pour parvenir à ses fins, il préféra donc créer une fausse marionnette du Grand Amiral Thrawn toute dévouée à ses ordres. Ainsi, pendant dix ans, il s'ingénia à monter tous les détails de son plan et recruta un escroc et imitateur de talent du nom de Flim qui, avec quelques accessoires, parvint à ressembler comme deux gouttes d'eau au Grand Amiral chiss.

  Lorsque la crise de Caamas éclata, Disra y vit une bonne occasion de mettre à exécution son plan, et mit même dans la confidence son aide de camp et ancien garde royal, le major Grodin Tierce. Avant d'exhiber Thrawn à l'ensemble des forces impériales, Disra présenta sa marionnette à quatre capitaines de destroyers stellaires soigneusement sélectionnés, Dorja, Nalgol, Trazzen et Argona, afin de les manipuler plus facilement. En effet, Disra savait bien qu'il n'avait aucune autorité sur les officiers de la flotte et que ces derniers n'avaient de compte à rendre qu'au suprême commandeur officiel, à savoir Pellaeon. Mais le charisme du faux Thrawn fit son œuvre et finalement les capitaines passèrent outre le règlement et acceptèrent leur nouvelle mission. Trois d'entre eux furent envoyés avec leurs vaisseaux, boucliers de camouflage activés, vers Bothawui.
  Ceux-ci devaient attendre que des hommes de Disra, à la surface du monde bothan, aient fini de saboter les boucliers planétaires de la capitale, Drev'starn, alors que de nombreux vaisseaux de guerre pro ou anti-bothans s'accumulaient en orbite. Une fois que les vaisseaux néo-républicains se seraient entretués et le bouclier détruit, les Impériaux n'auraient alors plus qu'à finir le travail. Parallèlement, Disra envoya le Relentless de Dorja intercepter la navette du colonel Vermel, l'émissaire de Pellaeon, autour de Morishim, afin d'empêcher Garm Bel Iblis de recevoir la proposition de paix du Suprême Commandeur. De cette manière, Disra espérait retenir Pellaeon autour de Pesitiin, le lieu du rendez-vous, suffisamment longtemps pour qu'il n'interfère pas dans ses affaires. Il chargea même Zothip d'asticoter Pellaeon pour le décourager.

  Mais les premières difficultés survinrent en réalité à l'intérieur du trio. En plus du caractère peureux et irascible de Flim, Disra s'inquiéta de plus en plus du rôle tenu par Tierce dans ses plans. Si Tierce devait, à l'origine, avoir un simple rôle de conseiller militaire, le major prit de plus en plus de libertés vis-à-vis des plans du Moff et ce dernier dut même, à maintes reprises, insister pour avoir des réponses à ses questions. C'est ainsi que, contre l'avis de Disra, Tierce exhiba le faux Thrawn aux habitants du système de Kroctar, puis à Lando Calrissian et Elegos A'kla. Ces initiatives ne manquèrent pas d'agacer Disra puisque son plan original ne prévoyait pas d'exhiber Flim à toute la galaxie, puisqu'il se doutait bien que la réaction immédiate de la Nouvelle République aurait été d'écraser ce qu'il restait de l'Empire. Disra sentait que son emprise sur les événements commençait à lui échapper et cela l'effrayait.

  Finalement, après avoir tenté vainement de s'en prendre à Tierce, ce dernier daigna lui exposer ce qu'il avait réellement en tête. Tierce, qui avait entendu parlé de la Main de Thrawn à l'époque où il servait sous les ordres du Grand Amiral sur le Chimaera, espérait que la prestation de Flim aux yeux de la galaxie serait suffisamment convaincante pour faire sortir la Main de Thrawn de l'anonymat. Malgré ses réticences, Disra dut bien admettre que le jeu en valait la chandelle et il se rendit bien compte que sa place de leader dans le triumvirat était fortement concurrencée par Tierce. Toutefois, les événements s'accélèrent de la sorte que Disra finit par se retrouver entièrement dépassé par la situation. Alors qu'il était sur Bastion, l'Impérial eut en effet à gérer les visites impromptues d'un Pellaeon suspicieux, d'un Zothip de fort mauvaise humeur, une intrusion de Han Solo et Lando Calrissian sur la planète capitale, et enfin l'apparition inattendue d'une Mystril nommée Karoly D'ulin.

  Complètement paniqué, notamment après que Pellaeon ait forcé son bureau et mis la main sur des datacartes hautement compromettantes, Disra était proche de la syncope et ce malgré l'assurance de Tierce, ce dernier pensant que tout ceci n'aurait plus la moindre importance une fois la Nouvelle République en proie à la guerre civile. Après s'être défait tant bien que mal de leurs visiteurs, le trio s'envola vers Yaga Minor, espérant convaincre l'un des membres du Conseil des Anciens d'Emberlene de rallier l'Empire. Le trio comptait l'impressionner grâce à la puissance de feu du périmètre de défense du système. D'ailleurs, Tierce avait deviné que le général Bel Iblis comptait attaquer la station. Finalement, alors que la bataille faisait rage entre les forces impériales et néo-républicaines, Pellaeon, avec l'aide de Talon Karrde et de Shada D'ukal, parvint à franchir la ligne de front et surgit sur la passerelle du Relentless. Il révéla à l'équipage la vérité sur le complot du Moff et sur la véritable nature de Tierce, laissant Disra complètement blême et médusé en apprenant que le major n'était qu'un clone. Finalement, après que Tierce ait été tué en tentant de résister et que Flim ait retourné sa veste, Disra fut, quant à lui, mit aux arrêts.
  Si, par la suite, il fut remplacé par le jeune Moff Ephin Sarreti à la tête du secteur de Braxant, on ignore, par contre, tout du sort qui fut réservé à Disra. Mais il ne fait nul doute qu'il ait été longuement interrogé par Pellaeon et ait révélé tous ses petits secrets.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Disra
Nom
Disra
Espèce
Fonctions
Moff impérial
Armes
Ambition
Fourberie
Manipulation
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
10/02/2016

Nombre de lectures
12 067


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Disra" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.