Dorak


Dorak était un des Maîtres Jedi du Conseil de Dantooine et chroniqueur de l'Académie Jedi présente sur cette planète.

  Maître Dorak était un Jedi très estimé qui avait la responsabilité des archives de l'Enclave Jedi de Dantooine. Il passait sans doute beaucoup de temps dans les salles situées sous l'académie où était entreposée une grande partie de l'histoire de l'Ordre. Il connut certainement dans ses jeunes années la Grande Guerre des Sith, conflit dévastateur causé par un ancien Jedi devenu Seigneur Noir des Sith : Exar Kun. On pense qu'il étudia particulièrement cette époque à travers les nombreux documents qu'il avait à sa disposition, essayant de comprendre le cheminement de Kun vers son basculement dans le Côté Obscur. Connaître le passé et apprendre les leçons de l'histoire avait pour finalité d'éviter la réapparition des errements des aînés et, en tant que chroniqueur de l'académie Jedi de Dantooine, il était de son devoir de révéler l'histoire de l'Ordre aux nouveaux initiés et padawans. Il siégeait au conseil de l'Enclave aux côtés de Vandar Tokare, Vrook Lamar et Zhar Lestin et il est probable qu'il occupait également une place au Haut Conseil de Coruscant.

  L'Enclave Jedi était dédiée à la formation et les archives étaient principalement réservées à ceux qui avaient atteint le rang de Maître. Dorak faisait très attention à protéger les padawans trop impatients et avides d'apprendre, de peur qu'ils ne s'exposent accidentellement à un savoir trop dangereux pour eux. La quête du savoir était un noble objectif mais certaines choses ne pouvaient être comprises que par qui possédant la sagesse d'un Maître. Cette sagesse, un jeune Chevalier Jedi la chercha auprès de lui. A ce jeune homme qui allait devenir plus tard Revan, Maître Dorak apprit le passé de l'Ordre et lui narra certainement les exploits de Jedi illustres comme Odan-Urr, Nomi Sunrider ou encore Ulic Qel-Droma, un Chevalier talentueux qui chuta dans les Ténèbres avec Exar Kun avant de gagner sa rédemption. Dorak constata que son talentueux élève avait une grande soif d'apprendre et estima que, par son charisme et sa force, il serait appelé un jour à jouer un rôle primordial dans l'Ordre Jedi. L'évènement qui fut déclencheur de tout fut les Guerres Mandaloriennes.

  Conscients que la République était fortement affaiblie depuis la Grande Guerre des Sith, les Néo-Croisés Mandaloriens conduits par Mandalore l'Ultime et Cassus Fett faisaient la conquête depuis une vingtaine d'années des petits mondes de la Bordure Extérieure, en prenant soin de ne choisir que des planètes échappant à la juridiction de la République. Cette dernière se souvenait encore des horreurs du précédent conflit et le Sénat Galactique décida donc de ne pas intervenir. Dorak comprenait cette position ; personne ne voulait se lancer dans une campagne militaire contre les Mandaloriens du moment qu'ils ne s'en prenaient pas aux planètes faisant partie de la République, ce qui ne tarda pas d'ailleurs. Ayant suffisamment stocké les ressources prises aux mondes qu'ils avaient conquis, les Néo-Croisés lancèrent un assaut massif sur la République et les premières planètes tombèrent comme Taris. Évidemment, le Sénat vota l'état de guerre et demanda l'aide du Conseil des Jedi.

Dorak

Dorak ainsi que les Maîtres Vrook Lamar, Vandar Tokare et Zhar Lestin, est opposé l'entrée en guerre de la République contre les Néo-Croisés Mandaloriens, contrairement à son ancien élève, le futur Dark Revan.
Image extraite du site officiel du jeu The Old Republic


  Les Maîtres dont Dorak faisaient partie recommandèrent la patience car des nombreux points devaient être pris en compte avant d'engager l'Ordre tout entier dans un nouveau conflit, si peu de temps après la guerre contre Exar Kun et sa Confrérie des Sith. En fait, tous s'appuyaient sur une vision du futur du vénérable Maître Vandar Tokare qui avait senti que découlerait de cette guerre un évènement encore plus destructeur et mortel pour la galaxie. Mais de nombreux Chevaliers Jedi exigeaient une participation immédiate aux combats dont Revan et le Capitaine Malak. Ils parvinrent à rallier de nombreux Jedi à leur cause et intégrèrent le haut-commandement de la flotte républicaine, malgré les ordres des Maîtres. Avec un appui comme celui de Revan, la République finit par gagner lors de la décisive Bataille de Malachor V. Mais au lieu de revenir dans l'Ordre au terme du conflit, les vaisseaux de Revan et Malak s'enfoncèrent dans l'espace inexploré à la recherche, selon leurs dires, des derniers éléments de la flotte mandalorienne. Nul ne sait ce qu'ils firent là-bas : tout contact fut perdu et on pensa pendant de long mois que la flotte avait été détruite et que tout le monde était mort. Pourtant des rumeurs persistantes mais impossibles à vérifier affirmaient que Revan et Malak avaient été aperçus sur plusieurs planètes au cours de cette période. Dorak avait ses propres théories sur leur voyage : ils étaient probablement sortis de l'espace de la République et avaient peut-être découvert de nouvelles voies conduisant à l'autre bout de la galaxie par le biais de l'hyperespace.

  Lorsque Revan et Malak refirent leur apparition, ce fut à la tête d'une immense flotte d'invasion et en tant que Seigneurs Sith. Dark Revan lança une nouvelle guerre et les Jedi furent cette fois-ci dans l'obligation de se joindre à la République pour repousser l'envahisseur. La Guerre Civile des Jedi était déclarée. Même s'il ne fait aucun doute qu'il savait manier un sabre laser, on pense que Dorak prit rarement part aux combats, à l'inverse de Kavar ou de Vrook Lamar. Alors que le conflit s'étendait à toute la galaxie, il poursuivit la formation de son élève et futur successeur Deesra Luur Jada. Les deux Jedi passaient certainement beaucoup de temps ensemble dans les salles d'archives, Dorak cherchant à faire de lui un chroniqueur encore meilleur que lui-même.

Dorak

Dorak et son élève Deesra Luur Jada, dans la bibliothèque souterraine de l'Enclave Jedi de Dantooine.
Image exclusive Holonet réalisée à partir des jeux vidéos Knights of the Old Republic et Knights of the Old Republic II - The Sith Lord  


  Au bout de deux ans de conflit, les Sith étaient toujours virtuellement invincibles, disposant d'une flotte quasi-infinie. Fort heureusement pour la République, la Jedi Bastila Shan et sa méditation de combat permirent de remporter quelques succès cruciaux, repoussant d'autant la victoire ultime des Sith. Les Maîtres conçurent alors le plan de la dernière chance : capturer le Seigneur Noir. Conduit par Bastila, un commando de soldats de la République et de Jedi comme Aldren Dayos et Anyara s'infiltra dans le vaisseau-amiral du Sith et parvinrent à neutraliser Revan, aidé indirectement par Dark Malak qui décida de trahir son Maître en faisant tirer son Léviathan sur la passerelle. Bastila ramena un Dark Revan grièvement blessé à la tête sur Dantooine. Là, le Conseil Jedi se retrouva face à un problème de taille : que faire de cet homme agonisant ?

  Il est certain que tous ne voulaient pas exécuter le Sith car, comme l'avait prouvé Bastila, toute vie était précieuse pour un Jedi. Dorak et les autres Maîtres désiraient avoir des réponses sur l'origine de la flotte sith et des connaissances sur le Côté Obscur de Dark Revan. Mais l'homme mortellement blessé qui se trouvait à leurs pieds n'était pas apte à leur répondre. Craignant de voir réapparaître le Seigneur Noir au terme de sa guérison, les Maîtres prirent la décision mûrement réfléchie de lui modifier l'esprit de telle sorte à lui créer une nouvelle identité, celle d'un simple soldat de la République. Grâce à ses connaissances sur la Force, Dorak et Zhar Lestin effectuèrent le remodelage de l'esprit de Revan. Pour le Maître Chroniqueur, il ne s'agissait pas là d'un acte immoral visant à manipuler l'ex-Seigneur Noir, mais d'un acte de compassion avec l'espoir qu'un jour son ancien élève gagne sa rédemption, comme l'avait fait Ulic Qel-Droma autrefois. N'ayant pas encore retrouvé ses esprits, il fut transféré sur l'Endar Spire, sous le commandement de Bastila Shan, afin de veiller à ce que son passé de Sith ne resurgisse pas.

  Quelques jours plus tard, Bastila retourna sur Dantooine avec une information de taille : Revan l'avait sauvée sur Taris après la destruction de l'Endar Spire alors que toutes les chances étaient contre eux. Dorak était certain : la Force s'était manifestée en Revan, ce qui signifiait qu'il avait encore un rôle à jouer dans les évènements futurs. Le jeune homme se présenta au conseil, accompagné de Bastila. Les Maîtres lui firent part de leur volonté de le former aux arts Jedi ; normalement, les Jedi n'acceptaient pas les adultes même si quelques exceptions existaient tout au long de l'histoire mais Revan était un cas bien à part. Mais de tous les Maîtres, seul Vrook Lamar se montra sceptique, de crainte de voir de nouveau ressurgir le Seigneur Noir. Pourtant, après une nuit de débat entre Maîtres, la Force se manifesta de nouveau, confortant Dorak, Vandar et Zhar dans leur position : Bastila et l'ancien Sith avaient partagé ensemble une étrange vision. Celle-ci montrait Malak et Revan dans des ruines à la recherche d'une Forge Stellaire. Dorak connaissait depuis longtemps l'existence de ces ruines, mais il pensait qu'il s'agissait seulement de tertres funéraires. Si Revan et Malak y avaient découvert quelque chose, c'est qu'il s'était trompé sur la véritable nature de ces vestiges du passé.

  Quoiqu'il en soit, il ne faisait à présent plus aucun doute que Revan devait de nouveau être entraîné dans la voie du Jedi. Avec le consentement de Vrook, le jeune homme entama une formation pour intégrer l'Ordre. Le potentiel de Revan se révéla être illimité et ses progrès furent prodigieux sous la tutelle de Zhar Lestin. De nature curieuse, le jeune homme venait souvent voir Dorak pour que celui-ci lui raconte l'histoire des Jedi et le Maître s'exécutait. Il lui raconta l'histoire d'Exar Kun ainsi que celle du héros devenu un conquérant. Dorak insista particulièrement sur la leçon qu'on pouvait en tirer : même le plus noble des Jedi pouvait se laisser séduire et corrompre par le Côté Obscur de la Force. Maître Dorak aida également Revan dans son choix de classe Jedi (Gardien, Sentinelle ou Consulaire) et lui fournit le cristal pour son sabre laser. Après avoir ramené une élève de Maître Quatra du nom de Juhani dans la Lumière lors de son ultime épreuve, Revan intégra enfin l'Ordre au rang de Padawan.

Dorak

Maître Dorak aide Revan à intégrer de nouveau l'Ordre Jedi.
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Après avoir mené des recherches, Dorak confirma que les ruines dont Revan et Bastila avaient rêvées à leur retour de Taris étaient bien celles qui se trouvaient non loin de l'Enclave. Les deux jeunes gens s'y rendirent et firent leur rapport au Conseil. Ils avaient découvert une carte stellaire incomplète et un droïde qui mentionnait une Forge Stellaire. Cette dernière était certainement à l'origine de la brusque montée en puissance des Sith. Le Conseil Jedi donna alors pour mission à Revan et Bastila de retrouver cette Forge Stellaire à l'aide des éléments recueillis sur la carte stellaire. Celle-ci mentionnait quatre mondes : Kashyyyk, Tatooine, Manaan et Korriban. Certainement que d'autres cartes se trouvaient sur ces mondes. La quête de la Forge Stellaire commença et Dorak souhaita que la Force soit avec Revan et ses compagnons. De la réussite de leur mission dépendait la victoire finale de la République.
  
  Dorak put constater la Lumière émanant de Revan, en atteste la manière dont il évita le bain de sang entre les Mathale et les Sandral, deux familles de Dantooine proches de la vendetta. Des journées s'écoulèrent et le Maître Chroniqueur poursuivit la formation de son élève Deesra Luur Jada, jusqu'à ce que la tragédie frappe Dantooine. En effet, Vandar et Vrook sentirent un danger imminent qui se matérialisa dans l'espace sous la forme d'une puissante flotte de combat Sith. Celle-ci bombarda l'Enclave Jedi avant de donner l'assaut, avec à leur tête le Seigneur Noir Dark Malak. Les pertes furent lourdes du côté des Jedi mais, heureusement, le Conseil parvint à s'échapper à temps. Dorak et son élève eurent le cœur serré à l'idée de laisser aux Sith les précieuses archives de l'Enclave.

  Alors que les Jedi pansaient leurs plaies, ils reçurent un message de la flotte de la République dirigée par l'amirale Forn Dodonna. Celle-ci avait reçu la transmission de Carth Onasi, un des compagnons de Revan, qui indiquait l'emplacement d'une station spatiale dans un système inconnu. Comprenant qu'il s'agissait là de la Forge Stellaire, Vandar Tokare et plusieurs Chevaliers Jedi se joignirent à la flotte. Bien qu'on ignore si Dorak accompagna Vandar, une terrible bataille eut lieu entre les forces sith et républicaines. L'ultime affrontement de la Guerre Civile des Jedi vit la victoire de la République et des Jedi. La Forge Stellaire fut détruite et le Seigneur Noir des Sith Dark Malak tué, grâce aux efforts de Revan qui gagna ainsi sa rédemption.

  La guerre était à présent finie et il fallait tout reconstruire, à commencer par l'Ordre Jedi qui avait payé un très lourd tribut durant les affrontements. A peine une centaine de Chevaliers avait survécu et Dorak, Zhar, Vrook et Vandar essayèrent de se baser sur ce groupe pour relever les Jedi. Nul ne sait si Dorak et Deesra tentèrent de retourner sur Dantooine pour essayer de sauver le peu qu'il restait des archives de l'Enclave à la merci des pillards. Mais d'autres problèmes plus urgents reconquièrent une attention particulière. Tout d'abord, le mystérieux départ de Revan pour les Régions Inconnues, quasiment un an après sa victoire contre Dark Malak, laissa le Conseil des Jedi dans le plus grand désarroi. En effet, celui-ci espérait utiliser les capacités charismatiques du héros pour reconstruire l'Ordre et lui donner ainsi un nouvel élan. Puis, il y eut cette vague d'assassinats contre les Jedi. Dorak et les Maîtres étaient persuadés que les Sith étaient derrière tout cela, même s'ils n'avaient pas de preuve concrète. En effet, cet ennemi invisible qui s'en prenait à eux était dissimulé dans l'ombre et attendait le moment opportun pour frapper et tuer.

Dorak

Maître Dorak, ancien chroniqueur de l'Enclave Jedi de Dantooine
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Face à cette terrible menace qui avait juré l'extermination des Jedi, les Maîtres décidèrent de réunir une grande partie de l'Ordre sur Katarr afin de trouver une solution contre cet ennemi invisible. Ainsi eut lieu le Conclave de Katarr dont le but caché était de forcer ces Sith mystérieux à se démasquer et à les affronter enfin face à face. Hélas, aucun des Jedi présents sur Katarr n'était préparé à affronté la monstruosité qu'était Dark Nihilus. Celui-ci se présenta à bord de son vaisseau, le Ravageur, et absorba l'essence de chaque être sur la planète, annihilant ainsi toute vie. Dorak fit partie des innombrables victimes de ce carnage sans nom qui força les derniers Jedi encore en vie à se cacher. L'héritage de l'ancien chroniqueur de l'Enclave Jeid de Dantooine fut entre les mains de son ancien élève Deesra Luur Jada qui avait survécu à la purge. Avec Bastila Shan, il aida l'Ordre à se reconstruire une fois que le Triumvirat Sith fut anéanti par les efforts de l'Exilée, un général de Revan lors des Guerres Mandaloriennes.
Informations encyclopédiques
Dorak
Nom
Dorak
Espèce
Fonctions
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
02/09/2011

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
23 350


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)
  • Knights of the Old Republic II : The Sith Lords
  • The Essential Guide to the Force (Jedi VS.Sith)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.