Mika Dorin


Mika Dorin était le tenancier du Côté Bourré, le bar de Dreshdea, l'unique ville de Korriban. Il vendit des objets spéciaux à Revan peu de temps après son évasion du Léviathan de Dark Malak.

  Mika Dorin était le tenancier du Côté Bourré, une cantina qui se trouvait à Dreshdae, l'unique ville de Korriban, à l'époque de la Guerre Civile des Jedi. Sa cantina appartenait à la Corporation Czerka qui gérait la ville et était considérée comme un lieu assez tranquille. On ne pouvait pas en dire autant des autres endroits de Dreshdea, les Sith dirigeant tout sur la planète et ne se conduisant pas toujours bien. De plus, ils avaient bâti leur académie pour former leurs étudiants non loin de la ville. Les candidats étaient nombreux, ce qui laissait Mika perplexe : beaucoup étaient refusés et certains mouraient en tentant d'être admis. Personnellement, il aurait préféré qu'ils ne se soient jamais installés ici avec leur académie, mais son avis importait peu et il faisait contre mauvaise fortune bon cœur.

  En plus de son activité de gérant de bar, Mika Dorin effectuait du commerce avec le propriétaire de l'Ebon Hawk. Ce dernier se rendait souvent sur Korriban, avec à chaque fois un propriétaire différent. La probité forçait Dorin à dire que certains d'entre eux étaient soupçonnés d'être des contrebandiers, des esclavagistes et des pirates et on racontait même que quelques-uns d'entre eux travaillaient pour l'Échange, le syndicat du crime intergalactique. Associé au Twi'lek Ziagrom, le Rodien vendait des objets spéciaux et extrêmement rares à trouver dans le commerce comme les gantelets de domination, des prototypes de bouclier verpines ou encore la combinaison de Jurgan Kalta. Quelles que furent les activités de Forii Haxa, de Ahita Othar ou encore de Davik Kang, Mika n'eut jamais à se plaindre d'eux et correspondait tout à fait aux gens avec qui il aimait faire affaires. Ils étaient, en tout cas, bien plus agréables que les Sith.

  Les transactions qu'il avait donc coutume de faire avec le propriétaire de l'Ebon Hawk le conduisirent de manière inattendue à rencontrer Revan, en l'an -3.956. Au départ, Mika et Ziagrom ignoraient tout de l'identité réelle du personnage pour la simple et bonne raison que toute la galaxie croyait le Seigneur Noir mort après la trahison de son apprenti Dark Malak. Afin de savoir s'il était avisé au non de faire affaires avec cette personne, Ziagrom se mit à pister le vaisseau, observant ses voyages. Ce fut peu après la capture du vaisseau par le Léviathan et l'évasion musclée de l'équipage que Ziagrom, après avoir versé quelques pots-de-vin, comprit que le propriétaire de l'Hawk n'était autre que Revan. Ce dernier allait certainement avoir besoin matériel pour se venger de la trahison de son ancien apprenti aussi les deux compères décidèrent-ils finalement de le contacter.

  Ziagrom se chargea du premier contact et Mika eut le plaisir de revoir l'Ebon Hawk se poser dans les baies d'atterrissage de Dreshdea. Revan vint le voir et lui demanda de lui montrer ses objet spéciaux. Dorin s'exécuta, content d'aider le Seigneur Noir dans sa vengeance mais Revan affirma qu'il n'était plus un Sith et qu'il ne cherchait donc pas à appliquer la loi du talion. A vrai dire, ses motivations comptaient peu pour Ziagrom et Mika : ils avaient foi en lui et savaient qu'il allait l'emporter. Ils tenaient à l'aider à leur manière, se moquant bien des choix moraux de revan qui pouvaient avoir une incidence capitale sur le destin de la galaxie.

Mika Dorin

Faisons affaires...
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Ils discutèrent également et Mika lui fit part de ses soupçons concernant la nature maudite de l'Ebon Hawk. Davik Kang était le dernier propriétaire en date avant Revan. Sa planète natale n'était autre que Taris que les Sith avaient totalement rasée. Et même si Taris n'avait pas été détruite, Davik serait-il encore en vie ? Dorin en doutait fort et il ne pensait pas qu'il avait vendu son vaisseau à Revan. Et il savait aussi avec certitude que Kang n'avait pas acheté le cargo à sa précédente propriétaire. Évidemment, un Seigneur Sith n'avait guère le temps de penser aux malédictions, un tel concept devait même lui sembler bien négligeable mais il tenait à rapporter à Revan la réputation de l'Ebon Hawk.

  Plus tard, Mika eut vent des hauts faits de Revan à la fois sur Tatooine où il avait défié et vaincu un terrible dragon krayt et sur Edean (plus connue sous le nom de Kashyyyk) où il avait contribué au soulèvement des Wookies contre les esclavagistes de la Czerka. Seule une personne comme Revan était capable de réaliser des exploits aussi spectaculaires et lorsqu'il parvint enfin à vaincre Dark Malak à l'issue de l'ultime bataille de la Guerre Civile des Jedi, Mika Dorin fut certain que les objets spéciaux qu'il avait vendus à l'ancien Seigneur Noir avaient été des atouts majeurs dans la réussite de ce Jedi prodigue.

  Suite à cette défaite, les Sith finirent par quitter Korriban et on pense que la Corporation Czerka leur emboîta le pas, Korriban ne représentant plus un investissement lucratif. Peut-être Mika Dorin resta-t-il dans son bar ou bien plia-t-il lui aussi bagages vers un autre monde où lui et Ziagrom pourraient poursuivre leur business.
Informations encyclopédiques
Mika Dorin
Nom
Mika Dorin
Espèce
Fonctions
Gérant du Côté Bourré
Marchand d'armes
Affiliation
Indépendant  

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
02/09/2011

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 024


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.