Dorsk 80


Prédécesseur de Dorsk 81.

  Comme son nom l'indique, Dorsk 80 était le quatre-vingtième clone de Dorsk. En effet, contrairement à la plupart des espèces de la galaxie, les Khommites ne se reproduisent que par le biais du clonage d'un individu-souche. Cette pratique a fait de Khomm une planète à la société immuable et figée, où chaque clone accomplit la même tâche que ses prédécesseurs. Tandis que les Kaell étaient destinés à gouverner le spacioport de Khomm, les Dorsk travaillaient dans les banques de clonage où étaient conservés les échantillons permettant de créer de nouveaux clones.

  Cet immobilisme de la société allait de soi pour Dorsk 80 comme pour tous les Khommites, qui pensaient même avoir créé une société idéale et aucun d'eux ne la remit en question jusqu'à Dorsk 81. Le successeur de Dorsk 80 était en effet sensible à la Force et cette aptitude, qui pour les autres Khommites étaient une anomalie, l'amena à réfléchir sur sa place dans l'univers et le poussa à quitter sa planète natale, chose que n'avait jamais fait un Khommite. Durant son absence, Dorsk 80 ne changea rien à sa façon de vivre à part le fait que c'était le jeune Dorsk 82 et non plus Dorsk 81 qui travaillait avec lui à l'usine.

  Dorsk 81 ne revint qu'au bout d'un an (An 12) après avoir suivi l'enseignement de Luke Skywalker dans son Académie de Yavin 4 et être devenu un Chevalier Jedi. Avec son ami Kyp Durron, Dorsk 81 rendit visite à sa famille sur Khomm dont il espérait devenir le Veilleur afin d'aider son peuple à faire évoluer ses mentalités. Les retrouvailles furent joyeuses mais la situation dégénéra rapidement entre le Jedi et ses clones. Ces derniers étaient en effet persuadés que Dorsk 81 reprendrait sa place au sein de leur communauté comme si rien n'avait changé. Mais Dorsk 81 était à présent un Jedi qui n'avait aucune intention d'abandonner sa nouvelle vie et de retrouver sa vie monotone comme si l'année précédente ne représentait rien. Sachant qu'il était vain de tenter de faire comprendre à ses clones que tout être avait le droit de choisir ce qu'il voulait faire de sa vie et non suivre une voie pré-établie, Dorsk 81 préféra quitter Khomm et enquêter sur les activités Impériales dans le Noyau avec Kyp Durron.

  Là, les deux Jedi découvrirent que l'Amirale Daala préparait une offensive contre la Nouvelle République et en particulier contre l'Académie Jedi. Ils retournèrent sur Khomm et tentèrent d'alerter la population d'une attaque imminente. Au lieu de les écouter, Kaell 166 convoqua les clones de Dorsk et refusa de considérer le danger. A ses yeux, Khomm avait toujours été une planète neutre et il n'y avait aucune raison pour que l'Empire les attaque. Pensant faire revenir son clone dans le droit chemin, Dorsk 80 loua la perfection de leur société et lui dit que lui, qui avait rejeté leur mode de vie, ne pouvait se prétendre plus sage que leurs ancêtres qui avaient crée une telle société. Mais contrairement à ce qu'espérait Dorsk 80, Dorsk 81 ne vit aucune sagesse dans les paroles de son prédécesseur, seulement de la mesquinerie et un entêtement aveugle. Incapable de se faire entendre de son propre peuple, Dorsk 81 quitta Khomm, après avoir prédit à Dorsk 80 que son aveuglement l'empêcherait de s'apercevoir de son erreur.

  Reprenant le cours de leurs vies, Dorsk 80 et Dorsk 82 repartirent travailler à l'installation de clonage. A l'heure de la relève, le jeune Dorsk 82 rentra chez eux pendant que Dorsk 80 restait une heure de plus comme il en avait pris l'habitude pour compenser l'absence de Dorsk 81. Mais alors que rien n'aurait pu faire fléchir les convictions de Dorsk 80, Dorsk 82 repensa aux paroles de Dorsk 81, se permettant de réfléchir au bien-fondé du mode de vie de Khomm pour la première fois de son existence. C'est alors que frappèrent les vaisseaux commandés par le colonel Cronus. Respectant les ordres de Daala, les Impériaux pilonnèrent férocement la planète. Si Dorsk 82 survécut par miracle, le vieux Dorsk 80 n'eut pas cette chance. Le clone trouva en effet la mort quand les Impériaux détruisirent l'installation de clonage à laquelle il avait consacré la grande partie de son existence.

  Peu après l'attaque contre Khomm et la mort de son prédécesseur, Dorsk 81 connut une mort héroïque sur Yavin IV en repoussant la flotte de Daala grâce à la Force. De son vivant, Dorsk 81 était considéré par les siens comme une aberration car il était un clone sensible à la Force sur une planète où de tels individus ne s'étaient jamais manifestés. Néanmoins, ses deux successeurs, Dorsk 82 et Dorsk 83, manifestèrent le même potentiel et devinrent également des Chevaliers Jedi. Ces faits semblent indiquer que loin d'être une anomalie, ce potentiel Jedi était inscrit dans le patrimoine génétique des Dorsk et que tous les prédécesseurs de ces trois Jedi, y comprit Dorsk 80, étaient eux aussi sensibles à la Force mais qu'ils ne le réalisèrent jamais car ils étaient trop immergés à leur société figée pour comprendre leur potentiel.
Informations encyclopédiques
Dorsk 80
Nom
Dorsk 80
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
S'occupe des installations de clonage de Khomm
Affiliation
Aucune

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
7 172


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.