Lucien Draay


Maître de Zayne Carrick et membre du Covenant

   I.- Enfance et formation.

Dès sa naissance, l'existence de Lucien Draay fut troublée par les adeptes du Côté Obscur. En effet, il vint au monde en -4.000, le jour même où Ulic Qel-Droma, le futur apprenti du Seigneur Sith Exar Kun, fit sa première rencontre sur Ondéron. Son père, Barrison Draay, appartenait à une très riche et célèbre famille. Comme d'autres Draay avant lui, il intégra l'Ordre Jedi avant de se distinguer durant la Grande Guerre des Sith et trouva la mort au cours d'une embuscade tendue par les Sith. Sa mère, Krynda, appartenait également à une famille de Jedi et était une des plus puissantes visionnaires de l'Ordre.

  Frappée par des deuils successifs et se sentant coupable de ne pas avoir pu prédire l'ascension des Sith à cause d'un accouchement difficile, Krynda Draay se mura dans le chagrin et dans la solitude derrière les hauts murs du Domaine Draay, n'acceptant auprès d'elle que son fils, le droïde 9BD et Haazen, l'écuyer de son défunt époux. En proie au chagrin, Krynda négligea son fils et fut particulièrement déçue lorsqu'elle réalisa qu'il n'avait pas hérité de ses pouvoirs de visionnaire. Durant sa réclusion, le Conseil Jedi lui envoya régulièrement des candidats possédant des capacités de visionnaires car la Guerre des Sith avait considérablement diminué le nombre de Jedi aptes à former ce type de Jedi, mais Krynda les renvoyait toujours sans les voir jusqu'au jour où on lui envoya Q'Anilia en -3.993.

Lucien Draay

Krynda Draay rejette son fils quand elle réalise qu'il n'a pas hérité de sa vision de Force
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Au cours des années qui suivirent, elle s'entoura des plus prometteurs visionnaires que comptaient l'Ordre Jedi et se consacra activement à leur formation tout en abandonnant celle de son unique enfant aux soins de Haazen. Le jeune garçon ne comprenait pas pourquoi sa mère refusait qu'il se joigne à ses étudiants alors qu'il devait se contenter de l'enseignement d'un ex-Padawan qui avait échoué aux Epreuves et l'interrogea à ce sujet en -3.988. Krynda laissa entendre qu'elle considérait ses talents pour la Force comme négligeables et qu'il devait s'estimait heureux d'avoir un professeur. Furieux qu'elle laisse entendre qu'il était inférieur à ses élèves, Lucien explosa et souligna que ses précieux élèves Miraluka ne pouvaient même pas voir. Sa mère perdit également son calme et lui dit qu'elle donnerait volontiers ses propres yeux et les siens pour qu'il soit capable de voir comme les Miraluka mais que, malheureusement, il ressemblait trop à son père. Cette remarque blessa le jeune garçon qui éprouvait une grande admiration pour celui-ci, mais sa mère était trop occupée à ressasser le passé et ses deuils pour s'en soucier. Peu après, Haazen lui expliqua que sa mère vivait dans la honte de n'avoir pas su prévoir l'ascension d'Exar Kun et qu'il ne comprendrait jamais sa mère s'il ne comprendrait pas sa mission…

  Durant les années suivantes, Lucien poursuivit sa formation sous l'égide de Haazen et manifesta les qualités d'un futur Jedi Gardien, comme son père. Il était en effet un combattant et un bretteur de loin supérieur aux élèves de sa mère comme il put en faire la démonstration lors d'un entraînement en -3.983 où il domina largement les quatre meilleurs élèves de sa mère. Celle-ci interrompit l'exercice de peur que son fils ne blesse l'un de ses précieux voyants et s'emporta contre Haazen qui l'avait proposé. Ce dernier vanta les talents de son élève et annonça à Krynda que Maître Vandar Tokare avait proposé de le faire entrer dans l'Ordre à l'essai. Cette annonce n'impressionna guère la mère de Lucien mais il semble que celui-ci ne s'en offusqua pas, sans doute parce qu'il avait prouvé qu'il était un meilleur guerrier que les élèves qu'elle portait au nues. Lorsque sa mère fonda peu après le Covenant, une organisation secrète utilisant des visionnaires pour empêcher le retour des Sith, ses meilleurs élèves (Q'Anilia, Xamar, Feln et Raana Tey) formèrent le Premier Cercle de Veille et, comme l'avait suggéré Haazen, Lucien devint leur protecteur (ou Exécuteur). Il se chargeait en effet de gérer les affaires courantes et de les protéger pour leur permettre de se concentrer sur leurs visions et était également leur lien avec Krynda qui avait pris la tête de l'organisation . Il devint à terme le leader du groupe, prenant toutes les décisions importantes et en référait à sa mère.

Lucien Draay

Haazen vante les talents guerriers du jeune Lucien Draay
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Tout en menant ses occupations de Jedi et de membre du Covenant, Lucien rendit régulièrement visite à la famille Adasca dont le chef, Alok Adasca, était un vieil ami de son défunt père. Malgré le fait que le fils d'Alok, Arkoh, et Lucien aient probablement le même âge et qu'ils se connaissaient depuis l'enfance, ils ne furent jamais des amis proches, Lucien considérant Arkoh comme un enfant trop gâté. Il continua néanmoins à se rendre aux soirées organisées par les Adasca, sans doute en mémoire de son père. Il semble que lors d'une de ses visites aux Adasca, il joua un rôle dans la décision de la nièce et héritière d'Arkoh, Aurora, de quitter sa famille, peut-être pour rejoindre l'Ordre Jedi ou le Trust Draay qui gérait la fortune familiale. Durant les décennies qui suivirent la fondation du Covenant, Lucien noua également une relation intime avec Q'Anilia, l'élève préférée de sa mère et l'emmena même à l'une des soirées organisées par les Adasca.

II.- Le Temple de Taris.

  Le Covenant s'arrangeait en sous-mains pour que Lucien et ses quatre compagnons, qui étaient entre-temps devenus des Maîtres Jedi, reçoivent toujours les mêmes affectations. Afin de faciliter leurs recherches pour retrouver le Talisman de Muur, le Covenant intrigua pour qu'ils soient basés sur Taris, un monde n'appartenant pas à la République. Mais le Haut Conseil Jedi exigea alors qu'ils prennent chacun un Padawan malgré leurs réticences affichées et ils durent se soumettre à sa décision. Lucien Draay devint ainsi le Maître de Zayne Carrick, qui se révéla un élève peu doué possédant une maîtrise marginale de la Force et qui était, selon Lucien, la preuve que la Force avait le sens de l'humour. Le manque de talents de son apprenti permit à Lucien de déclarer qu'il était une cause perdue et de négliger sa formation pour se concentrer sur les activités du Covenant.

Lucien Draay

Les Maîtres Jedi de Taris ne font pas le lien entre la menace que sent Q'Anilia et le départ du Revanchiste sur le front mandalorien
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  En -3.994, les Maîtres décidèrent de soumettre leurs élèves aux Épreuves afin de pouvoir se concentrer sur leurs autres activités. Une semaine avant l'épreuve finale, les Maîtres de Taris reçurent la visite du Revanchiste et de plusieurs de ses compagnons qui tentèrent de les convaincre de les suivre sur le front mandalorien où ils comptaient servir d'éclaireurs à la République malgré la position du Conseil. Lucien et ses camarades refusèrent, ce qui n'étonna pas leurs Padawans qui savaient qu'ils s'inquiétaient plus d'un possible retour des Sith que de l'avancée des Mandaloriens. Alors que leur navette décollait, Q'Anilia eut soudain un malaise. Lucien la rattrapa et lui demanda ce qui n'allait pas et elle lui a répondit que des lignes s'étaient croisées et que le futur avait été modifié, en pire. Lucien promit alors à ses compagnons que le moment venu, ils passeraient à l'action pour l'empêcher.

  La dernière partie des Épreuves eut lieu sur la lune Rogue et celle-ci fut choisie non pas à cause de son terrain difficile mais pour permettre aux membres du Premier Cercle de Veille de méditer plus clairement sur les événements importants qui se préparaient car c'était un lieu où la Force était particulièrement puissante. Durant leur méditation, les compagnons de Lucien eurent de violentes visions dans lesquelles la République et l'Ordre Jedi étaient détruits par un individu qu'ils pensaient être un Sith et qui portait la même combinaison spatiale rouge que leurs Padawans. Quand Feln et Raana Tey suggérèrent de les tuer immédiatement, Lucien leur demanda s'ils étaient sûrs qu'ils s'agissaient d'un de leurs Padawans et devant leur conviction, se déclara prêt à faire ce qui était nécessaire. Faisant preuve de la prudence caractéristique des Khil, Xamar demanda à Lucien de contacter sa mère pour obtenir son consentement et lui tint tête lorsque celui-ci suggéra que ce n'était pas nécessaire. Lucien céda tout en étant persuadé que sa mère leur ordonnerait de résoudre le problème et conseilla à ses compagnons de se comporter comme si rien n'avait changé devant les Padawans qui n'allaient pas tarder à arriver. Il réalisa alors que LB, le droïde qui les avait accompagnés sur la lune, avait tout entendu et décida d'éliminer ce témoin gênant. Il ordonna alors au droïde d'avancer jusqu'à un point situé au delà de la falaise sur laquelle ils se trouvaient et quand il fut au bord de celle-ci, il le fit tomber d'une poussée de Force.

Lucien Draay

Lucien projette d'assassiner les Padawans pour empêcher que la prédiction du Premier Cercle de Veille ne se réalise
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Les Maîtres Jedi attendirent ensuite leurs Padawans et rentrèrent avec eux sur Taris. Comme l'avait exigé Xamar, Lucien contacta le Covenant mais la réponse de sa mère ne fut pas du tout celle à laquelle il s'attendait. Krynda lui ordonna en effet de ramener les cinq jeunes gens au Domaine Draay pour qu'ils soient soumis à une évaluation. Mais Q'Anilia ayant prédit que le Sith tuerait sa mère, Lucien décida de passer outre et mentit au Premier Cercle de Veille en prétendant que sa mère leur avait donné son accord pour tuer leurs Padawans. Ils décidèrent que les meurtres auraient lieu durant la cérémonie où ils étaient sensés désigner ceux qui avaient réussi les Épreuves afin que les Padawans soient désarmés comme l'exigeait les coutumes du Temple de Taris. Après les avoir tués tous les cinq, ils comptaient prétendre que Shad Jelavan, déçu de ne pas avoir été choisi, avait tué ses quatre camarades et qu'ils avaient dû le tuer.

  Quelques heures avant la cérémonie, les Jedi se réunirent au cours d'un banquet en l'honneur des Padawans. Zayne fit une arrivée remarquée par une fenêtre alors qu'il pourchassait un escroc du nom Marn "Gryph" Hierogryph qui lui échappait depuis plusieurs semaines. Lucien se désintéressa rapidement de lui pour porter un toast avec ses invités avant de s'entretenir en privé avec Q'Anilia qui éprouvait un réel chagrin à l'idée qu'ils allaient devoir tuer les cinq jeunes gens. Lucien lui rappela qu'ils faisaient seulement ce qui devait être fait mais admit qu'il trouvait Zayne divertissant. Xamar les interrompit alors pour lui demander ce que Krynda avait dit au juste concernant leur mission mais Lucien resta volontairement vague et interrompit leur conversation pour ordonner à son Padawan de payer pour les dégâts qu'il avait occasionné dans le restaurant et pour le banquet avant de s'éloigner en lui demanda de ne pas être en retard pour la cérémonie…

Lucien Draay

Lucien rappelle à Q'Anilia leur mission
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Après leur avoir donné quartier libre, les cinq Maîtres Jedi attendirent leurs Padawans dans la Tour Jedi et pensaient passer à l'action lorsqu'ils seraient tous arrivés. Mais les choses ne se déroulèrent pas exactement comme ils l'avaient prévu… En effet, Shad Jelavan arriva après Kamlin, Oojoh et Gharn et remarqua que les Maîtres Jedi n'avaient pas déposés leurs sabres-laser dans le râtelier prévu à cet effet quand il posa le sien. Quand il les interrogea à ce sujet, les Maîtres prétendirent que cela faisait partie de la cérémonie et, en voyant que Lucien avait également gardé son arme, il en conclut que son ami allait lui aussi être élevé à la Chevalerie. Les Padawans se réjouirent à cette idée mais Shad mit rapidement en doute les paroles des Maîtres Jedi car ils avaient toujours dénigré Zayne et qu'il savait pertinemment que son ami n'avait pas le niveau pour devenir un Jedi. Les autres Padawans finirent également par leur poser des questions sur leurs véritables intentions, ce qui conduisit leurs Maîtres à passer à l'action plus tôt qu'ils ne l'avaient prévu. Zayne arriva peu après et s'enfuit en comprenant ce qui s'était passé.

  Les cinq Maîtres Jedi se lancèrent à sa poursuite mais le jeune homme parvint à leur échapper ainsi que Gryph qu'il venait de capturer. Ils contactèrent alors les autorités tarisiennes en prétendant que Zayne Carrick avait tué ses camarades et que Marn Hierogryph était son complice. Malgré leurs efforts, ils ne purent l'empêcher de quitter Taris et il échappa une nouvelle fois à Lucien et aux hommes du procureur Sowrs sur la lune Rogue en emportant les restes de LB. Finalement, ce fut un chasseur de primes du nom de Valius Ying qui leur livra le Padawan en fuite. Lucien félicita alors Zayne pour la présence d'esprit qu'il avait manifesté en récupérant LB avant de lui raconter ce qui les avait conduits à tuer ses camarades avant son arrivée et de lui parler du Covenant, sans doute dans une tentative pour justifier ses actes avant de tuer Ying qui leur avait menti en prétendant qu'il ne savait pas où se trouvait les trois compagnons qui avaient accompagné Zayne dans sa fuite et qui représentaient des témoins gênants pour le Covenant… Alors que Lucien allait l'abattre, Zayne lui demanda de respecter ses dernières volontés en prenant soin du frère et de la sœur de Shad. Lucien promit qu'ils allaient y réfléchir et dit adieu à son Padawan mais la tour se mit se mit à trembler avant qu'il n'abatte son sabre-laser sur lui.

Lucien Draay

Lucien Draay et le Premier Cercle de Veille tentent de justifier leurs crimes devant Zayne avant de le tuer
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


  Le dôme en verre éclata soudain en morceaux et quelque chose - ou plutôt quelqu'un - tomba sur Lucien. Il s'agissait d'un individu revêtu d'une combinaison spatiale rouge et arborant un sabre-laser qui ressemblait fortement au Sith qu'avaient vu le les membres du Premier Cercle de Veille dans leurs visions sur la Lune Rogue, ce qui suscita une vive panique chez les quatre Jedi Consulaires. Lucien demanda à ses camarades de se calmer en reconnaissant l'Arkanienne qui accompagnait Zayne sur la lune Rogue mais le jeune homme parvint à les désarmer tous les cinq avec la Force et fit tomber leurs armes du haut de la tour. Les Maîtres Jedi récupèrent leurs sabres-lasers et poursuivirent les deux jeunes gens sur le toit. Lucien était désormais persuadé que son Padawan était le danger que ses collègues avaient prédit et le lui dit alors que Zayne et Jarael étaient récupérés par le Dernier Recours, avant de lui conseiller d'oublier les Jedi et de se cacher par crainte que la vision ne se réalise. Son ancien Padawan lui rétorqua qu'il ne le pouvait pas car la peur menait au Côté Obscur et partit avec ses compagnons.

  La situation dégénéra sur Taris au cours des trois semaines qui suivirent : la population avait perdu confiance dans les Jedi après que Zayne Carrick se soit échappé pour la seconde fois de leur sanctuaire et des émeutes éclatèrent dans la Ville Basse, puis dans la Ville Moyenne. Les Maîtres Jedi furent alors avertis par le Conseil Jedi de Dantooine qu'ils devaient retourner sur Coruscant. Contrairement à ses camarades, Lucien ne s'inquiétait guère du fait que leur départ laisse la porte ouverte à une invasion mandalorienne, ni que le Conseil risquait fort de leur donner des affectations différentes car il pensait que leur mission était de protéger la galaxie et l'Ordre, et non une seule planète et que les ressources du Covenant leur permettraient de continuer à œuvrer ensembles même s'ils étaient séparés. Selon lui, leur priorité était de s'arranger pour que Zayne Carrick ne trouve aucun refuge, ce qui serait facilité par le fait qu'on le considérait toujours comme un criminel. Q'Anilia rejoignit alors ses compagnons, porteuse d'un message holo dans lequel Zayne leur annonçait que ce n'était pas la peine qu'ils les recherchent car il avait l'intention de les trouver et de n'épargner que celui qui confesserait ses crimes…

Lucien Draay

La prophétie de Zayne
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps…


III.- Difficultés.

  Avant leur convocation devant le Haut Conseil, Lucien se rendit au Domaine Draay pour parler à sa mère mais fut éconduit par 9BD qui lui demanda néanmoins d'attendre qu'on le contacte. Il se rendit ensuite au Temple Jedi et croisa le Revanchiste qui venait de se faire réprimander par le Conseil pour son implication dans les Guerres Mandaloriennes et lui dit qu'il lui faisait confiance pour retrouver les éclaireurs Jedi qui avaient été capturés par les Mandaloriens sur Suurja. Plus tard, les cinq Maîtres Jedi durent également faire face au mécontentement du Conseil Jedi au sujet de leur échec à protéger leurs Padawans. Lucien déclara qu'il était en partie responsable du Massacre des Padawans de Taris car il n'était pas parvenu à empêcher son Padawan, qui avait selon lui succombé au Côté Obscur, de commettre ce crime mais il niait le fait que les événements de Taris avaient provoqué la percée des Mandaloriens. Il affirma que les Jedi devaient se focaliser sur les Sith et non sur les Mandaloriens et qu'ils devaient faire de la capture de Zayne Carrick une priorité. Il leur demanda ensuite de les laisser, ses quatre camarades et lui-même, diriger les recherches pour retrouver son Padawan déchu. Vrook Lamar lui rétorqua qu'il ne comprenait pas pourquoi ils avaient toujours été assignés ensembles et que, étant donné que les événements récents avaient prouvés que leur collaboration n'était guère fructueuse, ils seraient réassignés à des endroits différents avant d'ajouter que le Conseil enverrait une alerte au sujet de Zayne Carrick et de ses compagnons à toutes les stations Jedi.

Lucien Draay

Lucien Draay ment sans scrupules au Conseil Jedi concernant la massacre qu'il a lui-même ordonné.
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours


  Après avoir quitté le Temple, les quatre Jedi Consulaires manifestèrent leur désapprobation face aux décisions du Conseil, mais Lucien les calma en leur rappelant qu'ils n'allaient pas pour autant arrêter de chercher Zayne et que la raison d'être du Covenant était justement de faire des choses que le Conseil Jedi ne pouvaient ou ne voulaient pas faire… Il fut peu après contacté par le Covenant et se rendit au domaine familial où il fut accueilli par Haazen. Celui-ci lui reprocha d'avoir désobéit aux ordres du Covenant en assassinant les Padawans et d'avoir ignoré ses appels depuis. Lucien lui rétorqua qu'il avait juste interprété la situation sur le terrain et agit en conséquence comme le lui avait apprit son professeur. Haazen refusa de lui répondre quand il lui demanda où était sa mère et lui ordonna à nouveau de ramener Zayne Carrick au Domaine Draay vivant, ce que Lucien se refusait à envisager. Peu après, Lucien et Raana Tey intriguèrent pour que le Trust Draay transfère le père de Zayne Carrick sur Télérath, afin de pouvoir discrètement surveiller sa famille au cas où le jeune homme les contacterait. Malheureusement, Raana Tey engagea les deux plus stupides chasseurs de primes de la galaxie, les frère Moomo, qui firent capoter leur plan en enlevant Arvan Carrick et les Maîtres Jedi ne surent jamais qu'ils n'avaient jamais été aussi près de retrouver Zayne…

  Quelques temps plus tard, Lucien Draay apprit que son ancien Padawan était emprisonné sur le Courageux et arrangea une rencontre avec le Vice-Amiral Saul Karath sur Serroco pour qu'il lui remette le fugitif. Mais alors qu'il était en transit sur Télérath, il apprit que le Courageux avait été détruit et supposa que Zayne avait trouvé la mort durant la bataille. Il contacta alors Haazen pour l'avertir que Carrick ne représentait plus un danger mais celui-ci lui annonça que le Cercle de Vodo avait décelé une nouvelle menace qui n'émanait pas des Sith mais d'Arkoh Adasca. D'abord sceptique, Lucien fut convaincu que le comportement d'Adasca était suspect en apprenant qu'il avait contacté le leader des Revanchistes et accepta de mener personnellement l'enquête.

Lucien Draay

Zayne pare l'attaque de Lucien grâce à ses brassards
Image extraite du comics Chevaliers de l'Ancienne République Vol. 4 : L'invasion de Taris


  Lucien parvint à localiser le vaisseau de Lord Adasca, l'Héritage Arkanien, près d'une étoile du nom d'Omonoth. Adasca fut surpris par son arrivée mais le mit rapidement hors service en droguant le verre de vin qu'il lui avait offert. Lorsqu'il reprit conscience, le Maître Jedi était encerclé par plusieurs unités HK-24 et ligoté dos à dos avec Zayne Carrick… Les deux hommes s'allièrent provisoirement pour se débarrasser des droïdes assassins mais, dès qu'il eut récupéré son sabre-laser, Lucien attaqua Zayne qui à sa grande surprise para son attaque avec ses brassards. Le Maître Jedi lui proposa alors une trêve jusqu'à ce qu'ils se soient occupés d'Adasca et lui donna une arme. Ils trouvèrent une salle de contrôle et découvrirent que l'Arkanien voulait vendre les exogorths, des créatures légendaires qu'il pouvait transformer en armes vivantes, au plus offrant parmi ses invités, c'est-à-dire la République, les Revanchistes et les Mandaloriens. Ils furent bientôt rejoint par Carth Onasi qui leur résuma la situation après avoir rendu son sabre-laser à Zayne. Lorsque celui-ci leur apprit qu'Adasca utilisait Jarael comme otage pour forcer leur ami Campeur à contrôler les créatures pour son compte, Lucien déclara qu'ils n'avaient pas besoin de la sauver et qu'il suffisait de la tuer pour mettre fin au chantage. Cette proposition choqua Zayne et Carth et déplut fortement à Rohlan Dyre qui était arrivé entre-temps et qui manifesta sa désapprobation en pointant son blaster sur Lucien.

  En voyant l'armure mandalorienne que transportait Rohlan, Zayne eut l'idée de provoquer une bagarre générale qui leur permettrait de libérer son amie. Lucien accepta de suivre le plan de son ancien élève et détruisit plusieurs unités HK-24 avant de laisser entendre qu'Adasca avait tendu un piège aux Mandaloriens. La situation dégénéra rapidement et une fois rassuré sur Jarael, Campeur lança les exogorths contre l'Héritage Arkanien qui dut être évacué. Lucien parvint à garder un œil sur son ancien apprenti et quand il se retrouva son vaisseau, il lui proposa de sauver ses amis s'il acceptait de se rendre. Le jeune homme allait accepter lorsqu'un vaisseau surgit soudain dans le hangar et se posa brutalement entre le Maître Jedi et le groupe de Zayne. Celui-ci parvint à nouveau à s'échapper mais Lucien apprit néanmoins qu'il se rendait sur Taris et chargea Raana Tey, qui se trouvait déjà sur place, de régler le problème. Malheureusement, la Togruta trouva la mort sur Taris après avoir révélé à Zayne Carrick un indice précieux, le prénom de sa mère…

Lucien Draay

Lucien Draay décide de charger une des Ombres du Covenant de retrouver le Talisman de Muur
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #25 : Vector #01


  Alors qu'ils se recueillaient dans le Mémorial dédié à Raana Tey, les membres survivants du Premier Cercle de Veille eurent une vision alarmante qui concernait le Talisman de Muur. Les trois Jedi Consulaires furent alors persuadés que leur vision indiquait que l'artefact se trouvait bien sur Taris et que Zayne Carrick risquait de s'en emparer. Feln demanda ensuite à Lucien Draay de lui confier la mission de retrouver le Talisman et le jeune homme, mais celui-ci refusa car le Conseil remarquerait son absence et que cela risquait d'exposer le Covenant. Lucien décida d'envoyer sur place une des Ombre du Covenant, ces agents d'élite que sa mère avait créés en s'inspirant des Ombres Jedi et dont il était l'un des rares à connaître la liste complète. Leur agent le plus doué, une jeune femme du nom de Céleste Morne, venait justement de leur indiquer qu'elle se trouvait non loin de Taris et il la contacta pour lui transmettre son nouvel ordre de mission mais n'évoqua pas le fait qu'elle pouvait rencontrer Zayne Carrick.

  Quelques jours plus tard, Céleste Morne le contacta par transmission holo depuis Jebble Elle lui apprit que les Mandaloriens s'étaient emparés du talisman qui avait commencé à créer des rakghoules alors qu'ils se préparaient à attaquer Alderaan et que Zayne Carrick se trouvait également sur place. La possibilité que les Mandaloriens envahissent et infectent Alderaan n'émut guère Lucien qui resta focalisé sur les menaces représentées par l'artefact sith et son ex-Padawan d'après les visions du Premier Cercle de Veille. Il donna alors de nouveaux ordres à Céleste : elle devait récupérer le Talisman de Muur et de le ramener dans un des lieux secrets du Covenant prévu à cet effet, puis il lui ordonna de tuer Zayne sur-le-champ. Lorsque la jeune femme se montra hésitante sur ce dernier point, Lucien lui rappela que le Covenant l'avait recueillie lorsqu'elle avait tout perdu à cause des Sith et qu'elle s'était vouée à les combattre. Sans manifester le moindre scrupule, il insista sur le fait qu'elle ne devait en aucun cas faire confiance à Zayne en prétendant qu'il était un meurtrier et un manipulateur avant d'interrompre la communication.

Lucien Draay

Lucien rappelle à Céleste Morne les raisons qui l'ont conduite à intégrer le Covenant
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #27 : Vector #03


  Grâce aux relations politiques que lui avaient acheté l'argent de son père, Lucien obtint un siège au Haut-Conseil Jedi et sa première motion fut de réclamer que l'Ordre rappelle et au besoin emprisonne les Jedi qui se trouvaient sur le front mandalorien et en particulier Alek de Quelii qui avait apporté son aide à Zayne Carrick durant l'affaire Adasca. Dans son discours d'intronisation, il insista sur ce fait ainsi que son espoir de voir enfin Zayne livré à la justice et la fin de la menace représentée par les Sith. Il était loin de se douter que deux des membres les plus éminents du Haut-Conseil, Vandar Tokare et Vrook Lamar, n'avaient accepté sa nomination que pour mieux pouvoir le surveiller afin de découvrir la vérité sur le Massacre des Padawans de Taris… Alors qu'il était félicité par ses pairs, Haazen le contacta et lui demanda de rentrer de toute urgence au Domaine Draay car Céleste Morne venait de terminer sa mission avec succès.

  D'après les informations du Covenant, Morne se rendait sur Odryn pour déposer le Talisman de Muur dans le Temple de l'Exalté. Lucien décida d'envoyer sur place Feln, qui était le leader local, pour qu'il rencontre la jeune femme et examine l'artefact. Mais lorsqu'il le contacta à son arrivée sur Odryn, Feln lui apprit qu'il n'avait trouvé aucune trace de Céleste Morne et du Talisman de Muur mais que ses sujets avaient capturé Zayne Carrick et Gryph qui avaient eu accès au sanctuaire et aux artefacts sith qu'il contenait. Feln en conclut que le jeune homme avait dû tuer leur agent et s'était emparé de sa clé pour pouvoir entrer dans le temple. Persuadé que Céleste était incapable de les trahir, Lucien se rangea à l'avis de son camarade et suggéra que Zayne s'était emparé du talisman et qu'il s'était introduit dans le temple pour s'emparer de davantage d'artefacts sith.

Lucien Draay

Lucien et Haazen sont en désaccord sur ce qu'il convient de faire des artefacts sith stockés sur Odryn en cas de problème
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #30 : Exalted #02


  Grâce aux relations politiques que  Lorsque Feln lui demanda pourquoi ils avaient fait des enregistrements dans ce cas, Lucien estima que le Snivvien voulait les faire chanter en menaçant de dévoiler leurs opérations au Conseil Jedi. Il ajouta qu'au cas où Zayne s'échapperait ou que ses compagnons reviendraient, Feln devait se tenir prêt à exécuter l'Option Ossus et donc à détruire le Temple de l'Exalté et tout ce qu'il contenait… Haazen se joignit soudain à la conversation et annula l'ordre de Lucien de détruire le dépôt d'Odryn. Les deux hommes se disputèrent alors sur celui qui avait autorité pour donner des ordres dans ce cas particulier et Haazen insista sur le fait que les artefacts devaient d'abord être évacués vers Coruscant alors que Lucien préférait les détruire car c'était de toute façon ce qu'ils cherchaient à faire en les étudiant. Excédé, Feln mit alors fin à la conversation car il préférait se débarrasser au plus vite de Zayne Carrick. Mais il échoua et trouva à son tour la mort.

  Après avoir senti sa disparition dans la Force, Xamar et Q'Anilia vinrent trouver Lucien et lui virent part de leurs inquiétudes… et de leur panique devant la réalisation de la prophétie. Excédé, Lucien demanda à sa compagne de se contrôler ou de demander à 9BD de lui donner un autre sédatif car il s'agissait une affaire sérieuse. Avec ironie, Xamar lui demanda ce que c'était donc lorsqu'ils avaient assassiné leurs Padawans, provoquant la colère de Lucien qui le souleva par le cou d'une main. Il lui cria que c'était leur mission et que Feln et Raan Tey le savaient. Q'Anilia le supplia alors de la laisser voir Krynda mais Lucien lui répondit que c'était trop tard car Zayne risquait d'apporter à tout moment des preuves les incriminant devant le Conseil Jedi. Il leur apprit qu'il avait contacté Saul Karath et qu'il lui avait raconté que Zayne voulait utiliser une arme qu'il aurait volé sur Odryn pour lancer un raid contre Coruscant pour le compte des Mandaloriens afin que la flotte républicaine intercepte son vaisseau. Il ordonna ensuite à Xamar de rejoindre Karath à bord du Vif-Eclair car il avait déjà travaillé avec la marine républicaine et qu'ils devaient être sûrs que Karath ne ferait pas de prisonniers cette fois. Xamar voulut qu'ils en parlent d'abord mais Lucien balaya ses objections en disant qu'il était trop tard pour discuter et que leur priorité était d'empêcher leur vision de se réaliser et partit pour accomplir ses devoirs auprès du Conseil, oubliant ou choisissant d'ignorer le fait que Xamar avait prédit qu'il trouverait la mort dans l'espace alors qu'il se trouvait avec la flotte républicaine...

Lucien Draay

Lucien s'en prend violemment à Xamar
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #30 : Exalted #02


IV.- La vérité.

  Quelques temps plus tard, Xamar contacta Lucien pour l'avertir qu'il avait capturé Zayne et Gryph et qu'il les ramenait au Domaine Draay avec le Talisman de Muur. Q'Anilia et Lucien attendirent leur arrivée dans le bâtiment principal et constatèrent que Zayne avait l'apparence d'un Sith. La Miraluka réprima alors son soulagement car cela prouvait qu'ils avaient eu raison d'agir comme ils l'avaient fait. Après s'être échangé quelques paroles avec Gryph qu'il rencontrait pour la première fois, Lucien voulut éliminer son ex-Padawan sur-le-champ mais Xamar se plaça devant le jeune homme en objectant que s'il le tuait, le Talisman pourrait prendre un nouvel hôte et que Krynda devait donc le voir afin de l'évaluer. Haazen, qui venait de faire son apparition, approuva mais, prétextant que Krynda était occupée ailleurs, il leur dit qu'il allait l'examiner lui-même. Xamar insista pour que ce soit Krynda mais Lucien lui coupa la parole et lui rappela que la prophétie de la lune Rogue concernait aussi sa mère et qu'il refusait que Zayne s'approche d'elle avant d'ajouter qu'il allait régler le problème maintenant. Les autres membres du Covenant présents dans la salle se tinrent alors prêt à agir si Haazen leur ordonnait pour maîtriser Lucien à qui Haazen rappela qu'il se trouvait dans un lieu hautement sécurisé dans lequel Zayne ne représentait pas un danger...

  Comme pour le contredire, Zayne se libéra soudain de ses menottes et prétendit que Lucien et ses sbires ne pouvaient rien contre lui car il possédait le talisman ainsi que d'autres artefacts sith qu'il avait volés sur Odryn. Sur l'ordre de Haazen, Xamar et plusieurs membres du Covenant partirent récupérer une caisse dans le vaisseau qu'avait utilisé Zayne Carrick pour atteindre Coruscant tandis que Haazen, Q'Anilia et Lucien surveillaient le jeune homme. Soudain, Haazen attrapa Zayne par la gorge et lui arracha le talisman qui s'avéra être une réplique contenant son sabre-laser en déclarant qu'il ne sentait aucune obscurité émaner de l'objet ou du garçon. Zayne leur apprit alors que l'artefact avait été détruit par les Mandaloriens après avoir pris le contrôle de Céleste Morne qu'il n'avait pu se résoudre à tuer. Ce dernier point n'étonna guère Lucien qui allait insister sur les lacunes en tant que Padawan quand il fut soudain interrompu par un signal d'alarme indiquant que le Domaine était attaqué par les Jedi. Avant que Lucien ait pu réaliser ce qui se passait, Haazen lança l'ordre Vindication auprès de tous les membres du Covenant qui ordonnait à ces derniers de se soulever contre le Haut-Conseil Jedi, une insurrection qui avait été rendue possible par la position de Lucien au Conseil...

Lucien Draay

Lucien s'effondre en répétant qu'il n'a pas voulu que le Covenant fomente une insurrection contre le Haut-Conseil Jedi
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #32 : Vindication#01


  Cette insurrection choqua Q'Anilia qui refusa d'écouter les protestations de Lucien quand il affirma que c'était seulement une chose qu'ils avaient envisagée au cas où les Sith infiltreraient le Conseil Jedi et menaceraient de s'emparer des artefacts que celui-ci gardait. Lucien s'effondra en prenant Zayne à témoin qu'il n'avait jamais voulu une telle chose mais qu'il avait du l'envisager au cas où le pire se produirait. Haazen intervint alors et lui dit qu'au contraire, il l'avait voulu car il avait toujours fait en sorte qu'il ait tout ce qu'il voulait et qu'il s'était également arrangé pour qu'il désire les choses qu'il ne voulait pas au départ que ce soit son poste au Conseil Jedi ou Q'Anilia. Lucien sortit de sa torpeur lorsque les vaisseaux de la flotte de Karath tirèrent sur la cour du domaine, tuant les Jedi et les membres du Covenant qui s'affrontaient là, y compris Xamar. Il crut qu'ils tiraient sur eux mais Haazen lui apprit qu'ils tiraient en fait pour eux ou plutôt pour lui avant de lui révéler qu'il était un Sith et que la Prophétie des Cinq venait de s'accomplir.

  Avec ironie, Haazen demanda alors à Lucien ce qu'il pensait du nouvel investissement de sa famille : le Trust Draay avait en effet acheté Vanjervalis Systems et modifié le système permettant de coordonner plusieurs vaisseaux de la flotte pour leur permettre de le contrôler grâce à un mécanisme que portait Haazen sur son gant. Il ajouta que la marine républicaine finirait probablement par le désactiver mais que cela retiendrait les Jedi le temps nécessaire pour qu'ils fassent ce qu'ils avaient à faire. Lucien voulut l'attaquer mais Haazen le repoussa aisément grâce à l'artefact qu'il portait au bras, le Gant de Kressh le Jeune et lui expliqua que tant qu'il le porterait, personne ne pourrait le toucher sans son consentement. Guère convaincu, Lucien l'attaqua avec son sabre-laser et fut à nouveau repoussé par des décharges électriques rouges. Plusieurs Jedi firent alors leur apparition et affrontèrent Haazen, offrant à Zayne une diversion qu'il mit à profit pour rechercher Lucien. Quand il émergea des décombres, celui-ci reprocha à son ancien Padawan de ne pas avoir tué Haazen quand il en avait l'occasion un peu plus tôt. Lorsque celui-ci lui rétorqua qu'il ne savait même pas qui il était à ce moment-là, Lucien lui répondit que c'était à cause de cela qu'il ne l'aurait jamais recommandé pour devenir un Jedi : il était incapable de passer à l'attaque quand c'était nécessaire, ni de tuer de manière préventive face à une menace potentielle. Haazen intervint alors pour leur demander de se calmer et leur révéla que la Prophétie des Cinq concernait Q'Anilia, Gryph, Zayne, Lucien et lui-même et qu'il pensait que Lucien était celui pour les Ténèbres et qu'il allait former ses Sith. Il ajouta qu'il le voyait bien porter le nom rappelant les illusions sous lesquelles il avait vécu comme Dark Sion ou Dark Luzion et qu'il commencé à faire le travail d'un Sith en réussissant des artefacts.

Lucien Draay

Lucien est choqué quand Haazen affirme qu'il est destiné à devenir un Sith
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #34 : Vindication#03


  Lucien fut choqué d'apprendre que Haazen pensait qu'il allait devenir un Sith et qu'il s'était déjà engagé sur cette voie en ne se posant pas les bonnes questions et en faisant le jeu de Haazen durant toute sa vie. Haazen ou plutôt Dark Hayze lui donna alors son propre sabre-laser à lame rouge en lui disant qu'il allait continuer à suivre ses ordres, puis rendit le sien à Zayne. Q'Anilia reprit alors conscience et émergea des débris avant de s'enfuir en courant pour rejoindre Krynda. Zayne demanda alors à Gryph de suivre Q'Anilia car Krynda était sans doute la seule à pouvoir les aider. Quand le jeune homme sembla vouloir suivre son ami, Lucien s'interposa avec le sabre-laser de Haazen en lui rappelant qu'il ne le laisserait jamais s'approcher de sa mère. Lucien poursuivit alors Zayne dans la maison en lui demandant de cesser de fuir et de l'affronter. Zayne déclencha alors une puissante poussée de Force qui impressionna Haazen. Celui-ci déclara qu'il allait trouver intéressant de travailler avec Zayne dont la connexion particulière avec la Force l'intriguait avant de leur dire de "s'amuser" pendant qu'il allait attendre les agents du Covenant chargés de ramener les artefacts volés au Conseil Jedi. Zayne tenta alors de raisonner Lucien en lui disant que sa mère ne tolèrerait jamais ce que Haazen était en train de faire et qu'ils devaient la retrouver mais son ancien Maître refusait toujours qu'il puisse approcher sa mère de crainte que la prophétie concernant sa mort ne se réalise.

  C'est alors qu'il vit celle-ci descendre les escaliers, aidée par Gryph. Il repoussa violemment le Snivvien pour prendre sa mère dans ses bras et lui demanda ce que le petit alien lui avait fait. Celle-ci lui répondit alors qu'elle l'avait vu tuer les Padawans au cours d'une vision et avait tenté de l'avertir mais qu'elle en avait été empêché par une attaque. Haazen l'avait ensuite placé dans une oubliette où elle avait vécu encore et encore le massacre des Padawans avant d'ajouter que la seule chose qui lui avait permis de tenir était la certitude que son fils ne commettrait jamais un tel acte. Quand elle lui demanda de la rassurer en lui disant qu'il ne l'avait pas fait, Lucien lui répondit qu'il n'avait pas participé au massacre mais l'avait ordonné parce qu'il le devait pour empêcher sa mort. Sa mère le repoussa alors en lui disant qu'aucune mission, y compris celle du Covenant, n'était plus importante que la vie d'enfants avant de lui demander qui avait pu lui enseigner le contraire. Lucien lui répondit que c'était elle : des enfants venaient au Domaine et ils les envoyaient affronter les Sith et au besoin sacrifiaient leurs vies pour la mission qu'elle s'était fixée. Il ajouta qu'il n'avait fait que ce qu'il pensait qu'elle voulait qu'il fasse. Elle balbutia alors qu'elle avait eu tort et lui demanda de faire face au futur avec humilité avant de s'éteindre dans ses bras.

Lucien Draay

En proie à une violente colère, Lucien accuse Gryph d'avoir tué sa mère
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #34 : Vindication#03


  Alors qu'il était submergé par la chagrin, Lucien entendit Gryph dire que la chambre de stase sith dans laquelle elle se trouvait avait été détruite quand elle s'était ouverte et il l'accusa d'avoir provoqué la mort de sa mère en proie à la fureur. Zayne demanda alors à son ami de courir pendant qu'il le retiendrait aussi longtemps que possible. Lucien livra alors un violent duel contre son ex-Padawan à qui il demanda de s'écarter de son chemin pendant que celui-ci tentait de le raisonner en lui disant que sa mère était déjà mourante et subissait des tortures dans l'oubliette. Après avoir persuadé Gryph qui regardait le duel en se tenant derrière un pilier de s'éloigner pour de bon, Zayne demanda à son ancien Maître de respecter les dernières volontés de sa mère et de se sauver de lui-même. Comme Lucien ne cessait de répéter qu'il était trop tard, Zayne changea de tactique et lui dit qu'il n'avait qu'à tuer tout le monde et à continuer à être un pion d'un autre puisqu'il n'était bon qu'à cela. Les paroles du jeune homme firent enfin réagir Lucien et ensemble ils mirent au point un stratagème pour mettre Haazen hors d'état de nuire.

  Apparemment fou de rage, Lucien fit irruption dans les jardins où se trouvaient Haazen et Gryph en hurlant qu'il allait faire payer au Snivvien la mort de sa mère. Alors qu'il allait l'attaquer, il en fut empêché par Zayne et ils entamèrent alors un spectaculaire - et totalement simulé - duel au sabre-laser malgré les supplications de Gryph. Alors qu'il portait une attaque contre Zayne, celui-ci l'esquiva et Lucien atteignit à la place le socle de la statue représentant son père. Faisant mine de perdre la tête en voulant la sauver, Lucien fut enseveli sous la statue et Zayne l'acheva froidement d'un coup de sabre-laser... du moins en apparence. Comme ils l'avaient prévu, Haazen demanda à Zayne de s'approcher et lui proposa de l'aider à développer son potentiel. Zayne lui demanda alors de mettre fin aux bombardements avant de l'attraper soudain le bras qui portant le gant en prétendant avoir une vision. Intéressé, Haazen baissa sa garde et Zayne en profita pour trancher sa prothèse avec son sabre-laser, le privant du précieux gant. Le Sith le repoussa avec des éclairs de Force et, avant qu'il ait pu l'attaquer de nouveau, le jeune homme saisit Gryph et ils s'envolèrent tous les deux, propulsés par Lucien. Devant le visage surpris de son ancien professeur, le Maître Jedi lui expliqua que leur duel n'avait été qu'un simulacre pour leur permettre de mettre en pratique l'un de ses propres enseignements : quand la main met le membre, il faut la couper. Il lui montra alors qu'il avait ramassé le gant et enclencha le mécanisme de contrôle auquel il avait donne une nouvelle cible : leur position.

Lucien Draay

Lucien retourne le Gant de Kressh le Jeune contre Haazen
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #35 : Vindication#04


  Aux yeux de tous, y compris de Zayne Carrick, Lucien Draay avait péri dans l'explosion en même temps que Haazen. L'Ordre Jedi et la République étouffèrent l'affaire pour cacher l'existence du Covenant et l'implication des Draay en prétendant que le bombardement de Coruscant était une attaque des Mandaloriens. Mais Lucien survécut grâce au gant qui protégea une grand partie de son corps du feu provoqué par le bombardement orbital mais pas son âme qui eut un aperçu de ce que pouvait être sa destinée s'il succombait au Côté Obscur et devenait le Seigneur de la Souffrance mais il pensa alors à son père. Même s'il l'avait très peu connu, il savait que son père n'avait jamais accepté d'endosser les rôles que les autres pensaient qu'il devait jouer. Barrison était en effet parvenu à conjuguer ses obligations de Jedi et de capitaine d'industrie bien que personne n'avait cru cela possible. Lucien se souvint alors d'une chose qu'il avait caché à Haazen : il avait acheté des années auparavant une lune pour en faire un sanctuaire. Il s'installa sur cette lune avec d'autres Jedi, probablement d'anciens membres du Covenant, pour cultiver la terre et peut-être un jour créer un véritable Covenant qui conjuguerait les convictions de ses deux parents qui ne chercherait pas à prédire les malheurs mais à y survivre...

Lucien Draay

Lucien est désormais maître de son propre destin
Image extraite du comics Knights of the Old Republic #35 : Vindication#04



Note de la rédactrice :
  Plusieurs éléments des deux derniers numéros de Vindication laisse entendre que Lucien Draay est destiné à devenir l'un des membres du Triumvirat Sith : Dark Sion, le Seigneur de la Souffrance. Néanmoins, une autre source officielle récente, le Knights of the Old Republic Campaign Guide indique que Dark Sion était un maraudeur sith durant la Grande Guerre des Sith, or Lucien Draay n'avait que quatre ans lors de la défaite d'Exar Kun, ce qui l'exclut en tant que candidat potentiel. Comme le dit Lucien à la fin du numéro 35 (et le souligne l'auteur de la série John Jackson Miller sur son site), le Jedi refuse de devenir ce que les autres veulent qu'il soit et les allusions à Dark Sion étaient manifestement une fausse piste.

Informations encyclopédiques
Lucien Draay
Nom
Lucien Draay
Espèce
Fonctions
Maître Jedi
Exécuteur du Premier Cercle de Veille du Covenant
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
20/03/2009

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
35 668


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Lucien Draay" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 1 : Il y a bien longtemps...
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 2 : Ultime Recours
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 3 : Au coeur de la peur
  • Chevaliers de l’Ancienne République Vol. 4 : L'Invasion de Taris
  • Knights of the Old Republic 00 : Crossroads
  • Knights of the Old Republic 01 : Commencement, Partie 1
  • Knights of the Old Republic 02 : Commencement, Partie 2
  • Knights of the Old Republic 03 : Commencement, Partie 3
  • Knights of the Old Republic 04 : Commencement, Partie 4
  • Knights of the Old Republic 05 : Commencement, Partie 5
  • Knights of the Old Republic 06 : Commencement, Partie 6
  • Knights of the Old Republic 09 : Flashpoint Interlude : Homecoming
  • Knights of the Old Republic 12 : Reunion, Partie 2
  • Knights of the Old Republic 18 : Nights of Anger, Part 3
  • Knights of the Old Republic 19 : Daze of Hate, Part 1
  • Knights of the Old Republic 20 : Daze of Hate, Part 2
  • Knights of the Old Republic 21 : Daze of Hate, Part 3
  • Knights of the Old Republic 24 : Knights of Suffering, Part 3
  • Knights of the Old Republic 25 - Vector #1
  • Knights of the Old Republic 27 - Vector #3
  • Knights of the Old Republic 29 - Exalted #1
  • Knights of the Old Republic 30 : Exalted #2
  • Knights of the Old Republic 31 : Turnabout
  • Knights of the Old Republic 32 : Vindication #1
  • Knights of the Old Republic 33 : Vindication #2
  • Knights of the Old Republic 34 : Vindication #3
  • Knights of the Old Republic 35 : Vindication #4
  • Knights of the Old Republic Handbook
  • WOTC - KOTOR Campaign Guide (SAGA Edition)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.