Isila Drutch


Isila Drutch fut l'une des rares femmes à avoir intégré les célèbres Troupes de Choc de l'Armée Impériale du vivant de Palpatine.

  Isila Drutch était une humaine originaire de Parshoone, planète modeste du Secteur Perinn, dans les Nouveaux Territoires. Elle avait rejoint le corps des Troupes de Choc durant les jours glorieux de l'Empire Galactique. Un fait plutôt rare du temps de Palpatine, car les femmes étaient mal vues au sein des forces armées de l'Ordre Nouveau, mise à part quelques exceptions. En effet, il faudra attendre la période Post-Endor et l'arrivée du Grand Amiral Thrawn pour arracher quelques concessions au sein de la Marine et de l'Armée Impériale, et plus tard le coup d'état de Natasi Daala au terme de Sommet de Tsoss pour obtenir une réforme singulière.

  Fille de militaire, Isila baignait dans la culture martiale depuis sa plus tendre enfance puisque son père avait servi à bord de l'Archer, un Destroyer Stellaire de classe Tector, vers la fin de la Guerre des Clones. Il avait notamment combattu à Venestria et Ord Trasi et une fois le conflit arrivé à son terme il avait espéré que son unique héritière suive son exemple pour entamer une carrière dans la marine. Mais cette dernière avait le pied solidement accroché au plancher comme le dit l'adage. Plutôt que de jouer avec des poupées Tooka, elle préférait d'ailleurs dessiner des fortifications et organiser des jeux d'escarmouches avec les autres enfants. En grandissant elle travailla dur, car sur sa planète ceux qui étaient capables et en bonne santé n'avaient d'autre choix que de participer au labeur collectif. Mais quels qu'aient été les obstacles à surmonter, jamais elle ne baissa les bras et jamais elle n'abandonna. Puis, a l'âge de 17 ans, Isila décida de s'enrôler dans l'Académie de Service Sectorielle de Parshoon, une institution pro-impériale qui était chargée de former de nouvelles recrues. Environ un an plus tard, elle était sortie première de sa promotion et le commandant lui proposa de rédiger une lettre de recommandation pour l'Académie de Raithal. Cependant la jeune femme choisit une autre alternative, celui d'entrer à la prestigieuse Académie Militaire de Carida, là où était formé l'élite des soldats de l'Empire. Un Major fit donc spécialement le déplacement pour l'évaluer au cours d'un test intensif de 3 jours durant lequel elle n'eut ni le droit de dormir, ni le droit de se rationner normalement. Course et combat à mains nues faisaient d'ailleurs partie de ces épreuves. Au terme de cette évaluation l'officier avait approuvé son transfert sur Carida.

Isila Drutch

Deux femmes finissent de revêtir l'armure blanche régulière des Troupes de Choc de l'Empire.
Image extraite du livre Star Wars Essential Guide to Warfare


  Le début se révéla néanmoins difficile, non pas parce qu'elle n'était pas accepté en tant que femme, mais parce que la plupart des hommes venaient de mondes où l'image que l'on se faisaient de la gente féminine se résumait le plus souvent à des danseuses de cabarets. Mais Isila prouva qu'elle pouvait être aussi performante que n'importe lequel d'entre eux sur le terrain et au bout de quelques semaines elle était simplement devenu Drutch pour ses coéquipiers. S'il est vrai qu'elle n'était pas aussi forte et endurante que la plupart des braves qui s'étaient enrôlés en même temps qu'elle, elle savait tirer droit et pouvait se montrer plus rapide. Et de toute façon ceux qui voulaient lui chercher des problèmes étaient trop fatigués pour le faire après une journée d'exercice. Au bout de quatre longues années d'entrainement sur Carida elle se retrouva finalement affecté à la 291ème Légion Dalisor et reçut la désignation officielle de TD-4388. Isila Drutch fut la seule femme de sa compagnie, mais deux autres avaient rejoint le régiment : TD-5144 et TD-1123, avec qui elle entretenait quelques relations amicales. Les femmes n'ayant pas de traitement de faveur au sein de l'Armée Impériale, elle partageait la caserne avec les hommes sans en éprouver le moindre gène. Son anecdote préférée remonte d'ailleurs à l'une de ses permissions, lorsqu'elle prit un peu de repos avec plusieurs membres de sa compagnie dans une cantina de bas-étages. Une affiche présentant une pin-up en armure de stormtooper était alors exposée sur l'un des murs et certains de ses coéquipiers lui demandèrent pourquoi elle ne s'habillait pas avec le même uniforme affriolant. Pour toute réponse Isila éclata en fou-rire.

  On ne connait malheureusement pas les théâtres d'opérations sur lesquelles cette femme à combattu durant la Guerre Civile Galactique. Quoi qu'il en soit Isila Dructh était encore en service à l'époque des Vestiges de l'Empire, et 33 ans après la Bataille de Yavin elle s'autorisa un peu de temps libre pour rédiger ses mémoires. Ces notes seront très appréciés, surtout des femmes, parce qu'elles dénonçaient sans détour l'ignorance paternaliste et la misogynie qui avaient trop souvent cours au sein de l'Armée Impériale.
Informations encyclopédiques
Isila Drutch
Nom
Isila Drutch
Autre(s) nom(s)
TD-4388
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
02/12/2013

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
6 052


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • The Essential Guide to Warfare

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.