Lok Durd


Lok Durd était un général neimoidien ayant conçu le Défoliateur durant la Guerre des Clones.

  Général neimoidien membre de la Confédération des Systèmes Indépendants, Durd Lok est aussi un scientifique spécialisé dans le développement de nouvelles armes. Totalement dépourvu de compassion, le Neimoidien s'illustra brièvement durant la Guerre des Clones sur la planète Maridun, qu'il avait choisie pour tester une arme de son invention : le Défoliateur. Cette arme à radiation, conçue sur mesure pour lutter contre la Grande Armée de la République, avait pour principale caractéristique de détruire toute forme de vie dans un certain rayon d'action sans causer le moindre dégât aux êtres non organiques, au premier rang desquels les droïdes de combat de la Confédération.

  Avant de pouvoir accéder à la notoriété à laquelle il aspirait, Lok Durd devait cependant faire valider son concept de défoliateur auprès du Comte Dooku, ce qui l'amena à chercher une planète propice à faire office de cobaye. Ce monde, qui devait posséder une certaine végétation, ainsi qu'une population d'êtres intelligents isolés et sans moyen de défense, fut bientôt découvert. La planète Maridun possédait en effet toutes les caractéristiques désirées par le général neimoidien : aucune base de la République n'y était installée, aucune population évoluée n'y habitait, et les forces séparatistes avaient repéré un petit village habité par des colons lurmens pacifistes et sans armes.

Lok Durd

Lok Durd et ses troupes arrivent sur Maridun : Tee Watt Kaa les reçoit.
(Star Wars: The Clone Wars: "Defenders of Peace")


  C'est ainsi qu'en l'an 22 avant la Bataille de Yavin, le général Durd débarqua sur Maridun à la tête d'une force droïde avancée, laquelle ne devait en théorie rencontrer aucune résistance sérieuse - excepté la présence aussi notable qu'indésirable de trois Jedi et deux officiers clones. Car en effet, peu avant l'arrivée du militaire neimoidien sur place, un croiseur républicain consulaire venait de s'écraser sur Maridun suite à la Bataille de Quell avec huit survivants à son bord : Anakin Skywalker, alors blessé, sa padawan Ahsoka Tano, Aayla Secura, le Commandant Bly, le Capitaine Rex, et les trois soldats clones Flash, Cameron et Lucky. Après la mort des trois derniers, tombés sous les coups des féroces mastifs phalone, le petit groupe républicain se réfugia dans le village lurmen, juste avant l'arrivée du général Lok Durd et de ses troupes.

  Dans la plus parfaite tradition neimoidienne, le général Durd fit établir un camp retranché autour de son vaisseau de débarquement, afin de pouvoir tranquillement tester son arme. Le premier essai du Défoliateur se fit très rapidement, sous les yeux du Comte Dooku qui suivait avidement les tests par HoloNet interposé. Le Neimoidien fut des plus heureux de montrer au seigneur Sith que son arme parvenait à détruire toute la végétation environnante sans causer le moindre dommage aux deux droïdes de combat choisis pour faire office de cobaye. Après ce premier test grandeur nature, Lok Durd annonça au comte Dooku qu'il allait de ce pas procéder à la deuxième phase de ses essais, directement sur les Lurmens ! Hélas pour le Neimoidien, les Jedi et les clones avaient assisté de loin à sa petite démonstration ..

Lok Durd

Lok est fier de présenter sa nouvelle arme au Comte Dooku.
(Star Wars: The Clone Wars: "Defenders of Peace")


  Le Général neimoidien se mit en marche vers le village qu'il pensait être sans défense, bien à l'abri dans son char blindé, le Défoliateur non loin de lui. Pourtant, lorsqu'il arriva sur place, Lok constata que le village était protégé par un petit groupe républicain et un écran déflecteur fut bientôt déployé par les Jedi et les Clones - du matériel récupéré quelques heures plus tôt par ces derniers dans la base séparatiste, investie discrètement par les cinq naufragés de l'espace.

  Durd Lok pensait que cinq individus, aussi déterminés soient-ils, ne pourraient rien contre ses forces droïdes, et encore moins contre son Défoliateur. Pourtant, les Jedi et les clones, aidés par les Lurmens, parvinrent non seulement à mettre en déroute ses vagues d'assaut, mais en plus Anakin Skywalker, remis partiellement de ses blessures, détruisit son précieux Défoliateur et captura le Neimoidien, mettant ainsi fin à ses rêves de pouvoir et de grandeur.

Lok Durd

Anakin détruit la nouvelle arme séparatiste.
(Star Wars: The Clone Wars: "Defenders of Peace")



En savoir plus

  Dans la série The Clone Wars, le général Lok Durd est doublé en version originale par l'acteur George Takei, bien connu des amateurs de science-fiction pour son rôle dans ... Star Trek. Il s'agit de la première "passerelle" entre le monde de Star Wars et celui de Star Trek.


Actualités en relation

The Old Republic : Déploiement de la mise à jour 5.4

D’abord prévue pour le 22 août puis repoussée de deux jours, la mise à jour 5.4 de Star Wars : The Old Republic, intitulée "Umbara en crise", a enfin été déployée par Bioware. Vous pouvez...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Lok Durd
Nom
Lok Durd
Espèce
Lieu de naissance
Taille
2,11 m
Fonctions
Général
Concepteur d'armes
Armes
Vaisseau
Affiliation
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
02/04/2009

Date de modification
29/12/2015

Nombre de lectures
8 942


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Lok Durd" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Starwars.com - The Clone Wars Episode Guides
  • The Clone Wars Character Encyclopedia
  • The Clone Wars S01E14 - Defenders of Peace

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.